Vous êtes sur la page 1sur 12

LOGISTIQUE

DE COMMERCE INTERNATIONAL
TABLE DES MATIERES
1. PRESENTATION GENERALE……………………………………………………………2

2. LE FONDATEUR…............................................................................ 3

2.1. Objectifs et motivations pour ce projet.................................... 3

2.2. Expériences et Qualifications………………………..........................3

3. LE MARCHE .................................................................................... 3

3.1. Caractéristiques du marché ................................................... 3

3.2. Conclusions de l’étude de marché........................................... 4

3.3. Exemple d’évaluation d’un risque pays………………………….........4

4. LES PRODUITS PROPOSES ET LES MOYENS MISES EN ŒUVRES……………………..7

4.1. Valeur ajoutée apportée .............................................................................................................7

4.2. Les moyens mis en œuvres .................................................................................................. 8

4.2.1. La politique de communication ....................................................................... 8

4.2.2. Les moyens humains et matériels .............................................................. 8

4.3. La structure juridique et régime social / fiscal…............... ............... 8

8
1. PRESENTATION GENERALE
Logistique de Commerce International en sigle LOCI développe une
spécialisation logistique forte dans le transport de marchandises sous
régional …

Issue d’une sélection rigoureuse de services à travers les continents par


exemple africain, notre offre comprend un large choix de services de
logistique routière, de livraison dite de dernier kilomètre à usage
commercial ou industriel à des fins de leasing ou de prestations de
services à la carte…

Une parfaite connaissance des différents services de transport nous


permet de proposer des services d’excellentes qualités, quelle que soit
la catégorie souhaitée, aux prix les plus compétitifs du marché.

Notre équipe de collaborateurs polyglottes est entièrement tournée au


service de nos clients publics comme privés pour les accompagner,
depuis l’expression de leurs besoins jusqu’à la mise en place de
solutions logistiques sur mesure, spécialisées en livraisons dites
"logistique du dernier kilomètre"…

Une présence commerciale sur les zones CEMAC CEDEAO SADEC nous
permet d’apporter aux importateurs, exportateurs, décideurs de
commandes publics comme privés un savoir-faire unique et un service
adapté aux réglementations locales en vigueur pour tous leurs besoins
en leasing ou en services ponctuels de toutes solutions de livraisons …

Concentrer notre savoir-faire et notre dynamisme au service de nos


clients, voir plus loin, faire chaque jour un peu plus sont les objectifs
que nous nous fixons quotidiennement.

8
2. LE FONDATEUR
2.1. Objectifs et motivations pour ce projet

A titre personnel, ce projet doit me permettre d’être un gérant


chef d’entreprise et de me consacrer à une activité commerciale
pour laquelle j’ai suivi une formation adaptée dans la continuité de
FINANCE89 GROUP KEROSENE INTERNATIONAL …
Autonome, polyvalent, polyglotte et rigoureux, j’ai conscience que
ce statut implique une plus grande responsabilité tant au niveau de
la gestion de l’entreprise, que vis-à-vis des partenaires, des clients,
des fournisseurs dans la qualité de la confiance attendue.

2.2. Expériences et Qualifications


Cadre dirigeant et issue de Bachelors Administration et Gestion des
Entreprises et Commerce International, j’ai pu appliquer mes
connaissances au cours de stages longue durée en France et en Espagne,
où j’ai été respectivement gestionnaire adv et gestionnaire marketing …
Ces différents postes ont nécessité de réelles qualités commerciales, un
sens aigu, méticuleux de l’organisation et de la planification.
Je pense qu’il s’agit des qualités nécessaires pour réussir dans
cette nouvelle activité.

8
3. LE MARCHE

3.1 Caractéristiques du marché


Le marché du négoce international spécialisé des matériaux de
construction est un marché porteur, lucratif, très dynamique à fort
potentiel de croissance parce que la taille du marché est colossale en
Afrique pour un ordre de grandeur en France Les 1041 entreprises
adhérentes à la FNBM, la Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux
de construction, regroupant plus de 3000 sociétés, ont réalisé en 2008 un
chiffre d’affaires de plus de 18 milliards d’euros, réparties sur pas moins
de 5 500 points de vente. Ce véhicule d’investissements à hauts
rendements est une valeur d’expansion dé- corrélée de la bourse,
presque inexistants en Afrique ou démarrant timidement en ce contexte
économique international mitigé c’est-àdire ambivalent ou en dents de
scies mais très prometteur pour ce continent.

Cf. : pièces jointes

3.2. Conclusions de l’étude de marché


Appuyé de plusieurs publications sur le marché du négoce des produits
agro-industriels qu’industriels et des perspectives économiques sur
l’Afrique, les études de marchés correspondent à la réalité du terrain et au
contexte économique actuel. J’ai constaté d’une part que le marché de la
logistique en Europe

8
des produits commerciaux & industriels sont arrivés à maturation, stagne
puis subit la concurrence fracassante des majors tels que BOLLORE CMA
CGM, PANALPINA …
D’autre part, j’ai prospecté et comparer les rendements de certaines
sociétés de logistique dans le droit OHADA quoi que suite à la
naissance d’un marché africain de la logistique avec le développement
des infrastructures : pourquoi ne pas créer une plate-forme de
logistique commerciale & industrielle à ambitions OHADA…

3.3. Exemple d’évaluation d’un risque pays


2017
Une croissance toujours très dépendante du pétrole

La croissance a continué à diminuer en 2016 sous l’effet de la baisse de


la production pétrolière et d’une forte réduction des dépenses
gouvernementales pour contenir le déficit budgétaire. L’économie
congolaise devrait toutefois connaître un rebond en 2017 grâce à la
mise en service d’un important gisement pétrolier et une reprise de
l’investissement public.

Le Congo est richement doté en ressources naturelles (pétrole, minerai


de fer mais aussi potasse, phosphates et bois) et bénéficie d’un
emplacement stratégique en Afrique centrale (port en eau profonde à
Pointe-Noire). Cependant, l’économie reste dominée par le pétrole qui,
bien qu’ayant vu sa contribution diminuer, représente encore 40 % du
PIB, 38 % des recettes budgétaires et 74 % des exportations. Malgré
les dernières découvertes, la durée de vie des réserves de pétrole reste

8
limitée et le prix du baril devrait demeurer relativement faible. Cela
souligne la nécessité pour le pays de diversifier son économie. Afin
d’œuvrer dans ce sens, les autorités ont lancé depuis quelques années un
vaste programme d’investissements publics. Cependant, le pays continue
de souffrir d’un manque d’infrastructures. Par ailleurs, les progrès en vue
de réduire la pauvreté et les inégalités restent limités et l’environnement
des affaires difficile. Les investisseurs restent notamment préoccupés par
les difficultés rencontrées pour traiter avec l’administration fiscale et par
les obstacles au commerce transfrontalier.

L’inflation, dépendante des prix des produits alimentaires importés et de


contraintes logistiques dépasse désormais l’objectif de la CEMAC (3 %).

Des déficits jumeaux en voie de diminution

Le tassement continu des recettes pétrolières et la hausse des salaires de


la fonction publique à l’approche de l’élection présidentielle de mars 2016
ont pesé sur le budget. Cependant, après avoir explosé en 2015, le
déficit public a été ramené à des proportions plus acceptables en 2016 du
fait d’une forte contraction de l’investissement public. La reprise de la
production pétrolière et la légère remontée des cours du brut devraient
contribuer à une nouvelle amélioration de la situation budgétaire en
2017. Il devrait en être de même pour les comptes extérieurs.

La dette publique extérieure a sensiblement augmenté depuis


l’allègement obtenu en 2010 dans le cadre des initiatives PPTE/IADM du
fait des emprunts contractés auprès de la Chine. Le ratio de la dette
publique a même dépassé, fin 2015, le critère de convergence de la

8
CEMAC (70 % du PIB). Le risque de surendettement s’est accru dans le
contexte de la chute du prix du pétrole et de la dépréciation du franc CFA
en 2015 face au dollar. Un retard de paiement temporaire sur l’unique
euro-obligation du pays en juillet 2016 a montré la faiblesse de la gestion
administrative de la dette, à défaut de refléter des problèmes immédiats
de liquidité. Le pays dispose de réserves budgétaires non négligeables
auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (9 % du PIB à mi-
2016). Cependant, face à l’étroitesse des possibilités de financement, le
gouvernement continue de puiser dans ses dernières, qui risquent, à
terme, de s’épuiser.

Le président sortant conserve sa mainmise sur le pouvoir

Le projet de nouvelle constitution permettant au président Sassou-Nguesso


de briguer un troisième mandat en 2016 a été adopté à l’issue du
référendum d’octobre 2015. Le président sortant, qui cumule plus de trente
années à la tête du pays (en deux périodes distinctes), a été réélu, pour
cinq ans, au premier tour de l’élection présidentielle de mars 2016. Les
résultats de ces consultations ont été contestés par l’opposition et les
scrutins se sont déroulés dans un contexte tendu. En outre, cela ne fait que
reporter à plus tard le problème d’une future succession.

S’il est contesté en interne et accueilli avec froideur par la communauté


internationale depuis sa réélection, le chef de l’Etat peut compter sur la
Chine, son plus important partenaire commercial et pourvoyeur de
fonds. Une dizaine d’accords ont ainsi été signés entre les deux pays en
juin 2016 dans le domaine de la finance, des infrastructures et de

8
l’agriculture. En revanche, les relations avec la République démocratique
du Congo voisine devraient demeurer distendues en raison de la
montée de l’instabilité politique dans ce pays. Par ailleurs, on note,
depuis avril 2016, un regain de tensions dans la région du Pool, voisine
de Brazzaville, entre les forces de sécurité et les ex-rebelles ninjas
proches du Pasteur Ntumi.

Dernière mise à jour : Janvier 2017

Source : http://coface,fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Congo

4. LES PRODUITS PROPOSÉS ET LES MOYENS


MISES EN OEUVRE

4.1. Valeur ajoutée apportée

Dans un marché en pleine expansion et porteur d’espoir,


LOCI englobe un hub CEDEAO CEMAC puis PANAFRICAIN via OHADA de
contrat de leasing, de logistique ou de services de transport à la carte à
ambition de se diversifier pour devenir un challenger panafricain et
l’entreprise prône le recours à des stratégies financières novatrices,
de nouveaux partenariats pour investir avec succès dans le
développement des services logistiques en corrélations de listing
boursiers internationaux … C’est dans ce contexte que LOCI a développé
des modèles d’affaires qui vont au-delà du simple service logistique qui se
définie d’abord et avant tout par les perspectives de rendement.
Cette stratégie spécialisée vise des investissements durables, ce qui en
fait une solution responsable tant du point de vue éthique que social.

8
4.2. Les moyens mises en œuvre

4.2.1. La politique de communication


Il est prévu les moyens suivants pour faire connaître la société :

* Réalisation de plaquettes de présentation de l’entreprise.


* Réalisation d’un site internet et référencement sur les
réseaux sociaux.
* Réalisation d’interviews au niveau de WEBTV spécialisées.
* Organisation de voyages de prospections et d’achats de flotte de
livraison à l’étranger.
4.2.2. Les moyens humains et matériels
Au niveau des moyens matériels et humains, une connexion internet, un
téléphone avec forfait international et un simple bureau à location
périodique dans un centre d’affaires seront suffisants pour faire affaires.

4.3. La structure juridique et régime social / fiscal

Parent company de la holding H9, KEROSENE INTERNATIONAL,


LOCI est sous la forme d’une SARL Panafricaine de droit OHADA à
ambition de devenir un challenger panafricain avec une expansion
progressive sur la zone OHADA, à constituer courant Octobre 2019 avec
un 1er exercice comptable juridique fiscal et social clôturant au
31 Décembre 2021, audité, édité par deux big fours pour l’instant
anonymes … Ma rémunération de Président Directeur Général
(Hilaire Boris BOUNSANA) est soumise au régime des travailleurs non-
salariés … Au niveau fiscal, la société optera pour l’impôt sur les bénéfices
afin de limiter l’imposition des résultats nets et d’optimiser la trésorerie
disponible pour les investissements sur les exercices suivants.
8

Vous aimerez peut-être aussi