Vous êtes sur la page 1sur 58

Nouveau

fascicule 65
Cyrille CORDIER – LRPC Aix / service MCOA

Club OA du 16/10/08

Centre d'Études Techniques de l'Équipement Méditerranée

www.cete-mediterranee.fr
SOMMAIRE Pages

Présentation générale
3
Chapitre 2 – Management de la qualité
10

Chapitre 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées


12
Chapitre 7 – Armatures de béton armé
17
Chapitre 8 – Bétons et mortiers
19
Chapitre 9 – Eléments préfabriqués
52

Chapitres 10 à 14 – Précontrainte
55

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


2
Présentation générale
Nouveau fascicule approuvé par arrêté en date
du 6 mars 2008

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


3
Présentation générale
Art. 3. - Les dispositions du présent arrêté sont
applicables aux marchés pour lesquels la
procédure de consultation sera engagée à
compter du premier jour du sixième mois suivant
la date de publication du présent arrêté.

L'arrêté ayant été publié le 18 juin au JO,


l'échéance d'application est donc le 1 décembre
2008 (lancement procédure de consultation).

La version approuvée le 6 mars 2008 du


fascicule 65 est disponible sur le site
http://www.btp.equipement.gouv.fr
(rubrique « Référentiel Génie Civil 2010 »)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


4
Présentation générale
Nouveau fascicule 65

Remplace :
✔ ancien fascicule 65A (août 2000)
✔ abroge additif au fascicule 65A (août 2000)
✔abroge fascicule 65B (ouvrage de génie civil
de faible importance en BA)
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
5
Présentation générale
Evolutions du nouveau fascicule 65 :
✔ Regroupement du fascicule 65A et de l'additif
✔Intégration de l'évolution des référentiels et
notamment des textes européens (normes,
agréments) dont NF EN 206-1
✔Prise en compte des procédures de certification
(marquage CE et procédures particulières exemple :
NF033)
✔ Prise en compte de l'ISO 9000 version 2005
✔ Clarification du texte

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


6
Présentation générale
Sommaire :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


7
Présentation générale
Sommaire (suite) :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


8
Présentation générale
Sommaire (suite) :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


9
Chap 2 – Management de la qualité
✔ Regroupement de tous les éléments d'article
relatifs à la qualité au sein du chapitre
✔Prise en compte des concepts de l'ISO 9000 :
privilégie préparation et anticipation par rapport aux
contrôles a posteriori
✔ Collaboration efficace entre entrepreneur et MOe
✔ Notion de plan qualité : description de l'organisation,
des intéractions et des fonctions + formalisation de la
planification, de la maîtrise des paramètres
d'exécution, du contrôle et de la réception des
travaux
✔ Rôle du maître d'oeuvre
✔ Définition et rôle des contrôles intérieur et extérieur

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


10
Chap 2 – Management de la qualité
✔ Contrôle extérieur :
 surveillance de l'application du PQ
 action de visa, de contrôle et d'approbation des
procédures d'exécution
 si requise : exécution d'épreuves de convenance
ou de conformité
 levée des points d'arrêt
 opérations préalables à la réception
 réception
✔Traçabilité des actions de contrôle et traitement des
non- conformités

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


11
Chap 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées
Classement des surfaces en 3 catégories :
✔surfaces coffrées laissées brutes de décoffrages ou
pouvant recevoir une lasure transparente soumises à
des exigences d’aspect → PAREMENTS
✔autres surfaces coffrées soumises à des exigences
de texture et de précision dimensionnelle → PAROIS
✔surfaces non-coffrées soumises ou non à des
exigences particulières (aspect ou texture)

À défaut de précision dans le marché les surfaces de


béton visibles au public sont classées en parement

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


12
Chap 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées
Parements :
✔parements simples, bruts de décoffrage : exigence
de régularité de teinte : tonalité générale ou
conformité à un béton de convenance
✔parements fins, bruts de décoffrage : exigence de
régularité générale et exigences particulières définies
par le marché (texture, teinte, formes géométriques)
✔parements ouvragés, préfabriqué ou coulés en
place : exigence définies par le marché avec
éventuellement un traitement de surface
En l’absence de précision du marché, les
spécifications relatives à la teinte et la texture des
parements ouvragés sont celles des parements
simples
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
13
Chap 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées
✔Parement fins ou ouvragés :
obligation d’épreuve de convenance préalable avec
exécution d’un élément témoin (jumelée avec
épreuve de convenance du béton) dans le cadre du
contrôle intérieur (rappel)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


14
Chap 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées
Parois :
✔ non vues par le public
✔brutes de décoffrage ou destinées à recevoir un
revêtement non transparent (peinture)
✔exemptes de défauts susceptibles d’engager la
durabilité du béton
✔ pas de spécification de teinte
✔limitation du bullage spécifiée par le marché en cas
d’application de peinture
✔exemples : faces internes de poutres-caissons,
réservoirs, silos ...

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


15
Chap 6 – Parements, parois et surfaces non coffrées
Traitements de surface :
✔pour les traitements applicables aux parements
ouvragés, essais de convenance préalable selon
Projet National CALIBÉ et document « traitement de
surface des produits en béton » du CERIB
✔pour les surfaces destinées à recevoir un
revêtement en vue de leur protection contre les
agents extérieurs, se référer au guide LCPC Sétra «
protection des bétons par application d’un produit à la
surface des parements » de 2002

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


16
Chap 7 – Armatures de béton armé
✔Nouveau référentiel normatif : acier NF EN
10080 + NF 35 0XX (catégories d’aciers)
✔ Obligation de certification de conformité pour
les armatures, les dispositifs de raboutage et la
pose (pour un sous-traitant seulement dans ce
dernier cas)
✔Certification : Référence à NF-AFCAB aciers
(ex ABA) et NF-AFCAB armatures (ex AIB), et
AFCAB dispositifs de raboutage ou d'ancrage et
AFCAB pose
✔Nouvelle définition des enrobages et des
contrôles en conformité avec l'eurocode

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


17
Chap 7 – Armatures de béton armé
Enrobage :

Aucun enrobage ne doit être inférieur à Cmin



Cnom = Cmin + ΔCdev
• Cnom est spécifié sur les dessins d’exécution et
détermine la dimension des cales à utiliser
• ΔCdev correspond aux tolérances d’exécution :
 en général = 10 mm
 peut être réduite à 5 voire 0 mm
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
18
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Nouveau fascicule 65 :
✔ intègre la norme NF EN 206-1
✔intègre les « Recommandations pour la durabilité
des bétons durcis soumis au gel (LCPC, 2003) »
✔amorce la prise en compte du problème de la RSI
(voir « Recommandations pour la prévention de la
réaction sulfatique interne du béton (LCPC, 2007) »)
✔ intègre l'utilisation des BAP
✔ apporte des compléments / précisions

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


19
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Classes d'exposition :
✔renvoie à la norme NF EN 206-1 (choix d'une ou
plusieurs classes pour un même béton)
✔précise que, vis-à-vis de la carbonatation, les
bétons exposés à l'air situés en atmosphère
extérieure relèvent de la classe d'exposition XC4
✔apporte des précisions sur les classes de gel en
compatibilité avec les recommandations sur la
durabilité des bétons soumis au gel (2003) en
croisant zones de gel (carte NF EN 206-1) et
classes de salage

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


20
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Classes de gel :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


21
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Zones de gel :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


22
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Classes de salage :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


23
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Spécifications :
✔ NF EN 206-1 (tabl. NAF1 et NAF2) complété par :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


24
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Spécifications (suite) :
✔addition possible pour CEM I (notion Léq) : tableau
NAF1 ou 2 avec restriction des recommandations des
bétons durcis soumis au gel
✔ classes XS : ciment PM
✔XF2, XF4 et XD (avec sels de déverglaçage ou
agents agressifs avec sulfates) : ciment PM ou ES
✔ XF3 et XF4 : possibilité de réduction des dosages en
liant équivalent dans les limites respectives de 350 et
370 kg/m3 sous réserve d’essais de résistance au gel
interne (P 18 424 ou P 18 425) + écaillage (XF4)
✔ XF3 et XF4 : interdiction CV (y compris dans ciment)
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
25
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
Spécifications (suite) :
✔ XA3 : choix du liant à partir d’une étude spécifique
tenant compte de l’agressivité du milieu (FD P 18-011)
✔ approche performantielle possible vis à vis de la
durabilité (dosage en Léq) en référence au guide de
l’AFGC « conception des bétons pour une durée de vie
donnée des ouvrages » (XF3, XF4 et XA exclus)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


26
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
✔ Données de base selon NF EN 206-1 :
 classe d'exposition
 classe de résistance
 Dmax
 classe de chlorure (0,15% pour pré-tension)
 consistance (valeur cible, à laisser au choix de l'entrepreneur)
✔ Données complémentaires :
 Exigences complémentaires relatives aux spécifications du marché
 Méthode d'exécution
 Prévention des désordres dus à l'alcali-réaction et aux réactions
sulfatiques internes
 Durabilité des bétons soumis au G ou au G+S
 Limitation de la fissuration et des retraits + qualité des parements
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
27
Chap 8 – Bétons et mortiers
Définitions et spécifications des bétons et mortiers :
✔ Cas particulier des BHP :

Classe ≥ C60/75 si le béton n’est pas XF

Classe ≥ C50/60 si le béton est XF
 Eau/Liant équivalent < 0,40
✔ Cas particulier des BAP :
 PQ définit : essais pour contrôler la rhéologie avant la mise en
oeuvre et les conditions de mise en oeuvre (en référence à des
dispositions techniques reconnues par exemple les
recommandations de l’AFGC + celles du PN BAP)
 Classes XF3 et XF4 : essais de résistance au gel interne P18-424
ou P18-425 + exigences des recommandations pour la durabilité
des bétons soumis au gel
 Essais de fluage pour les structures en BP

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


28
Chap 8 – Bétons et mortiers
Constituants des bétons et mortiers :
✔Ciment : conformité NF EN 197-1 + NF P 15-317 (PM),
NF P 15-318 (CP) et NF P 15-319 (ES) et disposant
d'une certification de conformité (ex : NF Liants
hydrauliques)
✔Granulats : conformité NF EN 12 620 “Granulats pour
béton” et XP P 18-545 “Eléments de définition,
conformité et codification” et disposant d'une
certification de conformité (ex : NF Granulats) ou
procédure de contrôle équivalente
 Bétons de classe de Rc < C35/45 : code B (avec une ou deux
caractéristiques en C après études ou références)

Bétons de classe de Rc ≥ C35/45 : code A (avec une ou deux
caractéristiques en B après études ou références)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


29
Chap 8 – Bétons et mortiers
Constituants des bétons et mortiers :
✔ Eau : conformité à la norme NF EN 1008, eau de mer
interdite, eaux recyclées interdites pour parements avec
exigences de régularité de teinte
✔Adjuvant : conformité à la norme NF EN 934-2 et
disposant d'une certification de conformité (ex : NF
Adjuvants)
✔Ajout : conformité à la norme NF EN 206-1, non
nocivité vis-à-vis du béton et des armatures (à justifier)
 Cas des BAP avec agent de cohésion : essai préliminaire (cf.
rétenteur d'eau) + vérification du retrait
✔Addition : conformité aux normes en vigueur et
disposant d'une certification de conformité (ex : NF
Additions) ou procédure de contrôle équivalente
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
30
Chap 8 – Bétons et mortiers
Fabrication et transport des bétons :
✔Bétons Prêts à l'Emploi préparés en usine :
certification des bétons et de l'installation de fabrication
(ex : NF-BPE) + respect des spécifications
complémentaires de l'annexe B
✔Bétons fabriqués sur site : soumise à l'acceptation de
MOe sur la base du référentiel particulier de certification
(ex : NF-BPE) + respect des spécifications
complémentaires de l'annexe B
✔ Annexe B : équipements des centrales à béton
 Obligations en terme de moyens (conformes aux spécifications du
référentiel NF 033 + exigences supérieures pour certains points)
 Ajustement d'eau restreint à +/- 10 litres /m3

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


31
Chap 8 – Bétons et mortiers
Fabrication et transport des bétons :
✔ Annexe B (suite) :
 Tolérances de pesées + strictes :

 Temps minimal de malaxage pour l'ensemble des bétons : 55 s


 Enregistrement des pesées obligatoire et relevé par gâchée
systématiquement joint au bon de livraison.
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
32
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise en oeuvre :
✔ Protection des bétons au jeune âge (chocs
thermiques, retrait de dessiccation, retrait endogène et
retrait thermique)
✔Développement de la maturométrie (guide technique
«la résistance du béton dans l’ouvrage : la
maturométrie» co-édition LCPC/IREX/CALIBE,
Techniques et méthodes des LPC)
✔ Cure :
 moyens explicités (rappel : produit de cure conforme à la norme NF
P 18-370 et bénéficiant d'une certification de conformité ex : NF-
produits de cure)
 évolution de la durée minimale de la cure

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


33
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise en oeuvre :
✔ Cure (durée) :

Optimisation possible
par étude maturométrique :

maturation du béton
de peau minimale :
35 % Rc28moyen

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


34
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise en oeuvre :
✔Prise en compte de la RSI (risque quand température
du béton à coeur dépasse 65°C) : voir guide technique
LCPC « recommandations pour la prévention des
désordres dus à la RSI » (2007)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


35
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve d'études : requise si Rc > C25/30
 cas références probantes :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


36
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve d'études (suite) :
 cas absence de référence probante :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


37
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve d'études (suite) :
 cas particuliers : bétons XF2 à XF4, BAP, BHP
 possibilité d'étude particulière sur la sensibilité de la formule
(formule dérivées)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


38
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve de convenance :
 distinction entre formules disposant ou non de références
probantes :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


39
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve de convenance (suite) :
 réalisée sur formule nominale, épreuve probante si :

Condition (1) uniquement


quand la durée d'utilisation
> 3 mois

(1)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


40
Chap 8 – Bétons et mortiers
Mise au point de la composition des bétons et mortiers
et programme de bétonnage :
✔ Epreuve de convenance (suite) :
 cas particuliers : bétons XF2 à XF4, BAP
 prévoir des convenances simplifiées lors des changements de
saison
 élément témoin si prévu au marché

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


41
Chap 8 – Bétons et mortiers
Contrôles des bétons à la mise en oeuvre :
✔ Epreuve de contrôle d'un lot :
 Prélèvement :
Sauf dispositions différentes du marché, le nombre n de
prélèvements par lot est au minimum égal à :
– 3 pour un lot de béton d’un volume inférieur à 100 m3 ,
– 3, plus un par tranche de 100 m3 supplémentaires ou fraction
restante.
A partir d’un prélèvement sont réalisés :
– une mesure de consistance,
– 3 éprouvettes pour la détermination de la résistance à la
compression à 28 jours, le résultat applicable au prélèvement étant la
moyenne arithmétique des mesures effectuées sur ces 3 éprouvettes,
– une mesure de la teneur en air pour les bétons formulés avec
entraîneur d’air.
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
42
Chap 8 – Bétons et mortiers
Contrôles des bétons à la mise en oeuvre :
✔ Epreuve de contrôle d'un lot (suite) :
 Conformité :
- consistance et autres propriétés : tous les résultats dans la
fourchette requise
- résistance à la compression :

1er cas si :
- préfa avec certification
- BPE avec certification
et équipements conformes
annexe B

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


43
Chap 8 – Bétons et mortiers
Spécificités des BAP :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


44
Chap 8 – Bétons et mortiers
Spécificités des BAP :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


45
Chap 8 – Bétons et mortiers
Spécificités des BAP :

Modes opératoires selon recommandations Projet National BAP (attente normes européennes)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


46
Chap 8 – Bétons et mortiers
Spécificités des BAP :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


47
Chap 8 – Bétons et mortiers
Réalisation des essais sur béton :
✔ Référence aux prescriptions tirées de l’expérience
française et au FD P 18-547
- Serrage à refus
- Essai de consistance
- Conservation des éprouvettes de contrôle

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


48
Chap 8 – Bétons et mortiers
Réalisation des essais sur béton :

* *

* Pour le serrage par vibration interne ou externe des bétons à air entraîné le temps
de vibration par couche sera inférieur à 6 secondes si l’affaissement au cône
d’Abrams est supérieur ou égal à 100 mm, ou à 12 secondes si l’affaissement au
cône d’Abrams est compris entre 10 et 90 mm, afin de limiter la perte d’air entraîné.
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
49
Chap 8 – Bétons et mortiers
Réalisation des essais sur béton :

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


50
Chap 8 – Bétons et mortiers
Réalisation des essais sur béton :

ou

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


51
Chap 9 – Eléments préfabriqués
Prise en compte des changements relatifs à :
✔NF EN 13369 « Règles communes pour les
produits préfabriqués en béton »
✔Normalisation européenne de certains produits
et certification de l’aptitude à leur emploi
(marquage CE)
✔Principes essentiels du management de la
Qualité

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


52
Chap 9 – Eléments préfabriqués
✔ Bétons autoplaçants :
Une légère vibration externe pour favoriser le
débullage peut être appliquée après mise en place
(conditions à préciser au PQ)
✔ Spécifications pour la durabilité :
gel :
Les spécifications du F65 s’appliquent en
complèment du règlement de l’éventuelle certification
du produit
Alternative à la teneur minimale en air entraîné du
béton :
 XF1 et XF3 : essai de gel sur béton durci (P18-424 “eau-eau”
forte saturation en eau ou P18-425 “air-eau” saturation en eau
modérée)
Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée
53
Chap 9 – Eléments préfabriqués
 XF2 et XF4 : idem + essai d’écaillage (XP P 18-420)
dosage minimal en liant équivalent :
Dérogation possible sous réserve d’une approche
performancielle validée (guide AFGC…)

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


54
Chap 10 à 14 - Précontrainte
✔Les armatures de précontrainte doivent bénéficier
d’un marquage CE délivré par l’ASQPE sur la base
des normes NF (et plus tard pr EN 10080 et pr EN
10138…)
(fils, torons, barres) - (claires, revêtues, protégées gainées)
✔Les systèmes de précontrainte (kits ou procédés)
doivent bénéficier d’un ATE et d’un marquage CE
(conformité à l’ETAG 013 Guidelines for European Technical
Approval of post-tensionning kits for prestressing of structures)
délivré par l’ASQPE

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


55
Chap 10 à 14 - Précontrainte
✔ La mise en oeuvre fait l’objet d’une certification
de l’ASQPE sur la base d’un référentiel ASQPE
issu du CWA (CEN Workshop Agreement n° 14646 :
Exigences relatives à la mise en oeuvre de procédés de
précontrainte par post-tension et à la qualification de
l’entreprise distributrice spécialisée EDS et de son personnel).
✔Le coulis de ciment fait également l’objet d’une
certification par l’ASQPE sur la base des normes
EN 446, EN 447.
Les coulis d'injection doivent :
– soit être élément constitutif du kit de précontrainte bénéficiant
du marquage CE,
– soit bénéficier d’un marquage CE spécifique délivré sur la
base d’un ATE spécifique.

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


56
Chap 10 à 14 - Précontrainte
✔Protection des armatures de précontrainte par
coulis de ciment :
NF EN 445

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


57
Chap 10 à 14 - Précontrainte
✔Protection des armatures de précontrainte par
coulis de ciment :
Exsudation

L’exsudation à 24
heures doit être au
plus égale à 0,3 %
du volume initial de
coulis.
La quantité d’air doit
être à 24 heures au
plus égale à 1 % du
volume initial de
coulis.

Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Méditerranée


58