Vous êtes sur la page 1sur 4

Nom et prénom : Classe :

Evaluation de MATHEMATIQUES Rentrée 2011


Classes de seconde des lycées de Mâcon – Cluny – Tournus

Durée : 55 minutes Calculatrice interdite

Cet exercice est un QCM (Questionnaire à Choix Multiples), en dehors de l'exercice IV, question 4, qui
est à rédiger sur une feuille à part.
Pour chaque question, plusieurs réponses sont proposées, entourer la réponse juste, sans fournir de
justification.

Exercice I : calcul numérique.

Numéro de
la question Questions Réponses proposées

1 – 8 – ( – 5)= –3 – 13 3 – 40

2 5×(2 – 3) – 4= 1 3 –9 9

3 2 2 1 1 1
3 – = – –
5 3 5 2 15 8
1 5 35 5 28 4
4 : =
7 4 4 28 5 35
4 3 1 7 11 7 12
5 + × =
5 5 2 10 10 15 50
–4
6 10 = 0,000 1 0,000 4 – 10 000 0,000 01

5
7 2= 25 20 000 10 32

2 –3 –6 –1 1
8 4 ×4 = 4 4 16 4

L'écriture scientifique de 4 4 5 6
9 17×10 1,7×10 1,7×10 0,17×10
170 000 est :

10 √ 18= 9 3√2 2√3 9√2

11 √ 100 – √ 64= 6 36 2 18

Page 1
Exercice II : calcul algébrique.
Numéro
de la Questions Réponses proposées
question

Développer et réduire

L’expression développée de
1 36 x 2 – 25 6 x 2 – 60 x+ 25 36 x 2 – 60 x+ 25
(6 x – 5)2 est :

L’expression développée de 2 2 2
2 4 x + 15 4 x – 23 x – 15 4 x – 23 x+ 15
(4 x – 3)( x – 5) est :

L’expression développée de
3
x ( x+ 4) – 2 est : x 2+ 4 x – 2 x 2+ 2 x x 2+ 2

Factoriser

L’expression factorisée de
4 (x+ 5)2+ ( x + 5)( 2 x – 3) ( x+ 5)+ (3 x+ 2) ( x+ 5)(3 x+ 2) (x+ 5)(2 x – 2)
est :

L’expression factorisée de
5 2
25 x – 9 (25 x – 3)(25 x+ 3) (5 x+ 3)(5 x – 3) (5 x – 3)2
est :

L’expression factorisée de
2
6 4 x –9x (2 x+ 3)(2 x – 3) x ( 4 x – 9) Pas factorisable
est :

Équations

Le nombre 0 est solution de


7
l'équation : x 2+ 8=3 x – 8 6 x+ 5=3 x+ 8 6 x+ 5=3 x+ 5

L’équation (4 x – 3)( x+ 4)=0 3 3 4


8 – 4 et – et 4 – 4 et
a pour solutions : 4 4 3

Voici un programme de calcul :


- choisir un nombre ;
- l'élever au carré ;
le nombre les nombres uniquement le nombre
9 - enlever 10 ;
25 – 5 ou 5 5
- écrire le résultat.
Ce programme donne 15
lorsqu'on choisit au départ :

Page 2
Exercice III : fonctions.
Numéro de la
question Questions Réponses proposées
PARTIE A Utiliser le graphique ci-dessous pour répondre aux questions 1, 2et 3.
La fonction f est représentée graphiquement par la courbe c.

1 L'image de 2 par f est égale à : 0 –2 4


Le point A de coordonnées (3 ; -1) est sur la
2 f (−1)=3 f (3)=−1 f (x )=3 x−1
courbe c, donc :
3 1 est un antécédent de : –1 3 0,25
PARTIE B La fonction g qui intervient dans la question 4, 5 et 6 est définie par : g : x  x2 – x
Impossible à
4 L'image de 6 par la fonction g est : 30 3
calculer
5 – 3 est un antécédent par g de : 6 –6 12
Le point de la courbe représentative de g
6 0 –1 2
d'abscisse 1 a pour ordonnée :
PARTIE C Utiliser le graphique ci-dessous pour répondre aux questions 7, 8 et 9.

d1 d3
d2

7 La droite d 2 a comme ordonnée à l'origine : -2 2 4


8 La droite d 3 admet comme coefficient directeur : 1 –1 2
9 La droite d 1 représente une fonction h définie par : h ( x)=x – 2 h (x)=2 x+ 1 h (x)=– 2 x+ 4

Page 3
Exercice IV : géométrie.
Numéro de
la question Questions Réponses proposées

L'égalité
1 RT = RU 2 + TU 2
2

correspond au triangle :

Si KL 2+ LP 2=KP 2 , alors
2 rectangle en P rectangle en K rectangle en L
le triangle KLP est :

IN TM TI
= = IH MN HM TI TN IN
3 HM TN TH = = = =
HT TM IN TH TM HM

( I N )/ /(HM )

Le théorème de Thalès
permet d'écrire :

4 Cet exercice est à rédiger sur une feuille à part.

On considère la figure plane suivante :

AE 3
On sait que (EF) est parallèle à (BC), que (FG) est parallèle à (CD) et que = .
AB 4
Il s'agit de démontrer que la droite (EG) est parallèle à la droite (BD).

Julie, Jean et Justine réfléchissent ensemble à cet exercice de mathématiques.


Julie dit : « C'est facile, comme on sait que (EF) est parallèle à (BC), on peut appliquer le théorème bien
AF
connu d'un monsieur....mais je ne me souviens plus de son nom .... donc je connais la valeur de »
AC
Justine poursuit : « Oui, et comme on sait que (FG) est parallèle à (CD), on peut encore appliquer ce
théorème et ….. »
Jean dit alors : « Oui et avec tout ça, je sais montrer que (EG) est parallèle à (BD) avec ... »
Justine et Julie s'écrient alors ensemble « la réciproque !»

À vous de jouer ! Rédiger complètement la réponse.

Page 4

Vous aimerez peut-être aussi