Vous êtes sur la page 1sur 2

TRAVAUX DIRIGÉS: Théorie sur les ensembles-Méthode de démonstration

Exercice 1:
1. Écrire les tables de vérité des assertions suivantes:

a. P ⇐⇒ P c. P ∨ Q ⇐⇒ P ∧ Q
b. P ∧ Q ⇐⇒ P ∨ Q Que remarquez vous?

2. À l’aide des quantificateurs écrire les phrases suivantes:


a. Pour tout nombre réel, son carré est positif, Puis écrire la négation.
b. Pour tout entier n, il existe un unique réel x tel que exp(x) égale n, Puis écrire la
négation.
3. Écrire la négation des assertions suivantes:

a. ∀x ∈ R, ∃y > 0, (x + y) > 0 c. P ∧ (P ∨ Q)
b. ∃x ∈ R, ∀y > 0, (x + y) > 0 d. ∀x, y ∈ I, x ≤ y ⇒ f (x) ≤ f (y)

Exercice 2:
1. Soient E et F deux ensembles donnés.
a. écris par compréhension l’ensemble produit cartésien E × F .
b. écrire en extension (c’est-à-dire en donnant tous leurs éléments) les ensembles
suivants : √
A = {nombres entiers compris entre 2 et 2π}
n
B = {x ∈ C; ∃(n, p) ∈ N × N, x = et 1 6 p 6 2n 6 7}
p
.
2. Simplifier A ∪ B; A ∪ (A ∩ B) ;A ∩ (A ∪ B).
3. Soient A, B deux ensembles non vides, Montrer que:

(a) A = A (c) Si A ∪ B = A ∩ B alors A = B.


(b) A ∪ B = A ∩ B (d) A ∩ B = A ∪ B

Exercice 3:
1. Décrire P(P({x, y})) où x, y ∈ R, puis déterminer Card(P) et Card(P(P)).
2. E = {x, a, y, c}, A = {x, a} et B = {a, y}.
Déterminer A ∪ B, A ∩ B, A∆B et CA E
3. Démontrer que:

a. f (A ∩ B) = f (A) ∩ f (B) b. f −1 (M ∩ N ) = f −1 (M ) ∩ f −1 (N )

4. Soient f et g les deux fonctions de R dans R définies par:


a. f (x) = 3x + 1 et g(x) = x2 − 1
2 √
b. f (x) = et g(x) = x + 3.
x+1
Calculer f ◦ g et g ◦ f .
5. Déterminer deux fonctions u et v telles que hi = u ◦ v pour i = 1; 2; 3:
√  π 1
h1 (x) = 3x − 1 h2 (x) = sin x + h3 (x) =
2 x+7
.

TD/Algèbre S1/2020-2021 1 ISA/USTT-B


Exercice 4:
1. Décrire les parties de R dans lesquelles évoluent x pour que les assertions suivantes
soient vraies:
a x > 3 etx < 5 et x 6= 4
b (x ≤ 0 et x > 1)ou x = 4
2. Soit g : R2 → R2 définie pour tout (x, y) ∈ R2 par g(x, y) = (x + y, x − y). L’application
g est-elle injective?surjective?bijective?
Exercice 5
1. On définit sur R la relation xRy si et seulement si x2 − y 2 = x − y.
a. Montrer que R est une relation d’équivalence.
b. Calculer la classe d’équivalence d’un élément x de R.
2. Dans Z, on définit la relation R par:

∀(x, y) ∈ Z2 , xRy ⇐⇒ x − y est un multiple de 4

a. Montrer que R est une relation d’équivalence sur Z.


b. Déterminer l’ensemble quotient Z/R
c. Montrer que 7̇ = 3̇
3. Soit  la relation définit sur N par:

x  y ⇐⇒ x divise y

Montrer que  est une relation d’ordre sur N. L’ordre est-il total?
Exercice 6:
1. En utilisant la démonstration par la méthode directe, montrer que:

si a, b ∈ Q, alors a + b ∈ Q

2. En utilisant la démonstration par la méthode contre-exple, montrer que:

∀x ∈ R, x < 2 ⇒ x2 < 4

3. En utilisant la démonstration par la méthode par contraposée, montrer que:

si n2 est impair alors n est impair

4. En utilisant la démonstration par récurrence, montrer que:

n(n + 1)
∀n ∈ N, 1 + 2 + 3 + .................... + n =
2

TD/Algèbre S1/2020-2021 2 ISA/USTT-B

Vous aimerez peut-être aussi