Vous êtes sur la page 1sur 17

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de

l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Université Batna2 (Mostefa Benboulaïd).

Département Génie Industriel.


Génie Des Procédés.

Projet de fin d’étude :


Présenté pour l’obtention du diplôme de :
Licence en génie des procédés.

Présenté par les l’étudiant :


*/- Yahiabey Abdeldjalile.
Thème :

Colorimétrie (loi de Beer Lambert) :


Utilisation d'un smartphone comme outil d'analyse de produits,
contenants des substances chimiques colorées.

Encadré par le professeur : Mohamed SLIMANI.

-Année universitaire 2019/2020-


TABLE DE MATIERES :

Introduction …………………………………………………………
1
Travaux antérieurs
………………………………………………………………………2-3
Rappel théorique de la loi de Beer
Lambert ………………………………………………………...4-6
Définition de la loi de Beer-
Lambert………………………………………………………………4
Domaines d’application de cette
loi…………………………………………………………………………
5
L'importance de
Concentration………………………………………………………6
L'importance de la forme à
conteneurs…………………………………………………………6
Relation entre lumière et
couleurs…………………………………………………………7-9
La lumière ………………………………………………………7
La perception des
couleurs………………………………………………………………7
La synthèse
additive……………………………………………………………8
La synthèse
soustractive…………………………………………………………9
Utilisation du
smartphone……………………………………………………10-12
L’étude de notre TP de S5 en chimie
physique…………………………………………………………10-11
Autre utilisation de
smartphone…………………………………………………11-12
Conclusion…………………………………………………………13
Les
références …………………………………………………………14
________________________________
Introduction :

Tout d’abord, les Smartphones sont les phénomènes de vie


modernes et leur usage devient plus étendu, chaque jour. Leurs
capacités et caractéristiques sont aussi rapidement développés.
Il y a plusieurs stratégies faisant le smartphone quantifier
convenable. Ce papier fournit un aperçu d'actuellement
L’utilisation d'un smartphone comme outil d'analyse de
produits, contenants des substances chimiques colorées.
Mais aussi il y ’a des différentes applications de smartphones en
incluant la détection optique ( colorimétrique, la fluorescence,
la chimioluminescence, bioluminescence elles détections de
photoluminescence, pixélisions aussi bien que la détection sans
étiquette), la détection électrochimique, la lecture de code à
barres, chémoceptrice les applications et smartphone reflétant
avec la microscopie de fluorescence a été classifiée et les
avantages et les inconvénients de chaque approche ont été
enquêtés. Cet article commun moderne pourrait être une
nouvelle partie de chimie analytique.
Et ce que nous intéresse dans cette étude est
l’utilisation d'un smartphone comme outil d'analyse de
produits, contenants des substances chimiques colorées
-Colorimétrie (loi de Beer Lambert).
-1-
____________________________________________
Travaux antérieurs :

Pour mener à bien ce projet, nous nous sommes appuyés sur


nos modestes gains tribaux et aussi sur certaines recherches que
nous avons trouvées dans ce domaine, bien que la plupart soient
des études récentes rédigées en anglais, et nous mentionnons
parmi elles les suivantes :
- A Standard Mobile Phone as a Chemical Sensor
By: Zafar Iqbal.
LIU-TEK-LIC-2011: 44 Department of Physics, Chemistry and
Biology Linköping University, SE-581 83 Linköping, Sweden
Linköping 2011.
Sa thèse décrit des travaux visant à étudier le potentiel de
l'utilisation d'un téléphone portable ordinaire pour effectuer
une détection chimique par analyse colorimétrique de la
lumière réfléchie.
-Une approche quantitative de la loi de Beer-Lambert avec un
smartphone. Première partie.
Par : R. Ma Thevet, E Jammes, Ch. Fabre, N. Lamrani, S.
Martin, J. Castro, S Stacks, P Marchou.
HAL Id: hal-02355756 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-
02355756 Submitted on 8 Nov 2019.
Ce groupe recherche-formation « Smartphone Instrument de
Mesure » de l’Institut de Recherche pour l’Enseignement des
Sciences de Toulouse a pour vocation de produire des
ressources à destination de la communauté enseignante en
sciences expérimentales et mathématiques, au sens large et à
tous niveaux.
-2-
____________________________________________
Travaux antérieurs :

À partir des fonctionnalités offertes par ces compagnons


désormais indispensables du quotidien que sont les
smartphones.
Toutefois, ils veulent montrer qu’au-delà des aspects
indéniablement attractifs voire ludiques propres à motiver le
jeune public, un réel usage scientifique est permis par la qualité
intrinsèque des capteurs intégrés. Ils illustrent leur démarche
par une étude détaillée de l’absorption de la lumière, si utile en
chimie et biologie, et sa confrontation avec les modèles
physiques classiques. Ils présentent les mesures et incertitudes
associées permettant une confrontation quantitative avec la loi
de Beer Lambert.
- Un document de ''Luc De Mey - Lumière et couleurs ".
Qui explique la relation entre la lumière et les déférents spectres
des couleurs.
Donc, pour faire cette étude on commence par un rappel
théorique de la loi de Beer Lambert.

-3-
Rappel théorique de la loi de Beer Lambert :
La loi de Beer Lambert relie l'atténuation de la lumière aux
propriétés du matériau à travers lequel la lumière se déplace.
On va brièvement examiner la loi de Beer Lambert et expliquer
l'utilisation des termes absorbance et absorbance molaire
relatifs à la spectrométrie d'absorption UV visible
spectrophotométrie d'absorption atomique.

Définition de la loi de Beer-lambert :


Soit une radiation monochromatique de longueur d'onde fixe
traversant un échantillon d'épaisseur l, l'absorbance vérifie la loi
de beer-lambert soit :
A = εlc
Avec :
A : absorbance
ε : le coefficient d'absorption molaire en L.mol-1.cm-1
l : la largeur de cuve en cm c : la concentration de la solution en
mol/L .

-4-
Domaines d’application de cette loi :
Cette loi est utilisée pour de nombreux dosages d'espèces
chimiques colorés. Pour des composés incolores, il est parfois
possible de fabriquer des complexes colorés.
Elle n'est valable que pour les faibles concentrations et
en général pour des absorbances inférieures à 1. Toutefois, ceci
va dépendre du soluté étudié et de la qualité du
spectrophotomètre. Les appareils les plus récents acceptent des
absorbances beaucoup plus élevées.
Dans tous les cas pour s'assurer que la loi est vérifiée dans le
domaine d'étude choisi, il suffit de tracer l'absorbance en
fonction de la concentration. La loi de Beer-Lambert est
applicable dans la partie rectiligne du tracé. Au-delà d'une
certaine concentration, la linéarité n'est plus obtenue comme le
montre l'analyse spectrophotométrique ci-dessous.

lachimie.fr © 2008-2020
Il est donc nécessaire de faire des dilutions pour rester dans le domaine linéaire. La
loi de beer lambert est également utilisée dans certains détecteurs comme ceux
installés en HPLC.

-5-
Domaines d application de cette loi :
L'importance de concentration :
La proportion de la lumière absorbée comptera sur avec
combien de molécules il communique. Supposons que vous avez
un colorant organique fortement coloré.
S'il est dans une solution raisonnablement concentrée, il aura
une très haute absorbance parce qu'il y a beaucoup de molécules
pour communiquer avec la lumière. Pourtant, dans diluent
incroyablement la solution, il peut être très difficile de voir qu'il
est colorié du tout. L'absorbance va être très basse.
Supposons alors que vous avez voulu comparer ce colorant
avec une différente enceinte. À moins que vous n'ayez fait
attention de tenir compte pour la concentration, vous ne
pouviez pas faire de comparaisons raisonnables dont a absorbé
le plus clair.

L'importance de la forme à conteneurs :


Supposons cette fois que vous aviez diluent très la solution du
colorant dans un récipient en forme de cube pour que la lumière
ait voyagé 1 centimètre par cela. L'absorbance ne sera pas
probablement très haute.
D'autre part, supposez que vous avez passé la lumière par un
tube l'entretien de 100 centimètres de long de la même solution.
Plus clair serait absorbé parce qu'il communique avec plus de
molécules. De nouveau, si vous voulez faire des comparaisons
raisonnables entre les solutions, vous devez tenir compte de la
longueur de la solution que la lumière traverse. Tant la
concentration que la longueur de solution sont tenus compte
dans la Loi de Beer Lambert.

-6-
Relation entre lumière et couleurs :
La lumière :
La lumière est une onde électromagnétique et la couleur est
la perception que nous avons des différentes longueurs d’onde
ou inversement des fréquences qui caractérisent ces ondes.
Ces deux grandeurs fréquences et longueur d’onde sont
étroitement liés. La longueur d’onde, généralement représentée
par la lettre λ (lambda) multipliée par la fréquence de l’onde
correspondante donne la vitesse de la lumière dont la valeur
approximative est de 300.000 km/s soit 3 108 m/s.

Une correspondance approximative entre couleurs et longueurs


d'onde
La perception des couleurs :
Par définition, la couleur est l'impression produite sur l'œil par
les diverses radiations constitutives de la lumière. Cette
définition montre "clairement" qu'avant de pouvoir parler de
couleur, il est bon de savoir ce qu'est la lumière et comment
fonctionne notre œil. Il faudra dans une troisième étape faire
intervenir le cerveau.
-7-
Relation entre lumière et couleurs :
La synthèse additive :
C'est le principe consistant à composer une couleur par
addition de lumière. Lorsque vous éclairez un mur noir avec un
spot rouge et un spot vert, à l'endroit où les deux faisceaux se
coupent, la tache lumineuse sera jaune : c'est le résultat de la
synthèse additive de la lumière rouge et de la lumière verte.
La télévision, l'écran d'un ordinateur, les rayons lumineux
suivent ce principe. Notez qu'en synthèse additive, le mélange
de deux couleurs donne toujours une couleur plus lumineuse.
La synthèse additive est propre aux objets émetteurs de lumière.

En synthèse additive, le choix couramment fait est celui de 3


couleurs primaires : le rouge, le vert et le bleu
3 couleurs primaires : rouge, vert, bleu.
3 couleurs secondaires : cyan, magenta, jaune.
6 couleurs tertiaires : orange, vert citron, émeraude, bleu
pervenche, violet, framboise. L'addition des trois couleurs
primaires donne du blanc. Le noir est une absence de couleur.

-8-
Relation entre lumière et couleurs :
La synthèse soustractive :
Il s'agit du principe consistant à composer une couleur par
soustraction de lumière. Lorsque vous mélangez deux couleurs
au pinceau, la couleur obtenue est le résultat d'une synthèse
soustractive. L'aquarelle, les impressions sur papier
(imprimantes couleurs) utilisent ce principe.

En synthèse soustractive, on nous apprend (à l'école) que les


trois couleurs primaires sont le bleu, le rouge et le jaune. Elles
sont légèrement différentes de celles utilisées plus couramment:
le cyan (bleu clair), le magenta (rouge-rose) et le jaune.
3 couleurs primaires : cyan, magenta, jaune.
3 couleurs secondaires : rouge, vert, bleu.
Les couleurs tertiaires sont les mêmes qu'en synthèse additive.
L'addition des trois couleurs primaires donne du noir. Le blanc
est une absence de couleur.

https://www.cineclubdecaen.com/peinture/analyse/couleurperception

-9-
Utilisation du smartphone :
L’étude de notre TP :
Le semestre passé on a fait un TP au chimie physique qui
traite le thème de : détermination de l'ordre d'une réaction par
colorimétrie .
On a utiliser une application de smartphone "Colorimetor"
pour analyser les données expérimentales de la réaction du bleu
alimentaire E133 avec l'eau de javel ( hypochlorite de sodium).
L'objectif de notre TP :
S'était l'utilisation de la colorimétrie ( loi de Beer Lambert )
pour le suivi cinétique en temps réel d'une réaction chimique .
Principe :
Les solutions colorées absorbent une partie de la lumière. La
partie non absorbée (transmise) de la lumière constitue la
couleur de la solution. Une solution de couleur rouge, absorbe la
couleur verte (complémentaire de la couleur rouge) et apparait
donc de couleur rouge. La lumière absorbée par la solution
dépend de :
1) sa concentration.
2) la nature du contenant.
3) la distance traversée par la lumière.
On appelle transmittance, le rapport de l'intensité de la lumière
ayant traversée la solution et la lumière incidente, soit :
T= I/I° 0<T<1 ET : I° c'est le I max

-10-
Utilisation du smartphone :
La relation de l'absorbance A à la concentration de la solution
est donnée par Beer-Lambert :
A= £.C.l
£ : coefficient d'absorption molaire de la solution.
C : la concentration de la solution.
l : longueur parcourue par la lumière dans la solution.
D'autre part l'absorbance est reliée à la transmittance T par la
relation :
A= -log 10 T = ln 1/T
Autre utilisation de smartphone :
Dans l'avenir, votre téléphone pourrait vous
évaluer pour coronavirus !
Cela peut sembler tiré par les cheveux, mais il est possible
d'utiliser votre smartphone pour découvrir des maladies. Les
artifices mobiles peuvent être transformés dans les instruments
pour rapidement identifier une variété d'agents provoquant
maladie, en incluant des bactéries, de toxines et des virus.
Les épreuves Smartphone-fondées ont été développées pour
découvrir VIH, la malaria, TB et les polluants de nourriture
différents. Le travail est maintenant aussi en route pour utiliser
smartphones pour découvrir COVID-19 – bien qu'il y ait des
questions différentes à propos de l'utilité et de l'usage d'utiliser
la technologie dans cette manière.
theconversation.com

-11-
Utilisation du smartphone :
Nous avons été impliqués des façons se développant
d'utiliser smartphones pour surveiller la contamination de
nourriture comme faisant partie de l'UE projettent Food
Smartphone.
Comment travaille-t-il ?
Une façon commune d'évaluer avec smartphones est de les
utiliser à côté des étiquettes spécialement faites, qui sont
conçues pour réagir à la présence d'une substance spécifique,
comme un virus particulier ou des bactéries.
Évaluer quelque chose, comme le liquide d'une gorge
tamponne ou l'échantillon de sang, vous l'ajoutez à une
étiquette c'est sensible à que vous cherchez. Si le recherché la
substance se trouve présent, il y a une réaction. Cette réaction
produit une lumière, un signal c que le téléphone découvre alors
et interprète via son appareil de photo ou détecteurs clairs ou
par un artifice ajouté électrochimique. Les résultats peuvent
être affichés sur un app sur le téléphone et communiqués tout
de suite aux autorités pertinentes.
Pour COVID-19, les étiquettes existantes pourraient être
adaptées pour qu'ils puissent réagir au nouveau matériel,
comme les anticorps matériels ou humains génétiques SARS-
CoV-2 contre le virus. Cette sorte du fait de ferrouter sur la
technologie existante est déjà suggérée.
Par exemple, le mChip dongle – une épreuve smartphone-
fondée pour découvrir VIH et une syphilis – a été autour de
depuis 2015. Pourtant, la deuxième phase d'essais évaluant
l'utilisation de réception de cet artifice a été seulement
accomplie en avril de 2020. Les résultats sont à l'examen – et
même s'ils sont bons, il y a toujours une autre phase d'essais
pour aller chromatique ou électrique.
-12-
________________________________________
Conclusion :

A la fin de ce projet ; que dans lequel nous avons discuté de


la loi de Beer Lambert et l’utilisation du smartphone comme
outil d'analyse de produits, contenants des substances
chimiques et diverses études de laboratoire modernes.
Nous nous réjouissons de l’avenir de la vaste utilisation du
cette miracle de l’intelligence artificielle représentée par le
smartphone et ses diverses applications développées dans tous
les domaines qui facilitent le travail des chercheurs et leur faire
économiser de l’argent, du temps et des efforts.
Donc, ce sujet est vraiment prometteur à l’avenir .

Fini.

-13-
________________________________________
Les références :

Des documentations sur web :


https://www.researchgate.net/publication/235672550
_Mobile_phone_platform_as_portable_chemical_ana
lyzer
https://chem.libretexts.org/Bookshelves/Physical_and
_Theoretical_Chemistry_Textbook_Maps/Supplement
al_Modules_(Physical_and_Theoretical_Chemistry)/S
pectroscopy/Electronic_Spectroscopy/Electronic_Spe
ctroscopy_Basics/The_Beer-Lambert_Law
https://theconversation.com/in-the-future-your-
phone-could-test-you-for-coronavirus-heres-how
https://www.cineclubdecaen.com/peinture/analyse/co
uleurperception

-14-

Vous aimerez peut-être aussi