Vous êtes sur la page 1sur 3

Cours RdM

Année 12-13 ENSIBS - Mécatronique 1ère année

Contrôle Continu

Une feuille A4 manuscrite non reprographiée autorisée - Durée 2h

Exercice 1 : Questions de cours


Question 1.1 : Expliquer la différence entre une poutre isostatique et une poutre hyper-
statique ?
Question 1.2 : La poutre suivante est encastrée en A et appuyée en B sur un ressort de
raideur k. Exprimer la condition permettant de conclure que la raideur k du ressort est
négligeable et que la poutre est simplement encastrée en A ? Rappel : pour une poutre
L3
encastrée avec une force en bout : f = F3EI .

Question 1.3 : Calculer le moment d’inertie ICx de la section rectangulaire creuse :

Question 1.4 : L’étude d’une poutre a permis de déterminer le moment de flexion pour
l’abscisse x : M f (x) = 20(200 − x)2 . Déterminer l’effort tranchant T (x).

stephane.bochard@univ-ubs.fr 18 mars 2013 1


Figure 1 – exemple de pont-poutre (source wikipédia)

Exercice 2 : Étude d’un pont-poutre


Un pont à poutre, comme présenté figure 1 est utilisé lorsque la portée entre les deux
rives ne nécessite pas de pilier. L’objectif de cette étude est de dimensionner ce pont.
Le modèle retenu (cf. figure 2) est une poutre rectiligne de longueur L appuyée en A et en
C. La section est considérée constante, rectangulaire pleine (largeur b et hauteur h). Le
pont est en bois (considéré isotrope), module d’Young E, coefficient de poisson ν, masse
volumique ρ et limite d’élasticité Rp0.2 . Le chargement 1 prend en compte le poids (gravité
selon −~y ) d’une voiture (interdit au plus de 3t5) de masse M , au milieu du pont en B.
Son poids est modélisé par une force ponctuelle F~1 . Le chargement 2 prend en compte le
poids propre du pont par une force répartie ~q2 constante sur toute la longueur L.

Figure 2 – modèle du pont-poutre

Chargement 1 : force ponctuelle F1 en B.


Question 2.1 : Calculer les réactions d’appui en A et en C.
Question 2.2 : Calculer les efforts de cohésion. Tracer le moment fléchissant M f1 et
l’effort tranchant T1 le long de la poutre.

stephane.bochard@univ-ubs.fr 18 mars 2013 2


Question 2.3 : Quelle section du pont risque de rompre ? Calculer la contrainte maxi-
1
male σmax dans le pont.
Le problème mécanique étudié admet (B, ~y , ~z) comme plan de symétrie. On va donc se
limiter au calcul du déplacement sur la première moitié du pont.
Question 2.4 : En appelant v(x) la déflexion transverse du pont, donner l’équation per-
mettant de calculer v 00 (x) pour le tronçon [AB]. Intégrer cette équation entre 0 et L2 pour
obtenir v(x). La symétrie impose v 0 ( L2 ) = 0. En déduire f1 la flèche en milieu de pont.

Chargement 2 : force répartie q2 .


Question 2.5 : Calculer les réactions d’appui en A et C.
Question 2.6 : Calculer les efforts de cohésion. Tracer le moment fléchissant M f2 et
l’effort tranchant T2 le long de la poutre.
2
Question 2.7 : Calculer la contrainte maximale σmax dans le pont.
La déplacement maximale du pont, pour le chargement réparti, se situe en B et vaut
5q2 L4 5q2 L4
f2 = =
384EIzz 32Ebh3

Chargement complet : 1 + 2.
Question 2.8 : Calculer la flèche du pont. Quel principe utilisez-vous ?
Question 2.9 : Vérifier la résistance du pont et donner le coefficient de sécurité Cs .
Question 2.10 : Faire l’application numérique pour ces deux dernières questions. Conclure
sur le dimensionnement du pont.
b=5m E = 12 000 MPa M = 3,5 t
Données : h = 60 cm ν = 0,4 ρ = 600 kg/m3
L = 20 m Rp0.2 = 80 MPa

Exercice 3 : Arbre claveté en torsion


Un arbre circulaire plein, de diamètre d et de longueur L, est soumis à un moment de
torsion M t.

r
Kt
d−J
0,5 2,1
0,3 2,7
0,2 3,5
0,1 5,4

Question 3.1 : Calculer l’angle de torsion de l’abre.


Question 3.2 : Vérifier sa résistance.
d = 40 mm E = 210 000 MPa M t = 100 Nm
Données : r = 1,5 mm ν = 0,3 L = 400 mm
J = 35 mm Re = 250 MPa Cs = 2,5

stephane.bochard@univ-ubs.fr 18 mars 2013 3

Vous aimerez peut-être aussi