Vous êtes sur la page 1sur 65

Présentation technique des tracteurs D8T-D9T-D10T

1
Présentation technique des tracteurs
D8T-D9T-D10T TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES

PRESENTATION
Présentation des tracteurs D8T, D9T et D10T
Introduction

LA CABINE ET LE TABLEAU DE BORD


Cabine
Console de gauche
Commande de transmission du D10T
Commande de la direction différentielle du D8T et D9T
Commande de frein et régime moteur
Console de droite
Commande de lame
Commande de lame "Dual Tilt"
Commande de ripper
Panneau de commandes
Panneau de fusible
Console de commande climatisation et essuie glace
Tableau de bord "Instrument Cluster"
Localisation des ECM

L'ELECTRONIQUE EMBARQUE- L'ADVISOR


Diagramme de l'électronique embarqué
Présentation de l'Advisor
Description de l'écran et des commandes de l'Advisor
Menus principaux de l'Advisor
Le menu entretien
MOTEUR
Moteur du D10T
Moteur du D9T
Moteur du D8T
Refroidissement d'air d'admission
Circuit de refroidissement
Circuit de carburant
Coupes – circuit
Gestion électronique du moteur

TRANSMISSION D10T
Emplacement des composants de la transmission
Circuit hydraulique de transmission
Gestion électronique de la transmission
Filtration du circuit hydraulique de la transmission
Convertisseur de couple "coupleur différentiel"
Boîte de vitesses
Alimentation des embrayages de la boîte de vitesses
Bloc de commande des embrayages de frein et de direction
Circuit de commande des embrayages et frein et direction

Rédigé par : Vérifié par :


François Xavier FRUCTUS Roger LECULLIEZ
Référence document : Version : Page :
CPFM
569 S 01 3
Présentation technique des tracteurs
D8T-D9T-D10T TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES

CIRCUIT D'EQUIPEMENT DU D10T


Emplacement des principaux composants
Circuit hydraulique d'équipement
Gestion électronique de l'équipement
Circuit de pilotage
Bloc distributeur de commande de lame
Bloc distributeur de commande de tilt
Bloc distributeur de commande de ripper
Bloc de contrôle du "Dual Tilt"

TRANSMISSION DU D8T et D9T


Localisation des principaux composants
Circuit hydraulique de transmission
Gestion électronique de la transmission
Bloc de contrôle du système de freinage
Chaîne cinématique de la direction différentielle
Circuit hydraulique de la direction différentielle

CIRCUIT D'EQUIPEMENT DU D8T et D9T


Circuit hydraulique
Collecteur de pilotage
Distributeur de commande de lame
Soupape de descente rapide du D9T

NOTES PERSONNELLES

Rédigé par : Vérifié par :


François Xavier FRUCTUS Roger LECULLIEZ
Référence document : Version : Page :
CPFM
569 S 01 3
Présentation
La cabine le tableau de bord
Le tour de la machine, les points d'entretien
L'électronique embarquée
Moteur
Transmission D10T
Circuit d'équipement D10T
Transmission D8T-D9T
Circuit d'équipement D8T-D9T
Conclusion

Présentation des tracteurs D8T, D9T et D10T


Cette présentation est destinée aux mécaniciens atelier, dépanneurs, techniciens
d'intervention et techniciens matériels intervenant sur ces machines
Elle est plus axée sur la présentation technique de la machine, son évolution par
rapport aux modèles précédents et le fonctionnement des circuits.
Les spécifications données dans ce document le sont à titre indicatif, elles
proviennent de la documentation Cat, elles peuvent être sujettes à des
modifications ou à des mises à jour.

Il est impératif de bien respecter les consignes de sécurité lorsque vous


intervenez sur ces matériels.
Consignes de sécurité du site d'intervention.
Port des EPI.
Sécurisation de la machine.

5
Spécifications avec lame S.U et ripper monodent

Spécifications D8T
Préfixe N° de série KPZ
Moteur C15 310 Hp
Poids 38.450 Tonnes
Longueur 6.09 Mètres
Largeur (Lame S.U) 3.94 Mètres
Hauteur 3.46 Mètres
Direction différentielle

Spécifications D9T Spécifications D9T


Préfixe N° de série RJS Préfixe N° de série RJG
Moteur C18 410 Hp Moteur C27 580 Hp
Poids 47.900 Tonnes Poids 66.450 Tonnes
Longueur 6.63 Mètres Longueur 9.26 Mètres
Largeur (Lame S.U) 4.31 Mètres Largeur (Lame S.U) 4.31 Mètres
Hauteur 3.82 Mètres Hauteur 4.34 Mètres
Direction différentielle Finger type control

Introduction
Les nouveaux tracteurs de la série T comprennent trois modèles, D8T, D9T et
D10T.
Les composants communs qui sont :
La cabine
Les instruments de bord
L'électronique embarqué.
Des composants différents :
Moteur ACERT, C15 pour le D8T, C18 pour le D9T et C27 pour les D10T.
La direction différentielle équipe les D8T et D9T.
Des embrayages et freins de direction commandés par le système FTC équipent
le D10T.
Un circuit d'équipement type "Load sensing" équipe les D8T et D9T.
Un circuit d'équipement alimenté par une pompe double corps à cylindrée fixe
équipe le D10T.

6
Cabines.
Elles sont identiques sur les trois tracteurs. Seule la commande de transmission
située sur la console gauche est différente entre la direction différentielle et la
commande FTC.

7
Réglage hauteur
de l'accoudoir

Réglage longueur
de l'accoudoir

Console gauche.
Elle supporte les différentes commandes de transmission de la machine.
Des réglages permettent de régler l'accoudoir pour avoir une position de conduite
bien adaptée à la morphologie du conducteur.
Un interrupteur permet de commander un moteur électrique qui fait varier la
hauteur de l'accoudoir.
Un levier permet de positionner l'accoudoir d'avant en arrière.
La vue représente une console de D10T, les tracteurs D8T et D9T possèdent les
mêmes réglages.

8
Commande Commande
de direction de direction Commande
gauche droite de sens de marche

Interrupteur
de montée de vitesse

Interrupteur
de rétrogradage

Interrupteur
de frein de parking

Commande de transmission du D10T..


L'ensemble de ces commandes est regroupé sur un support nommé "Finger
Type Control". Cet ensemble existait déjà sur les fabrications antérieures et sur
les plus petits modèles n'utilisant pas la direction différentielle.
Cette commande permet au conducteur d'avoir une poignée sur laquelle il peut
reposer sa main.
Pour commander la boîte de vitesse le conducteur utilise le pouce soit pour
inverser le sens de marche avec la gâchette soit pour sélectionner les vitesses
montée/descente avec les interrupteurs.
Pour commander la direction le conducteur utilise deux doigts qui permettent
d'actionner les palettes de commande de virage à droite ou de virage à gauche.
Un interrupteur permet de commander la fonction frein de parking.

9
Commande
de montée de vitesse

Commande
de sens de marche

Commande
de frein de parking

Virage à gauche
Interrupteur
de rétrogradage

Virage à droite

Commande direction différentielle.


Ce type de commande équipe les tracteurs D8T et D9T.
Pour commander les sens de marche il faut tourner la poignée sur elle-même.
En position centrale la boîte de vitesses est au neutre
Pour commander les vitesses il faut appuyer sur l' interrupteur supérieur pour
monter les vitesses et inférieur pour rétrograder.
Pour effectuer les virages avec la machine, il faut pousser la poignée en avant
pour tourner à gauche et tirer la poignée vers l'arrière pour tourner à droite.
Pour commander le frein de parking il faut agir sur le bouton noir.

10
Advisor

Commandes de ripper

Commandes de lame

Sur la console droite les commandes suivantes sont installées :


- L'Advisor. C'est un écran qui permet d'effectuer des contrôles, des
configurations et des étalonnages sur la machine. Cette partie est traitée plus en
détail dans le cours.
- La commande de lame. Ce levier permet de commander les fonctions levage
et descente de lame, la fonction inclinaison de la lame "Tilt". Elle permet aussi de
commander la fonction dévers de lame "Tip" si elle est équipée de l'option "Dual
tilt".
- La commande de ripper. Cette gâchette permet de commander le levage et la
descente
Un autre levier situé derrière le premier permet de commander l'incidence de la
dent du ripper.
Les commandes de lame et de ripper sont connectés à des capteurs PWM qui
renseignent l'ECM de l'équipement sur la position des leviers. Il n'y a aucune
liaison mécanique ou hydraulique entre les leviers et les tiroirs distributeurs.
- Le panneau de contrôle, un ensemble d'interrupteurs donne accès aux
diverses fonctions de la machine.

11
3

Gâchette
Commande
De dévers

Commande de lame

Commande de la lame.
Le levier ci-dessus équipe les machines possédant l'option dual Tilt et ou le
système ABA.
Si la machine n'est pas équipée de ces options les interrupteurs jaunes et la
gâchette supérieure ne sont pas installées
Ce levier possède plusieurs fonctions qui peuvent être différentes suivant les
options qui sont installées sur la machine.
La descente de la lame est commandée en poussant le levier vers l'avant. Trois à
quatre degrés avant la fin de course du levier les "Quick Drop Valves" ou
soupapes de descente rapide sont activées.
Lorsque le levier est poussé à fond vers l'avant la lame est en position flottante
même si le levier reprend sa position centrale. Pour désactiver la position
flottante il suffit de bouger le levier soit vers l'avant soit vers l'arrière.
La montée de la lame s'effectue en tirant sur le levier.
Lorsque l'on déplace le levier vers la gauche ou vers la droite on incline la lame
dans l'une de ces directions, c'est la fonction tilt.

12
Tip AR.

Tip AV.

Commande de lame

Commande de la lame.
Lame équipée du "Dual tilt" deux vérins de tilt :
Commande du basculement de la lame. La gâchette en haut du levier fait
basculer la lame vers l'avant en l'orientant vers la droite (Tip arrière) ou vers
l'arrière en l'orientant vers la gauche (Tip avant).
L'interrupteur (3) permet d'activer la séquence de commande automatique de la
lame "ABA" auto blade assist et/ ou la fonction "Auto Carry" si la machine est
équipée de l'option. L'interrupteur (4) désactive la séquence.
Même lorsque le système ABA est activée le conducteur peu commander la lame
à l'aide du levier à n'importe quel moment.
L'interrupteur (5) permet de mettre en fonction le système "ABA ou Auto Carry",
si il n'est pas activé, les interrupteurs (3 et 4) sont invalidés.
Une gâchette située à l'avant du levier (non visible) permet de passer du
mode simple tilt au mode double tilt. Dans ce cas les vérins de tilt fonctionnent en
sens opposés ce qui augmente l'angle d'inclinaison de la lame.
Attention : il ne faut pas confondre la commande double tilt ou les vérins
fonctionnent en opposition avec la commande de dévers ou les vérins
fonctionnent dans le même sens.

13
Commande
Inclinaison de la dent

Commande
hauteur
Poignée fixe

Relevage
automatique

Commande de ripper
La commande de ripper permet de commander la hauteur et l'incidence de la
dent.
Un bouton poussoir permet lorsque l'on donne une impulsion dessus d'effectuer
le relevage de la dent à hauteur maximum.
Il est possible de programmer avec "Advisor" la position de l'inclinaison de la dent
lorsque l'on utilise l'interrupteur de relevage automatique.
- Relevage sans modification de l'angle.
- Relevage dent rentrée.
- Relevage dent sortie

14
7
2 3 4 5 5

9
8

Panneau de commandes.
Sur ce panneau se trouvent les interrupteurs qui permettent d'effectuer les
commande suivantes :
1 Commande du régime moteur. Une impulsion permet de sélectionner le
régime maxi (vers le haut) ou le régime mini ( vers le bas).
Lorsque la machine est en régime maxi la pédale de décélérateur permet de
contrôler le régime.
Le conducteur peut obtenir un régime intermédiaire en réglant le régime désiré à
l'aide de la pédale et en appuyant ensuite 2 secondes sur l'interrupteur pour
mémoriser le régime, il peut ensuite relâcher la pédale, le moteur conserver le
régime intermédiaire.
Pour obtenir à nouveau le ralenti ou le régime maxi il suffit d'appuyer sur
l'interrupteur.
2 Neutralisation de l'équipement. Permet de rendre inactive les commandes
d'équipement.

15
7
2 3 4 5 5

9
8

Panneau de commandes.
3 Commande de l'auto-shift. Cette fonction permet un choix de rapport de
vitesse lors de la manœuvre d'inversion de sens de marche.
Sur arrêt le conducteur sélectionne le rapport de vitesse lors de l'inversion de
sens de marche.
Une impulsion sur l'interrupteur automatise la sélection du rapport lors de
l'inversion, il existe deux possibilités :
1Av. – 2Ar. ou 2Av. – 2 Ar.
La partie supérieure de l'écran de l'Advisor indique le choix sélectionné.
4 Commande du rétrogradage automatique. La boîte de vitesse peut
rétrograder automatiquement. Cette fonction peut être configuré avec ET ou
l'Advisor pour modifier le seuil de rétrogradage.
Un choix de 3 réglages de rétrogradage est disponible (Bas, moyen et haut). Les
différents choix sont sélectionnés par il suffit d'appuyer sur l'interrupteur et de
le relâcher lorsque le témoin rétrogradage auto est allumé.
Choix bas une chute importante de régime est nécessaire pour rétrograder
ce qui signifie que la charge est importante.
Choix moyen le rétrogradage s'effectue à un régime plus haut que dans le
choix bas donc pour une charge moins importante.
Choix HAUT le rétrogradage s'effectue à un régime plus haut que dans le
choix moyen donc pour une charge encore moins importante.

16
7
2 3 4 5 5

9
8

Panneau de commandes.
5 Validation du système d'automaticité chargement transport. Permet de
valider les angles de dévers de la lame dans le cycle de chargement et de
transport du matériau.
6 Commande du vérin de verrouillage de la dent de ripper. La dent peut se
régler à des hauteurs différents sur le bâti de ripper en fonction du travail à
réaliser.
7 Interrupteurs de commande d'éclairage.
8 Clé de contact.
9 Voyant indicateur alarme niveau 2 et 3. Lorsque le conducteur est en
utilisation ripper il ne peut pas voir les indications du tableau de bord. Ce témoin
lumineux lui signale une anomalie.

17
Connecteur E.T.

Panneau de fusibles.
A l'avant de la console de gauche un couvercle permet d'accéder aux fusibles de
protection de la machine.
Le connecteur ET situé à gauche permet au technicien de connecter un portable
sur la machine

18
4 5 6 7
1 2 3

Console de commande climatisation essuie-glace.


Cette console est située en haut à droite de la cabine.
1 Commande de vitesse de ventilation
2 Commande de la température de l'air.
3 Arrêt / Marche de l'air conditionné.
4 Essuie glace/ Lave glace pare brise.
5 Essuie glace/ Lave glace de la vitre porte gauche.
6 Essuie glace/ Lave glace de la vitre porte droite;
7 Essuie glace/ Lave glace vitre arrière..

19
3
2

1 4

Tableau de bord " Instrument Cluster".


Le tableau de bord renseigne le conducteur sur les valeurs de fonctionnement
principales qui doivent être surveillées.
1 T° de l'huile du circuit hydraulique
2 T° du liquide de refroidissement moteur.
3 T° de l'huile de la transmission.
4 Niveau de carburant.
5 Indicateur du régime du moteur.
6 Afficheur digital. Il renseigne sur :
Nombre d'heures de fonctionnement de la machine (en bas).
Vitesse de déplacement (en haut à gauche).
Rapport de vitesse engagé dans la boite (En haut à droite).

20
Tableau de bord " Instrument Cluster".
Un certain nombre de témoins lumineux sur le tableau de bord renseigne aussi le
conducteur.
1 Prélubrification du moteur.
2, 3, 4 Commande de treuil (non actif sur le D10T).
5 Rétrogradage automatique activé.
6 Auto shift.
7 Frein de parking engagé.
8 Témoin d'alerte incident
9 Défaillance du circuit de charge ( valeur anormale borne R de l'alternateur).
10 Assistance automatique de la lame (ABA) système optionnel.
11 Automaticité du chargement transport. (Auto carry) système optionnel.
12 Commandes d'équipement neutralisées.
13 Position flottante active.
14 Fonction simple tilt activée.
15 Fonction double tilt activé. Système optionnel

21
Pédale de
décélérateur
Pédale de frein

Commande de frein et de régime moteur.


La pédale de frein (au centre) permet de freiner la machine. Un capteur PWM
connecté à celle-ci envoie un signal à l'ECM. En fonction de la course exercée
sur cette pédale un solénoïde est activé, la pression au niveau des pistons de
frein varie. Le conducteur peut ainsi moduler son freinage.
La pédale de décélérateur (à droite) permet de faire varier le régime moteur.
Lorsque la pédale et relâchée le régime moteur est maximum et inversement.

22
Relais

ECM équipement ECM transmission

Convertisseur

Localisation des ECM.


Les ECM de transmission et d'équipement sont situées à l'arrière de la cabine.
Pour accéder aux ECM il faut déposer le siège et les protections anti-bruit. Le
panneau situé à la base de la console de droite doit être aussi déposé pour
accéder à l'ECM d'équipement.
Les relais alimentant l'éclairage et un convertisseur de tension 24 Volts/ 12 Volts
sont situées dans ce compartiment.

23
L'électronique embarqué de la machine comporte les ECM suivants.
- ECM moteur.
- ECM transmission.
- ECM équipement.
Les ECM sont reliés entre eux par une "Data-Link" ou liaison de données.

Le système de surveillance
Le tableau de bord (I.C.) et l'Advisor permettent de surveiller de paramétrer et
d'étalonner les systèmes électroniques. Ils communiquent par l'intermédiaire de
la "Data-Link" et vont chercher leurs informations dans les ECM.
La borne R et la jauge de carburant sont directement reliées au système de
surveillance.
Le connecteur E.T est placé sur la "Data-Link".
La machine peut aussi être équipée de l'option "Product–Link" qui permet
d'effectuer une surveillance à distance.
L'option CAES d'aide au terrassement peut aussi équiper la machine.
Si l'option "Carry-Dozer" est installée sur la machine :
- Un inclinomètre indique aux ECM le pourcentage de la pente sur lequel la
machine évolue.
- Un radar indique aux ECM la vitesse réelle de déplacement au sol.

24
Présentation de l'Advisor.
Ce terme est difficilement traduisible, il est donc préférable de le conserver en
anglais.
L'advisor est installé pour renseigner le conducteur ou le technicien, il permet
aussi de configurer la machine. Il est monté en série sur les tracteurs de la série
T mais on peu le retrouver sur d'autres machines, série F des tombereaux par
exemple.
Il est composé d'un écran et de 5 boutons sur la droite qui permettent de
naviguer dans les différents menus et sous-menus.
Il permet de :
- Visualiser les performances de la machine.
- Afficher les modes de travail
- Configurer la machine
- Créer des profils type de conducteur
- Visualiser les codes diagnostics
- Effectuer des étalonnages
- Visualiser les totaux.
- Tous ces menus ne sont pas étudiés dans cette présentation.

25
1 2 3

10 9

Description de l'écran et des commandes de l'Advisor.


La bande supérieur de l'écran affichent les informations suivantes :
1 Vitesse et sens de marche engagé dans la boîte. (1ère Av.)
2 Mode de commande de lame ( position flottante)
3 Mode de l'auto-shift.
Ces informations peuvent différer en fonction des options installées sur la
machine.
Les boutons de navigation situés sur le côté droit permettent :
4 Déplacement dans les lignes vers le haut ou à gauche.
5 Déplacement dans les lignes vers le bas ou à droite.
6 Annulation ou retour en arrière.
7 Retour à l'affichage de démarrage
8 Validation
9 Afficheur
10 Cette flèche indique que des lignes sont disponibles en dessous

26
Performance

Configuration
Conducteur

Entretien

Totaux

Menus principaux de l'Advisor.


Il existe cinq menus principaux :
Le menu performance est composé de deux écrans qui indiquent chacun quatre
données machine.
1ér écran T° liquide de refroidissement. Régime moteur.
T° circuit hydraulique. T° convertisseur

2ème écran Pression d'huile moteur. T° air admission.


% niveau de carburant. Tension batteries.
Le menu configuration permet de régler les paramètres suivants :
1 Réglage de l'afficheur ( contraste, langage, unités, luminosité nuit et jour).
2 Réglage de l'équipement (temps de réponse de la lame, position flottante).
3 Réglage transmission ( Rétrogradage, inversion de sens de marche).
4 Réglage moteur (Séquence inversion ventilateur si option).
Le menu opérateur permet de nommer des conducteurs et de leur affecter des
configuration.
Le menu entretien possède beaucoup de fonction il va être décrit dans les
pages suivantes.
Le menu total permet de visualiser des cumuls sur la machine :
Moteur
Transmission

27
Ecran menu entretien Ecran sous "Limp Home"

Ecran sous menu diagnostic Ecran sous étalonnage

Le menu entretien ou "service".


Ce menu comprend les sept sous-menus suivants :
- Diagnostic : visualisation des codes diagnostics actifs ou enregistrés.
- Etalonnage : permet d'effectuer l'étalonnage des capteurs ou des électro-
proportionnels du moteur de la transmission et de l'équipement.
- Etats des systèmes ou "Status" : permet de connaître les données des
composants reliés aux ECM moteur transmission et équipement. C'est
l'équivalent de la fonction état de ET.
- Sommaire ECM : permet de connaître les caractéristiques des ECM (N° de
série, de logiciel etc.).
- Mode de retour à l'atelier ou" Limp Home" : Permet d'activer les commandes
de lame et de ripper au cas ou elles ne sont plus activées par l'électronique de la
machine.
- Configuration : permet de configurer certains paramètres de transmission
(rapport de vitesse maxi, etc. du ventilateur réversible si il est installé).
- Mot de passe entretien "Service password" : Permet d'inscrire le mot de
passe qui donne accès aux sous-menus protégés. Pour inscrire le mot de passe
une barre alfa numérique est disponible. Il faut surligner la lettre ou le chiffre
correspondant aux mots de passe.
Les sous menus étalonnage et configuration sont protégés par un mot de
passe. Le mot de passe, programmé en usine correspond aux 4 chiffres du N° de
série par exemple "0756"

28
3 7

6
1

4
2

D10T : Moteur ACERT C27 (S/N EHX)


Puissance 648 Hp brute, 580 Hp nette à 1800 RPM.
12 Cylindres. Cylindrée 27 litres
Injection MEUI
Double turbo-compresseur
Refroidissement air d'admission (RATAAC ou ATAAC suivant le S/N)
Cette vue représente le côté gauche du moteur
1 Filtre à carburant (situé côté av. droit).
2 Filtre à huile ils sont au nombre de deux.
3 Jauge de niveau d'huile moteur
4 Turbo-compresseur gauche
5 démarreur
6 Pompe hydraulique d'entraînement du ventilateur.
7 Filtre à air gauche

Sur le côté droit du moteur se trouve :


Le filtre à air et le turbo-compresseur droit.
Le réfrigérant d'huile moteur, au dessous les deux réfrigérants d'huile
transmission.

29
1

7
4

6
5

D9T : Moteur ACERT C18 (S/N RHX)


Puissance 464 Hp brute, 410 Hp nette à 1800 RPM
6 Cylindres. Cylindrée 18 litres
Injection MEUI
Simple turbo-compresseur
Refroidissement air d'admission (ATAAC).
Cette vue représente le côté gauche du moteur
1 Filtre à air
2 Filtre à huile.
3 Jauge de niveau d'huile moteur
4 ECM
5 Démarreur
6 Pompe de transfert de combustible
7 Pompe hydraulique de la direction différentielle

Sur le côté droit du moteur se trouve :


Le turbo-compresseur .
Le réfrigérant d'huile moteur, au dessous celui de transmission.

30
1

3
4

2
9

5 8

7 6

D8T : Moteur ACERT C15 (S/N LHX)


Puissance 347 Hp brute, 310 Hp nette à 1850 RPM
6 Cylindres. Cylindrée 15 litres
Injection MEUI
Simple turbo-compresseur
Refroidissement air d'admission (ATAAC)
Cette vue représente le côté gauche du moteur
1 Filtre à air
2 Filtre à huile.
3 Préfiltre à carburant et séparateur d'eau (10µ)
4 Filtre à carburant (2µ)
5 ECM
6 Démarreur
7 Pompe de prélubrification (option).
8 Pompe hydraulique de la direction différentielle
9 Pompe d'entraînement du moteur hydraulique de ventilateur

Sur le côté droit du moteur se trouve :


Le turbo-compresseur .
Le réfrigérant d'huile moteur, au dessous celui de transmission.

31
RATAAC

1 1
2

ATAAC

Refroidissement d'air d'admission

D10T 1 à RJG 528 RATAAC ( Remote air to air after cooler).


Ce système était déjà installé sur les D10RII (AKT). Il est constitué d'un
ensemble de deux radiateurs (1) qui sont refroidis par un ventilateur monté dans
un carter (2) situé au milieu, il est entraîné par un moteur hydraulique.
Tout cet ensemble est situé sous le capot, le ventilateur aspire l'air à travers un
préfiltre à tubes cyclones (3), il refoule l'air par des canalisations qui passent à
travers la partie supérieure de la calandre.
En milieu poussiéreux les radiateurs peuvent se colmater de façon très
importante, en cas d'augmentation de la T° d'air d'admission il est nécessaire de
démonter tout l'ensemble pour le nettoyer correctement.

D10T 529 et au dessus ATAAC ( Air to air after cooler).


Ce système est plus classique et plus simple, deux radiateurs sont fixés à
l'arrière du radiateur principal.
Les tracteurs D8T et D9T sont équipés d'un système de refroidissement d'air
ATAAC

32
Moteur hydraulique de ventilateur

Circuit de refroidissement .
Le radiateur du circuit de refroidissement des tracteurs série T est du type
AMOCS, un réservoir d'expansion est situé sur la partie supérieure.
Le ventilateur est entraîné par un moteur hydraulique qui est alimenté par une
pompe à cylindrée variable.
- Sur le D8T elle est fixée à l'arrière de la pompe de direction différentielle
- Sur le D9T elle est fixée à l'arrière de la pompe d'équipement
- Sur le D10T elle est fixée à l'arrière gauche du moteur
La cylindrée de la pompe hydraulique est définie par un électro-distributeur
proportionnel qui reçoit un courant en provenance de l'ECM moteur.
Lorsque le courant est faible la cylindrée de la pompe est importante, le régime
de rotation du ventilateur est élevé ou inversement.
L'ECM moteur fait varier le courant en fonction de la T° du liquide de
refroidissement, de la T° d'air d'admission et de la T° de l'huile du circuit
hydraulique d'équipement.
Le refroidissement de l'huile moteur est réalisé par un échangeur (eau / eau),
Le circuit de refroidissement du moteur est utilisé pour refroidir le carter du ou
des turbo-compresseurs.
Le refroidissement d'huile de la transmission est réalisé par un échangeur (eau /
eau), ils sont au nombre de deux sur le D10T
Sur le D10T, le refroidissement d'huile du circuit hydraulique est réalisé par un
échangeur (eau /huile) situé sous le radiateur
Sur le D8T et D9T le refroidissement d'huile du circuit hydraulique est réalisé par
un échangeur (huile / air) situé à l'arrière du radiateur.
33
Circuit de carburant.
Le circuit représenté est celui d'un moteur C27, le circuit du C15 et du C18 est
identique sauf le nombre de cylindres
Il est constitué des éléments suivants :
- D'un réservoir qui permet d'avoir une autonomie d'au moins 10 heures de
fonctionnement.
- D'un préfiltre à carburant, il a un rôle de séparateur d'eau. Il est situé vers
l'arrière de la porte gauche d'accès à la cabine.
- D'une pompe de transfert basse pression, elle permet de pressuriser le
circuit de carburant basse pression, elle est équipée d'un limiteur de pression.
- D'un filtre à carburant, il est équipé d'un clapet de pressurisation du circuit, et
de capteurs qui permettent de renseigner l'ECM sur la pression et T° de
carburant et le niveau de colmatage du filtre.
- Des injecteurs pompes, ils envoient dans le moteur une quantité de carburant
définie par l'ECM sous haute pression.

34
Coupe circuit alimentation
Du démarreur

Jauge de niveau
D'huile de la transmission

Coupe circuit
principal

Goulotte de remplissage
D'huile de la transmission

Les coupe-circuits.
Ils sont situés sur la partie avant côté gauche de la plateforme cabine.
Coupe-circuit principal : il permet de couper le circuit qui relie la borne négative
batterie à la masse de la machine.
Coupe-circuit alimentation du démarreur : Il équipe uniquement le D10T, il
permet de couper la ligne d'alimentation du circuit de puissance du démarreur.
Lorsque ce coupe-circuit est ouvert, toutes les fonctions de la machine sont
actives lorsque l'on met le contact mais la fonction démarrage est neutralisée.
L'utilisation de ce coupe-circuit est intéressante si l'on veut faire des tests sur les
circuits électriques de la machine tout en empêchant son démarrage.
Pour pouvoir démarrer la machine les deux coupe-circuits doivent être fermés.
Niveau d'huile de la transmission.
Sur ce même emplacement se trouve la goulotte de remplissage d'huile de la
transmission et la jauge de contrôle de niveau.

35
La gestion électronique du moteur.
Elle est constituée des éléments suivants :
Un module de contrôle électronique.
Des composants d'entrée :
Deux capteurs de régime/avance: N°1 sur le vilebrequin, N°2 sur l'arbre à cames.
Trois capteurs de T° :
T° air, T° liquide de refroidissement, T° de carburant.
Sept capteurs de pression :
Pression atmosphérique, pression entrée turbo , pression admission côté droit et
gauche, pression de fuel, pression d'huile moteur, pression circuit hydraulique de
ventilateur
Un manocontact de pression différentielle du filtre à carburant.
Une clé de contact, capteur de position déccélérateur, interrupteur de sélection
ralenti/régime maxi d'accélérateur, capteur de débit de liquide de refroidissement.
Un capteur d'étalonnage de l'avance est installé en permanence sur le moteur
Des composants de sortie :
Douze injecteurs pompe type MEUI.
Un relais de contrôle du système d'aide au démarrage.
Un électro-distributeur de commande de ventilateur.

36
Emplacement des composants de la transmission du D10T.
La transmission de puissance du D10T est constitué des composants suivants :
- Un convertisseur de couple qui est fixé sur le carter volant du moteur. Ce
convertisseur est du type coupleur différentiel, il est donc équipé d'un train
planétaire. Ce système permet de transmettre du couple mécaniquement et
hydrauliquement ( 30% mécanique, 70% hydraulique).
Le stator du convertisseur est équipé d'une roue libre qui permet d'améliorer le
rendement du convertisseur lorsqu'il est sous faible charge.
- Une boîte de vitesse fixée dans le carter/châssis à l'arrière de la machine.
Elle est formé d'un ensemble de trains planétaires, qui sont reliés à deux
embrayages de sens de marche et trois embrayages de vitesses.
- Un ensemble transfert et couple conique.
- Deux ensembles d'embrayage et frein. Ils permettent de diriger la
machine.
En fonctionnement normal les quatre pistons d'embrayage et frein sont
alimentés. Les freins sont serrés par un ensemble de ressorts.
- Les réducteurs latéraux. Ils sont fixés sur l'extérieur du carter , ils sont
entraîné par les embrayages de direction. Ils démultiplient la vitesse de rotation
pour permettre d'avoir un couple d'entraînement important.

37
Circuit hydraulique de transmission du D10T
La réserve d'huile est située dans le carter/châssis arrière.
Une pompe à quatre corps entraînée par un arbre connecté à la pompe
d'entraînement du ventilateur alimente les différents circuits.
De gauche à droite :
- Pompe de reprise du carter de la boîte de vitesses; Elle aspire l'huile du
carter de boîte et la dirige vers le circuit de lubrification
- Pompe de reprise du carter de convertisseur, Elle aspire l'huile dans le
carter du convertisseur et la dirige vers le carter de réserve.
- Pompe de charge du convertisseur. Elle aspire l'huile dans la réserve et la
dirige vers un filtre elle alimente ensuite le convertisseur. L'huile est ensuite
dirigée vers les refroidisseurs et après vers le circuit de lubrification.
- Pompe de charge de la transmission. Elle aspire l'huile dans la réserve et la
dirige vers un filtre puis vers le bloc de commande de direction et les électro-
propotionnels de commande de boîte de vitesses. L'èccédent d'huile est ensuite
dirigée vers le circuit de convertisseur de couple.
- Le circuit de lubrification de la transmission a un rôle très important car il
lubrifie et refroidit aussi les composants de transmission et le système de
direction. Tous ces composants sont soumis à de fortes charges, le freinage est
beaucoup sollicité surtout en utilisation pousseur ce qui crée des échauffements
importants, les calories doivent être évacués.

38
La gestion électronique de la transmission.
Elle est constituée des éléments suivants :
Un module de contrôle électronique
Les composants d'entrée :
Quatre capteurs de positions :
Sens de marche F-N-R. direction gauche et direction droite. Pédale de frein.
Huit interrupteurs :
Montée et descente de vitesse. Rétrogradage automatique et auto-shift. Marche
avant et marche arrière. Frein de parking et frein de sécurité.
Deux capteurs de T° :
T° Filtre à huile transmission et T° sortie convertisseur.
Un bipasse de colmatage de filtre transmission.
Un capteur de régime moteur.
Les composants de sortie
Cinq électro-proportionnels de commande de la boîte de vitesse ( 2 pour les sens
de marche 3 pour les vitesses).
Quatre électro-proportionnels de commande de direction (2 pour les freins
gauche et droit, 2 pour les embrayages gauche et droit).
Deux électro-distributeurs tout ou rien (commande frein de parking et de secours)

39
1

Filtre du circuit Filtre du circuit


De boîte De convertisseur

La filtration du circuit hydraulique de transmission.


Le circuit possède deux filtres ( 6 µ ) qui sont situés à l'arrière de la machine.
Le filtre de transmission est placé à gauche, un contacteur (1) situé au niveau
du by-pass indique à l'ECM l'état de colmatage du filtre. Une prise de pression (2)
permet de mesurer la valeur de la pression de pompe.
Le filtre du convertisseur est placé à droite, il possède une prise de
prélèvement d'échantillon d'huile (3).

40
Le convertisseur de couple type coupleur différentiel du D10T.
Ce convertisseur est donc équipé d'un train épicycloïdal ou train planétaire.
Un convertisseur classique est constitué d'une roue de pompe (impeller)
entraînée directement par le moteur, d'une turbine qui entraîne la boite de
vitesses et d'un stator élément fixe qui dirige l'huile dans le même sens que la
roue de pompe.
Le coupleur différentiel transmet le mouvement à la boîte de vitesses de deux
façons (mécaniquement et hydrauliquement).
Les trois composants du train planétaire sont connectés aux autres composants
de la façon suivante :
La roue de pompe est reliée au planétaire
La turbine est reliée à la grande couronne
Le porte satellites est relié à l'arbre de sortie du convertisseur.
Ce type de convertisseur permet de faire mieux ressentir la charge au moteur de
la machine et diminuer le glissement dû à l'entraînement hydraulique du
convertisseur.
Le stator n'est pas monté sur une roue libre, le moteur est moins soumis au
surrégime dans les pentes favorables.
Nota : en fonctionnement convertisseur calé, la turbine tourne en sens inverse
de la roue de pompe d’où une montée très rapide de la T° d'huile..

41
Boîte de vitesses.
Sa conception est identique sur les trois tracteurs de série T.
Elle comporte :
Deux embrayages de sens de marche Ar. N°1 et Av N°2.
Trois embrayages de vitesses 1ère N°5, 2ème N° 4 et 3ème N° 3.
L'entrée du mouvement s'effectue par l'arbre central, la sortie par l'arbre
extérieur.

42
Alimentation des embrayages de la boîte de vitesses.
Chaque embrayage est alimenté en huile par sa propre soupape de réduction de
pression proportionnelle.
La pression qui règne dans l'embrayage est dépendante du courant envoyé sur le
bobinage du solénoïde, ce courant est géré par l'ECM de transmission.
Dans la phase d'engagement de la vitesse, l'ECM analyse les régimes (moteur,
entrée, intermédiaire et sortie boîte), cette analyse va déterminer la rampe de
montée du courant donc la modulation du changement de vitesse.

43
Bloc de commande des embrayages de frein et de direction.
Ce bloc est constitué des composants suivants :
Deux électro-distibuteurs tout ou rien commandent le système de freinage.
Le premier est commandé par l'intermédiaire de l'ECM lorsque l'on actionne
l'interrupteur de frein de parking.
Le deuxième agît en sécurité, il est commandé par un interrupteur situé au
niveau de la pédale de frein lorsque celle-ci est déplacée à fond.
Quatre électro-distributeurs proportionnels qui commandent les embrayages
de frein et direction, ils reçoivent un signal en provenance de l'ECM.

44
Solénoïde
frein parking

Solénoïde
frein secours

Solénoïde
emb. gauche

Solénoïde
frein gauche

Solénoïde
frein droit

Solénoïde
emb. droit

Circuit de commande des embrayages de frein et direction


Lorsque la machine se déplace, les pistons des ensembles d'embrayage de frein
et de direction sont alimentés en huile.
Sur la galette contenant les quatre électro-distributeurs proportionnels, ceux qui
sont situés à l'extérieur commandent les embrayages de direction gauche et
droit, ceux qui sont situés au centre commandent les freins.
Marche en ligne droite. Les quatre électro-distributeurs sont alimentés, la
pression d'huile est établie dans les quatre embrayages (frein et direction).
Virage gauche ou droit. Lors d'une action sur la commande de direction l'ECM
envoie un courant dans le solénoïde d'embrayage de direction afin de vidanger
celui-ci, le mouvement en provenance de la transmission n'est plus transmis sur
un côté. Dans la deuxième partie de la course de la commande, le solénoïde de
frein vidange le circuit provoquant le blocage du frein et le virage serré de la
machine.
Freinage, action sur la pédale de frein, l'ECM envoie un courant sur les deux
solénoïdes qui commandent les freins, ceux-ci sont vidangés, la machine est
freinée. Cette action est proportionnelle au déplacement de la pédale.
Sécurité, en fin de course la pédale de frein agît sur un mini-contact, il alimente
le solénoïde de frein de secours (sans passer par l'ECM). Ce système permet
d'immobiliser la machine en cas de disfonctionnement d'un des composants du
circuit électronique.
Frein de parking, action sur l'interrupteur de commande du frein de parking, un
courant est envoyé sur le solénoïde de commande de frein de parking, les deux
pistons de frein sont à la vidange, la machine est immobilisée.

45
Emplacement des principaux composants
Du circuit hydraulique

6
5

3 1

Emplacement des principaux composants du circuit d'équipement.

- 1 Le réservoir hydraulique. Situé à l'arrière droit, sa contenance est 35 %


supérieure à celle du D10T. Il contient les deux filtres de retour (6 microns).
- 2 La pompe d'équipement (à pignons). Située à l'arrière droit du moteur, elle
est constituée de trois corps qui alimentent l'ensemble du circuit hydraulique.
- 3 Le bloc distributeur de commande de lame et de tilt. Situé du coté droit
en dessous de la cabine.
- 4 Le bloc de contrôle du ripper. Situé à l'arrière de la machine à proximité des
vérins de ripper.
- 5 le bloc de commande du dual-tilt. Situé derrière la calandre côté gauche.
- 6 Les soupapes de descente rapide. Situées au niveau des deux vérins de
levage.
- 7 Le bloc de pilotage de commande d'équipement. Situé sous la cabine au
dessus du carter de transmission, il est composé d'un ensemble d'électro-
distributeurs qui permettent de commander les fonctions d'équipement.
- 8 Collecteur de pilotage. Situé à proximité du bloc précédent, il est alimenté
par la pompe de pilotage.

46
Circuit hydraulique d'équipement.
Circuit de puissance :
Le gros corps de pompe d'équipement alimente en parallèle le tiroir distributeur
de levage et les tiroirs distributeurs de ripper.
Le 2ème corps de la pompe d'équipement alimente en priorité le tiroir distributeur
de tilt, si il n'est pas utilisé son débit rejoint le tiroir distributeur de levage de lame.
Circuit de pilotage :
Le 3ème corps de pompe alimente aussi le circuit de pilotage, son débit est dirigé
vers un bloc contenant une soupape de réduction de pression et un solénoïde qui
permet de couper le pilotage. Il alimente aussi le pilotage de la soupape de
commande du "Dual Tilt".
Le circuit de pilotage alimente ensuite un bloc qui contient un ensemble d'électro-
distributeurs proportionnels qui vont commander tous les tiroirs distributeurs de
puissance.
Ce bloc comporte neuf électro-distributeurs.
Chaque corps de pompe comporte son propre limiteur de pression.

47
La gestion électronique de l'équipement.
Elle est constituée des éléments suivants :
.Un module électronique
Les composants d'entrée :
- Capteurs de positions de levier de lame et de tilt, gâchette de commande de
dévers de lame, leviers de levage de ripper et d'incidence de la dent.
- Capteur de position interne au vérin de levage droit
- Boutons poussoir de commande d'automaticité et modes manuel de la lame,
et du relevage de tilt.
- Contacteurs à bascule pour le mode automatique de transport de la
commande de lame, de l'activation du circuit de pilotage et de la sélection du
"dual tilt".
- Contacteur de colmatage du filtre du circuit hydraulique.
- Capteurs de pression de pompe de levage et de tilt.
- Capteurs de régime moteur et sortie convertisseur (via la Data Link)
- Capteur de T° huile hydraulique.
- Radar de vitesse au sol

48
La gestion électronique de l'équipement.
Les composants de sortie :
- Quatre électro-distributeurs proportionnels pour la commande de
levage/descente, tilt gauche droite.
- Quatre électro-distributeurs tout ou rien pour la commande de levage
descente et incidence avant arrière de la dent de ripper,
- Quatre électro-distributeurs tout ou rien pour la commande tiroir de
sélection de débit pilotage, l'activation du pilotage, de la soupape du "Dual Tilt" et
de l'activation du système PCO.

Certains composants sont installés avec des options, ils ne sont donc pas
montés en série sur la machine.

49
Filtre
De pilotage

Soupape Limiteur
de sélection Pression
De pilotage
Soupape
de réduction Commande
De pression Du verrouillage
D'équipement

Circuit de pilotage.
Le 3ème corps de pompe alimente le circuit de pilotage. L'huile passe dans un
premier bloc de réduction de pression, elle est ensuite dirigée vers le filtre et vers
le bloc d'électro-distributeurs.
Le bloc de réduction de pression est composé :
- D'une soupape de dérivation qui sélectionne la pompe de pilotage lorsque le
moteur est tournant ou le circuit de la ligne signal lorsque le moteur est à l'arrêt.
- D'une soupape de réduction de pression qui réduit la pression utilisée dans le
circuit de pilotage.
- D'un limiteur de pression du circuit de pilotage;
- D'un électro-distributeur tout ou rien qui permet de neutraliser la fonction
commande d'équipement.
Le bloc de commande du circuit de pilotage :
- De 4 électro-distributeurs proportionnels pour les fonctions levage et descente
de lame, tilt à droite et tilt à gauche de la lame.
- De 4 électro-distributeurs tout ou rien pour les fonctions de levage et descente,
inclinaison rentrée ou sortie du ripper.
- D'un électro-distributeur tout ou rien (PCO valve), qui permet de faire passer en
seuil haute pression le limiteur principal pour actionner le ripper ou en cas de
surrégime moteur.

50
Tiroir
levage/descente
de lame

Limiteur
de pression
Lame et ripper

Limiteur
de pression
Tilt

Bloc distributeur de commande de lame.


Il est composé :
- D'un tiroir qui commande la fonction levage descente de lame, il est à centre
fermé. Quatre positions (Levage, tenue, descente, flottante).
- D'un limiteur de pression à clapet pilote pour le circuit de lame et de ripper.
( le boisseau du limiteur n'est pas percé)
- D'un limiteur de pression à clapet pilote pour le circuit de tilt.
- D'une bille navette de sélection de circuit levage descente.
- D'un tiroir de sélection commandé par un électro-distributeur (PCO valve)
Lorsque le tiroir distributeur de lame est au neutre la chambre du clapet
pilote n'est pas alimenté, le boisseau s'ouvre à une très faible pression.
Lorsque le tiroir distributeur de lame est déplacée, la chambre du ressort du
boisseau est alimenté par un signal en provenance du mouvement effectué, le
boisseau travaille en contrôleur de débit. la pression dans le circuit est limitée le
tarage du ressort du clapet pilote correspondant.
.
En fonction ripper l'électro-distributeur (PCO valve) déplace le tiroir navette, la
pression d'huile de la pompe se fait alors ressentir au niveau du clapet pilote, le
circuit passe en valeur haute pression, (tarage du ressort du clapet pilote).
Si la machine est en surrégime le circuit passe en seuil haute pression pour
donner une charge supplémentaire au moteur diesel.

51
Bloc distributeur de commande de tilt.
Il est inclut dans le bloc distributeur de commande de lame.
Tiroir distributeur de tilt est au neutre le débit d'huile du 2ème corps de pompe
rejoint celui du 1ér corps.
La vue ci-dessus représente le tiroir tilt en alimentation fond vérin, de tilt est
déplacé, le débit d'huile du 2ème corps de pompe est dirigé vers le vérin de tilt, la
pression dans le circuit est limitée le tarage du ressort du clapet pilote du limiteur
de pression de tilt (vue précédente).
Passage résolver network"
Tous les distributeurs équipant la machine sont équipés de billes navettes qui
sélectionnent les circuits sous pression. Ce circuit est en liaison avec le bloc de
réduction de pression de pilotage, il permet d'avoir une réserve d'huile sous
pression qui permet de piloter les tiroirs distributeurs pour baisser les
équipements lorsque le moteur est inopérant.

52
Bloc distributeur de commande de ripper.
Il est composé de deux tiroirs distributeurs à centre fermé qui commandent les
fonctions levage descente et inclinaison avant arrière de la dent de ripper.
Il est alimenté par le 1ér corps de pompe.
Ils sont déplacés lorsqu'ils reçoivent une pression de pilotage en provenance des
4 électro-distributeurs tout ou rien.
Le limiteur de pression est situé sur le bloc de contrôle de lame
Le circuit de ripper est équipé de deux clapets de réalimentation ( côté fond
levage et côté tige inclinaison).
Un clapet anti-retour évite l'inversion du mouvement lorsque le tiroir est en
position intermédiaire et que la charge est menante

53
Gâchette de
commande de dévers

Le bloc de contrôle du "Dual Tilt".


Ce bloc est situé derrière la calandre, il permet d'obtenir différent mouvement de
lame lorsque la machine est équipée de l'option double vérin de tilt.
La commande de tilt s'effectue toujours avec le levier de tilt;
La commande de dévers s'effectue avec le basculeur au sommet du levier
Un électro-distributeur permet d'obtenir trois positions au niveau du tiroir de
sélection
- Commande en dual tilt, les deux côtés tige des vérins sont reliés, lorsque un
vérin sort il force l'autre à rentrer. Le débattement de tilt est alors maximum.
- Commande en simple tilt, le vérin de tilt droit est bloqué hydrauliquement par
le tiroir de dual tilt, lorsque le conducteur commande le tiroir distributeur de tilt
seul le vérin gauche se déplace, la machine fonctionne comme si elle n'avait
qu'un seul vérin de tilt.
- Commande en dévers, le côté tige du vérin de tilt gauche est relié avec le côté
fond du vérin de tilt droit, lorsque le vérin de tilt gauche sort il force le vérin de tilt
droit à sortir position redressement de lame, ou inversement.

54
Localisation des principaux composants de transmission D8T et D9T
Convertisseur de couple à l'arrière du moteur, il équipé d'un train planétaire et
d'un stator monté sur roue libre uniquement sur le D8T.
Pompe de la direction différentielle, à l'arrière gauche du moteur, elle travaille en
double flux (boucle fermée).
Moteur d'entraînement de la direction différentielle, fixé au carter de transmission.
Boîte de vitesse, fixé sur la partie arrière du carter de transmission.
Couple conique.
Ensemble de train planétaire de la direction différentielle, dans le carter de
transmission.
Ensembles de frein gauche et droit.
Réductions finales gauche et droite.

55
Le circuit hydraulique de la transmission est composé :
La réserve d'huile est située dans le carter/châssis arrière.
Une pompe à quatre corps entraînée par un arbre connecté à la pompe de
direction différentielle alimente les différents circuits.
Pompe de reprise du carter de la boîte de vitesses, elle dirige l'huile vers le
carter de réserve.
- Pompe de reprise du carter de convertisseur, elle dirige l'huile vers le carter
de réserve.
- Pompe de charge du convertisseur, elle dirige l'huile vers un filtre, elle
alimente ensuite le convertisseur. L'huile est ensuite dirigée vers les
refroidisseurs et après vers le circuit de lubrification de la boîte de vitesses et des
freins.
- Pompe de charge de la transmission, elle dirige l'huile vers un filtre, elle
alimente ensuite le bloc de commande de frein , les électro-propotionnels de
commande de boîte de vitesses. L'èccédent d'huile est ensuite dirigée vers le
circuit de convertisseur de couple.
- Une soupape de priorité permet d'alimenter le circuit de transmission avec la
pompe de convertisseur pendant les phases de changement de vitesses.

56
Gestion électronique de la transmission :
Un module de contrôle électronique
Les composants d'entrée :
Capteurs de position du levier de direction différentielle, du levier de sens de
marche et de la pédale de frein.
Contacteurs de commande de vitesses et de sélection de mode de rétrogradage.
Capteurs de régime entrée, intermédiaire et sortie transmission et régime du
moteur hydraulique de la direction différentielle.
Capteurs de T° et de colmatage.
Les composants de sortie :
Cinq électro-distributeurs proportionnels de commande de boîte de vitesse
Un électro-distributeur tout ou rien de commande de la soupape de priorité.
Deux électro-distributeurs proportionnels de commande la pompe de direction
différentielle.
Un électro-distributeur proportionnel de commande de frein.
Deux électro-distributeurs tout ou rien de la commande de frein parking et frein
de secours.

57
Bloc de contrôle du système de freinage;
Ce bloc est beaucoup plus simple par rapport à ceux équipant les D10T.
Un électro-distributeur tout ou rien actionne le frein de parking lorsque le bouton
de commande est tiré vers le haut.
Un électro-distributeur tout ou rien actionne le freinage de sécurité en cas de
défaillance des circuits de commande, celui-ci est directement alimenté par
l'intermédiaire d'un micro-contact lorsque la pédale de frein est enfoncé à fond.
Un électro-distributeur proportionnel reçoit un signal de l'ECM, il commande deux
soupapes de réduction de pression, qui font varier la valeur de la pression sur les
pistons de frein de parking.
Le courant reçu sur le solénoïde est dépendant de la position de la pédale de
frein.
En marche normale pédale de frein relâchée, le solénoïde reçoit le maximum
de courant, la pression sur les pistons de frein de parking est maximum.
Lorsque le conducteur appuie sur la pédale, le courant sur le solénoïde
diminue ce qui àa pour effet de diminuer la pression au niveau des réductions de
pression et donc au niveau des pistons des freins, ce qui provoque leur
application.

58
La chaîne cinématique de la direction différentielle;
Ce système permet d'effectuer des virages tout en continuant d'entraîner les
deux barbotins.
Le mouvement au barbotin est transmis par deux façons :
Par le couple conique qui est entraînée par la boîte de vitesses.
Un moteur hydraulique qui est alimenté par une pompe double flux.
Un ensemble de train planétaire reçoit ces deux mouvements et le transmet aux
barbotins.
Marche en ligne droite :
Le moteur hydraulique n'est pas alimenté, il est verrouillé hydrauliquement, les
deux barbotins tournent à la même vitesses.
Virage à droite ou à gauche :
Le conducteur actionne le levier de commande de direction, l'ECM reçoit cette
information, il alimente un des solénoïde d'inclinaison du plateau de pompe de
direction différentielle.
Le moteur hydraulique est alimenté, il tourne et déséquilibre le rapport de
démultiplication du train planétaire, les barbotins ne tournent plus à la même
vitesse provoquant le virage de la machine.
Le changement de sens de rotation du moteur hydraulique modifie l'orientation du
virage (droit ou gauche) sa vitesse modifie le rayon de braquage; La perte de
vitesse d'un barbotin provoque un gain de vitesse identique.
Ce système permet la contre rotation si l'effort requis n'est pas trop important.
Le maximum de différentiel de vitesse est de 3.2Km/h.

59
Circuit hydraulique de direction différentielle
Ce circuit travaille en boucle fermée, la pompe hydraulique double flux à
cylindrée variable permet d'alimenter le moteur hydraulique dans les deux sens et
à différents régimes en fonction du débit. Réserve dans le réservoir hydraulique
du circuit d'équipement
Le plateaux de la pompe est commandé par deux électro-distributeurs
proportionnels qui activent un vérin.
Une pompe ce gavage permet de composer les fuites de fonctionnement dans
la boucle. Le gavage est toujours dirigé sur la ligne de retour du moteur
hydraulique. Un limiteur de pression en règle la valeur maximum.

Deux soupapes de décharge limitent la valeur haute pression dans les


boucles, elles sont montés tête bêche, elle renvoie toujours dans la ligne basse
pression.
Le moteur hydraulique a deux sens de rotation (flux de la pompe). Une
soupape de balayage prélève une certaine quantité d'huile sur le circuit de retour
pour pouvoir effectuer le refroidissement du moteur.

60
Circuit hydraulique :
Il est divisé en sous-circuits, le réservoir d'huile est commun.
Circuit hydraulique d'équipement :
Le circuit hydraulique est de type 'Load sensing".
La pompe d'équipement à cylindrée variable est fixée à l'arrière droit du moteur.
Pour sa régulation elle est équipée d'un tiroir LS qui reçoit le signal de
l'équipement le plus chargé et d'un tiroir de coupure qui limite la pression maxi
dans le circuit.
Le bloc distributeur est composé d'un ensemble de galettes dont le nombre est
dépendant de l'équipement de la machine, ils sont alimentés en parallèle.
Les tiroirs distributeur sont commandés par des électro-distributeurs
proportionnels qui reçoivent un signal de l'ECM.;
Le collecteur du circuit de pilotage est alimenté par la pompe principale.
Circuit hydraulique d'entraînement du ventilateur :
La pompe qui alimente ce circuit est fixée sur l'arrière de la pompe d'équipement,
elle est aussi à cylindrée variable, un électro-distributeur proportionnel gère son
débit en fonction d'un signal provenant de l'ECM moteur.
Circuit hydraulique de direction différentielle :
Une pompe à double flux alimente le moteur hydraulique de la direction
différentielle.

61
3 4

1 : Soupape de réduction de pression.


2 : Filtre de pilotage
3 : Soupape de verrouillage des commandes d'équipement.
4 : Limiteur de pression
5 : Accumulateur

Collecteur de pilotage.
Il est alimenté par la pompe principale, ils est composé des éléments suivan
1 Une soupape de réduction de pression qui limite la pression à un niveau bien
inférieur à la pression de pompe (environ 3200 KPa).
2 Un filtre à huile de pilotage qui permet une filtration fine de l'huile hydraulique.
3 Un électro-distributeur permet de couper l'alimentation du circuit pour
verrouiller les commandes d'équipement.
4 Un limiteur de pression permet de limiter la pression dans le circuit de pilotage
en cas de mauvais fonctionnement de la réduction de pression ou en cas de
pic de pression.
5 Un accumulateur qui permet d'avoir une réserve d'huile de pilotage pour
permettre d'abaisser l'équipement au sol en cas de moteur inopérant.

62
Distributeur de commande de lame :
Le fonctionnement des distributeurs est identique sur tous les mouvements, le
tiroir distributeur de lame possède en plus une position flottante.
Ils est composé des éléments suivants :
Un tiroir de contrôle de débit, il permet d'effectuer plusieurs mouvements
simultanément.
Un clapet anti-retour qui évite l'inversion de mouvement en position intermédiaire
du tiroir lorsque la charge est menante.
Un tiroir distributeur à centre fermé activé par deux électro-distributeurs
proportionnels.
Une soupape de compensation relié au côté fond des vérins de levage, il permet
d'éviter la cavitation dans le vérin.
Une bille navette qui permet de sélectionner le mouvement supportant la plus
forte charge pour envoyer un signal de pression au tiroir "LS" de la pompe.
Distributeurs de commande de ripper et de tilt :
Le distributeur de levage du ripper possède une soupape de compensation côté
tige et côté fond.
Le distributeur d'incidence du ripper possède une soupape de compensation et
une soupape anti-choc côté fond de vérin.
Le distributeur de tilt possède un limiteur de pression sur son circuit signal, la
pression maxi en utilisation tilt est moins élevé que sur les autres équipements.

63
Soupape de descente rapide
Descente contrôlée

Soupape de descente rapide


Descente pleine vitesse

Solénoïde actif

Les soupapes de descente rapides du D9T


Le D9T est équipé d'une soupape de descente rapide qui est contrôlée par un
solénoïde, elles est fixées sur le capot au dessus du radiateur, elle contrôle les
deux vérins..
Elle est composée :
D'un tiroir grosse section qui permet la mise en communication du côté tige et
du côté fond des vérins.
D'un petit tiroir qui pilote le tiroir grosse section, sa position est commandé par un
électro-distributeur.
Fonctionnement en descente contrôlée.
Le levier de commande de lame est déplacée à moins, le solénoïde n'est pas
activé, le tiroir de grosse section est repoussé par son ressort, le côté fond des
vérins de levage est alimenté par la pompe, le côté tige est relié au réservoir.
Fonctionnement en descente rapide.
Le levier de commande de lame est déplacée à plus de 85%, le solénoïde est
activé, ce qui a pour effet de déplacer le tiroir de petite section. Le tiroir de grosse
section est repoussé contre son ressort, le côté fond et le côté tige du vérin est
relié, le volume d'huile côté tige vient compléter le débit de pompe, la lame
descend plus rapidement.

64
FIN

Notes personnelles :

65

Vous aimerez peut-être aussi