Vous êtes sur la page 1sur 9

Vocabulaire de la statistique descriptive

Statistique descriptive : Ensemble des techniques du statisticien pour décrire,


numériquement, les populations.
Population et individus : La population est l’ensemble des individus (ou unités
statistiques) auxquels on décide de sintériser. Sa taille, habituellement désignée
par N, est grande, ou même infinie. Le choix de la population étudiée dépend du
problème qui est à l’origine de la démarche statistique, et de la façon dont on décide
de le traiter.
Variable (ou caractère) statistique, valeurs : Une variable est une information dont
on recueille (ou observe ou mesure) la valeur sur chaque individu. On parle de
variable parce que la valeur de l’information n’est pas la même d’un individu à
l’autre. C’est à partir des valeurs observées que le statisticien construit ses
classements d’individus.
Effectif : Nombre d’individus, d’une population ou d’une partie quelconque de cette
population.
Fréquence (ou proportion) : Rapport d’un effectif particulier d’individus à la taille
de la population. (Excel confond parfois fréquence et effectif).
Recensement : Recueil des valeurs de la totalité des individus de la population. Les
valeurs recueillies sont les données.
Sondage, n-échantillon, base de sondage, taux de sondage : Un sondage est le
recueil des valeurs d’une partie (l’échantillon) d’effectif n (d’où l’expression n-
échantillon) de la population (dite base de sondage). Le taux de sondage est le
rapport n/N.
Variable, (ou caractère) qualitatif (ou nominal) : Variable dont les valeurs (ou
modalités) observées sont telles qu’il est impossible d’attribuer une valeur unique à la
réunion de deux (ou plusieurs) individus par une opération mathématique sur leurs
valeurs. Exemple du "statut matrimonial". Les valeurs observées peuvent néanmoins
être numériques.
Variable, ou caractère ordinal : Variable qualitative dont on peut tout de même
comparer les modalités entre elles, et, par conséquent, ranger par "valeurs
croissantes" ou "décroissantes". Exemple de l’appréciation d’un produit par des
consommateurs.
Variable, ou caractère quantitatif : Variable numérique telle qu’on peut calculer,
par une opération mathématique quelconque, comme l’addition, pour deux (ou
plusieurs) individus, une valeur appelée total, à partir des valeurs de ces individus.
Pour l’addition il s’agit de la somme. Exemple des ventes annuelles = somme des
ventes de l’ensemble de tous les jours ouvrés de l’année. Contre exemple de l’étage,
pour des logements. Les valeurs observées forment un ensemble continu ou non,
infini ou non.
Médiane, quartiles,déciles, centiles : (Seulement pour une
variable  ordinale ou  quantitative). Ce sont les valeurs de la variable qui correspondent
respectivement à 50%, 25% 50% et 75%, 10% à 90%, 1% à 99% de l’effectif des
individus rangés par valeurs croissantes.
Moyenne : Seulement pour une variable quantitative. Valeur uniforme que devrait
présenter chaque individu d’un ensemble (population ou échantillon) pour que
le total de l’ensemble soit inchangé. C’est, dans le cas de la moyenne arithmétique, le
quotient de la somme par l’effectif. Contre exemple de condensateurs en série : La
capacité moyenne est la moyenne harmonique des capacités. La moyenne est
une statistique dite de tendance centrale.
Variance, et sa racine carrée, l’écart-type : Seulement pour une variable quantitative.
Indicateurs de la dispersion des valeurs des individus autour de la moyenne. La
variance est la moyenne des carrés des écarts à la moyenne. L’écart-type est sa racine
carrée. Ce sont des statistiques de dispersion.
Statistique (ou paramètre statistique) : Tout nombre, calculé à propos d’une
population, et qui contribue à décrire un aspect de cette population, est une
statistique. Fréquences, médianes, quartiles, déciles, moyennes, variances, etc. sont
des statistiques.
Distribution (ou répartition) des individus selon une ou deux variables : Tableau
(croisé s'il y a deux variables) des valeurs d’une (ou deux) variables avec les effectifs
correspondants.
Représentations géométriques des distributions :
•Pour une variable qualitative : diagramme circulaire ("camembert").
•Pour une variable ordinale ou quantitative discrète : diagramme ou graphique
en bâtons.
•Pour une variable ordinale ou quantitative continue : histogramme et courbe
des fréquences cumulées.
•Pour deux variables quantitatives ou ordinales : nuage de points.
Variable d’intérêt, variable explicative : Une variable est dite explicative si elle
influence une autre variable, dite d’intérêt c’est-à-dire qui fait l’objet de l’étude
statistique. Une variable explicative peut servir à stratifier la population.
Amplitude d'une classe (ou d'un intervalle) :
C'est la longueur de l'intervalle.
L'amplitude de la classe[ei     ei+1 [  est   ei+1 - ei .

L'amplitude de la classe [ 55   68 [ est 68 - 55 = 13 (unités de mesure)

Caractère qualitatif :
Une variable statistique est qualitative si ses valeurs, ou modalités, s'expriment de façon littérale ou par
un codage sur lequel les opérations arithmétiques telles que moyenne, somme, ... , n'ont pas de sens.

Exemples : • Sexe de la personne interrogée, situation familiale,


numéro de son département de naissance, ...
• Etat du temps constaté à un endroit donné chaque jour
(pluvieux, neigeux, beau, venteux, ...)

Caractère quantitatif :
Une variable statistique est quantitative si ses valeurs sont des nombres sur lesquels des opérations
arithmétiques telles que somme, moyenne, ... ont un sens.

Exemples : • Taille, poids, salaire


• Rendement
• Note à un examen
• PNB / habitant, espérance de vie,
nombre d'habitants d'un ensemble de pays

Caractère statistique (ou variables statistiques) :


C'est ce qui est observé ou mesuré sur les individus d'une population statistique.
Il peut s'agir d'une variable qualitative ou quantitative.

Exemples • Taille, poids, salaire, sexe, profession d'un groupe


: donné d'individus
• Rendement d'un ensemble de parcelles cultivées
• Température maximale et minimale, pluviométrie,
ensoleillement, mesurés à un endroit donné tous les
jours.
Diagramme circulaire (ou à secteurs circulaires, ou en camembert) :
Diagramme permettant de représenter la distribution d'une variable qualitative : les modalités sont
représentées par des portions de disque proportionnelles à leur effectif, ou à leur fréquence.

Exemple : l'angle α est proportionnel à


l'effectif, où à la fréquence
par exemple pour représenter
15 % :

α = 0.15 × 360 = 54°

Diagramme en barres (ou en tuyaux d'orgue) :


Diagramme représentant la distribution d'une variable qualitative : les modalités sont placées en
abscisse, formant des bases de rectangles égales et équidistantes, et les effectifs (ou fréquences) en
ordonnée, suivant une échelle arithmétique.
Les surfaces des rectangles obtenus sont proprotionnelles aux effectifs (ou aux fréquences).

Exemple :

Diagramme en bâtons :
Diagramme représentant la distribution d'une variable quantitative discrète : les valeurs sont placées en
abscisse, les effectifs (ou fréquences) en ordonnée, au moyen de segments verticaux.

Exemple :
Distribution :
Ensemble des valeurs, modalités ou classes d'une variable statistique, et des effectifs ou fréquences
associées :
Par exemple :

pour une variable qualitative :


Modalités Effectifs
A n1
B n2
... ...
L nK
pour une variable continue :
Classes Effectifs Fréquences
n1 f1
[ 10 - 12 [

[ 12 - 14 [ n2 f2

[ 14 - 16 [ n3 f3

[ 16 - 20 [ n4 f4

Total n 1

Effectif :
Nombre d'individus pour lesquels une variable statistique a pris une valeur donnée. Si, sur 150 familles,
50 ont 2 enfants, on dira que l'effectif ni correspondant à la valeur xi = 2 de la variable "nombre
d'enfants", est 50.

Effectifs cumulés :
Résultat de l'addition, de proche en proche, des effectifs d'une distribution observée, soit en
commençant par le 1er :

N1 = n1 , N2 = n1 + n2 , ... , Ni = n1 + n2 + ... + ni

(effectifs cumulés croissants),


soit en commençant par le dernier :
N'K = nK , N'K-1 = nK + nK-1 , ... , Ni' = nK + nK-1 + ... + ni

(effectifs cumulés décroissants).


Exemples : Effectifs Effectifs
Nombre Nombre de
cumulés cumulés
d'appels jours
croissants décroissants
0 2 2 96
1 14 16 94
2 23 39 80
3 24 63 57
4 18 81 33
5 9 90 15
6 6 96 6
Total : 96    

Effectif total :
C'est le nombre d'observations, d'une série statistique brute, nombre d'individus de la population
étudiée.
Il est égal à la somme des effectifs associés aux différentes modalités, valeurs ou classes :

n =   ni

Etendue :
Différence entre la plus grande et la plus petite des observations d'une série statistique. C'est un
paramètre de dispersion.

Fonction de répartition :
C'est le tracé de la fonction N qui à tout x associe N ( x ) = nombre d'observations ≤ x. Il s'obtient au
moyen des effectifs cumulés croissants.
Dans le cas discret on a une fonction en escalier, dans le cas continu une fonction continue, affine par
morceaux.
Si on raisonne en fréquences (au lieu d'effectifs), on a le tracé de la fonction de répartition.
F ( x ) = proportion d'observations ≤ x

Histogramme :
Graphique permettant de représenter une distribution continue regroupée en classes : rectangles
juxtaposés dont les bases sont les classes, et les surfaces sont proportionnelles aux effectifs (ou
fréquences) associés.
Si les classes sont de même amplitude ai , on place en ordonnée les effectifs ni (ou les
fréquences fi ).
Si les amplitudes ai sont différentes, on place ni / ai (ou fi / ai ).
 

Exemples :

ndividu (ou unités statistiques) :


Les individus sont les éléments de la population statistique étudiée. Pour chaque individu, on dispose
d'une ou plusieurs observations.

Exemples : • chacune des personnes interrogées pour une enquête


• chaque parcelle cultivée en vue d'étudier le rendement
• chaque pays pour lequel on étudie des données socio-
économiques, ..
• chaque jour de l'année pour lequel on dispose de données
météorologiques, ...

Unité statistique (ou individu(s) ) :


Les individus sont les éléments de la population statistique étudiée.
Pour chaque individu, on dispose d'une ou plusieurs observations.

Exemples : • chacune des personnes interrogées pour une enquête


• chaque parcelle cultivée en vue d'étudier le rendement
• chaque pays pour lequel on étudie des données socio-
économiques, ...
• chaque jour de l'année pour lequel on dispose de données
météorologiques, ...
*Variable continue :
C'est une variable quantitative pouvant prendre par nature une infinité de valeurs, généralement tout un
intervalle réel.

Exemples : • tailles, poids, salaires, surfaces cultivées, températures, ...

Variable discrète :
C'est une variable quantitative pouvant prendre par nature un nombre fini (ou dénombrable) de valeurs.

Exemples : • nombre d'enfants par famille


• nombre de pièces d'un appartement
• nombre de pièces défectueuses dans un lot de
pièces mécaniques ...

Variable qualitative (ou caractère qualitatif) :


Une variable statistique est qualitative si ses valeurs, ou modalités, s'expriment de façon littérale ou par
un codage sur lequel les opérations arithmétiques telles que moyenne, somme, ... , n'ont pas de sens.

Exemples • sexe de la personne interrogée, situation familiale,


: numéro de son département de naissance, ...
• état du temps constaté à un endroit donné chaque jour
(pluvieux, neigeux, beau, venteux, ...)

Variable qualitative nominale :


C'est une variable qualitative dont les modalités ne sont pas ordonnées.

Exemples • la variable sexe peut être notée M F , 0 1 , ou 1 0


: • la variable CSP : on ne peut pas classer les catégories
socio- professionnelles selon un ordre préétabli.

Variable qualitative ordinale :


C'est une variable qualitative dont les modalités sont naturellement ordonnées selon un ordre total : on
peut dire que selon un certain sens la modalité A est moins forte que la B, qui est moins forte que la C,
etc...

Exemples • tailles de vêtement 0 1 2 3 ... mais la taille 2 ne signifie pas


: que le vêtement est 2 fois plus grand que celui de la taille 1 !
Il ne s'agit pas d'une variable quantitative discrète.

Variable quantitative (ou caractère quantitatif) :


Une variable statistique est quantitative si ses valeurs sont des nombres sur lesquels des opérations
arithmétiques telles que somme, moyenne, ... ont un sens.

Exemples : • taille, poids, salaire


• rendement
• note à un examen
• PNB / habitant, espérance de vie, nombre d'habitants d'un
ensemble de pays

Variable statistique (ou caractère statistique) :


C'est ce qui est observé ou mesuré sur les individus d'une population statistique. Il peut s'agir d'une
variable qualitative ou quantitative.

Exemples : • taille, poids, salaire, sexe, profession d'un groupe donné


d'individus
• rendement d'un ensemble de parcelles cultivées
• température maximale et minimale, pluviométrie, ensoleillement,
mesurés à un endroit donné tous les jours.