Vous êtes sur la page 1sur 35

STRUCTURE TREILLIS

Les membres : L’encadreur :


• Boudina nour el houda
• Hamdi kawthar roufaida
Sommaire :

• Introduction
• definition
• les elements de structure en treillis
• les types de treillis
• les poutre en treillis et les fermes
• les constructions en treillis (dans quelle type de construction en utilise la
structure en treillis)
• Assemblage
• les matériaux de la structure en treillis
• Principe des structures en treillis
• les avantages et les inconvénients
• Calculs de résistance et de stabilité:
• .Calculs de stabilité
• .Calculs de charge
• .Dimensionnement de la structure
• les exemples

1
Introduction Générale:

Tout édifice quelque soit sa nature doit répondre à trois principes


essentiels : Fonctionnalité, Solidité et Esthétique.
Ces trois Principes trouvent leur solution dans la gestion de la forme:
du simple trait jusqu’aux volumes les plus complexes. Pour qu’un
bâtiment existe, il faut qu’il tienne. Dans cette phrase nous introduisons
deux (02) sens du principe de la solidité complètement différents.
Le rôle premier d’un bâtiment est de couvrir ou d’englober une activité.
Cette enveloppe physique doit assurer la sécurité des utilisateurs de
ce bâtiment. Cette enveloppe ne doit en aucun cas s’écrouler et donc
en aucun cas constituer le premier danger pour l’homme .Quand nous
parlons donc de solidité nous devons comprendre le maintien de
l’enveloppe et sa durée de vie ; c.-à-d. sa capacité de garder ses
propriétés physiques et mécaniques durant une période donnée qui
dépend de la fonction du bâtiment en lui même et du nombre de
personnes qu’il abrite ainsi que des conditions de « vie » du dit
bâtiment. L’enveloppe est constituée généralement d’une partie
portante et de parties couvrantes (horizontales, verticales ou
inclinées). Il existe des cas où les deux fonctions (portance et
couverture) sont assurées par les mêmes éléments architecturaux ou
constructifs. Dans le présent cours nous intéresserons à la portance

2
Définition de la structure:

On nomme structure ( ‫ ) الهيكل‬l’ensemble des éléments qui assurent la


stabilité d’un bâtiment. Elle doit pouvoir transmettre les charges
appliquées sans rupture ni déformation. L’objectif est, de ce fait, de
véhiculer puis de transmettre les charges et les surcharges d’une
construction donnée, à travers des éléments porteurs, tout en assurant
l’équilibre de l’ensemble, aux fondations qui se chargent à leur tour de
les transmettre au sol.

La portance assurée par la structure du bâtiment est constituée de deux


parties :
• La superstructure ou partie se trouvant au dessus du niveau du sol.
• L’infrastructure ou partie située au dessous du niveau de sol.

L’infrastructure
Elle représente l’ensemble
des fondations et des
éléments situés en dessous
du niveau de base. On utilise,
selon le cas, des semelles
isolées ou linéaires (filantes)
(en cas de poteaux),
continues (en cas de murs
porteurs), un radier ou des
fondations profondes telles
les puits, pieux général (cas
de mauvais sol de fondation).

3
La super structure représente l’ensemble des (poteaux, poutres,
planchers …. etc.) et les éléments en dessus de l’infrastructure de la
construction elle doit constitué un ensemble rigide capable de remplir
les fonction suivantes:
1. Assurer la stabilité aérienne de l’ouvrage.
2. Supporter toutes les charges appliquées.
3. Transmet aux fondations les sollicitations dues au poids de l’édifice,

les types :

1-Les structures dites traditionnelles :


1-1- Système de mur porteur :
Système avec murs porteurs On empile des blocs de matériaux (pierre,
brique, parpaing…) pour former des murs pleins qui devront supporter le
poids de la toiture. On peut percer quelques ouvertures (pour laisser
entrer la lumière par exemple).

1-2-Système poteaux-poutres ou système a ossature.


On entend par Système poteaux-poutres une série de portiques
espacés d’une certaine distance appelée Travée. Le portique est
constitué de deux poteaux reliés par une poutre.

4
La distance qui sépare ces poteaux porte le nom de Portée.
Les portiques peuvent être en béton armée ou en acier.
Le choix du matériau de construction dépend de plusieurs facteurs dont
les principaux sont :
la fonction du bâtiment, les dimensions en travée et en portée et la
hauteur du bâtiment.

2-Système à coque :
De part leur forme ces coques sont autoportantes et
présentent une grande surface de couvertures par rapport
à leur épaisseur.

5
3-Structures tendues :

C’est l’une des formes de couverture les plus anciennes (tipis,


tentes …). L’utilisation de ce type de couverture par des sociétés
mobiles a montré ses avantages c.-à-d. : facilité de montage et de
démontage de la couverture, sa légèreté, la possibilité illimitée de
réutilisation. Toujours le développement de la technologie des
matériaux a redonné à ce système toute son importance .Ceux
sont ses qualités premières qui ont déterminé le domaine de son
utilisation : foires, expositions, bâtiments de secours, piscines….

4-Les systèmes gonflables :

Si le système précédant a largement répondu aux attentes


des utilisateurs de couvertures non permanentes, les
montgolfières donnèrent l’idée aux constructeurs d’utiliser
les volumes gonflés pour couvrir de grandes surfaces
(toujours pour des périodes déterminées). Les structures
gonflables ne nécessitent pas de structure de tension
obligatoire pour les toiles tendues .Elles ont besoin de
système d’ancrage uniquement. Le domaine d’utilisation
étant pratiquement le même du point de vue architecturale,
mais nous voyons ici, les ingénieurs s’y intéresser et l’utiliser
comme moule pour le coulage de béton dans les formes 6

sont difficiles à obtenir par des procédés habituels.


3-structure treillis :

Les treillis sont très largement utilisés en construction. Qu'il s'agisse de


structures faites d'acier, de bois ou autre, les treillis se retrouvent dans
les fermes de toiture, de grues, de ponts roulants, de pylônes, etc. On
fait appel à ce mode de réalisation dans le but essentiel d'alléger
l'ensemble d'une construction tout en assurant une plus grande stabilité.
Les treillis sont des structures dont les pièces sont assemblées de façon
à former des triangles. Le triangle a été pris comme base de ces
constructions parce qu'il est la seule figure géométrique indéformable

7
2 – Définition de structure en treillis:

• Un treillis est un ensemble de poutres droites (éléments) reliées


entre elles par des rotules (nœuds). Les liaisons extérieures sont
des rotules et des appuis simples. Les charges sont des forces
portées par les rotules, des gradients thermiques et des
déplacements d'appui.
• Un treillis, ou système triangulé, est un assemblage de barres
verticales, horizontales et diagonales formant des triangles, de sorte
que chaque barre subisse un effort acceptable, et que la
déformation de l'ensemble soit modérée.
• Un système réticulé (ou treillis) est un système composé de barres
droites articulées entre elles à leurs extrémités.
• On appelle nœuds les points d’articulation communs à plusieurs
barres.
• Lorsque les barres et les forces appliquées sont dans un même
plan, le système est un système réticulé plan.
• Un système triangulé est un système réticulé formé de triangles
juxtaposés.

8
• un treillis est un assemblage de
membrures rectilignes connectées
(nœuds). aucune membrure ne se
prolonge au-delà d'un nœud.
• les membrures sont boulonnées,
rivées ou soudées. on considère les
membrures comme un système à
deux-forces.
• lorsque les forces tendent à allonger
la membrure. elle est en tension.
Lorsque les forces tendent à
raccourcir la membrure, elle est en
compression.

• les membrures d'un treillis


sont minces et ne peuvent
pas subir des charges (forces)
latérales . les charges doivent
être appliquées aux nœuds.

• Les treillis sont très largement utilisés en construction. Qu'il s'agisse


de structures faites d'acier, de bois ou autre, les treillis se retrouvent
dans les fermes de toiture, de grues, de ponts roulants, de pylônes,
etc. On fait appel à ce mode de réalisation dans le but essentiel
d'alléger l'ensemble d'une construction tout en assurant une plus
grande stabilité.
• Les treillis sont des structures dont les pièces sont assemblées de
façon à former des triangles. Le triangle a été pris comme base de
ces constructions parce qu'il est la seule figure géométrique
indéformable.
9
Tout polygone autre qu'un triangle Un triangle est par
est déformable contre

• Les treillis peuvent être sollicitées par des forces externes comme les
Un de
charges à supporter, le poids propre de la structure, le poids triangle
la est par
neige, le trafic, les réactions d'appuis, ... tandis que les pièces decontre
ces
structures sont soumises à des forces internes de la part des pièces
voisines. Ces efforts internes et externes doivent être déterminées
pour pouvoir choisir les matériaux requis dans la réalisation des
constructions. Des pièces trop grosses ne sont pas économiques par
contre des pièces trop petites ne sont pas sécuritaires.

Construction:
• Les treillis étant généralement des barres articulées, doivent être
construits selon des règles strictes afin d'en assurer leur rigidité.

Méthode:
1- On construit un premier triangle avec trois barres
articulées; ce qui donne trois barres et trois nœuds.
2- On ajoute à ce premier triangle un autre triangle en
insérant deux barres; ce qui donne maintenant cinq barres
et 4 nœuds.
3- On ajoute triangle par triangle (en ajoutant deux barres
et 1 nœuds) jusqu'à l'obtention de la structure complète. 10
1 2 3
triangle triangles triangles

3 barres 2 barres
3 noeuds + 1 noeud + 2 barres
1 noeuds
= 7 barres
5 noeuds

• Donc si l'on ajoute 1 triangle, on ajoute par le fait même 2 barres et


1 noeud. En généralisant on peut dire que: si on ajoute x triangles,
on ajoute de ce fait x noeuds et 2x barres.

Posons: m = nombre de barres du treillis


n = nombre de nœuds du treillis
donc: n=3 + x (4.1)
(nœuds du premier (nœud ajoutés)

m = 3 + 2x (4.2)
Afin d'éliminer les x, on peut prendre l'équation 4.2 et soustraire 2
fois l'équation 4.1.
m = 3 + 2x
-(2n = 6 + 2x)
(m - 2n)= -3
d'où m = 2n - 3 (4.3)
Donc pour un treillis comportant par exemple 6 noeuds, celui-ci
possèdera (6 x 2 - 3) barres; c'est-àdire 9 barres. Il ne faut pas
oublier qu'il faut toujours respecter l'ordre de construction.

11
3-les éléments de structure en treillis

Barres ou membrures:

Les pièces d'une structure triangulée sont des barres. Elles sont
faites d'acier, de bois ou autre. On associe généralement les barres
ou membrures des treillis à des barres articulées.

Nœud :

Le point de rencontre de deux ou plusieurs barres


s'appelle un nœud. Les nœuds peuvent être fait de joint
solide (assemblage par rivetage, soudage,...) ou des
articulations (assemblage par rotule, axe, ...)

12
4-Type de treillis:

Treillis Pratt
dans ce treillis, les diagonales sont en traction sous l’action des
charges gravitaires. Il est donc utilisé pour des actions descendants
prédominantes.

Treillis Howe :
les diagonales sont tendues sous l’action des charges ascendantes.
Cette solution est utilisée pour des situations où le soulèvement est
prédominant (bâtiments ouverts par exemple)

Treillis Warren:

dans ce type de treillis, les diagonales sont, soit tendues, soit


comprimées. Cette forme est également utilisable comme treillis
horizontal de poutres de roulement.

13
les treillis en k

Les treillis en K et en croix sont utilisés pour des poutres horizontales


dont on veut conserver la symétrie axiale (voir poutres triangulaires).

les Treillis en X

il en existe deux types:


• silesdiagonalessontcalculéespourrésisterencompression,cetreillisestl
asuperpositiondedeuxtreillisWarren.
• silarésistancedesdiagonalescompriméesestignorée,lecomportemente
stlemêmequeceluid’untreillisPratt.Cetteformeestpluscourammentutilis
éepourlespoutresauventoùlesdiagonalessonttrèslongues.

Treillis Fink:

Ce type de treillis est plus couramment utilisé pour des


toitures de maisons individuelles et pour les plus petites
portées (de 10 à 15m).

14
Ferme à entrait retroussé:

Ce type de ferme est utilisable pour supporter une toiture à double


pente . Il peut être utilisé pour des portées plus grandes.

15
5-LES POUTRES EN TRELLIS ET LES FERMES

Les poutres en treilles on appelle poutre en treillis, triangulation ou


structure réticulée, un ensemble de barres assemblées les unes aux
autres a leurs extrémités, de manière a former une structure portante
stable, plane ou spatiale .les poutres en treillis permettent de franchir de
plus grandes portées mais nécessite des assemblages par fois
complexes. Elles comportent des membrures, des montants et des
diagonales, leurs intersections constituent des nœuds.
Membrures,diagonales nœuds montants

6-Les différents types de poutres treillis:

Les poutres à treillis parallèles :

La poutre treillis en N
C'est la plus ancienne. Les charges s’exercent principalement sur les
montants (barres verticales) qui sont comprimés. Les diagonales
(barres horizontales) subissent l’effort à la compression où les forces
s’exercent toujours dans le même sens.

La poutre treillis en V
Elle est aussi appelée poutre Warren. C'est la plus courante en raison
de son rendu esthétique élégant. La poutre Warren se compose de
barres assemblées en triangles et reliées aux nœuds.

16
La poutre à treillis en croix de Saint-André
Elle se constitue de barres auxquelles on ajoute des diagonales qui
reprennent les efforts. Cette solution est économique et préconisée
lorsque l’entraxe (la distance) entre les pannes et les fermes est
important.

Les poutres à treillis non parallèles :

Ces poutres permettent, à l’instar des PRS à inertie variable, de


répondre de manière optimale aux efforts auxquels elles sont
soumises. Il est même possible que les membrures ne soient pas de
même profil, l’une étant en compression, l’autre étant en traction. Le
profil comprimé contient en effet le maximum de matière, le câble ou
tirant (tendu), le minimum. Cette différence de matière est liée à la
prise en compte du phénomène de flambement dans la partie
comprimée.Il existe de nombreux types de poutres de ce genre.

17
18
La poutre Vierendee
Elle est dépourvue de diagonales. Il s’agit d’un assemblage de formes
carrées constitué de montants reliés aux membrures supérieures et
inférieures. Cette poutre est moins résistante à la flexion en raison de
l’absence de diagonales.

7-Les fermes
Les fermes sont les poutres maîtresses dans la structure métallique,
elles sont constituées par un système triangulé, dont les membrures
supérieures suivent la pente de la toiture. arbalétrier montant poinçon
diagonale entrait Les composants d’une ferme

les composant d'un ferme

19
8-Les types de fermes:
ferme anglaise :

caractérisée par une triangulaire dont les montants sont


perpendiculaire au diagonales inclinés de tels façon que leur point haut
situé vers le faîtage

ferme anglaise a entrait droit ferme anglaise a entrait brisé

ferme américaine
elle diffèrent de la forme anglaise par la direction des diagonales .

ferme anglaise a entrait brisé

ferme belge :
elle est caractérisée par les montants qui sont perpendiculaires a
l'arbalétrier

20
ferme belge a entrait brisé ferme belge a entrait droit

ferme sous tendue :

type de ferme utilisé pour les ouvrages qui nécessite un plan dégagé

a entrait droit a entrait brisé

Ferme mansard

C’est le type classique de ferme utilisé pour les construction a deux


versants brisé.

ferme mansard simple ferme mansard a pans intermédiaire

21
9-assemblage:

• On construit les treillis en assemblant les barres aux nœuds par


différents moyens. L'assemblage se fait par boulonnage, rivetage,
chevillage, soudage, … Si l'assemblage se fait par soudure ou
rivetage, on considère que le nœud est articulé si les axes des barres
sont concourantes et si les barres sont longues par rapport à leur
grosseur.

cheville soudure boulonnage ou rivetage

10-Chargement :

Le chargement que doit supporter un treillis doit être


appliqué aux nœuds ; ce qui a pour effet de provoquer des
contraintes en traction et en compression dans les barres.
Le fait d'ajouter une charge sur une barre entre ses
articulations amènerait un effort en flexion qui pourrait
provoquer la destruction du treillis.

22
Un treillis bien chargé Un treillis mal chargé

11 - Systèmes isostatiques et hyperstatiques :


A -Système isostatique:

Si le nombre d'éléments inconnus des réactions d'appuis est égal au


nombre d'équations d'équilibre dont on dispose, le système est dit
isostatique. On a un système possédant autant d'inconnues que
d'équations donc on peut résoudre ce type de système.

Trois équations:
Équilibre de translation:
∑Fx = 0 1
∑Fy = 0 2
Équilibre de rotation:
∑M = 0 3
Trois inconnues: Ax, Ay et By. Système isostatique
3 équations
3 inconnues

23
Si le nombre d'éléments inconnues des réactions d'appuis est inférieur
au nombre d'équations d'équilibre dont on dispose, le système est dit
instable. C'est par exemple le cas d'un système reposant sur deux
appuis simple comme l'exemple ci-contre: la structure peut se déplacer
latéralement.

Trois équations:
Équilibre de translation:
∑Fx = 0 1
∑Fy = 0 2
Équilibre de rotation:
∑M = 0 3
Deux inconnues: Ay et By.
Système instable
3 équations
2 inconnues

12 - FORCES
INTERNES :
Introduction

Le treillis est une structure en équilibre, donc chacune de ses parties et


composantes (barres, noeuds et sections) est en équilibre. Afin de
déterminer les forces internes de tension ou de compression dans les
barres on a à notre disposition plusieurs méthodes qui se divisent en
deux catégories:
1- Méthodes des noeuds: •Méthode analytique.
2- Méthodes des coupes: •Méthode analytique de Ritter.

24
C -Système instable:

Inspection du treillis

Avant d'entreprendre le calcul des contraintes dans les barres d'un


treillis, il faut d'abord vérifier si ce treillis respecte la relation vue
précédemment, à savoir:
m = 2n - 3

Car si m < 2n -3 : le treillis est mou (système instable)


et si m > 2n - 3 : le treillis est hyperstatique, c'est-à-dire qu'il
contient plus de barres que nécessaire et nous
n'étudierons pas ce cas ici.
Si m = 2n - 3 : est respectée, il faut alors vérifier si l'ordre de
construction a été respecté. Le fait de déplacer une barre détruit la
rigidité d'un treillis.

m-2n-3

25
Méthode analytique des noeuds :

• Cette méthode est basée sur le fait que chaque nœud isolé doit
être en équilibre. Sur chaque barre, l'effort est nécessairement sur
l'axe reliant les deux articulations. Par le fait même, les forces sur
un nœud sont toujours concourantes. Donc, les efforts se
rencontrent sur le nœud. En plus, on a vu que l'on ne peut charger
un treillis sur une barre mais on peut sur le nœud donc, on en
arrive à un système de forces concourantes autour des nœuds.
• Les forces étant toutes concourantes, on n'a pas besoin de vérifier
l'équilibre de rotation donc il ne nous reste que l'équilibre de
translation; à savoir ∑Fx = 0 et ∑Fy = 0.
• Ou si on travaillait avec les méthodes graphiques on dirait que le
polygone de forces doit être fermé.

Méthode:
1- Trouver les réactions d'appuis.
∑Fx = 0 1
∑Fy = 0 2
∑M = 0 3
2- On équilibre successivement chacun des noeuds au moyens des
équations d'équilibre de translation:
∑Fx = 0 1
∑Fy = 0 2

26
Remarque:
* On isole le noeud en laissant les charges qui s'exercent sur lui et
en remplaçant toutes les barres qui s'y rattachent par leurs efforts
supposés en tension.
* On avance de noeud en noeud de manière qu'à chaque noeud il y
ait seulement deux barres dont les forces internes sont encore
inconnues.

Méthode (analytique) des coupes de Ritter :

• On a souvent besoin de connaître seulement la force interne dans


une barre bien déterminée de la structure considérée (par exemple,
une barre cassée ou en mauvais état que l'on doit réparer ou
changer). Dans ce cas, il serait fastidieux d'utiliser la méthode
analytique des nœuds.
• De plus, s'il y a en un nœud plus de deux barres dont les forces
internes sont encore inconnues, la méthode analytique des nœuds
deviennent inutilisables.
• Si tel est le cas, la méthode des coupes de Ritter s'impose. C'est
une méthode analytique, appelée aussi méthode des sections ou
des moments.
• La méthode de Ritter est basée sur l'équilibre d'une partie isolée de
la structure considérée.

27
Méthode:
1- Trouver les réactions d'appuis.
∑Fx = 0
∑Fy = 0
∑M = 0
2- On isole une partie de la structure considérée par une ligne imaginaire
que coupe au maximum trois barres dont on veut calculer les forces
internes.
3- On considère la partie isolée comme un corps en équilibre. On
suppose les barres coupées en tension et on applique l'équilibre de
rotation et de translation:
∑M = 0*
∑Fx = 0
∑Fy = 0
*On choisit un noeud comme axe de rotation.

Principe des structures en treillis

Un cadre peut se déformer, c'est le cas d'un échafaudage par


exemple sur lequel une personne se trouve. Comment le consolider ?

28
Lors de l'activité sur la construction d'une structure de pont, vous avez
découvert comment la consolider : en ajoutant un élément oblique (une
diagonale) qui s'appelle un contreventement.

Le contreventement résistant à la traction et à la compression, la structure


est stabilisée par le triangle formé, on parle alors de triangulation.

Triangulation : n'importe quelle structure


de forme triangulaire est stable (à
condition que les matériaux aient une
résistance suffisante à la traction et à la
compression).

Si un 2ème contreventement est réalisé,


en croix, la structure est encore plus
stable. On évite ainsi la déformation d'un
seul contreventement (compression) que
l'on appelle le flambage.

29
Plan de la maquette de démonstration
du principe des treillis.

13-Matériaux:

structure en treillis en bois :

30
structure en treillis en acier :

structure en treillis en aluminium :

31
14-Avantages:

• légèreté,
• économique,
• inertie flexionnelle adaptée par variation de hauteur de la poutre
• facilite le passage des gaines et des câbles contrairement aux
poutres en béton armé ou en bois.
• elle ne se déforment pas
• grandes portées
• construction facile-préfabrication
• délai d'exécution est réduit
• facilement complétées ou démontées
• Les sections de pylônes à treillis peuvent être emballées et
transportées facilement selon la capacité des camions.
• Les structures à treillis, par leur transparence, se fondent beaucoup
plus facilement dans le paysage.

15 - Inconvénients:

• temps de mise en œuvre importants


• mauvaise résistance au feu
• détériorent à l'humidité
• corrodabilité
• cout élevé
• dilatation sous effet de chaleur
• Mauvaises performances sous des charges concentrées

32
Les exemples :

33
Les références:

• https://construction-
maison.ooreka.fr/astuce/voir/658925/poutre-treillis
• https://cours-examens.org/images/An-2018/Etudes-
superieures/Architecture/Projets/7-projet-architecture.pdf
• https://drive.google.com/file/d/1OO0QQsF-
epmuOhoBq0wmiRBr0wXHm9q2/view?
fbclid=IwAR2NmyUDvfT81ma7G0S2KC02wSZMQcMKT
cZVrHq0dM1eX_i9KgoU-YHan8I
• https://appx.cegep-
chicoutimi.qc.ca/svilleneuve/materiaux/chap4.pdf?
fbclid=IwAR1yUBx7HN0rIq19MEuAel-
b9Jas6J7UnpV8W0hmq8LwpI3puVUX4mvd094
• https://urbantoronto.ca/news/2020/01/ayc-condos-rising-
above-davenport-road
• https://www.slideshare.net/FayalNofal/utilisation-treillis
• http://www.issd.be/PDF/8_Chap8_6Juillet2006.pdf?
fbclid=IwAR0JzZ6WH-
PaPtsP1a1SeLAWRP5u1mFlqEHjOgbiulw6dAd1PvXKg5
h0e6Y
• https://docplayer.fr/62066760-Cours-7-analyses-de-
treillis.html

34

Vous aimerez peut-être aussi