Vous êtes sur la page 1sur 3

Cours : Gestion d’Entreprise 2ème année licence

Résumé du Chapitre 1
L’entreprise

L’entreprise est une entité qui fonctionne en vue de réaliser un objectif ultime. Elle est
structurée matériellement et socialement en espaces de travail organisés, avec une structure de
rôles prédéterminés par un certain nombre de règles et de lois.
Le but de toute entreprise est d’exploiter de façon optimale les ressources financières,
matérielles et humaines dont elle dispose en vue d’atteindre des objectifs.
L’entreprise désigne toutes les activités et les organisations à but lucratif qui fournissent les
biens et services nécessaires à un système économique.
L’entreprise est une image réduite du monde. Elle est composée d’hommes avec tout ce que
cela suppose de dynamisme, d’erreurs, de comportements cohérents et/ou irrationnels, de
conflits, de collaboration…

Définitions de l’entreprise
D’une manière générale, l’entreprise peut être définie selon plusieurs conceptions
complémentaires.

1- L’entreprise en tant qu’espace de production :


L’entreprise combine des facteurs de production (travail, capital, matières premières,
matériel…) en vue de produire des biens et des services destinés à être écoulés sur un marché.
Il y a production dès lors que les biens qui sortent de l’entreprise sont plus utiles que les biens
qui y sont entrés, c'est-à-dire qu’il y a ajout de valeur. L’entreprise produit de la valeur à
partir d’une combinaison optimale des différents facteurs de production dont elle dispose.

2- L’entreprise en tant que cellule sociale :


C’est un groupe de personnes formant un groupe humain organisé et qui doivent exploiter
collectivement des moyens, travailler ensemble en vue d’atteindre les objectifs de
l’organisation. Le produit de l’entreprise est une œuvre collective, qui résulte de la
contribution de chacun de ses membres dans l’exercice de sa mission.
L’entreprise est également une cellule sociale dans la mesure où elle entretient des relations
humaines avec de nombreux partenaires.

3- L’entreprise en tant que centre de décision autonome :


Une décision est un choix entre plusieurs actions possibles. L’entreprise est un lieu où des
choix et des décisions sont prises continuellement en fonction des objectifs fixés.
La prise de décision se fait différemment en fonction de la taille de l’entreprise. La PME est
souvent un centre de décision unique tandis que dans les grandes firmes, il existe une
hiérarchie de centres de décisions spécialisés.

4- L’entreprise en tant que centre de répartition des revenus :


Les revenus de la vente des biens et/ou services seront redistribués pour rémunérer l’ensemble
des partenaires de l’entreprise. La richesse ainsi créée par l’entreprise est répartie entre le
personnel, les administrations et les apporteurs de capitaux. Une partie de ces revenus n’est
pas redistribuée ; elle est réinjectée dans l’entreprise qui va la réutiliser pour financer ses
investissements : C’est l’autofinancement.

1
Cours : Gestion d’Entreprise 2ème année licence

5- L’entreprise en tant que système :


Un système est un ensemble d’éléments en interaction, distinct de son environnement, avec
lequel il est en relation. L’entreprise est un système dans la mesure où elle est composée
d’éléments matériels et humains en interaction qui devraient s’ajuster aux évolutions de
l’environnement afin d’atteindre les objectifs que l’entreprise s’est fait assigner.
L’entreprise est un système ouvert, finalisé, régulé, autonome et composé de nombreux sous
systèmes en interaction.

6- L’entreprise en tant qu’espace culturel :


Elle subit les effets de la culture sociétale, et ce, par l’existence de micro-cultures ou de sous
cultures qui influencent ses performances économiques et sociales.

Les chances de survie d’une entreprise dépendent de sa compétitivité par rapport aux autres
entreprises et de son adaptabilité sociale qui favorise son ajustement avec son environnement.
Si l’entreprise est inadaptée, incapable de répondre aux attentes de ses partenaires sociaux
(employés, clients, fournisseurs, banques, syndicats…), sa compétitivité est freinée et sa vie
est en danger.

Les fonctions de l’entreprise


La fonction est le rôle joué par un élément de l’entreprise. C’est à quoi sert cet élément dans
l’ensemble auquel il fait partie. Les fonctions permettent à toute entreprise, de réaliser ses
objectifs (vendre, réaliser un profit, produire, recruter, etc.) et de résoudre de nombreux
problèmes (financiers, de production, sociaux, administratifs, commerciaux, etc.).

Les principales fonctions sont :


Fonction Marketing : C’est une fonction centrale dans l’entreprise puisqu’elle est au contact
du client en amont de la production dans la phase d’étude de marché et en aval de la
production dans toutes les activités de vente, de communication et de suivi du produit sur le
marché.

Fonction production : permet de fabriquer des produits de bonne qualité, adapter la


production aux ventes, ne pas avoir de stocks, améliorer sa productivité.

Fonction Ressources Humaines : permet de gérer le recrutement et la formation des


ressources humaines dans l’entreprise :

Fonction d’approvisionnement : permet de choisir entre différents fournisseurs, les meilleurs


et les plus compétitifs, en assurant une bonne gestion des stocks.

Fonction d’investissement : permet d’identifier à quel moment et dans quelles conditions


l’entreprise peut faire des extensions, des changements divers qui nécessitent des
investissements.

Fonction financière : permet de trouver les meilleures conditions financières, des crédits
intéressants, des formules avantageuses de placement, et gérer tout ce qui concerne les
budgets et les ressources financières de l’entreprise.

2
Cours : Gestion d’Entreprise 2ème année licence

Classification des entreprises


Les typologies d’entreprises sont très importantes car elles permettent au gestionnaire de
comparer sa propre entreprise par rapport aux autres.
- Classification selon le secteur d’activité :
- Secteur primaire (entreprises d’extractions minières, les exploitations agricoles et de pêche)
- Secteur secondaire (entreprises de transformation des matières premières en produits finis ou
semi-finis)
- Secteur tertiaire (entreprises de ventes et de services : les banques, les assurances, les
agences de publicité, etc.)
- Secteur quaternaire (activités ayant un caractère de loisir ou bien culturel : entreprises de
production cinématographique, des chaînes de T.V., des centres de loisirs, des éditeurs, etc.)

- Classification selon la taille : On distingue souvent les Petites et Moyennes Entreprises


(P.M.E.) et les grandes entreprises (GE). Les principaux critères utilisés pour faire cette
distinction sont : le Chiffre d’Affaires (CA), le capital, le Bénéfice, le nombre de salariés et la
structure de direction.

- Classification selon la propriété du capital (publique ou privé) : Les entreprises


du secteur public : Le capital est la propriété d’une collectivité publique, les entreprises du
secteur privé : le capital provient des personnes physiques et morales privées. Les entreprises
semi étatiques réunissent des associées du secteur privé et du secteur public.

- Classification selon la forme juridique :


On distingue les entreprises individuelles et les sociétés.
Les entreprises individuelles sont considérées comme des personnes physiques, les sociétés
sont des personnes morales.
Deux grandes familles de sociétés peuvent être identifiées :

-Sociétés de Personnes
Des sociétés regroupant des associés qui se connaissent et se font confiance. La part sociale
n’est cessible qu’avec le consentement de tous les autres associés.

La SARL et la SUARL sont des formes de sociétés de personnes.

-Sociétés de capitaux
Chaque actionnaire n’est tenu que dans la limite de son apport. L’action qu’il reçoit est
librement négociable. La société anonyme est une forme de société par actions.

Vous aimerez peut-être aussi