Vous êtes sur la page 1sur 21

Groupware

Modes de collaboration

Asynchrone

 La réussite d’un
travail collaboratif peut
se mesurer à la difficulté
de supporter l’ensemble
Etroite Collaboration En session des quatre modes et
également le passage
d’une modalité à une
autre

En réunion

Narjes Ben Hariz 29


Groupware
Collaboration Asynchrone

❖ Les participants
interagissent en échangeant
des données et en travaillant
quand ils sont disponibles et
quand ils le peuvent (sans co-
temporalité). Objets
partagés
❖ La rencontre est informelle,
et chacun travaille
indépendamment les uns des
autres, mais il n’est pas exclu
qu’un participant puisse utiliser
un travail fait par un autre.
 Mode de travail autonome

Narjes Ben Hariz 30


Groupware
Collaboration en session

❖ Les participants travaillent


en même temps sur des
données qui leur sont propres,
tout en restant mutuellement
accessibles pour communiquer
(en co-temporalité), mais sans Objets
partagés
partager de façon visuelle les
objets de leurs discussions.
❖ L'objectif principal est de
faire diminuer les délais
d'interaction entre les
participants.

Narjes Ben Hariz 31


Groupware
Collaboration en réunion

❖ Les participants travaillent et


communiquent en co-temporalité,
tout en partageant les objets de
leurs travaux et discussions (des
rôles leur sont attribués, et
chacun participe à son tour). Objets
partagés
❖ Contrairement à la coopération
asynchrone, la coopération en
réunion impose la participation
active (ex: réponse immédiate
aux questions).
❖ L’objectif est d’accroître la
coordination entre les
participants.
Narjes Ben Hariz 32
Groupware
Collaboration étroite

❖ communiquent et interagissent
en temps réel sur tous les objets
partagés créés et utilisés au
cours de l’activité dans le projet.
❖ La puissance de ce mode
réside dans la liberté d’action Objets
partagés
qu’engendre la possibilité d’agir
finement et simultanément sur
des objets d’un monde virtuel
global.
❖ L’objectif est d’accroître la co-
production des participants.

Narjes Ben Hariz 33


Groupware
Développement des collecticiels

Outils pour
la réalisation
Outils pour la logicielle
conception
logicielle
Outils pour la
spécification
fonctionnelles
et externes
Outils pour
l’analyse
des besoins

Narjes Ben Hariz 34


Groupware
Interfaces Homme-Machine

❖ L’interaction homme-machine dans les collecticiels est plus


complexes que celle dans les autres applications.
❖ Evolution des Interfaces Homme-Machine (IHM) vers des
interfaces homme-machine-homme.
❖ De WYSIWYG (What you see is what you get) à WYSIWIS
(What you see is what I see) :
• WYSIWIS stricte
• WYSIWIS relâché

Narjes Ben Hariz 35


Groupware
Architecture logicielle

Modèles
classiques

Centralisé Répliqué Hybride

Narjes Ben Hariz 36


Groupware
Modèles classiques
-Modèle centralisé-

I1 I2

NF

I3 I4

❖ Un seul processus gère plusieurs fenêtres sur les terminaux des


différents utilisateurs.
❖ Avantage: simplicité d'implémentation.
❖ Inconvénient: temps de réponse de l'interface ralenti, moins fiable.

Narjes Ben Hariz 37


Groupware
Modèles classiques
-Modèle répliqué-
I1 I2

NF NF

I3 I4
NF NF

❖ Un processus correspond à chaque utilisateur, et les processus


communiquent entre eux pour garder la cohérence des données qui sont
répliquées sur chaque site.
❖ Avantage: temps de réponse rapide.
❖ Inconvénient: difficulté d’implémentation et de gestion de
cohérence.
Narjes Ben Hariz 38
Groupware
Modèles classiques
-Modèle hybride-

I1 I2

NF1 NF2

NF

I3 I4
NF3 NF4

❖ Un processus central gère la cohérence des données et un processus par


utilisateur gère les actions non sémantiques de l'utilisateur sur l'interface.
❖ Avantage: temps de réponse de l'interface plus au moins rapide.
❖ Inconvénient: les actions sémantiques sont lentes à être exécutées.

Narjes Ben Hariz 39


Groupware
Architecture logicielle

Modèles
d’architecture
pour les systèmes
interactifs

Modèle PAC-
Modèle Arch Modèle MVC
Amodeus

Narjes Ben Hariz 40


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle Arch-

Contrôleur
Objets conceptuels Objets de présentation
de Dialogue

Adaptateur Composant
du Noyau Logique
Fonctionnel d’Interaction
Objets du domaine Objets d’interaction

Noyau Composant
Fonctionnel Physique
d’Interaction
Narjes Ben Hariz 41
Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle Arch-

❖ Le Noyau Fonctionnel (NF): implémente les fonctionnalités et


les concepts du domaine indépendamment de leur présentation.
❖ L’Adaptateur du Noyau Fonctionnel (ANF): joue un rôle de
médiateur entre le Noyau Fonctionnel et le Contrôleur de
Dialogue.
❖ Le Composant Physique d’Interaction (CP): représente les
inter-acteurs logiciels et matériels. Il s’agit en général d’une boîte
à outils graphique (User Interface Toolkit) et des périphériques
d’interaction.

Narjes Ben Hariz 42


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle Arch-

❖ Le Composant Logique d’Interaction (CL): joue un rôle de


médiateur entre le Contrôleur de Dialogue et le Composant
Physique d’Interaction.
❖ Le Contrôleur de Dialogue (CD): est le centre de cette
architecture puisque ce composant a la charge de gérer le
dialogue, c’est-à-dire l’enchaînement des tâches. Ce composant
manipule à la fois les objets conceptuels et les objets de
présentation nécessaires à l’interaction.

Narjes Ben Hariz 43


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle MVC-

Modèle

Contrôl
Vue
eur

Entrées Sorties
utilisateur

Narjes Ben Hariz 44


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle MVC-
❖ Modèle (M): qui représente les concepts du domaine. Par analogie,
cette facette correspond à l’agrégation du Noyau Fonctionnel, à
l’Adaptateur du Noyau Fonctionnel et au Contrôleur de Dialogue du
modèle Arch.
❖ Contrôleur (C): qui interprète, au niveau de l’interface utilisateur, les
entrées. Par comparaison avec le modèle Arch, il s’agit de la partie de
gestion des entrées des Composants Logique et Physique d’interaction
du modèle Arch.
❖ Vue (V): qui offre une représentation en sortie au niveau de
l’interface utilisateur (affichage, son, etc). Cette facette est le
complémentaire de la facette contrôleur, puisque celle-ci gère les sorties
vers l’utilisateur et correspond, par analogie, à la gestion en sortie des
Composants Logique et Physique du modèle Arch.
Narjes Ben Hariz 45
Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle PAC-Amodeus-

Agent PAC

Abstraction
A P
Présentation

Contrôle

Narjes Ben Hariz 46


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle PAC-Amodeus-

❖ Abstraction (A): gère les concepts du domaine et définit la


compétence de l’agent indépendamment de la présentation,
❖ Présentation (P): définit l’interface utilisateur et interprète les
entrées et sorties générées par l’utilisateur au cours de
l’interaction,
❖ Contrôle (C): d’une part, fait le lien entre les facettes
Abstraction et Présentation et , d’autre part, assure et gère les
relations avec les autres agents dans la hiérarchie (l’agent père et
les agents fils). Les agents communiquent entre eux uniquement
à travers cette facette Contrôle.

Narjes Ben Hariz 47


Groupware
Modèles d’architecture pour les
systèmes interactifs
-Modèle PAC-Amodeus-
A

A
P
C A P

C P
A
A P

Adaptateur C C Composant
du Noyau Logique
Fonctionnel d’Interaction

Noyau Composant
Fonctionnel Physique
Exemple d’architecture d’Interaction

Narjes Ben Hariz 48


Groupware
Architecture logicielle

Modèles
d’architecture
pour les
collecticiels

Méta-modèle
Modèle Clock et
d’architecture ALV AMF-C CoPAC PAC* Colver
Zipper DragonFly
de Dewan

Narjes Ben Hariz 49

Vous aimerez peut-être aussi