Vous êtes sur la page 1sur 94

Office de la Formation Professionnelle

et de la Promotion du Travail
– Hay Hassani II
COMPLEXE DE FORMATION
CASABLANCA

Support pédagogique
Module de :

LA CULTURE
D’ENTREPRENEURAT

Organisme : OFPPT Prof : A. EL OUSAA Année de formation 2020/2021


1
PRESENTATION DU MODULE
PARTIE I
LES DEFFERENTS AXES DE SUBSTITUTION D’ENTREPRENEUREAT

➢ ENTREPRENEUREAT ? Def,objectif et attentes à réaliser

➢ C’EST QUOI ENTREPRENDRE ?, Définition, objectif et

l’importance d’entreprise

➢ ENTREPRENEUR? Définition et caractéristiques

➢ LA COHERENCE « ENTREPRENEUR /PROJET »

➢ TEST D’EVALUATION PERSONNELLE

2
PRESENTATION DU MODULE
PARTIE II
LES ETAPES DE CREATION D’ENTREPRISES
« LE PARCOURS DE CREATEUR D’ENTREPRISE »
➢ L’ IDEE
➢ LE PROJET PERSONNEL
➢ ETUDE DE FAISABILITE:
- étude commerciale
- étude technique
- étude financière
- étude juridique

➢ LES FORMALITES DE CREATION


➢ INSTALLER L’ENTREPRISE
➢ DEMARRER L’ ACTIVITE
3
ENTREPRENEURIAT, Définition, objectif et types
Définition de la culture d’entrepreneuriat:

«est l’ensemble des valeurs et des convictions partagés, des


savoirs faire ,des savoir- être et des savoir- agir qui
orientent plus ou moins consciemment le comportement
des personnes , des institutions et la population à l’égart de
l’entrepreneuréat »
ENTREPRENEURIAT, Définition, objectif et types
Définition du mot entrepreneuriat:
«Fonction d'une personne qui mobilise et
gère des ressources humaines et
matérielles pour créer, développer et
implanter des entreprises. »
Même la plus petite des entreprises peut-
être entrepreneuriale par exemple: la
vente des jus ou la livraison des journaux.
L’entrepreneuriat est une dynamique de
création et d’exploitation d’une
opportunité d’affaires par un ou plusieurs
individus via la création de nouvelles
organisations enfin de création de valeur
Objectif de l’entrepreneuriat
Pour l’épanouissement personnel de l’individu
Développement de talents, de créativité
Réalisation de rêves
Acquisition d’indépendance
Sentiment de liberté
C’est un processus d’apprentissage en SOI qui aide au
développement de l’Individu
Pour une dimension économique et sociétale de
l’entrepreneuriat
C’est un moteur de croissance économique dans une
économie de marché.
C’est une mise en valeur du rôle de l’entrepreneur dans la
société.
Cela permet d’intégrer des comportements par l’action
et développer la prise d’initiative, l’autonomie, la
responsabilité et la créativité de l’acteur
6
économique.
Objectif de l’entrepreneuriat
Pour l’interét des stagiaires et étudiants:
Permettre aux élèves Techniciens et
Techniciens spécialisés ainsi que des
étudiants des déférentes écoles et facultés de
développer leurs créativités, leurs capacités
d’autonomie et d’acquérir de l’assurance par
la prise d’initiatives et le travail d’équipe pour
confronter les avis des déférents intervenants
En un autre sens, il vise à les rendre « ouverts »
sur la vie et à les aider à « se préparer leur
propre avenir »

7
Les types d’entrepreneuréat
L’entrepreneuriat d’aventure :
création d’une nouvelle valeur/ un produit suscitant
souvent un changement d’importance dans l’économie et
souvent entouré par un grand risque.
L’entrepreneuriat – relève :
transfert de propriété d’entreprise déjà existante d’un
entrepreneur à un autre. Cela peut ne pas créer de nouvelle
valeur ajouté
= Les types d’entrepreneuriat les plus dominants au Maroc
sont ceux d’imitation et de relève.

8
Les types d’entrepreneuréat (suite)
Entrepreneuriat d’imitation :
créer peu de nouvelle valeur, les marché sont bien
connus et sont caractérisés par une grande
concurrence ;
-permet au créateur de changer, parfois de façon
radicale, sa propre situation : l’essaimage en est un bon
exemple.
L’entrepreneuriat de valorisation :
-le fait d’un entrepreneur ayant une idée nouvelle et
innovante dans le domaine de la recherche et de
développement.

9
L’ENTREPRENEUR, Définition et Rôle
1- Définition de l’entrepreneur
dans une perspective économique,
Entrepreneur est: «toute personne qui dirige une
entreprise pour son propre compte, et qui met en œuvre les
divers facteurs de production (moyen matériel ,humain
capital, travail), en vue de vendre des produits ou des
services pour obtenir un gain.
➔ Les entrepreneurs savent saisir les occasions d’affaires
aux bons moments, en prenant des risques calculés pour
répondre aux besoins et aux aspirations et les attentes
des clients.

10
L’ENTREPRENEUR
Dans un autre résonnement ,Un entrepreneur est un
homme ou une femme qui est capable de:
1. Observer son environnement économique et social ;
2. Identifier les opportunités qui se présentent au niveau
économique ou social ;
3. Réunir les moyens nécessaires pour réaliser une activité ;
4. Mettre en œuvre l’activité ;
5. tirer un bénéfice matériel ou immatériel.(relationnel, la
confiance , réputation…..

11
L’ENTREPRENEUR
2- Rôle de l’entrepreneur
Améliorer l’environnement économique et social en :
créant des emplois et des opportunités de travail décent ;
encourageant le développement durable ;
favorisant une concurrence saine ;
créant des richesses ;
partageant la prospérité ;
garantissant l’innovation et la créativité ;
participant au progrès social ;
contribuant à la croissance économique.

12
L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE ET L’IMPORTANCE D’ENTREPRISE
Fig1

A quoi sert l’esprit d’entreprendre ?

13
L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE ET L’IMPORTANCE D’ENTREPRISE
L’esprit d’entreprendre est avant tout une attitude générale
qui repose certes sur des compétences liées au « savoir » et
au « savoir-faire » mais qui se fonde avant tout sur des
compétences liées au « savoir-être » de l’individu telles que
par exemple la persévérance, la créativité, l’esprit d’initiative
ou la responsabilité.

L’esprit d’entreprendre est « la mentalité et la façon de


penser qui conduisent un individu (ou un groupe
d’individus) à repérer des opportunités et à réunir les
moyens nécessaires pour les exploiter en vue de créer de
la valeur ».

14
Importance de l’esprit d’entreprendre
Fig2

15
Importance de l’esprit d’entreprise(suite)
1. CREATION D’EMPLOIS : Les entrepreneurs créent des emplois pour eux-mêmes et pour
les autres. Ce sont des employeurs et ils contribuent à remédier au problème de chômage.

2. . VALORISATION DES RESSOURCES LOCALES : Lorsque les entrepreneurs utilisent les


ressources locales, la valeur de celles-ci augmente.

3. DECENTRALISATION ET DIVERSIFICATION DES ACTIVITES : Les entrepreneurs sont


capables d’identifier les opportunités d’affaires et d’implanter celles-ci dans des zones qui
conviennent, y compris dans les zones rurales.

4. PROMOTION DE LA TECHNOLOGIE : Par leur créativité, les entrepreneurs contribuent


à l’utilisation et au développement de technologies appropriées.

5. FORMATION DE CAPITAL : L’esprit d’entreprise permet d’accroître la formation de


capital et les investissements dans de nouvelles activités ou des activités en expansion.

6. PROMOTION DE LA CULTURE D’ENTREPRISE : En donnant une image de réussite,

les entrepreneurs deviennent des modèles pour les autres

16
L’ENTREPRENEUR ET SON BILAN PERSONNEL
➔ Etre entrepreneur est un projet personnel, qui passent par une
approche de ses motivations, de son bilan personnel
(personnalité, compétences, expérience, potentiel), et de ses
contraintes personnelles
➔ Ses aptitudes et potentialités :
❑ capacité personnelle d’action,
❑ de résistance physique,
❑ de solidité psychologique…
❑ exemple : travailler 6jours7 et 14h /24
➔ Ses compétences et son expérience :
❑ commerciales,
❑ de gestion,
❑ techniques,
❑ relationnelles.
➔ Sa personnalité : (voir principaux caractéristiques)
17
PRINCIPAUX CARACTERES DES ENTREPRENEURS

➔ Un fort besoin d’auto-réalisation


➔ Persévérance
➔ Forte motivation
➔ Sens de la créativité
➔ Confiance en soi
➔ Implication totale
➔ Goût du risque
➔ Goût d’indépendance

18
LA COHERENCE CREATEUR – PROJET

LA QUESTION À POSER

« Suis-je un bon entrepreneur »


mais plutôt:
« Ai-je un profil adapté au projet que j’entends
développer à la situation que je vise? »

19
LA COHERENCE CREATEUR– PROJET

DECISIONS A PRENDRE

➔ Passer à une seconde phase : le montage du projet


d’entreprise : étude de faisabilité
➔ Renoncer à un projet qui présente trop de risques
➔ Ou le différer pour avoir :
❑ plus de temps
❑ De ressources financières
❑ Se former
❑ S’associer

20
Nous répondrons aux questions suivantes :

Connais-tu un entrepreneur? Y a-t-il des entrepreneurs


dans ta communauté?
Y a-t-il un entrepreneur dans la classe?
Y en a-t-il parmi vous qui ont déjà :
livré des journaux?
vendu un produit (p. ex. de la limonade)?
organisé ou visité un marché aux puces ou une vente de garage?
Perçois-tu ces activités comme des exemples
d’entrepreneuriat?
Peux-tu nommer un entrepreneur célèbre? Pourquoi
cette personne est-elle si reconnue?

21
Questions à se poser avant de prendre un risque
· L’objectif à atteindre vaut-il le risque encouru ?
· Comment peut-on minimiser ce risque ?
· Quelles informations est-il nécessaire d'obtenir avant de prendre ce
risque ?
· Quelles sont les personnes et autres ressources qui peuvent aider à
minimiser le risque et à atteindre l'objectif ?
· Que craignez-vous lorsque vous prenez ce risque ?
· Etes-vous prêt à faire de votre mieux pour atteindre cet objectif ?
· Quels résultats allez-vous obtenir en prenant ce risque ?
· Quelles dispositions est-il nécessaire de prendre avant la prise de
risques ?
· Comment saurez-vous (en termes quantitatifs) que vous avez atteint
votre objectif ?
· Quels sont les plus gros obstacles à la réalisation de votre objectif ?
22
Sachez calculer les risques que vous prenez
Dans l'entreprise, comme dans la vie, il n’y a à l’évidence
aucun moyen d’éviter de prendre des risques.
Lorsque vous prenez des risques, vous découvrez vos
propres capacités et devenez mieux à même de contrôler
votre avenir. Vous devenez plus sûr de vous.
Vous aurez une opinion plus favorable de la prise de risques
parce que vous croirez en vos propres capacités.
Vous accepterez les risques comme autant de défis
demandant le maximum d’efforts avant de parvenir à vos
objectifs.

23
Test d’Evaluation personnelle(1)

1. Lorsqu’il rencontre un problème, l’entrepreneur va


probablement :
a) aller chercher de l’aide auprès d’un ami ;
b) demander de l’aide à quelqu’un de l’extérieur qui a la réputation
d’être un expert ;
c) essayer de résoudre le problème tout seul.
2. L’entrepreneur est comme un sportif, qui court avant tout pour
:
a) dépenser de l’énergie et rester en bonne condition physique ;
b) avoir la satisfaction de battre d’autres concurrents de la course ;
c) essayer d’améliorer son record personnel sur la distance.
3. Les entrepreneurs sont avant tout motivés par le besoin d’ :
a) atteindre un objectif d’une grande importance pour eux-mêmes ;
b) attirer l’attention et la reconnaissance des autres ;
24
c) avoir un contrôle sur les autres
Test d’Evaluation personnelle(2)
4. Les entrepreneurs pensent que le succès ou l’échec d’une nouvelle
activité dépend avant tout de :
a) la chance ou du destin ;
b) l’approbation et du soutien des autres ;
c) leurs propres atouts et capacités.
5. S’il avait une chance d’en tirer un bénéfice substantiel, que ferait
probablement un entrepreneur :
a) lancer les dés avec une chance sur trois de gagner ;
b) travailler sur un problème avec une chance sur trois de le résoudre dans le
temps imparti ;
c) ni (a) ni (b) car il penserait que les chances de succès sont trop minimes.
6. L’entrepreneur va probablement choisir une tâche :
a) qui implique un risque d’une ampleur modérée mais qui mérite qu’on relève
le défi
b) où les risques sont importants mais pour laquelle les profits financiers sont
également élevés ;
c) qui est relativement facile et pour laquelle les risques sont minimes .
25
Test d’Evaluation personnelle(3)
7. Aux yeux des entrepreneurs, les profits sont importants car :
a) grâce aux profits, l’entrepreneur pourra développer d’autres projets
et tirer profit d’autres opportunités qui se présentent ;
b) les profits sont un moyen de calculer objectivement la réussite de
l’entreprise ;
c) la raison principale pour laquelle il a accepté de prendre des risques
lors de la création d’une nouvelle entreprise était de s’enrichir
personnellement (faire un gros profit).
8. Pour un entrepreneur, qu’y a-t-il de plus important :
a) la place qu’il accorde à la compétence et à l’efficacité ;
b) la liberté de pouvoir contrôler l’utilisation de son temps ;
c) l’opportunité de créer et d’innover.

26
PARTIE II
LES ETAPES DE CREATION D’ENTREPRISES
« LE PARCOURS DE CREATEUR D’ENTREPRISE »
➢ L’ IDEE
➢ LE PROJET PERSONNEL
➢ ETUDE DE FAISABILITE:
- étude commerciale
- étude technique
- étude financière
- étude juridique

➢ LES FORMALITES DE CREATION


➢ INSTALLER L’ENTREPRISE
➢ DEMARRER L’ ACTIVITE

27
Introduction à propos de la création d’Entreprise
La conséquence logique de l’esprit d’entreprise suscite la
création d’entreprise.
Les crises économique et financière des années précédente « 70
et 80 »sont considérés comme facteur principale pour remettre
au premier plan l’importance de la création d’entreprises.
Cette position correspond à la nécessité de trouver de nouveaux
emplois et répondre aux besoins de marché de travail,
essentiellement dans les services, pour remplacer les emplois
disparus (dans l’agriculture et dans l’industrie). Mais aussi pour
répondre à des nouvelles technologies et des nouveaux besoins
de l’humanite .
D’où l’apparition des politiques industrielles, pratiquement dans
tous les pays du monde, axées sur la promotion d’entreprises
nouvelles ou de petites tailles, à l’aide d’incitation financière et
fiscales et de soutiens matériels et technologiques fournies par
l’etat marocaine

28
Introduction à propos de la création
d’Entreprise(suite)
La création d’entreprises présente, comme toute œuvre humaine:
des risques, des sacrifices, mais aussi des satisfactions. Et La
réussite.
elle présente une démarche volontaire et consciente, qui
privilégie l’essentiel et se base sur les fondements solides des
entreprises performantes :
la qualité des hommes et des relations humaines dans
l’entreprise afin d’offrir au client du produit/service de qualité.
➢ Toute démarche de la création réussie, doit converger vers ce
même but , en passant par plusieurs « Etapes de création
des entreprises »:
➢ L’ IDEE
➢ LE PROJET PERSONNEL
➢ ETUDE DE FAISABILITE
➢ LES FORMALITES DE lA CONSTITUTION DU DOSSIER

29
LA RECHERCHE DE L'IDÉE
Les sources de l’idée
Généralement la recherche de l’idée d’un produit ou d’un service servant
à la création d’une entreprise, peut se faire dans trois directions :
- La vie quotidienne : en observant son quotidien, on peut identifier
certains besoins pouvant être satisfaits par la mise en place de produits ou
services non commercialisés, ou copier une idée réussie et qui a été réalisée
par un ami, un voisin ou un parent.
- La vie économique : la consultation des revues et magazines
nationales et internationales peut constituer une source d’idées pour des
opportunités nouvelles. Ainsi des idées pouvant être transposées d’un
pays à un autre,
=La vie professionnelle :
présente la troisième source possible d’identification des idées
entrepreneuriales puisque l’observation de son milieu professionnel
peut permettre de découvrir des produits ou services complémentaires
à ceux commercialisés par son patron. 30
LA RECHERCHE DE L'IDÉE(suite)
LES QUESTIONS À POSER POUR CONFIRMER VOTRE CHOIX DE L’IDÉE :
➢ Qu’il est la nature du projet choisi
➢ Quels sont les facteurs /raisons qui vous poussent à ce
choix
➢ Avez – vous des expériences /compétences suffisante
dans l’activité choisi
➢ y a –t-il des nouvelles caractéristiques pour ce produits
ou services choisis
➢ Est-ce que le projet (produit/service) répondra d’une
manière satisfaisante au besoins et les attentes des
consommateurs

31
Étude de Faisabilité

32
Étude de faisabilité
La phase / montage du projet d’entreprise
Le contenu de l’étude de faisabilité:
Etude commerciale
Etude technique
Etude financière
Etude juridique

33
Étude de faisabilité
Définition et objectifs
➢ Définition : est une Technique qui Permet de
rassembler certaines informations et de faire certaines
études pour évaluer si l’entreprise sera rentable et si
vous devez prendre le risque .
➢ Objectifs:
Déterminer si vous devez ou non créer votre entreprise
Organiser votre idée de manière à pouvoir créer et
gérer votre entreprise dans les meilleurs conditions
Soumettre votre idée à un organisme financier , par
exemple « une banque pour obtenir un crédit »
34
ÉTUDE COMMERCIALE

TITRE 1: CONNAÎTRE ET COMPRENDRE LE MARCHE

TITRE 2: STRATEGIE MARKETING

TITRE 3 :LES ACTIONS COMMERCIALES « Marketing Mix »

35
Titre 1: CONNAÎTRE LE MARCHE
➔ Il faut recueillir le maximum d’informations concernant les
différents intervenants du marché
OFFRE : DEMANDE :
• les concurrents intermédiaires Les clients
•Les distributeurs Les prescripteurs
➢ analyse de la demande:
✓ caractéristiques de la demande( Type de clientèle et leurs volume
et % de représentation dans le marché ……)
➢ analyse de l’offre:
✓ les caractéristiques générales de l'offre sur ce marché:
Multitude de concurrents, réputation, politique commerciale,
➢ les principaux aspects des concurants: prix, part de marché,
ancienneté, prix de vente, canaux de distribution;
✓ Evaluer le chiffre d'affaires : CA estimatif « voir tableau au
diapos suivant »
36
Titre 1: CONNAÎTRE LE MARCHE
« le chiffre d’affaire estimatif »
➔ Parmi L’important objectif de l’étude de marché on a, les
prévisions de vente en volume et en valeur sur une
période déterminée suivant la nature de l ’activité
exercée ;
Périodes Année1 Année2 Année3
segment
« marché1 » Qté1/Prix1
-local/regional
particulier/grossiste….
« marché2 » Qté2 /Prix2
« marché3 » ,,,,,,,
« marché4» ,,,,,,,
Le chiffre d’affaire estimatif Global 37
TITRE 2: STRATEGIE MARKETING
➢ Segmentation du marché: consiste à découper le marché en
sous-ensembles selon quelques
critères(géographique,sociodemographique ,psychologique et
comportementale;
➢ Ciblage :Concentration Spécialisation par produit, par marché par
secteur par catégorie du client ……
➢ Positionnement: est la conception d’un produit et de son image
dans le but de lui donner une place déterminée dans l’esprit du
consommateur cible ,
Il peut se faire par:
✓ Le produit
✓ Le prix
✓ L’innovation
✓ Le mode de vente
38
✓ L’image symbolique de communication
VOTRE POLITIQUE COMMERCIALE
le Mix Marketing « 4P »
Désigne la combinaison des paramètres déterminants de l’offre , sont au
nombre de quatre:

➔ Politique de produit:
Quels sont les caractéristiques de votre produit par rapport à ceux de vos
concurrents ?
Quels en sont les aspects positifs et négatifs au regard des distributeurs,
consommateurs, ... ?

➔ Politique de prix:
Quel est le niveau de prix de vos produits ?
Comment vous situez-vous par rapport à la concurrence ? Pourquoi ?
3 méthodes pour la fixation du prix :
❑ Selon les coûts de l’entreprise
❑ Selon la concurrence
39
❑ Selon la demande
VOTRE POLITIQUE COMMERCIALE(suite )
➔ Politique de distribution:
➔ Indiquez quel type de canal(aux) de distribution.
➔ Où sont vos contacts avec ces canaux ?
➔ Envisagez-vous de vendre directement ? Si oui, par quels moyens ?
➔ S'il est prévu une force de vente, indiquez son nombre, sa structure,
son type de rémunération.
➔ Politique de communication:
➔ Communiquer c’est transmettre un message à une cible « public bien
précis ;
- le message est doit être simple et clair et de faire en sorte qu’il soit
«répète »
- Ne jamais donnée des informations erronés ou mensongères
➔ Et également : les prescripteurs, les journalistes, administrations, les
entreprises, les fournisseurs…… 40
MOYENS EXTERNES DE COMMUNICATION
Grands médias Radio
( investissements TV
importants ) Cinéma
Affichage urbain
Presse spécialisée Moyen pour toucher directement des cibles
homogènes en intérêt
Foires et salons Bon moyen pour se faire connaître dans les
milieux spécialisés
Le sponsorat Permet de lier une image positive entre
l’entreprise et l’événement objet du
sponsoring
Marketing direct Téléphone
Courrier
mailing

41
LA MISE EN ŒUVRE : LE MIX

Marketing Mix

Produit Prix Promotion Mise en place


Qualité Tarif Pub, PLV Distribution
Caractéristiques Rabais Force de vente Zone de chalandise
taille/options Remise Promotion Points de vente
Style Conditions des ventes Stockage, entreposage
Marque de paiement sponsoring Livraison
Conditionnement Crédit… …
Garantie, SAV…

42
ETUDE COMMERCIALE

Stratégie Marketing Actions commerciales


Comprendre le marché

Produit & service


OFFRE Segmentation

Prix
DEMANDE Ciblage
Distribution

Positionnement Pub & promotion

1 43
ÉTUDE TECHNIQUE

44
ETUDE TECHNIQUE

L’étude de faisabilité technique a pour objectif de


déterminer l’ensemble des moyens à mettre en
œuvre pour l’exercice de son activité.
➔ QUEL OUTIL DE PRODUCTION ?

➔ QUEL LOCAL POUR L’EXPLOITATION ?

➔ QUELS MOYENS EN PERSONNEL?

45
ETUDE TECHNIQUE
QUEL OUTIL DE PRODUCTION ?
➔ capacité de production prévisionnelle est un résultat de L'étude
commerciale.
NB: à l’occasion de l’étude commercial, il faut être très prudent
dans l'évaluation de la capacité de production pour bien évaluer
l’étude Technique :
➔ Le coût du matériel en rapport avec sa qualité et ses
performances est également un critère d'une importance
particulière ;
➔ Le coût d'un matériel n'est pas seulement son coût d'acquisition,
mais également celui de son entretien sur toute sa durée de vie :
service après vente, disponibilité des pièces de rechange et délais
nécessaires pour la remise en marche en cas de panne

46
ETUDE TECHNIQUE
QUEL LOCAL POUR L’EXPLOITATION ?
➔ L'emplacement géographique joue un rôle déterminant
dans la réussite du projet surtout pour les activités
commerciales.
➔ Etre près de sa clientèle et de ses fournisseurs, se situer
dans un endroit qui connaît un trafic important, peuvent
être les gages de succès d'une affaire,
➔ Il faut se garder d'acquérir un local trop exigu compte tenu
de la dimension actuelle du projet ou des plans de son
développement dans un futur proche.
➔ Au contraire, il ne faudra pas prendre un local
surdimensionné par rapport à vos besoins.Cela
impliquerait des dépenses inutiles que vous aurez à
supporter sur un espace inutilisé.
47
ETUDE TECHNIQUE
QUELS MOYENS EN PERSONNEL?
➔ Il faudra commencer par la détermination des besoins de
l'entreprise en matière de personnel.
➔ La connaissance des différentes étapes des processus
d'approvisionnement, de stockage, de transformation et de
commercialisation, vous permettra d'énumérer les postes
de travail à mettre en place dans l'entreprise.
➔ L'effectif du personnel administratif sera quant à lui,
déterminé en fonction des différentes tâches à effectuer :
comptabilité, informatique, secrétariat, etc.
➔ Le choix du personnel sera effectué en fonction des
spécialités et des profils qui cadrent le mieux avec vos
critères ;
➔ Il faudra également décider d'une grille de rémunération et
d'avancement du personnel, qui tient compte de la
législation du travail en vigueur et des tarifs pratiqués dans
votre secteur d'activité.
48
ETUDE TECHNIQUE

PERSONNEL
MATERIEL LOCAL

Compétences
performances Emplacement

coût Surface salaires

fournisseurs Aménagement Tâches

49
ÉTUDE FINANCIERE

50
ÉTUDE FINANCIÈRE

➔ Cette étude consiste à traduire, en termes financiers tous


les éléments réunis dans l’étude commerciale et
technique.
➔ L'étude financière permet progressivement de faire
apparaître tous les besoins financiers de l'entreprise en
activité et les possibilités de ressources qui y
correspondent
➔ C’est une démarche qui consiste à répondre aux questions
suivantes :
Q1: Quels sont les capitaux nécessaires pour lancer le projet, et
pourrez-vous les réunir ?
Q2: Les recettes seront-elles suffisantes pour couvrir les différentes
charges ?

51
QUESTION 1.
Quels sont les capitaux nécessaires pour lancer
le projet, et pourrez-vous les réunir ?

➔ Evaluer les besoins durables de financement :


programme d’investissement

➔ Recenser et mettre en regard autant de ressources


financières durables.

➢ En fin, établir Le plan de financement initial

52
QUESTION 2.
Les recettes seront-elles suffisantes pour
couvrir les différentes charges ?

➔ Le projet est - il rentable?

✓ C'est le compte de résultat prévisionnel qui le mettra en


évidence.

53
PLAN DE FINANCEMENT INITIAL
➔ Le plan de financement initial « est un tableau qui reprend les besoins
durables et les ressources durables » il se présente sous la forme d'un
tableau comprenant deux parties :
❑ dans la partie gauche, les besoins de financement durables
qu'engendre le projet ( programmed’investissement )
❑ dans la partie droite, le montant des ressources financières
durables qu'il faut apporter à l'entreprise pour financer tous ses
besoins de même nature.
Besoins durables Ressources durables

- Frais d'établissement - Capital social ou apport


personnel
- Investissements HT
- Comptes-courants
- Besoin en fonds de d'associés (s'il y a lieu)
roulement
- Subvention ou primes
d'équipement

- Emprunts à moyen ou
long terme

Total Total
54
PROGRAMME D’INVESTISSEMENT

COMPOSANTES DE L’INVESTISSEMENT PHYSIQUE:


➔ FRAIS D’ETABLISSEMENT
➔ TERRAIN
➔ CONSTRUCTIONS ET AMENAGEMENTS
➔ MATERIEL DE PRODUCTION (local et/ou importé)
➔ MATERIEL DE TRANSPORT UTILITAIRE
➔ MOBILIER ET MATERIEL DE BUREAU
➔ DIVERS ET IMPREVUS
• Les investissements sont à retenir pour leur prix hors taxes

55
BILAN ET FONDS DE ROULEMENT : FDR
ACTIF PASSIF
Actif immobilisé Capitaux permanents
Capitaux propres

Actif circulant
FDR Dettes à long et moyen terme
Stocks
Créances clients
Dettes à court terme
Fournisseurs
Disponibilités : banque, caisse
Crédits bancaires à CT

FDR = ressources permanentes – immobilisations nettes


➔ Une entreprise a besoin de capitaux pour acquérir les
immobilisations et à faciliter le démarrage de son cycle
d’exploitation
➔ Le FDR est la part des ressources permanentes non affectée à
l’acquisition des immobilisations
56
PROGRAMME D’INVESTISSEMENT
Le besoin en fonds de roulement (BFR)
Emplois d’exploitation :
EX 1 EX 2 EX 3
Stocks de
Matière.Premières
Stocks d ’Encours
Stocks De Produits Finis

Crédits Clients

Avance Fournisseurs

TOTAL Emplois E1 E2 E3

57
PROGRAMME D’INVESTISSEMENT
Le besoin en fonds de roulement (BFR)
Ressources
EX 1 EX 2 EX 3

Fournisseurs

Autres créanciers

TOTAL Ressources E1 E2 E3

58
PROGRAMME D’INVESTISSEMENT
Le besoin en fonds de roulement (BFR)

B.F.R. = Emplois - Ressources B1 B2 B3

➔ Le BFR représente la partie des actifs circulants


d’exploitation qui n’est pas financée par des
ressources d’exploitation
➔ Cas particulier d’activité de services : on remplace le
stock par les travaux en cours
59
COMPTE DE RÉSULTAT PRÉVISIONNEL
CPC prévisionnel
A1 A2 A3
1. CA production vendue HT
2. CA marchandises vendues HT
3. CA prestation de services HT
4. Achats (H.T.)
5. Charges d’Exploitation :
5.1. Frais de Personnel
5.2. Impôts et Taxes
5.3. Loyer
5.4. Honoraires
5.5. Entretien
5.6. Transport & Déplacements
5.7. Frais de Gestion
5.8. Publicité

60
COMPTE DE RÉSULTAT PRÉVISIONNEL
…suite A1 A2 A3
6. Frais Financiers CT 0,5 à 1,5 % CA
7. Frais Financiers L&MT
8.dotations
amortissements
9.Résultat Avant Impôts
10. I.S. ou I.R.
12. Résultat Net
13. Cash Flow “A F “
A1 A2 A3
Autofinancement=resultat net
+Amortissement
%rentabilité=AF /CA x100

61
Le seuil de rentabilité et le point Mort
« SR,PM »

SR=CAxCF/MCV B1 B2 B3

PM en jours=SR/CAx360 B1 B2 B3

➔ Le SR est le CA nécessaire que l’entreprise doit


réaliser pour couvrir l’integralité des charges et pour
lequel ,elle ne dégage ni Bénéfice ni perte « résultat
nul »
➔ Le point Mort est la durée suffisante pour réaliser le
seuil de rentabilité 62
ETUDE FINANCIERE

Programme plan de Indicateurs


Compte de
d’investissement Plan de
Résultats Financement &Seuils de
& plan de
prévisionnels Trésorerie
Financement initial A 3 ans rentabilité

P. I Rent. commerciale
-Invest. Immatériel Produits Encaissements Var. ressources
- Invest. Matériel durables
- BFR Rent. financière

Décaissements Var. emplois


Charges Rent. capitaux
durables
Plan de financement
initial
- Ressources durables Point
- Besoins durables
Mort

63
ETUDE JURIDIQUE

64
INVESTISSMENTS AU MAROC :
AVANTAGES

➔ Droit de douane sur les biens d’équipement, matériels et


outillages ainsi que leurs pièces détachées : entre 2.5% et
10% (ce droit peut arriver ailleurs à 50%).
➔ Exonération de la TVA sur les biens d’équipement acquis
localement ou importés.
➔ Droit d’enregistrement : Les actes d’acquisition de terrains
destinés à la réalisation d’un projet d’investissement ne sont
pas soumis aux droits d’enregistrement (au lieu de 0.5%).
➔ Exonération de la patente et de la taxe urbaine pendant les
5 premières années.

65
LES DIFFÉRENTS TYPES DE SOCIÉTÉS
COMMERCIALES RECONNUS AU MAROC
➔ les sociétés de personnes : la société en nom collectif, la
société en commandite simple, la société en participation
Ces sociétés se caractérisent par l'aspect prédominant du
facteur personnel
➔ les sociétés de capitaux : la société anonyme (SA), la
société à responsabilité limitée (SARL) et la société en
commandite par actions;
➔ les sociétés à réglementation particulière : les sociétés
d'investissement, les sociétés coopératives, les GIE
➔ ( Groupement d’intérêt économique ).

66
LA SOCIÉTÉ ANONYME (S.A)
➔ Le nombre d’actionnaires ne peut être inférieur à 5;
➔ Ils ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports
➔ Le capital minimum est de 3 millions de DH pour les SA faisant
appel public à l’épargne (1) et, 300.000 DH dans le cas contraire;
➔ Le montant nominal de l’action ne peut être inférieur à 100 DH;
➔ Les actions en numéraire doivent être libérées lors de la
souscription d’au moins le 1/4 de leur valeur nominale. Les
actions en nature sont libérées intégralement lors de leur
émission;
➔ Le capital doit être intégralement souscrit; à défaut la société
ne peut être constituée;
➔ La Société jouit de la personnalité morale à partir de son
immatriculation au Registre de commerce;

67
LA SOCIÉTÉ A RESPONSABILITÉ LIMITÉE
(SARL)
➔ Définition : La SARL est une société commerciale . L’acquisition de la
personnalité morale est subordonnée à l’immatriculation au Registre de
Commerce.
➔ Les associés ne supportent les pertes qu’à concurrence de leurs apports
➔ Une seule personne dite - associée unique- peut constituer la (SARLau) ;
➔ Le nombre maximum d’associés ne peut dépasser 50, si non elle doit changer
obligatoirement en SA, dans un délai de 2 ans.;
➔ Les parts sociales doivent être souscrites en totalité par les associés et
entièrement libérées.
➔ La part sociale est d’au moins 100 DH. Les parts sociales détenues qui peuvent
être transmissibles par voie de succession et cessibles entre conjoints et parents
successibles ne peuvent être cédées à des tiers qu’après consentement de la
majorité des associés;
➔ Les apports peuvent être en nature . Ils sont évalués par un commissaire aux
comptes;

68
LA SOCIÉTÉ A RESPONSABILITÉ LIMITÉE
(SARL)
➔ La gestion d’une SARL peut être assumée par une ou plusieurs
personnes physiques responsables individuellement ou solidairement vis
à vis des tiers;
➔ Les décisions sont prises en assemblée générale sauf disposition
contraire prévue par les statuts;
➔ Le contrôle de la gestion d’une SARL est confié à un ou plusieurs
commissaires aux comptes ;
➔ Le gérant peut être révoqué par décision des associés représentant
seulement plus de la moitié des parts sociales;
➔ Interdiction faite aux gérants ou associés de contracter des emprunts
auprès de la société ou de faire cautionner leurs engagements
personnels par la société;
➔ Les associés détenant le 1/10 ème du capital peuvent exercer une action
en justice contre les gérants.
69
LA SOCIÉTÉ EN NOM COLLECTIF
➔ Définition : La société en nom collectif est une société dont les associés ont
tous la qualité de commerçants et répondent indéfiniment et solidairement des
dettes sociales.
➔ La société en nom collectif est désignée par une dénomination sociale , à
laquelle peut être incorporé le nom d’un ou plusieurs associés, et qui doit être
précédée ou suivie immédiatementde la mention « Société en nom collectif »;
➔ Tous les associés sont gérants, sauf stipulation contraire des statuts qui peuvent
désigner un ou plusieurs gérants associés ou non , ou en prévoir la désignation
par acte ultérieur;
➔ Les associés peuvent nommer à la majorité des associés un ou plusieurs
commissaires aux comptes . Cependant , les sociétés dont le chiffre d’affaires à la
clôture de l’exercice social dépasse le montant de 50 millions de DH, sont tenues
de désigner un commissaire au moins ;
➔ La révocation des gérants ne peut être décidée qu’à l’unanimité des associés.
Cette révocation entraîne la dissolution de la société, à moins que sa
continuation ne soit prévue par les statuts ou que les autres associés ne la
décident à l’unanimité;

70
LA SOCIÉTÉ EN NOM COLLECTIF
➔ Les parts sociales sont nominatives et ne peuvent être
cédées qu’avec le consentement de tous les associés;
➔ La société prend fin par le décès de l’un des associés
sauf s’il a été stipulé que la société continuerait, soit
avec les associés seulement, soit avec un ou plusieurs
héritiers, ou toute autre personne désignée par les
statuts.

71
LA SOCIÉTÉ EN COMMANDITE SIMPLE
➔ Définition : La société en commandite simple est
constituée d’associés commandités et d’associés
commanditaires.
➔ Elle est désignée par une dénomination sociale à
laquelle peut être incorporé le nom d’un ou plusieurs
associés commandités et qui doit être précédée ou
suivie immédiatement de la mention « Société en
commandite simple »
➔ Les dispositions relatives aux sociétés en nom collectif
sont applicables aux sociétés en commandite simple

72
LA SOCIÉTÉ EN COMMANDITE SIMPLE
➔ Les Commandités
❑ Les associés commandités sont tenus indéfiniment et
solidairementdes dettes sociales
➔ Les Commanditaires
❑ Les associés commanditaires répondent des dettes sociales
seulement à concurrence de leur apport. Celui-ci ne peut être un
apport en industrie;
❑ L’associé commanditaire ne peut faire aucun acte de gestion
engageant la société vis à vis des tiers , même en vertu d’une
procuration ;
❑ Toute modification des statuts est décidée avec le consentement
de tous les commandités et de la majorité en nombre et en
capital des commanditaires;
❑ La société continue malgré le décès d’un commanditaire.
73
LA SOCIÉTÉ EN COMMANDITE PAR
ACTIONS

➔ Définition : La société en commandite par actions dont le


capital est divisé en actions est constituée entre un ou
plusieurs commandités, qui ont la qualité de commerçants
et répondent indéfiniment et solidairement des dettes
sociales, et des commanditaires qui ont la qualité
d’actionnaires et ne supportent les pertes qu’à concurrence
de leurs apports.
➔ La société en commandite par actions est désignée par une
dénomination ou le nom d’un ou de plusieurs associés
commandités peut être incorporé et doit être précédé ou
suivi immédiatement de la mention « société en
commandite par actions »

74
LA SOCIÉTÉ EN COMMANDITE PAR
ACTIONS
➔ Le nombre des associés commanditaires ne peut être inférieur à 3
➔ Le ou les premiers gérants sont désignés par les statuts. Ils
accomplissent les formalités de constitution dont sont chargés les
fondateurs de sociétés anonymes. Au cours de l’existence de la
société (sauf clause contraire des statuts) , le ou les gérants sont
désignés par l’assemblée générale ordinaire des actionnaires avec
l’accord de tous les associés commandités;
➔ L’assemblée générale ordinaire des actionnaires nomme un conseil
de surveillance , composé de 3 actionnaires au moins;
➔ Un associé commandité ne peut être membre du conseil de
surveillance; et les actionnaires ayant la qualité de commandités ne
peuvent participer à la désignation des membres de ce conseil;

75
LA SOCIÉTÉ EN COMMANDITE PAR
ACTIONS

➔ L’assemblée générale ordinaire des actionnaires désigne un ou


plusieurs commissaires aux comptes;
➔ Le gérant est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en
toute circonstance au nom de la société.
➔ Le conseil de surveillance assume le contrôle permanent de la
gestion de la société. Il dispose à cet effet , des mêmes pouvoirs
que les commissaires aux comptes;
➔ La transformation de la société en commandite par actions en
société anonyme ou en société à responsabilité limitée est
décidée par l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires
avec l’accord des deux tiers des associés commandités, à moins
que les statuts ne fixent un autre quorum.

76
FISCALITE

Impôts d’existence Impôts liés à l’activité Impôts liés au résultat

IR
Patente TVA

IS
Taxe urbaine

Taxe d’édilité

77
tableau récapitulatif des caractéristiques des différents
types d’entreprises.
Tableau récapitulatif des principales caractéristiques
des entreprises.
Type de
société
Critères
Entreprise
individuelle
SNC/SCS
78
SCA
Différentes formes
juridiques

Société en
Société Anonyme SARL SNC Autres
commandite

SA à conseil Société en Société


SARL SNC
Commandite En participation
d’administration
simple
GIE
SA à conseil SARL Groupement
Société en
de surveillance Associé unique d’interet eco
Commandite
Par actions Coopératives

79
PROCEDURES POUR
LA CREATION D’ENTREPRISES
« les formalités administratives »

80
ETABLISSEMENT DU
CERTIFICAT NEGATIF

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE
SI DÉNOMINATION

demandé auprès de l’OMPIC à travers CRI


Tarif
PM:230 DH
PP: 170
81
ETABLISSEMENT DES
STATUTS

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
POUR TOUS LES CAS

Autres: Fiduciaire
Tarif -comptable
•Honoraires -Conseiller juridique Notaire
•20 Dh/feuille
Avocat
82
BLOCAGE DU
CAPITAL SOCIAL
LIBERE

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
POUR
SA

Attestation
de Blocage
auprès
d’une Banque
83
Dépôt des actes et formalités
d’enregistrement

PHYSIQUES MORALES
-Contrat
de bail
-Statut OBLIGATOIRE
-PV POUR
-……
SA SARL SNC SCS

Tarif Enregistrement
•0.5% du capital,min 1000 DH
•PV nomination : 50 DH & timbre
•Contrat de bail : 300 DH

84
DEPOT DES
STATUTS

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
POUR
TOUS LES CAS

Tarif Greffe
200 DH du tribunal
de commerce

85
INSCRIPTION
PATENTE – IDENTIFIANT FISCAL

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Direction Régionale des Impôts représentée par CRI

86
IMMATRICULATION
REGISTRE DE COMMERCE (RC

PHYSIQUES MORALES
au cours du 1er
3 mois
De la date de
Création OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Greffe du tribunal de commerce à travers CRI

Tarif
PM:350 DH
PP:150 87
PUBLICITE
LEGALE

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
POUR
TOUS LES CAS

Journal
Tarif Bulletin
•Variable
des annonces
Officiel
• Moyenne 800 DH légales

88
DECLARATION
D’EXISTENCE
AUX IMPOTS

PHYSIQUES IS MORALES
TVA
< 30 j après IR < 30 j après
Début d’Activité Constitution
OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Direction Régionale des Impôts à travers CRI

89
DEMANDE
D’AUTORISATION
ADMINISTRATIVE

PHYSIQUES MORALES
Avant Le démarrage
de l’ Activité
OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Préfecture ou Province ou la commune

90
AFFILIATION
CNSS

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

C N S S à travers CRI

91
DECLARATION D’EXISTENCE
INSPECTION DU TRAVAIL

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Inspection du Travail

92
DECLARATION D’EXISTENCE
BARID AL MAGHRIB

PHYSIQUES MORALES

OBLIGATOIRE
OBLIGATOIRE POUR
TOUS LES CAS

Barid Al Maghrib

93
94

Vous aimerez peut-être aussi