Vous êtes sur la page 1sur 6

1- LES ACIERS

Aciers

Aciers non alliés Aciers alliés

Aciers faiblement alliés X


C

Aciers fortement alliés


C

V
C

à usage général C
45
=
C

100
pour traitement thermique
C

V
C

S E
C

de construction de construction mécanique

1. Aciers non alliés :

1.1. Aciers non alliés à usage général

1.1.1. de construction S

Ces aciers sont désignés par la lettre S ou GS suivi d’un nombre donnant la limite

élastique de l’acier en MPa

Exemples:
 S235 : signifie Acier non allié à usage général de construction avec la limite élastique

Re = 235 MPa

 GS235 : signifie Acier non allié à usage général de construction moulé avec la limite

élastique Re = 235 MPa

1.1.2. de construction mécanique E


C

Ces aciers sont désignés par la lettre E ou GE suivi d’un nombre donnant la limite

élastique de l’acier en MPa

Exemples:

 E295 : Acier non allié à usage général de construction mécanique avec la limite

élastique Re = 295 MPa

 GE300: Acier non allié à usage général de construction mécanique moulé avec la

limite élastique Re = 300 MPa

1.2. Aciers non alliés pour traitement thermique C


C

V
Ces aciers sont désignés par la lettre C suivi d’un nombre donnant le pourcentage de
C

carbone multiplié par 100.

Exemples:

C38 : Acier non allié pour traitement thermique avec %C = 0.38%

C48 : Acier non allié pour traitement thermique avec %C = 0.48%

2. Les Aciers alliés

2.1. Aciers faiblement alliés


Aucun n’élément d’addition ne dépasse 5%

La désignation se fait comme suit :

- Un nombre donnant le pourcentage de carbone multiplié par 100

- Une série de symboles chimiques indiquant les éléments d’addition dans l’ordre de

pourcentages décroissants.

- Une série de nombre indiquant dans l’ordre des éléments le pourcentage des

éléments.

Coefficient multiplicateur:

 Cr, Co, Mn, Ni, Si, W  ×4

 Al, Be, Cu, Mo, Nb, Pb, Ta, Ti, V, Zr  × 10

 N, P, S  × 100

 B  × 1000

Cr (Chrome), Co (Cobalt), Mn (Manganèse), Ni (Nickel), Si (Silicium), W

(Tungstène), Al (aluminium), Be (Béryllium), Cu (Cuivre), Mo (Molybdène),

Nb (Niobium), Pb (plomb), Ta (Tantale), Ti (Titane), V (vanadium), Zr

(Zirconium), N (Azote), P (phosphore), S (soufre), B (Bore)

Exemples:

 13 Mn S 4-1 : Acier faiblement allié avec :

13
%C (Carbone) = = 0.13%
100

4
%Mn (Manganèse) = = 1%
4

1
%S (Soufre) = =0.01%
100
 45 Si Cr Mo 6 : Acier faiblement allié avec :

45
%C (Carbone) = = 0.45%
100

6
%Si (Silicium) = = 1.5%
4

%Cr (Chrome) et Mo (Molybdène) sous forme de traces.

2.2. Aciers fortement allié X


C

La teneur d’au moins un élément d’addition


V est égale ou supérieur à 5%
C

Ces Aciers sont désignés par : C

- La lettre X

- Un nombre égale à 100 fois le pourcentage de la teneur en au carbone

- Des symboles chimiques des éléments d’alliages dans l’ordre des teneurs

décroissants

- Des nombres séparés par un tiret égaux au pourcentage des teneurs des principaux

éléments d’alliage dans l’ordre des teneurs décroissants

Remarque : sans coefficient multiplicateur pour l’acier fortement allié

Exemples :

 X 5 Cr Ni Mo 17-12-2

Acier fortement allié avec :

5
%c (carbone) = = 0.05%
100

%Cr (chrome) = 17%

% Ni (Nickel) = 12%

% Mo (Molybdène) = 2%
2- LES FONTES

FONTES

Fontes grises Fontes malléables


Fontes

Fontes

Fontes
à graphite sphéroïdal
Fontes à graphite lamellaire à cœur blanc à cœur noir

1. Fonte grise à graphite sphéroïdal

Le graphite prend la forme de petites sphères. Cette fonte présente un

comportement élastique identique à l’acier.

Exemple :

 EN – GJS 400 – 15 :

- EN : Norme Européenne

- GJS : J  Fonte; G Graphite ; S sphéroïdal.

- 400 : résistance minimale à la rupture en MPa

- 15 : pourcentage d’allongement à la rupture


2. Fonte grise à graphite lamellaire

Exemple :

 EN – GJL 250 :

- EN : Norme Européenne

- GJS : J  Fonte; G Graphite ; L lamellaire

- 250 : résistance minimale à la rupture en MPa

3. Fonte malléable à cœur blanc

Exemple :

 EN – GJMW 400 – 15 :

- EN : Norme Européenne

- GJMW : Fonte malléable à cœur blanc

- 400 : résistance minimale à la rupture en MPa

- 15 : pourcentage d’allongement à la rupture

4. Fonte malléable à cœur noir

Exemple :

 EN – GJMB 600-10 :

- EN : Norme Européenne

- GJMW : Fonte malléable à cœur noir

- 600 : résistance minimale à la rupture en MPa

- 10 : pourcentage d’allongement à la rupture

Vous aimerez peut-être aussi