Vous êtes sur la page 1sur 3

Extraction ampleur du Problème de l’eau et assainissement dans la ville de Douala

Références problèmes Causes subjacentes


Djuissi Tekam D., Vogue N., Ngwayu Nkfusai
C. (2019). « Accès à l'eau potable et à - le mode d'approvisionnement en eau - Concernant le mode d'approvisionnement en eau potable, trois
l'assainissement: cas de la commune potable ménages sur quatre utilisaient l'eau de puits pour la vaisselle.
d'arrondissement de Douala V (Cameroun)
Accès à l'eau potable et à l'assainissement:
- Plus de trois ménages sur cinq utilisaient l'eau de forage comme eau de
cas de la commune d'arrondissement de boisson soit 62,73% en zone urbaine et 74,85% en zone rurale.
Douala V (Cameroun), Pan Afr Med J. 2019;
33: 244.
- assainissement - trois ménages sur quartre n'utilisaient aucune méthode de traitement
de l'eau et 58,14% se servait d'un filtre comme outil de potabilisation de
l'eau. 2/5 ménages qui utilisaient la CDE traitaient de l'eau avant de
boire.

- Ceux qui s'approvisionnaient auprès des forages, puits et sources ne


pratiquaient aucune méthode de potabilisation de l'eau à domicile ;

- les caniveaux restent un lieu privilégié d’évacuation des eaux usées


issues de la lessive, la vaisselle et la cuisine par les ménages tant en zone
urbaine (55,80% de ménages) qu'en zone rurale (54,85% de ménages)
Association On Est Ensemble, (2020). « Eau
pour tous : quelles inégalités d’accès en zone - Connexion au réseau urbain d'eau - la distance : sur les personnes n'étant pas connectées au réseau urbain
urbaine », Rapport d'enquête sur l'accès à d'eau, 80% des personnes interrogées déclarent se trouver à plus de 5
l'eau potable dans les quartiers de Douala, minutes à pieds d'un point d'eau potable, dont 15% sont à plus de 10
Cameroun minutes, et 5% à plus de 30 minutes à pied.

- Certaines personnes doivent prendre des mototaxis pour aller chercher


de l’eau à plusieurs kilomètres. Selon l'étude citée plus haut , environ un
ménage sur deux de la zone urbaine parcourt entre 1 à 5km pour avoir
de l'eau à boire.
les points d'eau sont très sollicités, et il faut faire la queue avec des dizaines
- l’accessibilité de personnes pour y accéder. Chaque jour à l'aube, les queues se forment
autour de ces points d'eau mis à disposition pour quelques heures en accès
libre par des bienfaiteurs.

- Quasi inexistante des points d’eux publics - c’est la Communauté urbaine de Douala (CUD) qui devrait assurer ce
(les fontaines publiques (ou bornes service notamment créé des fontaines publiques pour alimenter les
fontaines) habitants des quartiers défavorisés

- la fourniture d'eau potable gratuite pour les personnes qui en ont


besoin, comme service public, s'est fortement détérioré pendant la
période de privatisation de la gestion de l'eau au Cameroun, pour les
habitants des quartiers précaires de Douala
Insuffisance des cuves d'eau (appelées
bâches). - Ces cuves sont en nombre insuffisant et se sont pas ravitaillées à une
fréquence suffisante pour répondre à la demande de la population
privée d'autres moyens de fourniture en eau potable à un prix
accessible.
Le cout de connexion au réseau d'eau potable
- le tarif minimum pour la connexion au réseau Camwater, sur le secteur
de Douala, est de 120 000fcfa, mais un devis est nécessaire avant
chaque branchement et détermine le prix. Le coût réel de branchement
ou simplement d'abonnement n'est pas clair pour la plupart des usagers.

- Or, au Cameroun, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG),


est de 36 270fcfa, et ce depuis 2014. Selon la Banque Mondiale
(données 2016), le revenu mensuel moyen au Cameroun est d'environ
70 000fcfa

- ce coût augmente encore dès que le logement s'éloigne des


canalisations principales, chaque mètre de tuyau de raccordement
supplémentaire étant à la charge du client
Les coupures
- En effet, le service de distribution s’est considérablement dégradé à
Douala, et les pertes techniques enregistrées sont de l’ordre de 30% à
40%

- le mauvais état du réseau provoque des pannes très fréquentes : lors de


l'enquête menée sur le terrain, près de 73% des personnes interrogées
affirment avoir déjà été confrontés à une panne.

- Différentes pannes ou problèmes sont cités par les habitants, clients de


Camwater : dysfonctionnement du compteur, faible débit, problèmes
concernant les factures, coupures. Mais 80% des personnes interrogées
indiquent qu'il s'agit le plus souvent de tuyaux cassés, provoquant des
coupures
TOUMGUEU NKAMKUITA B., (2013). L’accessibilité
« Amélioration de l'approvisionnement des - Le faible niveau de revenu des populations : Les revenus des
quartiers des villes secondaires du Cameroun populations des petits centres urbains sont très faibles (25 000 à 40 000
en eau potable. Cas du quartier i à  FCFA/ménage de 5 à 8 personnes) ce qui rend l'accès aux réseaux
Bangangté ». Université de Yaoundé I - d'adduction d'eau difficile (figure 8). Le montant d'un branchement est
Master professionnel de 150 000 FCFA en moyenne

- Les populations, incapables de payer les factures d'eau trop élevées,


sont obligées de moduler l'utilisation de l'eau servie par la CDE; elles ne
l'utilisent que pour la boisson et la cuisine

Vous aimerez peut-être aussi