Vous êtes sur la page 1sur 29

Assises nationales de l'aménagement

et de l'économie durable en Montagne


Chambéry – 28 avril 2011

Ventilation et bâtiment BBC

julien.boxberger@allieair.fr
Sommaire

„ Contexte
„ Le double flux
„ Surventilation nocturne et free-cooling
„ Modulation des débits
„ Mise en œuvre
„ Conclusion
POURQUOI ON VENTILE ?
POURQUOI ON VENTILE ?

„ QUALITE DE L'AIR ==>


HYGIENE, SANTE
„ APPORT AIR NEUF
„ EVACUATION DES POLLUANTS
(CO2, H2O, fumées, odeurs...)
„ CONSERVATION DU BATI
PLUS UN BATIMENT EST
ISOLE ET ETANCHE

Condensations

Odeurs
PLUS UN BATIMENT EST
ISOLE ET ETANCHE
air extrait

PLUS IL FAUT
air neuf
VENTILER
CORRECTEMENT
Contexte
règlementaire
„ Arrêté du 24 Mars 1982 - Aération des
logements, modifié par arrêté du 28
Octobre 1983 (modulation)
„ Réglementation Thermique
„ Réglementation Acoustique
„ réglementation Protection incendie
„ DTU 68.1 : conception (révision)
„ DTU 68.2 : installation (révision)
Energie et
ventilation
Parc actuel RT2000 /
RT2005

Maison passive

BBC Effinergie - RT2012


30% bâti
30%

70%
70% ventilation
L’approche
énergétique
„ La Qualité de l’Air Intérieur (QAI) est de plus
en plus une affaire de santé
„ Le confort est une demande constante des
occupants
„ La performance énergétique sera de plus en
plus importante étant donné les objectifs de
la France en ce domaine (facteur 4 = division
par 4 des consommations énergétiques d’ici
2050)
Le Double Flux est il la
solution à ces objectifs ?

Un point des arguments


pour et contre

CETE
Double Flux et QAI
„ Pour :
„ Maîtrise de l’air neuf soufflé dans les pièces de vie,
indépendamment des actions dans les autres pièces
ou des défauts d’étanchéité du bâti
„ Filtration de cet air neuf :
„ Type G4 minimum pour les pollens
„ Type F5 pour les pollutions urbaines plus fines
„ Contre
„ Nécessité de mise en œuvre et d’entretien corrects
„ Remplacement des filtres réguliers (1 à 2 fois par an
selon les zones considérées)
Double Flux et
confort
„ Pour :
„ Pré-traitement de l’air (chauffage,
rafraîchissement – confort d’été)
„ Meilleur isolement de façade

„ Contre :
„ Risque de niveau sonore dû à l’équipement
dans les pièces de vie
Double flux et
énergie
„ Pour :
„ Une bonne efficacité de récupération (70 à 90%)
„ Des centrales isolées et étanches

„ Contre :
„ Une consommation des ventilateurs réduite (0,2
à 0,25 W/(m3/h)) est nécessaire du fait du
ventilateur supplémentaire
„ Plus la récupération est importante, plus
l’étanchéité et l’isolation des systèmes est
prépondérante, plus l’entretien et le maintien en
état de propreté de l’échangeur sont nécessaires
Double flux et
étanchéité

Source CETE
Installation en
volume chauffé

90% 75%

60%

CSTB
Double flux et bâtiment basse
consommation

„ Étanchéité du bâti est bonne


„ Suivi de chantier et qualité d’installation
„ Conduits et centrale en Volume chauffé
„ Ventilateurs basse consommation
„ Bypass été et surventilation à envisager
„ Niveau sonore à maîtriser
Une évolution récente
vers le multifonctions
Génération
réduite
„ Fonctions :
„ Ventilation
Optimisation
„ Chauffage Des
Débit d’air
suffisant
„ Climatisation modes
Multi –
„ ECS fonctions

Puissance PAC
> Air extr.
besoin Pas de
sur l’air givrage
Multifonctions –
quelques chiffres
„ PAC sur air extrait : puissance en chaud de 1 à 2 kW.
„ Puissance plus importante en utilisant une PAC
eau/eau.
„ COP entre 3 et 4
„ Débits de 200 à 300 m3/h selon machine.
„ Echangeurs courants croisés (haute efficacité).
„ Ballon intégré de 200 litres pour l’ECS.
„ Possibilité de raccorder à du solaire thermique.
Surventilation et Free cooling
Définitions

„ Surventilation « nocturne » :
augmentation de la ventilation la
nuit pour rafraichir les locaux
„ Traversante

„ Naturelle à conduits

„ Mécanique

„ Free-cooling : augmentation des


débits d’air neuf en mi saison
„ Tertiaire : associé à fortes

charges internes
Surventilation – exemple : centre
commercial au Portugal en zone
montagneuse
Bâtiment de 17000 m², 2 étages (et 2 étages de parking)
„ Surventilation nocturne
d’été naturelle -7,4% de la
consommation de clim
„ Surventilation par soufflage
mécanique (Text<Tint-4 et
Text>24°) : - 10,6% de la
conso clim

„ Total – 20% sur ce poste


représentant la moitié de
toute la conso du bâtiment
Les règles de
conception
1. Avoir une bonne inertie
2. Prévoir un cheminement de l’air pour 4 à 8
vol/h en moyenne (entrée, transfert, sortie)
3. Zoner pour tenir compte des usages,
occupations et apports internes différents
4. Déclenchement enthalpique et non en
température
5. Bypass des deux flux si double flux (perte
de charge de l’échangeur)
La modulation des débits de
ventilation
Modulation

„ Tertiaire :
„ Variations d’occupation
„ Variations d’usage (ex : cuisines prof.,
parking)

„ Résidentiel
„ 50% des VMC sont hygroréglables
aujourd’hui
Mise en œuvre
Eléments clés
„ Conduits flexibles et souples : faibles longueurs -
Toujours bien tendus – Attention à l’écrasement.
„ Limiter le nombre de coudes.
„ Etanchéité réseau : accessoire à joint à privilégier.
„ Isoler les conduits hors volume chauffé en double
flux (50 mm).
„ Mortaise pour les entrées d’air en simple flux.
„ Attention à l’acoustique.
„ …
Source CETE de Lyon
Source CETE de Lyon

Source guide double flux CSTB


En résumé

„ Deux grandes stratégies en hiver :


„ Récupérer
„ Moduler
„ Free-cooling et surventilation
„ Ventilateurs basse consommation
„ Attention à la mise en œuvre :
„ Étanchéité des réseaux
„ Minimiser les pertes de charge
„ Prévoir l’entretien
Merci de votre attention

Vous aimerez peut-être aussi