Vous êtes sur la page 1sur 4

Bien, j'ai 24 ans.

Je suis originaire de Paris où j'ai fait toute ma scolarité En Première, j'ai


décidé de faire une section "économie et gestion" , parce que je voulais vraiment faire des
études concrètes en rapport avec le monde l'entreprise. Et puis ... de savoir dans quel
secteur je m'orienterais plus tard. Et puis c'est en Terminale que j'ai rencontré des
professionnels de la publicité. C'était au cours d'un séminaire au lycée. Ils nous ont parlé
du métier et ça m'a passionné. Après le bac, j'ai faitun BTS de communication, c'était des
études courtes, opérationnelles, ça correspondait assez bien à mon tempérament. Et puis
deux ans entre stages, stages en entreprise et théorie.
- Hum hum, oui, je vois que vous avez fait un stage chez Air France, ais quel rapport avec
la communication?
- C'était un stage d'été en tant que steward, et là, l'objectif était de développer mon sens
du contact, donc de la communication, parce que ça m'a beaucoup aidé parce que moi
j'étais relativement timide, et puis j'ai apris qu'être efficace en équipe, c'est d'une, savoir
prendre des initiatives personnelles, et aussi respecter les conseils du manager. Et ça, je
sais que ça me sera utile dans beaucoup de milieux professionnels.
- Hum hum. Oui, vous avez fait un stage en tant qu'assistant chef de publicité en dernière
année. Qu'est-ce que vous faisiez concrètement?
- J'ai assisté le chef de publicité. J'étais responsable des délais de fabrication et du bout
(??) concurrence. J'en ai d'ailleurs un exemplaire si vous voulez.
- Merci. D'accord. Et qu'est-ce que vous avez retiré de cette expérience?
- Eh bien, que la publicité, ce n'est pas que de la création. C'est aussi de la rigueur et de la
logistique.
- Hum hum. C'est à dire?
- Chaque étape de la fabrication est très délicate. Donc c'est vrai qu'il faut toujours
contrôler les délais de fabrication, qu'ils soient bien conformes au projet, enfin que les
documents imprimés soient conformes au projet initial, et être du coup très vigilant par
rapport au chef de labo. D'ailleurs, moi j'ai dû faire preuve de pas mal de diplomatie
parce que j'ai dû demander de refaire un jeu de couleurs qui n'était pas satisfaisant à mon
chef de labo qui avait 20 ans de métier. Moi, tout juste stagiaire, ça a pas été...
- Hum hum. Et ça s'est bien passé?
- Très bien. Très bien, tout est sorti en ordre et sans... enfin dans les délais et sans
erreurs. Et d'ailleurs, au début, le chef de labo a un peu râlé, et puis finalement il a trouvé
que c'était... que j'étais plutôt consciencieux. Il en a d'ailleurs parlé au chef de l'agence
qui m'a proposé un CDD pour remplacer une commerciale qui était partie en congé
maternité.
- D'accord. Et vous avez donc vu d'autres aspects du métier avec ce CDD?
- Oui, tout à fait, j'étais très en contact avec le client, et j'ai pu travailler sur l'élaboration
de la campagne bien en amont de la production.
- Hum hum. D'ailleurs vous parlez de montage de partenariat culturel. Il a vu le jour?
- Eh bien, c'était... en fait, je devais travailler avec le sgroupe sur les plantes et je devais
leur faire des propositions de partenariats. Mais finalement, ça n'a pas pu se faire.
- Et pourquoi?
- En fait, je devais proposer à mon client Jardiplantes de s'associer à l'exposition
"muguet" (??). C'était relativement pertinent pour l'univers horticole. Donc j'ai organisé
une rencontre entre les responsables de l'exposition et le compteur des plantes. On a...
avec le responsable du marketting, on a travaillé sur des recherches de partenariats, et
nous avons passé pas mal de temps sur ce dossier, et quand finalement nous l'avons
présenté aux exposants, ils ont dû décliner l'offre parce que, eux étant associés à la ville,
enfin étant financés par la ville, ils ne pouvaient pas s'associer avec nous en tant que
partenaire privé.
- Hum hum. Et ça, vous ne l'avez su su'après l'avoir proposé à votre client?
- Oui. Eh bien en fait, personne n'y avait pensé. Mais j'aurais dû anticiper et valider ce
point légal. Mais...enfin du coup on a perdu beaucoup de temps avec le client et il a dû se
contenter de la campagne presse.
- Et qu'est-ce que vous avez retiré de cette expérience?
- Eh bien, que les bonnes idées ne sont pas toujours possibles. Qu'on peut avoir des
bonnes idées, mais sans s'engager. Enfin, il ne faut pas s'engager sans avoir bien vérifié la
faisabilité technique, légale. Et puis c'est aussi la responsabilité du commercial de
l'agence.
- Et à titre personnel, comment avez-vous vécu cet échec?
- Ca m'a.... ça m'a un peu calmé sur le moment. C'est vrai que ça a été difficile à avaler.
Mais enfin, heureusement, ni le directeur de l'agence, ni le client ne m'en ont tenu
rigueur. Ca m'a d'ailleurs motivé pour redoubler d'efforts. Mais par exemple, je me suis
beaucoup plus impliqué sur l'organisation de l'inauguration. C'est à dire que j'ai contacté
les traiteurs, j'ai fait faire des devis que j'ai soumis à mon client, j'ai fait venir un
spécialiste paysagiste, qui donnait des conseils sur la mise en valeur des jardins. Il y a
aussi le responsable des fleurs ... (??) qui est venu présenter ses primospécimens de
plantes rares, et mon manager et le client ont été très satisfaits. D'ailleurs le chiffre
d'affaires de la première journée a doublé par rapport aux prévisions.
by Youn7:18 - 10:01

-Bien, et quelles sont vos qualités?


-Bah euh..je pense que je suis curieux du monde qui m'entoure. Mes amis disent de moi
que je suis passionné, j'aime aussi mener mes projets à terme et oui je pense que je suis
plutôt tenace.
-Et vos défauts?
-Mes défauts, je pense que j'ai le défauts de mes qualités c'est à dire j'ai envie que.. de
tout faire donc euh..c'est vrai que je fais..je prends peut-être trop de responsabilités et
puis peut-être que ma ténacité est perçue comme de l'entêtement par rapport à mon
entourage.
-D'accord. Et bien je vous remercie. Je vais vous présenter l'agence et le poste. Je
présume que vous vous êtes renseigné sur l'agence.
-Tout à fait. L'agence d'Hervé B. est reconnue pour ses campagnes médias et hors médias
décalées.
-Tout à fait. Donc euh..je vais vous donner une plaquette. Notre agence est donc
indépendante, en pleine expansion. Nous avons un chiffre d'affaires et des effectifs qui
ont doublé en deux ans. Nous sommes aujourd'hui trente-cinq. Nous avons des budgets
dans tous les secteurs d'activité.Effectivement, nous ciblons des marques audacieuses qui
veulent développer l'image en rupture avec leur marché. Voilà donc regardez cette
plaquette, vous aurez tous les budgets les plus marquants de l'agence.
- Oui, elle se démarque très nettement par son positionnement. Et pour quels budgets
recrutez-vous?
-Alors l'équipe pour laquelle nous recrutons s'occupe de budget YACA, c'est la fameuse
enseigne internationale de meubles et décoration intérieure que vous devez connaître.
C'est notre budget le plus important, le plus ancien, ce qui fait que le chef de publicité
junior travaillera avec un chef de pub sénior mais aussi directement avec le directeur
général qui continue à s'impliquer très activement sur ce budget historique. C'est un
poste très surveillé mais très convoité car il permet de suivre des projets d'envergure.
Nous réalisons deux campagnes nationales de publicité par an. Nous supervisons
l'élaboration des catalogues et nous traitons l'ensemble du hors médias pour ce client.
Vous savez ce que c'est que le hors média?
- Oui, oui c'est la..toute la communication hors presse, télé, radio, affichage..notamment
le marketing direct, promotion par l'objet, la promotion sur le lieu de vente, l'internet, le
partenariat, le sponsoring.
-Voilà, c'est ça. Et pour ce client, ça représente quarante pourcent du budget donc la
grande partie du travail du chef de pub junior sera de la gestion à la production.
-Oui c'est la partie la plus opérationnelle du chef de publicité, la plus en prise avec le
client et la réalité.Oui, et sinon comment l'agence est-elle structurée?
-Et bien je vous ai préparé un organigramme, vous pourrez le garder, de la cellule YACA
justement. Donc le chef de publicité junior travaille sous la responsabilité du chef de
publicité sénior. Son responsable hiérarchique est le chef de groupe mais contenu de
l'enjeu du budget, le directeur général reste le responsable opérationnel.
by Mels10:01 - 11:19

- La direction financière s'implique quotidiennement sur la gestion, ce qui fait que le chef
de publicité junior a un homologue en gestion avec lequel il travaille quotidiennement.
- Et par rapport au chef de pub sénior, quelles seront les attributions pour le chef de pub
junior?
- Il n'y a pas de différence en termes de définition de poste. Il y a plutôt une question de
responsabilités. En fait le chef de publicité junior est autonome sur l'exécution des
documents, sur la réalisation du book concurrence, sur la rédaction des comptes
rendus, ... Tout cela sous la responsabilité directe du chef de publicité senior.
- Et est-ce que le chef de publicité junior est en contact avec la création?
- Bien sûr il doit suivre cette étape au niveau technique pour vérifier que les documents
finaux sont conformes à la création vendue au client.
- Quelle est l'évolution possible au sein de votre agence pour un chef de publicité junior?
- Et bien les commerciaux sont très mobiles d'une équipe à l'autre pour enrichir leur
niveau de compétences. On peut estimer qu'un débutant passe chef de publicité sénior en
trois ans. Mais bon, contenu de l'enjeu de l'exposition au directeur général, c'est un poste
difficile mais qui permettra à celui qui le gèrera efficacement d'évoluer très vite.
- C'est donc un poste exigent et évolutif?
- Oui c'est notre conception de la gestion des carrières. Nous avons des postes polyvalents
pour faire émerger les talents et permettre aux meilleurs éléments d'évoluer selon leurs
résultats.
by Mels11:19 - 12:24

- En terme de rémunération, quelles sont vos prétentions?


- Par rapport au poste et à mon expérience, 20000 euros bruts annuels. Est-ce cohérent
par rapport à vos grilles de salaire?
- Oui, si on prend en compte le salaire, les primes, l'intéressement, la participation - car
nous versons tous les ans d'importantes participation et intéressement - cela me paraît
cohérent. Mais bon, je ne peux pas m'engager sur ce point c'est le directeur général qui
statuera au final en fonction du profil du candidat et du budget dont il dispose sur
l'enseigne. Vous avez d'autres questions?
- Eh bien non, je crois que j'ai tous les éléments.
- D'accord, en plus des éléments financiers dont je viens de vous parler je peux quand
même vous préciser que les chefs de publicité sont évidemment défrayés au réel en cas de
mission. Sinon nous leur accordons des tickets restaurants de sept euros. Ils ont à leur
disposition un mobile avec un forfait de quatre heures, un ordinateur portable. Nous
avons trois voitures de fonction que nous utilisons pour les déplacements professionnels
mais quelques fois le directeur général permet aux commerciaux de les utiliser le soir ou
le week-end. Voilà.
- Merci pour ces précisions.
by Mels12:24 - 13:00

- Bien et bien écoutez je rencontre les autres candidats d'ici la fin de la semaine. Les
candidats retenus seront invités à un deuxième entretien avec le directeur général et le
chef de publicité sénior. Quoi qu'il en soit je vous rappelle en début de semaine prochaine
pour vous faire part de notre décision.
- Vous parlez des prochains entretiens ... Forcément j'ai un chance?
- Je vous rappelle quelque soit notre décision.
- Très bien.
- Oui Sandrine, je te laisse encore libre un quart d'heure je te fais la synthèse hein?
- Entendu.
- Ok, merci.

Vous aimerez peut-être aussi