Vous êtes sur la page 1sur 8

Richard Wagner (22 mai 1813 - 13 février 1883) est l'un des plus grands

compositeurs allemands du XIXe siècle ainsi qu'un important théoricien


de la musique. Au cours d’une enfance difficile, marquée par la mort de
son père et de nombreux déménagements, Richard Wagner apprend la
musique en autodidacte. Vers l'âge de quinze ans, curieux et soucieux
de s'améliorer, il décide d'aller étudier la musique à l'université de
Leipzig (1831). Après quelques œuvres inachevées, Richard Wagner
réalise son premier opéra, "Les Fées », en 1833. Il n’a que 20 ans. Un
opéra qui ne sera joué qu’après sa mort en 1888.

Wagner se marie avec Minna Planner le 24 octobre 1836. Il est criblé de


dettes et décide de se rendre à Paris pour y tenter sa chance. Les
conditions de voyage sont périlleuses, il est pris dans une violente
tempête qui lui inspirera plus tard « Le vaisseau fantôme », une œuvre
majeure de son répertoire. Mais Wagner n’aura pas à Paris le succès
espéré. Il est obligé de faire mille travaux pour subsister et termine son
nouvel opéra Rienzi dont Paris ne veut pas.
Anéanti, il rentre en 1842 en Allemagne pour présenter Rienzi à Dresde.
C’est en triomphe et offre sa première joie professionnelle au
compositeur. S’ensuit l’écriture du Vaisseau Fantôme, Tannhäuser et
Lohengrin dont il a écrit les livrés comme dans toutes ses œuvre ce qui
est assé rare pour un compositeur. Wagner se cherche. Proche des
milieux anarchistes, il participe activement à l’insurrection de 1849. Il doit
juste après se résoudre à s’exiler en Suisse sous la menace d’un mandat
d’arrêt en Allemagne.
Là-bas, il s’attèle à l’écriture de La Tétralogie (dit aussi Le Ring) qu’il
mettra 30 ans à édifier. Une œuvre monumentale composée de quatre
opéras soit 15h de spectacle, 34 personnages, 125 instrumentistes, …

Très endetté , Wagner songe au suicide quand le nouveau roi de


Bavière, Louis II, grand admirateur de 19 ans, appelle l’artiste pour le
placer sous sa protection. Wagner connaitra enfin une tranquillité
financière et son plein épanouissement artistique (avec Parsifal
notamment) jusqu’à la construction de son propre théâtre en Bavière.

En 1876, le festival et son théâtre sont inaugurés avec la première


représentation du Ring devant l’élite intellectuelle et artistique
européenne. Le Festival de Bayreuth est depuis 145 ans, un rendez-
vous musical incontournable qui rassemblent des artistes et des
mélomanes du monde entier pour célébrer chaque été l’œuvre de
Wagner.

Wagner meurt à Venise en 1883, à l’âge de 70 ans.


Figure hors-norme à la fois honnie et adulée, Richard Wagner reste une
personnalité mystérieuse et controversée. 

Lohengrin
Extrait Opéra Lohengrin 
3’15’35
3’20’22
Lohengrin Scala 2012 - sub tit. italiano 

COMPOSITEUR :Richard Wagner


LIBRETTISTE :Richard Wagner
ANNÉE DE CRÉATION :1850
LIEU DE CRÉATION : Allemagne
NOMBRE D'ACTE :3
LANGUE ORIGINALE : Allemand
MAISON D'OPÉRA DE LA PRODUCTION ORIGINALE : National
Hoftheater (Wiemar)

Wagner a donné à Lohengrin l’appellation d’opéra romantique. Il marque


un tournant dans la carrière du jeune compositeur en jetant les bases de
ses futurs drames musicaux, dont Le Ring sera l’apothéose. 

Lohengrin, que Wagner mettra cinq années à écrire, s’inspire de


légendes germaniques médiévales, il raconte la légende du Chevalier au
cygne envoyé par le Graal pour sauver Elsa de Brabant accusée à tord
d’avoir tué son frère, héritier du Duché du Brabant. Lohengrin sauvera
Elsa mais, malgré l’interdiction, la jeune femme lui demandera son
identité, et Lohengrin repartira pour jamais sur sa nacelle tirée par un
cygne. 

Il faut voir dans Lohengrin, l’écho des tourments personnels qui agitent


Wagner à l’époque. Le Chevalier du Graal, solitaire et incompris, serait le
compositeur, qui a vécu deux échecs consécutifs avec le Vaisseau
Fantôme en 1843 et Tannhäuser en 1845. Sa vie sentimentale rythmée
par les fréquentes séparations avec sa femme Minna est
particulièrement complexe à l’image des tourments de Lohengrin. 
Le 28 août 1850, le public du Hoftheater de Weimar découvre ce nouvel
opéra de Wagner. Le maître est absent ce soir-là, toujours exilé en
Suisse.

Cette première représentation n’est pas cette fois-ci un triomphe mais le


célèbre compositeur Frantz Litz, ami de Wagner, qui dirigera l’orchestre,
souligne la particulière inventivité de cette œuvre, qui propose des choix
d’orchestration très novateurs et une construction de la narration
également inédite pour l’époque.

Richard Wagner devra attendre onze années pour entendre enfin à


Vienne ce qui deviendra l’un de ses chefs d’œuvres et l’un de ses dix
opéras régulièrement représentés à Bayreuth.

Sources :
Symphozik.info
RadioClassique.fr
L’Internaute.fr
Operadeparis.fr
Hugo Wolf

Hugo Wolf naît en Slovénie, le 13 mars 1860, d’une mère slovène et


d’un père allemand et mélomane. Enfant prodige, il apprend le violon et
le piano avec son père dès l’âge de quatre ans. Après un parcours
scolaire difficile, Hugo réalise enfin son rêve d’entreprendre une carrière
musicale. De 1875 à 1877, il intègre le Conservatoire de Vienne mais
supporte mal le conservatisme des professeurs. Il y rencontre cependant
Gustave Mahler, encore étudiant, et s’enthousiasme pour la musique de
Richard Wagner.
En plus de son activité de compositeur, Wolf donne des leçons
particulières, dirige à l’occasion et tient une chronique musicale pour un
journal viennois. Critique impitoyable, il est surnommé ″wild wolf″ (loup
sauvage). Décriant par exemple la musique italienne si admirée à cette
époque, il s’attire beaucoup d’ennemis.

1887 est une année charnière pour Wolf, c’est l’année de la mort de son
père et ses premières compositions de Lieder, un genre qu’il a porté,
selon certains, à un sommet de perfection (mieux que Schubert et
Schumann qui se sont essayés eux aussi au genre). La majeure partie
de l’œuvre de Wolf est d’ailleurs composée de Lieder, on le surnomme
même le « Wagner du Lied ».

Les témoignages concernant les étrangetés du caractère d’Hugo Wolf ne


manquent pas. C’est un être en proie à un monde intérieur
contradictoire ; il passe par des sommets d’exaltation puis plonge dans
des gouffres de mélancolie et de doutes.
Mais à partir de 1897, les symptômes d’une maladie nerveuse qui
inquiètent Wolf depuis des années déjà se font plus durement ressentir.
Il délire, se prend pour Mahler ou Wagner, s’imagine directeur de l’opéra
de Vienne, etc. Entre deux séjours en institut spécialisé, il tente même
de se suicider. Il parvient encore à travailler entre deux crises, mais ces
périodes de répit finissent par disparaître et il meurt à 43 ans le 22 février
1903.

Sources :
Symphozik.info
Lamediatheque.be

Vous aimerez peut-être aussi