Vous êtes sur la page 1sur 15

Université Hassan ||

Faculté des Sciences et Techniques

Mohammedia

Année Universitaire 2015-2016

COMPTE RENDU
ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

Encadré par : Mr. BEZZA

Réalisé par : SRAHNA Hajar


TAOUFIK Youssef
TP1 : Diodes et application

Introduction :
La diode est le composant semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à
celui d’un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens.
La diode fait partie des composants indispensables de l'électronique. Nous la retrouvons dans
toutes les applications mettant en oeuvre :
– une conversion alternative-continue -redresseur, détecteur crête, etc...-,
– les circuits d'aide à la commutation -C.A.L.C-.
Il existe 2 grande familles de diodes :
– les diodes à jonction,
– les diodes Zéner.
Nous étudierons dans ce TP les deux familles de diodes.

Objectifs :
– modélisation de la diode,
– applications courantes en électronique de la diode,
– modélisation de la diode Zéner,
– application de la diode Zéner à la régulation de tension.

I. Première manipulation : Diode


1- Etude théorique
Le régime direct (𝑉 > 0) : la diode laisse passer le courant à partir d’une tension de
Seuil 𝑉𝑠 . Elle est équivalente à un générateur 𝑉𝑠 en série avec une résistance R. Tant
que V est inférieur à 𝑉𝑠 , on dit que la diode est bloquée.
2- Montage

3- Tableau de valeur

I (mA) 0 0,028 0,638 1,483 2,360 3,98


V (V) 0 0,4 0,55 0,6 0,62 0,65
4- Courbe

5- Interprétation
𝟎, 𝟔𝟓 − 𝟎, 𝟔𝟐
𝑹𝒅 = = 𝟏𝟖
(𝟑, 𝟗𝟖 − 𝟐, 𝟑𝟔) × 𝟏𝟎−𝟑

II. Deuxième manipulation : Diode Zener

1. Etude théorique
Le régime inverse (𝑉 < 0) : la diode ne laisse pas passer le courant sauf quand on atteint la
tension qui correspond au passage d’un courant très important qui détruit la diode. Les diodes
dites “Zener” sont construites pour fonctionner dans ce régime (et/ou dans le régime Zener).

2. Montage
3. Tableau de valeurs

I (mA) 0 0 0,001 0,002 4,060 15,144


V (V) 0 2 5 5,8 6 6,1

4. Courbe
TP2 : Transistor Bipolaire

Introduction :
Le transistor est constitué de deux jonctions, placées en série, trLs proches l’une de
l’autre et de polarités opposées. On distingue le transistor NPN et le transistor PNP dont voici
les symboles et les conventions :

Objectifs :
- Étude des montages en forts et petits signaux
- Connaître les composants élémentaires de l’électronique et leurs applications dans les
fonctions de base
- Prendre en compte les limitations et des caractéristiques d'un composant réel,
- Savoir exploiter un document constructeur.

I- Première manipulation
1- Etude théorique
Dans ce chapitre en étudie l’aspect dynamique d’un transistor bipolaire tout en trouvant
ses paramètres schématiques et l’effet de chaque élément sur le bon fonctionnement de
transistor.
En premier lieu en détermine les éléments hybrides du transistor ainsi que son schéma
équivalent en dynamique ou pour les petits signaux.
En second lieu on démontre l’effet et les conditions d’installé plusieurs étages
d’amplifications en cascade ainsi que les paramètres à vérifiés pour améliorer le rendement
de chaque étage et par la suite de tout le montage.
2- Montage

3- Tableau de valeurs

I (mA) 0 20 40 60 80 100
V (V) 0 0,667 0,687 0,696 0,703 0,708

4- Courbe
II- Deuxième manipulation
1. Montage

2. Tableau de valeurs

V(BE) 0 2 4 6 80 10
I(B) [uA] 0 20 40 60 80 100
I(C) 0 3,52 4,92 4,96 4,98 4,99
[mA]

3. Courbe
4. Interprétation
∆𝑰𝒄
𝜷=
∆𝑰𝑩
(𝟒, 𝟗𝟐 − 𝟎) × 𝟏𝟎−𝟑
𝜷=
(𝟒𝟎 − 𝟎) × 𝟏𝟎−𝟔
𝜷 = 𝟏𝟐𝟑
TP3 : Amplificateur opérationnel

Introduction :
Un amplificateur opérationnel (A.O) est un circuit intégré (ou puce électronique) qui se
présente sous la forme d'un petit boîtier noir comportant 8 "pattes" destinées aux
branchements. On utilise seulement les "pattes" :
- 4 et 7 reliées à l'alimentation stabilisée (+ 15 V, - 15 V)
- 2 : entrée inverseuse E −
- 3 : entrée non inverseuse E +
- 6 : sortie S

Objectifs :
• Réaliser expérimentalement plusieurs montages types à base d’AOP
• Caractériser ces montages et déterminer leurs limites
• Comprendre l'utilité de l'amplificateur opérationnel notamment pour l'adaptation d'impédance.

I) Manip 1 : Amplificateur comparateur


Montage
1- Courbe

II) Manip 2 : Amplificateur inverseur


1. Etude théorique
𝑽𝒆 = 𝑹𝟏 × 𝒊
𝑽𝒔 = −𝑹𝟐 × 𝒊
𝑽𝒔 𝑹𝟐
=−
𝑽𝒆 𝑹𝟏
2. Montage
3. Courbe

III) Manip 3: Amplificateur non inverseur


1- Etude théorique
𝑽𝒔 𝟎
+ 𝑹𝟏
𝑽𝒆 = 𝑹𝟐
𝟏 𝟏
𝑹𝟐 + 𝑹𝟏

𝟏 𝟏 𝑽𝒔
𝑽𝒆 × [ + ]=
𝑹𝟐 𝑹𝟏 𝑹𝟐

𝑹𝟐
𝑽𝒆 × [ + 𝟏] = 𝑽𝒔
𝑹𝟏
𝑽𝒔 𝑹𝟐
= +𝟏
𝑽𝒆 𝑹𝟏
2- Montage
3- Courbe

IV) Manip 4 : Amplificateur Intégrateur


1) Etude théorique
𝑽𝒆 = 𝑹 × 𝒊
𝒅𝑽𝒔
𝒊 = −𝑪 ×
𝒅𝑽𝒆
𝒅𝑽𝒔
𝑽𝒆 = 𝑹 × −𝑪 ×
𝒅𝑽𝒆
−𝟏
𝑽𝒔(𝒕) = ∫ 𝑽𝒆(𝒕) 𝒅𝒕
𝑹𝑪
2) Montage

3) Courbe

V) Manip 5 : Amplificateur Dérivateur


1. Etude théorique
𝒅𝑽𝒆
𝒊 = 𝑪×
𝒅𝒕
𝒅𝑽𝒆
𝑽𝒔 = −𝑹 × 𝒊 = −𝑹𝑪
𝒅𝒕
2. Montage

3. Courbe
Conclusion globale:

Dans les trois TP qu’on a traités, on a étudié et compris l’utilité


des composants électroniques dans des circuits électriques (diodes,
transistors bipolaires, amplificateurs). On a également mesuré et
vérifié les caractéristiques vues en cours en réalisant des montages
et traçant des courbes représentatives.

Vous aimerez peut-être aussi