Vous êtes sur la page 1sur 9

CHAPITRE 1

« La gestion de stock »

Introduction :
Dans ce premier chapitre on va présenter

Section 1 Généralité sur le stock :


1.1. La définition de stock :
_ensemble des marchandises, des matières ou fournitures, des déchets, des produits
semi-ouvrés, des produits finis, des produits ou travaux en cours et des emballages
commerciaux qui sont la propriété de l’entreprise grande quantité de choses recueillies et
que l’on tient en réserve. (1)

1.2. Les types de stock :

_Le stock de matières premières : Il représente les produits achetés par l’entreprise, par
l’intermédiaire de ses fournisseurs , et destinés à une transformation ultérieure.
_Le stock de produits en cours de fabrication : Il s’agit de produits non finis qui ne
peuvent être mis en vente qu’après avoir subi une certaine transformation, pratiqué par
l’entreprise.(2)

(1)
Dictionnaire de français Larousse
(2)
Lamri lydia et Sbargoud safia, mémoire «optimisation de la gestion des stocks cas NAFTAL
TIZI OUZOU, dirigé par professeur Oukacha Brahim, 2018-2019,p16

_ Le stock de produits finis : ce sont les articles qui ont subi une transformation par
l’entreprise afin d’atteindre leur niveau final de fabrication. Ils sont désormais prêts à la
vente.
_Le stock de marchandises : On parle, ici de stocks de commerçants composés de
produits sans valeur ajoutée de transformation de la part de l’entreprise qui les revend à
profit. (1)
Selon leur fonction :
Stock de sécurité : pour pallier à des circonstances extraordinaires telles qu’un
pic de commandes ou un retard de la part de l’un de vos fournisseurs, il est
nécessaire de disposer d’un stock de sécurité.
Stock d’alerte : est un indicateur qui vous alerte lorsqu’est venu le moment de
vous réapprovisionner.
Stock saisonnier : ce stock permet d’anticiper les périodes de l’année où votre
activité augmente et que vous devez traiter plus de commandes
qu’habituellement.
Stock dormant : dans cette catégorie, vous devrez comptabiliser l’ensemble
des références obsolètes immobilisées, que vous ne pouvez plus vendre et
intégrer aux commandes clients

 Selon l’organisation opérationnelle :

Stock optimal : il s’agit du juste équilibre que chaque entreprise


Cherche à atteindre. Il permet d’obtenir une rentabilité maximale
Et ce en minimisant l’intégralité des couts de maintenance. (2)

(1)
Lamri et sbargoud, la même source précédente.
(2)
site internet mecalux, https://www.mecalux.fr/blog/types-stocks
Il permet d’éviter des situations telles que les ruptures de stock ou bien
Le sur-stockage.
Stock physique comme son nom l’indique, il comptabilise l’ensemble des
références disponibles dans l’entrepôt.
Stock net : correspond au stock physique moins les commandes clients
Qui n’ont pas été traitées. (1)

1.3. Le rôle du stock :


Fonction de régulation : les stocks permettent le lissage des irrégularités
d’approvisionnements et/ou de la production, réduisent les risques de ruptures
et favorisent le maintien d’une activité continuelle.
Fonction logistique : les stocks permettent de maintenir les articles à proximité
de leur lieu de consommation. Ils limitent considérablement les délais
d’attente.
Fonction économique : lorsque le fournisseur accorde des remises importantes
pour des achats en grande quantité, le stockage peut s’avérer utile. de même
pour un souci d’optimisation des approvisionnements, la constitution d’un
stock est généralement une solution indiquée.
Fonction d’anticipation-spéculation : le stockage permet de se mettre à l’abri
des hausses de prix des matières ou des produits achetées ou vendues. Il s’agit
donc ici des stocks saisonniers.
Fonction technique : peut être liée à un procédé indispensable avant la
consommation des articles. (2)

(1)
la même source précédente.
(2)
https:/www.logistiqueconseil.org/Articles/Enterpot-magasin/type-role-
stock.htm

1.4.Les avantages d’un stock

 Plus grande efficacité. Des niveaux de stocks trop élevés peuvent vous


coûter cher et occuper un espace précieux sur vos étagères, tandis que des
niveaux trop bas peuvent nuire à vos ventes et retarder l’expédition des
commandes de vos clients. Le maintien de niveaux de stocks adéquats est
important pour la santé de votre budget, l’occupation rentable de votre espace
et la satisfaction de votre clientèle. De plus, un système de gestion partagée
des stocks peut également assurer la production automatique des bons de
commande, éliminant ainsi les risques d’erreurs de saisie de données.
 Réduction des coûts. Le maintien de stocks excédentaires peut être
coûteux, tandis que les ruptures de stock peuvent perturber vos activités et
vous faire perdre des ventes. Grâce à la gestion partagée des stocks, le
nombre de commandes diminue et les commandes urgentes onéreuses ainsi
que les retours de stocks excédentaires sont chose du passé. Votre personnel
peut se concentrer sur d’autres tâches et vous pouvez maximiser leur
productivité.
 Simplification. En confiant la gestion de vos stocks à un partenaire, vous
n’avez plus à traiter avec plusieurs fournisseurs. Terminées les vérifications à
n’en plus finir. Vous disposez désormais d’un calendrier de livraison de stocks
fiable qui élimine plusieurs sujets d’inquiétude.
 Meilleures décisions grâce aux données. À mesure que la relation entre le
fournisseur et l’entreprise se renforce, le fournisseur peut prévoir la demande
et prendre des décisions fondées sur les données pour gérer les tendances
saisonnières et l’évolution du marché.

 Plus grande efficacité. Des niveaux de stocks trop élevés peuvent vous


coûter cher et occuper un espace précieux sur vos étagères, tandis que des
niveaux trop bas peuvent nuire à vos ventes et retarder l’expédition des
commandes de vos clients. Le maintien de niveaux de stocks adéquats est
important pour la santé de votre budget, l’occupation rentable de votre espace
et la satisfaction de votre clientèle. De plus, un système de gestion partagée
des stocks peut également assurer la production automatique des bons de
commande, éliminant ainsi les risques d’erreurs de saisie de données.
 Réduction des coûts. Le maintien de stocks excédentaires peut être
coûteux, tandis que les ruptures de stock peuvent perturber vos activités et
vous faire perdre des ventes. Grâce à la gestion partagée des stocks, le
nombre de commandes diminue et les commandes urgentes onéreuses ainsi
que les retours de stocks excédentaires sont chose du passé. Votre personnel
peut se concentrer sur d’autres tâches et vous pouvez maximiser leur
productivité.
 Simplification. En confiant la gestion de vos stocks à un partenaire, vous
n’avez plus à traiter avec plusieurs fournisseurs. Terminées les vérifications à
n’en plus finir. Vous disposez désormais d’un calendrier de livraison de stocks
fiable qui élimine plusieurs sujets d’inquiétude.
 Meilleures décisions grâce aux données. À mesure que la relation entre le
fournisseur et l’entreprise se renforce, le fournisseur peut prévoir la demande
et prendre des décisions fondées sur les données pour gérer les tendances
saisonnières et l’évolution du marché.(1)

1.5.les inconvénient d’un stock :

 Perte de contrôle. Certaines entreprises n’aiment pas qu’un tiers puisse


accéder à leurs données. Il est possible que vous ne vouliez pas que vos
stocks soient contrôlés par une autre entreprise, surtout si vous ne savez pas
si ce fournisseur peut vraiment répondre à vos besoins particuliers. Vous
pourriez également hésiter, pour des raisons de sécurité, à confier vos
données à quelqu’un d’autre.
 Nombre limité d’options. Si vous optez pour la gestion partagée des stocks
et que votre partenaire ne vous donne pas satisfaction, cette situation pourrait
perturber énormément votre chaîne d’approvisionnement. Et si vous trouvez
d’autres fournisseurs plus rentables ou dont les produits sont meilleurs, le fait
d’entretenir une relation de gestion partagée des stocks pourrait vous
dissuader de changer de partenaire.
Adaptation au marché moins agile. Si vous estimez que le point fort de votre
entreprise est sa capacité à gérer les fluctuations de la demande, la gestion
partagée des stocks n’est peut-être pas la solution idéale pour vous. Le
fournisseur qui vous offre ce service utilisera vos données, mais il est possible
que celles-ci ne reflètent pas fidèlement vos prévisions de vente ou les
changements, parfois imprévisibles, auxquels vous vous attendez sur votre
marché.(2)
(1),(2) 
1. : https://www.americanexpress.com/fr-ca/entreprise/trends-and-insights/articles/avantages-et-inconvenients-
de-la-gestion

1.6. Raisons du stock


La constitution d’un stock s’explique par différentes raisons. Ces raisons sont expliquées
ci-après.
La première raison est la non-coïncidence dans le temps et l’espace de la production et de
la consommation. Effectivement, il est impossible de produire où et quand la demande se
manifeste.
L’existence d’un stock peut également se justifier afin de parer aux incertitudes. Plusieurs
incertitudes peuvent coexister : sur la demande, le délai de livraison et l’offre.
Ainsi, si la demande a tendance à fluctuer, il est possible que celle-ci soit inférieure à ce
qui était prévu. Les unités invendues ou non consommées entrainent la constitution d’un
stock. Ce stock constitue aussi une sécurité afin de répondre à la demande lorsque celle-ci
sera plus forte. Le délai de livraison peut aussi être une incertitude. Suite à un retard de
livraison, l’entreprise peut être en difficulté de production et ne pas savoir fournir les
produits demandés. Le fait de disposer d’un stock permet de répondre à la demande
immédiatement et donc d’éviter l’attente de la livraison. Pour faire face à ces deux
incertitudes, l’entreprise a recours aux stocks de sécurité.
Une autre incertitude concerne la spéculation sur les prix. L’entreprise peut détenir des
stocks en anticipation d’une augmentation du prix du produit. Celle-ci peut acheter des
marchandises pour les revendre plus cher plus tard ou alors acheter une grande quantité
de matières et les stocker afin de ne pas subir l’augmentation du prix de la matière et
maintenir le prix de son produit fini à peu près constant.
Les économies d’échelles sont aussi une raison poussant les entreprises à stocker. En
effet, en achetant par grande quantité, le prix unitaire s’en trouve réduit et donc pour
profiter de cet avantage, il faut constituer un stock. De plus, certains fournisseurs exigent
qu’une quantité minimale soit commandée et cette quantité peut être supérieure à ce que
l’entreprise a besoin, ce qui entraine la création d’un stock. C’est d’ailleurs de cette façon
que la plupart des fournisseurs de Baxter travaillent. Le service des achats de Baxter doit
commander au fournisseur par multiple d’une quantité déterminée. Cependant, cette
quantité n’est pas toujours adaptée aux besoins de l’entreprise d’où la formation d’un
stock.
Avoir un stock permet aussi de réduire les coûts associés à des commandes de
marchandises. Il n’est pas rare que la commande de marchandises soit associée à un coût
fixe, par exemple, les frais de livraison. Si l’entreprise commande souvent de petites (1)
(1)
Virginie DUBUISSON en vue de l’obtention du diplôme de Master en Ingénieur de gestion. Mémoire <OPTIMISATION DE LA GESTION DES STOCKS DES

MATIÈRES PREMIÈRES CHEZ BAXTER MEDICAL PRODUCTS, À LESSINES>

Chapitre 2 la gestion des stocks


2.1.Introduction :

La gestion des stocks a connu, ces dernières décennies une nette évolution avec le développement de l’outil informatique. Elle a suscité une très grande

attention de la part des gestionnaires et scientifique, principalement à cause du capital qui y est investi chaque année par les entreprises.

(1)
Ce chapitre fera l’objet de l’étude des différents modèles de gestion scientifique des stocks qui permettent d’évaluer les paramètres qui régissent la gestion.

2.2.Généralités :

Toute entreprise, grande ou petite, détient des stocks pour des raisons liées à son environnement général, tout comme à son propre fonctionnement s’il

présente des avantages.

Les stocks peuvent aussi, engendrer des inconvénients atteignant, parfois, des proportions pouvant porter atteinte à la survie de l’entreprise. C’est, pour cela,

qu’il faut établir une gestion rationnelle de ces stocks. Les progrès des méthodes scientifique, telle que la statistique, ont permis de mettre en place des

techniques de gestion très élaborées.

(2)
Il serait intéressant, avant d’introduire ces différentes techniques, de définir ce qui est un stock et une gestion des stocks.

2.3Définition de la gestion des stocks :

La gestion des stocks est l’ensemble des taches, de la plus simple à la plus complexe,

nécessaires à l’établissement et réalisation du programme d’approvisionnement de l’entreprise ,au stockage de la marchandise ,à l’orientation des ventes dans
(3)
les meilleures conditions économiques tout en évitant les ruptures de stocks , les sur stockage et répondre aux demandes des utilisateurs des articles stockés

(1),(2),(3)
ECHIKR Dhoha.memoire<ANALYSE DE LA GESTION DES STOCKS DES PIECES DE RECHANGE AU NIVEAU DE TASSILI AIRLINES>Encadré par : Mme. OUKID

Nadia MCA Université Blida1

2.4. Les méthodes de la gestion des stocks

Méthode 1 : Premier entré – premier sorti

Aussi nommée PEPS ou FIFO (First in first out), cette méthode de gestion des stocks consiste à vendre d’abord les produits entrés en premier dans votre stock.

Elle nécessitera de votre part une bonne organisation de vos produits périssables dans les rayonnages.

Méthode 2 : Dernier arrivé – premier sorti

Aussi connue sous l’appellation FILO (First in last out), elle est la méthode inverse du FIFO.

(1)
Votre dernier produit entré en stock sera le premier à en sortir. Cette méthode est de moins en moins répandue.

Méthode 3 :de Classification des stocks :

Stocker, c'est engager des dépenses pour acquérir des biens qui ne produiront des revenus

qu'ultérieurement. Selon ce que l'on stock, en quelle quantité et suivant quelle durée, ces

dépenses peuvent s'avérer conséquentes. Il existe une hiérarchie des produits nécessaires à

l'activité, une classification en fonction de leur prix, des quantités, de leur fréquence

d'utilisation, des quantités minimales d'achat, des délais, etc.


Méthode 4 : 20/80 (ou loi de Pareto) :

Dans le domaine commercial et marketing, la règle des 20/80 exprime le plus souvent le

fait que pour la plupart des activités commerciales une partie réduite de la clientèle représente

l’essentiel du chiffre d’affaires. C’est un indicateur de la concentration commerciale. Selon le

principe de la distribution de la loi de Pareto, 80 % du chiffre d’affaires est réalisé par 20 % des

clients (Pareto a initialement souligné ce principe de répartition non linéaire pour la détention

des richesses par la population).

L’évocation de la règle des 20/80 permet surtout de souligner l’importance de se

concentrer sur les meilleurs clients dans le cadre d’une politique de fidélisation.

Figure1.1 : Représentation graphique de la méthode 20 /80 ou loi de Pareto.

Méthode 5 :ABC :Suivant le même principe que la méthode 20/80, la méthode ABC est un puissant outil d’analyse statistique qui peut s’appliquer dans des

domaines divers. Le principe est de classer des éléments ou des individus selon un critère simple ou combiné, puis les répartir en 3 classes :

A, B et C.

La méthode ABC permet de classer les flux et les stocks d’articles en fonction de certains critères. Nous citons à titre d’exemple :
-le chiffre d’affaire (valeur de vente des stocks pendant une période) ;

-la valeur du stock ;

-la surface ou le volume consommé.

Les stocks sont répartis en trois classes :

Classe " A " : 5 à 10% des articles consommés représentent 60 à 75% de la valeur totale

des stocks.

Classe "B " : 25 à 30% des articles consommés représentent 25 à 30% de la valeur totale

des stocks.

Classe " C " : 60 à 70% des articles consommés représentent 5 à 10% de la valeur totale

des stocks.

(2)
Figure 1.2: représentation graphique de la méthode ABC.

(1)
site web :https://www.genius-commerce.fr/blog/methodes-gestion-stock/

(2)Lamri lydia et Sbargoud safia, mémoire «optimisation de la gestion des stocks cas NAFTAL TIZI OUZOU, dirigé par professeur Oukacha Brahim, 2018-2019-

p38,39,40

Vous aimerez peut-être aussi