Vous êtes sur la page 1sur 9

3.

Débit masse et débit volume

3a. Débit volumique

Le débit volumique est le volume de fluide qui s'écoule à travers une surface par unité de temps.

Par exemple dans un tuyau: on imagine une surface perpendiculaire à l'axe du tube, appelée section,
et on compte, pendant une seconde, combien de mètres cubes sont passés à travers.

L'unité internationale de débit volumique est le mètre-cube par seconde (m3/s)

Où V est le volume de fluide ayant traversée la section durant le temps t .

Une ligne de courant est une courbe tangente aux vecteurs vitesse à un instant donné.

On appelle tube de courant toute surface formée uniquement de lignes de courant, et il n'y a donc
pas de flux traversant ce tube puisque ses parois sont orientées dans la direction de l'écoulement.

Pour une ligne de courant, on écrira :

Pour un tube de courant, on écrira :

Le débit volumique peut être négatif puisque le produit scalaire entre le vecteur du déplacement du
volume et le vecteur normal à la surface peut être négatif.

Si le vecteur de déplacement du volume est le même sur toute la surface, elle même perpendiculaire
à la direction de l'écoulement, alors le débit volumique est égal au produit de la vitesse et de la
section S :
3b. Débit massique

Le débit massique mesure la masse de fluide qui s'écoule à travers une surface fictive par unité de
temps.

Par exemple on se place au bout d'un tuyau et on pèse la masse de fluide qui s'est écoulée en une
seconde: c'est le débit massique.

L'unité internationale de débit massique est le kilogramme par seconde (kg/s)

Où m est la masse de fluide ayant traversée la section droite durant le temps  t

NB : pour traduire un débit volumique (qv) en débit massique (qm), il suffit de multiplier le débit
volumique par la masse volumique (  ) du fluide considéré

Pour une ligne de courant, on écrira :

Pour un tube de courant, on écrira:

Enfin, si le vecteur déplacement est le même sur toute la surface, et perpendiculaire à celle-ci, le
débit massique s'exprime :

 Exemple d’application:

Dans un tube de diamètre intérieur d = 12,7 mm s'écoule, à la vitesse moyenne de 1,2 m/s, de l'huile
de masse volumique 820 kg/m³.

Calculer:

 le débit volumique Qv
 et le débit massique Qm

Solution

𝑑2 (12,7𝑥10−3 )2
L’aire : S= 𝜋 4
=𝜋 4
=126,7x 10−6 𝑚2

Debit volumique

𝑄𝑣= 𝑆 𝑋𝑉 = 126,7x 10−6 𝑚2 x 1,2m/s = 1,52 x 10-6 m3/s

Débit massique

𝑄𝑚 = ᵨ x 𝑄𝑣 = 820 kg/m3 x 126,7x 10−6 𝑚2 x 1,2m/s = 1,25 x 10-2 kg/s

c. Équation de conservation des débits

En admettant que le débit est le même dans toutes les portions

du circuit (conservation de la matière), on obtient l'équation suivante, appelée équation de


continuité :

Remarque :

Dans un écoulement, vitesse et section sont des grandeurs

inversement proportionnelles.

Exercice :

1. Quelle doit etre la section en (1) pour que la vitesse de l’eau en sortie soit de 140 m/s ?
2. Quelle est la vitesse de l’eau dans le tuyau (2), sachant que sa section a un diamètre de 1,2
cm ?

Q v = 8,4 L/min = 1410-5 m3/s

𝑄𝑣= 𝑆 𝑋𝑉

Section (1)

S=Q/v = 14 x 10-5 /140 = 10-6 m2

Aire de la section (2)

S2 = 𝜋 d2 /4 = 3,14 x (1,2 x10-2 )2


/4

= 1,13 x10-4 m2

Vitesse en (2)

V= Q/S = 14 x 10-5 / 1,13 x 10-4 = 1,23m/s

4. Théorème de Bernoulli, cas sans échange de travail et avec échange de travail

La première loi de la thermodynamique pour un système peut être formulée comme suit :

Où 𝐸𝑠𝑦𝑠 est le taux de variation d’énergie totale du système, et Q est le taux net d’énergie
échangée sous forme de chaleur et W est le taux net d’énergie échangée sous forme de
travail
Énergie dans un fluide

• Énergie potentielle

– Capacité à effectuer un travail en fonction de la position dans un plan de


référence.

• Énergie cinétique

– Capacité d’un fluide à effectuer un travail en fonction de sa vélocité

• Énergie de pression

– Capacité d’un fluide à effectuer un travail en vertu de sa pression

Théorème de Bernoulli

• Bilan d’énergie
• Etat du régime
• Sans friction
Différentes formes de l’équation de Bernoulli

1 1
p1  V12  gz1  p2  V22  gz2  Cte (J/m 3 )
2 2

p1 V12 p2 V22
  gz1    gz2  Cte (J/kg)
 2  2

p1 V12 p V2
  z1  2  2  z2  Cte (m ou J/N)
g 2 g g 2 g

Exemple d’application n°01


Exemple d’application n°02
Exemple d’application n°03

De l’eau s’écoule à travers un embout de conduite comme indiqué sur la figure 1. Les pertes
de charges sont négligeables et le manomètre au point (1) indique une pression effective
égale à zéro.
Calcul du débit volumique

On applique le théorème de Bernoulli entre le point (0) et le point (1)

En appliquant la loi de conservation de débit entre le point (0) et le point (1)

Calcul de la pression au point (2).

On applique le théorème de Bernoulli entre le point (1) et le point (2)

Vous aimerez peut-être aussi