Vous êtes sur la page 1sur 20

GUIDE D’ÉTUDE

Dieu est l’Évangile

Méditations sur l’amour de Dieu manifesté


par le don de lui-même

John Piper
Guide d’étude pour Dieu est l’Évangile
© 2021 Publications Chrétiennes, Inc. Tous droits réservés.

La reproduction, la transmission ou la saisie informatique du présent ouvrage,


en totalité ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit,
électronique, photographique ou mécanique est interdite sans l’autorisation écrite
de l’éditeur. Pour usage personnel seulement.

Toute citation de 500 mots ou plus de ce document est soumise à une autorisation
écrite de Publications Chrétiennes (info@pubchret.org). Pour toute citation de
moins de 500 mots de ce document, le nom de l’auteur, le titre du document, le nom
de l’éditeur et la date de parution doivent être mentionnés.

Le présent guide d’étude est tiré du livre Dieu est l’Évangile


(Éditions Cruciforme, 2021).

« Éditions Cruciforme » est une marque déposée de Publications Chrétiennes, Inc.

À moins d’indications contraires, toutes les citations bibliques sont tirées de la


Nouvelle Édition de Genève (Segond 1979) de la Société Biblique de Genève.
Avec permission.
Sommaire

Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

Semaine 1 – L
 ’Évangile : une définition biblique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Semaine 2 – L
 e but de l’Évangile : voir la gloire de Dieu
en Jésus-Christ. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

Semaine 3 – L
 a puissance et la preuve de l’Évangile : l’Évangile. . . . . . . . . . . . . . . 11

Semaine 4 – L
 a gloire du Dieu bienheureux en tant que
fondement de la vie chrétienne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

Semaine 5 – L
 e Dieu glorieux et ses dons gracieux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

Semaine 6 – L
 a gloire de Dieu couvre toute la terre comme
les eaux couvrent toutes les mers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

3
Introduction

En partenariat avec Desiring God, Publications Chrétiennes a publié la version française de God Is the Gospel
(Dieu est l’Évangile) ainsi que ce guide d’étude. Il est, en effet, important pour les deux organismes que
les croyants du monde francophone comprennent l’objectif ainsi que la signification ultime de l’Évangile,
c’est-à-dire voir et goûter à la suprématie de Dieu qui est reflétée sur la face de Jésus-Christ. Si l’Évangile – à
travers nos enseignements, nos prédications, nos ministères, notre amour et notre vie – ne pointe pas vers
l’éblouissante gloire de Dieu qui brille sur la face de Jésus-Christ et ne vise pas à encourager les autres à
chérir la beauté de cette gloire, alors nous enseignons, prêchons, servons, aimons et vivons en vain. Nous
devrions alors être saisis par cette vérité que John Piper a prêchée :

Si nous voulons éviter que notre vie ne soit que vanité, si nous voulons que cette vie soit percutante et
qu’elle ait des répercussions atteignant la terre entière pour les siècles à venir, nous n’avons ni besoin
d’un grand quotient intellectuel ni de richesses. Il n’est pas question, non plus, d’avoir les plus beaux
vêtements, de faire partie d’une bonne famille ou encore d’aller dans les meilleures écoles. Nous avons
seulement besoin de connaître certaines grandes vérités – majestueuses, immuables, évidentes, simples,
mais glorieuses – et que celles-ci rendent nos cœurs débordant d’adoration pour Dieu.

Nous désirons que la vie des croyants soit dirigée par la vérité la plus importante : l’Évangile de la gloire
de Dieu reflétée sur la face de Jésus-Christ. Comme Paul, nous voulons propager ce qui vient « avant tout »
(1 Co 15.3), ne pas avoir « la pensée de savoir parmi [nous] autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ
crucifié » (1 Co 2.2) et nous glorifier qu’en « la croix de notre Seigneur Jésus-Christ » (Ga 6.14). Bref, nous
croyons avec tout notre cœur en la vérité, la beauté, la valeur et la puissance de l’Évangile.

C’est la raison principale de notre enthousiasme à l’égard du livre Dieu est l’Évangile. Tous nos efforts ne
pourront avoir les mêmes répercussions si nous manquons le véritable message et l’objectif de l’Évangile : la
gloire de Dieu. Ce livre cherche ainsi à vous convaincre de cette vérité incontestable avant toute autre chose.

Nous avons donc décidé de produire un guide d’étude qui pourra être utilisé conjointement avec ce
livre. Nous espérons que, de cette manière, les différents groupes d’étude dans les Églises en feront usage
afin de discuter et de réfléchir sur les vérités essentielles de l’Évangile. Notre objectif est que Dieu suscite,
à travers ces discussions, le désir chez les croyants de témoigner de la gloire de Jésus, l’image de Dieu, dans
tout ce qu’ils font. Ce guide d’étude peut être utilisé dans différents contextes : les retraites spirituelles,
les réunions pastorales, les groupes d’études à l’extérieur de l’Église, les études bibliques personnelles, ou
toute autre occasion inspirée par Dieu et qui glorifie Christ.

4
Introduction

Notre prière est donc que Dieu bénisse la diffusion de ce livre pour qu’il produise des fruits qui sub-
sisteront pour l’éternité. Nous souhaitons aussi que cet ouvrage atteigne le plus d’Églises et de nations
possible. Nous prions afin que les leaders des Églises puissent voir la gloire de Dieu comme étant au cœur
de l’Évangile et qu’ils puissent prêcher cette vérité du haut de la chair. Notre prière est également que les
croyants prennent conscience de l’impuissance des connaissances intellectuelles et qu’ils réalisent le pouvoir
produit par la compréhension de l’Évangile, saisissant pleinement toute la gloire de Dieu à travers Christ
crucifié. Nous prions que toutes les assemblées de croyants soient transformées, n’ayant « point honte de
l’Évangile », car « c’est la puissance de Dieu pour quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec »
(Ro 1.16). Finalement, nous prions afin que la gloire de Dieu en Jésus-Christ soit diffusée pour que tous
puissent voir et goûter à sa majesté.

Contenu du guide d’étude


Pour faciliter et encourager des discussions plus profondes en lien avec Dieu est l’Évangile, nous avons
produit une étude du livre qui s’étend sur six semaines. Chaque semaine, les personnes qui feront l’étude
devront lire une portion du livre et participer à une discussion sur le thème à l’étude.

Nous croyons que cette ressource sera plus utile dans un contexte de groupe. Non seulement nous
sommes convaincus que « le fer aiguise le fer » (Pr 27.17), mais nous désirons aussi voir les croyants de
nos Églises se fortifier ensemble à travers les fondements de l’Évangile. Néanmoins, nous espérons que
cette ressource puisse tout de même contribuer à la réflexion du croyant qui en fait une étude personnelle.

Lors des rencontres, chaque participant devra apporter avec lui son guide d’étude ainsi que son
exemplaire de Dieu est l’Évangile. Le contenu du guide est organisé selon différentes sections expliquées
ci-dessous.

Lectures
Cette section indique les lectures à faire chaque semaine. La longueur des extraits à lire varie d’une
semaine à l’autre, la moyenne étant d’environ 30 à 40 pages par semaine.

Dans la conclusion de Dieu est l’Évangile, John Piper a inclus certains hymnes qui, à travers l’his-
toire de l’Église, ont exalté la gloire de Dieu révélée dans l’Évangile. Quelques-uns sont plus connus
que d’autres. Vous pouvez tout simplement lire en groupe les chants qui sont moins connus ou encore
apprendre à les chanter ensemble (vous pouvez vous rendre sur le site Web suivant pour entendre les
mélodies : http://www.cyberhymnal.org/). Vous pouvez aussi choisir d’autres chants christocentriques.
Nous croyons qu’il est important pour les croyants de louer Dieu par des chants, surtout après avoir
étudié sa Parole.

5
Introduction

Objectifs
Toutes les semaines, vous trouverez dans ce guide de quatre à six objectifs pour chacune des études.
Ces objectifs visent à approfondir la compréhension des éléments importants retrouvés dans les lec-
tures ainsi que la croissance spirituelle du croyant.

Résumé
Cette section présente une courte description des lectures en mettant l’accent sur leurs thèmes prin-
cipaux ainsi que sur les liens entre les différents chapitres du livre.

Questions de discussion
Cette section sert aussi de point de départ pour les discussions en groupe. Ceux qui animent ces groupes
peuvent se sentir libres d’apporter des modifications à cette série de questions. En fait, nous croyons
qu’il est préférable que les questions de cette section soient adaptées pour chaque groupe d’étude. Nous
encourageons les participants à se familiariser avec cette section avant chaque rencontre.

Applications
Cette dernière section aide l’étudiant à assimiler les vérités apprises lors de l’étude de la semaine. Ces
questions sont donc construites de manière à ce que le lecteur en vienne à s’examiner lui-même et
ainsi mettre en application ce qui a été enseigné.

6
Semaine 1

L’Évangile : une définition biblique

Lectures :
• Introduction : Ce qui manque le plus dans le monde et ce que l’Évangile a de meilleur à offrir : Dieu
• Chapitre 1 : L’Évangile : sa proclamation et son explication
• Chapitre 2 : L’Évangile : l’étendue biblique de sa signification
• Hymne : Jésus, joie des cœurs (p. 205)

Objectifs :
• Introduire la nature et le but du livre Dieu est l’Évangile.
• Comprendre l’importance et la nécessité de connaître et de proclamer l’Évangile.
• Examiner notre propre compréhension des concepts bibliques importants tels que l’Évangile, le
salut et l’amour.
• Démontrer pourquoi la croix devrait être au centre de l’Évangile.
• Comprendre l’étendue de la signification du mot « Évangile » dans la Bible.

Résumé :
De nos jours, le mot « Évangile » fait grandement partie du vocabulaire associé au christianisme
puisqu’il est reconnu par la plupart comme étant au fondement de la religion chrétienne. Pourquoi,
alors, avons-nous besoin d’un livre qui explique et définit l’Évangile ? Les lectures et les questions de
la semaine 1 visent notamment à répondre à cette question, tout en permettant à l’étudiant de réfléchir
à l’essence ainsi qu’à l’objectif de l’Évangile, puis finalement à l’importance de proclamer la Bonne
Nouvelle tant par nos paroles qu’à travers nos actions. C’est la raison pour laquelle nous avons été
créés, et c’est ce qui soutiendra nos âmes.

Dans l’introduction, John Piper commence par exposer les lacunes quant à certaines conceptions
populaires de l’Évangile, du salut et de l’amour biblique. Il explique également comment il est facile de
ne pas saisir l’essence de l’Évangile, alors que celui-ci représente la conviction fondamentale du chris-
tianisme. John Piper démontre ensuite pourquoi il est si dangereux de tout simplement assumer que
nous connaissons tout ce qu’il y a à connaître à propos de l’Évangile. Nous ne pouvons, en fait, jamais
assez réfléchir au sujet de notre salut accompli par l’Évangile de Jésus-Christ. Comme nos poumons
qui ne peuvent se passer d’oxygène ou nos estomacs qui ont constamment besoin de nourriture, les
croyants ne peuvent jamais trop contempler, méditer, étudier et jouir de l’Évangile.

7
Semaine 1 – L’Évangile : une définition biblique

Les chapitres 1 et 2 se concentrent sur la signification biblique du mot « Évangile ». Le chapitre 1


explique que l’Évangile, en étant une bonne nouvelle, implique deux choses : d’abord, cette nouvelle
doit être véritablement bonne ; ensuite, puisque l’Évangile constitue une nouvelle, celui-ci doit néces-
sairement être proclamé. Cela aura donc forcément un impact sur ceux qui l’auront entendu et qui
auront cru. Pour mieux comprendre l’impact créé par cette bonne nouvelle, le chapitre 2 explique les
nombreuses facettes de l’Évangile. Au final, nous verrons que tous les aspects de l’Évangile sont vrais
et constituent une bonne nouvelle. Nous réaliserons que ces différents aspects ne représentent pas
en eux-mêmes l’objectif ultime de l’Évangile, mais qu’ils servent à nous rapprocher de ce qu’il y a de
meilleur, c’est-à-dire de Dieu lui-même.

Questions de discussion :
1. Si nous ne considérons pas Dieu comme étant le plus grand don de l’Évangile, devrions-nous nous
questionner au sujet de notre salut ? (Introd.)
2. Quels sont les deux aspects de l’Évangile présentés par John Piper dans le chapitre 1 et quelle est
la différence entre eux ?
3. Qu’est-ce que l’Évangile lorsque nous le considérons en tant qu’événement ? Soyez précis et
référez-vous aux Écritures pour répondre (chap. 2).
4. Qu’est-ce que l’Évangile lorsque nous le considérons selon ses dons ? Est-ce que les dons de l’Évangile
sont seulement une conséquence de l’Évangile ou en sont-ils une partie intégrante ? Soyez précis
et référez-vous aux Écritures pour répondre (chap. 2).
5. À la fin du chapitre 2, John Piper compare l’Évangile à un diamant. Pourquoi est-il crucial de
contempler le diamant en tant que tout plutôt que chacune de ses facettes séparément ? Qu’arrive-t-il
si nous nous réjouissons seulement en certains aspects de l’Évangile plutôt qu’en son bien ultime ?
(Chap. 2.)

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Faites une liste de cinq choses qui vous procurent de la joie, puis prenez le temps de réfléchir
pendant la semaine à la manière dont vous pouvez continuer à vous réjouir en ces choses tout en
glorifiant Dieu. (Si certaines de ces choses ne plaisent pas à Dieu, pensez à une façon de vous en
abstenir.) Notez vos réflexions ci-dessous.

8
Semaine 2

Le but de l’Évangile : voir la gloire


de Dieu en Jésus-Christ

Lectures :
• Chapitre 3 : L’Évangile : « Voici votre Dieu ! »
• Chapitre 4 : L’Évangile : la gloire de Christ qui est l’image de Dieu
• Hymne : Je me réjouis en mon Rédempteur (p. 215)

Objectifs :
• Comprendre ce qu’est réellement l’Évangile ainsi que son objectif ultime : voir et savourer la gloire
de Dieu.
• Expliquer pourquoi les dons de l’Évangile – comme celui de la justification – ne sont pas le cœur de
l’Évangile, mais plutôt ce qui guident vers le cœur de l’Évangile.
• Démontrer comment la vie, la mort et la résurrection de Jésus sont indispensables à la compréhen-
sion de l’Évangile.
• Comprendre la différence entre le concept de « voir spirituellement » et « voir naturellement (ou
humainement) ».
• Amener l’étudiant à avoir une définition biblique de la gloire de Dieu.
• Examiner nos âmes ainsi que notre authenticité quant à notre conversion et à notre foi.

Résumé :
L’Évangile est constitué d’une multitude de bénédictions et de dons, mais aucun ne représente l’objectif
ultime de la Bonne Nouvelle. Notre compréhension et notre proclamation de l’Évangile doivent être
fondées sur le fait que ses dons doivent ultimement nous conduire vers ce qui représente véritablement
le meilleur de l’Évangile, c’est-à-dire Dieu. En effet, Dieu est le but suprême de l’Évangile puisque ce
dernier sert à nous faire voir la gloire de Dieu et à faire en sorte que nous soyons complètement satis-
faits en lui, celui qui détient une valeur infinie. C’est ce qui fait de cette nouvelle une bonne nouvelle.
Les bénédictions et les dons de l’Évangile servent surtout à éliminer tout obstacle qui pourrait se
retrouver entre le pécheur et l’objectif final de la Bonne Nouvelle.

La gloire, l’éclat et l’infinie beauté de Dieu se reflètent surtout en son Fils, Jésus-Christ, qui a été
envoyé par le Père afin de vivre, de mourir et de ressusciter pour notre salut. L’humiliation, la souffrance
et la honte qu’a vécues Christ à la croix, alors qu’il était digne de toute gloire et louange, constituent

9
Semaine 2 – Le but de l’Évangile : voir la gloire de Dieu en Jésus-Christ

une beauté complexe que seul Dieu possède. La révélation de cette gloire, par contre, est ancrée dans
les actions historiques de Christ. La lumière de la gloire de Dieu ne peut être séparée de l’Histoire.
Elle brille dans le cœur des croyants qui voient la gloire de Dieu sur la face de Christ. Cependant, la
capacité de voir cette gloire et de la savourer n’est pas donnée à tous. Il y a donc une différence entre
ce que Piper appelle une « vue spirituelle » et voir sans véritablement voir.

L’idée d’une lumière historiquement objective brillant dans les cœurs des croyants est un aspect
unique du christianisme. Cela confirme notamment que l’objectif ultime de l’Évangile est de nous
permettre de voir et de savourer la gloire de Dieu.

Questions de discussion :
1. Commentez cette citation de John Piper dans le chapitre 3 : « Christ n’est pas mort pour pardonner
les péchés à des êtres qui continuent de chérir davantage toute autre chose que Dieu, mais pour
qu’ils puissent le contempler et le savourer. Les gens qui croient qu’ils peuvent être heureux au
ciel sans la présence de Christ ne s’y trouveront pas. L’Évangile n’est pas le moyen de conduire des
humains au ciel, mais de les amener à Dieu. Il est la solution pour nous faire franchir tout obstacle
qui nous empêcherait de trouver la joie éternelle en Dieu. Si nous ne désirons pas Dieu par‑dessus
tout, nous ne nous sommes pas convertis à l’Évangile. »
2. À la page 59, John Piper fait une liste des diverses excellences qui font de Christ un être admirable.
Choisissez deux ou trois de ces diverses excellences. De quelle manière la diversité des excellences
de Christ le rend-il encore plus précieux ?
3. La plus grande partie du chapitre 3 met l’accent sur notre besoin de voir la gloire de Christ.
Comment devrions-nous comprendre le concept de « voir la gloire de Christ » ? Est-ce que notre
vue de la gloire de Christ devrait demeurer constante et immuable ? Référez-vous aux Écritures
pour répondre.
4. À la page 73, John Piper cite Jonathan Edwards au sujet de deux types de connaissance. Quels
sont-ils ? Quelle est la différence entre eux ? Quelle analogie Edwards utilise-t-il afin d’illustrer
cette différence ? (Chap. 4.)
5. Le chapitre 4 met l’accent sur le fait que la souveraineté et la puissance créatrice de Dieu illuminent
nos cœurs pécheurs. Quels avertissements fait John Piper aux pages 79-80 ? Quelles sont les deux
vérités que nous devons voir comme étant complémentaires, même si elles paraissent opposées ?

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Prenez au moins dix minutes cette semaine afin de réfléchir sur votre vie de prière. Faites une liste
de vos requêtes de prière les plus récurrentes. Qu’est-ce que votre vie de prière révèle à propos des
désirs de votre cœur ? Si vous en voyez la nécessité, prenez le temps de vous repentir de vos désirs
idolâtres. Notez vos réflexions ci-dessous.

10
Semaine 3

La puissance et la preuve de
l’Évangile : l’Évangile

Lectures :
• Chapitre 5 : L’Évangile est confirmé par sa propre gloire et le témoignage intérieur du Saint‑Esprit
• Hymne : Incomparable Seigneur Jésus (p. 206)

Objectifs :
• Établir un fondement biblique quant à l’assurance du salut.
• Exposer les mensonges en lien avec l’assurance du salut.
• Démontrer les liens entre le Saint-Esprit et la Parole de Dieu.
• Pourvoir à une compréhension biblique plus complète de la foi salvatrice
• Aider chaque croyant à devenir de meilleurs évaluateurs de leur propre âme et de meilleurs conseil-
lers pour ceux qui ont des doutes quant à l’assurance de leur salut.

Résumé :
La singularité de l’Évangile est une preuve en elle-même de ce qu’il proclame. Sans vouloir miner
l’importance de l’apologétique, l’Évangile, au final, n’est pas basé sur l’autorité de témoins. Il possède
lui-même sa propre autorité. L’Évangile nous donne l’autorité nécessaire pour que l’on s’y soumette
et que l’on puisse savourer la gloire de Dieu. Nous devons donc voir l’Évangile pour ce qu’il est vrai-
ment : une vérité éclatante.

Le Saint-Esprit nous permet de voir la beauté et la vérité de l’Évangile, non pas en y ajoutant quelque
chose, mais plutôt en ouvrant les yeux de nos cœurs afin que l’on puisse saisir sa véritable puissance.
L’Évangile s’authentifie donc lui-même parce que lorsque nous le comprenons réellement, nous sommes
irrésistiblement amenés à adorer celui qui est à son fondement. Lazare n’avait besoin d’aucune autre
preuve ou témoignage pour croire qu’il était bien vivant après que Jésus l’ait ressuscité. La réalité en
elle-même était assez bouleversante et irrésistible. Notre foi doit également être fondée sur la gloire
de Dieu qui est révélée à travers l’Évangile de Jésus-Christ ainsi que sur tous les faits extraordinaires,
irrésistibles et infiniment glorieux qui constituent l’Évangile.

Les vérités quant au pouvoir de l’Évangile de s’authentifier lui-même ainsi que par rapport au
pouvoir du Saint-Esprit qui permet aux yeux de notre cœur de s’ouvrir se retrouvent tout au long de

11
Semaine 3 – La puissance et la preuve de l’Évangile : l’Évangile

la Parole de Dieu. Cela est d’une grande importance non seulement pour notre propre évaluation de
notre relation avec Dieu, mais aussi dans le cadre de nos ministères et de nos relations entre croyants.

Questions de discussion :
1. De quelle manière John Piper définit-il le témoignage interne du Saint-Esprit ? (Chap. 5.)
2. De quelle manière ce témoignage est-il différent d’une simple voix dans notre tête qui nous dit :
« Le contenu de ce livre est vrai » ?
3. Sur quoi se base l’Église catholique pour établir l’autorité des Écritures ? En quoi cela est-il faux ?
4. Aux pages 95-97, John Piper parle de deux aspects fondamentaux de notre foi. Quels sont ces deux
aspects et pourquoi sont-ils importants ? De quelle manière ces deux aspects nous permettent-ils
d’affirmer que même les gens sans éducation peuvent avoir une foi inébranlable ?

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Réfléchissez à l’histoire de Lazare rapporté dans Jean 11. La mort de Lazare, bien que tragique,
révèle tout de même l’amour infini de Jésus. Est-ce que cette histoire vous permet de voir les
épreuves et les souffrances de votre vie d’une manière différente ? Notez vos réflexions ci-dessous.

12
Semaine 4

La gloire du Dieu bienheureux


en tant que fondement de la
vie chrétienne

Lectures :
• Chapitre 6 : L’Évangile : la gloire de Christ dans l’évangélisation, les missions et la sanctification
• Chapitre 7 : L’Évangile : la gloire du Dieu bienheureux
• Chapitre 8 : L’Évangile : la gloire de Christ comme fondement d’une contrition qui l’exalte
• Hymne : Ô Jésus, ma joie (p. 210)

Objectifs :
• Expliquer comment l’Évangile favorise sa diffusion en générant sa propre authenticité.
• Comprendre comment la conversion et la sanctification sont inextricablement liées à la contempla-
tion de la gloire de Dieu reflétée sur la face de Christ.
• Encourager le croyant à s’appuyer sur l’action du Saint-Esprit en lui et sur la Bible lorsqu’il conseille
un autre croyant.
• Convaincre que Dieu est infiniment heureux, expliquer pourquoi c’est le cas et comprendre en quoi
cela est une excellente nouvelle.
• Démontrer qu’une véritable repentance reflète la gloire de Jésus.
• Développer une véritable repentance qui honore Christ.

Résumé :
L’Évangile n’est pas une bonne nouvelle qui ne peut être comprise que par une élite intellectuelle. La
foi salvifique qui se trouve en la gloire de Dieu reflétée sur la face de Christ ne se base pas sur une
argumentation complexe et académique, mais plutôt sur la capacité miraculeuse de voir cette gloire.
C’est cette « vue spirituelle » qui nous fortifiera et qui nous permettra de passer à travers les divers
défis qui se présenteront devant nous alors que nous tentons d’accomplir le Grand Mandat. Seul le
Saint-Esprit a le pouvoir de nous faire véritablement voir la gloire de Dieu telle que révélée dans la
Parole de Dieu, notamment dans l’Évangile de Jésus-Christ.

Lorsque nos yeux sont enfin ouverts et que nous pouvons voir l’éclat de la gloire de Dieu dans
l’Évangile de Christ, nous découvrons alors que l’élément fondamental de la gloire de Dieu se trouve

13
Semaine 4 – La gloire du Dieu bienheureux en tant que fondement de la vie chrétienne

dans le fait qu’il prend infiniment plaisir en Jésus et que Jésus prend infiniment plaisir en Dieu. Cela
constitue en soi une incroyable bonne nouvelle puisque cela signifie que Dieu n’a pas besoin de nous.
Il n’a pas à nous utiliser pour répondre à ses besoins parce qu’il se suffit complètement à lui-même.
Il est donc libre d’utiliser sa toute-puissance pour répondre à nos besoins. C’est ce qu’il fait lorsqu’il
nous permet de prendre plaisir en lui de la même manière qu’il prend plaisir en lui-même.

Un des effets surprenants de contempler la gloire d’un Dieu bienheureux est la création en nous
d’une profonde repentance. Voir la joie de Dieu et entendre l’appel pour participer à cette joie entraîne
nécessairement une contrition alors que nous réalisons à quel point nous sommes pécheurs chaque fois
que nous échouons à prendre plaisir en Dieu. Le sentiment de tristesse que nous ressentons lorsque
nous péchons nous rappelle à quel point nous nous sommes éloignés de la gloire de Dieu en ne met-
tant pas nos affections en lui.

Questions de discussion :
1. Pourquoi est-il si important de comprendre que la foi salvifique est fondée sur la vue spirituelle de
la gloire de Christ lorsqu’il est question de mission et d’évangélisation ? (Chap. 6.)
2. Aux pages 105-110, John Piper discute du verset 18 de 2 Corinthiens 3 : « Nous tous dont le visage
découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en
gloire, par l’Esprit du Seigneur ». Quelles sont les trois observations de John Piper par rapport à
ce texte ? Quel impact devraient avoir ces observations sur notre compréhension de la sanctifi-
cation ? (Chap. 6.)
3. De quelle manière la sanctification progressive est-elle liée à la glorification complète de la fin des
temps ? Référez-vous aux Écritures pour répondre.
4. Pourquoi est-il si important qu’une grande partie de la gloire de Dieu consiste en le fait qu’il prenne
plaisir en lui-même ? En quoi la joie de Dieu est-elle une bonne nouvelle pour nous ? (Chap. 7.)
5. Quel est le lien, dans l’Évangile, entre la véritable repentance et le fait de se réjouir en la gloire de
Dieu ? Laquelle de ces choses devrait venir en premier selon John Piper et Jonathan Edwards ?
De quelle manière cette vérité devrait-elle avoir un impact sur notre proclamation de l’Évangile ?
(Chap. 8.)
6. Selon John Piper, quelle est l’une des raisons pour lesquelles Dieu permet à Satan d’être actif dans
le monde ? Pourquoi est-ce que Dieu ne le détruit-il pas tout de suite ? (Chap. 8.)

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Cette semaine, mémorisez les versets 10 et 11 du Psaume 147. Prenez au moins dix minutes pour
méditer sur le fait que Dieu prend plaisir en ceux qui le craignent et qui espèrent en son amour
infini. Notez vos réflexions ci-dessous.

14
Semaine 5

Le Dieu glorieux et ses


dons gracieux

Lectures :
• Chapitre 9 : L’Évangile : Dieu, le don ultime au-dessus de tous les autres dons
• Chapitre 10 : L’Évangile : Dieu qui s’offre lui-même est supérieur à ses bienfaits, tout en en faisant partie
• Hymne : Te connaître (p. 213)

Objectifs :
• Démontrer qu’il est facile et dangereux de glorifier davantage les dons de Dieu que Dieu lui-même.
• Encourager une attitude de reconnaissance qui honore Dieu.
• Approfondir les connaissances du croyant quant à la création du monde matériel par Dieu.
• Démontrer que la raison ultime pour laquelle Dieu nous bénit est que nous voyions et goûtions à
sa gloire.
• Développer une théologie de la souffrance.

Résumé :
Tous les dons de l’Évangile, tels que la justification et la sanctification, devraient nous mener à contem-
pler ainsi qu’à goûter à la gloire de Dieu sur la face de Christ. La même chose peut être dite à propos
de tous les dons de la part de Dieu. Dieu ne nous donne certainement pas la nourriture, l’amitié, la
guérison, la beauté, la joie et des réponses à nos prières dans le but de nous tourner vers l’idolâtrie.
Au contraire, ces dons servent à ce que notre joie en la gloire de Dieu s’approfondisse alors qu’ils nous
amènent à être reconnaissants envers celui qui donne et qui crée tout ce qui nous procure de la joie,
afin que l’on puisse voir et savourer davantage la gloire de Dieu.

Il en est de même pour la souffrance que les croyants peuvent expérimenter. Les épreuves, même les
pires, servent à mener le croyant vers l’ultime bien : être dépendant et satisfait en rien d’autre que Dieu.

Ainsi, nous devons absolument éviter d’être des idolâtres centrés sur nous-mêmes lorsque nous
prenons plaisir en les dons de Dieu comme la famille, les biens matériels, le pouvoir spirituel ou même
la croix de Christ. Nous ne devons pas rechercher notre satisfaction en ces bénédictions. Ils doivent
plutôt amener nos âmes à être satisfaites en la gloire de Dieu seule, révélée dans l’Évangile de Jésus
comme étant l’objectif ultime des dons de Dieu puisque ce dernier est lui-même l’Évangile.

15
Semaine 5 – Le Dieu glorieux et ses dons gracieux

Questions de discussion :
1. Démontrez à l’aide de textes bibliques que Dieu lui-même est l’objectif ultime de tous ces dons
de l’Évangile :

a. Prédestination
b. Incarnation
c. Réconciliation
d. Glorification
e. Vie éternelle

2. Aux pages 149-151, John Piper discute de ces deux textes provenant de la deuxième épître de Paul
aux Corinthiens :

Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de l’affliction qui nous est sur‑
venue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte
que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt
de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu qui res‑
suscite les morts (2 Co 1.8,9).

Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis
une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir.
Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puis‑
sance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses,
afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans
les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand
je suis faible, c’est alors que je suis fort (2 Co 12.7-10).

a. Quelle était la volonté de Dieu à travers ces situations difficiles ?


b. En quoi le plan de Dieu était-il différent du plan de ceux qui menaçaient la vie de Paul dans
2 Corinthiens 1.8,9 et de celui du messager de Satan dans 2 Corinthiens 12.7-10 ?
c. De quelle manière ces versets vous encouragent-ils lorsque vous souffrez ? (Chap. 9.)

3. D’où viennent les réponses à nos prières ? Pourquoi est-il important de se rappeler le prix élevé
qui se trouve au fondement des réponses à nos prières ? (Chap. 10.)
4. Dans vos propres mots, décrivez de quelle manière vous pouvez vous réjouir dans les dons de Dieu
sans devenir idolâtre. Quelle est la différence entre la façon dont un non-croyant prend plaisir en les
dons de Dieu et la manière dont un croyant prend plaisir en la création ? Pourquoi devrions-nous
mettre l’accent sur cette différence lorsque nous parlons de l’Évangile ? (Chap. 10.)

16
Semaine 5 – Le Dieu glorieux et ses dons gracieux

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Choisissez un don provenant de l’Évangile que vous avez étudié pendant cette étude et expliquez
à une personne de votre entourage la signification de ce don quant à la Bonne Nouvelle. Notez
vos réflexions ci-dessous.

17
Semaine 6

La gloire de Dieu couvre toute la


terre comme les eaux couvrent
toutes les mers

Lectures :
• Chapitre 11 : L’Évangile – le bien ultime : contempler la gloire ou être glorieux ?
• Conclusion: Dieu est l’Évangile : offrons maintenant des sacrifices et chantons !
• Hymne : Sois seul ma vision (p. 203)

Objectifs :
• Amener le croyant à avoir une définition biblique de l’amour.
• Approfondir notre joie en Dieu en saisissant ce qu’est notre espoir éternel de glorification.
• Comprendre l’objectif du livre Dieu est l’Évangile et être en mesure de développer une définition de
l’Évangile dans nos propres mots.
• Favoriser une attitude appropriée envers soi-même en considérant la gloire de Dieu et ses objectifs.
• Que tout notre être soit transformé afin que le but de notre vie soit de magnifier et de se réjouir en
la gloire de Dieu.

Résumé :
Nous nous sentons généralement aimés lorsqu’on nous place au centre de ce qui a de la valeur et de ce
qui est digne d’honneur et d’affection. C’est pourquoi l’amour de Dieu nous semble souvent si étrange.
En effet, puisque Dieu est le bien ultime de l’Évangile, celui-ci ne désire pas nous mettre au centre de
tout ce qui est précieux et honorable. Il veut plutôt nous permettre de le contempler en tant que bien
le plus précieux et digne de notre affection.

Nous avons tout de même de l’importance aux yeux de Dieu. Le plus grand espoir de glorification
pour les croyants est de pouvoir se glorifier en l’image de Christ. En effet, la sanctification nous permet
d’être transformés de plus en plus à son image jusqu’au jour où nous serons parfaitement glorifiés en
son image. Cette glorification ne fera pas en sorte que nous aurons une plus grande valeur que Dieu.
Au contraire, elle nous permettra d’être une lumière qui resplendit de l’ultime trésor que nous déte-
nons : Dieu lui-même. Nous serons semblables à Dieu, mais plus important encore, nous refléterons
Dieu de manière parfaite pour notre propre plaisir, et ce, pour l’éternité.

18
Semaine 6 – La gloire de Dieu couvre toute la terre comme les eaux couvrent toutes les mers

La finalité de toute chose se trouve dans notre admiration éternelle de la gloire de Dieu. Tous les
dons de l’Évangile nous mènent vers cette fin. Toutes les épreuves seront transformées en joie et seront
arrimées aux bénédictions parfaites de Dieu dans le but ultime que nous admirions éternellement sa
gloire. Lorsque nous verrons parfaitement cette gloire, nous ne voudrons qu’adorer et louer Dieu en
qui nous trouverons complètement notre satisfaction.

Questions de discussion :
1. Après avoir lu le chapitre 11, définissez en vos propres mots ce qu’est la conversion. De quelle
manière cette compréhension de la conversion diffère-t-elle des autres descriptions que vous avez
déjà entendues ?
2. Aux pages 190-191, John Piper propose une série de questions afin de déterminer si notre désir
d’être à l’image de Christ honore Dieu. Prenez le temps d’y réfléchir et de sonder vos cœurs. Notez
vos réflexions ci-dessous.
3. Dans ce chapitre, John Piper parle de voir Dieu, d’être comme Dieu, de savourer Dieu et de témoi-
gner de Dieu. De quelle manière ces quatre aspects de l’objectif ultime de l’Évangile sont-ils liés ?
Comment se manifesteront-ils dans l’éternité ? (Chap. 11.)
4. Aux pages 197-200, John Piper fait un résumé de l’ouvrage Dieu est l’Évangile. Dans un court
paragraphe, faites votre propre résumé du contenu de ce livre.
5. Décrivez de quelles façons (3) le fait de savoir que Dieu est l’Évangile aura un impact sur votre
proclamation de l’Évangile.
6. Décrivez de quelles façons (3) le fait de savoir que Dieu est l’Évangile aura une influence sur votre
sanctification.

Applications :
1. Quelle partie de cette étude vous a le plus marqué ? Pourquoi ? Notez vos réflexions ci-dessous.
2. Cette semaine, priez pour un non-croyant que vous connaissez. Priez pour que Dieu illumine son
cœur. Cherchez, par la suite, une occasion de bâtir une relation avec cette personne en la ques-
tionnant au sujet de son désir de voir et d’admirer ce qu’il y a de plus beau dans ce monde. Notez
vos réflexions ci-dessous.

19
Publications Chrétiennes est une maison d’édition évangélique qui
publie et diffuse des livres pour aider l’Église dans sa mission parmi
les francophones. Ses livres encouragent la croissance spirituelle en
Jésus-Christ, en présentant la Parole de Dieu dans toute sa richesse,
ainsi qu’en démontrant la pertinence du message de l’Évangile pour
notre culture contemporaine.

Nos livres sont publiés sous six différentes marques éditoriales qui
nous permettent d’accomplir notre mission :

Nous tenons également un blogue qui offre des ressources gratuites


dans le but d’encourager les chrétiens francophones du monde entier
à approfondir leur relation avec Dieu et à rester centrés sur l’Évangile.

reveniralevangile.com

Procurez-vous nos livres en ligne ou dans la plupart des librairies chrétiennes.

pubchret.org | XL 6.com | maisonbible.net | amazon

Vous aimerez peut-être aussi