Vous êtes sur la page 1sur 5

République Algérienne Démocratique Populaire

Université M’HAMED BOUGARA- BOUMERDES


Faculté des Sciences
Département des Mathématiques
Module : Economie 2

Support de cours
Analyse financière

Réalisé par : BOUYAHIAOUI Tarek


2020
Chapitre 1 : Introduction à l’Analyse Financière
La finance d’entreprise s’intéresse à toutes les décisions qui affectent les finances de
l’entreprise, l’objectif majeur ici est de maximiser la valeur de la firme. Pour cela il est requis d’utiliser
l’analyse financière en matière d’aide à la prise de décision qui nécessite une grande maitrise de la fonction
financière et l’interprétation des informations comptables collectées
Une analyse consiste à discerner et à séparer les parties d’un tout pour connaître ses éléments et ses
principes. Cette analyse permet d’étudier les limites, les caractéristiques et les possibles issus à un problème.
Financier, d’autre part, est un adjectif qui concerne la finance, un concept lié au Trésor public, aux
actifs et aux flux. La notion de finance est utilisée pour citer l’étude de la circulation de l’argent entre les
individus, les entreprises ou les États.
L’analyse financière - branche de la finance d’entreprise - est donc une méthode de traitement
permettant d’analyser les implications financières qui forge la prise de décisions dans le monde des entreprises.
À cet effet, elle utilise de façon prépondérante les états financiers officiels et traite les informations comptables
et d’autres informations de gestion pour aider les personnes intéressées à porter un jugement d’ensemble sur
la situation de l’entreprise.
L’analyse financière a pour objet :
 Analyser la rentabilité : connaitre le rendement et évaluer la qualité de l’activité de l’entreprise.
 Etudier la solvabilité : voir la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes en d’autres termes savoir
si les flux de trésorerie d’une entreprise sont suffisants pour faire face aux paiements.
 Evaluer la liquidité : consiste à mesurer la capacité de remboursement des dettes de l’entreprise à
condition de poursuivre son activité et assurer ainsi le maintien de l’équilibre financier de la firme.
 Analyser le risque financier : étude du risque de perdre de l’argent suite à une opération économique.
Cela rendra aisé la localisation des points forts et des points faibles de l’entreprise, permettra le diagnostic de
sa situation économique et financière afin de faciliter la prise de décisions.
Plusieurs individus internes ou externes à l’entreprise considèrent l’analyse financière comme un outil
important de diagnostic ces derniers pourrait être :
 Les gestionnaires ;
 Les actionnaires actuels et potentiels ;
 Les prêteurs ;
 L’état et ses administrations ;
 Les autres partenaires de l’entreprise.

1. Démarche du diagnostic financier


Dans l’optique de suivre l’évolution de l’entreprise dans le temps et pouvoir porter des jugements sur la
l’actuelle situation ainsi que la précédente, une certaine démarche doit être tenue pour faciliter la prise de
décision et améliorer la gestion de l’entreprise, celle-ci se présente comme suit :

- Récolte des informations nécessaire à l’étude :


La collecte des informations ce fait en se référant aux données internes et externes issues des
diagnostics précédents qui sont d’ordre comptables et financiers.
Ces informations recueillit auparavant ont plusieurs sources dont nous pouvons les classés selon leurs
nature quantitative ou qualitative
Sources d’informations de nature quantitative :

 Rapport annuel (interne)


Bilan, Compte de résultat, Le tableau des flux de trésorerie, L’annexe des états financiers.

 Informations externes
Statistiques ONS (indicateurs macro-économiques…)
Chambre de commerce (ratios du secteur…)

Sources d’informations de nature qualitative :

 Rapports annuel -interne- : Ils comportent toute information complémentaire (managériale,


commercial, stratégique, marketing…)
- Les activités de l’entreprise ;
- Les secteurs dans lesquels évolue l’entreprise ;
- La gamme de produits vendus ;
- Les stratégies et les publications.

 Autres informations - externe-


- Ministères et organismes de vocation économique
- Les journaux et revues spécialisés
- Partenaires de la firme (banques, fournisseurs, clients…)

- Traitement des informations précédentes pour les besoins de l’analyse et extraire les indicateurs
pertinents.

- Elaborer un diagnostic et apporter des recommandations et proposer des correctifs.

2. Les états financiers utilisés en analyse financière

La comptabilité est un système qui permet d’organiser des données financières d’une entreprise,
compiler des données et fournir par la suite une évaluation de sa situation financière d’une manière
continue et en temps réel, tout en suivant un ensemble de convention.
Plusieurs instruments d’évaluation dérivée de la comptabilité sont les états financiers dont nous citons :
le bilan, le compte de résultat, le tableau des flux et les annexes.

Définition : Un état financier est un document comptable qui donne des informations sur la situation d’une
entreprise, ces informations donnent une image sur la structure financière de l’entreprise, son patrimoine,
la mesure de sa rentabilité ainsi que le risque liée à son activité. Nous aborderons dans ce qui suit les
principaux états :

2.1. Le bilan :
Est un tableau qui permet de donner une image du patrimoine de l’entreprise ayant une valeur
économique positive (entrée de ressources) prise à une date précise (réglementairement le 31 Décembre
de chaque année), il se présente en deux parties :
L’actif : Il représente tous les éléments - biens et droits - du patrimoine que possède l’entreprise, il contient
notamment les emplois permanents (immobilisations, machines, logiciels…) et temporaires (stock de
matière première, créances).
Le passif : Il engendre tout ce que l’entreprise dispose comme ressources en valeur économique négative
dont, les capitaux propres (passif immobilisé), les dettes (passif circulant).
« Dans le langage courant, « faire un bilan », c’est recenser l’ensemble des éléments d’une situation
donnée (positifs et négatifs) et en faire la synthèse. Il s’agit, plus précisément, de faire le point sur ce que
l’entreprise possède, ce qu’elle doit, etc… »1
Il faut noter que dans un bilan comptable normal, l'actif doit toujours être égal au passif.

Nous allons maintenant citer des notions qui composent le bilan :

 Les immobilisations : Inscrites dans l’actif du bilan, c’est l’ensemble des biens durables qu’une entreprise
détient, c’est aussi la part de participation en le financement de l’activité de l’entreprise, versé par les
actionnaires et les détenteurs de fonds comme investissement stable ; il existe trois catégories
d’immobilisations :

 Immobilisations corporelles : Elles englobent les biens d’ordre physique (réel) destinés à être utiliser
d’une manière durable pendant le cycle d’exploitation, on peut citer les terrains, les constructions, le
matériel industriel, le matériel de transport, les équipements de bureau.

 Immobilisations incorporelles : Ce sont les biens immatériels (fictif), qui ne sont pas physique, détenus
par l’entreprise sur une durée supérieure à une année. Elles englobent : les logiciels, les brevets, les
licences, le fond commercial, le droit au bail …etc.

 Immobilisations financières : Ca inclus les titres financiers acquis par l’entreprise détenus à long terme
comme : les titres de participation, les prêts, dépôts et cautionnements, valeurs mobilières…

 Les créances : Elles appartiennent à l’actif circulant, une créance est la somme d'argent qu’un client doit
payer à une entreprise. « Quand une entreprise délivre un produit ou service à un client en lui accordant
un délai de paiement, la somme due devient une créance. Si le débiteur (celui qui doit s'acquitter du
règlement) ne paye pas à temps sa créance, cette dernière devient alors un retard de paiement ou un
impayé »2.

 Les amortissements : Les immobilisations perdent de leur valeur au fil du temps, du fait de leur usure ou
de leur obsolescence. l’amortissement est le montant de la perte de valeur des actifs de l’entreprise ; leurs
valeurs est inscrites au passif du bilan.

 Les provisions pour risque et charge : « Sont inscrites au passif du bilan et sont destinées à enregistrer des
dettes probables, dont le montant ou l’échéance ne sont pas connus de façon précise. La réalisation de ces
risques est incertaine, cela constitue donc des dettes probable qui pèsent sur la société. »3

 Les capitaux propres : « sont les ressources financières que possède l'entreprise (hors dette). Une
entreprise investit et génère ses propres capitaux pour son fonctionnement mais aussi pour rémunérer ses
actionnaires. C'est au passif du bilan comptable que l'on retrouve les capitaux propre, ils forment une
ressource stable pour l'entreprise (l'autre ressource étant l'endettement) »4

 Les dettes : contrairement aux créances, on les trouves dans la parties passif du bilan ; une dette est la
somme d'argent que l’entreprise doit payer.

1
livli.fr/besoin-de-conseils/qu-est-ce-qu-un-bilan-comptable (consulté 05/2020)
2
agicap.fr/article/creance-definition (consulté le : 05/2020)
3
memocompta.fr/comptabilite/provision-risques-charges (consulté le : 05/2020)
4
l-expert-comptable.com/fiches-pratiques/qu-est-ce-que-les-capitaux-propres.html (consulté le : 05/2020)
2.2. Compte de résultat :
Est un document économique d’ordre comptable obligatoire qui synthétise l'ensemble des produits et
des charges d'une entreprise pour une période donnée.

Il récapitule la totalité des flux qui ont impacté le patrimoine de l'entreprise pendant une année
d’exercice ; Ces flux subissent des augmentations et des diminutions.

Le compte de résultat permet d'évaluer la performance de l'entreprise, il informe d’une autre part
l’ensemble des dirigeants internes ainsi que les individus externes et reflète la rentabilité de l’activité et la
solvabilité de la firme.

Le bilan et le compte de résultat forment deux documents obligatoires essentiels mais à vocation
différente, puisque le bilan délivre une image de la situation finale des actifs et ressources de l’entreprise ;
Quant au compte de résultat, il montre toutes les transactions qui ont été faite au cours du dernier exercice
comptable. Néanmoins nous pouvons citer quelques points communs :

 Ils reflètent l’activité de l’entreprise.


 Ils sont établis lors de la clôture de l'exercice comptable.
 Ils ont chacun deux colonnes qui doivent être égales.

2.3. L’annexe des états financiers :


C’est un état qui contient des informations permettant d’approfondir la compréhension des autres états
financiers. Il explique les règles et méthodes comptables adoptées par l’entreprise ; des informations sur
des entités associées, filiales,… ; Ce document est d’une grande utilité pour l’analyse financière.

Vous aimerez peut-être aussi