Vous êtes sur la page 1sur 50

EMI – DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE

ÉLÉMENTS DE MACHINES

PRÉSENTATION INFORMATISÉE

Chapitre 2
Roulements
Paliers de roulement ou lisses
Introduction
• Techniques pour réduire le frottement
entre deux surfaces en mvt relatif:

2
Différents paliers lisses

Radial

De butée Pour guidage 3


Lubrifiants et régimes de lubrification

• Solides (poudres): graphite, Téflon, etc


– pas utilisés pour les roulements
• Pâteux (graisses) 90% huile + agent épaississant +
additifs
• Liquides (huiles)
– Barbotage
– Circulation, pompage, filtrage
– Jets d’huile sous pression
– Brouillard d’huile atomisé dans un jet d’air

4
Régime sec
• Lubrification solide
• Aspérités en contact
• Applications: charges élevées et vitesses faibles
• Régime qui n’est pas utilisé dans les roulements
Régime onctueux (Boundary layer lubrication)
• Lubrifiant pâteux ou liquide
• Aspérités en contact
• Régime onctueux si v 0,3 m/s
• 0,02 <  < 0,2
• Remarque: onctuosité est la capacité d’un lubrifiant à être
retenu par une surface
Note : souvent, les coussinets sont composés de poudre de
bronze compactée. La porosité permet une imprégnation
5
de lubrifiant (30 % du volume du métal fritté) .
Régime hydrostatique

• Dans ce régime le lubrifiant est introduit sous pression


entre les surfaces
• Régime hydrostatique si v < 0,05 m/s
• Le coefficient de frottement est très faible
• Aucun contact entre les surfaces
• Régime qui n’est pas utilisé dans les roulements

6
Régime hydrodynamique

• Le film d’huile se forme sous l’action du mouvement des


pièces, de la viscosité et de la géométrie.
• Régime hydrodynamique si v > 0,1 m/s
• Applications: paliers lisses, patins hydrodynamiques, etc.

7
Régime hydrodynamique (suite)

fluide

Au repos En fonctionnement
Les surfaces sont séparées par le film de lubrifiant

8
Régime élastohydrodynamique

La déformation élastique des surfaces, la vitesse relative


des surfaces, la géométrie, l’augmentation de la viscosité
due aux pressions élevées entraînent la formation d’un film
d’huile
(épaisseur du film  1.5  la hauteur des aspérités)

Les deux surfaces évaluée par la


sont de géométrie rugosité efficace
différente. des surfaces.

9
10
Régimes de lubrification dans les roulements

90% des roulements sont


lubrifiés à la graisse

11
Roulements
Définition : Élément permettant de supporter un arbre et qui utilise
des éléments roulants pour minimiser la friction.

• gorges profondes avec ou sans


Billes ouverture de remplissage
• contact angulaire
auto - alignant
Roulements • de butée
Différents types de rouleaux :
cylindriques, sphériques,
Rouleaux à aiguilles, coniques.
Roulement à rouleaux peuvent
supporter des charges radiales
12
et axiales.
Types de roulements

13
Roulement à gorges profondes

largeur

bague extérieure

diamètre extérieur
bague intérieure

face

alésage bille

cage

Figure 7.1 14
Remplissage des roulements à billes à
gorges profondes

15
Différentes séries

16
Roulements à billes avec joint d’étanchéité
ou avec déflecteur

17
Roulements à billes à contact angulaire

18
Roulements à rouleaux cylindriques

19
Roulement à rouleaux sphériques

20
Roulements à rouleaux coniques

21
Roulements à aiguilles

22
Palier appliqué
en tôle Galet de came

Palier appliqué

Palier
Embout avec rotule

23
24
Question

Dans un montage avec roulements à billes ou à rouleaux,


est-il physiquement possible que les deux bagues
( intérieur et externe) tournent dans le même sens et à des vitesses
de rotation différentes?

25
14.5 Montage des roulements
• Aspect très important
• Chaque nouveau montage est un nouveau défi pour
le concepteur.

Point à considérer

• Type d’ajustement entre l’arbre, les bagues et le


bâti
• Disposition axiale.

26
Ajustement arbre, bagues et bâti

Ajustement libre facilite le montage mais peut permettre


le mouvement relatif des composantes.

Règle : Ajustement serré si nécessaire


Ajustement libre ailleurs.

La bague qui subit une variation de la position de l’effort sur


sa circonférence est ajustée avec interférence.

27
Cinématique du roulement
Cinématique du roulement Condition de Ajustement
chargement
1 Bague intérieure tournante charge tournante sur Bague intérieure
Bague extérieure fixe bague intérieur ajustée avec
Direction constante de la charge interférnence

2 Bague extérieure tournante Charge fixe sur Bague extérieure


Bague intérieure fixe bague extérieure ajustée avec jeu
Direction de la charge tournante
avec la bague extérieur

3 Bague extérieure tournante Charge tournante sur Bague intérieure


Bague intérieure fixe bague extérieure ajustée avec jeu
Direction cte de la charge

4 Bague intérieure tournante Charge fixe sur Bague extérieure


Bague extérieure fixe bague intérieure ajustée avec
Direction de la charge interférence
tournante avec la bague
intérieurextérieur
28
Situation 1 Situation 2
Imbalance

Weight
Situation 4
Situation 3 Imbalance

Weight
29
Positionnement axial des roulements
Principes :

• l’arbre ne doit pas pouvoir bouger


(aucun mouvement axial)
• on doit minimiser l’effet de l'expansion thermique.
• pour chaque direction, la charge axiale doit être prise
par un seul roulement à la fois.

30
Exemples de montages

En général

Utilisé pour les arbres courts.

31
32
Locating Non-locating Locating Non-locating

Locating Non-locating "Cross-location"

Face à face Dos à dos Tandem 33


(flexible) (rigide) (charge axial unidirectionnelle)
34
35
36
Montage - autres considérations

37
Montage - autres considérations

38
Résistance des roulements

Fatigue
cause : contraintes de contact trop grandes
Modes de faillite
Usure
cause : lubrification et agents abrasifs

Deux méthodes  Deux durées  La plus courte est la durée utile

39
Fatigue

• les bagues et les éléments roulants sont soumis à des efforts


de contact cycliques
• les éléments roulants sont les plus sollicités

L’étude du contact Billes-Bagues ou Rouleaux-Bagues est


très complexe :

• Tous les éléments sont élastiques


• Présence d’un film d’huile
• Effet de roulement
40
Commentaires Dans la zone de contact :
• le champ des contraintes est complexe
• max est sous la surface
• les fissures s’amorcent aux points de max
• propagation et arrachement des particules
max (piqûres)

max
max pression  Problème trop complexe pour méthode
de contact théorique
 Approche empirique et statistique
L’approche proposée ne tient pas compte :
• des conditions de lubrification
• de la qualité du montage
• de la présence possible d’agents
41
corrosifs ou abrasifs.
Approche de base pour le calcul des roulements

Travaux expérimentaux montre que 1


1 LK
L  où 3  a  4 FRa
a
F 1
Dans le livre d'éléments de machines on a a 
10 LR  K a
3 C
LRC a  L FRa
Équation de base 3.33
C 
a
C  L  LR  
L  LR  
 FR   FR 

L : Durée de vie en révolution


LR : Durée de vie égale à 9  107 rev charge C et fiabilité de 90%

C : Capacité pour durée de vie 9  107 cycles


42
FR : Capacité du roulement pour une durée de vie L
Sélection des roulements

3.33 0.3
 C   L 
L  K R LR   CReq  Fe K a  
 Fe K a   K R LR 

C  Capacité de charge du roulement ( Tableau 14.2 )


CReq  Capacité de charge requise
LR  Durée de vie (9 107 rev.) correspondant à la capacité
de charge C
L  Durée de vie correspondant à Fe
Fe  Charge radiale équivalante
Ka  Facteur d'application
K R  Facteur de fiabilité
43
Effet des charges axiales (Thrust load)
Note : roulement à rouleaux cylindrique
Ft < 0,2 C
capacité de charge radiale
du roulement.

FR  charge radiale
Ft  charge axiale
Fe  chargement radial équivalent 44
Effet des impacts

Durées de vie suggérées

45
Fiabilité (facteur KR)
Distribution
de Weibull

L50 = 5 L10

L10  10 % de défaillance
ou 90 % de fiabilité

46
Table 14.2

47
Informations fournies par les manifacturiers
Figure 14.11 Shaft and housing
shoulder dimensions.

48
Choix des roulements en fonction de la vitesse

49
Coefficient de frottement

Défauts d’alignement

50

Vous aimerez peut-être aussi