Vous êtes sur la page 1sur 20

Introduction

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-1


ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-2
Résumé du chapitre
? Définition d'un Système d'Information Géographique
? Les différents formats de données
? Les différents types d'entités
? Les métadonnées
? Les relations spatiales
? Logiciels clients / Logiciels serveurs
? Trois applications distinctes
? ArcCatalog™
? ArcMap™
? ArcTools™

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-3

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-3


Qu'est ce qu'un SIG ?
? Définition
? 5 composantes majeures
? Le matériel
? Les utilisateurs
? Les logiciels
? Les données
? Les méthodes

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-4

Définition
Il existe de nombreuses définitions d’un Système d’Information Géographique (SIG). Très simplement, un
SIG est un outil informatique qui permet d’intégrer, de localiser, d’analyser et de représenter des données
qui ont ou non une dimension géographique.
Pour fonctionner, il est nécessaire d'associer tous les éléments suivants :
•Les personnes : c’est l’élément le plus important dans un SIG. Les personnes doivent définir les
traitements et développer les procédures d’exploitation.
•La disponibilité et l’exactitude des données : elles conditionnent les possibilités d’interrogation
et d’analyse.
•Le matériel : les capacités du matériel conditionnent la rapidité d’exploitation, la facilité
d’utilisation et le type de sortie possible.
•Les logiciels : on entend par là les SIG, mais aussi les logiciels de bases de données, de dessin,
de statistiques, d’imagerie ou d’applications spécifiques.
•Les procédures de traitement de l’information : la mise en place d’un SIG suppose l’application
de certaines règles et procédures.

Fonctions
La combinaison de tous ces éléments donne accès aux fonctions de base suivantes :
•La saisie, le stockage et la gestion de données.
•Le traitement, l’analyse, la sélection et l’affichage de données.
•La production de cartes, rapports, tableaux et autres synthèses d’information.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-4


Les données géographiques
? L'information géographique regroupe deux types de données :

Données spatiales Données attributaires


Géométrie et localisation de l'objet Informations descriptives de l'objet

Règles de
comportement

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-5

L’information géographique
L'information géographique peut être définie comme étant une représentation de la réalité localisée dans le
temps et dans l'espace. Elle possède deux composantes : les données spatiales (liées parfois entre elles par
des règles de comportement) et les données attributaires.

Données spatiales
Les données spatiales représentent des objets géographiques associés avec leur localisation dans le monde
réel (données localisées). Les objets géographiques sont représentés sur les cartes par des points, des lignes
et des polygones.

Données attributaires
Les données attributaires décrivent des propriétés particulières des objets géographiques, telles que le
numéro d’une parcelle, la largeur d'un pont, le type de végétation …

Une capacité puissante des SIG réside dans le lien établi entre les données spatiales et les données
attributaires. Par exemple, une parcelle porte un numéro. Ces deux éléments illustrent la relation existant
entre l'espace et l'attribut.

Associer les deux types de données


Un SIG relie les données spatiales et attributaires pour effectuer diverses opérations telles que :
- L’affichage cartographique d’objets géographiques et de leur description
- L’interrogation de bases de données géographiques
- L’analyse géographique

Les règles de comportement


Chaque objet géographique possède ses propres règles de comportement par rapport aux objets qui
l'entourent. Ces dernières doivent parfois être prises en compte lors de l'étude d'une zone géographique.
Par exemple, dans la réalité, une route nationale ne coupera jamais une autoroute. Ces différentes règles
peuvent être définies et stockées facilement dans les géodatabases.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-5


Organiser les données dans un SIG
? Un SIG organise les informations géographiques sous forme de
couches (appelées aussi thèmes, calques, plans ...)
? Chaque couche représente un ensemble de données similaires

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-6

Organisation des données dans un SIG


Une base de données géographique est le coeur d'un SIG car elle permet de stocker les données spatiales
mais aussi les données attributaires. Elle est constituée d'une série de couches d’information géographique
organisées de façon efficace pour être utilisée par une ou plusieurs applications.

Thèmes d’information géographique


Les entités géographiques (objets géométriques) sont organisées en couches d'information. Par exemple,
une carte de base peut être organisée en couches telles que les limites administratives, le réseau
hydrographique, le réseau routier, les lignes EDF ou les postes téléphoniques.
Les entités peuvent être organisées en fonction de ce qu'elles représentent (les cours d’eau ou les routes
sont des entités linéaires), mais elles sont généralement mémorisées dans des couches distinctes car leurs
attributs sont différents.

Données reliées
Les données géographiques se caractérisent par deux composantes : les données spatiales et les données
attributaires. Ces deux types de données ont deux structures différentes. Ils sont reliés par un code unique
qui est stocké à la fois avec les données spatiales et les données attributaires.
•Les données attributaires sont stockées dans des tables et sont gérées par un SIG ou par un
Système de Gestion de Base de Données Relationnelles (SGBDR).
•Les données spatiales sont stockées dans des fichiers et gérées par le SIG.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-6


Les formats de données
? Format Vecteur

? Format Raster

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-7

Deux formats de données différents peuvent être utilisés pour stocker l'information géographique.
Le format "vecteur" (ou objet) permet de représenter et de localiser chaque objet du monde réel en utilisant
des formes géométriques tandis que le format raster (ou image) présente une image de la réalité.

Le format "Vecteur"
Les données au format "vecteur" permettent de définir individuellement chaque objet de la réalité par une
forme géométrique (entité) telle qu'un point, une ligne ou un polygone. Chaque type d'objet est défini par
un couple de coordonnées X,Y (points) ou par une série de couple de coordonnées X,Y (lignes ou
polygones), chaque couple étant relié à son voisin par une corde.

Le format "Raster"
Les données au format "raster" utilisent une matrice de cellules carrées (ou pixels) pour modéliser les
objets du monde réel. Seul un couple unique de coordonnées indiquant les coordonnées d'un coin de
l'image (généralement le coin en bas à gauche), le nombre de lignes et de colonnes ainsi que la taille des
cellules sont stockés. Ces informations permettent de localiser l'image dans l'espace géographique.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-7


Les différents types d'entités
? Trois formes de base

? Entités multiparties
? Pour un objet, il existe plusieurs modes de représentation

Exemple : rivières

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-8

Les utilisateurs de SIG sont amenés à représenter des phénomènes ou des objets du monde réel en utilisant
différents types d’entités.

Entités de base
Il existe trois formes de base utilisées pour représenter des objets du monde réel : des points, des lignes ou
des polygones. Ces formes sont souvent appelées objets géométriques, entités géométriques ou types
d'entités.
•Points
Les points définissent des localisations discrètes qui sont trop petites pour être représentées par des lignes
ou des surfaces, telles que les localisations de cabines téléphoniques ou des immeubles.
•Lignes
Les lignes représentent des objets géographiques trop proches pour être représentés par des surfaces (ex:
les rues, les réseaux d’assainissement, ...) ou dont la longueur est disproportionnée par rapport à la largeur
(ex: les ruisseaux, les routes, ...) ou encore les objets linéaires qui ont une longueur mais pas de surface
comme des lignes d’altitude.
•Surfaces
Les surfaces (ou polygones) sont des éléments fermés qui représentent des entités du monde réel telles que
les départements, les districts, les parcelles, les types de sol ou les plans d’occupation du sol (POS).

Entités multiparties
Les entités de base peuvent parfois être assemblées en entités multiparties ou composites. Par exemple, les
entités de type multipoints représentent des ensembles de points logiques. Au lieu de représenter chaque
arbre individuellement, une entité de type multipoints regroupera tous les points portant une même
caractéristique (une entité pour l'ensemble des conifères, une entité pour l'ensemble des feuillus… ).

Mode de représentation des données


Le choix du mode de représentation de l'information géographique influence souvent l'affichage et
l'analyse des informations. Un même objet géographique peut être représenté de différentes façons. Dans
l'exemple ci-dessus, vous pouvez visualiser deux représentations différentes d'une rivière : soit par des
entités de type lignes, soit par des entités de type polygones.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-8


Le concept «classes d'entités»
? Regroupent des objets abstraits en unités homogènes
? Possibilité de créer des classes d'entités composées de points, de
lignes ou de polygones.

Nationales

Une classe
d'entités
Départementales linéaires
"Routes"

Autoroutes

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-9

Nous avons vu que les objets du monde réel peuvent être représentés en utilisant des points, des lignes ou
des polygones. Cependant, il est impossible de stocker des entités individuelles en groupes logiques. Les
classes d'entités permettent de regrouper des entités homogènes dans une seule et unique unité.

Regrouper les objets en unités homogènes


Dans l'exemple ci-dessus les autoroutes, les nationales et les départementales peuvent être regroupées dans
une seule classe d'entités linéaires nommée "Routes". Tous les clients de chaque magasin franchisé
peuvent être regroupés dans une classe d'entités ponctuelles nommée "clients". Les départements d'une
même région peuvent être regroupés dans une classe d'entités surfaciques nommée "Région".

Créer des classes d'entités ponctuelles, linéaires ou surfaciques


Vous pouvez créer des classes d'entités représentant des points, des lignes ou des polygones. Un jeu de
données peut parfois supporter des classes d'entités contenant des entités multiparties. Par exemple, dans
une classe d'entités multipoints au lieu de représenter chaque point en tant qu'entité unique, une entité est
constituée d'un ensemble de points.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-9


Les métadonnées
? Des "données sur les données" (précision, description
des données … )

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-10

Les métadonnées
Une capacité puissante des SIG réside dans le lien établi entre les données spatiales et les données
attributaires. En raison des aspects techniques (formats… ) et législatifs (propriétés intellectuelles, diffusion
des données publiques), ainsi que de l'explosion des informations, l'organisation des données pose
actuellement de plus en plus de problèmes.

Les métadonnées sont des données sur les données. Elles fournissent rapidement des informations
concernant n'importe quel élément stocké dans une couche d'informations telles que :
•Les éléments d'identification de la couche (nom, date, mot-clé… )
•La qualité des données
•L'organisation spatiale des données (raster ou vecteur) ainsi que le système de référence géographique.
•La description des objets et attributs
•La distribution des données (contacts, formats… )
•La référence des métadonnées (auteur… )

ArcView™ 8 fournit tous les outils pour créer, éditer ou consulter des métadonnées. Ces dernières sont
stockées avec les données et sont prises en compte par tous les outils d'administration (copie, suppression,
changement de nom… ). Vous en apprendrez plus sur les fonctions de création, d'édition ou de consultation
des métadonnées dans le cours ArcView™ 9 - Niveau II.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-10


Notion d'échelle
? Cartes à grande échelle
? Cartes à petite échelle
? Définir et afficher l'échelle

Rivière Ville

1: 500 1: 25 000

Riv
ièr
e *
Ville

1: 25 000 1: 250 000

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-11

Notion d’échelle

Le concept important et souvent mal compris en cartographie est celui de l’échelle de la carte. Afin de
représenter une portion de la surface de la terre sur une carte, la surface doit être réduite. La mesure de
cette réduction est exprimée par un ratio appelé "échelle de la carte". Elle est définie comme le ratio de la
distance de la carte vers la distance terrain.

Par exemple, si on représente une route de 4,8 km par une ligne de 20 cm sur notre carte, les formulations
suivantes pourraient décrire l’échelle de la carte :

20 cm: 4,8 km ou 20 cm: 480 000 cm ou 1 cm: 24 000 cm ou 1: 24 000

Le deuxième élément est une fraction représentative parce que les valeurs de chaque côté des deux points
représentent la proportion entre la distance papier et la distance terrain ; ainsi, "1:24 000" signifie que "1
unité papier représente 24 000 unités terrain", "1 mètre papier représente 24 000 mètres terrain", ou "1
centimètre papier représente 24 000 centimètres terrain", etc.

L’échelle de la carte peut être exprimée de plusieurs manières, soit comme une fraction (1:50 000), comme
une expression écrite (un centimètre équivaut à 500 mètres) ou de manière graphique.

Echelle 1/50 000


1 0 1 2 3 4 kilomètres

L’échelle de la carte indique le taux de réduction d’une distance donnée pour être représentée sur la carte.

En général, les cartes à petite échelle décrivent de grandes surfaces terrain, mais ont une résolution spatiale
faible, montrant peu de détails. Par contre, les cartes à grande échelle représentent de petites surfaces
terrain, mais ont une haute résolution spatiale, montrant plus de détails. Les entités sur des cartes à petite
échelle représentent de manière plus juste les entités du monde réel parce que le facteur de réduction est
plus petit que pour une grande échelle. Lorsque l’échelle de la carte diminue, les entités doivent être
simplifiées ou ne pas être montrées du tout. Par exemple, à une échelle de 1:100.000 (1 cm = 1 km), il est
difficile de représenter les entités dont la longueur ou la largeur est inférieure à 100 mètres, parce qu’elles
feraient 1 mm de long ou de large sur la carte.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-11


Les relations spatiales
? La position relative des entités dans l’espace détermine leurs
relations spatiales
? Un logiciel SIG permet d’exploiter les relations spatiales entre les
entités

PLAGE

Le casino est-il adjacent à


la plage ?
Quelle distance sépare CASINO

l'hôtel du casino ?
Quels sont les hôtels HOTEL

situés à moins de 500 m


de la plage ?

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-12

Relations spatiales entre les entités


Les relations spatiales entre entités géographiques sont basées sur la localisation des entités. Ces relations
implicites sur une carte communiquent des informations à l’utilisateur. Par exemple, "il y a un ruisseau qui
traverse un parc d’est en ouest et le parc est adjacent à une forêt".

Voici quelques types de relations qui peuvent être mis en évidence :


•La connectivité: Décrit le(s) lien(s) entre différentes entités cartographiques (par ex. les
bouches à incendie sont connectées à des conduites d’eau.)
•L’adjacence: Décrit les entités adjacentes (proches de) à une autre (par ex. la zone
pavillonnaire est adjacente à un parc.)
•La proximité: Décrit les entités qui sont proches d’une autre entité (par ex. la maison est située
près d’un ruisseau.)
•L’intersection: Décrit les entités qui en intersectent (croisent) d’autres (par ex. la ligne de
chemin de fer intersecte la rue principale.)
•La contenance: Décrit les entités qui sont localisées dans une surface (par ex. un abri se trouve
à l’intérieur d’un parc.)
•La position relative: Décrit la position relative entre des entités (par ex. le parc se situe au Nord-
Ouest de la ville.)
•La différence d’altitude: Décrit la différence de hauteur entre des entités (par ex. l’abri du garde
forestier se trouve plus haut que la rivière.)

Ces relations peuvent être utilisées pour trouver des informations utiles sur une carte. Par exemple:
•Déterminer un site favorable à l’enfouissement de déchets qui ne doit pas être localisé près d’un
ruisseau ou d’une zone résidentielle.
•Déterminer la meilleure route entre une caserne de pompiers et une habitation.
•Trouver les zones qui peuvent être observées depuis une position particulière.
•Visualiser l’occupation du sol dans une zone donnée.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-12


Qu'est ce qu'ArcGIS ?

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-13

ArcGIS est un système convivial destiné à répondre aux différents besoins des utilisateurs. Il regroupe des
logiciels clients (ArcView™ , ArcEditor™ , ArcInfo ™ et ArcExplorer™ ) et des logiciels serveurs (ArcSDE™
et ArcIMS™ ).

En fonction des besoins utilisateurs, il est possible de choisir un ou plusieurs composants ArcGIS. Avec
ArcView™ , ArcEditor™ et ArcInfo ™ , vous pouvez gérer vos sources de données. Avec ArcSDE™ ou
ArcIMS ™ vous les partagez avec d'autres utilisateurs. Seuls ArcEditor™ et ArcInfo ™ offrent des outils de
modification des données ArcSDE™ .

Les composants d'ArcView™ , d'ArcEditor™ et d'ArcInfo ™ sont bâtis sur la même technologie et
constituent le sujet de ce cours. ArcSDE™ et ArcIMS™ font chacun l'objet d'un cours particulier. Pour plus
de renseignements sur ces logiciels, interrogez le formateur.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-13


ArcView™ 9

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-14

ArcView™ 9 est un Système d'Information Géographique puissant destiné à vous apporter la solution pour
visualiser, interroger, analyser et mettre en page vos données. Il fournit des outils interactifs pour explorer,
sélectionner, afficher, éditer, analyser, symboliser et classifier vos données ou pour créer
automatiquement, mettre à jour ou gérer vos métadonnées. ArcView™ 9 comprend ArcCatalog, ArcMap et
une version allégée d'ArcToolBox.
ArcView™ 9 vous permet aussi de parcourir ou de charger automatiquement l'information géographique
disponible sur le World Wide Web. Le menu Fichier d'ArcView™ 9 offre une connexion directe à
Geography Network (cf chapitre intitulé Manipuler les données spatiales).

Du fait de l'utilisation de la technologie COM (Component Object Model), il est possible de personnaliser
complètement ArcView™ en construisant des macros VBA (Visual Basics for Application) fournit avec
ArcView™ ou en créant vos propres extensions dans des environnements standards de développement tels
que Visual Basic , C ++ ou Delphi.
ArcView™ 9 fonctionne en accord avec l'ensemble des produits ArcGIS y compris ArcSDE™ et ArcIMS™ .
Il fonctionne avec toutes les nouvelles extensions ArcView™ 9 telles que Spatial Analyst™ , 3D Analyst™ ,
ArcPress™ et Geostatistical Analyst™ .

Avec ArcView™ 9 vous pouvez :


•Explorer, afficher et interroger vos données spatiales en utilisant un panel d'outils
•Editer les fichiers de formes ArcView™ ou les géodatabases personnelles.
•Réaliser des opérations d'analyses spatiales
•Créer des cartes de qualité en utilisant des outils ou des assistants.
•Réaliser des diagrammes en 2 ou 3 dimensions
•Créer et gérer des annotations
•Échanger de nombreuses sources de données.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-14


Les applications
ArcCatalog ArcMap

ArcToolbox
(données) (documents
cartographiques)

(outils)
Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-15

Trois nouvelles applications permettent de travailler dans l'environnement bureautique (Windows NT)
d'ArcView™ : ArcToolBox, ArcCatalog et ArcMap.

ArcToolBox:
ArcToolBox est l'application permettant de traiter les Couvertures, les Grilles, les TIN, ... à l'aide des
commandes ARC d'ArcInfo ™ Workstation.

ArcCatalog:
ArcCatalog est l'application permettant de gérer, de consulter et de documenter vos sources de données.

ArcMap:
ArcMap est l'application centrale d'ArcGIS. Elle permet de visualiser, de créer, de modifier, d'analyser et
de présenter vos données spatiales et attributaires.

Personnaliser l'interface :
Tous les composants COM sont accessibles aux développeurs en utilisant un langage de programmation
COM tels que Visual Basic, C++ et J++. Vous pouvez utiliser des personnalisations relativement simples
telles que l'ajout ou la suppression de boutons ou d'outils des différents menus de l'interface. Vous pouvez
écrire des macros ou créer des interfaces beaucoup plus complexes.
La personnalisation d'ArcToolBox est très différente. Cette application est une application ODE (Open
Development Environment) construite avec Visual Basic. Vous pouvez personnaliser les outils visibles,
ajouter des nouveaux outils, lancer des AML (ARC Macro Language) ou démarrer de nouvelles
applications telles qu'ARCEDIT, ARC GRID, ArcCatalog ou n'importe quelle DLL ou exécutable. Même
si ArcToolBox n'est pas entièrement COM, il est fourni avec des composants réutilisables fournissant aux
développeurs des outils de traitements puissants.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-15


ArcCatalog
? Exploration de vos données : graphiques ou textuelles
? Gestion et définition de vos données
? Définition et visualisation des métadonnées.

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-16

ArcCatalog est l'application permettant de gérer vos données. Le catalogue des données présente un
ensemble de connexions vers les espaces de travail (locaux ou réseaux) dans lesquels les données sont
stockées sous différents formats (couvertures, grilles, TIN, géodatabases, tables, fichiers de formes … )

ArcCatalog fournit à l'utilisateur des fonctions de :


•Manipulation des données (créer, définir, déplacer, renommer, ...)
•Consultation des données (affichage, interrogation, ...)
•Documentation des données (métadonnées)

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-16


ArcMap
? Cette application vous offre des outils de :
? Visualisation
? Edition
? Interrogation
? Analyse
? Mise en page
? Rapport
? Diagramme

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-17

ArcMap est l'application centrale d'ArcView. Elle permet de réaliser les tâches suivantes :
•Visualiser des données spatiales et attributaires (Etiquetage, symbologie, filtrage d'entités, ...)
•Saisir et mettre à jour ces données (numérisation d'entités, saisie de données attributaires,
fonctions de capture, fonctions de construction, ....)
•Analyser et croiser les différentes couches d'information (interrogation, sélection, croisement,
création de zones tampon, calcul d’itinéraires ...)
•Créer des mises en page cartographiques afin de présenter ces résultats (cartes, rapports,
diagrammes,...)

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-17


ArcToolbox
? Outils de conversion
? Outils
? Assistants

? Conversion de formats
de données
? Conversion de système
de coordonnées

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-18

ArcToolBox est l'application permettant de traiter les Couvertures, les Grilles, les TIN, ... à l'aide des
commandes ARC d'ArcInfo ™ Workstation. Elle présente un ensemble de plus de 100 outils de conversion,
de traitement et d'analyse présentés sous la forme d'assistants. Les tâches définies avec ces outils peuvent
être exécutées en local ou sur un serveur de géotraitement. Elles peuvent aussi être planifiées.

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-18


Obtenir de l'aide
? Rubrique d'aide : Sommaire, Index, Rechercher, Favoris

? Aide pour boutons, outils, menus


? Aide pour boîte de dialogue : touche F1
Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-19

Utilisation de l’Aide d’ArcView™


Le système d’aide en ligne est un outil essentiel dans votre travail quotidien avec les logiciels d'ArcGIS.
Ses nombreuses rubriques sont faciles à consulter et vous guident pas à pas dans l’exécution de tâches
spécifiques. L’aide comprend par ailleurs un glossaire des termes utilisés dans ArcView™ et dans les SIG.
Aide contextuelle
Pour afficher la rubrique d’aide décrivant un bouton, un outil ou une commande de menu spécifique,
cliquez sur le bouton Aide contextuelle, puis sur le bouton, l’outil ou l’option de menu qui vous intéresse.
Aide spécifique aux boîtes de dialogue
Pour accéder à la rubrique d’aide documentant une boîte de dialogue particulière, appuyez sur la touche F1
après avoir affiché la boîte de dialogue concernée.
L’onglet Sommaire
Pour consulter la teneur de l’Aide d’ArcView™ , choisissez Rubriques d’aide dans le menu Aide et cliquez
sur l’onglet Sommaire de l’aide. Les différentes sections de l’aide sont organisées sous forme de livres. Le
bouton Ouvrir donne accès à la table des matières du livre sélectionné ; le bouton Afficher donne accès à
une rubrique d’aide particulière.
L’onglet Index
Pour consulter l’index de l’Aide, choisissez Rubriques d’aide dans le menu Aide et cliquez sur l’onglet
Index. Dès que vous tapez un mot (ou les premières lettres seulement), une liste d’entrées d’index apparaît
pour ce mot. Choisissez l’entrée qui vous intéresse et cliquez sur le bouton Afficher pour accéder à la
rubrique correspondante.
L’onglet Rechercher
Pour trouver un mot particulier dans l’Aide, choisissez Rubriques d’aide dans le menu Aide et cliquez sur
l’onglet Rechercher. Cette fonction permet de chercher des termes spécifiques et des phrases dans les
rubriques d’aide, au lieu de chercher des informations par catégorie.
Hypertexte
L’Aide d’ArcView™ repose sur la notion d’hypertexte et vous permet donc de naviguer en toute liberté
d’une rubrique d’aide à une autre en cliquant sur les mots affichés en vert dans le texte, appelés renvois
(ou liens hypertexte).

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-19


Résumé de l’exercice
? Visualiser les couches d’entités et leur organisation

? Données spatiales - données attributaires

? Identifier les entités

? Données vecteur - données raster

? Visualiser les métadonnées

? Visualiser les relations existantes entre les entités


géographiques

Copyright © 2004 – ESRI France - Tous droits réservés ArcView™ 9 - Niveau I 1-20

ArcView™ 9 - Niveau I Introduction 1-20

Vous aimerez peut-être aussi