Vous êtes sur la page 1sur 1

Cette valeur est plus petite que toutes les limites d’une âme en flexion pure (72 Tableau

 = 58,3) mais elle dépasse la valeur limite de la classe 3 (42  = 34) en 5.3.1(1)
compression pure.

La question qui doit alors être posée est : « Quelle sorte de distribution de
contraintes - élastique ou plastique » est correcte ? »

Supposons, d’abord, une distribution parfaitement plastique :

Nous avons, dans ce cas :

NSd = dN  tw  fy

 d = (d + dN )/2

où :
1  dN 1  N Sd 
 = 1 +  =  1 + 
2  d  2  tw f y d 

1  1200  103 
= 1 +  = 0,774
2  12  355  514 

On remarque que la limite (d/t) pour la Classe 2, c’est-à-dire :


456 
= 40,8 est dépassée.
13   1

Cela signifie qu’il faut supposer une redistribution élastique.

b Tableau
z 5.3.1(1)
fy
r C

y y
h d
tw

tf T
 fy
z

Page 8

Vous aimerez peut-être aussi