Vous êtes sur la page 1sur 8

Exercices sur les fonctions trigonométriques réciproques 7 1°) Étudier la fonction f : x  Arct an  x  1  Arc tan x  Arc tan  x  1 (parité,

n  x  1  Arc tan x  Arc tan  x  1 (parité, sens de variation et limites).


En déduire le nombre de solutions dans R de l’équation Arct an  x  1  Arc tan x  Arc tan  x  1  m (E) suivant
1 On considère la fonction f définie par f  x   Arctan
1 x la valeur du réel m.
2°) a) Rappeler sans démonstration la formule donnant tan  a  b  où a et b sont deux réels tels que a, b, a  b
.
1 x
1°) Déterminer l’ensemble de définition D de f.
2°) Simplifier l’expression de f  x  pour x  D.

ne soient pas de la forme  k  , avec k entier relatif.


2

b) Rappeler sans démonstration la formule donnant tan   a  où a est un réel qui n’est pas de la forme
Indication : Poser y  Arccos x .
2 
2 Soit f la fonction définie par f  x   Arctan
1  x2  1 
.  k  , avec k entier relatif.
x 2
1°) Peut-on prolonger f par continuité ? 
2°) Simplifier l’expression de f. c) Résoudre l’équation (E) pour m  .
2
Indication : Poser y  Arctan x .
8 Partie A (Questions préliminaires)
Contrôler sur la calculatrice graphique. 1°) Rappeler la formule donnant tan  a  b  .
     3 
2°) Simplifier Arctan  tan x  pour x    ;  puis pour x   ;  .
3 Question préliminaire : Simplifier cos  Arcsin x  pour x    1; 1 .  2 2  2 2 
Partie B
Soit f la fonction définie par f  x   Arctan
La calculatrice est autorisée. x 3
5 4 16 .
L’objectif de cet exercice est de calculer Arcsin  Arcsin  Arcsin . 1 x 3
13 5 65 1°) Déterminer l’ensemble de définition D de f.
Indications : 2°) Pour x  D , simplifier l’écriture de f  x  .
,   Arcsin et   Arcsin .
5 4 16
Poser   Arcsin
9 On considère la fonction f définie sur R par f  x   Arctan  x  1  Arc tan x .
13 5 65

• Démontrer que 0      . On pourra comparer  et  à des valeurs remarquables de Arcsin.

1°) Démontrer que pour tout réel x, on a : 0  f  x  
2
• Calculer cos     .
.
2
• Conclure. 2°) Démontrer qu’il existe une unique fonction g définie sur R telle que, pour tout réel x, on ait :
f  x   Arc tan g  x  .

 Arctan g  k  .
4 On considère la fonction f définie par f  x   Arccos 1  x  . n

1°) Démontrer que, pour tout réel x appartenant à l’ensemble de définition de f, on a f  x   2Arcsi n
x 3°) Pour tout entier naturel n, on pose Sn 
.
2 k 0

f  x Déterminer lim Sn .
2°) Déterminer lim . n
x  0 x

5 Question préliminaire : Simplifier Arccos(cos x) pour x   0 ;   puis pour x    ; 2  .


1 1
10 Le but de l’exercice est de calculer   Arctan  Arctan par deux méthodes indépendantes.
2 3

Partie A 1ère méthode :


 Rappeler la formule donnant tan  a  b  .

On considère la fonction f : x  Arccos 2 x 2  1 .   Démontrer que l’on a : 0    .

1°) Déterminer l’ensemble de définition de f. 2
2°) Simplifier f  x  (méthode : changement de variable)  Effectuer le calcul demandé.

2e méthode :
Partie B
1 x
 Arctan
 
On considère la fonction f : x  Arctan .
x 1 x2
Calculer f '  x  .
3
Mêmes questions avec la fonction g : x  Arccos 4 x  3 x .

Conclure.
6
Arcsin y  2Arcsin x
11 Résoudre dans R2 le système   
x2 1 .
2Arccos y  Arcsin x
. 21 Calculer la dérivée de la fonction f : x  Arctan

12 Démontrer que pour tout réel x, on a : cos  Arctan x   et sin  Arctan x  


22 Résoudre dans R les équations :

 
1 x
.
1 x 2
1 x 2 
Arcsin x  Arcsin 1  x 2  (1) ; 2Arcsin x  Arcsin 2x 1  x 2 (2).
2
13 1°) Simplifier Arc(cos x) pour x   0 ;   , puis pour x     ; 0 .
  3    3 
     3   3  23 Simplifier les expressions suivantes : Arccos  cos     et Arcsin  sin  .
Simplifier Arc(sin x) pour x    ;  , x   ;  et x    ; .     2 
 2 2 2 2   2 2
4

 1  x2   2x 
2°) Simplifier Arccos  2 
et simplifier Arcsin  2 
x2  2x 1
 1 x   1 x 
. 24 On considère la fonction f : x  Arctan .
x2  2x 1
 3
1  1  
Pour cet exercice, on donne : tan  2  1 et tan  2  1.
14 Démontrer que pour tout réel x strictement positif, on a : Arctan   x     2Arctan x   . 8 8
 
2 x  2
1°) Déterminer l’ensemble de définition de la fonction f.
 1 1 2°) Démontrer que l’on a :
f  x   2Arctan x 
15 Démontrer que :  2Arctan  Arctan . 5
4 3 7 si x   2  1 ;
4
f  x   2Arctan x  si  2  1  x  2  1 ;

16 Question préliminaire : rappeler la formule donnant tan  a – b  où a et b sont deux réels tels que a, b, 4
f  x   2Arctan x 
3
 si x  2  1 .
a  b soient différents de  k  , pour tout entier relatif k. 4
2

Soit x1 , , x2 , …, x7 sept réels deux à deux distincts. 25 On considère la fonction f : x  xArccos x.


x j  xi 1°) Démontrer que f ' s’annule en un unique réel et justifier que 0    1 .
1
Démontrer qu’il existe deux réels distincts xi et x j tels que 0  .  2°) Dresser le tableau de variations de f.
3 1  xi x j
2
Indication : On pourra supposer que x1  x2  ...  x7 et on pourra poser i  Arctan xi . 3°) Démontrer que le maximum de f est égal à .
1 2

17 Calculer la dérivée de la fonction f : x  2Arctan  


1  x 2  x  Arctan x . 26 1°) Soit x un réel appartenant à l’intervalle   1;1 .
Préciser en fonction de Arccos x l’ensemble des réels u     ;   tels que cos u  x .
18 Pour tout entier naturel m non nul, on note Cm l’ensemble des couples (x ; y) de réels non nuls tels que 2°) Soit y un réel appartenant à l’intervalle [0 ; 1].
mArctan
1 1 
 Arctan    . Préciser en fonction de Arcsin y l’ensemble des réels u     ;   tels que sin u  y .
x y 4
1°) Démontrer que pour tout réel x non nul on a : Arg  x  i   Arctan
1
 . 27 Soit x un réel appartenant à l’intervalle – 1;1 .
x 2x
2°) Démontrer que  x ; y   C m ⇔  x  i   y  i e
 Exprimer Arcsin en fonction de Arctan x.
i
». 1  x2
m
4

1 1 
3°) Démontrer que : 2Arctan  Arctan  . 28 Deviner la valeur de Arctan 1  Arctan 2  Arctan 3 à l’aide de la figure ci-dessous, puis démontrer cette
3 7 4
conjecture.
19 Calculer la dérivée de la fonction f : x  Arctan(Arctan x).

x
20 Donner une primitive sur R de la fonction f : x  .
1  x4
Indication : on pourra écrire f  x  
x
 
2
.
1  x2
2e méthode :

Raisonner par équivalences :

  
 2 x  tan   Arctan x 
  
a
1 ⇔  4
     Arctan x  

 2 4
b
2

34 Calculer le produit 1  2i 1  5i 1  8i  ; en déduire la valeur de S  Arctan 2  Arctan 5  Arctan 8 .

 5  i 4
 
 1 1
29 Démontrer que pour tout réel x  0 ;  on a : sin x  x .
2 35 Calculer ; en déduire la formule de Machin :  4Arctan  Arctan .
239  i
 
4 5 239
2  Note historique : Grâce à cette formule qu’il découvrit en 1706, le mathématicien John Machin (1680-1752)
calcula les 100 premières décimales de .
 x 1   x 1 
30 Soit f la fonction définie sur R* par f  x   Arctan  Arctan    Arctan  .

1 1 1 1
 x   x 
En 1974, la formule  12Arctan  8Arctan  5Arctan (variante de la formule de Machin due à
2x2 4 18 57 239
Calculer f '  x  . Que peut-on en déduire ? Gauss qui se démontre de la même manière en utilisant de plus l’inégalité 0  Arctan x  x pour tout réel
x  0 ), permit d’obtenir un million de décimales pour  en utilisant un ordinateur.
31
36 Calculer 1  i  239  i  et  5  i  . En déduire la formule de Machin :
 1 1
 
4
 4Arctan  Arctan .
32 On considère deux réels  et  de l’intervalle 0 ;  tels que tan   0, 6 et tan   0, 25 .
4 5 239
 2
1°) Marquer  et  avec précision sur le cercle trigonométrique. 37 Calculer S  Arctan 5  Arctan 8  Arctan 3 .
2°) On pose      .
Calculer tan  ; en déduire . 38

Partie A
33 Résoudre dans R l’équation Arccos  cos x  

.
3 1
1°) Rappeler la relation entre Arctan x et Arctan pour x  0 .
x
2°) Rappeler tan  x  y  .
34

Question préliminaire :
Partie B
Rappeler sans démonstration la formule pour tan  a  b  en fonction de tan a et de tan b où a et b sont deux
Soit a et b deux réels tels que ab  1 .

réels tels que a, b, a  b ne soient pas de la forme  k  , avec k entier relatif. On pose S  Arctan a  Arctan b .
2
____________________
1°) Calculer tan S .
2°) On suppose dans tout le 2°) que ab  1 .
1  2 .
 
Résoudre dans R les équations Arctan x + Arctan 2x = ; Arcsin 2 x  Arcsin x  a) On suppose de plus que a  0 .
4 4 1   ab
Démontrer en écrivant b  que   S  . En déduire que S  Arctan .
Indications pour l’équation 1 :
a 2 2 1  ab
b) On suppose maintenant que a  0 . Démontrer le même résultat.
Deux méthodes indépendantes. c) Vérifier que le résultat précédent reste valable lorsque a  0 .
3°) On suppose dans tout le 3°) que ab  1 .
1ère méthode : a) Justifier que a et b sont de même signe.
b) On suppose que a et b sont positifs.
Étudier la fonction correspondant au premier membre de l’équation (variations et limites) pour démontrer que  ab
Démontrer que  S   . En déduire que S  Arctan .
l’équation admet une unique solution dans R. Déterminer le signe de cette solution puis la déterminer en 2 1  ab
raisonnant par implications.
c) On suppose ici que a et b sont négatifs.

Démontrer que    S   . En déduire que S  Arctan
ab
.
QUESTIONS DE COURS
2 1  ab

Bilan : 1 Simplifier Arccos(cos x) et cos(Arccos x).

ab 2 Démontrer que la fonction Arcsinus est impaire.


Si ab  1 , alors Arctan a  Arctan b  Arctan
Exprimer Arccos(– x) en fonction de Arccos x pour x    1; 1 .
.
1  ab
ab
Si ab  1 , alors Arctan a  Arctan b  Arctan   sgn a .
1  ab 3 Donner les domaines de dérivabilité et les dérivées des fonctions Arccosinus, Arcsinus et Arctangente.
Démontrer les formules.
Partie C
4 Énoncer la propriété sur le graphe d’une fonction numérique bijective et de sa réciproque.
1 1 1
1°) Calculer A  Arctan  Arctan  Arctan . Application aux graphes des fonctions Arccosinus et Arcsinus.
2 5 8
5 Donner la relation entre Arccos x et Arcsin x pour x    1; 1 .
2°) Que démontre cette figure ?
Démontrer cette relation si possible par deux méthodes différentes.

1
6 Donner les primitives de la fonction f : t  où z est un nombre complexe.
tz

7 On considère la fonction f  Arcsin ○ cos .


1°) Étudier la parité et la périodicité de f. En déduire un intervalle d’étude I de f.
2°) Donner une expression simplifiée de f  x  pour x  I .
3°) Tracer la représentation graphique de f.
a 8 On considère la fonction f  Arccos ○ cos .
39 On considère la fonction f définie sur R par f  x   x  Arctan et f  0    .
x 1  1°) Étudier la parité et la périodicité de f. En déduire un intervalle d’étude I de f.
x 2 2°) Donner une expression simplifiée de f  x  pour x ∈ I.
On note C sa courbe représentative de f. 3°) Tracer la représentation graphique de f.
1°) Étudier les limites de f à droite et à gauche. f est-elle continue en 0 ? 9 Étude des fonctions tangente et Arctangente.
2°) a) f est-elle dérivable à gauche en 0 ?
b) Démontrer que f est dérivable en droite en 0 ; préciser la valeur de f 'd  0  et l’équation de la demi-tangente 10 Recopier et compléter les équivalences suivantes à l’aide des fonctions Arccosinus, Arcsinus et
 
T à C au point A  0 ;   .
Arctangente.
 2 sin x  y  tan x  y
cos x  y ...  ... 
2°) Calculer f '  x  pour x  »* .               ...
 x   0 ;   ... x   2 ; 2  ... x    2 ; 2 
Donner le tableau de variation de f et préciser les limites de f en + ∞ et – ∞.      
3°) La courbe C possède-t-elle une ou plusieurs asymptotes ? Si oui, en donner une équation et préciser la
position de C par rapport à l’asymptote. 11

Pour x   0 ;   , simplifier Arccos  cos x  .


4°) a) Démontrer que f établit une bijection de »  dans un intervalle J que l’on précisera.
On appelle g sa bijection réciproque.
b) Démontrer que g est dérivable en b  1  Arctan 2 et calculer g '  b  .   
Pour x    ;  , simplifier Arcsin  sin x  .
 2 2
  
Pour x    ;  , simplifier Arctan  tan x  .
 2 2
Pour x    1; 1 , simplifier cos  Arccos x  .
Pour x    1; 1 , simplifier sin  Arcsin x  .
Pour x réel quelconque, simplifier tan  Arctan x  .
  
12 Résoudre dans R les inéquations : Arc cos x 
2
; Arcsin x  ; Arctan x  .
3 4 RÉPONSES
1 1°)  1;1
13 Compléter l’équivalence : tanx  y ⇔ x   .

2 1°) lim f  0 ; 2°) f  x  


Le 18-1-2015 Arctan x

y    1; 1
0 2
x»
cos x  y ⇔ x  Arccos y  2k  k  » ou x   Arccos y  2k '   k ' » 3

x» y    1; 1
k  »  k ' »
Il y a des valeurs remarquables de Arcsin, Arccos, Artan : il s’agit des valeurs obtenues par lecture inverse
sin x  y ⇔ x  Arcsin y  2k  ou x   Arcsin y  2k '  dans le tableau des valeurs remarquables des cosinus, sinus et tangente.

  
donc 0    et 0    donc 0      ;     Arcsin
14 Écrire les relations fondamentales liant le cosinus et l’Arccosinus. 5 1 4 3 63
On a 0   et 0  
Faire de même pour le sinus et la tangente. 13 2 5 2 6 3 2 65

Il faut reprendre le corrigé avec l’énoncé modifié.


Cos Arccos ; Arcos(cosx) etc.
cos       sin 
16
Simplifier sin(Arcos), tan(Arccos) etc. 65
 
Cette égalité donne cos      cos     .
2 
   
Comme    et   sont tous deux dans l’intervalle
2  0 ; 2  , on en déduit que     2   .

5 Question préliminaire

x si x   0 ;  
Arccos  cos x  
2  x si x    ; 2 

Partie A 2°)

2Arccos x si x   0 ; 1
f  x 
2  2Arc cos x si x    1; 0

Partie B

1°) Pour l’ensemble de définition de g, on résout l’inéquation  1  4 x3  3x  1 .


On peut éventuellement étudier la fonction P : x  4 x 3  3x .
Il s’agit d’une fonction impaire.

x  » P '  x   12 x 2  3
P ' x   0 ⇔ x  
1 1 Conditions nécessaires :
ou x 
2 2
P ' x   0 ⇔ x 
  
0  Arctan x   et  Arctan x  car 0 n’est pas solution de (E).
2 2 2
1  1
On remarque que P   1  P     1 et que P 1  P    1.
1ère façon :
2  2
Arctan  x  1  Arctan  x  1 

pour x  2 ; on vérifie ensuite que 2 n’est pas solution de (E).
 1
2
Comme P est strictement croissante sur l’intervalle    ;   , strictement décroissante sur l’intervalle Arctan  x  1  Arctan  x  1  

 2
pour x   2 ; on vérifie ensuite que  2 n’est pas solution (E).
2
 1 1 1 
  2 ; 2  et strictement croissante sur l’intervalle  2 ;    . On se place dans le cas où x est différente de 0, 2,  2.
On en déduit que l’ensemble des solutions de l’inéquation est   1;1 .
L’ensemble de définition de g est donc   1;1 .
2e façon :
S’il existe x solution de (E) tel que Arctan  x  1  Arctan  x  1 

, alors Arc tan x  0 donc x  0 .
2
S’il existe x solution de (E) tel que Arctan  x  1  Arctan  x  1   , alors Arc tan x   ce qui est

2°) On pose x  cos  .
2
impossible.


g  x   Arccos 4 cos3   3cos   On transforme l’équation (E) en Arctan  x  1  Arctan  x  1 

  
 Arc tan x .
g  x   Arccos cos  4 cos   3
2 2

g  x   Arccos  cos   2  2 cos 2  3 


On peut prendre la tangente de chacun des deux membres.

g  x   Arccos  cos   2 cos 2  1  x


2
ou x  
2
(On exclut la solution négative car f est strictement croissante sur R)
g  x   Arccos  2 cos  cos 2  cos  
3 3

g  x   Arccos  cos 3       3 
8 Partie A 2°) Arctan  tan x   x pour x    ;  puis Arctan  tan x   x   pour x   ;  .
 2 2  2 2 
On pose x  cos u avec u dans l’intervalle [0 ; ]. Partie B

f  x   Arccos  cos 3u  2°)


 1
Arc tan x  si x 
D’après la question préliminaire, on a : 3 3
   
1  Arctan  tan  θ    
3Arccos x si x   ;1   3 
2  2
 1 1
1
Arc tan x  si x 
g  x  2  3Arccos x si x    ; 
 2 2
3 3

 1 9 f  x   Arctan  x  1  Arc tan x


3Arc cos x  2 si x    1;  
 2
0  f  x 

1°) x  »
2
6 2°) tan  a  b  c   tan  a   b  c   ; attention à distinguer le cas où b  c 

.
2 Trois cas : x  0 ;  1  x  0 ; x   1

1  x  0 : Arctan  x  1  et  Arctan x 
1  
La solution de l’équation est .
3 4 4
x   1 : Arctan  x  1  0 et  Arctan x 

7 2°) c) Application : 2

3°) Sn  Arc tan  n  1 ; Sn 


0 n’est pas solution de (E). 
n 
 .
2
17 f '  x   0 ; f est constante sur R ; f  x  
10 2e méthode : 
On trouve f '  x   0 pour tout réel x de l’ensemble de définition de f. Donc f est constante sur tous les
.
2
intervalles qui constituent l’ensemble de définition de f, en particulier sur  1;   . 21 f '  x  
1

Pour trouver la constante sur  1;   , il y a trois façons : f  0  , limite en   1 , limite en + ∞.


 x x2 1


11 condition :  x ; y     1; 1
2 22 Arcsin x  Arcsin 1  x 2  (1)
2
 2  On regarde l’ensemble de résolution de (1).
x  sin ; y  sin  cos . L’ensemble de définition est égal à {0}.

 
5 5 10

Utiliser Arccos y + Arcsin y = . 2Arcsin x  Arcsin 2x 1  x 2 (2)
2

Il faut impérativement faire la réciproque car on n’a pas résolu le système par équivalences. (
2Arcsin x = Arcsin 2x 1 − x 2 )
Il y a cependant moyen de résoudre le système par équivalences. 
1  1  
  

14 Démontrons que pour tout réel x strictement positif, on a : Arctan   x     2 Arctan x   .


∈− ; 
 2 2 

2  x    
2 Arcsin x    ; 
 4 4
 2
L’ensemble des solutions de l’inéquation est l’intervalle  
Soit x un réel strictement positif.
.
2
On pose   Arctan x .
 
;
 
2 2
On a :   0 ;  .
 2
1 1  x 2  1 tan 2   1
25 Pas très simple.
x     cot  2  La dérivée n’est pas agréable du tout.
2 x 2x 2tan 
 1 
f '  x   Arccos x  x    
1  1   1  x2 
Donc Arctan   x       2 et 2 Arctan x  2 . 
2  x  2 x
   Arccos x 
Donc on a :   2  2   1  x2
2 2
1  1  
1
On a démontré que pour tout réel x strictement positif, on a : Arctan   x     2 Arctan x   .
 Arccos x  x 
  
1  x2
2 x 2

  1 
16 x1  x2  ...  x7
f ''  x     1 
 x        2 x   1  x2  
3
1 1
i  Arctan xi

1 x    2 
2

  
2 2
1 x
i    ; 
 2 2
2
2 x
 
1  x2  2
3
x1  tan 1 , x2  tan 2 , …, x7  tan 7 1  x2

  1  2  ...  7 


 
 2 1  x 2  x2

1  x 
2 2
7  1  
3
2 2


3x 2  2

 i   7  1 1  x 
6
3
2 2
i 1
i 1


Donc si i i 1  i  , alors 7  1  
6

i 0  i 1  i 
6
0  tan  i 1  i  
1
3
x 0
2
1 9  4 2  x 2
 1  x2
3
Signe de f ''  x  + 0 – 10  4 2  x 2
1

Variation de f '  1 1
2 x ou x  
10  4 2 10  4 2
26 1°) ]– Arccos x, Arccos x[ 2°) [– , Arcsin y[ ∪] Arcsin y, ]
1
On ne retient que la solution .
29 Intéressant : le point en lequel la fonction auxiliaire admet un extremum peut se calculer à l’aide d’un 10  4 2
Arccos et l’on peut donner la valeur exacte de l’extremum.

30 Par limite en 0+ ou + .

1
33 cos x 
2

 k  »  2k '   k '  » 
 
x  2k  ou x
3 3

34

17  1
Équation en Arctan : x 
4

Équation en Arcsin :

Il faut commencer par donner l’ensemble auquel appartient x.

 1 1
x    1;1 et 2 x    1;1 donc x    ;  .
 2 2


Arcsin2 x   Arcsin x
4
 
sin  Arcsin 2 x   sin   Arcsin x 
4 

 cos  Arcsin x  
2 2
2x  x
2 2

2x 
2
2
 1  x2  x 
 2
 2   x  1  x2
2
 2  2

 2
 2   x  1  x 
2
1 2

 2  2

9  2 1
  2 2  x  1  x 
2 
2

Vous aimerez peut-être aussi