Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 1

Généralités sur
les titrages volumétriques
ASPECTS GENERAUX

Doser des acides, des bases, des oxydants, des réducteurs,


A quoi sert un titrage en chimie analytique?
des ions métalliques, des protéines……..

Principe d’un titrage ? Réaction entre un analyte et un réactif étalon appelé le titrant

Remarque 1 La stœchiométrie de la réaction est connue et reproductible

Objectif du titrage ? Déterminer le volume, ou la masse, ou la charge, de titrant nécessaire pour que la
réaction avec l’analyte soit complète

Connaitre la quantité de l’analyte

DEFINITIONS

Titrimétrie : Technique de dosage utilisée en chimie analytique afin de quantifier avec


précision un composant dans un matériau liquide ou solide
Méthodes titrimétriques: Un groupe de procédures analytiques où la teneur en analyte est déterminée à partir
de la quantité requise d’un réactif étalon, pour réagir de manière complète

Types de titrimétries quantitatives

Titrages volumétriques Titrages coulométriques


(Volumétrie) (Coulométrie)
Titrages gravimétriques
(Gravimétrie)
On mesure le volume du réactif étalon On mesure le temps ( et donc la
nécessaire à une réaction complète avec charge (en coulombs) nécessaire pour
l’analyte mener à terme la réaction avec
l’analyte

On mesure la masse du réactif étalon ici, ‘le réactif’ est un


nécessaire à une réaction complète courant électrique
avec l’analyte continu d’intensité
constante et connue
qui consomme
l’analyte
Termes utilisés en titrimétrie volumétrique

Solution étalon: Un réactif de concentration connue exactement qui est


utilisée pour effectuer une analyse volumétrique appelé aussi:
solution titrante standard
Consiste à ajouter un réactif étalon à une solution d’un analyte jusqu’à
Titrage:
ce qu’on estime que la réaction entre l’analyte et le réactif est complète

L’excès d’une solution étalon qui a réagi avec un analyte est


Titrage en retour:
déterminé par titrage à l’aide d’une seconde solution étalon

C’est le point de titrage où la quantité de réactif étalon ajoutée est exactement équivalente
Point d’équivalence: à la quantité d’analyte: il s’agit d’un point théorique

Remarque 2 On ne peut pas déterminer expérimentalement le point d’équivalence d’un titrage

Point de fin de titrage: C’est le point de titrage où se produit une modification physique qui est associée à la
condition d’équivalence chimique
Remarque 3 Quoiqu’on on s’efforce de minimiser les différences de volume entre le point d’équivalence et le
point de fin de titrage, ces différences existent
Erreur de titrage: C’est la différence de volume entre le point d’équivalence et le point de fin de titrage
Indicateur coloré: est ajouté à la solution d’analyte afin d’obtenir un changement physique observable (point de
fin de titrage) le plus proche possible du point d’équivalence

Remarque 4 Souvent, pour détecter le point de fin de titrage, on utilise des appareils de mesure
( colorimètres, conductimètres, voltmètres, ampèremètres, turbidimètres…..)

Etalon primaire: Un composé de très grande pureté qui sert de référence dans les méthodes titrimétriques

Critères d’un étalon primaire:


1- Haute pureté (possibilité de la contrôler par une méthode établie)
2- Stabilité dans l’air
3- Absence d’eau d’hydratation (la composition du solide ne change pas avec des variations de l’humidité relative)
4- Faible coût
5- Solubilité raisonnable dans le milieu où s’effectue la réaction
6- Masse molaire relativement élevée afin de minimiser l’erreur relative associée à la pesée de l’étalon

Remarque 5 Les étalons primaires sont rares, c’est pourquoi il faut parfois utiliser d’autres composés moins purs

Un composé dont la pureté a été déterminée par analyse chimique et qui sert de
Etalon secondaire:
référence dans les méthodes titrimétriques
Solution étalon: Les solutions étalons jouent un rôle primordial dans toutes les méthodes titrimétriques

Propriétés d’une solution étalon:


1- Être assez stable
2- Réagir rapidement avec l’analyte pour minimiser les durées d’attente entre les aditions successives de réactif

3- Réagir de manière quasi-complète avec l’analyte (point de fin de titrage satisfaisant)


4- Réagir sélectivement avec l’analyte
Remarque 6 Peu de solutions remplissent parfaitement toutes ces conditions

L’exactitude d’une méthode titrimétrique ne peut pas être meilleure que


Remarque 7
l’exactitude de la concentration de la solution étalon utilisée durant le titrage

Préparation d’une solution étalon:

1- Méthode directe
Une quantité soigneusement pesée d’un étalon primaire est dissoute dans un solvant approprié
et diluée jusqu’à un volume exactement connu.
2- Méthode par étalonnage

La solution titrante est étalonnée en la titrant avec:

a) Une masse connue d’un étalon primaire

b) Une masse connue d’un étalon secondaire

c) Un volume connu d’un étalon primaire


Remarque 8 Une solution titrante qui a été étalonnée à l’aide d’un étalon secondaire ou d’une autre
solution étalon est parfois appelée Solution étalon secondaire

Remarque 9 Les meilleures solutions étalons sont celles préparées par la méthode directe

https://youtu.be/Utc2mN4T6t4

CONCENTRATIONS DES SOLUTIONS

La concentration des solutions est exprimée de différentes manières

Pour les solutions étalons utilisées en titrimétrie, on utilise généralement


Remarque 10
la molarité ou la normalité

Vous aimerez peut-être aussi