Vous êtes sur la page 1sur 4

CLASSES DE PCSI 1, 2 et 3 - D.

L N°2 DE PHYSIQUE

Exercice 1 : Effet Döppler


1) Un camion de pompier arrive à la vitesse vers un passant immobile. Sa
sirène est allumée et émet une onde de fréquence . Le son se propage à une
vitesse . On s'intéresse à deux maxima consécutifs de l'onde : le premier front
d'onde est émis à et le second à , la période temporelle de l'onde. Faire un schéma
de la situation pour un camion immobile en représentant la position de ces deux fronts dans
l'espace à . Indiquer à quelle distance correspond la longueur d'onde . Faire de même
pour un camion mobile. Dans ce cas, représenter la nouvelle longueur d'onde et en déduire
un lien entre , , et .
2) Exprimer la fréquence du signal perçu par le passant en fonction de , et . Donner sa
valeur numérique.
3) Un radar routier automatique fonctionne sur le même principe : il envoie une onde de
fréquence sur une voiture en mouvement à la vitesse . Cette fois-ci, c'est le
récepteur qui est en mouvement. Dessiner les fronts d'ondes émis dans l'espace par le radar,
représenter puis la position de la voiture quand elle perçoit le premier signal puis le
deuxième, une période plus tard en se rapprochant du radar. En déduire un lien entre , ,
et . En déduire la fréquence du signal perçu par la voiture en fonction de , et .
4) La voiture réfléchit l'onde à la fréquence vers le radar et se comporte donc comme un
émetteur. Montrer que la fréquence perçue par le radar s'exprime par : .
5) En réalité, le radar est de biais et il faut tenir compte de l'inclinaison de la
direction du signal par rapport à celle de la voiture. Montrer que dans ces conditions sachant
que , la vitesse de la voiture peut-être mesurée à partir du décalage de fréquence
perçue par le radar par la formule :

Un radar mesure , la voiture est-elle en infraction sachant qu'elle roule en


agglomération ?

Exercice 2: Etude du son émis par une corde de guitare


A) Première partie : étude théorique
Nous étudions la propagation d'une déformation le long d'une corde d'axe et de longueur
. Nous supposerons dans cette étude que l'onde se propage sans amortissement à la célérité
le long de la corde. La déformation qui s'effectue dans la direction de sera notée ( ).
On suppose que l'action du guitariste sur la corde se traduit par l'apparition d'une onde
incidente du type ( ) ( ). La fonction ( ) modélise une onde
progressive sinusoïdale.
1) Rappeler la signification et les unités des grandeurs , et .
2) A l'extrémité de la corde, la vibration subit une réflexion. On note ( ) (
) l'onde réfléchie. Commenter le signe positif devant le second terme dans la
parenthèse ainsi que la présence du déphasage .
3) On note ( ) ( ) ( ) la vibration résultante. La corde est fixée en ,
ceci implique que ( ) . Déterminer le déphasage .

1
4) Montrer que la vibration résultante peut s'exprimer sous la forme :
( ) ( ) ( ) où ( ) et ( ) sont respectivement une fonction de la variable et
une fonction du temps que l'on explicitera.
5) La corde est fixe en . Il apparait des modes propres de vibration que l'on peut
caractériser par un entier naturel . Déterminer les longueurs d'ondes en fonction de
et de ainsi que les pulsations propres en fonction de , et de .
6) Montrer que la fonction ( ) peut s'exprimer sous la forme :
( ) ( ) ( )
7) On appelle mode fondamental le signal de plus basse fréquence et les harmoniques les
fréquences d'ordre supérieur. Exprimer la longueur d'onde du mode fondamental. Exprimer
également les longueurs d'ondes et des deux premiers harmoniques en fonction de .
Représenter ces trois modes de vibrations sur la corde de longueur .
8) On note la fréquence du mode fondamental. Exprimer les fréquences , , et des
4 premiers harmoniques en fonction de .
9) La célérité des ondes le long d'une corde de guitare est déterminée par les paramètres
physiques suivants : la masse volumique du matériau de la corde , le diamètre de la corde
et la tension à laquelle elle est soumise. On fait l'hypothèse que la célérité est liée à ces
grandeurs par une relation du type : où est un facteur de proportionnalité
(constante sans dimension) et , et des constantes. Par analyse dimensionnelle,
déterminer , et . Par la suite, on prendra .
10) Une corde de guitare de longueur est soumise à une tension .
Sachant que sa masse volumique est et que son diamètre est
. Déterminer la célérité de l'onde émise par la corde ainsi que la fréquence du
mode fondamental.

B) Deuxième partie : étude expérimentale


On enregistre le son produit par la corde de guitare au moyen d'une carte d'acquisition. Grace
à l'utilisation d'un logiciel adapté on visualise l'amplitude du signal enregistré au cours du
temps ainsi que son spectre en amplitude. Ces enregistrements sont représentés ci-dessous en
documents (1) et (2).

11) Exploitation du document 1 :

Amplitude du signal enregistré au cours du temps (document 1)

-a) Peut-on dire que le signal est harmonique ? Si non, proposer une explication (en 5 lignes
maxi).
-b) Le signal est périodique (nous visualisons ici environ une période et demi). Déterminer la
fréquence du signal et comparer cette fréquence à .

2
-c) Déterminer une valeur approchée de la fréquence de l'harmonique de plus grande
amplitude.

12) Exploitation du document 2 :

Spectre en amplitude du signal (document 2)


La figure ci-dessous présente le spectre du signal enregistré à l'aide du module FFT d'un
logiciel d'acquisition. Dans cette étude, on ne tiendra pas compte du trait d'amplitude qui
apparait sur l'axe d'amplitude (à fréquence nulle) qui est liée au protocole expérimental.

-a) Commenter ce document (5 lignes maxi).


-b) Déterminer la fréquence du mode fondamental. Cette valeur est-elle conforme à la valeur
attendue ?
-c) Quelle relation existe-t-il entre la fréquence du mode fondamental et la fréquence des
différents harmoniques ? Ceci est-il en accord avec ce qui a été établi à a question 8) ?
-d) Comparer la fréquence de l'harmonique de plus grande amplitude au résultat de la question
11-c) et commenter.

Exercice 3 : Le chant des dunes


Lors d'un trekking dans le désert du Sahara, Saar reste sans voix devant la puissance et la
beauté du chant d'une dune provoqué par une avalanche de sable. Aussi enregistre-t-il le son
émis à l'aide de son téléphone. Le signal obtenu ainsi que son analyse spectrale sont
représentés sur la figure ci-dessous :

3
Saar peut ainsi comparer cet enregistrement avec celui préalablement réalisé du bruit du vent
soufflant dans le même désert présenté sur la figure suivante :

1) En quoi le chant des dunes se démarque t-il clairement du bruit du vent ?


2) Lors de l'avalanche, les grains de sable roulent les uns sur les autres. Soumis à
l'accélération de la pesanteur , ils s'entrechoquent alors avec une fréquence qui ne dépend
que de leur diamètre . On cherche la fréquence sous la forme . Déterminer et
par analyse dimensionnelle. Nous admettrons que .
3) En déduire une estimation du diamètre . On prendra .
4) Le chant des dunes impressionne par la puissance du son émis. Pour la justifier, nous
devons faire l'hypothèse que les différentes couches de grains en mouvement émettent de
façon synchrone. Raisonnons sur deux sources sonores émettant les ondes de fonctions d'onde
( ) ( ) et ( ) ( ).
-a- Qualifier et comparer les deux ondes.
-b- Utiliser la représentation de Fresnel pour déterminer l'amplitude de l'onde résultante :
( ) ( ) ( )
en fonction du déphasage.
-c- Exprimer alors les conditions d'interférences constructives et destructives puis conclure
quand à la nécessaire synchronisation des grains.

Vous aimerez peut-être aussi