Vous êtes sur la page 1sur 13

Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

convectIon Forcée Interne


Rappel:

1- Ecoulement dans les conduits:

A. Laminaire :

1. Couche limite Complètement développée :

Vm D h 4 m ; V (r )  V 1  r 2  ; Vmax R 2  dP  4m ;


Re   max  2  Vm
     
  D  R  2 8  dx   D 2
dP P ; P  f L  Vm2 64 ;  m
 ; f  Wpump  V P  P ;
dx L D 2 Re 
1   / D 2.51 
2.0log  Diagramme de Moody
f  3.7 Re f 
 

4 AS hD 4.36 q  Ct
Dh 
P
; Lh  0.05 Re D ; Lt  Lh Pr , Nu 
k
 
3.66 TP  Cte
2- Zone d’entrée :

Lh  0.05 Re D ; Lt  Lh Pr ;
hD 0.065( D / L) Re Pr
Nu   3.66  2 / 3  TP  Cte
k 1  0.04 ( D / L) Re Pr 
1/ 3 0.14
hDh  Re Pr D    f 
Nu   1.86      q  Ct ;
k  L   P 
Re Pr D
Gz  Nombre deGreatz
L
B. Turbulent : Couche limite Complètement développée :

Lh  Lt  10 D ; f  (0.790ln Re 1.64) 2 ;

0.125 f Re Pr1 3 10 4  Re  106


0.023Re 0.8 Pr n 0.7  Pr  160 et Re  10 4
hDh n  0.3 chauffage et n  0.4 refroidissment
Nu   0.14
k  0.8 13
f  4 L
0.027 Re Pr    0.7  Pr  16700,Re  10 et D  60
  P
Flux de chaleur constant a la paroi : q  Ct

Département de Mécanique Dr. SALHI M


25
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

q A q P L  qP
 
Q  q A mC
 p (TS TE ) ; TS  TE  P  TE  ; Tm  x  TE    x ;
 p
mC  p
mC  mC

 p
 q 
TP  x Tm  x  
 h x 
Température imposée a la paroi constante : TP  Cte

 T  Tm   hAP
ln  P     NTU ; T  T  (T  T )exp   hA  ;
 TP  TE  mC P S P P E   
 mC P 
TE  TS TS  TE
Q  hAs TLMTD ; TLMTD  
 T  TS   T 
ln  P  ln  S 
 TP  TE   TE 

Exercice N° 01 :

Un débit d’un fluide inconnu de 4 kg/s et


d’une chaleur spécifique Cp=25 J /kg C. S'écoule à
travers un tube de périmètre P=2m et d’une longueur
L=20 m, une densité de flux uniforme de q p =10
W/m2 est imposé sur la paroi du tube.

- Quel est le flux de chaleur reçue par le fluide?


- Quelle sont les températures du fluide TS de sortie

et en position X=10m, sachant qu'il entre à 5 °C?


- Déterminer la température de la paroi TP

Solution:

1- Le flux de chaleur reçue par le fluide :

Q  qP .A qP .P.L  10  2 20  400 W

2- La température de sortie du fluide TS :

Q  q A mC
 p (TS  TE )  400  4  25  TS  5  TS  9 C
3- La température en position X=10m :

Département de Mécanique Dr. SALHI M


26
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Q  qP . P. x  10  2  x  20 x

 p (Tm  TE )  20 x  4  25  Tm  5
 mC

 Tm  x  5  0.2 x

Tm 10  7 C

4- La température de la paroi Tp:


 q 
Q  qA
  hA(Tp Tm) TP  x Tm  x 
 h x  ;h  ct si x 10m
 
10
x  20mTm Ts  9CTP  x  9 11C
5
10
x 10mTm Ts  7CTP  x  7   9C
5
 qP
  10
x  5mTm  x TE   x 5 0.25  6C TP  x  6  6.49C
 mC
  p 200 x1.422

10
x  0mTm TE  5CTP  x  7   5.1C
100

12
T
11

10 Paroi
9
9
8

6.49
7 Fluide
6
5.1 6.0

5.0
X
4
0 5 10 15 20

Exercice N° 02 :

L'eau entre dans un tube mince de cuivre d'un


échangeur de chaleur à 15 °C avec un débit de 0,3 kg/s, le
tube est chauffé par un système extérieur de condensation
à 120 °C. Si le coefficient de transfert thermique moyen
est de 800 W / m2 °C, déterminer la longueur du tube
nécessaire pour chauffer l'eau à 115 °C par deux
méthodes.

Solution:

Département de Mécanique Dr. SALHI M


27
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

1-Méthode TLMTD :

La température moyenne du fluide est : Tf =(Te+Ts)/2=(15+115) / 2 = 65C, alors la chaleur


spécifique Cp=4187J/Kg K

Q  q A mC
 p (TS - TE )  0.3 4187115 15  125.6W

TE TS T TE
Q  hAsTLMTD ; As   DL ; TLMTD   S
 T T   T 
ln  P S  ln  S 
 TP TE   TE 
TS 120 115  5C ; TE  120 15 105C

5 115
TLMTD   32.85 C
 5 
ln  
 105 
Q  hAsTLMTD 126.6  800  0.025 L  L  61m

3- Méthode NTU :

 hA 
TS  TP  (TP  TE ) e  NTU ; NTU  
 P 
 mC
 115  120  120  15 e  NTU  NTU  3.0445

hA  P NTU
mC  P NTU
mC
NTU   A DL L
 P
mC h h D

L  61 m

Remarque :

TLMTD  32.85 C  Tm  120  32.85  87.15 C


NTU

2
Tm  TP  (TP  TE ) e  97.1C

Exercice N° 03 :

Considérons le débit d'huile à 20°C dans une canalisation de 30 cm de diamètre à une vitesse
moyenne de 2 m/s. Une longueur de 200 mètres traverse un lac glacé à 0 °C. Les mesures indiquent
que la température de la paroi du tube est très proche de 0 °C. Déterminer

Département de Mécanique Dr. SALHI M


28
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

- la température de l'huile lorsque le tuyau quitte le lac.

- le flux de chaleur d'huile.

- la puissance de pompage requise pour surmonter les


pertes de pression et pour maintenir le débit de l'huile
dans le tuyau.

Solution:

1- la température de l'huile lorsque le tuyau quitte le lac :

Les propriétés d’huile à 20C sont (tableau)


  888 kg/m3 , k  0.145 W/m.C
  0.8374 kg/m.s,   9.429  10-4 m 2 /s
C p  1881 J/kg.C, Pr  10.863

Le nombre de Reynolds :

Vm Dh (2 m/s)(0.3 m)
Re    636.74  2300 Régime laminaire
 9.429 104 m 2 /s
Pr>1 alors, la longueur de la zone d'entrée thermique est :

Lt  0.05 Re Pr D  0.05(636.74)(10863)(0.3 m)  103.75 m


Zone d’entrée considérable

hD 0.065( D / L) Re Pr
Nu   3.66  2/3
 4.226
k 1  0.04  ( D / L) Re Pr 
k 0.145 W/m.C
et h Nu  (4.226)  2.042 W/m 2 .C
D 0.3 m

Ensuite, nous déterminons la température de sortie de l'huile :

As   DL   (0.3 m)(200 m)=188.5 m 2


  D2  3  (0.3 m)
2
m  V   Ac Vm    V
 m  (888 kg/m ) (2 m/s)=125.53 kg/s
 4  4

 p)
 hAs /( mC
Ts  Tp  (Tp  Te )e  0  (0  10) e 0.00163  19.97 C

2- le flux de chaleur d'huile :

Département de Mécanique Dr. SALHI M


29
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

TS  TE
TLMTD  ; TS  19.97 C ; TE  20 C  TLMTD  19.98 C
 TS 
ln  
 TE 
Q  hAs TLLMTD  (2.042 W/m 2 .C)(188.5 m 2 )(19.98C)  7690.64 W

3- la puissance de pompage requise pour surmonter les pertes de pression :

Le coefficient de frottement pour un régime laminaire est :


64 64
f    0.10051
Re 636.74
Ensuite, la chute de pression dans le tuyau et la puissance de pompage requise deviennent
L  Vm 2
P  f  119003.84 Pa
D 2
m
W pompe  V P  P  16.82 kW

Exercice N° 04 :

L'eau doit être chauffée de 15 °C à 65 °C lorsqu'elle


s'écoule à travers un tube de 5 m de longueur et 3 cm de
diamètre. Le tube est équipé d'un chauffage à résistance
électrique qui fournit un chauffage uniforme sur toute la
paroi du tube.

La paroi du tube est bien isolée, toute la chaleur générée


par le réchauffeur est transférée à l'eau dans le tube.
Si le système doit fournir de l'eau chaude à un débit de 10 L
/ min.
Déterminez la puissance de la résistance. Estimer
également la température de la paroi du tuyau à la sortie.

Solution:

1- le flux de chaleur (la puissance de la resistance):

3
10 L / min 10 m3
V  10 L / min   0.00017 m 3 /s
60 s

La température moyenne du fluide est : Tf =(Te+Ts)/2=(15+65) / 2 = 40C, alors les


propriétés du fluide sont :

  992.1 kg/m 3 , k  0.631 W/m.C


  0.653 kg/m.s,   6.58110-7 m 2 /s
C p  4179 J/kg.C, Pr  4.32

Département de Mécanique Dr. SALHI M


30
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

As   DL   (0.03 m)(5 m)=0.471 m 2

  D 2   (0.03 m)2
Ac     7.069104 m 2
 4  4
m  V  992,1 0, 00017=0.1654 kg/s
 m Cp T  T   34550 W
Q= s e

2- la température de la paroi du tuyau à la sortie :

 q 
TP  x Tm  x  
 h x 
Q 34550
q    73354,56W / m2
A 0.471
V 0.00017
V  Ac Vm  Vm   =0.236 m/s
Ac 7.06910-4
Vm Dh (0.236 m/s)(0.03 m)
Re    10756.61  2300 Régime turbulent
 6.581107 m 2 /s
Alors, la longueur de la zone d'entrée thermique et hydrodynamique sont :

Lh  Lt  10 Dh  10(0.03 m)  0.3 m  5m Alors on peut considérer que


l’écoulement est complètement développé.

hDh
Nu   0.023Re0.8 Pr 0.3  0.023(10756.61)0.8 (4.32)0.3  69.384
k
k
h Nu  1459.37 W/m 2 .C
Dh
q q 73354.56
TP Tm  Ts   65 115.26C
h h 1459.37
On peut aussi de déterminer la température de la paroi du tuyau à l’entrée :

q q 73354.56
TP,entree Tm  Te  15  65.26C
h h 1459.37

Département de Mécanique Dr. SALHI M


31
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

120

115.26
100
Paroi

80
65.26
65
60

40

Fluide
15
20

0 1 2 3 4 5

Exercice N° 05:

Considérons un écoulement d'air à 85°C dans un conduit


carré de section non isolée de (0,15 m x 0,15 m). Une longueur de
10 mètres traverse une maison à un débit de 0,10 m3 / s. Le conduit
est presque isotherme à une température TP=70 ° C.

Supposons que la température moyenne de l’air dans le conduit


égale

80 °C. Déterminer :

- la température de sortie de l'air TS.

- le flux de chaleur perdu dans la maison.

Solution:

Les proprietes de l air a une temperature moyenne T=80 °C sont


  0.9994 kg/m 3
Te
k  0.02953 W/m.C
  2.097  10 -5 m 2 /s
C p  1008 J/kg.C
Pr  0.7154
1- la température de sortie de l'air TS : 10 m

4 Ac 4a 2 70C
Dh    a  015.15 m
P 4a Air

V 0.10 m 3 /s
Vm    4.444 m/s 85C
Ac (0.15 m) 2

Vm Dh (4.444 m/s)(0.15 m)
Re    31, 791  2300 Régime turbulent
 2.097 105 m 2 /s

Département de Mécanique Dr. SALHI M


32
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Alors, la longueur de la zone d'entrée thermique et hydrodynamique sont :

Lh  Lt  10 Dh  10(0.15 m)  1.5 m <<10 m, le reste =8,5 m


Alors on peut considérer que l’écoulement est complètement développé.

hDh
Nu   0.023 Re0.8 Pr 0.3  0.023(31,791) 0.8 (0.7154)0.3  83.16
k
k 0.02953 W/m.C
h Nu  (83.16)  16.37 W/m 2 .C
Dh 0.15 m
Alors la temperature de sortie du fluide est :
As  4aL  4(0.15 m)(10 m) = 6 m 2
m  V  (0.9994 kg/m 3 )(0.10 m 3 /s) = 0.09994 kg/s
(16.37)(6 )

 hA /( m C p ) ( 0.09994)(1008)
Te  Ts  (Ts  Ti )e  70  (70  85)e  75.7C

2- le flux de chaleur perdu dans la maison.

Te  Ti 75.7  85
Tln    9.58C
 T  Te   70  75.7 
ln s 

ln 
 Ts  Ti   70  85 
Q  hAs Tln  (16.37 W/m 2 .C)(6 m 2 )(9.58C)  941.1 W

Exercice N° 06:

L'eau à 15 °C (ρ= 999,1 kg/ m3 et μ=1,138x 10 -3 kg/


ms) circule régulièrement dans un tuyau horizontal de
4 cm de diamètre et de 30 m de longueur en acier
inoxydable à un débit volumique de 5 L/ s.
Déterminer (a) la perte de charge et (b) la puissance de
pompage nécessaire de surmonter cette chute de
pression.

Solution:

La masse volumique et la viscosité dynamique de l'eau sont respectivement de  = 999.1 kg/m3 et  =


1.13810-3 kg/ms. La rugosité de l'acier inoxydable est de 0,002 mm (tableau 8-3).

Analyse Nous calculons d'abord la vitesse moyenne et le nombre de Reynolds pour déterminer le
régime d'écoulement:

Eau

D = 4 cm

Département de Mécanique L = 30 m Dr. SALHI M


33
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

V V 0.005 m 3 / s
Vm     3.98 m / s
Ac D 2 / 4  (0.04 m) 2 / 4
Vm D (999.1 kg/m 3 )(3.98 m/s)(0.04 m)
Re   3
 1.40  10 5
 1.138  10 kg/m  s

qui est supérieur à 10 000. Par conséquent, le flux est turbulent.


La rugosité relative du tuyau est
2  10 6 m
/D  5  10 5
0.04 m
Le facteur de frottement peut être déterminé à partir du diagramme de
Moody, mais pour éviter l'erreur de lecture, nous le déterminons à partir
de l'équation de Colebrook en utilisant un solveur d'équation (ou un
schéma itératif),
1  / D 2.51  1  5  10 5 2.51 
 2.0 log     2.0 log  
f  3 . 7 Re f  f  3 . 7 1.40  10 5 f 
  

Si on donne f = 0,0171. Ensuite, la chute de pression et la puissance absorbée requise deviennent


2
L Vm 30 m (999.1 kg/m 3 )(3.98 m/s) 2  1 kN  1 kPa 
P  f  0.0171     101.5 kPa
D 2 0.04 m 2 2
 1000 kg  m/s  1 kN/m 

 1 kW 
W pump,u  VP  (0.005 m 3 / s)(101.5 kPa ) 3
  0.508 kW
 1 kPa  m /s 

Par conséquent, une puissance utile de 0,508 kW est nécessaire pour surmonter les pertes par
frottement dans le tuyau.

Le facteur de frottement pourrait aussi être facilement déterminé à partir de la relation


explicite de Haaland. Cela donnerait f = 0,0169, ce qui est suffisamment proche de 0,0171. De plus, le
facteur de frottement correspondant à  = 0 dans ce cas est de 0,0168, ce qui indique que les tuyaux en
acier inoxydable peuvent être supposés lisses avec une erreur d'environ 2%. En outre, l'entrée de
puissance déterminée est la puissance mécanique qui doit être transmise au fluide. La puissance de
l'arbre sera plus que cela en raison de l'inefficacité de la pompe; l'entrée d'énergie électrique sera
encore plus due à l'inefficacité du moteur.

Exercice N° 07:

Considérons l'écoulement laminaire d'un fluide à travers un canal carré maintenu à une
température constante. Maintenant, la vitesse moyenne du fluide est doublée. Déterminer la variation
de la perte de charge et la variation du taux de transfert de chaleur entre le fluide et les parois du canal.
Supposons que le régime d'écoulement reste inchangé
Répéter le problème pour un écoulement turbulent.

Solution:

a- écoulement laminaire :

Département de Mécanique Dr. SALHI M


34
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

L'écoulement laminaire d'un fluide à travers un canal carré isotherme est considéré. La variation
de la perte de charge et le flux de chaleur doivent être déterminés lorsque la vitesse moyenne est
doublée.
La perte de charge du fluide pour l'écoulement laminaire est exprimée comme suit :
L Vm 2 64 L Vm 2 64  L Vm 2 L
P1  f    32 Vm 2
D 2 Re D 2 Vm D D 2 D
L
Lorsque la vitesse libre du fluide est doublée, la chute de pression devient
L (2 Vm ) 2 64 L 4 Vm 2 64  L 4 Vm 2 L
P2  f    64 Vm 2
D 2 Re D 2 2 Vm D D 2 D Vm

Alors le rapport est :


P2 64
 2
P1 32
Le flux de chaleur entre le fluide et les parois du canal est exprimé
1/ 3 0.4
k k  Re Pr D   b 
Q1  hATln  NuATln  1.86   
  ATln
D D  L   s
1/ 3 0.4
Vm1 / 3 D1 / 3 k  Re Pr D   b 
 1.86    ATln
 1/ 3
D  L   
 s
Lorsque la vitesse libre du fluide est doublée, le fluxde chaleur devient
1/ 3 0.4
(2Vm )1 / 3 D1 / 3 k  Re Pr D   b 
Q 2  1.86   
  ATln
1 / 3 D  L   s
Le rapport est :
Q 2 (2 Vm )1/ 3
  21/ 3  1.26

Q1 Vm 1/ 3

Par conséquent, doubler la vitesse doublera la perte de charge, mais augmentera le flux de
chaleur de seulement 26%.

b- écoulement turbulent :

La perte de charge du fluide pour un écoulement turbulent est

L Vm 2 L Vm 2 V 0.2 D 0.2 L Vm 2


P1  f  0.184 Re  0.2  0.184 m  0.2
D 2 D 2  D 2
 0.2
D L
 0.092Vm1.8  
  D
Lorsque la vitesse libre du fluide est doublée, la chute de pression devient

L  (2Vm ) 2 L  4Vm 2 (2Vm ) 0.2 D 0.2 L  4Vm 2


P2  f  0.184 Re 0.2  0.184
D 2 D 2   0.2 D 2
 0.2
D L
 0.368(2) 0.2 Vm1.8  
  D
Leur rapport est : L

Vm
Département de Mécanique Dr. SALHI M
35
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

1.8
P2 0.368(2) 0.2 Vm
 1.8
 4(2) 0.2  3.48
P1 0.092V m
Le flux de chaleur entre le fluide et les parois du canal est exprimé :

k k
Q1  hATln  NuATln  0.023 Re0.8 Pr1 / 3 ATln
D D
0.8
D k 1/ 3
 0.023Vm 0.8   Pr ATln
  D
Lorsque la vitesse libre du fluide est doublée, le flux de chaleur devient :

0.8
D k 1/ 3
Q 2  0.023(2Vm )0.8   Pr ATln
  D
Leur rapport est :
Q 2 (2 Vm ) 0.8
  2 0.8  1.74
Q1 Vm 0.8

Par conséquent, doubler la vitesse augmentera la chute de pression 3,8 fois, mais cela
n'augmentera le flux de chaleur que de 74%.

Exercice N° 08:

1- Quelqu'un prétend que la vitesse moyenne dans un tuyau circulaire en écoulement laminaire
entièrement développé peut être déterminée en mesurant simplement la vitesse à R / 2 (à mi-
chemin entre la surface du mur et la ligne centrale). Êtes-vous d'accord? Explique.

2- Considérez l'écoulement laminaire complètement développé dans un tuyau circulaire. Si le


diamètre du tuyau est réduit de moitié alors que le débit et la longueur du tuyau sont maintenus
constants, la chute de pression va (a) doubler, (b) tripler, (c) quadrupler, (d) augmenter d'un facteur
8 , ou (e) augmenter d'un facteur de 16

Solution:

1- Non, la vitesse moyenne dans un tuyau circulaire en écoulement laminaire entièrement


développé ne peut pas être déterminée en mesurant simplement la vitesse à R / 2 (à mi-chemin
entre la surface du mur et la ligne centrale). La vitesse moyenne est Vmax/ 2, mais la vitesse à
R / 2 est

 r2  3Vmax
V ( R / 2)  Vmax 1  2  
 R  4
  r R / 2

2- En écoulement laminaire entièrement développé dans un tuyau circulaire, la perte de charge


est donnée par
8LVm 32 LVm
P  
R2 D2

Département de Mécanique Dr. SALHI M


36
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

La vitesse moyenne peut être exprimée en termes de débit volumique :

V V
Vm  
Ac D 2 / 4

8 L V m 32 LVm 32 L V 128LV
P    
R2 D2 D 2 D 2 / 4 D 4

Par conséquent, à débit et longueur de tuyau constants, la perte de charge est inversement
proportionnelle à la 4ème puissance du diamètre, et donc réduire le diamètre du tuyau de
moitié augmentera la chute de pression d'un facteur de 16.

Département de Mécanique Dr. SALHI M


37

Vous aimerez peut-être aussi