Vous êtes sur la page 1sur 4

Généralités sur les fonctions

3ème sciences Octobre 2009


expérimentales A. LAATAOUI

Exercice n°1 :

On considère la fonction f définie par f ( x ) = x (1 - x ) sur ¡ .


1
1. Démontrer que f est majorée par sur ¡ .
4
1
2. En déduire que la fonction f admet un maximum en x = .
2
2
1 æ 1ö
3. Démontrer que f ( x ) = - ç x - ÷ ; puis étudier ses variations sur ¡ .
4 è 2ø
Exercice n°2 : ©

1 1
Soit f la fonction définie sur ¡ * par f ( x ) = x + . Soit g la fonction définie sur ¡ * par g ( x) = x - .
x x

1. Etudier la parité de chacune des fonctions f et g.


2. Montrer que f est croissante sur [1, +¥[ et décroissante sur ]0,1] . Qu’en est il de g ?
3. Compléter les représentations graphiques de f et g dans le repère ci-dessous :

4. Préciser si f est majorée, minorée, bornée ou non sur chacun des intervalles suivants :
é1 ù
êë 2 , 3úû ; [1, +¥[ et ]0,1] .

1 Généralités sur les fonctions. 3ème Sciences 09 – 10. www.espacemaths.com

http://b-mehdi.jimdo.com
Exercice n°3 :
(1 - x² )
2

On considère la fonction f définie par f ( x ) = .


1 + x²
1. Déterminer son ensemble de définition.
2. Minorer f sur ¡ .
3. Etudier la parité de la fonction f .
4. Compléter la représentation graphique C f de f sur l’intervalle [ -3,3] .

5. Donner par lecture graphique la valeur du maximum de la fonction f sur :


a) l’intervalle [ -1,1] .
b) l’intervalle [ -2,1] .
6. Résoudre l’inéquation f ( x ) £ 1 .

2 Généralités sur les fonctions. 3ème Sciences 09 – 10. www.espacemaths.com

http://b-mehdi.jimdo.com
Généralités sur les fonctions
3ème sciences Octobre 2006
expérimentales Corrigé A. LAATAOUI

Exercice n°2 :

1
1. Parité de f : f ( x ) = x + , x Î IR*
x
1 1 æ 1ö
Soit x Î IR* , - x Î IR* et on a : f ( - x ) = - x + = -x - = - ç x + ÷ = - f ( x)
-x x è xø
Þ f est une fonction impaire.
1
Parité de g : g ( x) = x - , x Î IR*
x
1 1 æ 1ö
Soit x Î IR* , - x Î IR* et on a : g (- x ) = - x - = -x + = - ç x - ÷ = - g ( x)
-x x è xø
Þ g est une fonction impaire.

2. Soient a et b deux réels non nuls tels que a < b.


1 1 a-b æ 1 ö
f (b) - f (a ) = b + -a- =b-a+ = ( b - a ) ç1 - ÷
b a ab 123 è ab ø
>0

1 1
· Si a et b Î [1, + ¥[ alors ab > 1 Þ <1Þ1- > 0 Þ f (b) - f (a ) > 0
ab ab
Þ f (b) > f (a ) Þ f est strictement croissante sur [1, + ¥[.
1 1
· Si a et b Î ]0, 1] alors ab < 1 Þ >1Þ1- < 0 Þ f (b) - f (a ) < 0
ab ab
Þ Þ f (b) < f (a) Þ f est strictement décroissante sur ]0, 1].

Pour la fonction g, le cas est beaucoup plus simple.


1
En effet : g ( x) = x - c’est la somme de deux fonctions croissantes sur IR* donc g est une
x
fonction croissante sur IR*.

3. f et g sont deux fonctions impaires sur IR* donc leurs courbes sont symétriques par rapport à
l’origine du repère.

3 Généralités sur les fonctions. 3ème Sciences 09 – 10. www.espacemaths.com

http://b-mehdi.jimdo.com
æ é 1 ù ö é 10 ù
4. f ç ê , 3ú ÷ = ê 2, ú ; f ( [1, +¥[ ) = [ 2, +¥[ ; f ( ]0,1]) = [ 2, +¥[ .
èë2 ûø ë 3 û

4 Généralités sur les fonctions. 3ème Sciences 09 – 10. www.espacemaths.com

http://b-mehdi.jimdo.com

Vous aimerez peut-être aussi