Vous êtes sur la page 1sur 83

Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.

7 1/83

GRAMMAIRE 3ème ANNEE

Ce polycopié est constitué de notes d’étudiants prises au cours des années 2003-2004,
2004-2005 et 2005-2006 ainsi que d’annales diverses. Il est complété également de notes
grammaticales ou d’exemples cités par les professeurs de T.D. au cours des trois années de
scolarité du D.U.L.C.O.

Attention, ce document est rédigé par des étudiants, il peut donc contenir des
erreurs. Il n'est pas destiné à être utilisé comme seul support d'apprentissage,
mais plutôt conjointement à vos propres notes prises lors des cours de grammaire
et de TD, et à la consultation des grammaires arabes de niveau approprié. Si vous
trouvez des erreurs, les corrections sont bienvenues.

Note sur la version courante (0.7) : le fichier n'est pas complet et ne représente que le début
des cours de grammaire de troisième année.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 2/83

Table des matières


I. Présentation : la langue arabe.................................................................................................. 6
II. La prédication et la dépendance ............................................................................................ 6
II-1 La relation de prédication .................................................................................................... 6
II-2 La relation de dépendance ................................................................................................... 7
III. La déclinaison ‫ب‬ُ ‫َا‬ْ ِ
ْ ‫ ا‬..................................................................................................... 7
III-1) Les déclinables .................................................................................................................. 8
III-1-1 les mots déclinés par « voyellisation » ‫ت‬
ِ َ‫ َآ‬ َ
ِ‫ٌ ُ ْ َبٌ ـ‬ ْ ِ .............................. 8
III-1-1-1 le nom au singulier ‫د‬ ُ َ ‫ ُ ا ْ
ُ ْـ‬
ِْ ‫ ا‬.......................................................................... 8
III-1-1-2 le pluriel interne ُ ‫" ْ ُ! ا
َّـ ِْـ‬َ
‫ ا‬......................................................................... 8
III-1-1-3 le pluriel externe féminin  ُ
ِ #
‫ ا‬$
ُ ‫ـ‬#%َ&ُ
ْ ‫" ْ ُ! ا‬
َ
ْ ‫ ا‬................................................ 9
III-1-1-4 le verbe à l’indicatif .................................................................................................. 9
III-1-2 les mots déclinés par des lettres ‫ف‬
ِ ‫ُو‬
ُ
ْ ِ‫ٌ ُ ْ َبٌ ـ‬
ْ ِ ........................................ 10
III-1-2-1 le duel *#‫ـ‬+َ‫ ا ْ
ُ)ـ‬...................................................................................................... 10
III-1-2-2 le pluriel externe masculin  ُ
ِ #
‫آ ُ ا‬# ,َ ُ
ْ ‫" ْ ُ! ا‬
َ
ْ ‫ ا‬.................................................. 10
III-1-2-3 les cinq verbes - ُ َ ْ .
َ
ْ ‫ل ا‬
ُ َ‫ ْـ‬0َ1‫ ا‬.......................................................................... 10
III-1-2-4 les cinq noms - ُ َ ْ .َ
‫َ ُء ا‬ ْ1 َ ‫ ا‬............................................................................ 11
III-1-3 les termes déclinables mais dont la déclinaison reste sous-entendue ........................ 12
III-1-3-1 mot se terminant par ‫ ا‬ou ‫ ى‬.................................................................................... 12
III-1-3-2 mot se terminant par ‫ و‬ou ‫ ي‬.................................................................................... 12
III-1-3-3 mots suivis du pronom affixe de la 1ère personne masc. .......................................... 13
III-1-3-3-1 cas d’un mot se terminant par ‫ ي‬........................................................................ 13
III-1-3-3-2 cas du duel + pronom affixe 1ère pers.masc.sing. .............................................. 13
III-1-3-3-3 cas du pluriel masc. sain + 1ère pers.masc.sing. ................................................ 13
III-2) Les Diptotes : ‫ف‬ ِ َ 5
َ ‫ ْـ‬+ُ
ْ ‫ ْ ُ ا‬6
َ ‫ب‬ُ َ ْ ُ
‫ ا‬.................................................................. 14
III-2-1 les noms propres ............................................................................................................ 14
III-2-1-1 les noms propres féminins ......................................................................................... 14
III-2-1-2 les noms propres d’origine étrangère de plus de 3 lettres ......................................... 15
III-2-1-3 les noms propres se terminant par ‫ ان‬en plus de leur racine .................................... 15
III-2-1-4 certains noms propres ayant un schème verbal ......................................................... 15
III-2-1-5 les noms propres composés ....................................................................................... 15
III-2-1-6 les noms propres masc. arabes sont diptotes ............................................................. 15
III-2-2 certains adjectifs ............................................................................................................ 16
III-2-2-1 les adjectifs de couleur et de difformité ................................................................... 16
III-2-2-2 les élatifs................................................................................................................... 16
III-2-3 certains pluriels ............................................................................................................. 17
III-2-3-1 les pluriels internes quadrilitères ............................................................................... 17
III-2-3-2 les pluriels trilitères de types ‫ ُء‬9ِ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬ou ‫ َء‬9ْ‫ُـ‬0 .................................................... 17
III-2-3-3 quelques pluriels de type :
ُ َ ‫ُـ‬0 provenant de *َ;ْ ‫ُـ‬0 .............................................. 17
III-2-3-4 les mots de cinq lettres .............................................................................................. 17
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 3/83

III-2-4 certains noms se terminant par ‫ ا‬، ‫ اء‬ou ‫ ى‬................................................................. 18


III-3) Les termes indéclinables ................................................................................................. 19
III-3-1 les indéclinables par nature ........................................................................................... 19
III-3-1-1 les prépositions = "َ
‫ف ا‬
ُ ‫>ُو‬ ُ .............................................................................. 19
III-3-1-2 les conjonctions de coordination ? ِ @ ْ َ
‫ف ا‬ ُ ‫>ُو‬ ُ ................................................. 19
III-3-1-3 le démonstratif ‫ر ِة‬َ َCِ ‫ ُ ا‬
ْ ‫ ِا‬................................................................................. 20
III-3-1-4 les pronoms relatifs - ٌ
DُEْDَ ‫َ ُء‬ ْ ‫لٌ ج أ‬DُEْDَ ٌ ْ ‫ ِا‬........................................ 20
III-3-1-5 les pronoms ............................................................................................................... 20
III-3-1-6 les interrogatifs ‫م‬ ُ َH‫ ِ ْـ‬
ْ I‫َ ُء ا‬ ْ1 َ ‫ا‬.................................................................... 21
III-3-1-7 autres cas ................................................................................................................... 21
III-3-2 l’accompli et l’impératif ................................................................................................ 22
III-3-2-1 l’accompli ................................................................................................................. 22
III-3-2-2 l’impératif ................................................................................................................. 22
III-3-3 autres indéclinables ....................................................................................................... 22
III-3-3-1 les indéclinables par particule, ................................................................................. 22
III-3-3-1-1 le vocatif: particule َJ .......................................................................................... 22
III-3-3-1-2 la négation absolue: particuleI .......................................................................... 22
III-3-3-2 les nombres de 11 à 19 ............................................................................................. 23
III-3-3-3 les cas de : ُ Kْ ‫ْ َـ‬Lِ et de Mُ ْ َ ْLِ .......................................................................... 23
III-3-3-4 les adverbes de temps et de lieu ............................................................................... 23
EXERCICES : .......................................................................................................................... 24
IV TEMPS, ASPECT, MODE ................................................................................................. 27
IV-1 Le temps .......................................................................................................................... 27
IV-2 Le mode........................................................................................................................... 27
IV-3 L’aspect ........................................................................................................................... 27
V) La phrase nominale ............................................................................................................. 30
V-1 Définition.......................................................................................................................... 30
V-2 Quand utiliser la phrase verbale ou la phrase nominale ? ................................................ 30
V-3 L’analyse syntaxique ........................................................................................................ 31
V-4 Le mubtada’ ‫َأ‬Mَ Kْ 
ُ
ْ ‫ا‬......................................................................................................... 32
V-4-1 Cas général ..................................................................................................................... 32
V-4-2 Exceptions ...................................................................................................................... 32
V-4-2-1 au cas direct après ‫ن‬
# ‫ِإ‬ et ses sœurs .......................................................................... 32
V-4-2-2 au cas indirect dans l’expression : ٍ ْ ‫ وَ
َـ‬.................................................................... 32
V-4-2-3 Cas où le mubtada' est indéfini .................................................................................. 33
a) l’énoncé générique, .............................................................................................................. 33
b) lorsque le mubtada’ est placé après le َKP َ ..................................................................... 33
c) dans l’interrogation, ............................................................................................................. 33
d) dans la négation, ................................................................................................................... 33
e) avec ‫ن‬ # ‫ ِإ‬et ‫ن‬
َ َ‫ آ‬et leurs sœurs si le ‫َأ‬Mَ Kْ ُ vient après le َKP َ .......................................... 33
f) dans les proverbes anciens .................................................................................................... 33
g) si l’intonation qualifie .......................................................................................................... 33
h) dans la formule de salut ...................................................................................................... 34
i) dans l’énumération ................................................................................................................ 34
j) si le mubtada’ est qualifié par une -ِE (adjectif) .............................................................. 34
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 4/83

V-5 Le cas de IْD‫


َـ‬.................................................................................................................. 34
V-6 Kâna et ses sœurs ............................................................................................................. 35
V-7 Le cas de ‫ن‬# ‫ ِإ‬et ses sœurs Hُ‫ـ‬Q‫ا‬DَP‫ َأ‬................................................................................ 36
V-8 La négation de la phrase nominale ................................................................................... 38
V-9 Rappels ............................................................................................................................ 38
V-10 EXERCICES ................................................................................................................... 40
V-11 Kâda et ses sœurs َH‫ُـ‬Q‫َا‬DP
ْ ‫آـَ َد َوَأ‬................................................................................ 43
V-11-1 Les verbes d’imminence - ِ َ‫ـَ ر‬Rُ
‫ل ا‬ ُ 0‫ أ‬............................................................... 43
V-11-2 Les verbes d’espérance ‫ء‬ ِ َS#
‫ل ا‬ ُ 0‫ أ‬............................................................ 44
V-11-3 Les verbes inchoatifs = ‫وع‬U
‫ ل ا‬0‫ أ‬.................................................................... 44
VI. Le système verbal, la dérivation verbale, la phrase verbale. .............................................. 46
VI.1 La forme et les valeurs du verbe à l’accompli et à l’inaccompli ...................................... 46
VI.1.1 La forme du verbe.......................................................................................................... 46
VI.1.2 les valeurs de l’inaccompli ............................................................................................ 47
VI.1.3 les valeurs de l’accompli ............................................................................................... 48
VI.2 la dérivation verbale par les principales caractéristiques des dix formes les plus
utilisées. .................................................................................................................................... 48
VI.2.1 La première forme ......................................................................................................... 49
VI.2.2 Les formes dérivées ....................................................................................................... 50
VI.3 la phrase verbale et la transitivité ( ‫ى‬#M
َ ‫ ) ُ َـ‬du verbe .................................................... 53
VII. Le complément circonstanciel d’état ‫ ا
 ل‬.................................................................... 56
VII.1 le Hâl est un nom ........................................................................................................... 56
VII.2 Le hâl est une phrase nominale ....................................................................................... 58
VII.3 Le hâl est une phrase verbale .......................................................................................... 60
VII.3 le hâl dans la négation ..................................................................................................... 61
VIII L’épithète Vْ+#
‫ ا‬........................................................................................................... 62
VIII.1 Le vrai épithète X W ‫ِـ‬R‫ِـ‬R َ
‫ ا‬Vْ‫ـ‬#+
‫ا‬............................................................................. 63
VIII.2 L’épithète causatif  ................................................................................................... 63
VIII.3 La relative ..................................................................................................................... 64
VIII.4 L’épithète « masdar » .................................................................................................... 65
VIII.5 Autres cas, la particule َ .......................................................................................... 65
VIII.6 Autres cas , :
W ‫ ُآ‬............................................................................................................. 65
VIII.7 Autres cas, le démonstratif ‫ا‬,‫ ه‬.................................................................................. 66
VIII.8 Autres cas, une phrase .................................................................................................. 66
Exercices de thème : ................................................................................................................ 67
IX L’élatif :ُ ‫ِـ‬Z‫ ْـ‬#‫ ا
ـ‬:
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬........................................................................................... 69
IX.1 Superlatif et comparatif de supériorité ........................................................................... 69
IX.1.1 Le superlatif .................................................................................................................. 69
IX.1.1.1 l’élatif seul précédé de l’article + ‫ ال‬s’accorde en genre et en nombre .................. 69
IX.1.1.2 l’élatif en premier terme d’annexion -َ‫ـ‬0 َ\‫ ِإ‬+ : ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬........................................... 69
IX.1.2 Le comparatif de supériorité ......................................................................................... 71
IX.1.2.1 la forme ْLِ + :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬ ou #ِ :ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬.................................................................... 71
IX.1.2.2 la forme « trop pour » ْ‫ْ َأن‬Lِ : ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬..................................................................... 72
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 5/83

IX.1.3 Les formes ] C


َ et ٌْ P
َ ................................................................................................ 72
IX.1.3.1 la forme comparative est suivie de la particule : ْL ِ ............................................ 72
IX.1.3.2 la forme superlative est suivie d’une annexion, ........................................................ 72
IX.2 Elatif et spécificatif ......................................................................................................... 73
IX.2.1 Comparatif de supériorité ............................................................................................. 73
IX.2.2 Comparatif d’infériorité et d’égalité .............................................................................. 74
IX.2.2.1 comparatif d’infériorité, forme ْL
ِ + _َ‫ـ‬Q + : W ‫ أََـ‬............................................ 74
IX.2.2.2 comparatif d’égalité, forme pronom affixe + :
ُ ‫ ِ) ْـ‬ou nom + : ُ ‫ ِ) ْـ‬....................... 74
IX.3 Elatif et la préposition introduisant son complément ....................................................... 75
IX.3.1 Elatifs dérivés d’un verbe à régime indirect .................................................................. 75
IX.3.2 Elatifs dérivés d’un verbe à régime direct. .................................................................... 75
IX.3.3 La forme *َ‫` إِ
ـ‬ W > َ ‫ َأ‬ou ‫` ِ
ِـ‬ W > َ ‫ َأ‬.............................................................................. 76
IX.4 L’exclamatif ..................................................................................................................... 76
Exercices : TRADUIRE ........................................................................................................... 77
Corrigé ...................................................................................................................................... 78
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 6/83

I. Présentation : la langue arabe

Elle s’est imposée dans le monde musulman dès le VIIème siècle puisque toutes les
provinces conquises par les Arabes ont adopté la langue arabe et la religion musulmane.

Puis, jusqu’au XIIIème c’est une langue de statut mondial, y compris hors des frontières
arabophones : elle est langue scientifique internationale. Puis les XIVème et XVème, avec le
retour aux sources grecques marque la fin de la suprématie arabe. A partir de la chute de
Constantinople et le début des ottomans la langue turque devient langue administrative
(en effet, dans les provinces arabes la langue administrative était l’ottoman), le persan une
langue de culture et la langue arabe celle du Coran.

Au XIXème , époque de la nahda, on assiste à la renaissance de la langue arabe.

II. La prédication et la dépendance

Les relations qui lient les mots se retrouvent dans toutes les langues : le langage n’est pas
comme un collier de perles avec juxtaposition des mots les uns à coté des autres. Il existe une
relation de hiérarchie entre les mots, notre esprit hiérarchise car c’est la structure qui donne la
cohérence. L’une des relations fondamentales est la prédication : il existe des mots dont on ne
peut pas se passer dans l’énoncé. L’autre est la relation de dépendance : le verbe choisit son
complément qui dépend de lui syntaxiquement.

II-1 La relation de prédication

Prenons la phrase « Jean mange une pomme ». Si on entend seulement « une pomme », on ne
comprend pas. Par contre si on entend « Jean mange », on sait ce que cela signifie, on
comprend l’information essentielle.
Entre ces deux termes « Jean » et « mange », ce dont on parle et ce qu’on dit, on a une
relation de prédication et on peut ensuite ajouter toutes sortes de circonstances.
La relation de prédication, ce sont les deux mots essentiels, le verbe = prédicat et le mot =
sujet du prédicat.

Prédication = -َ9َ relation de prédication = ‫ د‬+‫ا‬


sujet logique, objet du discours = a
‫ إ‬M+ Prédicat = Mَ+ُ
En pratique on a deux ordres possibles : on peut commencer par le prédicat ou par ce dont on
parle.
* si on commence par ce dont on parle, le a
‫ إ‬M+, c’est une phrase
nominale= -ّ‫ إ‬-;S (qui n’est pas nécessairement une phrase sans verbe)
Ex. : Khalil (il) a mangé la pomme = .-> W
‫ا‬ :‫ أآ‬:ِ;P
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 7/83

* si on commence par le prédicat on obtient une phrase verbale = -ّ;0 -;ُS


Ex. : Khalil a mangé la pomme = -> 
‫ ا‬:;P :‫أآ‬.
On voit bien qu’en français il n’y a qu’un seul ordre.

II-2 La relation de dépendance

Si on dit « Jean mange », le complément sera quelque chose de comestible mais si on dit
« Jean écrit », le complément sera quelque chose ayant trait à l’écriture. Le verbe choisit le
complément, d’où une relation de hiérarchie, le complément dépend de lui syntaxiquement :
c’est une langue à cas (pour les compléments cas directs ou indirects).

Le verbe choisit aussi les circonstances puisque tout événement a un temps et un lieu. La
dépendance du nom vis-à-vis du verbe est la déclinaison = ‫ااب‬
La déclinaison est la relation entre les mots qui changent de voyelles finales qui n’ont pas le
même statut que les autres voyelles du mot : ce sont des voyelles qui dépendent du discours.

Définition :

La déclinaison, c’est le changement de la terminaison des mots selon le changement du


gouverneur = :ِ 
‫ّ ا‬b
ًR0‫ ا
; ت و‬P‫ّ أوا‬bQ D‫ااب ه‬.

III. La déclinaison ‫ب‬


ُ ‫َا‬
ْ ِ
ْ ‫ا‬
Définition : La déclinaison est l’effet que prend le gouverneur sur la fin du mot.

-ٍ َ ;ِ‫ ِ َآ‬P
ِ d Xِ0 :
ُ ِ َ
ْ ‫ ا‬aُ ‫ُـ‬eِM
ْ Jُ ٌeَ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
En conséquence, toute déclinaison est l’effet d’un gouverneur ( ٌ:
ِ َ ) sur un élément
gouverné. Selon la vocalisation ou son absence (soukoun) on distingue :

vocalisation Déclinaisons Mode Mot


Cas sujet ‫ٌـ‬ ٌ!0ْ ‫َر‬ Mode indicatif ٌ‫ع‬Dُ0َْ
Cas direct ‫ًـ‬ ٌ`5 ْ %َ Mode subjonctif ٌ‫ب‬Dُ5+ْ ُ
Cas indirect ‫ٍـ‬ ] S
َ Mode
subordonné
ٌ‫"ُور‬ ْ ُ
Apocopé ‫ْـ‬ ٌ‫_ْم‬S َ Mode apocopé ٌ‫"_ُوم‬ْ ُ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 8/83

III-1) Les déclinables

Le mot déclinable est celui auquel il est permis d’ajouter le tanwîn et qui accepte le cas
indirect, c’est la majorité des noms sauf une petite partie d’entre eux
!ُ ‫ِـ‬S
َ X
َ ‫ َو ِه‬.‫ 
ة‬# "
َ Jُ ْ‫ َوَأن‬، L ُ JِD‫ ْـ‬+#‫ ا
ـ‬aُ ‫َـ‬Rِ‫ُ; ْـ‬J ْ‫ ُز َأن‬Dُ"Jَ َ ‫ف‬ ُ ِ 5 َ ‫ ْـ‬+ُ
‫ ُ ا‬ ْ ‫ا‬
َH‫ ْـ‬+ِ ً;‫َ ِء ِإ
ّ َـ;ِـ‬
ْ 1‫ا‬
(Vocabulaire: ajouter, annexer = h َ َ ‫) أَ
ْـ‬
Les mots sont déclinables de deux manières selon qu’ils sont déclinés par « voyellisation »
( ou vocalisation) ou par des lettres.
Mots déclinés par voyellisation Mots déclinés par des lettres

‫ت‬
ِ َ‫ َآ‬
َ
ْ ِ ٌ‫ٌ ُ ْ َب‬ ْ ِ ‫ف‬
ِ ‫ُو‬
ُ
ْ ِ‫ٌ ُ ْ َبٌ ـ‬ ْ ِ
Le nom singulier ‫ ُ ا ْ
ُ ْ َ ُد‬ْ ِ
ْ ‫ا‬ Le duel *ّ‫ـ‬+َ‫ا ْ
ُ)ـ‬
Pluriel interne
(brisé)
ُ ‫ ِْـ‬#
‫" ْ ُ! ا‬ َ
‫ا‬ Pluriel masc.
externe

ِ َ
‫آ ُ ا‬# ,َ ُ
ْ ‫" ْ ُ! ا‬
َ
ْ ‫ا‬
Pluriel fém.externe $
ُ %# &َ ُ
ْ ‫" ْ ُ! ا‬ َ
‫ا‬ Les 5 verbes -ُ 
َ ْ .
َ
ْ ‫ل ا‬ ُ َ‫ ْـ‬0َ1‫ا‬

ِ #
‫ا‬
Verbe à l’indicatif ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
ْ ‫ ا‬: ُ ْ ِ
ْ ‫ا‬ Les 5 noms -ُ 
َ ْ .
َ
ْ ‫َ ُء ا‬
ْ1َ‫ا‬
Nous étudierons ensuite des mots déclinables mais dont la déclinaison reste sous-entendue.

III-1-1 les mots déclinés par « voyellisation » ٌ‫ٌ ُ ْ َب‬


ْ ِ
‫ت‬
ِ َ‫ َآ‬
َ
ِ‫ـ‬
III-1-1-1 le nom au singulier ‫ ُ ا ْ
ُ ْـ َ ُد‬
ْ ِ ‫ا‬
Il connaît, sauf exception, les trois flexions de cas, un , an et in si le mot est indéterminé et u ,
a et i , s’il est déterminé par l’article.
Exemple aux 3 cas d’un nom au singulier, déterminé ou pas par l’article,
Cas sujet :
ُSُ #
‫ا‬ ٌ:S
ُ ‫َر‬ ٌ‫ع‬Dُ‫ـ‬0َْ
Cas direct :
َSُ #
‫ا‬ ً;S
ُ ‫َر‬ ٌ‫ب‬Dُ5‫ ْـ‬+َ
Cas indirect :
ِSُ #
‫ا‬ :
ٍS ُ ‫َر‬ ٌ‫"ُور‬
ْ َ

III-1-1-2 le pluriel interne ُ ‫ ْ ُ" ا


ّ!َـ ِْـ‬
َ
‫ا‬
On doit le considérer comme un collectif, et, pour les flexions de cas il est traité comme le
singulier.
Donc, vocalisation, ici aussi, normale (exemple avec ٌ‫َاب‬D‫ بٌ ج أَ ْـ‬ )
Cas sujet ‫ب‬
ُ ‫َا‬Dْ 1
َ‫ا‬ ٌ‫َاب‬Dْ ‫َأ‬ ٌ‫ع‬Dُ‫ـ‬0َْ
Cas direct ‫ب‬
َ ‫َا‬Dْ 1
َ‫ا‬ ً‫َا‬Dْ ‫َأ‬ ٌ‫ب‬Dُ5‫ ْـ‬+َ
Cas indirect ‫ب‬
ِ ‫َا‬Dْ 1
َ‫ا‬ ‫ب‬
ٍ ‫َا‬Dْ ‫َأ‬ ٌ‫"ُور‬ْ َ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 9/83

III-1-1-3 le pluriel externe féminin ُ


ِ #
‫ ا‬$
ُ ‫ـ‬#%َ&ُ
ْ ‫ ْ ُ" ا‬
َ
ْ ‫ا‬
Vocalisation, ici avec la particularité de la flexion à deux cas, nominatif d’une part et cas
direct et indirect confondus d’autre part.
Exemple avec : ٌ‫"َات‬
َ ‫َـ‬C ‫" َةٌ ج‬
َ ‫َـ‬C
Cas sujet ‫ت‬
ُ ‫"َا‬
َ ‫ـ‬#U
‫ا‬ ٌ‫"َات‬َ ‫َـ‬C ٌ‫ع‬Dُ‫ـ‬0َْ
Cas direct ‫ت‬
ِ ‫"َا‬
َ ‫ـ‬#U
‫ا‬ ‫ت‬
ٍ ‫"َا‬
َC َ ٌ‫ب‬Dُ5‫ ْـ‬+َ
Cas indirect ‫ت‬
ِ ‫"َا‬
َ ‫ـ‬#U
‫ا‬ ‫ت‬
ٍ ‫"َا‬َ ‫َـ‬C ٌ‫"ُور‬ْ َ

III-1-1-4 le verbe à l’indicatif

Certains verbes sont déclinables ٌ‫ُ ْ َب‬ , d’autres sont indéclinables ‫ب‬
ٍ َ ْ ُ ُ ْ 6
َ ou
X
] ‫ِـ‬+Kْ َ (construit).
Une forme a une déclinaison, c’est l’inaccompli ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
ْ ‫ ا‬qui signifie « ressemblant », car
c’est un verbe ressemblant au nom d’agent, donc il a un flexion puisqu’il lui ressemble. Tout
dépend de la valeur lexicale des verbes.

Exemples : Zaïd sortira demain


‫ًا‬M6
َ ٌ‫َ ِرج‬P ٌMJْ ‫َز‬ = ‫ًا‬M6
َ ٌMJْ ‫ج َز‬
ُ ُ .
ْ Jَ
-ِ َ ِ َ"
‫` ِإ
َ* ا‬ ُ ‫َأذْ َه‬ On a comme voyelles finales ‫ ْـ َـ ُـ‬. Le
mode est l'intention du locuteur par
-ِ َ ِ َ"
ْ ‫` ِإ
َ* ا‬ َ ‫ َأنْ َأذْ َه‬Mُ Jِ‫ُأر‬ rapport à l'énoncé (certitude, souhait...)

-ِ َ ِ َ"
ْ ‫
َـْ َأذْ َه`ْ ِإ
َ* ا‬

LA VARIATION DE LA VOYELLE TRADUIT UNE DIFFERENCE MODALE.


Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 10/83

III-1-2 les mots déclinés par des lettres ٌ‫ٌ ُ ْ َب‬


ْ ِ
‫ف‬
ِ ‫ُو‬
ُ
ْ ِ‫ـ‬

III-1-2-1 le duel )#‫ـَ*ـ‬+ُ


ْ ‫ا‬
La flexion du duel est à deux cas et se marque au cas sujet par les lettres âni ‫ن‬
ِ ‫ ا‬et aux cas
direct et indirects par ayni L
ِ ‫َـْـ‬.
Exemples :
deux enfants ‫ن‬
ِ ‫َا‬M‫وَ
َـ‬ cas sujet

L
ِ Jْ Mَ ‫وَ
َـ‬ cas direct et indirect

Remarque : le ‫ ن‬n’est pas une marque de la déclinaison, la preuve est qu’il disparaît en cas
d’annexion.

III-1-2-2 le pluriel externe masculin ُ


ِ #
‫آ ُ ا‬# ,َ ُ
ْ ‫ ْ ُ" ا‬
َ
ْ ‫ا‬
La flexion du pluriel externe masculin est à deux cas et se marque au cas sujet par ûna ‫ن‬
َ Dُ‫ ـ‬et
aux cas direct et indirect par îna L
َ ‫ ـِـ‬.
Exemples :
des enseignants ‫ن‬
َ Dُ‫َُ;=ـ‬ cas sujet

L
َ ‫َُ;=ـِـ‬ cas direct et indirect

Remarque : le ‫ ن‬n’est pas une marque de la déclinaison, la preuve est qu’il disparaît en cas
d’annexion.

III-1-2-3 les cinq verbes -ُ 


َ ْ .
َ
ْ ‫ ْـ َ ُل ا‬0َ1‫ا‬
On retrouve au ‫ع‬
ُ Dُ‫ـ‬0َْ
ْ ‫ع ا‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
ْ ‫ ا‬les désinences âni ‫ن‬ ِ ‫ ا‬et ûna ‫ن‬ َ Dُ‫ ـ‬à 5 personnes:
singulier, 2° personne du féminin L
َ ‫َ ْـ َ;ِـ‬Q
duel, 2° et 3° personne ‫ن‬
ِ 9َ‫َ ْـ‬J ، ‫ن‬
ِ 9َ‫َ ْـ‬Q
pluriel, 2° et 3° personne ‫ن‬
َ Dُ;َ ‫َ ْـ‬J ، ‫ن‬
َ Dُ;َ ‫َ ْـ‬Q
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 11/83

III-1-2-4 les cinq noms -ُ 


َ ْ .
َ
‫َ ُء ا‬
ْ 1َ ‫ا‬
Cinq substantifs bilitères allongent leur seconde syllabe lorsqu’ils sont déterminés par une
annexion :
• Père = ٌ‫َأب‬
• Frère = ٌ‫َأخ‬
• beau-père = ]>
َ
• bouche = Dُ‫ـ‬0 (variante de ٌ‫َـ‬0 )
• idée de possession = ‫ذُو‬
Exemples :
indéfini annexion indéfini défini par annexion
l’article
ٌ‫َأب‬ ٍ ْ َ Dُ‫َأ‬ ٌ‫َأخ‬ ‫خ‬
ُ1
َ‫ا‬ Mٍ # 
َ ُ DُP‫َأ‬
ً‫َأ‬ ٍ ْ َ َ‫َأ‬ ًP‫َأ‬ ‫خ‬
َ1
َ‫ا‬ Mٍ # 
َ ُ َP‫َأ‬
‫ب‬
ٍ ‫َأ‬ ٍ ْ َ Xِ‫أَـ‬ ‫خ‬
ٍ ‫َأ‬ ‫خ‬
ِ1
َ‫ا‬ Mٍ # َ ُ XِP‫َأ‬
A noter que la flexion au duel de ٌ‫ َأخ‬، ٌ‫َأب‬ , et 
]>َ , se marque toujours par un ‫ و‬:
indéfini défini
‫ن‬
ِ ‫َا‬Dْ ‫َأ‬ ‫ن‬
ِ ‫َا‬Dْ 1 َ‫ا‬
L
ِ Jْ Dَ ْ ‫َأ‬ L
ِ Jْ Dَ ْ 1
َ‫ا‬
On notera que les termes ‫ن‬ ِ ‫َا‬Dْ 1
َ ‫ ا‬et ‫ن‬
ِ ‫َا‬DP
ْ1
َ ‫ ا‬peuvent respectivement signifier « le père et la
mère » et « le frère et la soeur ».

Exemples :
‫ل‬
ٍ َ ‫ذَو‬ ‫ك‬Dُ‫ـ‬0
‫ل‬
ٍ َ ‫ذَا‬ ‫ـَ ك‬0
‫ل‬
ٍ َ ‫ذِي‬ l‫ِـ‬0
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 12/83

III-1-3 les termes déclinables mais dont la déclinaison


reste sous-entendue

III-1-3-1 mot se terminant par ‫ ا‬ou ‫ى‬


ِ? َأوْ ى‬mَ‫ ِـ‬-ٌ َ Dُ‫ ـ‬.
ْ َ -ٌ َ ;ِ‫َآ‬
Pour des raisons phonologiques( harmonie des sons) tous les mots arabes se terminant par un
‫ا‬ ou un ‫ ى‬ont une voyelle de déclinaison sous-entendue,

Exemples : café *ًH‫ ْـ‬Rَ , sens (idée) *ً‫ـ‬+ْ


َ , jeune homme *ً‫َـ ـ‬0 , bâton ً5
َ
La voyelle désinentielle n’apparaît pas  on dit que ce sont des mots affectés.
Prenons le mot *ًH‫ ْـ‬Rَ qui est le nom de lieu de la racine ‫و‬n‫ق‬ : la terminale est â qui était
radicale, donc elle doit pouvoir supporter le tanwîn et on dit que le mot *َH‫ ْـ‬Rَ est ‫ َ ُْب‬.
De même *ً‫ـْـ‬Uَ‫ ـ‬ ْ ُ (hôpital) a un ‫ ى‬qui est racine. Alors que ‫َى‬Kْ ‫ ُآ‬féminin de ُ Kَ ‫َأ ْآ‬
est diptote( ne pas dire ane ‫ ًـ‬surtout) car le ‫ ى‬ne fait pas partie de la racine  ‫َى‬Kْ ‫آ‬ُ X َ ‫ِه‬
est un cas sujet avec une damma sous-entendue)

Exemple de « flexion » du singulier :


déterminé indéterminé

*َ‫ا
ـَـ ـ‬ *ً‫َـ ـ‬0 Cas sujet

*َ‫ا
ـَـ ـ‬ *ً‫َـ ـ‬0 Cas direct

*َ‫ا
ـَـ ـ‬ *ً‫َـ ـ‬0 Cas indirect

Exemple de flexion du duel


L
ِ Jْ Dَ 5
َ 
َ Cas direct et cas
indirect
‫ن‬
ِ ‫َا‬D5
َ 
َ Cas sujet

III-1-3-2 mot se terminant par ‫ و‬ou ‫ي‬

‫َ ء‬J ْ‫َاو َأو‬D‫ ِـ‬-َDُ‫ ْـ ـ‬.َ -ٌ َ ;ِ‫َآ‬


A la différence du cas précédent la fatha du cas direct apparaît quand le mot est déterminé par
l’article :

Exemple :
déterminé indéterminé

Xِ\ َ‫ـ‬Rْ
‫ا‬ ‫ض‬
ٍ َ‫ـ‬ Cas sujet

X
َ\ِ َ‫ـ‬Rْ
‫ا‬ ً‫ـَ \ِـ‬ Cas direct

Xِ\ َ‫ـ‬R
‫ا‬ ‫ض‬
ٍ َ‫ـ‬ Cas indirect
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 13/83
Rappel : on a étudié en deuxième année, dans une pièce de théâtre le mot vipère(s)

Cas sujet Xِ َ‫ـ‬0َ1‫ا‬ ‫ع‬


ٍ َ‫ـ‬0َ‫أ‬ ‫ج‬ *َ‫ ْـ‬0‫َأ‬
Cas direct X
َ ‫ـَ ِـ‬0َ1‫ا‬ X
َ ‫ـَ ِـ‬0َ‫أ‬
Cas indirect X‫ـَ ِـ‬0َ1‫ا‬ ‫ع‬
ٍ َ‫ـ‬0َ‫أ‬
…ensuite j’ai vu des vipères noires tomber subitement du ciel
‫َ ِء‬
#
‫ ا‬L
َ ِ ‫ ًة‬mَ"
ْ ‫َـ‬0 ْV‫َ@َـ‬K‫ْ َه‬M‫ْدَا َء َـ‬D
َ X
َ ‫ـَ ِـ‬0َ‫ت أ‬
ُ ْ5
َ ‫ أَ ْـ‬# ‫ُـ‬e
On remarquera que pour les mots se terminant par‫ ا‬ou ‫ ى‬,
la voyelle de déclinaison n’apparaît pas alors que pour les mots se terminant par ‫ و‬ou ‫ي‬
seule la voyelle ‫َـ‬ apparaît.

III-1-3-3 mots suivis du pronom affixe de la 1ère personne masc.

Pour des raisons phonologiques la voyelle de déclinaison n’apparaît pas avant le pronom
affixe de la première personne,
Exemple : mon maître est venu Xِ;=َ ُ ‫َ َء‬S
III-1-3-3-1 cas d’un mot se terminant par ‫ي‬
Par phénomène de gémination il y a apparition d’une fatha,exemple :
X
# ‫` َ \ِـ‬
W >
ِ ‫ ُأ‬I
III-1-3-3-2 cas du duel + pronom affixe 1ère pers.masc.sing.

Mes deux genoux


cas sujet ‫ي‬+‫ن‬
ِ َ‫ ـ‬Kَ ‫ ُر ْآ‬devient ‫ي‬ َ َ‫ ـ‬Kَ ‫ُر ْآ‬
cas direct et ind. ‫ي‬+Lِ ْ ‫ َـ‬Kَ ‫ ُر ْآ‬devient X
# ‫ َـ‬Kَ ‫ُر ْآ‬

III-1-3-3-3 cas du pluriel masc. sain + 1ère pers.masc.sing.

Mes maîtres sont venus X


# ‫ َء ُ َ=;ِـ‬S
Le ‫ و‬se transforme en ‫ ي‬par harmonisation
X
# ِ ‫َُ;=ـ‬ <= ‫ ي‬+ Xِ‫َ;=ـ‬
ُ <= ‫ي‬+‫ن‬
َ Dُ‫َُ;=ـ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 14/83

III-2) Les Diptotes : ‫ف‬


ِ َ 5
َ ‫ ْ ُ ا ْ
ُ* ْـ‬6
َ ‫ب‬
ُ َ ْ ُ
‫ا‬

Définition : le nom qui n’a pas de déclinaison (est celui auquel) il n’est pas permis d’ajouter
le tanwîn et il n’accepte pas le cas indirect. Et on l’appelle le nom privé de déclinaison ou le
nom qui ne se décline pas aussi
‫ َ ِة‬
ْ ‫ ـِ
َـ‬# "
َ Jُ Iَ‫ و‬، L
ُ JِD‫ ْـ‬+#‫ ا
ـ‬aُ ‫َـ‬Rِ;
ْ Jُ ْ‫ز َأن‬D"J I َ : ‫ِف‬5 َ ‫ ْـ‬+ُ
‫ ْ ُ ا‬6
َ ُ 
ْ I‫ا‬
« ‫ف‬ ُ ِ 5َ ‫ ْـ‬+َJ I ‫ِي‬,
#‫ َ ا‬
ْIِ ‫ف« و»ا‬ ِ ْ5 #
‫ ا‬L
َ ِ ‫ع‬
َ Dُ‫ـ‬+َْ
‫ َ ا‬
ْIِ ‫ » ا‬: *# َ Jُ ‫َو‬
ًZJْ ‫َأ‬
On dit des mots diptotes que ce sont les privés de déclinaison : lorsqu’ils sont indéfinis ils ne
portent pas le tanwîn et ont la même marque aux cas direct et indirect avec la fatha et
lorsqu’ils sont définis ont la déclinaison à trois cas. Mais, tout d’abord réfléchissons à la
déclinaison du verbe avec les exemples suivants,

َDَ
‫ َء ا‬S et `
ُ ‫َأذْ َه‬ on retrouve la même voyelle ‫ُـ‬

`
َ ‫ َأنْ َأذْ َه‬Mُ Jِ‫ُأر‬ et Mَ
َDَ
‫ ا‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬ on retrouve la même voyelle ‫َـ‬

Règle des diptotes


La règle des diptotes est qu’ils sont interdits de tanwîn et de kesra, ainsi on rend le cas
indirect par la fatha, exemple, «je suis passé devant quelqu’un meilleur que lui » ,sauf si le
diptote est précédé de l’article « al » ou ( qu’il est) en annexion. A ce moment là le cas
indirect est marqué par la kesra comme habituellement, exemple, « j’ai fait du bien au
meilleur (des hommes)
‫ف‬
ِ ْ5 #
‫ ا‬L َ ِ ‫ع‬ِ Dُ‫ـ‬+َْ
‫ ِ ا‬
ْ I‫>ُ ْـ ُ ا‬
# "
َ Jُ ْ‫ وا
ة َوَأن‬LJِD‫ ْـ‬+#‫ ا
ـ‬Lِ !َ +‫ ـ‬J ْ‫ف َأن‬ ِ ْ5
#
‫ ا‬L َ ِ ‫ع‬ِ Dُ‫ـ‬+َْ
‫ ِ ا‬
ْ I‫>ُ ْـ ُ ا‬
# "
َ ُ ‫َـ‬0 : ? َ ‫ »ا
ـ« َأوْ ُأ\ِـ‬aُ ‫َـ ْـ‬RَK
َ ‫ إ
ّ أذا‬،« aُ ‫ ْـ‬+ِ :َZَ ‫ ْـ‬0َm‫ن ِـ‬
ُ ْ‫ » َ َر‬: Dَ  ْ ‫َـ‬% ، - 

:
ِZَ ‫ ْـ‬0َ‫ِ« أَو » إِ
ـَ* أ‬:Z
َ ‫ ْـ‬0َ1‫ إِ
ـَ* ا‬Vُ ‫ ْـ‬+َ>ْ ‫ » َأ‬: Dَ ْ ‫َـ‬% ، : ِEْ 1 َ ‫ َ ِة َ;ـَ* ا‬
ْ ‫ـِ
َـ‬
n «ِ‫ س‬+
‫ا‬

III-2-1 les noms propres

Les noms propres sont diptotes dans six cas.


!ٍ \
ِ ‫َا‬Dَ -ِ ‫ـ‬# 
ِ Xِ0 ‫ف‬
ِ ْ5
#
‫ ا‬L
َ ِ ‫ ُم‬9ْ1
َ ‫َ ُء ا‬
ْ1َ ‫ ُ! ا‬+َ ‫ ْ َـ‬Jَ

III-2-1-1 les noms propres féminins


Sont diptotes les noms propres féminins, soit féminins par la forme (se terminant par ‫ة‬ ) ou
par le sens, ou encore par la forme et le sens.
exemples : Fatima -
ُ ِt َ‫ـ‬0 La Mecque -ُ # َ Zaynab `
ُ +َ Jْ ‫َز‬
exceptions : Hind ٌM‫ ْـ‬+ِ‫( ه‬très courant et originaire de l'Inde)
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 15/83

A noter que les noms propres masculins ayant une ‫ة‬ en final sont considérés comme
féminins.
exemples : Mo`awiya -ُ JِDَ ُ Hamza ‫> ْ َ_ ُة‬
َ Talha -ُ 
َ ;ْ t
َ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 16/83
III-2-1-2 les noms propres d’origine étrangère de plus de 3 lettres
Les noms propres d’origine étrangère de plus de 3 lettres sont diptotes
Exemples : Jacob ‫ب‬
ُ Dُ‫ـ‬RْJَ Ibrahim 
ُ ِ‫ِإ َْاه‬
A noter que les mots d’origine étrangère de trois lettres se déclinent, exemple : Noé ٌ‫ح‬Dُ‫ـ‬%
Sourate 71: (en vérité) nous avons envoyé Noé à son peuple...
Noé dit: Seigneur, ils m'ont désobéi
Xِ%ْD5
َ 
َ ْHُ ‫ـ‬#%ِ‫ب إ‬
= ‫حٌ َر‬Dُ‫ـ‬% ‫ل‬
َ َ‫ ـ‬... aِ ِ ْD‫>ً ِإ
َ* َـ‬Dُ‫ـ‬% َ+;ْ 
َ ْ‫ َأر‬v#‫ـ‬%ِ‫إ‬
III-2-1-3 les noms propres se terminant par ‫ ان‬en plus de leur racine
Ces mots, autrement dit les mots qui se terminent comme un verbe sont diptotes.
Exemples : `othman ‫ن‬
ُ َ‫ُ) ْـ‬ Zaydân ‫ن‬
ُ ‫َا‬MJْ ‫َز‬
III-2-1-4 certains noms propres ayant un schème verbal

Exemples : Ahmed M
ُ َ >
ْ ‫َأ‬ Chammar 
ُ # ‫َـ‬C Yazîd Mُ Jِ_Jَ
III-2-1-5 les noms propres composés
La première partie du nom propre reste figée et porte une fatha tandis que la deuxième partie
est diptote,
Exemples : Hadramout ‫ت‬
ُ ْDَ َ Z
ْ >
َ Bethléem ُ 
َ
َ V
َ ْ َ Baalbeck l
W Kَ ;َْ َ
Comme exception à cette règle il faut citer le nom du célèbre poète anté-islamique
‫ًا‬C
َ w
َ # mَ%َ
III-2-1-6 les noms propres masc. arabes sont diptotes

Exemple : `omar ُ َ 
ُ
Attention de ne pas confondre, dans un texte non vocalisé Omar ُ َ 
ُ et ‘Amr ‫ٌو‬
َْ qui
se décline, lui, en trois cas (le wâw final ne se prononce pas)

‫ ٌْو‬َ Cas sujet

‫ ًْا‬
َ Cas direct

‫ ٍْو‬َ Cas indirect

Remarque : un nom propre suivi de L ne peut pas porter de tanwîn : le nom propre suivi de
L et d’un deuxième nom propre se construit avec celui-ci en rapport d’annexion comme si
L n’existait pas.
Exemples :
‘Ali fils d’Abû Tâlib `
ٍ
ِ َt Xِ‫ َأ‬L ُ ْ X W ;ِ
َ
Mohammed fils d’Abd’Allah xِ ‫ ا‬Mِ Kْ 
َ L
ُ ْ Mُ # 
َ ُ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 17/83

III-2-2 certains adjectifs


Les adjectifs sont de plusieurs formes : on les rappellera,
• forme ٌ:‫َـِـ‬0
• forme ٌ: ْ ‫َـ‬0
• forme ‫ن‬ُ 9ْ0َ et féminin *َ‫َـْ;ـ‬0
• forme :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬et féminin ‫ ُء‬9ْ‫َـ‬0 (adjectifs de couleur et de difformité)
• forme :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬et féminin *َ‫ُـْ;ـ‬0 (élatif)
ainsi que ceux qui marquent des degrés d’intensité et sont de formes,
• forme ٌ‫ ل‬#‫َـ‬0 (exemple ٌ‫اب‬#,‫ َآ‬mensonger)
• forme ٌ‫ل‬DW‫ُـ‬0 (exemple ٌ‫وس‬WM‫ ُـ‬très saint)
• forme ٌ:=0ِ (exemple h
ُ J=M5
=
‫ ا‬surnom d'Abu Bakr le très sincère)
Parmi eux, certains sont diptotes, ce sont :

III-2-2-1 les adjectifs de couleur et de difformité

Ils sont de la forme :


ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬an masculin et ‫ ُء‬9ْ‫َـ‬0 au féminin,
exemples:
Noir ‫ْدَا ُء‬Dَ ‫ ُد م‬Dَ 
ْ ‫َأ‬
Bossu ‫ء‬ ُ َSْD َ ‫ج م‬ ُ Dَ ْ ‫َأ‬
Aveugle ‫ء‬ ُ ‫ْرَا‬D
َ ‫ ُر م‬Dَ  ْ ‫َأ‬
III-2-2-2 les élatifs

Ils sont de la forme :


ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬au masculin et *َ;ْ ‫ُـ‬0 au féminin,
exemples:
‫َى‬Kْ ‫ ُ م ُآ‬Kَ ‫َأ ْآ‬
‫َى‬bْ E ُ ‫ ُ م‬bَ E ْ ‫َأ‬
Quand R2 = R3 dans le nom, alors le schème :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬devient :
W ‫َـ‬0َ‫أ‬
exemples
ٌ:‫;ِـ‬S
َ donne :
WSَ ‫َأ‬
ٌMJِMC
َ donne MW C
َ ‫َأ‬
III-2-2-3 les adjectifs de forme ‫ن‬
ُ 8ْ ‫َـ‬0 dont le féminin est )َ‫ـ‬9ْ ‫َـ‬0
Exemples:
Gris, éméché ‫ َْى‬
َ .‫ن م‬ ُ ‫ َْا‬
َ (verbe ‫ ِ َ ِـ‬
َ s'enivrer)
Assoiffé *َU@ ْ َ .‫ن م‬ ُ َU@ْ َ (verbe ‫ َـ‬y
َ @ِ َ avoir soif)
En colère, irrité *َKZ
ْ ‫َـ‬6 .‫ن م‬ ُ َKZ
ْ ‫َـ‬6 (verbe ‫` َـ‬ َ Z
ِ ‫َـ‬6 se fâcher)
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 18/83

III-2-3 certains pluriels


Certains pluriels sont diptotes, ce sont :

III-2-3-1 les pluriels internes quadrilitères

Ils sont de types :


ُِ َ‫ُـ‬ et :
ُ ِ َ‫ُـ‬ ainsi que leurs dérivés :
ُِ ‫َا‬D‫َـ‬0 ،ُ:zِ َ‫َـ‬0 etc...

Exemples : Mُ ‫ِـ‬S ََ ،ُ‫َ ِزل‬+َ


avec ‫س‬
ُ ‫َا ِر‬Mَ ‫ ج‬-ٌ 
َ ‫ْ َر‬Mَ
Je suis allé dans des écoles ‫س‬
َ ‫َا ِر‬Mَ *َ
‫ ِإ‬V ُ Kْ ‫َذ َه‬
Je suis allé dans de belles écoles -ٍ ;َِS
َ ‫س‬ َ ‫َا ِر‬Mَ *َ
‫ ِإ‬V ُ Kْ ‫َذ َه‬
Je suis allé dans les belles écoles - ِ ;ِ" َ
‫س ا‬ِ ‫َا ِر‬Mَ
‫ ِإ
َ* ا‬V ُ Kْ ‫َذ َه‬
Je suis allé dans les belles écoles de la ville - ِ ;ِ"َ
‫ ا‬-ِ +َ JِMَ
‫س ا‬ِ ‫َا ِر‬Mَ *َ
‫ ِإ‬V
ُ Kْ ‫َذ َه‬

III-2-3-2 les pluriels trilitères de types ‫ ُء‬8ِ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬ou ‫ َء‬8ْ ‫ُـ‬0
Exemples : ‫ِـَ ُء‬ME
ْ ‫ َأ‬،ُ‫ ََاء‬C
ُ
III-2-3-3 quelques pluriels de type ;
ُ َ ‫ُـ‬0 provenant de )َ9 ْ ‫ُـ‬0
Exemples : première *َ‫ أُو
ـ‬donne ‫ل‬
ُ ‫ُأ َو‬
autre ‫َى‬P
ْ ‫ُأ‬ donne ُ P
َ ‫ُأ‬
III-2-3-4 les mots de cinq lettres
Les mots de cinq lettres ont un rythme de pluriel a-â-î et sont diptotes.
Exemples :
tasse L
ُ ِ‫ـ‬S َ+‫َـ‬0 ‫ ْـ"َ نٌ ج‬+ِ0
légal  ُ ِ َUَ ‫ُوعٌ ج‬U ْ َ
école coranique ` ُ ِQ َ‫ بٌ ج َآ ـ‬#‫ُآ ـ‬
(attention ‫ ب‬#‫آ ـ‬ ُ peut aussi être le pluriel de `ِQ َ‫ آ‬écrivain)
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 19/83

III-2-4 certains noms se terminant par ‫ ا‬، ‫ اء‬ou ‫ى‬


Ils sont diptotes dans certains cas
Exemple: ‫ء‬ُ ‫َا‬
ْEَ de la racine ‫ر‬ ‫ ص ح‬avec la terminaison ‫ اء‬comme marqueur du
féminin est diptote.

Donc, les schèmes de pluriels en ‫ اء‬dans lesquels la hamza ne fait pas partie de la racine sont
diptotes.
Exemples:
‫َ ُء‬Mَ ‫ٌ ج ُـ‬JِM‫َـ‬ ‫ـَُـَا ُء‬0 ‫ِـٌ ج‬R‫َـ‬0
‫رَا ُء‬Mَ ُ ‫ٌ ج‬JِMُ ‫ـُ;ـَـَ ُء‬P ‫ ج‬-ٌ ‫;ِـَـ‬P
َ
‫َ ُء‬JDِ ‫ي ج أَ ْـ‬
] Dِ ‫َـ‬ ‫ِـَ ُء‬+‫ ْـ‬6َ‫ ج أ‬X
] ‫ِـ‬+6
َ
‫ـِـَ ُء‬Kْ‫ـ‬%َ‫ ج أ‬X
] ‫ِـ‬Kَ%
‫َ;َ ُء‬
ُ ‫َ ِ
ٌ ج‬ ‫ ََا ُء‬C
ُ ‫ٌ ج‬
ِ َC
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 20/83

III-3) Les termes indéclinables


Ou les noms invariables ( construits) : -ُ # ‫ِـ‬+Kْ ُ
‫َ ُء ا‬
ْ1َ‫ا‬

III-3-1 les indéclinables par nature


Un terme est indéclinable quand il n’a pas et ne peut avoir de gouverneur : la voyelle finale
est intégrée à la morphologie du mot. Toutes les particules ( ‫ف‬
ُ ‫ُو‬
ُ
‫ ) ا‬sont indéclinables et
sont des gouverneurs par excellence : elles peuvent même gouverner un verbe.
Règle : toutes les particules sont indéclinables -ٌ # ‫ِـ‬+Kْ َ َH‫ـ‬W;ُ‫ف آ‬
ُ ‫ُو‬
ُ
‫ا‬

III-3-1-1 les prépositions = 


َ
‫ف ا‬
ُ ‫>ُو‬
ُ
Littéralement , ce sont les particules qui régissent les cas indirect,
ْLِ de (point de départ) ْL
َ de (au sujet de)

*َ‫إِ
ـ‬ vers (direction) Xِ0 dans (lieu)

*َ‫َ;ـ‬ sur ‫ِـ‬ au moyen de

III-3-1-2 les conjonctions de coordination ?


ِ @
ْ َ
‫ا‬ ‫ف‬
ُ ‫>ُو‬
ُ
‫َو‬ et (lie deux termes semblables et de même fonction)

‫َـ‬0 et alors (soit lien léger entre deux phrases, soit changement de sujet)

# ‫ُـ‬e ensuite

*#‫> ـ‬
َ et même, au point de, jusqu'à...

ْ‫َأو‬ ou bien

ْ‫َأم‬ alternatif dans une phrase interrogative (ou bien... ou bien...)

ْLِ
(alif suscrit sur le lâm) mais, pour affirmer après une négation

ْ:َ mais plutôt, même plus (après une affirmation)

‫َـ‬0... #‫َأ‬ Quant à ... il ...


Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 21/83

III-3-1-3 le démonstratif ‫َ َر ِة‬Cِ ‫ ُ ا‬


ْ ‫ِا‬
Les démonstratifs sont indéclinables, sauf au duel.

Cas Duel masculin Duel féminin

Sujet ‫ن‬
ِ ‫ا‬,‫ه‬ ‫ن‬
ِ ‫ه‬ (alif suscrit sur le hâ')

Direct et indirect L
ِ Jْ ,َ ‫ه‬ L
ِ ْ َ ‫ه‬ (alif suscrit sur le hâ')

Sujet l
َ %ِ ‫ذا‬ l
َ %ِ َQ
Direct et indirect l
َ +َ Jْ ‫َذ‬ l
َ +َ ْ Qَ

III-3-1-4 les pronoms relatifs ٌ-


DُEْD
َ ‫َ ُء‬
ْ ‫لٌ ج أ‬DُEْDَ ٌ
ْ ‫ِا‬
Ils sont indéclinables, sauf au duel,

Cas Duel masculin Duel féminin

Sujet ‫ن‬
ِ ‫ا‬,#;
‫ا‬ ‫ن‬
ِ َ ;#
‫ا‬
Direct et indirect L
ِ Jْ ,َ ;#
‫ا‬ L
ِ ْ َ ;#
‫ا‬

III-3-1-5 les pronoms

Le pronom personnel est invariable X ] ‫ِـ‬+Kْ َ même s’il possède les trois personnes, les deux
genres et les trois nombres et il est OBLIGATOIREMENT sujet quand il est isolé.
َ%‫َأ‬ L
ُ ْ %َ
V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬ ْ‫ ْـ ُـ‬%َ‫أ‬ َ‫ ُـ‬%ْ ‫َأ‬
V
ِ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬ L
# ‫ ْـ ُـ‬%َ‫أ‬ َ‫ ْـ ُـ‬%َ‫أ‬
Dَ ‫ُه‬ ْ‫ُه‬ َ‫ُه‬
X
َ ‫ِه‬ L
# ‫ُه‬ َ‫ُه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 22/83

Rappel : * la forme est différente quand il est suffixe,


* quand il est suffixe d’un verbe il est complément direct,
Il le connaît aُ ‫ُـ‬0ِْ Jَ
* quand il est suffixe d’un nom il est complément déterminatif et
correspond alors à l’adjectif possessif français,
Mes livres Xِ‫ـ‬Kُ‫آ ـ‬
ُ
* quand il est suffixe d’une particule il est complément indirect,
Sur elle َHْ ;َ
َ
* une voyelle finale peut changer pour des raisons d’harmonie
phonologique sans que cela ne concerne une déclinaison. Ainsi, pour dire,
Avec son enfant  on dira  nِ M ِ
َ‫َ َ! َو‬
Il ne faut pas confondre les changements de voyelle finale pour cause de syntaxe avec ceux de
la phonologie.

III-3-1-6 les interrogatifs ُ‫َ م‬H‫ ِ ْـ‬


ْ I‫ا‬ ‫َ ُء‬
ْ1َ‫ا‬
Exemples ‫َأ‬ ،ْ:‫َه‬
Est-ce que Zayd est venu? ٌMJْ ‫َ َء َز‬S ْ:‫َه‬
III-3-1-7 autres cas
De simples noms utilisés comme «mots-outils» sont devenus indéclinables :

* $ُ ْ > َ
* L
َ ‫>ِـ‬
* ,ُ ‫ ْـ‬+ُ
* L
َ ْ َ
* |
ِ ْ ‫َأ‬
* ‫ن‬
َ }‫ا‬
* ْLَ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 23/83

III-3-2 l’accompli et l’impératif


III-3-2-1 l’accompli

-َ‫ َ;ـَ* ا
َـ ْـ‬X
] +ِ Kْ َ Xِ\ َ
‫ ا‬:ِْ
‫ا‬
Exemple : `
َ ‫َذ َه‬ (il est allé)

Mais on a  V ُ Kْ ‫َذ َه‬


Ici le sukun est présent non pas à cause d’un gouverneur mais pour des raisons
phonologiques puisque nous ne pouvons jamais avoir 4 voyelles successives.

III-3-2-2 l’impératif

‫ن‬D *َ‫ َ;ـ‬X


] ‫ِـ‬+Kْ َ ْ1
َ‫ا‬
Mais le verbe conserve sa voyelle finale s'il est « malade »
Exemples:
‫ع‬
َ ْ‫ ِار‬- ‫ ِارْ ِم‬- ‫ع‬
ُ ْ‫ُأد‬
De même la voyelle finale est ‫ ا‬au duel et ‫ ي‬à la 2° personne du féminin.
III-3-3 autres indéclinables
III-3-3-1 les indéclinables par particule,
D’autres mots sont indéclinables à cause d’une particule qui fige leur déclinaison

III-3-3-1-1 le vocatif: particule َJ

La particule َJ est suivie,


* d’un nom défini au cas sujet :
ُ Jِ‫َ َآ‬J
‫ن‬
َ Dُ‫ـ‬+ِْ&ُ َJ
* d’un nom au cas direct en cas d’annexion :
L
َ ‫ِـ‬+ِ ْ&ُ
‫َ َأِـ َ ا‬J
III-3-3-1-2 la négation absolue: particuleI
Elle est suivie d’un nom défini au cas direct,
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 24/83

III-3-3-2 les nombres de 11 à 19

Les nombres de 11 à 19 sont figés avec une fatha en final: 


َU
ََ Mَ >
َ ‫َأ‬
ً;S
ُ ‫ َ َر‬U ََ َ‫ـ‬+ْ‫ـ‬eِ‫إ‬
‫ ْـ َ َة ا ْ ََأ ًة‬Uَ َ‫َـ ـ‬+ْ‫ـ‬eِ‫إ‬

III-3-3-3 les cas de :


ُ Kْ ‫ْ َـ‬Lِ et de Mُ ْ َ ْLِ

Exemple: Zayd et `Amr sont déjà venus :


ُ Kْ ‫ْ َـ‬Lِ ‫ ٌْو‬
َ ‫ٌ َو‬MJْ ‫َ َء َز‬S
(en fait on devrait dire: ‫ن‬
َ }‫ ا‬:
ِ Kْ ‫ْ َـ‬Lِ avec kasra)

III-3-3-4 les adverbes de temps et de lieu


Certains ne sont pas indéclinables, mais, comme compléments circonstanciels de
temps ou de lieu sont figés au cas direct, par exemple :
dedans ً;P
ِ ‫دَا‬ Matin ً> َKE َ
Dehors ًS‫َ ِر‬P Soir ‫ََ ًء‬
A gauche ً
َC
ِ Nuit ً;ْ ‫
َـ‬
A droite ً‫ـ‬+‫ِـ‬Jَ Jour ‫َ رًا‬H‫َـ‬%
ensemble ًَ Demain ‫ًا‬M6 َ

Par contre, sont, eux, complètement indéclinables :


D’où *#‫ـ‬%َ‫أ‬ Jamais w
W ‫َـ‬
Ici َ‫ـ‬+ُ‫ه‬ Quand #‫
َـ‬
Où L
َ Jْ ‫َأ‬ Si ‫ِإذَا‬
Là ‫ك‬
َ َ‫ـ‬+ُ‫ه‬ hier |
ِ ْ ‫َأ‬
Voici que ْ‫ ِإذ‬/ ‫ِإذَا‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 25/83

EXERCICES :

1) Vocaliser le texte suivant (généalogie d’un grand poète qui a chanté l’amour des jeunes
femmes qui étaient amoureuses de lui et qui est resté connu pour sa poésie jolie et
courtoise) :

L -J,> :-‫ ر‬X‫ وا ا‬-‫ ر‬X‫ ا‬L aّ;


‫ ا‬MK L  D‫ه‬

L `‫ آ‬L ‫ ّة‬L -€% L ‫_وم‬. L  aّ;


‫ ا‬MK L ‫ا
ة‬

H0 L `
 L ‫ي‬
ّ &

2) Vocaliser le texte suivant (généalogie d'un poète anté-islamique 500-540)

L ‫ ا
 رث‬L -‫ رـ‬L ‫ و‬L "> L |R
‫ ل اوء ا‬

‫ي‬
ّ M+
‫ـّ! ا‬Q L -J‫ و‬

3) Traduire le texte page suivante (en vocalisant intégralement) :


(Extrait du partiel de Janvier 2005)
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 26/83
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 27/83
CORRIGE de l'exercice 1
Ne pas confondre `umar (diptote) avec ‫ْو‬
َ (`amr, le wâw ne ُ َ 
ُ Dَ ‫ُه‬
se prononce pas) qui est triptote.

en apposition au mot précédent 


ُ َ 
ُ L
ُ ْ
en annexion Mِ Kْ 
َ
en annexion aِ ;ّ
‫ا‬
en apposition L
ِ ْ
fatha sur le ‫ ة‬bien que ce mot soit en annexion, car il s'agit d'un -َ َ ِ‫ رَـ‬Xِ‫أَـ‬
nom masculin finissant par ‫ ة‬donc diptote

(wasla sur le alif) ُ 


ْ ‫وَا‬
fatha sur le ‫ ة‬bien que ce mot soit en annexion, car il s'agit d'un -َ َ ِ‫ رَـ‬Xِ‫أَـ‬
nom masculin finissant par ‫ ة‬donc diptote

damma puis kasra sur les ‫ ة‬, car il s'agit de noms masculins ‫ ا
ْـ ُِ َ ِة‬L
ُ ْ -ُ َ Jْ ,َ >
َ
finissant par ‫ ة‬donc diptotes

en apposition L
ِ ْ
chacun des termes est en annexion aِ ;ّ
‫ ا‬Mِ Kْ 
َ
Ne pas confondre `umar (diptote) avec ‫ْو‬
َ (`amr, le wâw ne َ َ 
ُ
se pronoce pas) qui est triptote.

en apposition L
ِ ْ
en annexion ‫_ُو ِم‬. ْ َ
après L
ِ ْ ou L
ُ ْ on ne met pas de tawîn SAUF le dernier L
ِ ْ ‫ َة‬# ُ L ِ ْ -َ €
َ َ %َ L
ِ ْ
L
ِ ْ ‫ي‬ = &َ ‫
ُـ‬L ِ ْ `ِ ْ ‫َآ‬
`
ِ
ِ 
après L
ِ ْ ou L
ُ ْ , dernier terme: porte le tanwîn (si triptote) ٍ Hْ ‫َـ‬0 Lِ ْ

CORRIGE de l'exercice 2
L
ِ ْ َ -َJ‫ َُ ِو‬L
ِ ْ ‫ث‬
ِ ‫ ا
ْـَ ِر‬L
ِ ْ َ -َِ‫ رَـ‬L
ِ ْ ‫ ِْو‬
ُ L
ِ ْ ِ "
ْ>
ُ L
ُ ْ |
ِ ْ ‫َـ‬Rْ‫ل ا ُْو ُء ا
ـ‬ َ َ‫ـ‬
‫ي‬
W Mِ ‫ ْـ‬+ِ‫ـ=! ٍ ا
ْـ‬Qَُ
‫ي‬
W Mِ ‫ ْـ‬+ِ‫ ا
ْـ‬est épithète de ‫ا ُْو ُء‬.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 28/83

IV TEMPS, ASPECT, MODE

Il convient d’aborder maintenant certaines notions de base universelles, le temps, le mode et


l’aspect. Cette étude sera prolongée dans le chapitre intitulé « le système verbal ».

IV-1 Le temps

Nous connaissons le temps chronologique, le temps calendrier, considéré à partir d’un


événement important d’une communauté, exemple, l’ère chrétienne depuis la naissance de
J.C., l’ère hégirienne…Le temps linguistique est différend : on le considère à partir du
moment où le locuteur parle : c’est alors le temps t0 = le présent, temps de l’énonciation qui
divise le passé (avant) et le futur (après).Ainsi la phrase nominale ( prochain chapitre) évoque
le présent car c’est le temps de l’énonciateur.
Le temps ne se traduit pas, il a sa logique : ainsi en lange arabe, pour traduire « lorsqu’il eut
mangé il se décida à sortir », on dira

َH‫ُـ‬Q‫َا‬D‫َـ‬Pَ‫ن َوأ‬
َ َ‫آـ‬ introduisent des variations temporelles.

IV-2 Le mode

C’est le rapport de l’énonciateur à l’information qu’il donne, la manière dont il dit son
énoncé,
• sur et certain il utilisera l’ indicatif , exemple, « untel est mort » ou « j’achèterai
une caméra l’an prochain »
• incertain il utilisera le conditionnel « untel serait mort »…
• ou il exprimera le souhait « je souhaiterai m’acheter une caméra l’an prochain »

َH‫ُـ‬Q‫َا‬D‫َـ‬Pَ‫ن َوأ‬
# ‫ِإ‬ introduisent des variations modales

IV-3 L’aspect

C’est la durée de l’action, dans sa totalité ou dans son déroulement : « il se met à parler », par
exemple. Le rapport de l’action à sa durée est envisagé :
• dans sa durée, en train de….
• depuis son commencement, commencer à…, se mettre à…
• du point de vue de son terme, en avoir fini de…, tant que…,
• du point de vue de son intégralité, comme dans le style narratif.
L’imparfait est souvent aspectuel car il a une valeur durative, exemple, » il
mangeait tous les jours à midi », avec répétition de l’action.

Il y a des « auxiliaires » (la notion d’auxiliaires n’existe pas en langue arabe) temporels,
modaux et aspectuels
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 29/83
Complément au cours (à partir de notes personnelles d’étudiants) :

C’est particulièrement à l’épreuve du thème que nous sommes confrontés à la concordance


des temps entre les deux langues et le cours nous dit :

* en langue française il y a pluralité de temps, seize ou dix-sept et principalement huit,


présent, futur, imparfait, passé (simple, antérieur et composé) , plus que parfait et futur
antérieur. Pour simplifier, nous excluons de cette étude le conditionnel, l’impératif et le
subjonctif dont on peut dire, schématiquement, qu’ils ressortent plus du « mode » que du
« temps » (exemple, « sors » ! ou « je souhaite que vous fassiez » = c’est bien le rapport de
l’énonciateur à l’information qu’il donne.

* en langue arabe il n’y a pas de temps MAIS deux aspects :


a) l’action vue dans sa totalité par l’accompli et l’inaccompli ; ce qui revient à
dire que si l’action est terminée on utilise l’accompli, en cas contraire on utilise
l’inaccompli.
b) l’action vue dans son déroulement, début, temps de l’action, fin de l’action,
situation du locuteur par rapport à l’énonciation, situation de l’action par rapport à une autre
action, et toutes ces subtilités de la langue française qui utilise principalement huit « temps »
sont rendues en langue arabe par l’accompli et l’inaccompli + des outils. Ces outils sont la
particule qad ْM‫َـ‬ , kâna ‫ن‬
َ َ‫آـ‬ à l’accompli ou à l’inaccompli, et les préfixes ‫ س‬ou
‫ف‬
َ ْD
َ .

Considérons tout d’abord l’ensemble des aspects des huit temps français :

présent Au moment où il parle le locuteur fait l’action où évoque une action en


cours (quand j’eus réussi mon bac en Juin 2003 je m’inscrivis à l’Inalco en
Octobre de la même année et, depuis, je suis toujours étudiant)
futur Au moment où il parle le locuteur évoque une action qui se fera (quand je
réussirai mon bac je m’inscrirai à l’Inalco)
imparfait L’action est en cours dans le passé et on n’en connaît ni le début ni la fin
(j’étudiais à l’Inalco quand je fus obligé d’interrompre mes études…)
passé simple L’action a été faite une fois dans le passé et est terminée (quand j’eus réussi
mon bac en Juin 2003 je m’inscrivis à l’Inalco en Octobre de la même
année et, depuis, je suis toujours étudiant)
passé S’utilise pour exprimer un fait terminé dans le passé avant un autre fait
antérieur passé lui aussi ( quand j’eus réussi mon bac en Juin 2003 je m’inscrivis à
l’Inalco en Octobre de la même année et, depuis, je suis toujours étudiant)
passé composé Au moment où il parle le locuteur évoque une action qui est terminée
(quand j’eus réussi mon bac en Juin 2003 je me suis inscrit à l’Inalco en
Octobre de la même année et, depuis, je suis toujours étudiant)
plus que Exprime une action terminée dans le passée avant une autre action passée
parfait ( Il avait réussi son Dulco et était parti en Egypte …)
futur antérieur Le locuteur exprime une action dans le futur qui est considérée pour
terminée avant le début d’une autre action future ( Tu auras réussi ton
Dulco quand j’arriverai en Fac…
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 30/83
Donc, pour réaliser une correspondance, il faut combiner les « temps » et « aspects »
suivants :

Langue française Langue arabe Temporalité


présent inaccompli Présent, temps de l’énonciateur
futur inaccompli Futur, par rapport au temps de
l’énonciateur
imparfait inaccompli Passé, par rapport au temps de
l’énonciateur, d’une action dont on ne
connaît pas les bornes
passé simple accompli Passé, par rapport au présent de
l’énonciateur (1)
passé antérieur accompli Passé ET antériorité (2)
passé composé accompli Passé par rapport au présent de
l’énonciateur (1)
plus que parfait accompli Passé ET antériorité (2)
futur antérieur accompli Futur ET suite

(1) les deux temps français passé simple et passé composé présentent les mêmes
caractéristiques de « temps » : on ne s’étonnera pas que la langue arabe les rende par
la même formulation.
(2) les deux temps français passé antérieur et plus que parfait présentent les mêmes
caractéristiques de « temps » : on ne s’étonnera pas que la langue arabe les rende par
la même formulation.

Et ces notions sont rendues à l’aide des outils déjà cités selon la correspondance suivante :

Français Arabe
Présent ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
‫ا‬
Futur proche ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
‫ا‬ + ‫َـ‬
Futur lointain ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
‫ا‬ + ‫ف‬
َ ْD
َ
Imparfait ‫ع‬
ُ ‫َ ِر‬Zُ
‫ا‬ + ‫ن‬
َ َ‫آـ‬
passé simple Xِ\ َ
‫ا‬
passé antérieur Xِ\ َ
‫ا‬ + ْM‫َـ‬ + ‫ن‬
َ َ‫آـ‬
passé composé X\ ِ َ
‫ا‬ + ْM‫َـ‬
plus que parfait Xِ\ َ
‫ا‬ + ْM‫َـ‬ + ‫ن‬
َ َ‫آـ‬
futur antérieur Xِ\ َ
‫ا‬ + ْM‫َـ‬ + ‫ن‬
ُ Dُ‫َــ‬J
Ce qui ne signifie pas, pour autant, qu’il faille « coller » systématiquement le temps utilisé en
français par celui indiqué ci-dessus : le meilleur exemple est fourni par la phrase
conditionnelle (l’action n’est pas faite, n’est pas « accomplie »),
Exemple : « si tu vas à l’école tu deviendras peut-être fonctionnaire un jour » 
ً‫ـ‬#‚&َ ُ ًْDJَ V
َ 
ْ Kَ E
ْ ‫َ َأ‬# ‫ َ ُر‬-َ‫ْ َر‬Mَ
‫ ا‬V
َ Kْ ‫إِذا َذ َه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 31/83

V) La phrase nominale
V-1 Définition

Dans la phrase nominale on présente d’abord ce sur quoi ou ce sur qui on va parler, puis on
donne l’information qui s’y rapporte : la phrase nominale est celle qui commence par le sujet,
le aِ ْ ‫َ ُد إِ
َـ‬+
ِ ُ .
aِ ْ
َ‫َ ِد ِإ‬+
ْ ُ
ْ ِ‫ُأ ـ‬Mَ Kْ Qَ Xِ
#‫ ا‬X
َ ‫ ِه‬-ُ # ِ ِْ
ْ ‫ ا‬-ُ ‫"ْ;َـ‬
ُ
ْ ‫ا‬
Exemple :
ٌƒJَِ ٌMJْ ‫َز‬
prédicat ‫د‬
ُ َ+
ْ ُ | | « Sujet » aِ ْ
َ‫َ ُد ِإ‬+
ْ ُ

Alors que la phrase verbale est celle qui commence par le verbe.
:
ِ ْ ِ
ْ ِ‫ُأ ـ‬Mَ Kْ Qَ Xِ
#‫ ا‬X
َ ‫ ِه‬-ُ # ;ِِ ِ
‫ ا‬-ُ ;َْ "
ُ
ْ ‫ا‬
Le sujet, le :ِ َ‫ ا
ْـ‬est ce qui vient après un verbe, ce qui est différend de celui qui fait
l’action. L’agent, celui qui fait l’action est différend du sujet qui suit le verbe. Pour chaque
verbe, le sujet vient après.

nُ Mَ ْ َ XِQْmJَ ٌ:
ِ َ‫ـ‬0 :
ٍ ْ 0ِ :
= ُ
ِ
L’ordre de la phrase arabe étant généralement : verbe, sujet, complément direct puis
complément(s) indirect(s). A noter qu’il existe de nombreux verbes sans agent (verbes au
passif, verbes d’état…).

V-2 Quand utiliser la phrase verbale ou la phrase nominale ?

Alors que la phrase verbale informe sur ce qui arrive, la phrase nominale décrit un état,
attribue une propriété, constate une attitude. Elle est donc impropre pour indiquer un temps
qui ne peut être donné que par le verbe, c’est pourquoi elle sert notamment à énoncer des
définitions.
On retrouve dans la langue arabe les 4 types de phrases nominatives,
A) elle est attributive, quand on attribue une propriété, une qualité ( notion
abstraite), exemple : ce garçon est joli ٌ:‫ِـ‬S
َ :
ُ ‫ا ا
@ـ= ْـ‬,‫ه‬
B) elle est locative, si on localise, exemple
exemple : ce garçon est dans la maison V ِ َK
‫ ا‬X‫ِـ‬0 :
ُ ‫ا
@ـ= ْـ‬ ‫ا‬,‫ه‬
C) elle est existentielle pour dire l’existence d’une chose,
exemple : (il y a) un enfant dans la maison ٌ:‫ِ ْـ‬t V
ِ َK
‫ ا‬X‫ِـ‬0
D) elle est équative,
exemple : (un enfant est tombé, on ne sait pas qui, et on souhaite le
préciser , cest Joseph !) l'enfant est Joseph ‫ف‬
ُ DُJُ Dَ ‫ ُه‬:
ُ ‫ا
@ـ= ْـ‬
Je suis le professeur ُ ‫ ا
َُ;=ـ‬Dَ ‫ـَ ُه‬%َ‫أ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 32/83
Toutefois l’adverbe pourra servir à indiquer le temps. Du point de vue de sa structure on
distinguera la situation normale quand le sujet précède l’information et la situation inversée
quand l’information précède le sujet.
Exemple :
‫َ َء ؟‬S ْLَ (on sait que quelqu'un est venu, mais on ne sait pas qui)
‫َ َء‬S ٌMJْ ‫َز‬ c'est Zayd: la réponse est une phrase nominale

Avec cet autre exemple nous allons dégager trois règles dont il faudra se souvenir,
Il est possible que cela arrive l
َ
ِ‫ث ذ‬
َ Mَ 
ْ Jَ ْ‫ َأن‬L
ِ ِ ْ ُ
ْ ‫ ا‬L
َ ِ
• aucun mot ne peut avoir deux fonctions grammaticales :
l
‫ ذ‬est sujet de ‫ث‬
َ Mَ 
ْ Jَ donc il ne peut pas être ‫َأ‬M‫َـ‬ Kْ ُ
• le ‫َأ‬M‫ َـ‬Kْ ُ n’est jamais un groupe prépositionnel :
L
ِ ِ ْ ُ
ْ ‫ ا‬L
َ ِ ne peut donc pas être ‫َأ‬M‫ َـ‬Kْ ُ
SAUF DEUX EXCEPTIONS:
est-ce qu’il y a quelqu’un dans la maison ‫؟‬V
ِ ْ Kَ
ْ ‫ ا‬Xِ0 ٌM>
َ ‫ْ َأ‬:‫َه‬
‫؟‬Vِ ْ Kَ
ْ ‫ ا‬Xِ0 Mٍ >َ ‫ْ َأ‬Lِ ْ:‫َه‬
il n’y a personne dans la maison `
ِ ْ Kَ
ْ ‫ ا‬Xِ0 Mٍ >
َ ‫ْ َأ‬Lِ َ
• un ٌ‫ل‬m> n’a pas de fonction grammaticale :

َ n’a pas de fonction grammaticale (exemple ci-dessus)

V-3 L’analyse syntaxique

L’analyse syntaxique consiste à désigner َKP


َ et ‫َأ‬Mَ Kْ ُ ( on ne s’occupe pas de l’agent, ni du
verbe).

Exemples :

Zaïd viendra XِQْmَ 


َ ٌMJْ ‫َز‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 33/83

Avec ‫ن‬
# ‫ِإ‬ et ses sœurs,

Ce travail est difficile ٌ`ْ E


َ :
َ َ َ
ْ ‫ا ا‬,‫ه‬ ‫ن‬
# ‫ِإ‬
‫ن‬
# ‫َ ِإ‬KP
َ ‫ن‬
# ‫ا ِإ‬

Avec ‫ن‬َ َ‫ آ‬et ses sœurs,


Ce travail était difficile ًKْ E
َ :
ُ َ َ
ْ ‫ا ا‬,‫ه‬ ‫ن‬
َ َ‫آ‬
‫ن‬
َ َ‫َآ‬KP
َ ‫ن‬
َ َ‫ا آ‬

Avec |
َ ْ
َ
Ce travail n’est pas difficile ًKْ E
َ :
ُ َ َ
ْ ‫ا ا‬,‫ه‬ |
َ ْ
َ
|
َ ْ
ََKP
َ |
َ ْ
َ ‫ا‬

Avec :
#‚َ et ses homologues,
L’enfant a continué à pleurer XِKَJ Mُ ‫َ
َـ‬D
ْ ‫ا‬ :
#ً ‚
َ
:
#‚َ َKP
َ :
#‚َ ‫ا‬

Autre exemple: Il est connu que la langue arabe est difficile


-ٌ Kَ ْ E
َ -َ # ‫ ا ْ
ََِـ‬-َ bَ ;W
‫ن ا‬
# ‫ف َأ‬
ُ ‫ا ْ
َ ُْو‬
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

V-4 Le mubtada’ ‫َأ‬G!َ Hْ ُ


ْ ‫ا‬
V-4-1 Cas général
Il est généralement au cas sujet et défini .

V-4-2 Exceptions

V-4-2-1 au cas direct après ‫ن‬


# ‫ِإ‬ et ses sœurs

le mubtada’ se met au cas direct après ‫ن‬


# ‫ِإ‬ et ses sœurs, dites « particules du cas direct »
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 34/83
V-4-2-2 au cas indirect dans l’expression ;ٍ ْ ‫وَ
َـ‬
le mubtada’ se met au cas indirect dans l’expression
:
ٍ ْ ‫ وَ
َـ‬c’est bien des nuits, qu’est ce qu’il y a comme nuits…
Ici :
ٍ ْ ‫
َـ‬est ‫َأ‬M‫ َـ‬Kْ ُ , au cas indirect et indéfini. De même après ‫ب‬
# ‫ ُر‬qui n'existe plus en
moderne mais reste en arabe classique:
:
ٍ ْ ‫ب
َـ‬
# ‫ُر‬ bien des nuits

V-4-2-3 Cas où le mubtada' est indéfini


le mubtada’ peut être indéfini dans certains cas:

a) l’énoncé générique,

* Tout le monde meurt ‫ت‬


ُ DُJَ ٌ:‫ُآ‬ (indéfini identifié concerne tout le monde, donc un
ensemble)
* La pomme est meilleure que la poire -
ٍ E #S‫ِإ‬ ْLِ ٌْ P
َ -ٌ 
َ #‫ـُـ‬Q (ici on évoque l’espèce)

b) lorsque le mubtada’ est placé après le َHK


َ
C’est par une inversion que l’on traduit le « il y a » français,

* Il y a une pomme sur la table -ٌ 


َ #‫ـُـ‬Q -ِ
َ‫ ِو‬#@
‫ َى ا‬
َ
* J’ai un livre ٌ‫ِي ِآ َ ب‬M+ْ  ِ
c) dans l’interrogation,

* Y a-t-il quelqu’un dans la maison ? ‫`؟‬ِ ْ Kَ


ْ ‫ا‬ Xِ0 ٌM>
َ ‫ْ َأ‬:‫َه‬
(ici indéfini et on ne peut être plus précis)

d) dans la négation,

* Il n’y a personne dans la maison V


ِ ْ Kَ
ْ ‫ ا‬Xِ0 ٌM>
َ ‫َ َأ‬

e) avec ‫ن‬ َ َ‫ آ‬et leurs sœurs si le ‫َأ‬G!َ Hْ 


# ‫ ِإ‬et ‫ن‬ ُ vient après le َHK
َ

* Pourvu qu’il y ait un homme dans la maison ! ً;S


ُ ‫ َر‬V
ِ ْ Kَ ‫ ا
ْـ‬Xِ0 V
َ ْ ‫
َـ‬
* Il y avait un homme dans la maison ٌ:S
ُ ‫ َر‬V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0 ‫ن‬
َ َ‫آ‬

f) dans les proverbes anciens

ً%‫ ذا‬W ‫ ] َأ َه‬C


َ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 35/83
g) si l’intonation qualifie

h) dans la formule de salut


(on estime alors que la situation définit)

ْHُ ‫ٌ
َـ‬:Jْ ‫َو‬

i) dans l’énumération

*ً‫ْمٌ َ;َـ‬DJَ ‫و‬ l


َ
َ ٌ‫ْم‬DJَ : ‫ن‬
ِ َْDJَ َ‫ ْـ‬%WM
‫ا‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ coord-
onnant
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

j) si le mubtada’ est qualifié par une -ِE (adjectif)


* Un homme grand nous a rendu visite hier
-َ >ِ‫ ر‬K
‫ ا‬%َ‫€ٌِ زَار‬
َ ٌ:S
ُ ‫َر‬
le ‫َأ‬Mَ Kْ 
ُ est défini par ٌِ€
َ

V-5 Le cas de LْD‫


َـ‬

La particule IْD‫
َـ‬se construit avec une phrase nominale.
* Si (ce n’était) Zaïd je ne serais pas allé à la faculté
-ِ َ ِ َ"
‫ ِإ
َ* ا‬V
ُ Kْ ‫َ
َ َذ َه‬ x ٌMJْ ‫َز‬ IْD‫
َـ‬
َKP
َ v. être ‫َأ‬Mَ Kْ ُ
sous-
entendu

Un terme est sous-entendu, on dit qu’il y a effacement d’un terme. De même si on rencontre
dans un texte…
... ‫ل‬#‫و‬1
َ ‫با‬ُ Dَ "
َ
‫ا‬
... X% )
‫ب ا‬
ُ Dَ "
َ
‫ا‬
َKP
َ
Ici on devrait avoir devant ‫ا‬,‫ ه‬qu’on n’a pas besoin d’exprimer.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 36/83

V-6 Kâna et ses sœurs

La phrase nominale est mise au passé par Kâna ‫ن‬


َ َ‫ آ‬donc, après ‫ن‬
َ َ‫ آ‬on a toujours un ‫َأ‬Mَ Kْ ُ
et un َKP
َ mais, ATTENTION, l’ ‫ن‬
َ َ‫آ‬ ْ‫ ِا‬est souvent sous-entendu,
* Un homme était malade ًZJَِ ٌ:S
ُ ‫َر‬ ‫ن‬
َ َ‫آ‬
‫ن‬
َ َ‫َ آ‬KP
َ ‫ن‬
َ َ‫ِاْ آ‬
cas direct cas sujet

Les verbes d’existence sont appelés les sœurs de ‫ن‬


َ َ‫ آ‬et se construisent comme lui. Ils
introduisent des variations temporelles,
‫ن‬
َ َ‫آ‬ exprime le passé

*َ\
ْ ‫ َأ‬، ‫ت‬
َ َ ، …
َ Kَ E
ْ ‫ َأ‬، ‫َ َر‬E ، *ْ‫َأ‬ expriment l’idée de « devenir »

*َZَ ، # َ َ 
ْ ‫ ِا‬، X
َ Rِ َ ، :
#‚َ ، ‫دَا َم‬ expriment l’idée de « rester »

‫ح‬
َ ِ َ َ ، ‫ل‬
َ ‫ َ زَا‬، †
َ ِ 0َ َ ، l
# ‫ـَْـ‬%ِ‫َ ا‬ expriment l’idée de « ne pas cesser de »

‫ ُد‬DُJَ / ‫َ َد‬ exprime l’idée de recommencer une action

Ces verbes sont en partie vidés de leur sens et ressemblent donc à un auxiliaire pour indiquer
une nuance sémantique.

Exemples :

Zaïd est devenu malade (aspect = début de l’action)  ًZJَِ ٌMJْ ‫… َز‬
َ Kَ E
ْ ‫َأ‬
Zaïd est devenu malade (à présent il est malade)  ًZJَِ ٌMJْ ‫َأ َْ* َز‬
Zaïd a été malade pendant deux ans (aspect= durée de l’étape) L
ِ ْ ‫ َـ‬+َ 
َ ًZJَِ ٌMJْ ‫ َز‬:
#‚َ
Rien ne me détourne de toi  l
َ ‫ ِـ‬l
َ ‫ ْـ‬+َ ً;bِ َ ‫ ْـ‬Uُ ْ‫ وَ
َـْ َأ َزل‬V
ُ ‫ ْـ‬+ُ‫آـ‬
(j'ai toujours été et suis encore détourné de toi par toi)

Voir le chapitre intitulé « Les verbes d’existence »


Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 37/83
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 38/83

V-7 Le cas de ‫ن‬


# ‫ِإ‬ et ses sœurs Mُ‫ـ‬N‫ا‬DَK‫َأ‬

‫ن‬
# ‫ ِإ‬et ses homologues se construisent avec une phrase nominale et le mubtada’ se met au cas
direct et devient ‫ن‬ # ‫ ِاْ ِإ‬: ce sont les particules du cas direct.
* ‫ن‬# ‫  ِإ‬après ‫ل‬ َ  signifie l’engagement de l’énonciateur,
*‫ن‬# ‫  َأ‬introduit une complétive. Les dérivés sont,
bien que ‫ن‬ # ‫ َ َ! ِإ‬,comme si ‫ن‬ # mَ‫ َآ‬, mais, cependant ‫ن‬# ‫ ِإ
ّ َأ‬surtout que ‫ن‬
# ‫ وَأ‬-ً E
# P
*L
# ِ
mais (alif suscrit sur le kâf)
* V
َ ْ ‫
َـ‬ pourvu que, si seulement,
Si seulement la jeunesse pouvait revenir un jour
ًْDJَ ‫ ُد‬DُJَ ‫ب‬
َ K#U
‫ ا‬V
َ ْ ‫
َـ‬
* :
# َ
َ peut-être

On s’aperçoit qu’avec le choix de la particule on va pouvoir donner une information de façon


différente, C’EST LA MODALITE ( rapport de l’énonciateur à l’énoncé).

Ainsi, on va pouvoir exprimer,

* la certitude, avec ‫ن‬


# ‫ِإ‬ au début d’une phrase (1),
avec ‫ن‬
# ‫َأ‬ à l’intérieur de la phrase (2)

* la probabilité, avec )
:
# َ
َ3), c’est une probabilité souhaitée,
* le souhait, avec ) V َ ْ
ّ4),
* l’objection, avec L# ِ
et aussi particule de comparaison
* la comparaison avec ) ‫ن‬ # mَ‫ َآ‬5), particule de comparaison très utilisée dans la
poésie classique ( la plupart des images sont introduites par ‫ن‬ # mَ‫ َآ‬.
Ces particules sont appelées :ِ ِ
ِ‫ ـ‬-ٌ Hَ Kَ U
َ ُ ‫>ُوف‬
ُ car elles ressemblent au verbe et
donnent un cas direct au mubtada’.
Toutes ces particules se construisent avec la phrase nominale et elles l'enrichissent car, ainsi,
on exprime plus qu'un état.

Exemples :
(1) Zaïd c’est lui le criminel (on donne une nouvelle information) ٌ‫" ِم‬ْ ُ ٌMJْ ‫َز‬
Zaïd est (bien) un criminel (on affirme devant qq1 qui doute)  ٌ‫" ِم‬ْ ُ ٌMJْ _َ ‫
َـ‬
Si, si, Zaïd est (bel et bien) un criminel (en réponse à qq1 qui est dans la dénégation) 
ٌ‫" ِم‬
ْ ُ ‫ًا
َـ‬MJْ ‫ن َز‬
# ‫ِإ‬
s’utilise pour introduire toutes les phrases qui n’ont pas de fonction grammaticale.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 39/83

Il est à noter que dans l’arabe de presse l’usage de ‫ن‬


ّ ‫ ِإ‬est aujourd’hui galvaudé et est utilisé
par le locuteur pour persuader son lecteur.

(2) Selon moi tu es malade  ٌƒJَِ l


َ ‫ـ‬#%َ‫ِي أ‬M‫ ْـ‬+ِ
Il parait que tu es courageux  ٌ‫"َ ع‬C
ُ l
َ ‫ـ‬#%َ‫ُو أ‬MKْ ‫َـ‬J
‫ن‬
# ‫ َأ‬s’utilise pour introduire toutes les phrases qui ont une fonction grammaticale.
On notera l’alternance (a) et (i), dans,

ْ‫َأن‬ ْ‫ِإن‬
‫ن‬
# ‫َأ‬ ‫ن‬
# ‫ِإ‬
Et l’on peut dire que la seconde ligne est la première + suffixation. Quand on utilise ْ‫ َأن‬le
locuteur ne se porte pas garant : il ne dit pas que ce qu’il dit est de l’ordre du factuel. Il
exprime, par exemple, un souhait,
je souhaite voyager ( c’est dans mon esprit)  َ 0ِ َُ ‫ َأنْ أ‬Mُ Jِ‫أ ُر‬
j’ai peur qu’il ne soit malade  ًZJَِ ‫ن‬
َ Dُ‫َـ‬J ْ‫َ* َأن‬UP
ْ ‫َأ‬
je souhaite qu’il ait réussi  …
َ"َ ‫َـ‬% ْM‫ن َـ‬
َ Dُ‫َــ‬J ْ‫* َأن‬#‫ـ‬+َQَ ‫َأ‬
On notera que certains verbes acceptent ْ‫َأن‬ et ‫ن‬
# ‫َأ‬ : le critère qui distingue est la factualité ,
ou pas,

non factuel  Mٍ 
ِ ْDَ *َ‫` إِ
ـ‬
َ ‫ َأنْ َأذْ َه‬V
ُ ِ‫َـ‬%
factuel  Mٍ 
ِ ْDَ *َ
‫ ِإ‬V
َ Kْ ‫ َذ َه‬l
َ ‫ـ‬#%َ‫ أ‬V
ُ ِ‫َـ‬%
 peut-être que tu as réussi  V
َ 
ْ"
َ ‫َـ‬% l
َ ‫ـ‬#;َ‫
َـ‬
On utilise aussi ْM‫َـ‬ pour la probabilité

 si la jeunesse revenait un jour … ًْDJَ ‫ ُد‬DُJَ ‫ب‬


َ َKU
#
‫ ا‬V
َ ْ ‫
َـ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 40/83

V-8 La négation de la phrase nominale

On a déjà vu que َ ( ne……pas) est surtout utilisé devant l’accompli mais elle peut aussi se
trouver dans une phrase nominale.
Exemple :

En cela il n'y a aucun doute l


]C
َ َ
‫ٌ َو‬VJْ ‫َر‬ l
َ
ِ‫ ذ‬Xِ0 َ
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ
(inversé)

Dans (cet endroit) il n'y a que moi ‫ ِْي‬6


َ aِ ِ0 َ

La négation d’existence, n’être pas, au temps présent, |


َ ْ
َ se rencontre avec une valeur
similaire. Le َKP
َ se met au cas direct ( ou au cas indirect s’il est précédé de ‫ِـ‬ ).
Exemple :
L'enfant n'est pas à la maison ‫ار‬#M
‫ ا‬X0ِ Mُ ‫َ
َـ‬D
ْ ‫ا‬ |
َ ْ
َ
-#ِ 
ْ ‫ ِا‬-َ;ْ S
ُ
-#;ِْ 0ِ -َ;ْ S
ُ

V-9 Rappels
Il convient de faire attention à l’ordre du ‫َأ‬Mَ Kْ 
ُ et du َKP
َ (construction normale ou
construction inversée).

Si l’on a un exceptif, le َKP


َ est au début :
* Il n’y a de juste que Dieu
( on veut excepter Dieu des gens injustes)
x
ُ ‫ِإ
ّ ا‬ ٌ‫َ ِدل‬ َ
َKP
َ

Dans la construction de M
َ ‫ ْـ‬+ِ le َKP
َ est au début
* Le plus grand poète est toi selon moi ‫ ََا ِء‬U
W
‫ا‬ ‫َ ُر‬C
ْ ‫َأ‬ l
َ ‫ـ ـ‬#%َ‫أ‬ ‫ِي‬M‫ ْـ‬+ِ
‫ن‬
# ‫َ َأ‬KP
َ ‫ن‬
# ‫ِاْ َأ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 41/83

* Le plus grand poète est toi selon moi ‫ ََا ِء‬U


W
‫َ ُر ا‬C
ْ ‫َأ‬ l
َ ‫ـ ـ‬#%َ‫أ‬ ‫ِي‬M‫ ْـ‬+ِ
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

Dans les phrases nominales avec verbe on se souviendra,


de la règle du pronom de rappel,
nُ DُP‫ َء َأ‬:َS ٌMJْ ‫َز‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

aِ ْ
َ‫ ِإ‬V
ُ Kْ ‫ٌ َذ َه‬MJْ ‫َز‬
que le sujet est toujours après le verbe : c’est le pronom sujet qui est dans la
conjugaison, le pronom de rappel n’est jamais sujet.

Autres exemples :
* Je suis sorti et voici (que je trouve) Khalid
ٌ‫د‬DُSْDَ ٌM
ِ َP ‫ ِذا‬0 V
ُ S
ْ َ P
َ
َKP
َ (déplacé)

* Je suis sorti et voici ( que je vois) Khalid à la porte


‫ب‬
ِ َK
ْ ‫ ا‬Xِ0 ٌM
ِ َP ‫ ِذا‬0 V
ُ S
ْ َ P
َ
َKP
َ

*Et voici que Mustapha Saïd fait partie de mon monde


Xِ
َ َ ْLِ ٌ‫_ْء‬S
َ Mِ
َ *َ@
َ5
ْ ُ ‫ِـ‬ ‫َوإِذا‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Mon grand-père connaît le secret


# 
=
‫ف ا‬
ُ ِ ْ Jَ ‫=ي‬MS
َ
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ
Attention, ici le َKP
َ est une phrase, il faut donc un pronom de rappel, s'il n'est pas
phonétique c'est qu'il est sous-entendu:
# 
=
‫َ( ا‬D‫ف ) ُه‬
ُ ِ ْ Jَ ‫=ي‬MS
َ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 42/83

V-10 EXERCICES

Traduire et faire l’analyse syntaxique.

* Il y a un enfant dans la maison (sans utiliser ‫ن‬


# ‫) ِإ‬
* Il y a un enfant dans la maison
* L’enfant est dans la maison
* Il n’y a pas d’enfant dans la maison
* Il y avait un enfant dans la maison

* C’est un examen difficile


* Cet examen est difficile
* Qui es-tu ?
* Qui est cet enfant ?
* C’est mon frère
* Le mieux est que tu étudies la langue arabe.
* Il est possible qu’il vienne demain.

* Elle a un stylo
* Il a une voiture neuve
* J’ai un rendez-vous
* Une autre chose que je voudrais te raconter

* Et voici qu’il ressent en lui un sentiment de peur qui vient de loin que la simplicité n’est pas
toute chose.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 43/83
Corrigés :

* Il y a un enfant dans la maison (sans utiliser ‫ن‬


# ‫)ِإ‬
(sous-entendu: ٌ‫د‬DُSْDَ ) ٌM
َ‫َو‬ V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

* Il y a un enfant dans la maison


‫ًا‬M‫وَ
َـ‬ V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0 ‫ن‬
# ‫ِإ‬
‫ن‬
# ‫ِاْ ِإ‬ ‫ن‬
# ‫َ ِإ‬KP
َ

* L’enfant est dans la maison


V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0 Mُ ‫َ
َـ‬D
ْ ‫ا‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Il n’y a pas d’enfant dans la maison


ٌM‫وَ
َـ‬ V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0 |
َ ْ ‫
َـ‬
|
َ ْ ‫ٍاْ
َـ‬ |
َ ْ ‫َ
َـ‬KP
َ

* Il y avait un enfant dans la maison


ٌM‫وَ
َـ‬ V
ِ ْ Kَ
‫ ا‬Xِ0 ‫ن‬
َ َ‫آ‬
‫ن‬
َ َ‫ِاْ آ‬ ‫ن‬
َ َ‫َ آ‬KP
َ

* C’est un examen difficile


ٌ`ْ E
َ ٌ‫ِا ْ َِ ن‬ ‫ا‬,‫ه‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Cet examen est difficile


ٌ`ْ E
َ ‫ن‬
ُ َِ ْ I
ِ ‫ا ا‬,‫ه‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Qui es-tu ?
‫؟‬V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬ ْLَ
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Qui est cet enfant ?


‫ ؟‬Mُ
َDَ
‫ا ا‬,‫ه‬ ْLَ
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 44/83
* C’est mon frère
XِP‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬ ‫ا‬,‫ه‬
َKP
َ ‫أ‬Mَ َ Kْ ُ

* Le mieux est que tu étudies la langue arabe.


-َ #ِ َ َ
‫ ا‬-َ bَ ;W
‫س ا‬
َ ‫ْ ُر‬MQَ ْ‫َأن‬ L
َُ>
ْ1
َ‫ا‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Il est possible qu’il vienne demain.


‫ًا‬M6
َ X
َ Qِ ْmJَ ْ‫َأن‬ L
ِ ِ ْ ُ
‫ ا‬L
َ ِ
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

* Elle a un stylo
ٌ‫ـَ;َـ‬ َHَ َ
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

* Il a une voiture neuve


ٌ‫ة‬MJِMS
َ ٌ‫ َرة‬#
َ aُ ‫
َـ‬
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

* J’ai un rendez-vous
ٌM
ِ ْDَ ‫ِي‬M‫ ْـ‬+ِ
‫َأ‬Mَ Kْ ُ َKP
َ

* Une autre chose que je voudrais te raconter


l
َ ْ ‫ َ;َـ‬aُ 5
# ُ ‫` َأنْ َأ‬
W >
ِ ‫ْءٌ ُأ‬XC
َ ‫ا‬,‫ه‬
َKP
َ ‫َأ‬Mَ Kْ ُ

* Et voici qu’il ressent en lui un sentiment de peur qui vient de loin que la simplicité n’est pas
toute chose.
Note: ici on a un enchâssement de phrases (principe des poupées russes). On commence par le
plus grand découpage, puis on affine. En début de 3e année on n'étudie que le début de cette
phrase: ‫ف‬
ِ Dَ.
ِ‫ٌ ـ‬Mَِ ٌ‫>َ س‬
ْ ‫َوإِذا ِإ‬
‫إِذا‬ introduit une phrase nominale. Donc où est le َKP
َ et où est le ‫َأ‬Mَ Kْ ُ ?
La réponse est que le َKP
َ est implicite: c'est le prédicat d'existence, le verbe être, qui ne se
traduit pas.
La phrase complète est:
‫ْ ٍء‬XC
َ :
# ‫ ُآ‬X
َ ‫ ِه‬-َ t
َ َKَ
‫ن ا‬
ُ DُQَ ّ
‫ ِ إ‬zِ َ"‫ ا
ْـ‬aُ ‫ـ‬#%َm‫ف ِـ‬
ِ Dَ.
ِ‫ٌ ـ‬Mَِ ٌ‫>َ س‬
ْ ‫َوإِذا ِإ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 45/83

V-11 Kâda et ses sœurs َM‫ُـ‬N‫َا‬DK


ْ ‫آـَ َد َوَأ‬
Les grammairiens arabes, à l’instar de kâna et ses sœurs et inna et ses sœurs classent dans la
rubrique kâda et ses sœurs trois catégories de verbes,
• les verbes d’imminence,
• les verbes d’espérance
• et les verbes inchoatifs ou de commencement.

*#
َ Jُ ‫ َو‬،َ‫أ‬Mَ ‫ َـ‬Kْ ُ
‫َـ ُ! ا‬0ْ‫َـ َـ‬0 : " ‫ن‬
َ َ‫ " آـ‬:
َ َ 
َ :ُ َ ْ ‫َـ‬Q ، -ٌ 5َ ِ َ‫ـ‬% ٌ‫ ْـَ ل‬0َ‫ أ‬: َH‫ُـ‬Q‫َا‬DP ْ ‫آـَ َد َوَأ‬
َ‫ َه‬Kَ P
َ *# َ Jُ ‫ َ َو‬Kَ . َ
‫` ا‬
ُ 5ِ ‫ ْـ‬+َ‫ـ‬Qَ‫ و‬، َHَ ْ‫ا‬
‫ أَ ْـَ ٍم‬-ِ ‫َـ‬e َ;‫َـ‬e *َ;
َ َH‫ُـ‬Q‫َا‬DPْ ‫آـَ َد َوَأ‬
Kâda et ses sœurs : verbes défectueux, ils se comportent comme kâna, le mubtatda’ est au cas
direct, on l’appelle nom (de kâda), le habar est au cas direct, on l’appelle son habar. Kâda et
ses sœurs sont de trois sortes.

V-11-1 Les verbes d’imminence -ِ َ‫ـَر‬Oُ


‫  ُل ا‬0‫أ‬

l
َC
َ ْ‫ " آـَ َد َوَأو‬-ٌ ‫َـ‬e َ;‫َـ‬e X
َ ‫ ِ َو ِه‬Kَ .
َ
‫ع ا‬
ِ Dُ‫ب ُوـ‬
ِ ْ‫;َ* ُـ‬
َ ‫ل‬
W Mُ ‫َـ‬Q َ X
َ ‫ َو ِه‬، -ِ َ ‫ـَ َر‬Rُ
‫ل ا‬
ُ َ‫ ْـ‬0َ‫أ‬
n ... " ‫ب‬ َ َ ‫وَآَـ‬

Ils indiquent la réalisation prochaine d’une action (faillir…, être sur le point de …). L’action a
failli arriver mais n’est pas arrivée. Ils se construisent avec une phrase nominale.

Les plus courants sont : * ‫ د‬J/‫آ د‬ = être sur le point de


(s’utilise à toutes les pers.)

* ‫ أن‬lC‫ = أو‬être sur le point de


ème
(figé à le 3 pers. masc. de l’inaccompli)

Exemples :

L’enfant était sur le point de sortir ‫ج‬.J M


D
‫آ د ا‬
Avec la structure = le KP est le verbe au ‫ رع‬Z + mubtada défini + ‫آ د‬
J’étais sur le point de m’endormir‫ م‬%‫أ‬ ‫ أن‬lC‫ ;* و‬V+‫آ‬
Il était sur le point de sortir‫وج‬.
‫ا‬ lC‫آ ن ;* و‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 46/83

V-11-2 Les verbes d’espérance ‫َ ِء‬P#


‫  ُل ا‬0‫أ‬

-ٌ ‫َـ‬e9َ‫ـ‬e X
َ ‫ َو ِه‬. ِ Kَ .
َ
‫ع ا‬Dَ‫َ ِء وـ‬S‫;َ* َر‬
َ ‫ل‬
W Mُ ‫َـ‬Q َ Xَ ‫ َو ِه‬، ‫َ ِء‬S#
‫ل ا‬
ُ َ‫ ْـ‬0َ‫أ‬
"h َ ‫ْ
َـ‬D‫ْ;َـ‬P‫>َى َوَأ‬ َ ‫َ* َو‬ َ "
Ici, on veut indiquer un espoir, donc un mode. On utilise essentiellement : *َ
َ qui ne se
conjugue plus et est utilisé comme une locution,
* ‫ أن‬ = peut-être que
* ‫>ا أن‬ = « « «
* ‫ أن‬h
D;P‫أ‬ = « « «

Pourvu qu’il réussisse  …


ُ"َ ‫ ْـ‬+َJ nُ َ
َ
َKP
َ ‫َأ‬M‫ َـ‬Kْ ُ

Pourvu que mon frère vienne  XِP‫ َأ‬XِQْ mَJ ْ‫َ* َأن‬
َ
Que peut-il bien faire ?  :
ُ َ ‫َ ْـ‬J nُ َ
َ َ
Qu’est ce qu’il peut bien penser ?  nُ َ
َ ُ
Que pourrais-je dire ? ‫ل‬D‫أ‬ ‫ أن‬V 
Peut-être sont ils meilleurs qu’eux ( Coran XLIX,11) H+ ‫ا‬P ‫ا‬D%DJ ‫* أن‬

V-11-3 Les verbes inchoatifs = ‫وع‬R


‫ا‬ ‫ ل‬0‫أ‬
(on dit que ce sont des verbes de commencement)

َH‫ ْـ‬+ِ ، ٌ‫ آَـ)ِ َة‬X


َ ‫ َو ِه‬: ِ َ َ
‫ ا‬Xِ0 ‫ع‬ ِ ‫ُو‬U W
‫ل َ;َ* ا‬ W Mُ ‫َـ‬Q َ Xَ ‫ع َو ِه‬
ِ ‫ُو‬UW
‫ل ا‬ُ َ‫ ْـ‬0َ‫أ‬
" ‫َى‬Kَ ‫ ْـ‬%‫م وَا‬َ َ‫ وَـ‬: َ َ S
َ ‫َأ َو‬Mَ َ ‫َأ َو‬Mَ ‫` َوِا ْ َـ‬
# ‫ َو َه‬,َ P َ ‫ َوَأ‬h
َ ‫ـَِـ‬tَ‫ و‬h
َ ;ِ
َ ‫ َو‬mَU
َ ‫ ْـ‬%َ‫"أ‬
...

Ils marquent une action qui va se poursuivre et introduisent donc une valeur aspectuelle,
(commencer à…, se mettre à…). Ils ne s’emploient qu’à l’accompli : le verbe qui suit sera
donc un inaccompli de valeur descriptive et durative.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 47/83
Ils se construisent avec une phrase nominale.

Les plus courants sont :

*,P‫أ‬ se mettre à *‫ح‬C entreprendre

*‫أ‬M commencer à *‫ م‬ se disposer à

*ht s'appliquer à *:K‫أ‬ se disposer à

*‫ ر‬E se mettre à *mU%‫أ‬ se disposer à

*h; s'attacher à

*:S se mettre à (s’en méfier, le contexte donne le sens)

Exemples :

La fille commença à apprendre l’arabe -ّ


‫ا‬ ّ; Q V+K
‫أت ا‬M

Il s’est mis à chanter  X+bJ ‫خ‬


ّ‫أ‬

Note : pour dire « il se met à », on change la construction de la phrase, c'est-à-dire qu’on


utilise le verbe inchoatif, puis la préposition X0 et le masdar de l’action,

Il commence à manger :‫آ‬1‫ا‬ X0 ‫أ‬MKJ

Il commencera à manger :‫آ‬1‫ا‬ X0 ‫أ‬MK

HORS DE CET EMPLOI, ces verbes ont une valeur normale et s’emploient aussi bien à
l’accompli qu’à l’inaccompli.

************************************************************
L’élève ne tarda pas à comprendre la leçon  ‫رس‬M
‫ا‬ َ H0 ‫ أن‬,;
‫ ا‬$K

‫ب‬D5* ‫رع‬V+‫أن‬+;
‫ا‬+$H9S T
= ne tardera pas….
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 48/83

VI. Le système verbal, la dérivation verbale, la phrase verbale.

Nous étudierons successivement dans ce chapitre,


● la forme et les valeurs du verbe à l’accompli et à l’inaccompli, l’alternance des formes
suffixales et préfixales,
● la dérivation verbale par les principales caractéristiques des dix formes les plus utilisées,
● la phrase verbale et la transitivité du verbe.

VI.1 La forme et les valeurs du verbe à l’accompli et à l’inaccompli


On pense, depuis les recherches de Marcel COHEN que le sémitique ancien dont la langue
arabe est issue ne disposait initialement que du temps de l’énoncé, l’inaccompli, puis dans un
temps plus récent il est devenu nécessaire d’exprimer la durée, l’action accomplie donc. C’est
donc un système simple, à deux valeurs, dont les formes se distinguent par addition de
préfixes ou de suffixes.

VI.1.1 La forme du verbe

La conjugaison suffixale s’est vraisemblablement formée à partir de la forme nominale (à moi


‫ِي‬M‫ ْـ‬+ِ , à toi-m- ‫ك‬
َ Mَ ‫ ْـ‬+ِ , à toi -f- = ‫ك‬
ِ Mَ ‫ ْـ‬+ِ …) , et se présente, par exemple, avec la racine
kataba sous la forme,
Radical Suffixe Personne, genre, nombre
ère
katab tu 1 pers., masc. ou fém., sing.
katab ta 2ème pers., masc., sing.
katab ti 2ème pers., fém., sing.
katab a 3ème pers.,masc., sing.
katab na 1ère pers., masc. ou fém., duel ou plur.
Etc…

Alors que la forme de l’inaccompli, dite préfixale indique en préfixe la personne et en


suffixe le genre et le nombre,

Personne Radical Suffixe Genre, nombre


a ktab u 1ère pers., masc. ou fém., sing.
ta ktab u 2ème pers., masc., sing.
ta ktab îna 2ème pers., fém., sing.
ya ktab u 3ème pers.,masc., sing.
na ktab u 1ère pers., masc. ou fém., duel ou plur.
ta ktab ûna 2ème pers., masc. , plur.
ta ktab na 2ème pers., fém. , plur.
Etc…
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 49/83

Quelle est la valeur de l’alternance des deux formes ? Au regard du temps (le temps t0 est le
moment de l’énonciation), de l’aspect (l’action envisagée dans sa durée) et du mode (c'est-à-
dire du rapport de l’énonciateur à son énoncé). Nous savons que l’aspect peut se voir
abstraction faite de l’énonciation, ainsi on dit que l’imparfait est duratif, « je mangeais tous
les jours à cinq heures ». Pour les chercheurs l’alternance serait égale à une valeur aspecto-
temporelle qui relève à la fois de l’aspect et du temps. Nous ne pouvons pas dire,
Je suis venu demain  ‫ًا‬M‫َـ‬6 V
ُ Kْ ‫َذ َه‬ la valeur du verbe exprime bien le passé,
mais je peux dire,
Je viens demain  ‫ًا‬M6
َ `
ُ ‫َأذْ َه‬ la valeur du verbe exprime un « non-passé », présent ou
futur.

Mais on ne peut pas utiliser l’accompli et l’inaccompli dans certains contextes, on ne peut pas,
par exemple, dire :
َ ‫ َذ َأ َآ‬MَP‫ َأ‬ou :
َ ‫َأ َأ َآ‬Mَ َ
Car il commence après le t0 qui est le début du processus et exige donc une durée, or le passé
n’a pas de durée. Nous dirons donc : ُ ‫ْ ُآ‬mJَ ou :
ُ ‫ْ ُآ‬mJَ ‫َأ‬Mَ َ .
Et c’est bien de l’aspectuel, que d’ailleurs le français ne rend pas puisqu’il utilise une
périphrase comme « il est en train de manger », « il a commencé à manger » ce qui indique
bien le déroulement de l'action.

Schématiquement les valeurs de l’inaccompli et de l’accompli sont :

VI.1.2 les valeurs de l’inaccompli


 valeur de vérité générique
Exemples:

L’eau bout à 100 degrés =

C’est par la mort du héros que vit la nation


:
ِ ‫َ@َـ‬K‫ت ا
ْـ‬
ِ ْDَ ‫ْ ِـ‬Qَ L
َtَ Dَ ‫ن ا
ْـ‬
# ‫ِإ‬
 valeur d’habitude,
de répétition, à la différence de l’accompli qui note une action faite une seule fois.
Exemples:
Je vous avertis de ne pas laisser votre le comme vous le faites d’habitude
‫ َد ًة‬m ‫ن‬
َ Dُ;َ ‫ـَ ْـ‬Q َ‫@َ ِم َآ‬
#
‫ك ا‬
ِ ْQَ ْLِ ْ‫ = ُر ُآ‬,َ>‫ُأ‬
Elle travaillait toute la journée à cuisiner, laver, balayer, etc….
n ...|
ُ +ِ ْ Qَ ‫ ُو‬:
ُ
ِ ‫ ْـ‬bَ‫ـ‬Q‫‹ و‬
ُ Kُ @
ْ Qَ aُ ‫ـ‬#;ُ‫َ َر آـ‬H‫ـ‬#+
‫ ا‬:
ُ َْQَ ْV%َ َ‫آ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 50/83

valeur modale
pour exprimer une éventualité
Exemples:

Qui peut bien être cet homme ?


:
ُSُ #
‫ا ا‬,‫ن ه‬
ُ Dُ‫َـ‬J ْLَ
Pourquoi ne mangerions nous pas à la maison comme d’habitude
(noter le conditionnel en français)

َ+‫ِـ‬Q‫َ َآَ دَا‬+‫ َْـ ِـ‬Xِ0 :


ُ ‫ْآُـ‬m%َ I ‫ِ
َ ذا‬
 valeur aspectuelle,
pour dire que l’on est « en train de »…
Exemple:

Tu es en train de te mentir (f.) à toi-même


l
ِ
ِ ‫َ ْـ‬% *َ‫ َ;ـ‬L
َ ِ‫ِـ‬,‫ـَ ْـ‬Q

VI.1.3 les valeurs de l’accompli


Il exprime un procès achevé et envisage l’action dans sa globalité.

NOTE : la langue française, dans le récit ou le discours utilise le passé…Napoléon décida de


partir en guerre …alors que la langue arabe utilisera la conjugaison préfixale et distingue le
discours avec un présent et un futur et le récit où l’inaccompli exprimera l’habitude,
l’habituel, le duratif, l’itératif….

VI.2 la dérivation verbale par les principales caractéristiques des


dix formes les plus utilisées.

Le verbe a une forme simple, la première forme ou verbe nu ٌ‫د‬# "


َ ُ ٌ:ْ 0ِ et des formes
augmentées (ٌMJِ_
َ ٌ:ْ 0ِ ).
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 51/83

VI.2.1 La première forme


Elle se présente avec trois vocalisations différentes de la seconde radicale,

 la forme : َ ُ ‫َـ‬0 qui donne :


ُ ُ ‫َ ْـ‬J sans exception.
Ce sont des verbes qualitatifs, toujours intransitifs ( ils n’ont que leur sujet, ne sont pas
agentifs, n’ont jamais d’objet) qui correspondent à des qualités ou des process,
L’enfant est devenu grand Mُ ‫َ
َـ‬D
‫ َ ا‬Kُ ‫َآ‬
Alors que, l’enfant est grand ٌ‫ آَ ِـ‬Mُ ‫َ
َـ‬D
‫ا‬
 la forme : َ ِ ‫َـ‬0 qui donne toujours :
ُ َ ‫َ ْـ‬J sauf une dizaine de verbes. Ces
verbes sont transitifs ou intransitifs . Le sujet n’est pas un agent. Comme les verbes de
sentiment on les traduit par « se réjouir », se lamenter », le sujet reflète l’émotion, comme
dans « je m’attriste », ou encore le verbe َ ;ِ
َ où le sujet est le siège du savoir.
Note : on sait qu’à la voie passive le sujet n’est pas l’agent et il est probable que ces verbes en
:
َ ِ ‫َـ‬0
étaient l’ancienne voie passive de l’écriture ancienne. Aujourd’hui on construit le passé
avec des voyelles : il est apophonique.
On peut citer aussi les verbes de perception , sentir !َ ِ 
َ , boire ‫ب‬
َ ِ C
َ , comprendre َ ‫ِـ‬Hَ‫ـ‬0
, suivre !
َ ‫ِـ‬KَQ , oublier X
َ
ِ %َ , devenir heureux Mَ ِ 
َ , s’enivrer َ ِ 
َ . Le participe, ٌ:
ِ َ‫ـ‬0 ,
désigne alors une qualité et s’il y a une forme participiale elle est plutôt qualitative, oublieux
‫س‬
ٍ َ% (oublieux des choses) celui qui comprend ٌ‫ـَ هِـ‬0 ,
C’est celui qui comprend les choses  ‫ َر‬Dُ1
ُ ‫ـَ هِـٌ ا‬0 Dَ ‫ُه‬
Mais tous les verbes de sentiments n’ont pas de participe active de la forme ٌ:
ِ َ‫ـ‬0 .

 la forme :
َ َ ‫َـ‬0 qui donne indifféremment : ُ ُ ‫َ ْـ‬J ، :
ُ َ ‫َ ْـ‬J et :
ُ ِ ‫َ ْـ‬J .
Il y a de tout. Ecrire `
َ ‫ َآ َـ‬est transitif, il dépasse son sujet vers un objet.
Etudier ‫س‬
َ ‫ َد َر‬est intransitif, il se contente de son sujet.
Pour cette catégorie comment identifier la lecture (dans un texte non vocalisé) de la voyelle
médiane à l’inaccompli ? On peut dire que :َ َ ‫َـ‬0 donne :
ُ َ ‫َ ْـ‬J par phénomène phonétique si
R2 ou R3 est une consonne postérieure (larynx, pharynx et glotte) comme :
‫ﺀ‬ ‫ﻫ‬ ‫ﻉ‬ ‫ﺡ‬ ‫ﻍ‬
‫َـ ََأ‬ `
َ ‫َذ َه‬ $
َ َ َ …
َ"َ %َ
lire aller envoyer réussir
mais on trouve aussi: !
ُ ‫ِـ‬SْJَ / !َ S
َ ‫َر‬ et Œُ ‫ْ;ُـ‬KJَ / Œَ ‫َ;َـ‬
Pour le reste, il n’y a pas de règle : il convient de vérifier dans un dictionnaire, se consoler en
pensant que les plus grands intellectuels se trompent et savoir que Ta’a Hussein avait
demandé une réforme de cette voyelle médiane…sans succès.

Ces verbes sont les plus nombreux dans la langue arabe et ont le plus de sens, de signification.
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 52/83

VI.2.2 Les formes dérivées

Le point de départ est la racine, consonantique et généralement trilitère ; trois consonnes


correspondent à une idée, une notion. Exemple, Ka Ta Ba, est la notion d’écriture, Da Ra Sa
est la notion d’étude…La dérivation va permettre, par des augments, de préciser la notion, de
travailler et modifier les arguments du verbe : le verbe dérivé ajoute ou retranche un agent.
On dit que le verbe dérivé travaille à la fois sur la notion et sur les arguments :
● la notion est l’idée générale à laquelle se rattache la racine, Ka Ta Ba = notion d’écriture,
Da Ra Sa = notion d’étude…
● les arguments concernent tout ce que le mot peut impliquer dans son acceptation la plus
large : écrire, c’est écrire quelque chose, ou à quelqu’un...Le sens d’un mot se définit aussi
par d’autres mots, par la préposition qui suit le verbe et dont la construction est si
importante.

La 2ème forme : :َ # ‫َـ‬0 ( l’augment est le redoublement de le seconde radicale)


Elle marque le plus souvent le haut degré de l’action : du point de vue qualitatif elle intensifie
et du point de vue quantitatif elle pluralise.
Exemples :

couper !َ ‫ـَ@َـ‬ et couper menu !َ ‫ـ‬#@َ‫ـ‬


casser َ َ ‫َآ‬ et briser َ # ‫َآ‬
l’horloge a sonné deux fois L
ِ ْ ‫ـ َـ‬#َ‫ د‬-ُ 
َ #
‫ ا‬V
ِ ‫ـ‬#َ‫د‬
( ce qui est important est le nombre de fois où l’action a été faite)

Elle a souvent une valeur causative, on « ajoute » un agent,

entrer :َP َ ‫َد‬ et faire entrer :َP # ‫َد‬


étudier ‫س‬َ ‫َد َر‬ et faire étudier ‫س‬َ ‫ر‬# ‫َد‬
apprendre َ ;ِ
َ et faire apprendre َ ‫ـ‬#;َ
(enseigner)
pleurer *ََ et faire pleurer qq1 *#‫َـ‬
( c’est ici un sens moderne car dans
l’arabe ancien cette 2ème forme signifiait
ne pas pouvoir arrêter ses pleurs)

Elle peut être transitive de la 1ère forme,

Etre facile :
َ Hَ 
َ et rendre facile :
َ H# 
َ
(faciliter)
Etre nombreux َ ‫آَ)َـ‬ et rendre nombreux َ ‫ـ‬#)َ‫آ‬
(multiplier)
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 53/83

La 3ème forme : :َ


َ َ0 ( l’augment est le redoublement de la 1ère voyelle).
Elle correspond souvent à une forme orientée, le complément étant celui vers l’action est
orientée,

Ecrire `
َ ‫َآ َـ‬ et correspondre avec `
َ ‫َـ‬Q َ‫آ‬
demander `
َ ‫ـَ;َـ‬t et réclamer à qq1 `
َ ‫ـَ
َـ‬t
Parfois elle marque un effort, une tentative de…,

S’appliquer Mَ Hَ S
َ et essayer de lutter Mَ ‫َ َه‬S
Battre, dominer *;َ ` َ ‫ـَ;َـ‬6 et essayer de vaincre `َ ‫ـَ
َـ‬6
(lutter
victorieusement)

La 4ème forme : :َ َ ‫ ْـ‬0َ‫( أ‬l’augment est une hamza initiale)


Au contraire de la 7ème forme, elle est toujours transitive : c’est l’idée de « faire » la notion :
entrer faire entrer, entendre faire entendre…

Entendre !َ ِ َ et faire entendre !َ َ ْ ‫َأ‬


Entrer :َP َ ‫َد‬ et faire entrer :َP َ ْ‫َأد‬
Savoir َ ‫َ;ِـ‬ et faire savoir َ ;َ
ْ ‫َأ‬
Etre généreux ‫َآ ُ َم‬ et rendre hommage
à
‫أَآ ْـ َ َم‬
On peut aussi avoir avec cette forme des verbes dénominatifs, comme
« prendre la mer » 
َ
َ ْ َ ‫أ‬

La 5ème forme : : َ # ‫ـََـ‬Q (l’augment est une consonne ‫ ﺕ‬, valeur d’initiative qui se prête au
procès , et un redoublement de la médiane du radical trilitère)
C’est la forme réfléchie de la 2ème forme.

Enseigner َ ‫ـ‬#;َ et apprendre َ ‫ـ‬#;َ‫َـ‬Q


Je lui ai enseigné la grammaire et il l’a apprise aُ َ ‫ـ‬#;َ‫َـ َـ‬0 Dَ 
ْ ‫ـ‬#+
‫ ا‬aُ ‫ـ ْ ُـ‬#;َ
Evoquer, rappeler َ ‫َذ َآ‬ et se rappeler َ ‫ـ‬#‫َآ‬,‫َـ‬Q
Accroître, agrandir َ Kُ ‫َآ‬ et s’enorgueillir َ K# َ ‫َـ‬Q
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 54/83

La 6ème forme : : َ َ‫ـَـ‬Q (l’augment est une consonne ‫ ﺕ‬, valeur d’initiative qui se prête
َ
au procès, et un redoublement de la voyelle médiane du radical trilitère)
C’est la forme réfléchie de la 3ème forme.

Comprendre َ ‫ِـ‬Hَ‫ـ‬0 et se comprendre َ ‫ـَـَ َه‬Q

La 7ème forme : : َ َ ‫ـَْـ‬%ِ‫ ( ا‬l’augment est une consonne ‫ ﻥ‬, qui rend le verbe toujours
intransitif. Dans les dialectes c’est cette forme qui est utilisée pour rendre la forme passive).
On regarde l’action du point de vue du résultat, on retranche l’agent à la valeur,
J’ai renversé la table n َ -َ‫;ـ‬JِD‫ـ‬#@
‫ ا‬V
ُ ‫َ; ْـ‬K‫َـ‬
La table s’est renversée n ُ -;JِD‫ـ‬#@
‫ْ ا‬VKَ ‫ـَ;َـ‬Rْ‫ـ‬%ِ‫ا‬

La 8ème forme : : َ َ ‫َـ َـ‬0ِ‫ ( ا‬les augments sont une consonne ‫ ﺕ‬, et une hamza initiale) .
Forme qui considère généralement le résultat de l’action avec une valeur résultative,
J’ai réuni(1) les hommes , ils se sont réunis(2)
‫ا‬Dَُ ‫ َـ‬S
ْ َ‫ـ‬0 ‫ل‬
َ َS=
‫ ا‬V
ُ ْ َ S
َ
1. verbe transitif, agentif ; j’ai fait l’action de les réunir, le sujet est l’agent
2. le sujet n’est pas l’agent, les hommes ont obéi
Est aussi parfois une forme réfléchie de la 1ère forme.

Ecrire `
َ ‫َآ َـ‬ et s’inscrire `
َ ‫اِآ ْـ َـ َـ‬

La 9ème forme : :# َ ‫ ْـ‬0ِ‫ ( ا‬les augments sont une hamza initiale et le redoublement de la
dernière radicale). Concerne les couleurs et les difformités.
Devenir borgne ‫ر‬# Dَ 
ْ ‫ِا‬
Devenir noir ‫د‬# Dَ ْ ‫ِا‬

La 10ème forme : : ْ ‫ ِا‬les augments sont l’hamza initiale, la consonne ‫ ﺲ‬, la


َ َ ‫ ـَ ْـ‬
consonne ‫) ﺕ‬. C’est une forme généralement réfléchie de la 4ème forme. Avec souvent le
sens de « demander qc. à qq1 » ou de « trouver qc. comme…) . Ces verbes sont souvent
transitifs.
Demander miséricorde َ >
َ ْ‫ َـ‬ ْ ‫ِا‬
Demander une information  َ Kَ ‫ ْـ‬.َ‫ ـ‬ ْ ‫ِا‬
Considérer que qc. est difficile ` َ َ 5 ْ ‫ َـ‬ ْ ‫ِا‬
Prendre comme ministre ‫ر‬ َ ‫ْ َز‬D‫ َـ‬ ْ ‫ِا‬
Considérer comme dénominatif ‫ل‬ َ mَْ ‫ َـ‬ْ ‫ِا‬
S'arabiser, étudier l'arabe ‫ب‬ َ َ ْ ‫ َـ‬ ْ ‫ِا‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 55/83
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 56/83

Résumé morphologique : les formes dérivés s’obtiennent donc à partir de 4 augments


qui ont des caractéristiques différentes,
* le ‫ ﺕ‬peut avoir une valeur réfléchie (l’agent est en même temps le patient
 je me vois), une valeur de réciprocité, une valeur de moyen. Il peut y avoir des
exceptions , exemple : faire semblant d’être malade = (fausse
notion)
* le ‫ ﻥ‬induit le caractère intransitif du verbe, l’action résultative,
* la ‫ ﺀ‬peut avoir valeur de causalité ou rendre le verbe transitif,

* le ‫ ﺱ‬a valeur de demande de quelque chose ou de « considérer comme ».

***************

VI.3 la phrase verbale et la transitivité ( ‫ى‬#G َ ‫ )ُ!َـ‬du verbe

La transitivité est un autre aspect du système verbal : elle a été ci-dessus citée, forme par
forme dans ses généralités. Les verbes sont intransitifs ‫زِم‬I , se contentent de leur sujet ou
sont transitifs ‫ى‬#M
َ ‫ ُ َـ‬et demandent un ou plusieurs compléments. Ainsi, il est parti `
َ ‫ َذ َه‬,
n’a pas besoin de complément mais on modifie le sens du verbe dans la phrase
je l’ai emmené à la ville -ِ +َ JِMَ
‫ إِ
ـَ* ا‬aِ ‫ ِـ‬V
ُ Kْ ‫َذ َه‬
Autres exemples :
élan ٌ`‫ ْـ‬6َ‫ر‬ je le désire aِ 0ِ V
ُ Kْ 6
ِ ‫َر‬ je me détourne de lui aُ ‫ ْـ‬+َ V
ُ Kْ 6
ِ ‫َر‬
le vase s’est vidé ‫ـَ ُء‬%ِ‫غ ا‬
َ َ ‫َـ‬0 . On peut rendre ce verbe transitif,

je me suis consacré à lui aُ ‫


َـ‬V
ُ ‫ ْـ‬6َ‫َـ‬0
je me suis débarrassé de lui aُ ‫ ْـ‬+ِ V
ُ ‫ ْـ‬6َ‫َـ‬0
L’une des clés de la langue classique sont les prépositions qui changent le sens du verbe, il a
jugé en sa faveur aُ ‫≠ >ََـ َ
َـ‬ il l’a condamné aِ ْ ‫>ََـ َ َ;َـ‬
Certains verbes sont doublement transitifs, on les nomme : L
ِ ْ ‫
َـ‬Dُ‫ى َ ْـ‬#Mَ ‫ل ُ َـ‬
ُ َ‫ ْـ‬0َ‫أ‬
Exemples :

J’ai donné un livre à Zaïd ً َ‫ًا ِآ ـ‬MJْ ‫ َز‬V


ُ Kْ ‫َو َه‬
J’ai revêtu Zaïd d’un vêtement ًْD‫َـ‬e ‫ًا‬MJْ ‫ َز‬V
ُ 
ْ Kَ ‫أَ
ْـ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 57/83

Je fais écrire une lettre à Zaïd n ً -َ


َ‫ًا ِر‬MJْ ‫ َز‬V
ُ Kْ ‫ـ‬# ‫آَـ‬
Lorsque le verbe est un verbe de cœur ‫ب‬Dُ‫ـُ;ـ‬R
‫ ا‬:ْ0ِ , les deux compléments forment une
phrase nominale,

Je sais que Zaïd est malade


ًZJَِ ًZJْ ‫ َز‬V
ُ ْ ;ِ
َ
phrase nominale

J’ai cru que Zaïd était malade ًZJَِ ‫ًا‬MJْ ‫ َز‬V


ُ ‫ ْـ‬+َ‫ـ‬+َ‫‚ـ‬
ٌƒJَِ ‫ًا‬MJْ ‫ن َز‬# ‫ َأ‬V
ُ ‫ ْـ‬+َ‫ـ‬+َ‫‚ـ‬

Le verbe L
# ‫ ‚َـ‬signifie qu’après la croyance il y a une proposition, donc il y a deux
compléments (si ce verbe a un seul complément il signifie soupçonner).

Je sais (ou j’ai su) la nouvelle


ِ ْ Ž
َ ‫ ِـ‬V
ُ ْ ;ِ
َ
J’ai su que Zaïd était malade
ًZJَِ ‫ًا‬MJْ ‫ َز‬V
ُ ْ ;ِ
َ
Je le croyais courageux
ً َ"C
ُ aُ ‫ ُـ‬Kْ 
ِ>َ
J’ai cru que c’était un prince
‫ َأِـًا‬aُ ‫ ُـ‬Kْ 
ِ>َ
Ce verbe, s’il n’a qu’un seul complément signifie compter.

Je le vois (je le juge) courageux


ً َ"C
ُ aُ ‫ ُـ‬Jْ ‫َرَأ‬
Les principaux verbes à double régime direct sont :

penser/croire ‫ َـ‬L # ‫‚َـ‬ (voir), juger, croire ‫َرأَى َـ‬


savoir ‫ِ; َ َـ‬َ prétendre ‫ َ ُـ‬ َ ‫َز‬
considérer/trouver
que
Mُ ‫َ"ِـ‬J / Mَ S َ ‫َو‬ mettre/disposer en ‫ َـ‬: َ َ S
َ
estimer ‫` َـ‬ َ  ِ> َ imaginer ‫ل َـ‬ َ َP
considérer َ Kَ ‫ َـ‬
ْ ‫ِا‬ estimer Mَ ‫َـ‬Rَ‫ ـ‬
ْ ‫ِا‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 58/83

En résumé,

Les verbes intransitifs sont les verbes actifs des Ière, IIème, IIIème, IVème, Xème et plus
rarement Vème forme.
Les verbes des formes VII et IX sont transitifs.
Les verbes de cœur ou d’intention ont pour complément d’objet direct soit un masdar
soit une complétive.
Certains verbes des formes I, II ou IV peuvent avoir deux compléments directs,
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 59/83

VII. Le complément circonstanciel d’état ‫ا


ل‬
Le complément d’état ou hâl ‫ ا
 ل‬décrit un jugement d’attribution, précise l’état dans
lequel le sujet fait l’action. Il suppose qu’on attribue une qualité ou un objet à une personne.
Tout complément d’état suppose un groupe nominal auquel on attribue une qualité et cela
rappelle le habar َKP
َ ; on a l’impression que cela est pareil, et c’est, en effet, un prédicat
secondaire. Sa prédication n’est pas essentielle à l’énoncé, je dis quelque chose à propos de
quelque chose ; exemple = Jean est malade où « malade » est un prédicat secondaire par
rapport à Jean. Donc il participe beaucoup aux propriétés du َKP
َ .
Le hâl peut être un nom ( participe ou adjectif), il peut être une phrase nominale et peut être
aussi une phrase verbale.

VII.1 le Hâl est un nom


Soit les exemples :

Forme du nom
dérivé
Il est entré en souriant * ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ :َP َ ‫َد‬ :ِ 0 ‫ا‬
Il est entré vaincu ً‫_ُو‬ ْ َ : َP َ ‫َد‬ ‫ل‬Dُ‫ا َ ْـ‬
Il est entré ivre ً‫ـ‬%‫ َ ْـَا‬: َP َ ‫َد‬ -َHK# U
َ ُ -َ‫ِـ‬E
Il est entré ( tout) fier ‫رًا‬Dُ.0َ : َP َ ‫َد‬ -َb‫َ
َـ‬Kُ ‫ا‬
● si on étudie les caractéristiques de ce dernier mot on peut dire que :

c’est un participe actif caractéristique morphologique


il est au cas direct caractéristique syntaxique
il est indéfini caractéristique sémantique

Mais tous les ‫> ل‬ ne sont pas ainsi. Le ‫> ل‬ est un nom dérivé, toujours indéfini, et auquel
correspond un référent (ou sujet) déterminé qui est ‫ >ِ` ا
 ل‬E , la chose à laquelle le
‫ > ل‬est attribué : il suppose quelqu’un à qui l’on attribue quelque chose. Exemple :
Il est revenu de la guerre sain et sauf
ً;ِ
َ ‫ب‬
ِ ْ
َ
‫ ا‬L
َ ِ !َ S
َ ‫َر‬
J’ai vu l’élève qui pleurait
ً‫ َ َ ِآ‬,‫; ْـِـ‬#‫ ا
ـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 60/83

Aujourd'hui Khalil qui était malade nous a rendu visite


ًZJَِ :ِ;P
َ ‫ْ َم‬Dَ
‫َ ا‬%‫زَا َر‬
La venue de mon ami souriant m’a réjoui
ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ XِRJِME
َ ‫ُو ُم‬M‫ ُـ‬Xِ%# 
َ
Le retour sain et sauf de mon ami de la guerre m’a réjoui
ً;ِ
َ ‫ب‬
ِ ْ
َ
‫ ا‬L
َ ِ XِRJِME
َ ‫ْ َد ُة‬D
َ Xِ%# 
َ
Nous avons chez nous Zaïd qui pleure
ً‫ٌ َ ِآ‬MJْ ‫َ َز‬%Mَ ‫ ْـ‬+ِ
Mais, parfois, le ‫ >` ا
 ل‬E peut-être indéfini et dans ce cas on le place après le ‫> ل‬
( à l’instar de l’inversion du habar et du mubtada’ quand le mubtada’ est indéfini). Exemple :

Un étudiant est entré en souriant


ٌ`
ِ t ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ :
َPَ ‫َد‬
Le hâl, nom dérivé au cas direct indéterminé relié à son référent ou sujet déterminé s’accorde
en genre et en nombre avec ce sujet :

L’homme est entré en souriant


ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ :
ُSُ #
‫ ا‬:
َPَ ‫َد‬
La femme est entrée en souriant
‫ ً ـ‬-َ
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ ُة‬Mَ = 
#
‫ ا‬V
ِ ‫َ;َـ‬P‫َد‬
Les deux hommes sont entrés en souriant
L
ِ ْ َ 
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ن‬
ِ 9ُSَ
‫ ا‬:
َPَ ‫َد‬
Les deux femmes sont entrées en souriant
L
ِ ْ َ َ 
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ن‬
ِ َ‫ـ‬QَM= 
#
‫ ا‬V
ِ ‫َ;َـ‬P‫َد‬
Les hommes sont entrés en souriant
L
َ ‫ِـ‬
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ل‬
ُ َS=
‫ ا‬:
َPَ ‫َد‬
Les femmes sont entrées en souriant
‫ب‬
ٍ َ
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ت‬
ُ ‫َا‬M= 
#
‫ ا‬V
ِ ‫َ;َـ‬P‫َد‬
On prendra garde à la différence entre le hâl et le na`t (epithète, voir chapitre suivant) :

● (na`t) un professeur souriant est venu


ٌ
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ٌ‫ ـَ ذ‬
ْ ُ ‫َ َء أ‬S
● (hâl) le professeur est venu, souriant
ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ُ ‫ ـَ ذ‬
ْ1ُ ‫َ َء ا‬S
● (na`t) je n’aime pas le vent du Nord
‫ـ‬ َ -#‫َ
ِـ‬U
#
‫… ا‬
َ J=
‫` ا‬
W >
ْ ُ‫ أ‬I
● (hâl) je n’aime pas le vent quand il vient du Nord
‫ ً ـ‬-#‫َ
ِـ‬C
َ …
َ J=
‫` ا‬
W >
ِ ُ‫ أ‬I
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 61/83

Enfin on peut avoir des « hâls » qui sont des substantifs que l’on utilise de façon
métaphorique,

Il est venu comme un lion


‫ًا‬M
َ ‫َ َء َأ‬S
(Ici, ‫ًا‬M
َ ‫ َأ‬est un Mِ S
‫ ا‬c'est-à-dire un nom primitif qui ne dérive pas d'un verbe. Le
‫ >` ا
 ل‬E est le pronom sous-entendu D‫ ه‬. )
Mon père est venu en homme
( avec toutes les qualités attachées à la virilité)
ً;S
ً ‫ َر‬Xِ‫َ َء أَـ‬S
Entrez un par un ( les étudiants)

ِ t ًK
ِ t ‫ا‬Dُ‫ُ;ـ‬Pْ‫أ ُد‬
Etudiez la grammaire chapitre par chapitre
ً َ ً َ Dَ 
ْ ‫ـ‬#+
‫ا ا‬Dُ‫أ ُدْ ُر‬
J’ai marché avec lui, côte à côte
`
ٍ ‫ ْـ‬+َS *َ
‫ً ِإ‬K‫ ْـ‬+َS aُ َ َ ‫ت‬
ُ ْ
ِ
aُ ‫ ـ‬: ‫` ا
 ل‬E
ًK+S : ‫> ل‬
VII.2 Le hâl est une phrase nominale
Dans ce cas la phrase nominale doit être reliée au verbe de la principale par un « ‫ » و‬dit ‫واو‬
‫ا
 ل‬
Exemples :

Zaïd est venu ( alors qu’il était) malade


ٌƒJَْ Dَ ‫َو ُه‬ ٌMJْ ‫َ َء َز‬S
َKPَ ‫ُأ‬M‫ َـ‬Kُ ‫واو ا
 ل‬
-#‫ اِـ‬-#‫ >
ِـ‬-;ِS
ُ

Il entra alors que les étudiants étaient assis


‫ن‬
َ Dَ
ِ َS ‫ب‬
ُ #;‫ـ‬W@
‫ وَا‬:
َPَ ‫َد‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 62/83

Le ‫ واو ا
 ل‬permet de lier le temps de la 1ère phrase à celui de la seconde et marque la
concomitance (et pas la simultanéité qui est une notion différente) . Il faut bien distinguer ce
qui est du « procès » et ce qui est de « l’état » :

● ( état, phrase nominale) je l’ai entendu alors qu’il riait l


ُ
َZ
ْ Jَ Dَ ‫ َو ُه‬aُ ‫ ِ ْ ُـ‬
َ
● (procès, phrase verbale) je l’ai entendu rire l
ُ
َZ
ْ Jَ aُ ‫ ِ ْ ُـ‬
َ
Quand utilise t’on le ‫واو ا
 ل‬ ? Il faut une concomitance de l’action ; soit les 3 exemples
à t-1, t0 et t+1 :

Il est venu alors qu’il avait il est venu en pleurant il est venu pleurer
pleuré
----------------- (t-1) ---------- ------------- ( t0)---------------- ----------- (t+1) ----------------

XِKْ Jَ ْM‫َ َء وََـ‬S ً‫َ َء َ ِآ‬S XِKْ Jَ ‫َ َء‬S


XِKْ Jَ Dَ ‫َ َء َو ُه‬S
On voit bien qu’il a un problème de lien et ce lien est soit le ‫واو ا
 ل‬ soit le pronom de
rappel.

L’orateur a parlé debout


ٌ`ِ ‫ وَا‬Dَ ‫` َو ُه‬
ُ ‫@ِـ‬.
َ
‫ـ َ ا‬#;َ‫َـ‬Q
Zaïd est arrivé au lever du soleil
‫ ً ـ‬-َ
ِ t |
ُ ْ U
#
‫ٌ وَا‬MJْ ‫َ َء َز‬S
J’ai veillé alors que les gens dormaient
‫ن‬
َ Dُzِ َ% ‫س‬
ُ #‫ـ‬+
‫ت وَا‬
ُ ْ‫ِـ‬Hَ
Zaïd est venu ses sandales à la main
nِ Mِ Jَ Xِ0 Xُ ‫ْ;ُـ‬%َ ‫ٌ َو‬MJْ ‫َ َء َز‬S
ٌ:ْ ‫َـ‬% Xِ Mِ Jَ Xِ0 ٌMJْ ‫َ َء َز‬S
Notez le pronom de rappel Mِz‫\ِـ رَا‬
َ dans ces deux dernières phrases (n),
Le « ‫ » و‬est facultatif lorsque la phrase nominale comprend un pronom de rappel . Ainsi la
phrase précédente peut aussi être traduite par,
nِ Mِ Jَ Xِ0 aُ ;ُْ ‫َـ‬% ٌMJْ ‫َ َء َز‬S
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 63/83

VII.3 Le hâl est une phrase verbale

Soit la phrase, Zaïd est venu en souriant ُ 


ِ ‫ َـ‬Kْ Jَ ٌMJْ ‫َ َء َز‬S
Le hâl étant introduit par un verbe au présent il est interdit de mettre le « ‫» و‬. On remarquera
que le ‫َ رِع‬Z ُ convient très bien à la forme du hâl car il a une valeur aspectuelle
progressive (« être en train de …. »).
J’ai entendu Zaïd chanter ( il était en train de chanter) X=‫ـ‬+َ‫ـ‬bُJ ‫ًا‬MJْ ‫ َز‬V
ُ ْ ِ 
َ

Par contre, avec le temps « accompli » on n’entre pas dans la durée de l’action. Exemple :

Zaïd est venu alors qu’il avait mangé :


َ ‫ْ َأ َآ‬M‫ٌ َو َـ‬MJْ ‫َ َء َز‬S
On rajoute ْM‫ َـ‬qui permet de faire le lien entre le passé de « manger » et celui de la
proposition principale « venir ».

Remarques :
1) on ne peut pas avoir pour hâl une phrase nominale introduite par un futur (le futur est
incompatible avec la concomitance). On ne peut pas dire ْ:‫ْ َأ ُآ‬L‫ٌ
َـ‬MJْ ‫َ َء َز‬S ni
:
ُ ‫ْ ُآ‬mَ 
َ ‫ٌ َو‬Jْ ‫َ َء َز‬S
2) on peut avoir plusieurs hâl et un seul sujet ou ‫ >` ا
 ل‬E . On les juxtapose, le
plus simple d’abord et on ne met pas de « ‫ » و‬de concomitance, exemple
Nul n’est venu à pied sinon Khalil ٌ:‫;ِـ‬Pَ #
‫ٌ َِـً ِإ‬M>َ ‫َ َء َأ‬S َ
Ou 9
َ ‫;ِـ‬P
َ ّ
‫ِـً ِإ‬Uَ ٌM>
َ ‫َ َء َأ‬S َ
ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ًK‫ٌ رَا ِآ‬MJْ ‫ َء َز‬S
On ne lie pas les deux hâl qui sont considérés comme deux qualités indépendantes

ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ‫ً َو‬K‫ٌ رَا ِآ‬MJْ ‫ َء َز‬S
On lie les deux hâl par le « ‫ » و‬de conjonction et on les envisage comme un bloc, le second
élément étant coordonné au premier.

3) on peut avoir plusieurs hâl et plusieurs ‫ا


 ل‬ `> َE dans la même phrase
(En) souriant j'ai vu Zaïd (qui) marchait derrière moi

Xِz‫ َورَا‬XِUْ Jَ ‫ًا‬MJْ ‫َز‬ ً


ِ ‫ ُـ‬Kْ ُ V
ُ ‫ْـ ـ‬J‫َرَأ‬
2nd 2nd 1er 1er
‫> ل‬ ‫ >` ا
 ل‬E ‫> ل‬ `> E
‫ا
 ل‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 64/83

VII.3 le hâl dans la négation

On distinguera selon la particule utilisée,


Lâ I , n’a aucune valeur temporelle . On l’utilisera sans le ‫ا
 ل‬ ‫واو‬
je me suis levé sans me soucier Xِ
َ‫ ُأ‬I V
ُ ْ ‫ُـ‬
Lam ْ‫
َـ‬, a une valeur temporelle, le ‫واو ا
َ ل‬ est obligatoire :

Zaïd est venu sans sourire (il ne souriait pas) ْ


ِ ‫ َـ‬Kْ Jَ ْ‫ٌ وَ
َـ‬MJْ ‫َ َء َز‬S
Lammâ #‫
َـ‬, a une valeur temporelle, le ‫ واو ا
 ل‬est obligatoire :
J’ai cueilli le fruit alors qu’il n’était pas encore mûr  ُZُ ‫ ْـ‬+َ‫ـ‬Q #‫ـ ْ َ َة و
َـ‬#)
‫ ا‬V
ُ ‫ـَ@ـَ ْـ‬
Mâ َ avait dans la langue classique un usage plus étendu que dans la
langue moderne et était utilisé avec le présent. Dans ce cas il avait une valeur temporelle et
comme pour la particule I n’a aucune valeur temporelle, on l’utilisera sans le ‫واو ا
 ل‬
Je me suis levé ne craignant rien ً‫ْـ‬C
َ ‫ف‬
ُ َP‫ َ َأ‬V
ُ ْ ‫ُـ‬
Mais quand َ est utilisé pour lier le moment de l’énonciation avec le passé et est suivi d’un
verbe à l’accompli le ‫واو ا
 ل‬ est obligatoire.

Zaïd est venu sans avoir mangé :


َ ‫ٌ َوَ َأ َآ‬MJْ ‫َ َء َز‬S
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 65/83

VIII L’épithète Yْ *#
‫ا‬

Nous abordons maintenant une notion très différente du hâl : si je dis que Zaïd est venu en
souriant, je parle de quelqu’un de défini, Zaïd, et je décris un état, je lui attribue une qualité,

Zaïd est venu, souriant


ً
ِ ‫ َـ‬Kْ ُ ٌMJْ ‫ َء َز‬S
Par contre l’épithète fait partie des dépendants et dépend du mot qui le précède : ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ
J’ai vu l’enfant heureux Mَ ‫ِـ‬
#
‫ ا‬:
َ ‫ ا
@ـ= ْـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
L’épithète est un nom qui qualifie. Il y a relation entre l’enfant, ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ et heureux qui est
le Vْ‫َـ‬% .
L’épithète ( Vْ‫ـ‬#+
‫ا‬ ) est un adjectif ( -َ‫ِـ‬E ) : le Vْ‫َـ‬% désigne une fonction
grammaticale alors que la -َ‫ِـ‬E désigne la nature du mot qui peut avoir toutes les fonctions
grammaticales.

Généralement, les mots épithètes sont des mots dérivés et peuvent être de cinq catégories
différentes,
(1) participe actif, nom de celui qui fait l’action :ِ 0 ْ‫ِا‬
(2) participe passif, nom de celui qui subit l’action ‫ل‬Dُ‫ِاْ َ ْـ‬
(3) adjectif proche du verbe, marque la persistance d’une qualité ُ -َHK# U
َ ُ
‫ ُ ا‬-َ‫=ـ‬5
‫ا‬
:ِْ
ِ‫ـ‬
(4) adjectifs intensifs -َ‫ـ‬bَ‫
ـ‬Kُ
‫ ا‬-َ‫ِـ‬E
(5) élatif :‫ِـ‬Z‫ ْـ‬#‫ِاْ ا
ـ‬
Exemples :

J’ai vu l’enfant assis |


َ
ِ "
‫ ا‬Mَ ‫َ
َـ‬D
‫` ا‬
ُ Jْ ‫َرَأ‬
J’ai vu une table renversée ‫ ً ـ‬-َDُ‫ـْ;ـ‬Rَ ً -‫ وِ
ـ‬t V
ُ Jْ ‫َرَأ‬

Mais il existe plusieurs constructions possibles.


Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 66/83

VIII.1 Le vrai épithète [


Z ‫ِـ‬O‫ِـ‬O
َ
‫ ا‬Yْ ‫ـ‬#*
‫ا‬

Il s’accorde, ‫ت‬
ِ Dُ‫ـ‬+َْ
‫ َ;َـ* ا‬h
ُ ‫ُ@ـَ ِـ‬J X
W ‫ِـ‬R‫ِـ‬R
َ
‫ ا‬V
ُ ْ ‫ـ‬#+
‫ا‬
en genre (masculin et féminin) ‫ ـ‬، $
ِ ‫ِـ‬%ْ m#‫ْآِـ ِ وَا
ـ‬,‫ـ‬#
‫ ا‬X‫ِـ‬0
en nombre ( singulier et pluriel) ‫ ـ‬، !ِ ْ "
َ
‫ ْـَا ِد وَا‬0ِ‫ ا‬X‫ِـ‬0
en cas, ‫ ـ‬، ‫ب‬
ِ ‫َا‬
ِْ ‫ ا‬X‫ِـ‬0
en définition (indétermination et détermination), ?
ِ Jِْ ‫ـ‬#
‫ ْـِ ِ وَا‬+‫ـ‬#
‫ ا‬X‫ِـ‬0

Exemple ;

Le grand homme ُ ‫ ا
َ€ِـ‬:
ُSُ #
‫ا‬
Les grands hommes ‫ل ا
ُ€َـَ ُء‬
ُ َS=
‫ا‬

VIII.2 L’épithète causatif 

C’est un `ْ‫َـ‬% qui qualifie quelque chose qui se rapporte au ‫ت‬Dُ‫ـ‬+ْ


َ . C’est lui qui permet
la construction de l’annexion de qualification. Ainsi pour dire,

l’homme au beau visage aِ S


ْ Dَ
‫ ا‬L
َُ
َ
‫ ا‬:
ُSُ #
‫ا‬
On utilise une construction où l’on place toujours en première position le ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ puis le
Vْ‫َـ‬% puis le complément de nom. Pour dire « j’ai vu une fille son visage est beau » on
traduira « j’ai vu une fille beau son visage »,

ٌ:‫ِـ‬S
َ َHHُ Sْ ‫ ْـ ـً َو‬+ِ‫ ـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
HُHS
ْ ‫ِـ;ً َو‬S
َ ً‫ ْـ ـ‬+ِ‫ ـ‬Vُ Jْ ‫َرَأ‬
L’accord se fait aussi en définition, en cas, en genre et en nombre, comme pour le vrai
épithète.
Exemples :

« L’homme le grand de taille » -ِ َ َ‫ـ‬R


‫ ا‬:
ُ JِD‫َـ‬t :
ُSُ #
‫ا‬
« Un homme grand de taille » -ِ َ َ‫ـ‬R
‫ ا‬:
ُ JِD‫َـ‬t ٌ:S
ُ ‫َر‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 67/83

Des hommes grands -ِ َ َ‫ـ‬R


‫ ا‬Dُ‫;ـ‬JِD‫َـ‬t ٌ‫َ ل‬S‫ِر‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 68/83

Une grande femme -ِ َ َ‫ـ‬R


‫ ُ ا‬-َ‫;ـ‬JِD‫َـ‬t ٌ‫ِإ ْ َأَة‬
Des grandes femmes -ِ َ َ‫ـ‬R
‫ت ا‬
ُ 9JِD‫َـ‬t ٌ‫َ ء‬%ِ
Plusieurs étudiants de nationalités différentes m’ont rendu visite
-ِ # ‫ ْـِـ‬+ِ‫ ا
"ـ‬X
ِ ‫ ْـ َـِ;ِـ‬.ُ ‫ب‬
ٍ #;‫ُـ‬t ُ ‫ة‬#M
ِ X‫ِـ‬%‫َزرَا‬
J’aime les femmes éloquentes ‫ن‬
ِ َ‫ت ا
;=ـ‬
ِ ‫ِـ‬Z‫=ـَ َء ا
َـ‬+
‫` ا‬
W >
ِ ‫ُأ‬
Un chien aux poils longs a aboyé ِ ْ U
#
‫ ا‬:
ُ JِDt
َ ٌ`‫… آَ; ْـ‬
َ Kَ ‫َـ‬%
Remarques : a) l’annexion de qualification n’est pas toujours épithète ; pour cela il faut
que le Vْ‫َـ‬% se rapporte au ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ .
Ainsi -ٍ َ َ‫ ـ‬:
ُ JِD‫ـ‬#@
‫َ َء ا‬S
:JِD‫َـ‬t n’est pas Vْ‫َـ‬% car il ne se rapporte pas à un ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ .

b) dans la langue classique il existe une autre forme avec le pronom de rappel qui renvoie à
l’article,
-ِ َ َ‫ـ‬R
‫ ا‬:
ُ JِD‫ـ‬#@
‫ ا‬:
ُSُ #
‫ا‬
devient
aُ ‫ ُ ـَ َ ُـ‬-َ‫;ـ‬JِD‫ ا
@َـ‬:
ُSُ #
‫ا‬
Le pronom nُ renvoie à l'article et -َ َ‫ ـ‬est le sujet de :JِD‫َـ‬t

VIII.3 La relative

Dans toutes les langues les relatives sont qualificatives et sont donc épithètes.
J’ai vu la table renversée ‫ َ ـ‬-َDُ‫ـْ;ـ‬Rَ
‫ َ ا‬-َ‫ وِ
ـ‬#‫ ا
@ـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
J’ai vu la table qui s’est renversée َH‫َ;َـ‬K‫ َـ‬X‫ـ ِـ‬#
‫ا‬ ‫ َ ـ‬-َ‫ وِ
ـ‬#‫ ا
@ـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
Toute la relative est
épithète

Voici l’étudiant qui s’est impliqué toute l’année


-ِ ‫َـ‬+#
‫ ا‬:
# ‫ ُآ‬Mَ Hَ ‫ َـ‬S
ْ ‫ِي ا‬,‫ـ‬#
‫ا‬ `
ُ
ِ #‫ا
@ـ‬ ‫ا‬,‫ه‬
remplace le Vْ‫َـ‬% ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 69/83

VIII.4 L’épithète « masdar »

Dans certaines expressions l’épithète peut être un nom qui qualifie . Ainsi,
Un homme (digne) de foi -ٍ ‫َـ‬R‫ِـ‬e :
ُS ُ ‫َر‬
Vْ‫َـ‬%

Un témoin de bonne moralité ‫ل‬


ٍ ْM
َ Mُ ‫َ ِه‬C
Un vêtement en lambeaux h
ٍ ‫َ; ْـ‬P ‫ب‬
ُ ْD‫َـ‬e
Le mois de ramadan ‫ن‬
َ َZَ ‫ ُ َر‬Hْ C
َ

VIII.5 Autres cas, la particule َ


L’épithète n’est donc pas toujours un mot dérivé. C’est le cas de la particule َ dont nous
savons qu’elle peut être,
* interrogative,…qui est-ce ? ‫ ؟‬Dَ ‫َ ُه‬
* relative, …j’ai vu ce que tu as vu V
َ Jْ ‫ َ َرَأ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
* particule pour exprimer souvent َ ‫آ)ِـًا‬
َ ou rarement َ ً;‫َـ;ِـ‬
* et épithète, aussi. Exemple : il est venu pour une raison (il n’est pas venu par
hasard)

َ ٍ ْ mَ
ِ ‫َ َء‬S
Le َ renforce l’indétermination, il joue donc le rôle de qualificatif et est épithète.
V% 
" 1" ‫ و‬،V% ، +‫ب " " ه‬Q ‫  " و‬1 %‫ل" زار‬D‫ن أ‬m‫ة آ‬% X‫وه‬
 -5 MR 6 R;@ 9S‫  " أي ر‬9S‫ " أآم ر‬ZJ‫ و أ‬.‫ت‬D+.

VIII.6 Autres cas , ;


Z ‫ُآ‬
Le :ّ ‫ ُآ‬de la perfection, dit le -#‫ ا
ََ
ِـ‬:
W ‫ُآ‬ dans certaines expressions qualifie et est
épithète.
Exemples :

C’est un homme parfait :


ِS
ُ #
‫ ا‬:
W ‫ٌ ُآ‬:S
ُ ‫ا َر‬,‫ه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 70/83

C’est un grand écrivain `


ِ Qِ َ
‫ ا‬:
W ‫` ُآ‬
ُ Qِ َ
‫ا ا‬,‫ه‬
Taha Hussein est un sacré savant ِ
ِ َ
‫ ا‬:
W ‫ َ ِ
ٌ ُآ‬Lْ
َ>ُ aَ ‫َـ‬t
On remarquera que le substantif qui suit :
ّ ‫ُآ‬ est défini par l’article puisque :
ّ ‫ ُآ‬est indéfini
par le sens.

On utilisera aussi ‫ي‬ّ ‫ َأ‬pour donner le même sens, mais on prendra garde à l’indéfinition du
substantif cette fois. Ainsi,

Marie Curie est une femme parfaite ‫ي ا ْ ََأ ٍة‬


W ‫رِي ا ْ َأَةٌ َأ‬Dُ‫َ رِي آـ‬
Rappel : ٌ‫ َأي‬est le seul interrogatif qui se décline comme un nom et peut se construire avec
ou sans idafa,
Exemples :
Fais ceci quelles qu’en soient les conséquences ‫ ُ ـ‬-َ"‫ـ ِـ‬#+
‫ ا‬V
ِ ‫َـ‬% َ‫‘ آ‬J‫ َأ‬l
َ
ِ‫ْ ذ‬:َ ‫ ْـ‬0ِ‫ا‬
Tu es un sacré garçon *ً‫َـ ـ‬0 ‫ي‬
W ‫َـ ـً* َأ‬0 V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬

VIII.7 Autres cas, le démonstratif ‫ا‬,‫ه‬


(alif suscrit sur le n .)
Comparons les deux propositions , ce jeune homme َ‫ا ا
َـ ـ‬,‫ه‬
et ce type de jeune homme ‫ا‬,‫ا
َـ ـَ ه‬
Dans le second cas, on déprécie, donc on qualifie : alors ‫ا‬,‫ه‬ est Vْ‫َـ‬% .

VIII.8 Autres cas, une phrase

On peut qualifier par un groupe prépositionnel. Ainsi,


X
= ‫َأَ َم ا
ُـِْـ‬ ٌ:S
ُ ‫َر‬ -ِ 
َ َ‫ـ‬R
‫ ا‬Xِ0
Vْ‫َـ‬% ‫ت‬D+ َKP
َ avancé
détermine ٌ:S
ُ ‫َر‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 71/83

X
= ‫َأَ َم ا
ُـِْـ‬ ٌ:S
ُ ‫َر‬ -ِ 
َ َ‫ـ‬R
‫ ا‬Xِ0
J'ai vu quelqu'un sur un cheval aِ %ِ َ5>
ِ *َ‫َ;ـ‬ ً;S
ُ ‫ َر‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
Vْ‫َـ‬%

Un homme de la famille de Pharaon et qui cachait sa foi dit :


aُ ‫َـ‬% َJِ‫ ْ ُـ ُ إ‬Jّ ‫ن‬
َ Dَ‫َـ‬0 :
ِ ‫ْ َأ ْه‬Lِ ٌ:S
ُ ‫ـَ لَ َر‬
On a ici deux qualifications, deux épithètes, successives « un homme de la famille de
Pharaon » et « il cachait sa foi » : on n’a pas besoin de mettre un ‫ و‬de coordination car les
deux renvoient au même. Si l’on attribue plusieurs qualités à un même homme on dit :

S’est levé un homme qui est (à la fois) écrivain, poète et journaliste


X
] ‫ِـ‬0 َE
َ ٌ
ِ َC ٌ`Qِ َ‫ٌ آ‬:S
ُ ‫ـَ َم َر‬
Mais,

Se sont levés les écrivains, poètes et journalistes


X
] ‫ِـ‬0 َE
َ ‫ٌ َو‬
ِ َC‫`ٌ َو‬Qِ َ‫َ لٌ آ‬S‫ـَ َم ِر‬
Remarque : ‫ ذُو‬peut s’employer comme épithète d’un mot indéfini, exemples :

Un homme riche ‫ل‬


ٍ َ ‫ٌ ذُو‬:S
ُ ‫َر‬
Un homme de pouvoir -ِ ‫ٌ ذُو ُ;ـْ@َـ‬:S
ُ ‫َر‬
On peut aussi utiliser :ْ‫ ِ)ـ‬comme épithète:

Elle a un visage comme un masque ‫ع‬


ِ َ‫ـ‬+ِR
‫ ا‬:
ُ ‫ ِ) ْـ‬aُ S
ْ ‫َ َو‬H‫
َـ‬
J'ai ce que tu as l
َ ‫ َ
َـ‬:
ُ ‫ ِ) ْـ‬X‫
ِـ‬
Exercices de thème :
Traduire

• Voici un vêtement dont les extrémités sont déchirées


• J’ai vu un vêtement dont les extrémités sont déchirées
• J'ai vu le vêtement dont les extrémités sont déchirées
• Lis la phrase dont la mention suit
• J’ai vu deux hommes grands
• Le livre dont la lecture était difficile était passionnant
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 72/83
• Les deux livres dont la lecture était difficile étaient passionnants
• Une bouteille de vin à la forme ventrue
• La bouteille de chianti a la forme ventrue
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 73/83
Correction

Voici un vêtement dont les extrémités sont déchirées

aُ ‫ُـ‬0‫ ْـَا‬tَ‫ٌ ـ أ‬-َ‫ـ‬#_َ ُ ٌ‫ْب‬D‫َـ‬e ‫ا‬,‫ه‬


Vْ‫َـ‬% ‫ت‬Dُ‫ـ‬+َْ

J’ai vu un vêtement dont les extrémités sont déchirées

aُ ‫ُـ‬0‫ ْـَا‬tَ‫ ً أ‬-َ‫ـ‬#_َ ُ ًْD‫َـ‬e V


ُ Jْ ‫َرَأ‬
J’ai vu le vêtement dont les extrémités sont déchirées

‫ف‬
ِ ‫ ْـَا‬tَ1‫ق ا‬
َ _# َ ُ
‫ب ا‬
َ ْD‫ـ‬#)
‫ ا‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
Lis la phrase dont la mention suit

َ‫ ِذ ْآ ُه‬X
َ ‫ِـ‬+‫َـ‬Qَ1‫ َ ا‬-َ‫"ْ;ـ‬
ُ
‫إِ ْـَأ ْ ا‬
J’ai vu deux hommes grands

-ِ َ َ‫ـ‬R
‫ ا‬X
ِ ‫;َـ‬JِD‫َـ‬t L
ِ ْ ‫ُ;َـ‬S‫ َر‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
Le livre dont la lecture était difficile était passionnant

h
َ = C
َ ‫ن‬
َ َ‫َا َء ِة آ‬Rِ
‫` ا‬
ُ ْ E
َ ‫ب‬
ُ َ‫ا ا
ِ ـ‬,‫ه‬
Les deux livres dont la lecture était difficile étaient passionnants

L
ِ ْ ‫َـ‬R‫=ـ‬C
َ ‫َا َء ِة‬Rِ
‫ـَ ا‬Kْ5
#
‫ن ا‬
ِ َ َ‫ن ا
ِ ـ‬
َ َ‫آ‬
Une bouteille de vin à la forme ventrue

L
ِ ‫ـَ@ ْـ‬K
‫ا‬ ‫ ُ ـ‬-َ.ِ ‫ ْـ َـ‬+ُ ٍ ْ P
َ ُ -َS َS‫ُز‬
a
‫ إ‬- .َ V% ‫ت‬D+َ

La bouteille de chianti à la forme ventrue

L
ِ ‫َ@ ْـ‬K
‫ ُ ا‬-َ.ِ ‫ ْـ َـ‬+ُ
‫ ا‬X‫ِـ‬Q ‫ ُ ا
ِـ‬-َS َS‫ُز‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 74/83

IX L’élatif ;ُ ‫ِـ‬V‫ ْـ‬#‫ ْـ َ ُ; ا


!ـ‬0َ‫أ‬

Il est de la forme :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ أ‬, nous avons vu qu’il est donc diptote, sauf dans une annexion avec
l’article.

IX.1 Superlatif et comparatif de supériorité

IX.1.1 Le superlatif

Il peut être rendu de plusieurs manières,

IX.1.1.1 l’élatif seul précédé de l’article + ‫ ال‬s’accorde en genre et en nombre

singulier duel pluriel


masculin :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬ ‫ن‬
ِ َ;َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬ :
ُِ َ‫ـ‬0َ‫ أ‬/ ‫ن‬
َ Dُ‫ ْـَ;ـ‬0َ‫أ‬
féminin *َ‫ُـْ;ـ‬0 ‫ن‬
ِ َ‫ُـْ;َـ‬0 :
ُ َ ‫ُـ‬0 / ‫ت‬
ُ َ‫ُـْ;َـ‬0
Ainsi,

Les noms les plus


beaux
*َ+ُْ
‫َ ُء ا‬
ْ1 َ‫ا‬ La plus grande
lumière
ُ ‫ْ€َـ‬1َ ‫ ُر ا‬DW+
‫ا‬
Il est le meilleur :
ُZ َ ‫ ْـ‬0َ1‫ ا‬Dَ ‫ُه‬ La fille ainée ‫َى‬Kْ ُ
‫ ا‬Vُ ‫ ْـ‬+ِ‫ـ‬K
‫ا‬
La Grande-Bretagne *َ‫ِـ ا
ُ€ ْـ‬% @Jَ La Grande guerre *َ‫ب ا
ُ€ ْـ‬ ُ ْ َ
‫ا‬
L’Asie mineure ‫ ْ َى‬5W
‫ِـ ا‬d Les grandes
puissances
‫َى‬Kْ ُ
‫ل ا‬
ُ ‫ َو‬MW
‫ا‬

IX.1.1.2 l’élatif en premier terme d’annexion -َ‫ـ‬0َ]‫ ِإ‬+ ;ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬


Alors le 2ème terme d’annexion sera soit un substantif défini au pluriel soit un substantif
singulier indéterminé,

le substantif défini au pluriel est invariable en genre et en nombre, a une valeur générique qui
est toujours un pluriel qui désigne un groupe ou un ensemble,

c’est le plus avare (des gens) ‫س‬


ِ #‫ـ‬+
‫ ا‬:
ُ.
َ ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 75/83

c’est la plus avare ‫س‬


ِ #‫ـ‬+
‫ ا‬:
ُ.َ ْ ‫ َأ‬X
َ ‫ِه‬
il est le plus grand d’entre eux ْHُ ‫َ
ُـ‬D‫ ْـ‬tَ‫ أ‬Dَ ‫ُه‬
elle est la plus intelligente des femmes ‫=ـَ ِء‬+
‫ َأذْآَ* ا‬X
َ ‫ِه‬
j’ai visité les régions les plus éloignées h
ِt
ِ َ‫ـ‬+َ
‫ ا‬Mَ َ ْ ‫ت َأ‬
ُ ْ‫ُزر‬
le substantif singulier indéterminé est invariable en genre et en nombre ,

Zaïd ( en tant qu’homme) est le plus méchant :


ٍS
ُ ‫ َر‬$
ُ Kَ P
ْ ‫ٌ َأ‬MJْ ‫َز‬
Hind ( en tant que femme) est la plus méchante ‫ ا ْ ََأ ٍة‬$
ُ Kَ P
ْ ‫ٌ َأ‬M‫ ْـ‬+ِ‫ه‬
C’est la plus vieille ville du monde ِ ‫ ا

َـ‬Xِ0 -ٍ ‫َـ‬+JِMَ ‫ ُم‬Mَ ‫ أَ ْـ‬X
َ ‫ِه‬
L’éléphant est l’animal le plus lourd ‫ن‬
ٍ ‫َا‬Dَ >
َ :
ُ ‫َـ‬R‫ـْـ‬eَ‫ أ‬:
ُ ‫ا
ِـ‬
Remarques : * on utilise parfois le mot ‫م‬W ُ ‫أ‬ dans le sens de ُ ‫َأْ€َـ‬ ; ainsi,

la plus grande des batailles ‫ك‬


ِ ‫م ا
ََ ِر‬W ‫ُأ‬
les plus beaux poèmes ِ ْ U
#
‫ت ا‬
ُ َ# ‫ُأ‬
* à la différence du superlatif absolu qui implique l’idée d’aucun parallèle le
superlatif relatif en institue un et s’utilise avec un nom au cas direct indéterminé de valeur
adverbiale,

Il est très connu ‫‘ا‬M‫ِـ‬S ٌ‫ َ ُْوف‬Dَ ‫ُه‬


Il est très peu connu ‫‘ا‬M‫ِـ‬S ً‫ـ‬0‫| َ ُْو‬
َ ْ ‫
َـ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 76/83

IX.1.2 Le comparatif de supériorité

IX.1.2.1 la forme ْTِ + ;ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬ ou #ِ ;ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬


S’emploie sans article, ne peut pas être en rapport d’annexion, est invariable en genre et en
nombre. Le terme par lequel s’institue la comparaison est introduit par la particule ْLِ .
La santé est plus précieuse que la richesse *َ‫ـ‬+َ‫ـ‬b
‫ ا‬L
َ ِ |
ُ ‫ـَْـ‬%َ‫ ُ أ‬-َ‫ِـ‬0 َ
‫ا‬
Le lion est plus fort que l’homme :
ِSُ #
‫ ا‬L
َ ِ ‫َى‬D‫ أَ ْـ‬Mُ 
َ1َ‫ا‬
L’avion est plus rapide que le train ‫ِ@ـَ ِر‬R
‫ ا‬L
َ ِ ‫ع‬
ُ َ 
ْ ‫َة ُ َأ‬zِ #‫ا
@ـ‬
Il est plus jeune que les gens ne le croient ‫س‬
ُ #‫ـ‬+
‫ ا‬L
W ‫َ€ُـ‬J #ِ ُ ‫َـ‬bْE‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Remarque : * si on compare 2 aspects ou 2 qualités d’un même être ou d’un même
objet le sujet de la comparaison est rappelé par un pronom affixé à la préposition ْLِ ;

Nous avons plus besoin d’agir que de parler ‫م‬


ِ َ;َ
‫ا‬ *َ‫ إِ
ـ‬#‫ـ‬+ْ :
ٍ ْ 0ِ *َ‫ج إِ
ـ‬
ُ Dَ >
ْ ‫ َأ‬L
ُْ ‫َـ‬%
Il est plus près d’accepter que de refuser ƒ
ِ ‫ ْـ‬0=
‫ إِ
ـَ* ا‬aُ ‫ ْـ‬+ِ ‫ب‬
ُ Dَ ‫ل أَ ْـ‬
ِ DُK‫َـ‬R
‫ إِ
ـَ* ا‬Dَ ‫ُه‬
L'étudiant a plus besoin d’étudier que d’écrire
-ِ َ َ‫ إِ
ـَ* ا
ِ ـ‬aُ ‫ ْـ‬+ِ -ِ 
َ ‫رَا‬M=
‫ج إِ
ـَ* ا‬
ُ Dَ ْ>َ‫` أ‬
ُ
ِ #‫ا
@ـ‬
Il est plus enclin aux jeux qu’à l’étude -ِ 
َ ‫رَا‬M=
‫ إِ
ـَ* ا‬aُ ‫ ْـ‬+ِ `
ِ ْ ;#
‫ إِ
ـَ* ا‬:
ُ َ ‫ َأْـ‬Dَ ‫ُه‬
Il me déteste plus qu’il ne te déteste l
َ ‫
َـ‬aُ ‫ ْـ‬+ِ X‫ƒ
ِـ‬
ُ ‫َـ‬bْ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
* si on compare 2 êtres concernant un même fait ou un même aspect on
affixe à la patricule ْLِ le pronom désignant le deuxième sujet de la comparaison ;

Je le connais mieux que tu ne connais son frère aِ ‫ِـ‬Pmَ‫ ِـ‬l


َ ‫ ْـ‬+ِ aِ ‫ف ِـ‬
ُ َ 
ْ ‫ـَ َأ‬%َ‫أ‬
Il est plus attaché qu’elle à l’argent ‫ل‬
ِ َ
‫َ َ;ـَ* ا‬H‫ ْـ‬+ِ ‫ص‬
ُ َ >
ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 77/83

IX.1.2.2 la forme « trop pour » ْ‫ْ َأن‬Tِ ;ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬


il est trop honnête pour nous tromper َ+َ Mَ .
ْ Jَ ْ‫ْ َأن‬Lِ ‫ف‬ُ َ C ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
elle est trop intelligente pour te croire l
َ ‫=َـ‬M5
َ ‫ُـ‬Q ْ‫ْ َأن‬Lِ *َ‫ أذْآ‬X َ ‫ِه‬
tu me connais trop pour me demander qui je suis َ%‫ْ َأ‬L َ ‫ل‬َ mَ
ْ ‫َـ‬Q ْ‫ْ َأن‬Lِ X‫ف
ِـ‬ ُ َ 
ْ ‫ َأ‬V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬
ses besoins sont trop nombreux pour être énumérés M # َ ‫ُـ‬Q ْ‫ْ َأن‬Lِ ُ ‫ َأآْ)َـ‬aُ ‫ُـ‬Q َS َ>
* pour exprimer la négation, on rendra « pas assez pour » par une
phrase négative et $
ُ ْ 
َ ‫ ِـ‬,
Il n’est pas assez riche pour tout acheter ‫ْ ٍء‬XC
َ :
# ‫ َِي ُآ‬U
ْ Jَ $
ُ ْ 
َ ‫ِـ‘ ِـ‬+6
َ |
َ ْ ‫
َـ‬Dَ ُ‫ه‬
* pour exprimer « si xxxxx que », on utilise $
ُ ْ 
َ ‫ ِـ‬,
Il est si riche qu’il peut tout acheter ‫ْ ٍء‬XC
َ :
# ‫ي ُآ‬
َ ِ َ U
ْ Jَ ْ‫ َأن‬aُ ‫ُـ‬+ِْ Jُ $
ُ ْ 
َ ‫ ِـ‬X
] ‫ِـ‬+َ‫ـ‬6 Dَ ‫ُه‬
* pour exprimer « trop/pas assez » on utilise parfois ‫‘ا‬MS
ْ ,

Il est trop cher (je ne l’achèterai pas) ‫ُ) ـ‬aJِ‫ َـ‬C


ْ ‫ْ َأ‬L‫)
َـ‬ ‫‘ا‬MS
ِ ‫ل‬
ٍ َ‫ـ‬6 Dَ ‫ُه‬
Cette maison n’est pas assez grande (je ne l’habiterai pas)
‫َ ) ـ‬H‫َـ‬+ُ
ْ ‫ْ َأ‬L‫‘ا )
َـ‬MS
ِ ‫ـِـ َ ًة‬Kَ‫ا ُر آ‬#M
‫ ا‬nِ ,ِ ‫ْ ه‬V
َ ْ ‫
َـ‬
IX.1.3 Les formes ^ C
َ et ٌْ K
َ
Ce sont des exceptions, des élatifs qui n’ont pas la morphologie d’un élatif et s’utilisent soit
comme comparatifs, soit comme superlatifs.

IX.1.3.1 la forme comparative est suivie de la particule ْTِ :

c’est un remède pire que le mal ‫ا ِء‬#M


‫ ا‬Lَ ِ ] C
َ ٌ‫ا َدوَاء‬,‫ه‬
Prévenir est mieux que guérir ‫ج‬ِ 9َ
‫ ا‬L َ ِ ٌْ P
َ ُ -َJ َ‫ِـ‬D
‫ا‬
Il est meilleur que toi lَ ‫ ْـ‬+ِ ٌْ P
َ Dَ ‫ُه‬
IX.1.3.2 la forme superlative est suivie d’une annexion,

vous êtes le meilleur peuple -ٍ # ‫ ْ ُ ُأ‬P


َ ْ‫ ْـ ُـ‬%َ‫أ‬
ces deux étudiants sont les meilleurs chercheurs que j’ai jamais connus
w
W ‫َ َـ‬Hُ ‫ ْـ ُـ‬0َ
َ L
ِ ْ ‫ ٌْ  >ِ)َـ‬P
َ ‫ن‬
ِ َK
ِ #‫ن ا
@ـ‬
ِ ‫ا‬,‫ه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 78/83

IX.2 Elatif et spécificatif

IX.2.1 Comparatif de supériorité

La langue arabe tire seulement des élatifs à partir de verbes qualificatifs et de verbes actifs de
la 1ère forme et répugne à utiliser le schème des adjectifs de couleur ou de difformité en :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫أ‬
comme élatif : pour certaines tournures on a donc recours à un spécificatif précédé d’un élatif
au sens vague, tel que

plus grand ُ Kَ ‫ َأ ْآ‬/ ُ ‫َأْ€َـ‬ plus intense MW C


َ ‫َأ‬
plus abondant ُ ‫أَآـْ)َـ‬
Ou plus vaste !ُ 
َ ْ‫َأو‬ .

Exemples : ( sur le mode comparatif)

Il est plus blanc que…… ‫ ـ‬... ْLِ ً\ ََ MW C


َ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Tu en sais plus que ….. ‫ ـ‬... ْLِ ً;ِ ُ ‫ أَآـْ)َـ‬V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬
Cette rue est plus tranquille que celle là l
َ
ِ‫ْ ذ‬Lِ ‫ُو ًء‬M‫ع َأآْ)َـ ُ ُه‬
ُ ‫ ِر‬#U
‫ا ا‬,‫ه‬
Il est plus sage que moi ‫ ً ـ‬-َ‫ >ِ ْـ‬X=‫ـ‬+ِ !ُ 
َ ْ‫ َأو‬Dَ ‫ُه‬
A noter que le spécificatif précise parfois la comparaison :

Le Caire a plus d’habitants que Tunis ً‫ـ‬% #‫ِ| ُـ‬%Dُ‫ـ‬Q ْLِ ُ ‫ـَ ِه َ ُة َأآْ)َـ‬R
‫ا‬
Il est plus âgé que moi ً‫ـ‬+ِ X=‫ـ‬+ِ ُ ‫َـ‬Kْ‫ َأآ‬Dَ ‫ُه‬
Ils sont plus nombreux que nous ‫دًا‬Mَ 
َ #‫ـ‬+ِ ُ ‫ُهْ َأآْ)َـ‬
Exemples : ( sur le mode superlatif)

C’est le plus blanc ً\ ََ MW C


َ1َ ‫ ا‬Dَ ‫ُه‬
Il est le plus grand d’entre eux -ٍ َ َ‫ْ ـ‬Hُ ‫َ
ُـ‬D‫ ْـ‬tَ‫ أ‬Dَ ‫ُه‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 79/83

IX.2.2 Comparatif d’infériorité et d’égalité


L’élatif ( :
ُ َ ‫ ْـ‬0َ‫ ) أ‬ayant une valeur intensive induisant une positivité (+) on aura recours à
des constructions pour exprimer l’infériorité (-) ou l’égalité (=).

IX.2.2.1 comparatif d’infériorité, forme ْTِ + _َ‫ـ‬N + ;Z ‫أََـ‬


si la forme :
W ‫أََـ‬ est la plus répandue on utilise aussi *َ‫ـ‬%ْ‫َأد‬ (inférieur) et ُ ‫َـ‬bْE‫َأ‬ (moins,
plus petit).
Il est moins attentif que moi ً‫َ ه‬Kِ ‫ ْـ‬%‫ ا‬X=‫ـ‬+ِ :
W ‫ أََـ‬Dَ ‫ُه‬
Elle a moins étudié qu’elles ً‫ـ‬W;َ‫َـ‬Q L
# Hُ ‫ ْـ‬+ِ :
W ‫ أََـ‬X
َ ‫ِه‬
J’en sais moins en grammaire que tu n’en sais en littérature
‫ب‬
ِ ‫ َد‬1
َ ِ‫ ـ‬l
َ ‫ ْـ‬+ِ Dِ 
ْ ‫ـ‬#+
ِ‫ ً ـ‬-َ‫ـ‬0ِْ َ :
W ‫َـ أََـ‬%َ‫أ‬
IX.2.2.2 comparatif d’égalité, forme pronom affixe + ;ُ ‫ ْـ‬+ِ ou nom + ;ُ ‫ ْـ‬+ِ
on a recours à des prépositions ou des groupes prépositionnels tels que :
‫ آَـ‬، ‫ْ ِر‬M‫ َ;ـَ* َـ‬، ‫ْ ِر‬M‫َـ‬Rِ‫ـ‬ , ...

jamais on ne vit quelqu’un d’aussi beau ً‫ـ‬+ْ>


ُ aُ ‫ َ ِ)ـْ;َـ‬Jَ ْ‫
َـ‬
elle est aussi grande que lui aُ ‫ـِـَةٌ ِ)ـْ;ُـ‬Kَ‫ آ‬Xَ ‫ِه‬
elle est aussi jolie que sa mère ‫ل‬
ِ َ" َ
‫ ا‬X‫ِـ‬0 َH= ‫ ُأ‬:
َ ‫ٌ ِ) ْـ‬-َ‫ِـ;ـ‬S
َ X
َ ‫ِه‬
َH= ‫ْ ِر ُأ‬M‫ٌ َ;ـَ* َـ‬-َ‫ِـ;ـ‬S َ X َ ‫ِه‬
Cette question n’est plus aussi importante qu’avant
ً‫ـ‬Rِ‫ن َ ـ‬
َ َ‫‘ َآَ آ‬Hِ ُ ‫ل‬
ُ ‫&َا‬
W
‫ا ا‬,‫ْ ه‬Mُ Jَ ْ‫
َـ‬
Elle est aussi appliquée que lui ٌM‫ِـ‬Hَ‫" ـ‬
ْ ُ Dَ ‫َةٌ َآَ ُه‬M‫ِـ‬Hَ‫" ـ‬
ْ ُ X
َ ‫ْه‬
Remarque : pour rendre la notion « autant que… » on a recours aux verbes assimiler ( :
َ ‫َـ‬e َ )
ressembler ( aَ ‫َ َـ‬C ), être équivalent ( ‫َ وى‬ ou ‫ ) وَازَى‬, ou à la quasi préposition :
ُ ‫ِ) ْـ‬
ou au groupe prépositionnel ‫ْ ِر‬M‫َـ‬Rِ‫ـ‬ .

il travaille autant que son frère aِ ‫ِـ‬P‫ َأ‬:َ َ َ ‫َاوِي‬DJُ aُ ‫َ;ُـ‬ َ


aِ ‫ِـ‬P‫ َأ‬:َ ‫ ِ) ْـ‬:ُ َ ْ Jَ aُ ‫ـ‬#%ِ‫إ‬
nُ DُP‫ َأ‬:ُ َ ْ Jَ َ ‫ْ ِر‬M‫َـ‬Rِ‫ ـ‬: ُ َ ْ Jَ aُ ‫ـ‬#%ِ‫إ‬
je l’aide autant que je peux !ُ ‫ َـ@ِـ‬
ْ ‫ْ ِر َ َأ‬M‫َـ‬Rِ‫ ـ‬nُ Mُ ‫ ُأَ ِه‬X‫ِـ‬+‫ـ‬#%ِ‫إ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 80/83

IX.3 Elatif et la préposition introduisant son complément


IX.3.1 Elatifs dérivés d’un verbe à régime indirect

Leur complément est introduit par la même préposition que celle accompagnant le verbe

Exemples :

Il est plus enclin au bien que vous ُْ ‫ ْـ‬+ِ ِ ْ .


َ
‫ إِ
ـَ* ا‬:
ُ َ ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Il est plus soucieux de sa fortune que toi l
َ ‫ ْـ‬+ِ aِ Qِ ‫ْ َر‬D‫َـ‬e *َ‫ص َ;ـ‬
ُ َ P
ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Il est plus dédaigneux de la vie َ‫ِـ‬%MW
‫ ا‬Xِ0 Mُ ‫ َأزْ َه‬Dَ ‫ُه‬
Il est le plus éloigné du péché ِ ‫ ْـ‬eِ‫ ا‬L
َ ِ ‫س‬
ِ #‫ـ‬+
‫ ا‬Mُ َ ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Il est le plus apte à la mansuétude ِ ‫س ـِ
ِ; ْـ‬
ِ #‫ـ‬+
‫ ُر ا‬Mَ S
ْ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
Qu’est ce qu’il prend soin de ses livres ! aِ ‫ِـ‬Kُ‫ َ;ـَ* آُـ ـ‬aُ E
َ َ >
ْ ‫َ َأ‬

IX.3.2 Elatifs dérivés d’un verbe à régime direct.

* Si ce verbe exprime l’idée de savoir alors le complément est introduit par la


préposition ‫ ِـ‬.

Je connais mieux l’affaire que toi l


َ ‫ ْـ‬+ِ ِ ْ 1
َ ِ‫ف ـ‬
ُ َ 
ْ ‫ـَ َأ‬%َ‫أ‬
Je connais mieux la poésie que toi l
َ ‫ ْـ‬+ِ ِ ْ U
=
ِ‫ـَ َأْ;َـ ُ ـ‬%َ‫أ‬
Je suis mieux informé de l’affaire ِ ْ 1
َ ِ‫ـَ َأدْرًى ـ‬%َ‫أ‬
Qu’est ce qu’il connaît bien la loi ! ‫ن‬
ِ Dُ‫ـ‬+َ‫ـ‬R
ِ‫ ـ‬aُ ‫َـ‬0َ
ْ ‫َ َأ‬

* pour les autres verbes à régime direct le complément est introduit par ‫ل‬.

Je te suivrais mieux que ton ombre l


َ ‫ْ ‚ِ;=ـ‬Lِ l
َ ‫ َ!
َـ‬Kَ ‫ ْـ‬Qَ‫ن أ‬
ُ Dُ‫أَآـ‬
Tu observes mieux les serments et tu conserves mieux les secrets
= 
= ;ِ
ُ ‫ َو َأ ْآ َـ‬Mِ Hْ َ ‫ َأرَْ*
ِ; ْـ‬V
َ ‫ ْـ‬%َ‫أ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 81/83

IX.3.3 La forme )َ‫` إِ


ـ‬
Z >
َ ‫َأ‬ ou ‫ِ
ِـ‬ `
Z >
َ ‫َأ‬
Pour l’élatif `
W >
َ ‫َأ‬ le complément peut être introduit par deux prépositions différentes,

ْLِ + celui qui préfère + *َ‫` إِ


ـ‬
W >
َ ‫َأ‬ + préférence

Pour moi, le soleil est préférable à la pluie ِ @


َ َ
‫ ا‬L
َ ِ X
# ‫` إِ
َـ‬
W >
َ ‫| َأ‬
ُ ْ U
#
‫ا‬

ْLِ + ce qui est préféré + ‫`


ِـ‬
W >
َ ‫َأ‬ + celui qui préfère

Je préfère le soleil à la pluie ِ @


َ َ
‫ ا‬L
َ ِ |
ِ ْ U
# ;ِ
`
W >
َ ‫ـَ َأ‬%َ‫أ‬
Il m’aime mieux que son frère aِ ‫ِـ‬P‫ْ َأ‬Lِ X‫`
ِـ‬
W >
َ ‫ َأ‬Dَ ‫ُه‬
C’était un des êtres que je chérissais le plus X
# ‫س إِ
َـ‬
ِ #‫ـ‬+
‫` ا‬
= >
َ ‫ْ َأ‬Lِ ‫ن‬
َ َ‫آ‬
Un homme intelligent préfère le savoir à l’argent ‫ل‬
ِ َ
‫ ا‬L
َ ِ ِ ;ِ‫`
ِ; ْـ‬
W >
َ ‫ َأ‬:
ُ ِ َ
‫ا‬

IX.4 L’exclamatif

Il se forme comme un élatif et est considéré comme un verbe invariable ( figé , dont la fatha
finale n’est pas une voyelle de déclinaison) : ce qui le suit est au cas direct,

Comme la lune est belle َ َ ‫َـ‬R


‫ ا‬:
َ َ S
ْ ‫َ َأ‬
Que la lune était belle hier |
ِ ْ ‫َـ َ ُ َأ‬R
‫ن ا‬
َ َ‫ َ آ‬:
َ َ S
ْ ‫َ َأ‬
Que la lune sera belle demain ‫ًا‬M‫َـ‬6 ُ َ ‫َـ‬R
‫ن ا‬
ُ Dُ‫َـ‬
َ َ :
َ َ S
ْ ‫َ َأ‬
Qu’il est en colère contre son fils nِ Mِ ‫ َ;ـَ* وَ
َـ‬aُ Kَ Z
َ ‫ ْـ‬6َ‫َ أ‬
Ce qu’il est sot ! aُ ‫َـ‬Rَ>
ْ ‫َ َأ‬
Ce qu’il peut être sot parfois ! ً‫ـ‬% َ>
ْ ‫ن َأ‬
ُ Dُ‫َـ‬J َ h
َ َ >
ْ ‫َ َأ‬
Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 82/83

Exercices : TRADUIRE

1) Tu croyais ta chemise blanche mais celle de ton ami est bien plus blanche

2) j’aime mieux les romans policiers que les romans d’amour

3) pour moi la littérature est moins importante que l’histoire

4) vous êtes les deux plus nobles

5) j’ai vu le plus âgé de tes deux frères

6) j’ai vu tes deux frères aînés

7) il est plus âgé que toi

8) comme il est peureux !

9) j’aime mieux la poésie que la grammaire

10) qu’il se met vite en colère !

11) il est moins fortuné que toi

12) il est plus savant que son frère

13) comme Socrate connaît bien les hommes !

14) comme il est soucieux de ne blesser personne

15) que ton jugement est erroné

corrigé page suivante


Grammaire 3ème année/Inalco/arabe classique/Notes de cours v0.7 83/83

Corrigé

1)
ً\ ََ MW C
َ ‫ َأ‬l
َ Rِ JِME
َ ’
َ ‫ َـِـ‬L
# ِ
َ‫ƒ و‬
َ َ ْ ‫ َأ‬l
َ5
َ ‫ن َـِـ‬
# ‫ َأ‬L
W ‫ـَ€ُـ‬Q V
ُ ‫ ْـ‬+ُ‫آـ‬
2)
`
= 
ُ
‫ت ا‬
ِ Jَ ‫ ا
=وَا‬L
َ ِ X
# ‫` إِ
َـ‬
W >
َ ‫ ُ َأ‬-#‫
ِـِـ‬DُK
‫ت ا‬
ُ َJ‫ا
=وَا‬
3)
‹
ِ Jِ‫ْر‬m‫ـ‬#
‫ ا‬L
َ ِ ً -#= ‫ َأ َه‬:
W ‫ب أََـ‬
ُ ‫ َد‬1
َ ‫ا‬X
# ‫ إِ
َـ‬-ِ Kَ 
ْ +ِ ‫ِـ‬
4)
‫ن‬
ِ َ‫ـ‬0َC
ْ1َ ‫ ْـ ُـَ ا‬%َ‫أ‬
5)
l
َ Jْ Dَ P
َ ‫ َ َأ‬Kَ ‫ أَآ ْـ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
6)
L
ِ Jْ َ Kَ ‫َآ ْـ‬1‫ ا‬l
َ Jْ Dَ P
َ ‫ َأ‬V
ُ Jْ ‫َرَأ‬
7)
‘‫ـ‬+ِ l
َ ‫ ْـ‬+ِ ُ Kَ ‫ أَآ ْـ‬Dَ ‫ُه‬
8)
!a
ُ ‫َـ‬0َDP
َ ‫َأ‬ َ
9)
Dِ 
ْ ‫ـ‬#+
‫ ا‬L
َ ِ X
# ‫` إ
َـ‬
W >
َ ‫ ْ ُ َأ‬U
=
‫ا‬
10)
`
ِ Z
َ ‫َـ‬b
‫ إِ
ـَ* ا‬aُ 
َ َ 
ْ ‫َ َأ‬
11)
ً
َ l
َ ‫ ْـ‬+ِ :
W ‫ أََـ‬Dَ ‫ُه‬
12)
aِ ‫ِـ‬P‫ْ َأ‬Lِ ً‫ ُ! ِ; ْـ‬
َ ْ‫ َأو‬Dَ ‫ُه‬
13)
‫ن‬
ِ َ‫ ْـ‬%ِ ِ‫آ ْـَاة ـ‬Dُ ‫ف‬
َ َ 
ْ ‫َ َأ‬
14)
‫ًا‬M>
َ ‫ح َأ‬
َ َ "
ْ Jَ #
‫ َ;ـَ* َأ‬aُ E
َ َ >
ْ ‫َ َأ‬
15)
l
َ Jَ ْ‫ َرأ‬mَZ
َ P
ْ ‫َ َأ‬

Vous aimerez peut-être aussi