Vous êtes sur la page 1sur 26

Déterminer l’information digitale

I. Information digitale élémentaire : 

L’information élémentaire numérique ou logique est discontinue, son support


est un système à deux états d’équilibre : 0 ou 1

II. Notion de Codage :


II.1. Définition :
Le codage d’une information consiste à donner cette information une
représentation en binaire (une suite de bits).
II.2. Les types de codages :
1. Codage du texte :
Chaque fois que l’on tape une touche un ensemble de 8 bits est envoyé. Cet
ensemble de 8 bits est appelé Octet.
2. Codage d’une image :
Lorsque l’on numérise une image ou une photo à l’aide d’un scanner par
exemple. Celle-ci est décomposée on points appelés Pixels. Ceux-ci forment des
lignes et des colonnes pour constituer une image.

III. Taille de l’information :

Bit : C'est la plus petite unité d'information manipulable par une machine
numérique. Elle signifie "binary digit", c'est-à-dire 0 ou 1 en numérotation
binaire :
 A partir d’un bit, il est possible d’obtenir 2 états : 1 ou 0.
 Avec 2 bits, il est possible d’obtenir 4 états (2*2) : 00, 01, 10, 11.
 Avec 3 bits, il est possible d’en obtenir 8 (2*2*2) : 000, 001, 010, 100,
011, 110, 111, 101. 
 Avec n bits, il est donc possible d’obtenir 2n états différents.

Byte : la capacité de la mémoire informatique est généralement exprimée


en Bytes, alors qu'en français on l'exprime plutôt en octets, ce qui revient au
même grâce à la généralisation des Bytes de huit bits.

1
Hertz : L'unité est l’hertz (Hz). C'est un nombre d'opération par seconde. Pour
un processeur, c'est le nombre d'opérations élémentaires effectuées. Plus il est
élevé, en MHz, millions de hertz, plus le processeur est rapide.
Les unités de mesure :
1 octet = 1 byte = 8 bits (1bit peut valoir 0 ou 1)
1 octet peut donc avoir 256 (28) valeurs

1 Ko = 1000 (103) octet 1 Ko = 1024 (1010) octet

1 Mo = 1000 (106) Ko 1 Mo = 1024 (1020) Ko

1 Go = 1000 (109) Mo 1 Go = 1024 (1030) Mo

1 To = 1000 (1012) Go 1 To = 1024 (1040) Go

Conversion des unités de mesure :

Exemple :
3To = …………………. Ko
3 x 1024 x 1024 x 1024 = 3 x 10243
8192 Bits = ………………. Ko
8192 / 8 x 1024
Exercice 1 :
Soit un fichier téléchargée à partir d’internet de taille 130 Mo. Convertir cette
taille en : bits, Octets, Ko, Go, To.
Exercice 2 : Conversion les tailles suivantes :
25 MB = ......................................... Octet
0,2 KB = ......................................... Octet
24 bits = ......................................... Octet
15 KB = .......................................... Octet
12500000000 Octet =..........................GB

2
3 GB = ............................................... MB
512 MB = ........................................... GB
128000 Octet = ...................................KB
0,015 MB = ..........................................KB
1236 KB = .......................................... MB

Exercice 3 :
50 Octet =…………………………………………………………………..bits
14 Ko = ………………………………………………………………………. Octet
1580 Mo = ………………………………………………………………….. Go
1,45 To = ……………………………………………………………… Mo
20 Go = ............................................ Mo
128 Mo =........................................Octet
1250 Octet = ..................................... Ko
0,03 Go = ......................................... Mo
34000 Mo = ...................................... Go
10 Octet =...........................................Bit
0,0003 Go = ...................................Octet

Exercice 4 :
Ilyes a un flash disk de capacité 8 Go il a stocké 3 fichiers dans son flash disk de
tailles respectives : 1,87 Go, 4096 Mo, 300 Mo. Ilyas a donné son flash disk à
manel pour li copier un film de 2 Go
Est-ce que manel peut copier son film sur flash ? (oui/non) pourqoui ?

Exercice 5 :
Atman possède un lecteur MP3 d’une capacité de 2Go. Un morceau de
musique fait en moyenne 7 Mo. Combien de morceaux de musique Atman
pourra-il enregistrer sur son lecteur MP3 ?

3
Appliquer les systèmes de numérotation
I- Base d’un système de numérotation
Un système de numération se définit par deux éléments :
 La base du système
 Les symboles du système

Exemple  :

Système Base Symbole Nombre de symbole


Décimal 10 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8,9 10
Binaire 2 0,1 2
Octal 8 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6,7 8
hexadécimal 16 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,A,B,C,D,E,F 16
II- Les différents systèmes de numérotation :
2.1. Le système décimal :
C’est la base la plus courante. Il y a 10 symboles différents de 0 à 9 pour
représenter un chiffre unique.
2.2. Le système binaire :
Dans le système binaire, on utilise un maximum de deux symboles pour
représenter un nombre quelconque N soit : 0,1
Passage de binaire au décimal :
Exemple :

Exercice Appliquer :
1010 0111 = 1x27 + 0x26 + 1x25 + 0x24 + 0x23 + 1x22 + 1x21 + 1x20
1010 0111 = 167(10)

11101101 = 1x27 + 1x26 + 1x25 + 0x24 + 1x23 + 1x22 + 0x21 + 1x20
11101101 = 237(10)
Passage de la base 10 à la base 2 :

4
Le résultat est constitué des restes des divisions lus de droite à gauche. Ici, on
obtient : (57)10 = (1 11001)2

Exemple 2 :
Convertir le nombre décimal 34,3 en binaire
34 en base 10 s’écrit 100010 en base 2
0,3en base 10 s’écrit en base 2 :

2.3. Le système octal :


La base du système octal est 8. En octal les nombres sont représentés sous
forme de combinaisons de chiffres parmi les suivants : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6,7.
Exemple :
N= (175002)8 est un nombre exprimé en octal
N= (9210)8 ne correspond pas au système octal puisque le premier chiffre (9),
n’appartient pas à l’ensemble {1 ,2 ,3 ,4 ,5 ,6 ,7}.
Passage de base 8 à la base 10 :
Soit à convertir en décimal le nombre X=(175)8
(X) 8 = 1×82+7×81+5×80
= 64 + 56 + 5
= 125
Ainsi, (175)8 = (125)10

5
Passage de base 10 à la base 8  :
Le passage de la base 10 à la base 8 s’effectue de la même manière que le
passage de la base 10 à la base 2.
Soit à convertir en octal le nombre X=(646)10

2.4. Le système hexadécimal :


Le système hexadécimal (base16) utilise 16 chiffres pour la représentation des
nombres :
- Les chiffres du système décimal : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
- Les six (6) premier lettres de l’alphabet : A, B, C, D, E, F
Le tableau suivant donne l’équivalent décimal d’un chiffre hexadécimal :

Hexadécimal Décimal
0 0
1 1
2 2
. .
. .
9 9
A 10
B 11
C 12
D 13
E 14
F 15

Exemple :
(A24) 16 est un nombre hexadécimal
(AG12) n’est pas un nombre hexadécimal puisque la lettre G n’appartient pas à
l’alphabet de la base 16
Passage de base 16 à la base 10  :
Soit le nombre X= (A24)16 pour exprimer X en décimal :
6
(X) 10 = A×162 + 2×161 + 4×160
Le tableau précédent nous donne l’équivalent de la lettre A en décimal :
(X) 10 = 10×162 + 2×161 + 4×160
(X) 10 = (2596)10
Passage de base 10 à la base 16  :
Là encore, il est question d’appliquer la méthode des divisions successives sur
la base (16).

III- Conversion entre bases :

1- Codage :
Définition :
Le codage est la conversion d’un nombre décimal en un système de base «B». Il
s’obtient en divisant successivement le nombre décimal par B jusqu’au

7
moment où le quotient devient nul. Le nombre cherché sera obtenu en
écrivant les restes du bas vers le haut.
Exemples : Coder le nombre décimal (45)10 en binaire puis en hexadécimal
2- Décodage :
Définition :
Le décodage est l’opération inverse du codage. La somme des pondérations
donne directement l’équivalent décimal du nombre.
Exemples :
Décoder les nombres suivants : 101110(2), 2CA(16), 124(8)

3- Transcodage :
Définition :
Le transcodage d’un nombre est le passage entre deux systèmes autres que le
décimal.
Méthode de transcodage :
D’une manière générale pour transcoder un nombre d’une base «B1» en une
base «B2 », il faut décoder le nombre écrit en base «B1», puis coder le nombre
résultat du décodage, dans le système de base «B2».

Le transcodage peut être réalisé directement de la base «B1» vers la base «B2»
dans les cas particuliers suivants :
 Conversion hexadécimal – binaire :
Il s’agit de remplacer chacun symbole hexadécimal par les 4 bits appropriés,
comme l’illustre l’exemple suivant.
Déterminez l’équivalent binaire du nombre hexadécimal CF03(16)
 Conversion binaire – hexadécimal :
Il s’agit de diviser le nombre binaire en groupe de 4 bits et de remplacer chacun
de ces groupes par le symbole hexadécimal équivalent, comme l’illustre
l’exemple suivant.
Convertir 10101001101(2) en base 16
 Conversion Octal – binaire :
La base 8 est une puissance de la base 2. Pour convertir un nombre octal en
binaire, cela veut dire que pour représenter un seul chiffre octal en binaire, il
faut utiliser 3 bits.

8
Ainsi, la représentation des chiffres de la base 8 en binaire est la suivante :

Chiffre octal Chiffre binaire équivalent


0 000
1 001
2 010
3 011
4 100
5 101
6 110
7 111
 Application 1  :
Soit le nombre octal X= (175)8 = ( ?) 2 :
Pour trouver l’équivalent binaire de ce nombre octal, il suffit de trouver
l’équivalent de chaque chiffre octal.

1 7 5 Octal
0 Binaire
0 1 1 1 1 1 0 1

X= (175)8= (1111101)2

 Application 2  :
Soit le nombre binaire Y= (1111101)2 = ( ?) 8 :
Pour trouver l’équivalent octal de ce nombre binaire, il faut :
- Regrouper les bits du nombre binaire en groupe de 3bits en partant de la
droite. Si le dernier groupe ne contient pas trois bits, ajouter des zéros.
- Trouver l’équivalent octal de chaque groupe de 3 bits
0 0 1 1 1 1 1 0 1 Binaire
1 7Octal 5

Y= (1111101)2 = (175) 8 (les deux zéros sur la gauche sont superflus)


Y1 = (11001010010110)2 = (011 001 010 010 110)2 = (31226)8
Y2 = (110010100,10101)2 = (110 010 100,101 010)8 = (624,51)8
 Conversion hexadécimal – Octale :
Pour convertir de l’hexadécimal à l’octal le plus simple est de passer par le
binaire.

Exemple :
9
(1, BSC) 16 = ( ?)8

Etape 1 : on regroupe par 4 bits

Etape 2 : on regroupe par 3 bits

Résultat : (15,534)8

IV- Opérations arithmétiques en binaire :


Addition binaire : L'addition de deux nombres binaires est parfaitement
analogue à l'addition de deux nombres décimaux.
0+0=0
1+0=1
1 + 1 = 10
1 + 1 + 1 = 11

Soustraction binaire : la soustraction en binaire est également basée sur la


notion de retenue. Cependant, dans le système binaire, il n'y a que deux
chiffres dont le plus grand est 1.
0-0=0
1-0=1
1-1=0
0-1=1

10
Multiplication : La multiplication binaire s’effectue selon le principe des
multiplications décimal, on multiplie donc le multiplicande par chacun des bits
du multiplicateur.

Division : la multiplication était basée sur une succession d’addition


inversement la division va être basée sur une succession de soustraction.

11
V- La complémentation :
1- Représentation des entiers signés :
Ce sont des nombres possédant un signe + ou -, il existe 3 méthodes pour les
représenter :
a) SVA : Signe et Valeur Absolue
b) Cà1 : Complément à 1
c) Cà2 : Complément à 2

1.1- Signe et Valeur Absolue (SVA) :


Si un nombre est représenté sur n Bits, alors la valeur absolue du nombre est
codée sur (n-1) bits
 0 : représente un nombre positif
 1 : représente un nombre négatif
Exemple :
(-5)10 = (-101)2= (1101) sva
+6+3 = 0110 + 0011 = 1001 = (-1)

1.2- Complément à 1 (Cà1) :


Dans cette représentation le premier bit est réservé pour le signe et si le
nombre est positif alors il garde son format, sinon (il est négatif) alors chaque
bit est inversé (0 devient 1 et 1 devient 0).
Exemple 1:
-13+4 = (11101)sva+(00100)sva=(10010)cà1+(00100)cà1= (10110)cà1
Pour le transformer en forme naturelle il faut remplacer le 1 (bit de signe) par
le signe (-) puis inverser le reste des bits, (10110)cà1=(-1001)=(-9)

Exemple 2 : opération 5 bits


+13-4=(+1101)2+(-0100)2
= (01101)sva+(10100)sva
= (01101)cà1+(11011)cà1
=1 (01000)cà1 retenu = (01000)cà1 + 1 = (01001)Cà1
(01001)sva= (+1001)2 = (+9)
1.3- Complément à 2 (Cà2) :
Dans cette représentation le premier bit est réservé pour le signe, et si le
nombre est positif alors il garde son format, sinon il est négatif) il est
transformé en cà1 puis ajouté a 1.
 L’intervalle des nombres représentables sur n bits en SVA est : [-(2n-1-1), +
(2n-1-1)]
12
 Le nombre de combinaisons possibles sur n bits est : 2n
 Le nombre de valeurs : 2n

Exemple :
(-5)= (1101)sva=(1010)cà1=1010+1=1011cà2

Exemple 1 : opération sur 5 bits


-13+4= (-1101)2+(+0100)2
= (11101)sva+(00100)sva
= (10010)cà1+(00100)cà1
= (10011)cà2+(00100)cà2
= (10111)cà2 pas de retenu
(11000)cà1= (11001)sva = (-1001)2=(-9)

Exemple 2 : opération sur 5 bits 


+13-4=(+1101)2+(-0100)2
= (01101)sva+(10100)sva
= (01101)cà1+(11011)cà1
= (01101)cà2+(11100)cà2
=(01001)sva= (-1001)2 = (+9)

1.4- Débordement Overflows :


Espace réservé pour le résultat est insuffisant
Exemple : addition de deux nombres de même signe avec un résultat de signe
différent.

Exemple :
+6+5= 0110 + 0101 = 1011 débordement (il manque d’espace)

Exercice d’application :
 Donner le complément à 2 des nombres signés sur 8 bits :
-1 -57 -128 -160
 Réaliser les opérations suivantes sur 8 bits :
-3 -5
+ - 127 +-4
= - 130 = -9

13
VI- Les opérations sur des systèmes :
1. Addition en système hexadécimale :

2. Soustraction en système hexadécimale :

3. Multiplication en système hexadécimale :

4. Addition en système octal :

5. Soustraction en système octal :

14
VII- Présentation des nombres réels :
Comment représenter la virgule dans la machine ?
Comment indiquer à la machine la position de la virgule ?
 Virgule fixe
 Virgule flottant

7.1. Virgule fixe :


Utilisée par les premières machines, possède une partie Entière et une partie
décimale séparées par une virgule. La position de la virgule est fixe d’où le
nom.

Exemple :
101,01(2) =1.22+0.21+1.20+0.2-1+1.2-2 = 5,25(10)
4,25(10) = ? (2)
4(10) = 100(2)
0,25 x 2= 0,5 0
0,5 x 2 = 1,0 1
Donc 4,25(10) = 100,01(2)
Coder 7,875(10) et 5,3(10) à la base de 8

2.6.2. Virgule flottant :


Utilisée actuellement sur machines, définie par : ± M .Be
 Un signe + ou –
 Une mantisse M (virgule fixe)
 Un exposant e (un entier signé)
 Une base b (2, 8, 10,16,….)
Codage en virgule flottante normalisé

1 bit p bits q bits

SM : signe de la mantisse codé sur 1 ou 0 (signe – ou +)


Eb : exposant
M : mantisse normalisée la virgule
Exemple : 11,01 = 1,101*21

Le standard IEEE754 (1985)


15
 Simple précision (32bits) :

Exemple 1 : (35,5)10 = ( ?)IEEE754 simple précision


(35,5)10 = (100011,1)2
= (1,000111 * 25)
Eb = E + 2p-1 = 5 + 28-1 = 5 + 127 = 132 = (10000100)2
1, M = 1,000111
SM = 0

Exemple 2 : (- 0,75)10 = ( ?)IEEEP754 simple précision


SM = 1
Normalisation : 0,11 = 1,1 x 2-1
Eb = 127 + (-1) = 126 = 01111110
1, M = 1,1

 Double précision (64 bits) :

Exemple 1 : (35,5)10 = ( ?)IEEE754 double précision


(35,5)10 = (100011,1)2
= (1,000111 * 25)
Eb = E + 2q-1 = 5 + 211-1 = 5 + 1023 = 1028 = (10000000100) 2
1, M = 1,000111
SM = 0

Exemple 2 : (- 0,75)10 = ( ?)IEEEP754 simple précision


SM = 1
Normalisation : 0,11 = 1,1 x 2-1
Eb = 1023 + (-1) = 1022 = 01111111110

16
1, M = 1,1

Réciproquement, cherchons le nombre flottant dont l'écriture binaire est :


11000011010110111011000000000000
Le signe est négatif 1, et l'exposant est 10000110 = 128 + 4 + 2 = 134 donne 134
− 127 = 7.
L'exposant est 7.
La mantisse est 10110111011000000000000 est égale a :

1+ = 1,76308594

Addition en IEEE754
Elle se fait en 3 étapes :
1) Dénormaliser les 2 nombres afin d’avoir le même exposant
2) Additionner les mantisses
3) Normaliser le résultat.
2,3 * 105 + 0,46 * 105 = (2,3 + 0,46)105

Exemple :
A = (01000000111000000)
+
B = (01000000000100000)

1) Dénormalisation :
SM = 0
Eb = (10000001) = 129
E= Eb – 28-1 = 129 – 127 = 2
M = 110 donc A = 1,11 *22

SM = 0
Eb = 10000000 = 128
E = Eb – 28-1 = 128 -127 = 1
M = 0010 donc B = + 1,001 = 0,1001 * 22

2) Addition

17
1,11 + 0,1001 = 10,0101

3) Normalisation :
A + B = 10,0101 * 22 = 1,00101 * 23
E = 3 = Eb = 127 +3 = 130 = 10000010
M = 00101

Multiplication en IEEE754
Elle se fait en 4 étapes :
1) Dénormaliser les 2 nombres exposants naturels
2) Additionner les exposants naturels
3) Multiplier les mantisses.
4) Normaliser les résultats

3 * 107 * 2 * 105 = 6 * 1012

A = (01000000111000000)
*
B = (010000010001100000)

1) Dénormaliser :
10000001 = 129 = 129 – 127 = 2
10000010 = 130 = 130 – 127 = 3

1,11 *22
1,0011 * 23

2) Additionner les exposants :


E=2+3=5
3) Multiplication :
1,11 * 1,0011 = 10,000101 * 25
4) Normalisation :
10,000101 * 25 = 1,0000101 * 26
SM = 0
Eb = 6 + 127 = 133 = 10000101
M = 0000101

6 – Les différents types de codage :

18
6.1.1. Le code BCD (Binary Coded Decimal) :
C’est le code le plus utilisé. Son principe est simple : chaque chiffre du nombre
décimal est codé en binaire, de manière indépendante.

Exemple  :

Le nombre 951= (1110110111)2 sera codé en BCD comme suit :

951 → son code en BCD est 1001 0101 0001


9 5 1

1001 0101 0001


(1000 0011 0110)BCD = (8 3 6)10

6.1.2. Code EXCESS 3 :


Dans ce code, chaque chiffre décimal est codé en son équivalent binaire
additionné de 3

Exemple  :

Dans le code excess3, le nombre 951 est représenté comme suit :

9 5 1

1001 0101 0001 BCD


+ 11 + 11 + 11

1100 1000 0100 EXCESS3

Le tableau ci-dessous donne l’équivalent des chiffres décimaux dans le code


Excess 3 :

Chiffre décimal BCD + 3 Excess3


0 0000 + 0011 0011
1 0001 + 0011 0100
2 0010 + 0011 0101

19
3 0011 + 0011 0110
4 0100 + 0011 0111
5 0101 + 0011 1000
6 0110 + 0011 1001
7 0111 + 0011 1010
8 1000 + 0011 1011
9 1001 + 0011 1100

6.1.3. Code gray :


Le code de Gray, également appelé code Gray ou code binaire réfléchi, est un
type de codage binaire permettant de ne modifier qu'un seul bit à la fois quand
un nombre est augmenté d'une unité. Cette propriété est importante pour
plusieurs applications.

Exemple :
Convertir de binaire au code gray

20
Convertir de code gray en binaire

6.1.4. Code ASCII :


Avec l'avènement des machines de traitement de l'information (téléscripteur,
télex, ordinateur…) le code ASCII (American Standard Code for Information
Interchange) est adopté comme standard dans les années 60.
Le code ASCII de base représentait les caractères sur 7 bits (c'est-à-dire 128
caractères possibles, de 0 à 127). Le huitième bit est un bit de parité.
Parité :
L'intérêt particulier des contrôles de parité est de vérifier qu'aucune erreur
simple ne se produit lors du transfert d'un mot d'une mémoire à une autre

A chaque caractère imprimable correspond un code hexadécimal (en fait


binaire) que l’on appelle code « ASCII ».
Le jeu de caractères ASCII comprend

21
1. les 26 lettres de l’alphabet latin en versions majuscules et minuscules,
2. les 10 chiffres,
3. les symboles de ponctuation y compris l’espace,
4. les couples de parenthèses, crochets et accolades
5. et quelques autres symboles divers

Exemples :
En écrivant GRAY en ASCII nous obtenons :

Avec la parité paire le résultat est le suivant :

6.1.5. Le Code Barre EAN-13 :


Le code EAN-13 ("European Article Numbering") est le code le plus
couramment utilisé pour les produits de consommation courante. Il fait l'objet
d'une norme européenne.
Il est constitué d'une suite de 13 caractères. Chaque caractère étant un chiffre
compris entre 0 et 9. Le code se décompose en 4 blocs dont les significations
sont détaillées ci-dessous :
Le préfixe : les deux (ou trois) premiers caractères correspondent au
pays producteur
3 = France, 4 = Allemagne, 0 = U.S.A, Canada etc. …
Le n° de participant, correspond au numéro du producteur attribué par
Gencod EAN.
Le n° d'article attribué par l'entreprise productrice.
Le Check digit. (Contrôle)

22
Les barres représentent le codage de ces chiffres sur 7 bits, à chaque
chiffre est attribué un ensemble de 7 espaces blancs ou noirs.

Exercice 1 :

Exercice2 :
Convertir en binaire, puis en octal, et enfin en hexadécimal les nombres suivants : 100, 127,
128, 256, 1000, 1023, 1024,10000.

Exercice3 :
Convertir en binaire, puis en octal, et enfin en hexadécimal les nombres suivants :(5A) 16,
(CFBA) 16, (E10D) 16, (FF) 16, (B00)16, (F000)16, (FFFF) 16.

Exercice 4 :
Remplir le tableau

Exercice 5 :
Effectuez ces additions en binaire

Exercice 6 :
Effectuez ces soustractions en binaire

Exercice 7 :
Effectuez ces multiplications en binaire

23
Exercice 8 :
 Convertir (128)10, (517)10 en binaire et hexadécimal
 Convertir (1111,0101)2, (110001011101)2 en décimal et hexadécimal
 Convertir (571)10 en base 16
 Convertir en décimal : (37FD) 16 et (2C0)16
Exercice 9 :
En supposant que le nombre « 1 110101010 » est en SVA (signe valeur absolue) sur 10 bits
quelle est sa valeur en décimal, en Cà1 et en Cà2 ?
Complétez les égalités suivantes :
(-120)10 = (…...) SVA
(-120)10 = (…...) Cà1
(-120)10 = (…...) Cà2
Exercice 10 :
1-Exprimer les nombres suivant en base Décimale : (472)8 (3132)4 (560)7 (ABDF) 16
2-Exprimer le nombre décimal X= 327 en base 2, 3, 7, 8, et 16.
3-Faire la conversion Binaire/Décimale des nombres suivants : 101, 11101, 111101101,
11111111.
Exercice 11 :
1- Soit le nombre décimal X= 512, exprimer X en base 2, 8 et 16.
2- Soit le nombre Y = (11010110101)2
Exprimer directement et sans passer par la base 10 le nombre Y en base 8, 16.
3- Exprimer directement en base 2 et sans passer par la procédure de division les nombres :
X = (1323)4, Y= (3765)8, Z= (AB1F9)16

Exercice 12 :
1- Faire l’addition des nombres binaires suivants : X=(101101)2 et Y= (110110)2
2- Réaliser en base 8 l’addition des deux nombres X=(735)8 et Y=(132)8
3- Réaliser en hexadécimale l’addition des deux nombres X=(A1F) 16 et Y= (9BC) 16

Exercice 11 :
1/ Soit les nombres entiers : X= (1101011) en Cà1, Y=(11001100) en Cà2, Z= (0100111) en
Cà1 et T= (0101101) en Cà2. Donner le signe et la valeur décimale de chaque nombre.
2/ Calculez en Cà1 et commentez le résultat en 6bits :
(+19 + 5) (20+15) (-12-13) (-21-17) (+19-3) (+2-11)
Exercice 12 :
(35,5)10=( ?)IEEE 754 simple précision

Exercice 13 :

24
(01000000111100000000000000000000) IEEE 754 simple précision=( ?)10

Exercice 14 :
1- Donner selon la norme IEEE-754 le code des nombres réels suivants :
X= 27,25 ; Y= -13,5 ; Z= 0,375
2- X est un nombre réel codé selon la norme IEEE-754, écrire X sous forme réelle.
X=(11011000011010110000000000000000)

Problématique :
1- Soient les nombres X et Y :
X = (55,043)6 ; Y= (25, E) 16
a- Exprimer X en base 2, ensuite en base 16
b- Réaliser l’opération X+Y en base 16 et en base 2
c- Coder le nombre Z= - (X+Y) sur le nombre minimum de bits en SVA, complément à 1
et en complément à 2
2- Soit le nombre réel A = -292
a- Exprimer A en base 2
b- Exprimer A dans le format A = ±1, M.2E
c- Donner la représentation interne de A en binaire selon la norme IEEE-754 sur 32bits
d- Donner la représentation interne de A en hexadécimal
Exercice 15 :
1/ Convertir en code Gray :
1111101 =
1011110 =
1100100 =
2/ Convertir le décimal en code BCD :
782 332 766
3/ Convertir le code BCD en décimal :
0010 0101 0101
0111 0100 0111
0011 0010 0000
4/ Effectuez les conversions suivantes :
(2145)10 = ( ) XS3
(8410)10 = ( ) XS3

(1011 0011 0101 1000) xs3 = ( ) 10


(1100 0111 0100)XS3 = ( ) 10
(1000 0010)XS3 = ( ) 10

25
(1101 1001)XS3 = ( ) 10
5/ Le code ASCII à déchiffrer est le suivant :
54 45 4C 45 50 48 4F 4E 45
6/ Vous trouvez ci-dessous des valeurs binaires, chaque ligne représentant une lettre d’un
mot, en lisant le mot de haut en bas. Pourrez-vous retrouver ce mot à l’aide du tableau
ASCII ?
1ère lettre : 01000001
2ème lettre : 01101101
3ème lettre : 01101001
4ème lettre : 01010011
Mot = --- --- --- ---

26

Vous aimerez peut-être aussi