Vous êtes sur la page 1sur 2

 

                                                                                                                                                                   Conclusion Générale  

CONCLUSION GENERALE

L
’échangeur de chaleur tubulaire à calandre nous a permis de refroidir l’huile par l’eau
de mer pour une application industrielle, cela en réduisant la consommation d’énergie et une
bonne effi capacité thermique, ce qui est un avantage pour l’économie et l’environnement.
Une présentation détaillée a été réalisée sur les échangeurs de chaleur en particulier
l’échangeur tubulaire à calandre. Pour ce type d’échangeur, nous avons fait une étude
comparative entre deux types d’écoulements (co-courant et contre courant) à l’aide de deux
méthodes de calcul (DTLM et NUT) et aussi un dimensionnement mécanique de l’échangeur
avec les caractéristiques des deux fluides l’huile et l’eau de mer.
Le but de cette étude c’est de faire bilan thermique et mécanique sur les échangeurs
tubulaire à calandre pour le refroidissement de l’huile par l’eau mer qui avec des conditions
d’entrées et sorties de température de 65°C à l’entrée et 56°C pour le fluide chaud (l’huile côté
calandre), pour le fluide froid (Eau de mer coté tube) de température d’entrée 20°C et de sortie
de 32°C.
Ces deux méthodes de calcul DTLM et NUT nous ont permis d’aboutir aux températures
de sorties des deux fluides. Cependant la méthode NUT est plus applicable dans le domaine
industriel, car elle prend en considération les contraintes du concepteur. En effet, la
méconnaissance des températures de sortie, élimine rapidement la méthode DTLM au profit de
celle de l’efficacité de NUT qui n’implique que les températures d’entrées des deux fluides,
d’autre part, la méthode d’écoulement des deux fluides en contre courant est plus efficace que
co-courant, Parce que le flux thermique maximal transférable par un échangeur est atteint par un
échangeur contre courant infiniment long.
__________________________________________________________________________________
74 
 
                                                                                                                                                                    Conclusion Générale  

Dans une telle configuration, l’un des fluides subit le changement de température le plus
élevé. Si on est dans le cas où Cc Cf cet écart de température atteint par le fluide chaud qui voit
sa température évoluer de Tce vers Tfe .
Le flux maximal est donné par Φmax = mc Cpc(Tce-Tfe)= Cc(Tce-Tfe). Si en contraire on se
trouve dans le cas ou Cf < Cc, le fluide froid subit le grand écart de température de Tfe vers Tce,
conduisant au flux de chaleur maximal.
Une étude sur le dimensionnement mécanique de l’échangeur tubulaire à calandre pour le
refroidissement de l’huile par l’eau mer avec l’influence des paramètres du fluides (conductivité
thermique, masse volumique, viscosité dynamique et cinématique), dans notre cas l’échangeur
fonctionne en régime turbulent ce qui nous satisfait pour des raison industrielles et après calcul,
on a trouvé une puissance désirée dans les deux modes d’écoulement co-courant et contre
courant mais pour des raisons de rendement et une meilleur efficacité on choisira le contre
courant dans les tubes de l’échangeur.

__________________________________________________________________________________
75 
 

Vous aimerez peut-être aussi