Vous êtes sur la page 1sur 13

Élaborer son projet Professionnel et Personnel

1. La phase de bilan

Établir son bilan : pour savoir comment atteindre son but, il est utile
de connaître son point de départ

Faire le point sur son parcours


Identifier ses compétences
Vous allez maintenant établir un état de vos
compétences. Nous définirons d’abord ci-dessous ce
que recouvre le terme de « compétence » avant de vous
proposer d’établir votre inventaire.
Vous connaissez probablement la nomenclature
classique des savoirs selon laquelle on distingue quatre
grandes catégories : les savoirs, les savoir-faire, et les
savoir-être, et les savoir-devenir :
– les savoirs : ce sont les connaissances théoriques
dont vous disposez sur un sujet donné (par exemple : le
droit du travail, les normes de sécurité, les propriétés
chimiques d’un vernis, etc.). Ces connaissances peuvent
provenir d’une formation ou d’une expérience pratique ;

– les savoir-faire : ici on parle de la maîtrise du


geste, du « coup de main ».
Cette notion recouvre votre capacité à réaliser une tâche
de façon autonome (par exemple : rédiger un contrat
d’engagement conforme au droit du travail, définir un
processus de production qui respecte les normes de
sécurité, appliquer un vernis adéquat sur un cadran de
montre, etc.) ;
– les savoir-être : ce terme pointe les comportements
et les attitudes. Savoir-être, c’est adopter le bon mode
émotionnel et relationnel dans une situation
professionnelle donnée (par exemple : adopter une
attitude d’écoute, savoir s’affirmer face à une équipe,
susciter le dialogue, etc.) ;
– les savoir-devenir : on est ici sur le terrain de la
capacité d’adaptation, si cruciale à notre époque de
mutations rapides. Un savoir-devenir, c’est la capacité
à actualiser vos autres savoirs et à les recombiner entre
eux pour faire émerger de nouvelles aptitudes plus
adaptées à votre environnement (par exemple : savoir
gérer et accompagner le changement, savoir passer d’un
système analogique à un système numérique, savoir
adapter son mode de communication à différents types
d’entreprises, etc.)
Ces quatre catégories sont utiles pour définir la
compétence, mais elles ne sont pas LA compétence.
Une compétence se traduit par la capacité à produire
un résultat en combinant différents savoirs, savoir-faire,
savoir- être et savoir-devenir d’une façon adaptée au
contexte. C’est donc plus qu’une connaissance acquise,
c’est une aptitude opérationnelle qui produit les
résultats escomptés. Vous trouverez plus bas quelques
exemples de formulations.
Les compétences doivent donc toujours pouvoir se
mesurer et s’illustrer par des résultats concrets. Pour
chaque compétence, vous devrez être à même de citer
des exemples tirés de votre expérience qui montrent que
vous possédez effectivement cette compétence. C’est ce
que nous allons vous aider à identifier dans l’exercice
suivant.
Exemple : Jean se souvient qu’il avait réussi à faire
valider par la direction de l’entreprise qui l’employait à
l’époque un projet particulièrement difficile. Il se
remémore ce succès et réfléchit aux compétences qu’il
a dû mettre en œuvre pour réussir.

Vous aimerez peut-être aussi