Vous êtes sur la page 1sur 2

Année scolaire: 2017/2018

Devoir n-02 du premier trimestre Niveau: 3emme A Lettre

Lycée: Attia Ahmed Durée: 1 heure

Texte :
La seine ou le fleuve du génocide

L’histoire rattrape la France. Les événements du 17octobre 1961 seront commémorés aujourd’hui. Ainsi
les algériens cèlebront le 46ème anniversaire de ces événements. Comme toutes les autres dates importantes
de la guerre d’Algérie, le17octobre reste à jamais une tache noire dans l’histoire de la France. Pour l’histoire
des milliers d’algériens ont été jetés dans la Seine à Paris.

Autant d’autres sont arrêtés, écroulés et torturés dans les geôles de la capitale des droits de l’homme. Il
y’a 46ans, des milliers d’algériens manifestaient pacifiquement à paris contre le couvre-feu discriminatoire
imposé par Maurice Papon, le préfet de la police de paris. La revendication est légitime: le droit à
l’indépendance. Au vu de la mobilisation des algériens contre les mesures ségrégationnistes que la France leur
fait subir, Maurice Papon instaure le 15octobre1961 un couvre-feu pour les « Français Musulmans d’Algérie » :
une note refusée par les algériens.

Deux jours plus tard, le FLN décide d’organiser un boycott du couvre-feu. Maurice motive ses troupes. Il
les rassure : « le policier qui tire le premier sera couvert ». L’horreur commence. La seine voyait rouge. Son
eau s’est mariée avec le sang des algériens.

Aujourd’hui, en 2007, soit 46ans après, la France ne veut toujours pas reconnaître l’un des multiples
drames et crimes d’Etat. La France cherche-t-elle é effacer toutes les taches noires de sa présence sur le sol
algérien en revendiquant les bienfaits de la colonisation ? La vérité est en marche, historiens, politiciens,
juristes, écrivains ou simple citoyens, tout le monde condamne et qualifie l’acte de génocide contre
l’humanité, sauf la France.

La célébration de cet événement, cette année, intervient dans un contexte très particulier. Cette
particularité réside dans le fait, qu’à travers la planète, des actes similaires sont reconnus et qualifiés de
génocide. Le cas de l’Algérie n’est pas isolé. L’Arménie en est un parfait exemple.

Tahar Fattani « L’expression »17 octobre 2007

Geôle : prison

QUESTION :
1)- Quel est le thème traité dans ce texte?

2)- A quelle occasion ce texte a-t-il été écrit ?

3)- Quelle est la cause qui a poussé les algériens à manifester ?

4)- Classez dans le tableau ci-dessous les informations suivantes :

a) Manifestation pacifique à paris

b) Arrestations, massacres et tortures.

c) Crime contre l’humanité.

d) Célébrer le 17 octobre1961.

e) Boycotter le couvre-feu.

f) Revendication des bienfaits de la colonisation.


Acte exécuté par les Algériens Acte exécuté par les français
- -
- -
- -

5)- Relevez du texte quatre(4) mots ou expressions qui renvoient à la ‘’violence’’.

6)- « La vérité est en marche » cette phrase signifie :

a- On cherche la vérité.

b- On reconnaîtra bientôt la vérité.

c- On ne sera jamais la vérité.

Recopiez la bonne réponse.

7)- Dans quel but l’auteur a écrit ce texte?

8)- « des milliers d’algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire »

Réécrivez cette phrase de manière à commencer par le nom.

9)- L’auteur est-il objectif ou subjectif ? justifiez.

bonne chance

Vous aimerez peut-être aussi