Vous êtes sur la page 1sur 8

Exposé

TELECOMUN
ICATION
Thème : MODULATION
NUMERIQUE

Réaliser par :

 ABRIKA Lyes
 CHABNI Amar

1
INTRODUCTION :

En télécommunications, le signal transportant une information doit passer par un moyen


de transmission entre un émetteur et un récepteur. Le signal est rarement adapté à la
transmission directe par le canal de communication choisi, hertzien, filaire, ou optique.

DEFINITION DE LA MODULATION :

La modulation peut être définie comme le processus par lequel le signal est transformé
de sa forme originale en une forme adaptée au canal de transmission, par exemple en
faisant varier les paramètres d'amplitude et d'argument (phase/fréquence) d'une onde
sinusoïdale appelée porteuse. (Dans le domaine des télécommunications une onde
porteuse, ou, plus simplement, porteuse, est une forme d'onde (généralement
sinusoïdale) qui est modulée par un signal d'entrée dans le but de transporter des
informations1. La porteuse a généralement une fréquence beaucoup plus élevée que le
signal d'entrée)

Figure 1 : La porteuse

Le dispositif qui effectue cette modulation, en général électronique, est un modulateur.


L'opération inverse permettant d'extraire le signal de la porteuse est la démodulation.
La modulation et la démodulation sont deux étapes dans la communication d'une
information entre deux utilisateurs. Par exemple, pour faire communiquer deux
utilisateurs de courriels par une ligne téléphonique, des logiciels, un ordinateur, des
protocoles, un modulateur et un démodulateur sont nécessaires. La ligne téléphonique

2
est le canal de transmission, sa bande passante est réduite, il est affecté d'atténuation et
de distorsions. La modulation convertit les informations binaires issues des protocoles et
des logiciels, en tension et courant dans la ligne. Le type de modulation employé doit être
adapté d'une part au signal (dans ce cas numérique), aux performances demandées (taux
d'erreur), et aux caractéristiques de la ligne.
BUT DE LA MODULATION :

La modulation permet donc de translater le spectre du message dans un domaine de


fréquences qui est plus adapté au moyen de propagation et d'assurer après
démodulation la qualité requise par les autres couches du système.

L'objectif des modulations analogiques est d'assurer la qualité suffisante de transmission


d'une information analogique (voix, musique, image) dans les limites du canal utilisé et
de l'application.

L'objectif des modulations numériques est d'assurer un débit maximum de données


binaires, avec un taux d'erreur acceptable par les protocoles et correcteurs amont et
aval. Dans l'empilement des protocoles OSI (architecture standard des
télécommunications numériques), la modulation est l'élément principal de la couche
physique.

Un modem est un ensemble modulateur et démodulateur combiné permettant une


liaison bidirectionnelle.

Systèmes de modulation :
Quand plusieurs informations ou signaux indépendants passent dans un même canal, en
utilisant diverses modulations ou sous-porteuses, on parle de "système de modulation".

Ainsi en télévision, le son est transmis par la modulation d'amplitude d'une première
porteuse, l'image par modulation d'amplitude à bande latérale réduite sur une porteuse
principale, et la composante couleur par modulation de fréquence ou de phase d'une
sous-porteuse. On parlera alors de système PAL par exemple :

Le Phase Alternating Line (PAL : « alternance de phase suivant les lignes ») est un des
trois principaux standards historiques de codage de la couleur utilisés lors de la
radiodiffusion d'un signal vidéo analogique. En tant que tel, il ne spécifie pas de nombre
de lignes ni de cadence d'image, qui sont indiqués, avec tous les paramètres de
modulation, par la norme de télédiffusion qui lui est accolée (exemple : CCIR L, B, G, K,
I…). Cependant, à l'exception notable du PAL M, au Brésil, qui a les mêmes
caractéristiques de balayage que le NTSC M des États-Unis (525/30), il est presque
toujours associé à des formats de 625 lignes et de 25 images entrelacées par seconde

3
(PAL B/G, PAL I…). Ceux-ci n'affichent en réalité que 575 lignes car 8 % du total sert à la
synchronisation et au transport de certaines données numériques.

Mis au point en Allemagne par Walter Bruch (1908-1990) et en France par Gérard
Melchior, PAL est exploité depuis les années 1960 principalement en Europe, dans
certains pays d’Amérique du Sud, en Australie et dans certains pays d’Afrique. Depuis
1995, la totalité des téléviseurs couleurs commercialisés dans les pays exploitant le
SÉCAM intègrent obligatoirement des circuits compatibles PAL (par la prise
Péritélévision).

Historiquement, les concurrents du PAL sont NTSC, d'origine américaine, et SÉCAM,


d'origine française.

Figure 2 : Les systèmes de modulations mondiale

Types de modulations :
1) Modulations d'amplitude

2) Modulations angulaires (ou d'argument)

3) Modulations analogiques multiples


4) Modulations numériques

5) Modulations élémentaires

4
6) Modulations complexes

Modulation numérique :
En modulation numérique, la modulation est appliquée à une porteuse en modifiant
l'amplitude, la fréquence ou la phase de cette dernière. Ce qui caractérise une
modulation numérique est que le signal modulant (le message) est de nature numérique.
Un signal résultant d'une modulation numérique est un signal RF. La modulation
numérique en phase se nomme phase-shift keying (PSK) ou modulation par changement
de phase. Dans le cas le plus simple, la porteuse est modulée par un signal binaire. On
parle alors de 'binary phase-shift keying' (BPSK).

Les Caractéristiques de la modulation Numérique :


La modulation numérique est au cœur de la grande majorité des systèmes de
télécommunications modernes. Plusieurs raisons expliquent le choix de la modulation
numérique dont sa plus grande capacité et sa robustesse au bruit.

Les systèmes de télécommunications modernes, en plus d'utiliser des techniques de


modulation numérique de plus en plus complexe (i.e. QPSK, 256QAM, 4096QAM, etc),
tirent aussi profit des techniques de multiplexage (i.e. TDMA, CDMA, OFDM, etc.). Le
multiplexage permet, entre autres, une utilisation plus efficace d'un canal de
transmission en permettant plusieurs appareils de l'utiliser en même temps.

Largeur de bande :
Quel que soit le support de transmission (optique, électrique, électromagnétique), la
largeur de bande est en demande. La modulation numérique, grâce à ses techniques des
modulations, permet de transmettre plus d'information, pour une même largeur de
bande, que ce que les techniques de modulation analogique permettent.

Une technique de modulation numérique plus complexe peut transmettre un plus grand
nombre de bits par secondes qu’une technique de modulation numérique moins
complexe. Il y a donc un compromis à faire entre complexités du système et sa capacité.
Dans les dernières années, les microprocesseurs, DPS et FPGA ont gagné en
performances, tout en étant plus petits et moins chers. Ces avances technologiques ont
contribué au perfectionnement des systèmes utilisant la modulation numérique.

Robustesse au bruit :

5
Une modulation analogique est peu robuste au bruit tandis qu'une modulation
numérique peut être exposée à une certaine intensité de bruit avant d'afficher des
erreurs de transmission. Cette différence s'explique par la nature même de la modulation
numérique, c'est à dire, par le fait que le signal modulé numériquement prendre un état
parmi un nombre fini d'états. Ainsi, le récepteur réussira à rétablir un signal numérique
perturbé par un bruit (jusqu'à un certain niveau de bruit).

Figure 3 : Graphe rapport signal sur bruit du signal RF entre Télévision analogique et
télévision numérique

ASK-FSK-PSK :
Une porteuse est toujours de forme sinusoïdal. La modulation de cette porteuse consiste
à coder de l'information en changeant un ou plusieurs paramètres de cette dernière afin
qu'elle porte l'information. Les trois paramètres pouvant être modifiés sont :

A : l'amplitude
f : la fréquence
φ : la phase
y(t) = A sin (2π f t + φ)

6
Lorsque l'amplitude, la fréquence ou la phase d'une porteuse sinusoïdale sont modifiées
par un signal analogique, nous parlons respectivement de modulations AM, FM et PM.
Par contre, lorsque ces trois paramètres sont modifiés pas un signal numérique, il s'agit
de :

 Amplitude Shift Key=)(ing (ASK) ou modulation par déplacement d'amplitude


(MDA)
 Frequency Shift Keying (FSK) ou modulation par déplacement de fréquence (MDF)
 Phase Shift Keying (PSK) ou modulation par déplacement de phase (MDP)

Par exemple, lorsqu'une porteuse est modulée par déplacement de phase par un signal
binaire, la porteuse peut prendre que deux valeurs de phases. Bref, la porteuse peut
prendre un nombre fini de phases (2) ce qui fait qu'il s'agit d'une modulation numérique.

Figure 4 : Graphe ASK, FSK, PSK.

7
Les avantages de la transmission numérique :
 Avantage technique :
 Immunité du bruit.
 Optimalisation de la bande passante.
 Facilité du traitement de l’information.

 Optimisation des coûts :


 Séparation d’une application sous-ensembles.
 Utilisation de composants à grande tolérance.

 Le signale :
 Représenter par une suite de chiffres
- Système binaire : 0 et 1.
 Discret dans le temps (échantillonnage).
 Valeurs discrètes (quantification).

Vous aimerez peut-être aussi