Vous êtes sur la page 1sur 64

la tribune

dimanche 29 mai 2011 (voir adresses page 8) 3,4 et 5 juin 2011 La Rochelle,
dimanche
29 mai 2011
(voir adresses page 8)
3,4 et 5
juin 2011
La Rochelle, espace Encan

s

s 2 SOMMAIRE NOTE EXPLICATIVE SUR LES ADHÉSIONS ET DATES LA RÈGLE DU JEU DU CONGRÈS

2

SOMMAIRE

NOTE EXPLICATIVE SUR LES ADHÉSIONS ET DATES

LA RÈGLE DU JEU DU CONGRÈS

ÇA SE PASSE OÙ LE 29 MAI ?

L’ORDRE DU JOUR DU 29 MAI

Congrès déCentralisé

L’ORDRE DU JOUR DES 3, 4 ET 5 JUIN

Congrès fédéral et Conseil fédéral

LE TABLEAU DES DÉLÉGUÉ/ES ET MEMBRES DU CONSEIL FÉDÉRAL RÉGION PAR RÉGION

4 motions d’orientation stratégique textes soumis au vote

A objEctif tERRE

B MaintEnant ! L’écoLogiE !

C constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

D EnViE ! L’écoLogiE quE nous VouLons, inVEntons-La EnsEMbLE !

AVIS DU CONSEIL STATUTAIRE

p. 4

p. 5/7

p. 8

p. 8

p. 9

p. 9

p. 10/15

p. 16/23

p. 24/31

p. 32/38

p. 39

suite page suivante

3 SOMMAIRE (SUITE) 9 motions ponctuelles thématiques textes soumis au vote 1 2 3 4

3

SOMMAIRE (SUITE)

9 motions ponctuelles thématiques

textes soumis au vote

1

2

3

4

5

6

7

8

9

2

« REMEttRE La pubLicité à sa pLacE »

pas dE pRojEt écoLogistE sans pRojEt cuLtuREL !

constRuiRE La coopéRatiVE écoLogistE

VERs un dispositif éducatif à La hautEuR dEs EnjEux

féMinisME Et écoLogiE poLitiquE : dEs pRatiquEs aLtERnatiVEs

« dEs MoyEns accRus pouR déVELoppER La capacité d’action dE notRE fédéRation d’éLu/Es, La fEVE »

« Laïcité n’Est pas RacisME ! »

VouLons-nous EncoRE faiRE dE La poLitiquE autREMEnt ?

La sEMainE dE 4 jouRs, cLEf d’unE nouVELLE société

contributions au débat

textes non soumis au vote

I Maintenant ! place aux jeunes !

II nouveau pôle EcoLo Ecologistes ! III convivialité-rassemblement-écologie-autonomie (cREa) « stEp! » solidarités-territoires-Ecologie politique!

p. 40/41

p. 42/43

p. 44/45

p. 46/47

p. 48/49

p. 50/51

p. 52/53

p. 54/55

p. 56/57

p. 58/59

p. 60/61

p. 62/63

la règle du jeu du congrès

4

4 NOTE EXPLICATIVE SUR LES ADHESIONS ET DATES Le corps électoral pour le congrès est arrêté

NOTE EXPLICATIVE

SUR LES ADHESIONS ET DATES

Le corps électoral pour le congrès est arrêté

le 23 mai 2011 minuit

Précautions :

1- contrairement à l’ancienne règle des Verts, plus personne

ne pourra voter s’il/elle n’a pas adhéré à cette date (concrètement les ré-adhésions sur place lors des AG ne sont plus possibles).

2- cette date du 23 mai 2011 n’est pas à confondre avec la date

du 10 Avril 2011, qui était une date d’arrêté des comptes (appelée autrefois « nombre Vert ») qui a servi à déterminer le nombre d’adhérents à un instant T, et qui permet de calculer à la proportionnelle le nombre de Conseillers fédéraux et de délégués au congrès affecté à chaque région.

Certaines précisions sont nécessaires pour deux cas de figure qui vont se présenter :

les re-adHésions 2011 à venir

Vous étiez déjà adhérents en 2010, mais vous n’avez pas encore ré-adhéré en 2011.

S’entendent pas « adhérents 2010 »: les adhérents Verts qui n’ont pas réglé leur cotisation 2011 à EELV (concrètement cela ne concerne

donc pas les coopérateurs, les donateurs ou les adhérents au processus avant le 13 novembre 2010).

Vous avez jusqu’au 23 mai 2011 minuit pour faire parvenir le règlement de votre adhésion à votre région

(attention le 23 mai minuit est la date limite de réception de la réadhésion au siège régional, vous devez donc prévoir les délais postaux, nous vous conseillons de prendre au minimum 4, ou 5 jours de sécurité).

PoUr les eVentUels noUVeaUX adHerents 2011 à venir

Vous souhaitez adhérer d’ici le 23 mai 2011

(clairement vous n’étiez pas adhérent du tout , vous étiez simplement coopérateur ou simple adhérent du processus avant le 13 novembre

2010…).

Vous devez donc régler votre cotisation avant le 23 Mai, mais attention les adhésions relèvent du niveau régional, les nouvelles adhésion doivent généralement faire l’objet d’une validation de la part des CPar, donc bien vérifier avec votre région qu’une instance de validation se réunie avant le 23 mai.

En effet seules les nouvelles adhésions validées par les régions pourront être prises en comptes

(un règlement de la cotisation n’est pas suffisant dans ce cas de figure).

Les personnes ayant adhéré à Europe Ecologie Les Verts entre le 13 novembre 2010 et le 31 décembre 2010 sont adhérentes 2011.

texte non soumis au vote

la règle du jeu du congrès

s

5

s 5 LA RÈGLE DU JEU DU CONGRÈS voir ordre du jour page 64 Modalités et

LA RÈGLE DU JEU DU CONGRÈS

voir ordre du jour page 64

Modalités et calendrier pour le congrès

Le Congrès décentralisé

Lors du Congrès décentralisé, chaque adhérent-e ne peut participer qu’aux travaux et aux votes de la réunion indiquée par la région où il (elle) est adhérent-e s. En cas d’absence, tout- e adhérent-e peut se faire représenter lors des débats et votes du Congrès décentralisée par un-e autre adhé- rent-e à jour de cotisation. La per- sonne remplaçante doit impérative- ment participer à la même réunion de Congrès décentralisé que la per- sonne remplacée. Aucun vote par correspondance n’est possible en Congrès décentralisé.

Chaque adhérent-e participant au Congrès Décentralisé ne peut avoir

plus de un pouvoir de vote.

en plus du sien propre, soit un maxi-

mum de deux voix par personne. Les seuls pouvoirs de votes recevables sont ceux établis par le Secrétariat national. En cas de perte, le Secré- tariat national peut délivrer un du- plicata.

Les Conseils politiques régionaux font assurer les présidences de séance du Congrès décentralisé de leur ré- gion. Lors du Congrès décentralisé, sauf disposition ponctuelle et parti- culière explicitement précisée dans l’ordre du jour, il n’est procédé qu’à un seul tour de scrutin pour chacun des points soumis au vote.

Les délégué-e-s

Au Congrès décentralisé, des délé- gué-e-s, rattaché-e-s à une motion sont désigné-e-s au scrutin propor- tionnel de listes, paritaires, ordon- nées, complètes ou non, sans pana- chage et à la plus forte moyenne sur la base des résultats obtenus sur le vote des motions d’orientation. Le nombre des déléguée-s de chaque région est proportionnel au nombre de ses adhérent-es arrêté à une date fixée par le Conseil fédéral (nombre d'adhérents de référence). Cependant chaque région a droit au minimum

à deux sièges de délégués au Congrès fédéral. Le nombre total de délé-

gué-e-s au Congrès fédéral est égal

à 600. Le Bureau exécutif suivant la fixation du nombre d'adhérents de référence détermine le nombre de délégué-es par région.

Les résultats de l'ensemble des listes sont communiqués au Secrétariat national par les Secrétariats régio- naux, dans les 2 jours qui suivent le Congrès décentralisé, en faisant ap- paraître, de façon distincte, les noms des délégué-e-s élu-e-s et des sup- pléant-e-s (suivant-e-s de liste). Les délégué-e-s au Congrès fédéral sont remboursés, sur le budget national de EELV, de leurs frais de déplace- ment et d’hébergement, selon une base forfaitaire définie par le Conseil fédéral au plus tard lors de sa session ordinaire qui précède la convocation du Congrès décentralisé.

Le Congrès fédéral

Le rôle du Congrès fédéral est de ré- percuter le contenu des débats ré- gionaux, d’en confronter les argu- ments, de discuter les éventuelles convergences possibles autour de textes de synthèse, et de définir les orientations politiques par des votes

suite page suivante

texte non soumis au vote

la règle du jeu du congrès

 
   

6

 
 

définitifs. Les synthèses pourront être réalisées jusqu’au moment du Congrès fédérale fixé dans l’ordre du jour.

que pendant sa phase “Congrès fé- déral”. Un résultat supérieur peut être nécessaire s'il s'agit d'introduire une modification statutaire ou du règlement intérieur. Tous les votes qui, lors du Congrès décentralisé, at- teignent la majorité requise au plan national après addition des scrutins régionaux, sont considérés comme acquis, et ne seront pas renouvelés durant le Congrès fédéral qui suit. Les décisions qui n’ont pu être prises lors du Congrès décentralisé, faute

La procédure de désignation du Bu- reau Exécutif est la suivante :

Un mandataire de texte d'orientation national ne peut redéposer un texte non fusionné au Congrès fédéral s'il n'a pas obtenu au minimum 10 % des suffrages lors du Congrès décentralisé. En outre, seuls les mandataires de textes ayant reçu plus de 5 % des suf- frages lors du Congrès décentralisé peuvent signer un texte déposé lors

Chaque motion d'orientation pré- sentée au Congrès décentralisée (1er tour) est liée à une liste complète, paritaire, d'adhérents présentés par les signataires du texte pour les re- présenter au Bureau exécutif. Le Bu- reau exécutif ne peut être composé que des candidats figurant sur les listes présentées avec les motions d’orientation du Congrès décentra- lisée.

du Congrès fédéral. De manière pa- rallèle, les listes de candidats au Bureau exécutif adossées aux textes d'orien- tation, ne peuvent être maintenues ou fusionnées avec d'autres que si les textes associés ont reçu respectivement plus de 10 % ou de 5 % des suffrages.

Tout-e adhérent-e de EELV peut as- sister aux délibérations du Congrès fédéral. Le Congrès fédéral peut pro- noncer le huis clos sur une partie de ses débats et votes. Lors des votes, chaque délégué-e au Congrès fédéral dispose d’une voix intransférable. Aucun vote par correspondance n'est possible au Congrès fédéral. En cas de maladie ou d'indisponibilité per- sonnelle, un-e délégué-e peut se faire remplacer par le suivant de liste, à la condition qu'il le signale par écrit au Secrétariat national ou au bureau du Congrès fédéral.

Le Conseil Fédéral, ou par délégation le Bureau exécutif, fait assurer les présidences de séances du Congrès fédéral. Le Bureau exécutif pourra modifier l’ordre du jour du Congrès fédéral en fonction des résultats des votes du Congrès décentralisé.

d'atteindre au plan national la ma- jorité requise après addition des scru- tins régionaux, peuvent être reportées au Congrès fédéral.

Un Conseil fédéral se réunira l'après midi du second jour du Congrès fé- déral. Il procédera aux désignations qui lui incombent.

désignation des membres du Bureau exécutif

Le nombre de sièges à pourvoir au sein du Bureau Exécutif est de 11 à 15. Le nombre de membres est fixé par le Conseil fédéral lors de la session durant laquelle il convoque le Congrès. Un quart des postes, arrondi à l'unité supérieure, sont attribués à la motion arrivée en tête au Congrès fédéral, les autres postes sont attribués à la proportionnelle, au plus fort reste, selon les résultats de ce même Congrès. En cas de déséquilibre pa- ritaire, la personne la moins bien élue du sexe surnuméraire est rem- placée par son-sa suivant-e de liste.

Seuls les deux premier-e-s candidat- e-s de chaque liste sont susceptibles d'être élu-e-s Secrétaire national-e. Au moment du Congrès fédéral (2e tour), en cas de fusion de textes, la liste des membres du Bureau exécutif proposé par le texte fusionné ne peut être issue que de noms présents dans les listes initiales des motions fu- sionnées. La tête de liste d'une liste issue de fusion ne peut qu'être une des 2 anciennes têtes de liste d'une

des listes fusionnées. Un texte qui n'a pas fusionné ne peut modifier l'ordre de présentation de sa liste.

Les listes présentées en Assemblée fédérale comptent autant de candi- dat-e-s qu'il y a de sièges à pourvoir et ne peuvent être composées de plus d’un tiers d’adhérent-e-s d’une même région. Elles sont ordonnées et les postes statutairement obliga- toires sont affectés nominativement. Les candidats de la liste arrivée en tête sont élus sur les postes auxquels ils étaient affectés sur leur liste. Une liste fusionnée est validée par la si- gnature de chacun des mandataires des différentes listes dont sont issus ses membres.

L'adoption des décisions

Le Bureau exécutif comporte obli- gatoirement les postes suivants :

Lors du Congrès fédéral les décisions sont prises à 50 % des votants, le total des « oui » doit être supérieur à 50 % des votants (total des oui, non, votes blancs) et ce aussi bien pendant sa phase “ du Congrès décentralisé”,

deux porte-parole nationaux, un homme et une femme, un-e Secré- taire national-e, un-e trésorier-e na- tional-e. La liste de ces postes obli- gatoires est complétée librement au sein du Bureau exécutif.

Les membres du Bureau Exécutif participent aux sessions du Conseil fédéral sans pouvoir de vote. Ils-elles rendent compte de leur mandat de- vant le Conseil fédéral.

 

s

suite page suivante

   

texte non soumis au vote

 
 

 

la règle du jeu du congrès

 
   

7

 
 

En cas de vacance d’un ou plusieurs sièges au Bureau exécutif en cours de mandature, le premier candidat non élu de la liste présentée au Congrès décentralisé du membre fai- sant défection pourvoit la vacance,

dans le respect de la parité finale du CE. Le premier candidat non élu qui n'est pas nommé au Bureau exécutif

chaque région à une date déterminée par le Conseil Fédéral. Cette date doit être fixée au moins sept semaines avant la première phase du Congrès.

- si le (la) déléguée et son (sa) sup- pléant(e) sont absents plus de 3 sessions consécutives du Conseil fédéral.

Chaque région a au minimum droit à deux sièges au Conseil fédéral.

Si un ajustement se révèle nécessaire

Tant que le Conseil fédéral ne sera pas paritaire, les doublettes démis- sionnaires sont remplacées systéma- tiquement par la "doublette" suivante du sexe le moins bien représenté non encore élue venant sur la liste sur laquelle figurait le membre du Conseil fédéral dont le départ a pro- voqué la vacance. En cas d’impossi- bilité pour une liste de proposer une nouvelle doublette en remplacement de la doublette démissionnaire le siège demeure vacant.

Chaque organisateur de Congrès dé- centralisé est tenu de joindre au PV de leur Congrès toutes les doublettes présentées par toutes les listes, or- donnancées, pour communication au bureau du Conseil fédéral.

Lors des votes au sein du Conseil Fédéral, chaque membre du Conseil Fédéral dispose d’une voix non trans- férable.

à

l'occasion d'un remplacement en

raison d'une sur représentation de son sexe reste cependant présent sur la liste à sa même place. Si la liste est épuisée, un appel à candidature est lancé au sein du Conseil fédéral dès la démission connue et le Conseil fédéral suivant procède à l'élection.

Les membres du Bureau exécutif issus du Conseil fédéral démission- nent du Conseil fédéral où ils sont remplacés selon les modalités définies pour le remplacement des membres du Conseil fédéral définitivement ab- sent. Ils conservent leur droit de vote au Conseil fédéral au cours duquel ils ont été élus au Bureau exécutif.

Les membres du Bureau exécutif sont révocables à tout moment par le Conseil fédéral, collectivement ou in- dividuellement par un vote majoritaire

pour que le sexe des doublettes élu- e-s corresponde au résultat déterminé par le Bureau exécutif, il porte sur la (ou les) doublette-s- la moins bien élue du sexe sur représenté.

Le nombre d'adhérent-e-s à cette date est dit "nombre de référence". Le Bu- reau exécutif suivant cette date dé- termine le nombre de doublettes de membres du Conseil fédéral par région. Pour les régions étant représentées par un nombre impair de doublettes, il est procédé à un tirage au sort na- tional des régions devant apporter une doublette supplémentaire mas- culine et celles devant apporter une doublette supplémentaire féminine. Ce tirage au sort se fait le même jour que celui de la détermination du nom- bre de délégué-e-s et de membres du Conseil fédéral par région.

à

66 % des suffrages exprimés.

30 membres du Conseil fédéral sont désignés par le Congrès fédéral à bul- letins secrets au scrutin proportionnel de liste, paritaire, complète, à la plus forte moyenne pour trois ans.

Le Conseil Fédéral se réunit au moins tous les trois mois en session ordi- naire, suivant un calendrier prévi- sionnel de réunions établi annuelle- ment par lui-même. Ce calendrier prévisionnel est diffusé auprès des adhérent-e-s au travers des média du mouvement.

Le Conseil Fédéral se réunit en session extraordinaire à la demande du quart au moins de ses membres, ou sur convocation du Bureau exécutif.

Conseil fédéral

120 membres du Conseil fédéral dé- signés par les régions sont élus lors des Congrès décentralisés. Dans chaque région, des listes paritaires de doublettes sont constituées et dé- posées auprès du secrétariat du Congrès décentralisé concerné. Ces listes ne font pas nécessairement ré- férence à des motions d'orientation. Les adhérent-e-s réuni-e-s en Congrès décentralisé votent pour l'une des listes présentées. Le nombre d'élus de chaque liste est déterminé à la proportionnelle au plus fort reste par rapport au nombre d’adhérents de

Pour être membre du Conseil Fédéral il faut être adhérent-e depuis au moins un an. [cette disposition ne s'appliquera pas au premier Congrès]

Tout membre du Conseil fédéral peut être suppléé par la personne de même sexe élue en doublette avec lui. Le siège est déclaré vacant :

Le Conseil Fédéral prend ses décisions à une double condition, à 50 % des votants (le total des oui, ou des pour, doit être supérieur à 50 % des votants) et à 60% des exprimés (le total des oui, ou des pour, doit être supérieur à 60 % des exprimés). n

- s’il est constaté que les deux délé- gué-es élu-es en doublette ont, l’un et l’autre, perdu la qualité d’adhé- rent ;

 

http://congres.eelv.fr

   

texte non soumis au vote

 
 

 

le congrès décentralisé

 
 

ÇA SE PASSE OÙ LE 29 MAI ?

8

 

Région

adresse

adresse suite

cP Ville

alsace

salle sainte barbe Espace Mozart Le centre d'ailleurs centre social saint jean centre de vacances anas Espace jean Moulin salle saint thierry université de corte MfR de la Roche du trésor centre des congrès la Villette, amphi gaston berger salle Zinga Zanga salle blanqui iii foyer jeune travailleur, Espace pilatre salle polyvalente "Maison bleue" quartier Empalot salle de la charité Maison de quartier de la Maladrerie halle aux toiles, salle 1-2-3 Ethic Etapes - Lac de Maine salle jean dufeux salle ppolyvalente azurèva fréjus

67600

sélestat

aquitaine

place Mozart chavarot Rue naudin 25 rue du port goret Rue jean Moulin 17 rue saint thierry

33400

talence

auvergne

63520

saint-jean-des-ollières

bourgogne

71400

autun

bretagne

22410

treveneuc

centre

28300

champhol

ca

51100

Reims

manière

de la même séparée.

convocation

corse

franche-comté

idf

LR

Limousin

Lorraine

Mp

20250

25510

corte

pierrefontaine-les-Varans

Rue du pré

30, avenue corentin-cariou 75019 paris

traverse de colombiers Rue Louis Lougequeue 2, rue georges ducrocq 2, avenue de Lattre de tassigny

34500

87000

57070

31000

béziers

Limoges

Metz

toulouse

mai

une

leur part 29

déroule le de dimanche

se recevrez

vous

npdc

bn

hn

pdL

Rue fernand bar 7, rue saint-germain place de la basse Vieille tour 49, avenue du Lac de Maine Rue du bois 2 bis rue de la Mairie 1943 rue des combattants d'afn bp 109 1, avenue anatole france 234 route d'aix les bains 5, rue bébian

62400

14000

76000

49000

bethune

caen

Rouen

angers

picardie

poitou-charentes

paca

80400

79500

83608

69700

ham

Melle

fréjus

en France

régional,

partout

congrès

Rhône-alpes savoie guadeloupe guyane La Réunion hors de france

salle georges brassens foyer communal caraïbe Ecologie-Les Verts guadeloupe pointe combi centre jacques teyssier siège EcoLo

74540

givors cusy pointe à pitre sinnamary La saline bruxelles/belgique

 

97110

 

97315

97422

18, place flagey

1050

veille leur qui

décentralisé

mai ou la

29 congrès

du du

PLUS

L’ORDRE DU JOUR

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 29 mai 2011

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

matin

le EN

tous les cas

est dans organisent

congrès régions

certaines

Congrès déCentralisé (voir adresses page 11)

 

13h00 :

13h30 :

14h30 :

15h15 :

15h30 :

15h45 :

16h30 :

17h00 :

Accueil – vérification des mandats (fin de l'émargement à 14h) Présentation des motions d’orientation et débat Heure limite de dépôt des listes de délégué-e-s et des listes de candidats au Conseil fédéral (part régionale). Le dépôt des candidatures se fera sur un formulaire national normalisé. Présentation des listes de délégué-e-s Présentation des listes de candidats au Conseil fédéral Ouverture du vote sur les motions d’orientation, les délégués et les membres du Conseil fédéral Présentation des motions ponctuelles et débat Clôture du vote des motions d’orientation et dépouillement Ouverture du vote des motions ponctuelles Clôture de vote sur les motions ponctuelle et dépouillement

Cet éventuel

Attention,

18h30 :

19h30 :

     

texte non soumis au vote

   
   

sentez 5 proche

juin.

600 adhérent-es

mais

dimanche

tout-es les adhérents

4 et vous

dont vous

3, samedi

désigné-es d'EELV

sensibilité

journées de du la vendredi

lors des

seront

congrès

les régions

les bienvenue

décentralisés

votre

toutes

d'être libre dans

à La seront

représentants

Rochelle

le corps

prévoir

pour assister

faut des

électoral aux

auprès

en charge, il vous

Manifestez-vous

du travaux

congrès de

fédéral,

ce congrès fédéral.

pris

de délégués.

liste totalement

une sont

d'hébergement

et constituera

texte

transport

Les frais de chaque

décentralisé,

partie.

congrès

en faire

Lors des

pour

le congrès fédéral

9

L’ORDRE DU JOUR

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 juin 2011

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Congrès fédéral et Conseil fédéral se déroulant à La Rochelle, Espace Encan.

Vendredi 3

18h-21h :

18h-01h :

samedi 4

8h30-14h00 :

8h30-10h30 :

10h30-12h00 :

12h00-13h30 :

13h30 :

13h45 :

14h-15h30 :

15h30 :

17h00 :

18h00 :

18h15 :

18h30 :

19h30 :

20h00 :

20h15-21h30 :

Accueil – vérification et validation des délégations Réunions libres des délégué/es, une salle sera attribuée par motion

Accueil – vérification et validation des délégations Réunions libres délégué/es, une salle sera attribuée par motion Discussion libre des délégué/es en plénière Réunions libres des délégué/es par texte d’orientation Heure limite de dépôt des listes au 1/5 e national Heure limite de dépôt des motions de synthèse ou de redépôt des motions (et listes) Séance d’ouverture – accueil par les Verts de Poitou Charente - Rapport d’activité du Collège puis Bureau exécutif, présenté par la secrétaire national, présentation des résultats du congrès décentralisé, rapport financier proposé par le trésorier et les commissaires financiers Présentation des motions d’orientation soumises au vote Vote sur les motions [clôture du vote à 18h10] Présentation des listes au cinquième national du Conseil fédéral Présentation des candidatures aux postes de commissaires financiers

Votes conjoints sur le cinquième national du Conseil fédéral et les commissaires financiers [clôture du vote à 19h40] Proclamation des résultats sur les motions, composition du Bureau exécutif, intervention du ou de la secrétaire national-e Proclamation des résultats sur le quart national du Conseil fédéral et les Commissaires financiers

Séquence projet [puis repas]

dimanche 5

10h30-13h :

Séance d'installation du Conseil fédéral avec élection de son président puis de son bureau, et de ses membres siégeant au Conseil d'orientation politique

LE TABLEAU DES DÉLÉGUÉ/ES ET MEMBRES DU CONSEIL FÉDÉRAL RÉGION PAR RÉGION

au Conseil d'orientation politique LE TABLEAU DES DÉLÉGUÉ/ES ET MEMBRES DU CONSEIL FÉDÉRAL RÉGION PAR RÉGION

texte non soumis au vote

s

motions d’orientation

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

10

« indigné-es » par la « real politik », nous proposons

une orientation qui s'ancre dans les valeurs fondamentales

de l'écologie, aux pratiques démocratiques exemplaires,

qui sache rêver et faire rêver

pieds dans la terre : la terre des femmes et des hommes, la terre du sud et du nord, la terre du local et du global, la terre qu'on enrichit de nos idées et qui fait grandir ; un projet et des actions qui n'attendent pas le grand soir, car c'est ici et maintenant que l'on construit la terre de demain.

La tête dans l'utopie, les

les Pieds suR teRRe

P lus de liens, moins de biens ; nous vivons dans des sociétés riches et tristes. Le pro- blème n'est pas d'augmenter le gâteau mais plutôt d’en revoir la recette et ses conditions de partage pour le bonheur de tous.

« t'ar ta gueule à la récrée » : la non-violence fonde

l'écologie politique. c'est un principe qui doit guider la résolution et la prévention des conflits internationaux tout comme nos prises de paroles publiques; Mandela et gandhi ont montré le chemin.

« les fleurs, les petits oiseaux, ce n’est pas un programme

politique » : l'humanité devenue surpuissante s’auto- détruit. Le saccage des biens communs, ne sert que l’accroissement de la pauvreté et le profit d’une oligarchie; seule une action pour le bien de tous porte en elle le meilleur de l'engagement politique.

« un frigo, au bout de 6 ans, il est mort, ma p'tite

dame » : L’obsolescence programmée des objets de consommation commande même la pensée politique. sans valeurs et sans fondements, elle est désormais sujette au zapping des castings ; sachons résister pour prendre le temps de l’action et de la réflexion.

« on perd sa vie à la gagner » 8 heures par jour, 5 jours

par semaine, pendant 42 ans. on passe plus de temps de vie éveillé avec ses collègues qu'avec sa famille et ses amis. Remettre le travail à sa place, c’est le partager entre ceux qui en veulent et ceux qui en veulent moins.

« chérie, tu lui as donné le biberon? » : l'inégalité homme femme est la base de toutes les inégalités sociales, elle est celle qui se réduit le moins. dépasser les rapports de genre actuels nécessite d’agir sur les représentations, afin de faire surgir de nouveaux repères, de nouvelles normes.

« grâce aux ogM, on fera pousser du maïs dans le

sahel » : c'est vrai que ce serait trop simple d'y faire

L'idéologie de la techno-science

nous conduit à chercher des réponses absurdes à des questions stupides. pompons, disent les shadoks de la modernité.

pousser des dattiers

« c'est pas moi, c'est l'autre» : autonomie et responsabilité

sont le point de départ d'une pensée politique issue du 18 e siècle. autonomie des individus qui s'assument en tant que sujets libres, responsabilité envers l'environne- ment, qu'il soit social ou naturel; il sera difficile de faire croire à nos enfants que nous ne savions pas; si nous ne devenons pas le changement, personne ne changera les choses pour nous.

soyons teRRe à teRRe :

12 oRientations PouR 2012

2012 sera en france une année politique importante, celle qui peut tourner la page de la politique agressive menée par la droite depuis 2002.Voici douze mesures concrètes ou d’orientation pour sauver la démocratie, garantir la justice sociale et préserver les biens com- muns

suite page 12

s

liste pour le bureau exécutif

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

11

15 noms soRtis de teRRe PouR un Be de mandats teRRe

N e cherchez pas ! A moins d’être de leur région ou de leur comité local, les

membres de cette liste vous seront inconnus. Nous éviterons donc la litanie des cursus et autre curriculum vitae; l’engagement politique ne passe pas par un entretien d’embauche ! S’il sont élus par vous, ce sera pour eux une « première ». Ce choix nous renvoie à la forme même de démocratie et de citoyenneté que nous voulons construire : une cité où chacun et chacune s’implique non par devoir ou intérêt personnel mais parce qu’il souhaite mettre une partie de son enthousiasme, de son énergie, de sa détermination, au service de la construction du bien commun. S’il n’a pas été facile ou évident pour toutes et tous, le choix d’un parti politique n’a été possible que parce qu’il reste celui de la transversalité. L’ouverture d’Europe- Ecologie les Verts est une réalité que nous avons pratiquée avant notre adhésion. Car pour satisfaire à ce besoin d’agir, il nous aura fallu côtoyer ou choisir des engagements divers. C’est aussi le cas de bon nombre d’adhérentEs d’EELV. Cette nouvelle manière de faire et de vivre la politique voulue par EELV, qui associe

militants politiques ou associatifs, citoyens non encartés, intellectuels, activistes en France et à l’international, est une réalité pour le Mouvement Utopia qui est à l’origine de la motion « objectif terre ». Nous souhaitons donc contribuer avec d’autres au renouveau d’EELV en montrant par l’exemple qu’il est possible et nécessaire de dépasser « l’outil parti politique ». Faire de la politique sérieusement sans se prendre au sérieux, voilà une des caractéristiques de notre motion. Le sérieux, c’est cependant l’importance que nous donnons au projet politique qui doit pouvoir être discuté et défendu de façon démocratique et transparente. C’est se doter des moyens de communication et de débat susceptible d’associer toutes et tous à la réflexion : maison d’édition pour ouvrages collectifs, livres militants ou de formation, conférences, Mais faire de la politique, ce n’est pas forcément triste et austère ; construire la transition est un choix qui, pour être partagé, doit être désirable. La tonalité de la motion « Objectif Terre », son style d’écriture reflète l’état d’esprit des signataires : nous revendiquons la nécessité absolue de donner la place au rêve, au souffle, au plaisir, à l’envie. « ils ont échoué car ils n’avaient pas commencé par le rêve » William

Shakespeare

oBjectif teRRe… le Be ! 1 Pierre lucot ile de france 2 catherine Papyle nord
oBjectif teRRe… le Be !
1 Pierre lucot ile de france
2 catherine Papyle nord pas de calais
3 Philippe chemla provence alpes côte d'azur
4 louise crovetti provence alpes côte d'azur
5 christophe Zander bourgogne
6 martine leger Rhône alpes
7 jean-marc cazotte Midi-pyrenées
8 catherine libeaut hors de france
9 sylvain Raifaud ile de france
10 axelle ducout-sollier alsace
11 Vincent Badwine picardie
12 charlotte nenner ile de france
13 jean-françois coriolle ile de france
14 Patricia Kasperet ile de france
15 marcel simon provence alpes côte d'azur

« Liste validée, conformément à l'avis du conseil statutaire. »

suite page suivante

s

motions d’orientation

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

12

Pour un renouveau démocratique:

1) une sixième République, enfin ! nous devons appeler à une constituante pour élaborer une sixième République qui renforcera le pouvoir du parlement, supprimerait la fonction présidentielle, et imposera le binôme paritaire pour toutes les instances représentatives.

2) pour une démocratie sociale : de l'autogestion, des coopératives et la participation des citoyens et salariés aux décisions des grandes entreprises.

3) féminisme : pour une parité à tous les niveaux de la vie familiale, sociale et politique, nous proposons entre autres, l'égalité effective des salaires, un service public de la petite enfance

Pour un accès universel aux biens fondamentaux:

4) un revenu d’existence : un versement social sera dis- tribué de façon égalitaire et inconditionnelle à tous les citoyen ; un revenu maximum sera fixé.

5) La gratuité des premières tranches d’eau, d’énergie et télécommunication : financée en surfacturant les fortes consommations, dans le cadre d’une gestion pu- blique des ressources.

6) biens communs et service public : renforcer et dé- centraliser le secteur public dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la culture, de la justice, de la re-

cherche, du logement

Le service public est un bien

commun, un service appartenant à tous, au même titre que les forêts ou les réserves halieutiques.

Pour un autre rapport à la production et à l’économie :

7) changer de modèle énergétique : produire mieux et moins en sortant au plus vite du nucléaire; gaspillage, surconsommation, surproduction, les solutions existent, faisons-le !

8) Relocaliser les productions : en rendant du sens et de la valeur à la vie locale et à l’autonomie, nous chan- gerons notre rapport au temps, à la distance, à la vitesse. des circuits courts, moins de temps passé dans les transports, des relations de personne à personne, c'est un nouveau projet de civilisation.

9)Valoriser l’agriculture: prôner le retour aux polycultures paysannes et familiales autonomes en intrants ; revoir nos pratiques alimentaires, notre relation à l’animal et à la terre. Les campagnes vont renaître !

10) désarmer la finance : reprenons le contrôle et l'usage collectif du service bancaire pour le recentrer sur ses activités d'origine, sans spéculation. nous proposons la socialisation progressive du système bancaire, premier pas vers la « définanciarisation » de l’économie.

11)travailler moins pour vivre mieux : par une diminution de la durée légale à 32h par semaine, tout en envisageant de nouvelles formes de réduction du temps de travail, choisies sur l’ensemble de la vie.

Pour transformer le monde :

12) pour une nouvelle politique migratoire : la planète est un patrimoine commun, nul ne choisit ni le lieu ni l’époque, ni l’environnement politique, économique de sa naissance. nous voulons ouvrir les frontières pour faciliter les migrations, et mettre en place un passeport de citoyenneté universelle. La régularisation de tous les sans papiers n'en est que la première étape.

suite page suivante

s

motions d’orientation

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

13

je suis tomBée PaR teRRe,

c'est la faute à

de la démocRatie à eelV

:

personnalisation du pouvoir, non parité des têtes de listes, acceptation des pratiques de cumul des mandats et du saute-mouton électoral pour candidater à peine élu à un autre mandat, non respect des consultations internes, programmes adoptés sans vote des adhérents le bilan démocratique interne est mauvais (et cela ne date pas d'Europe Ecologie).

certains des plus actifs d'entre nous passent plus de temps en négociations pour obtenir des postes que pour animer le mouvement. Les risques sont grands de nous voir nous assécher intellectuellement pour un parti de courtisans qui aura écoeuré les militants sincères.

L'ancrage territorial doit redevenir un de nos piliers. Les Verts étaient à l'origine fédéralistes. Les régions, les groupes locaux, sont les lieux pour militer et tisser des liens avec les mouvements sociaux et les mobilisations :

la lutte contre l’aéroport de notre-dame-des-Landes, contre l’extraction du gaz de schiste, les délocalisations d'entreprises, les fermetures de services publics, le combat pour défendre les entreprises d’économie sociale et solidaire. nous devons donner la priorité à l’action dans les régions et au débat au sein du conseil fédéral.

Europe Ecologie - Les Verts ce n'est pas seulement le succès électoral d'une bonne formule, c'est surtout l'ouverture sur la société civile, sur les associatifs non encartés, sur les autres mouvements politiques. cette ouverture ne doit plus continuer comme elle a commencé. nous devons passer de la cooptation de candidats à la cooptation des militants !

une écologie populaire doit donner des réponses aux questions que se posent les citoyens, qu’ils vivent en ville ou à la campagne, dans les quartiers des

banlieues abandonnées, ou dans les centres de villes polluées. La gauche a déçu l'électorat populaire et les partis politiques n’intéressent pas les jeunes. commençons par les écouter!

La réussite de ce programme de conquête de l'opinion

a deux noms : savoir et plaisir.

tout d’abord, s'impliquer en politique doit être un plaisir ! on s'enrichit des rencontres, des discussions, des confrontations de points de vue. on se réalise à travers ses mobilisations, et on construit au quotidien un monde tel qu'on le souhaite. La politique devrait d'abord être une question d'envie et de convivialité.

il faut rappeler que les lieux politiques sont des endroits

où l'on apprend la marche du monde. La connaissance libère, et on l’acquiert en s'impliquant dans la vie de la cité.

La plus grande priorité d'EELV devrait être de porter ce visage de l'écologie heureuse dans la vie de tous les jours.

les PRimaiRes, six Pieds sous teRRe!

plutôt qu’un concours de beauté médiatique, nous voulons du fond. pour nous, la priorité des priorités n'est pas celle des primaires, mais bien notre programme. La prochaine candidature d'EELV aux présidentielles devrait servir à fédérer autour des idées écologistes, amener les citoyens à la nécessité de la transition éco- logique. oserons-nous comme en 1974 porter unE in- connuE, capable de s'effacer devant les idées, capable de porter le message avec conviction et honnêteté, en laissant ses ambitions personnelles passer au second plan ? serons-nous capables d'inventer un programme de rupture, à la fois réaliste et utopiste de dépassement du capitalisme?

suite page suivante

s

motions d’orientation

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

14

L'écologie est l'étape actuelle de l'histoire des luttes d'émancipation. nous assumons l’alliance avec la gauche, contre la droite et l'extrême-droite, mais pas à n'importe quelles conditions. participer à une majorité de gauche ce sera être en cohérence entre l'action dans les insti- tutions et l'écoute de ce qui s'invente en-dehors des lieux de pouvoir. c’est ce qui garantira à la fois le soutien citoyen et son engagement dans la cité.

L'écologie peut et doit devenir la pensée politique ma- joritaire. dans un contexte de mutation énergétique, d’aspiration démocratique, de perception citoyenne de la planète monde, les valeurs fondamentales de l’écologie apparaissent comme les seules à même de répondre au besoin de mieux vivre, tous ensemble. Les valeurs de sobriété volontaire, de convivialité, d’autonomie des peuples et des personnes, sont incompatibles avec une société productiviste de croissance et de compétition.

RemueR ciel et teRRe:

un couRant PouR quoi faiRe ?

proposer le vote sur une motion d’orientation, ce n'est pas monter une écurie de concours. courant ou tendance, ce doit être avant tout une « maison » dans laquelle on trouve le plaisir à militer ensemble. ce goût du collectif est à la base de notre démarche. défendre notre envie de politique, c’est initier localement le débat qui fait aujourd’hui défaut. c'est se retrouver pour élaborer des propositions, prendre des habitudes de travail, se faire confiance.

Lorsque la convivialité et les idées sont là, un courant sert à amener des représentants à l'intérieur du parti et dans les institutions de la République, pour expliquer nos choix, emporter des majorités et mettre en oeuvre le changement.

Europe Ecologie - Les Verts a pour vocation de porter la voix de ses militants. Enrichis de l’action locale, ils sont aptes à une pensée globale. notre projet porte sur ces deux axes fondamentaux de l’écologie.

pour apporter votre pierre à la construction d'une terre pleine de promesses, retrouvons-nous sur www.eel- vobjectifterre.org

Cette motion d’orientation a été initiée par des adhérents d’EELV dont la plupart sont également membres du mouve- ment Utopia. Que ce soit dans ou au delà des partis, nous voulons poursuivre l’ouverture qui a fait le succès d’EELV. Nous souhaitons développer avec toutes et tous, une façon de militer qui s’enrichisse des expériences, des savoirs et des engagements de chacun et chacune. n

des expériences, des savoirs et des engagements de chacun et chacune. n suite page suivante texte

suite page suivante

signatures

A

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

objEctif tERRE

15

SIGNATURES

ALSACE

DUCOUT-SOLLIER AXELLE, GRUCKER SYLVIE, ROUSSELOT SUZY

AQUITAINE

DJWEYA-LOLEKA JACQUELINE-LILAS, GUIOT SERGE, JUHEL RAYMONDE, MORIN MICHEL, ROUSSET JOËL

AUVERGNE BOURGOGNE BRETAGNE CENTRE CHAMPAGNE ARDENNE HORS DE FRANCE FRANCHE COMTÉ HAUTE NORMANDIE ILE DE FRANCE

BEAL ÉRIC, BOSSE CORINE, BOURGAIN CATHERINE, BRASSEUR RÉGIS, BROSSEL BARTHÉLÉMY, CELLIER NICOLAS, CORIOLLE JEAN-FRANÇOIS, DEBARGUE DANIEL, DELAPORTE STEPHANE, DEVERCHÈRE FRÉDÉRIC, DUBREUIL FRANÇOIS, DUCOUT DOMINIQUE, DUREL BASTIEN, GUTIEREZ GREGORY, HAREL HELENE, HUMERY JUDITH, JONQUIÈRES JOËLLE, KASPERET PATRICIA, LE ROUZIC VINCENT, LE TORREC VIRGINIE, LEMAIRE JEAN, LEONETTI JACQUES, LUCOT PIERRE, LUCOT-BRABANT MAÏTA, MONSERAT FRANÇOISE, MONSILLON GILLES, NENNER CHARLOTTE, NOURRISSON JEAN-BAPTISTE, OLIVA JEAN-CLAUDE, PIGNET FRANCOIS, RAGUENEAU AMELIE, RAIFAUD SYLVAIN, RIBAY MICHEL, RICHARD SYLVIE, ROUYER MICHEL, SAOÛT MARIANNICK

LANGUEDOC ROUSSILLON

AUGER DAMIEN, FABRE JEAN-PAUL, VERNET CHRISTIAN

NOWAK NATHALIE, RIGAUD PASCAL

CLAUDEL MICHELLE

JESTIN PIERRE, LIBEAUT CATHERINE

LARGEAU JEAN-MARIE

LERICHE LAURENT, MASCA JACQUES

CADOUX THIERRY

DELBOY ANNE-MARIE, MOREAU JEAN-PIERRE, ZANDER CHRISTOPHE

CONSTANCIAS HUBERT

LIMOUSIN LORRAINE MIDI PYRÉNÉES

ALIBERT ISABELLE, CAZOTTES JEAN-MARC, COLIN JEAN-CLAUDE, DAVAL NICOLAS, GUEBERT CELINE, GUY-PARA GUY, HARDY JEAN-PIERRE, NOWAK ANNICK, ODON FERNAND

NORD PAS-DE-CALAIS

ACHOUR NASSER, CHARLES BRUNO, FONTAINE SYLVIE, LUDWIKOWSKI DANIEL, PAPYLE CATHERINE, PAPYLE MAX, ROUSSEL ERICK, SELLIER ALAIN, WILLAEY THIERRY

PAYS DE LA LOIRE

CORMIER HUGUETTE, HARDOUIN JEAN-BENOIT, LOISON SYLVAIN, MARCHAND JEAN-MICHEL, REY-THIBAULT VÉRONIQUE

PICARDIE POITOU CHARENTES PROVENCE ALPES CÔTE d’AZUR

AMIOT JEAN-PIERRE, ANDERSSON LINNÉA, BENNER PAULE, BERTRAND-CHATARD ARMELLE, CHEMLA PHILIPPE, CHESNEL LUC, CHESNEL-LE-ROUX JULIETTE, CHIDAINE AGNES, COULOMB VERONIQUE, CROVETTI LOUISE, GERARD JÉRÔME, GIRAUD DOMINIQUE, LARGIER GUY, LAUZON BERNARD, LE-GALL DIDIER, MAGNAT BENOIST, MARTIN LIONEL, PIERRE MICHEL, SALBANY CARLOS, SIMON MARCEL, VISSIERE DENISE, WAIBEL NATHALIE

RÉUNION

BOHANNE-STEPHEN JOCELYNE

RHÔNE ALPES

BEAUMIER PATRICK, BENSTITI RACHID, BOTTINELLI SYLVIE, JOLY PHILIPPE, LOOSLI PETER, MALFAY-REGNIER CHRISTINE, PRAT CHRISTIAN

SAVOIE

ADAM MICHEL

BAWEDIN VINCENT

BAEY DOMINIQUE, STEUNOU JEAN-PAUL, STOCK ALAIN

THOURET OLIVIER

BOSSON HERVÉ, LÉGER MARTINE
BOSSON HERVÉ, LÉGER MARTINE

s

motions d’orientation

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

16

L a c r ise g lo b al e e t s es e f fet s de st ru c te ur s s ur le viv re e ns em bl e pl ac en t E uro pe E c o log ie – Le s Ver ts fa c e à u ne r es po n sa bi lit é iné di te , pa r t ic u lièr em ent ap r ès n os ré c en ts s u c cè s élec t ora u x. « Ma in te na n t ! L’ éc ol og ie ! » pro po s e , p o ur y r ép on d re , de h is ser les am b itio n s et l es m oye ns de notre mouvement: pour suivre le rassemblement des écologistes , l ’o u ve r tu re du mo u ve men t e t le dév elo p pe men t d e l a c o o - p éra tiv e ; po r ter un e c a nd id at ur e au to n o me d es éc o lo gi st es à l’ élec t io n pr és id en tie lle ; c on s tr ui re av ec la g au c h e u n p a c t e m a j o r i t a i r e c o n s t r u i t s u r d e s e x i g e n c e s c l a i r e s ; c o n so li der l ’e nra c in em en t d e l ’é co lo g ie p o liti qu e .

L es révolutions arabes sont le signe d’un monde qui renaît. La catastrophe de fukus- hima et le krach financier global de 2008 té- moignent de celui qui meurt. nous sommes dans cette « brèche entre le passé et le

futur » qu’évoquait hannah arendt, où le passé n’est pas tout à fait révolu et l’avenir encore indéterminé. dans cet «étrange entre-deux», l’écologie politique ne propose pas d’ajouter une question à toutes les autres, mais de repenser toutes les questions. c’est une relecture complète et cohérente, invitant à répondre à des problèmes inédits par des solutions nouvelles.

l’écologie face aux déRèglements du monde

Ecologistes, nous savons que ces révoltes se déroulent sur fond d’une crise globale, environnementale, sociale et économique. partout dans le monde, l’épuisement des ressources aggrave une « crise » radicalement dif- férente de celles qui l’ont précédée. ce qui est brutale- ment dévoilé, c’est que « l’environnement » ne vaut pas simplement d’être préservé pour lui-même. L’usage des ressources – eau, énergie, matières premières – leur (inégale) répartition et leurs prix définissent nos conditions de vie dans un monde interdépendant.

En france, comme partout dans le monde, seuls les plus riches peuvent se protéger de cette triple crise. pour tous les autres, l’explosion des dépenses contraintes aggrave une précarité déjà dramatique. Loin de pouvoir être résorbées par l’incantation à la croissance, les iné- galités sociales, générationnelles, territoriales et envi- ronnementales ne pourront être combattues que par des réponses radicales. La politique du pouvoir en place en témoigne : les replis identitaires, les reculs des libertés et la recherche de boucs émissaires pourraient l’emporter.au contraire, notre responsabilité est d’offrir une nouvelle perspective à toutes les victimes de cette crise.

EELV ne peut se satisfaire de rafistolages partiels. puisque tout est déréglé, nous proposons, conscients de la hauteur des enjeux, de tout changer.

un congRès fondateuR, PouR un nouVel élan

La période ouverte en 2009 a donné au mouvement écologiste une nouvelle dimension. L’enjeu de ce congrès est de poursuivre la dynamique, en en conservant le meilleur – rassemblement, ouverture, convivialité – tout en en évitant les écueils – instabilité fonctionnelle, dialogue interne difficile, manquements démocratiques. ce congrès doit clore enfin la période transitoire, en permettant l’approfondissement démocratique du mou- vement, son fonctionnement stabilisé autour d’équipes renouvelées et légitimes.

ces deux années ont été délicates : il a fallu peu à peu créer le « monde commun » à des parcours militants si

variés

rencontre d’idées neuves et de nouvelles énergies, de l’enracinement de l’écologie politique.

Mais elles ont aussi été celles des succès, de la

suite page 18

s

liste pour le bureau exécutif

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

17

nos candidat-e-s au BuReau exécutif : 1 – cécile duflot – ile de france 2
nos candidat-e-s
au BuReau exécutif :
1 – cécile duflot – ile de france
2 – Pascal durand – provence alpes côte d'azur
3 – sandrine Rousseau – nord pas de calais
4 – jacques archimbaud – ile de france
5 – hélène gassin – ile de france
6 – david cormand – haute normandie
7 – eva sas – ile de france
8 – jean-Philippe magnen – pays de la Loire
9 – gwendoline delbosc-corfield – Rhône alpes
10 – eric loiselet – champagne ardennes
11 – isabelle maupin – picardie
12 – jacques fernique – alsace
13 – fatima Bezli - auvergne
14 – thomas cutuil – Rhône alpes
15 – marine tondelier – nord pas de calais

N otre premier congrès d'Europe Ecologie – Les Verts doit être l'occasion

de nous doter d'une équipe porteuse des valeurs du rassemblement et d'un projet clair, celui de la motion Maintenant ! L'écologie ! C'est pourquoi nous proposons

pour le bureau exécutif une liste renouvelée incarnant notre volonté de faire de la politique autrement, d'élargir encore notre mouvement tout en le consolidant. Issu-e-s de la diversité des régions, de différents engagements militants associatifs ou partidaires, nos candidats respectent toutes et tous le principe du non-cumul et s'investiront pleinement dans l'animation de notre mouvement. Il s'agit de constituer un collectif d'action qui mettra en œuvre ses engagements (démocratie approfondie,

formation

mouvement. Cette équipe exécutive travaillera de manière collégiale avec le Conseil d'Orientation Politique et à partir des orientations fixées par le Conseil Fédéral, que nous souhaitons voir animé par Phillipe Meirieu. C'est au service de ce projet politique et en souhaitant animer cette équipe profondément renouvelée que Cécile Duflot portera sa candidature au Secrétariat National, si les militant-e-s lui renouvelle leur confiance avec leurs suffrages. Si vous vous reconnaissez dans cette démarche collective, vous pouvez encore rejoindre l'initiative Maintenant ! L'écologie !, sur http://maintenant-eelv.fr

et les décisions du

)

« Liste validée, conformément à l'avis du conseil statutaire. »

suite page suivante

s

motions d’orientation

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

18

La poursuite de cette dynamique ne se décrète pas, elle se construit par le travail et l’implication collective, par des procédures rigoureuses, lisibles et s’appliquant à tous/tes.

2011-2014: PouRsuiVRe le RassemBlement, RenfoRceR notRe enRacinement et notRe autonomie

L’abstention massive et le tassement du ps et de l’uMp montrent que les formules traditionnelles s’épuisent. La bataille entre la droite libérale et la gauche productiviste, jouée et rejouée, est débordée par d’autres. L’émergence durable de l’écologie est le versant positif de ce « besoin d’autre chose » ; la cristallisation du vote front national, son versant sombre. il revient à EELV de répondre à ce besoin par la preuve qu’on peut « faire autrement ».

notRe PRojet : une société écologique et solidaiRe

pour 2012, notre défi sera de rendre lisible notre projet, en indiquant ses points d’arrivée et les étapes pour y parvenir. il sera mis en débat durant les prochains mois, lors de conventions thématiques et décentralisées largement ouvertes.

il s’appuiera en particulier sur :

- une transition énergétique pour prévenir les dérègle- ments climatiques, combinant sobriété, développement des renouvelables et lutte contre la précarité énergé- tique

- la sortie du nucléaire, civil et militaire

- des investissements massifs dans la conversion écolo- gique de l’économie, pour créer des emplois utiles et durables ; la réduction du temps de travail

- la décroissance de l’empreinte écologique: eau, air, dé- chets, biodiversité ; une réforme en profondeur de la fiscalité, orientée vers la mutation écologique et la re- distribution des richesses

- une politique de réconciliation et d’égalité des droits :

retour sur les lois sécuritaires et de stigmatisation des étrangers et des français d’origine étrangère, droit au mariage et à la reconnaissance légale des familles homoparentales, droit de vote des résidents étrangers ; la refondation des rapports nord-sud

- un effort inédit sur les véritables investissements d’avenir : éducation, formation, solidarité, culture, trans- ports publics

- un pacte démocratique renouvelé et laïc, instituant une sixième République dans une Europe fédérale

- une refondation des services publics autour des valeurs fondatrices de notre pacte social pour sortir des insé- curités qui dans tous les domaines – emploi, logement, santé, éducation – minent notre pays

- un pacte mondial pour remettre la finance à sa place. tout cela, nous ne le ferons pas seuls. notre enracinement territorial (dans les villes, les quartiers populaires, les communes rurales et les zones péri-urbaines) et notre recherche d’une majorité culturelle supposent de pour- suivre le rassemblement. Militant/es associatifs et syndi- calistes, féministes», régionalistes, mouvements pour les services publics et la protection sociale, acteurs de

l’économie sociale et solidaire, de la culture et l’éducation populaire, de l’agriculture biologique et de la transfor- mation écologique de l’économie, innovateurs de tous

toutes et

les secteurs d’une société civile inventive

tous devront être accueillis, pour faire avancer la solidarité plutôt que la concurrence, la sobriété plutôt que la démesure, le bien commun plutôt que l’indivi-

dualisme et le libéralisme marchands.

suite page suivante

s

motions d’orientation

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

19

notRe stRatégie :

l’autonomie contRactuelle

Le projet singulier de l’écologie politique est nécessai- rement autonome. cette autonomie s’incarne dans des stratégies électorales tenant compte des différents modes de scrutin. si aucun accord n’est possible avec la droite, ils ne sont pas automatiques avec la gauche, mais conditionnés à des contrats de mandature exigeants.

L’enjeu de 2012 est de porter un coup d’arrêt à la dé- gradation brutale de la situation de notre pays. Mais il ne suffira pas de prospérer sur l’aspiration à clore au plus vite l’ère sarkozy.au delà d’une simple alternance, il s’agit de rendre possible une profonde alternative.

une candidatuRe écologiste en 2012

La candidature écologiste à l’élection présidentielle est indispensable pour incarner cette diversité et cette audace à faire bouger les lignes. Elle permettra de faire de l’écologie ce creuset susceptible de rassembler les combats, cette réponse globale attendue par celles et ceux qui refusent l’immobilisme devant les catastrophes écologiques et les désastres sociaux vers lesquels nous sommes entrainés. pour désigner notre candidat/e, les primaires de l’écologie seront un temps essentiel de débat, que nous voulons serein. Elles devront impliquer toutes celles et ceux qui souhaitent construire avec EELV une alternative écologiste en 2012.

un accoRd législatif et gouVeRnemental aVec la gauche, si

Le pacte majoritaire de la gauche et des écologistes devra répondre à la détérioration profonde des conditions de vie et engager la transformation écologique et sociale. Les conditions de cet accord seront débattues collectivement au sein du mouvement avant et pendant les journées d’été. cela étant, nous ne pourrons pas conclure d’accord avec la gauche dans lequel n’apparaî- traient pas notamment la sortie du nucléaire, une éco- fiscalité, la proportionnelle, l’abandon de la réforme territoriale et de celle des retraites. tout accord pro- grammatique devra être complété d’un accord électoral qui permette une juste représentation des écologistes, au parlement comme au gouvernement, conforme à leur poids électoral. ces accords seront soumis au vote du conseil fédéral.

PoRteR, PouR 2014, les VictoiRes locales et l’ancRage euRoPéen des écologistes

En 2014, lors des élections locales, EELV devra, comme les grünen en allemagne, se donner les moyens d’être majoritaire. non plus composante seconde des coalitions, nous sommes légitimes à être en tête au premier tour, à conduire des majorités et à diriger des collectivités territoriales.

aux élections européennes, nous devrons prouver que l’Europe, si fragile soit-elle, demeure l’espace dans lequel des solutions solides et durables peuvent être portées. L’action des eurodéputés écologistes témoigne de ce qui pourrait être possible, si une majorité le voulait : il nous reviendra, avec le partiVert européen, de convaincre que les écologistes sont les plus à même de conduire la transformation.

suite page suivante

s

motions d’orientation

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

20

RéussiR la cooPéRatiVe :

mettRe l’écologie au cœuR de la société

nous voulons marcher sur deux jambes. Le changement que nous portons doit certes s’inscrire dans les politiques publiques, mais aussi dans des pratiques sociales inno- vantes. notre histoire est née de la volonté de dépasser les formes classiques de l’organisation politique. si long et complexe que soit ce chemin, nous ne devons jamais l’abandonner : la coopérative de l’écologie politique doit en être l’outil privilégié, résolument tourné vers la société.

gaz de schistes, libertés publiques, alternatives concrètes et révolutions du quotidien : la coopérative doit participer de toutes les résistances et de tout ce qui invente le monde qui vient. Elle doit être le réseau de toutes celles et ceux qui, sans adhérer à un mouvement politique, veulent être citoyens actifs. Elle doit laisser libre cours à l’expérimentation et l’innovation politique, répondre à des désirs d’engagements plus souples. ce défi est loin d’être relevé, mais il est l’un des moyens d’une politique pensée et agie à la hauteur de l’époque.

un mouVement caPaBle de ReleVeR ces defies

pour faire face à nos responsabilités, nous savons les efforts à accomplir. notre mouvement, s’il veut rendre possibles les changements, doit lui aussi progresser :

- travailler à un accueil véritable des nouveaux adhérent/e/s et à la formation, à tous les niveaux, de celles et ceux qui y aspirent - veiller à ce que notre fonctionnement permette à chacun/e de trouver toute sa place dans la coopérative et dans le parti : parité, non-cumul, fédéralisme, non- violence

- garantir à la coopérative les moyens de son dévelop- pement

- soutenir les jeunes écologistes dans leur développement

- consolider le fonctionnement fédéral de nos instances (comités locaux, régions, conseil fédéral, conseil d’orientation politique) et de nos outils (fEVE), et assurer le dialogue permanent entre celles-ci

- prendre en compte la spécificité des départements et territoires d’outre-mer

- améliorer les réponses du siège national aux besoins et sollicitations du mouvement

- poursuivre la construction de la fondation de l’écologie politique, indépendante du parti politique.

Maintenant, mobilisons-nous pour hisser notre mouve- ment à la hauteur de ses responsabilités. Maintenant, pour gagner en 2012, et dessiner les alternatives utiles à reconstruire l’espoir. n

en 2012, et dessiner les alternatives utiles à reconstruire l’espoir. n suite page suivante texte soumis

suite page suivante

s

signatures

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

21

SIGNATURES

ALSACE

BREUNE CLAUDE, DAMBACH DANIELLE, DIETRICH RÉGINE, DREYSSE MARIE-DOMINIQUE, EHRET DANIEL, FERNIQUE JACQUES, GOETSCHY JEAN-FRANÇOIS, HABERMACHER NADINE, JOHO GUY, JUND ALAIN, KLEIN-MULLER CHRISTINE, MULLER JACQUES, OBER ALISON, REGOL SANDRA, RIEBEL JEAN-MARC, SCHANN GÉRARD, SENGER DAMIEN, SPITZ PHILIPPE, TAQUARD CHRISTOPHE

AQUITAINE

ALLALCHA ZOUHEIR-NOUR, AMBROSINO BASMAH, ARNAUD JEAN-PIERRE, AULANIER BENOIST, BAISERO JEAN-CLAUDE, BILLAUD MICHEL, BRIZARD GAËTAN, CASSOU-SCHOTTE SYLVIE, CHAUSSET GÉRARD, CHEVAUCHERIE MARTINE, CORTEZ FRANCIS, CURVALE LAURE, DANE MICHEL, DANJON FRÉDÉRIC, DAVERAT MICHEL, DELEST NATHALIE, FABRE-NADLER ANNE-LAURE, FENOCCHIO PATRICIA, FOLLET MURIELLE, FREL LIONEL, GREZES JEAN- FRANÇOIS, GUENEE MIREILLE, HEGOBURU DANIEL, HOFER THIERRY, KAMAYENWODE NARCISSE, KANCAL PEGGY, LABERGERIE HUGUES, LAMOLLE JEAN-BERNARD, LISSAR JEAN, LOBJOIT MYRIAM, LONGCHAMBON ELISABETH, MAMERE NOËL, MOEBS CHRISTINE, NUNES CHRISTOPHER, PERSILLON YANN, PRADELS JEAN-CLAUDE, PUECH JOANNA, ROSSIGNOL CLÉMENT, SAUBUSSE STÉPHANE, THAURE JEAN-MICHEL, THIERRY NICOLAS, TORRELL MARIE-HÉLÉNE, VENTADOUX YVON, VINCENT BÉRÉNICE

AUVERGNE

AUROI DANIELLE, BABIAN-LHERMET ANNE, BERTRAND PHILIPPE, BEZLI FATIMA, BONNET NICOLAS, CARRILLO-BESSAT CLARISA, CHAMBEAU JEAN, CHANAUD RENÉ, COLLANGE- POTRON ELISABETH, DODEL LAURE, DUBREUIL MAGALI, FREGONESE BRUNO, GIRODEAU CHANTAL, GUÉRARD CATHERINE, HERNANDEZ JEAN-CLAUDE, LAJOINIE OLIVIER, MANTELET HERVÉ, MANTELET-REMBERT MARTINE, MERCIER JACQUELINE, MERCIER JEAN, REVERSEAU YVES, RONDEPIERRE DANIEL

BASSE NORMANDIE

ASTRUC ANTOINE, BLOT JÉRÉMY, BOTHET ROMAIN, CAUCHY PASCALE, CERCEL BENOÎT, DASCIA DARIA, DAUVIN BÉRENGÈRE, DILASSER GEORGES, GISSOT COLETTE, HERMILLY JULIEN, LEMASSON MARINE, LOFFREDO ALICE, MARIE MICKAEL, MEUNIER FREDERIC, PRIGENT KATELL, VIRLOUVET JÉRÔME

BOURGOGNE

COGET MATTHIEU, COLIN-CORDIER MARIE-CLAUDE, CORDIER ALAIN, CORREIA DAVID- ALEXANDRE, DUCOL FRANCOIS, HERVIEU PHILIPPE, HERVIEU-DURNERIN CATHERINE, LAMIREL JULIE, MALLET EMILIE, MORAND MICHEL, RINGUET DENIS, SEJEAU WILFRID, VARNEY MICHÉLE

BRETAGNE

AUCHER JEAN-PAUL, BIGATA STÉPHANE, CAREIL BENOÎT, CITHAREL GISÈLE, COCHET CÉLINE, DORVAL FRANÇOISE, FOUBERT-BRULON MARTINE, GUILLOT SÉVERINE, HASCOET GUY,

HERLIC CLAIRE, IBAGNE DIDIER, KASSIS NADINE, KIIL-NIELSEN LARS, KIIL-NIELSEN NICOLE, L'ANTHOEN-RICHARD MARIE, LE BOUDOUIL ALLAIN, LE GALL MICKAËL, LE GOFF CLAUDINE, LE POTIER GWENN, LE TALLEC MICHELE, PERRIN STEPHANE, PIJOAN NATACHA, PROVAULT PATRICK, RAULT SYLVIANE, ROLLAND MICHEL, SAMUEL CHARLIE, YVEN RAPHAËL

CENTRE

ATTEYE ROUKYA, BERDON DOMINIQUE, BOURCE JEAN-LOUIS, BROCHERIOU THIERRY, CHOLLET DAVID, CROSNIER MOISETTE, CROTTE JOËL, DELIZ ERWAN, DESCROIX GILLES, DRUMONT LÉA, ENGELS GILLES, GALLOT-LAVALEE ARMELLE, GASNIER HUBERT, GERBAUD CHANTAL, GROSPART FLORENT, HARCHI SAADIKA, HERPIN JEAN-SÉBASTIEN, LASSUS BERNADETTE, LAVAL PASCAL, MARZOUKI ABDERRAHMANE, MOULIN BERNADETTE, PACHET ALAIN, PELLEGRIN JULIE, PIOLET HUGUES, PLUYAUD ISABELLE, RENDA SANDRA, ROSSIGNOL CHRISTOPHE, ROSSIGNOL PIERETTE, SERINET EVELYNE, SOLER THIERRY

CHAMPAGNE ARDENNE

BOCQUET VINCENT, CORDY GILLES, DERTY BERNARD, GAVIGNET SEBASTIEN, JOANNESSE RAYMOND, JOLY STÉPHANE, LELOUP FRANCIS, LOISELET ERIC, SOISSON DIDIER, VARNEY PATRICK, WIPPLER THIERRY, WOJNAROWSKI MIREILLE, WOWAK FABRICE

CORSE

ANTONIOTTI JEAN-NICOLAS, BABIN HÉLÈNE, CANESSA JEAN-JACQUES, FAUCONNIER MARIE-ANTOINETTE, GUARDIOLA SERGE, LAREDO NURBERTU, MEZZANA FERNAND, TRAMONI FRANCINE

HORS DE FRANCE

MARIE GUILLAUME, VIALLETON GRÉGOIRE

FRANCHE COMTÉ

CHALUMEAUX MARIE-AGNÈS, CHATELAIN CYRIELLE, CHATELAIN PHILIPPE, DURAND ERIC, GILLET ANTOINETTE, GUILLEMET NICOLAS, LACHAMBRE BERNARD, MATHIEU MICHEL, NOUVELLON ISABELLE, TISSIER CORINNE

GUADELOUPE

CHALCOU SYLVIANE, DEVONIN-MAGNE LUCETTE, HAMONY-LAURENCIUS MUGUETTE, HATCHI JULES

HAUTE NORMANDIE

BACHELAY-JAMET DOMINIQUE, BEREGOVOY JEAN-MICHEL, BEREGOVOY VÉRONIQUE, BERTRAND MONIQUE, BLAVETTE GUILLAUME, BOUCHON PIERRE, BOUDZOUMOU HERVÉ, BOURDEAU GILLES, BOURLET JÉROME, CHAVANIEUX JEAN-LUC, COLETTA MICHEL, CORDONNIER-ROSÉE FLORENCE, CORMAND DAVID, DIEULAFAIT MONIQUE, DIEULAFAIT PIERRE, FAUCHARD MARTINE, FLAMBARD MICHEL, FONTAINE SOPHIE, FRAUDIN GILLES, GOODE CATHERINE, GRÈGE AGNÈS, HOUDART-MOUSSET SOPHIE, LAMBLIN FRÉDÉRIC, LANGLOIS DENIS, LECLERC BENOIT, LEFÉBURE STÉPHANE, LEFEBVRE DANIEL, LEFORESTIER LAURE, LESCONNEC FRANÇOISE, LEVAUFRE JOCELYNE, MAGOAROU PASCAL, MANCHON CHRISTOPHE, MARTINEAU CELINE, MARTOT STEPHANE, MOREAU CYRILLE, MOUSSET DANIEL, N'DJEM-NADI AMOS, NEUVILLE GÉRARD, ORANGE GÉRALD, QUENNEHEN THIERRY, ROUCHET DIDIER, SANCHEZ NICOLE, TALEB CLAUDE, TRANCHARD STÉPHANIE, WEISZ FRÉDÉRIC

ILE DE FRANCE

AARSSE RODÉRIC, ADONIS NATHALIE, ADRIEN PATRICK, AMAOUCHE MALIKA, ARCHIMBAUD ALINE, ARCHIMBAUD JACQUES, ASCOET CHANTAL, ATALLAH MARIE, ATEKIAN GERARD, ATHARI DJAMAL, AUDOUIN LAURENT, AUGUSTIN NATHALIE, AZOUG NADIA, BAAROUN RYM, BADINA FRÉDÉRIC, BADINA PHILIPPE, BALTHAZARD ALAIN, BARSACQ COLOMBE,

suite page suivante

s

signatures

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

22

BARTHÉLÉMY GILLES, BAUPIN DENIS, BEILLARD ANDRÉ, BELLART AGNÈS, BELLIARD DAVID, BENAIS JEAN-PIERRE, BENAIS LAURENT, BENAIS SABINE, BENDRISS MARYAM, BENDRISS- ZERKOUN KARIMA, BENFREHA HOURIA, BENIKEN ZAHOUA, BENNOUR AZIZ, BERANGER ALIX, BERIOU JEREMIE, BERNARD JEAN-FÉLIX, BERTHÉ BENOÎT, BERTHOU AURÉLIEN, BESLIN NICOLAS, BIBAS BENJAMIN, BILLÉ JEAN-LOUIS, BLAUEL CELIA, BOCK MICHEL, BOCK MICHELLE, BOISCUVIER JACQUES, BOISSEL GÉRARD, BONNEAU GUY, BONZANI LAURENCE, BOSSARD BRUNO, BOUALLAGA ABDELLAH, BOUDEREAUX LAURENT, BOUGUEN JEAN-MARIE, BOUILLOT MICHEL, BOULC'H JEAN-DOMINIQUE, BOULC'H MARIANNE, BOULET ALAIN, BOUQUIN CLAIRE, BOURCART KHÉDIDJA, BOURDAIS VÉRONIQUE, BOURDON MARIE-CLAUDE, BOURIACHI PHILIPPE, BOUTANQUOY NADEGE, BOUVARD ALEXANDRE, BOYER CHRISTIAN, BRASSART PIERRE-ALAIN, BRAUD AURÉLIEN, BRET PIERRE, BREUILLER DANIEL, BURETTE AGNES, CAGNON DOMINIQUE, CAILLEAU TEDDY, CAILLIE ALBINE, CALMET CATHERINE, CALZETTONI GÉRALD, CANDELIER CATHERINE, CANFIN PASCAL, CANTAT XAVIER, CARRE DOMINIQUE, CASALASPRO MURIEL, CASTANO CHRISTOPHE, CAVALIER ALAIN, CELINI LÉONIDE, CHADEMONY DANIÈLE, CHALENCON GÉRALDINE, CHALOPIN NADINE, CHAPLAIN MATHIAS, CHARRIERES JEANNE, CHAWAF RAYANE, CHEN KARINE, CHEUNG HO KWAN, CHEUNG SCHAHRAZAD, CHEVAILLIER ERIC, CHEVAILLIER VERONIQUE, CHOUALI MOURAD, CLOAREC DOMINIQUE, COCHET YVES, COLOMB PHILIPPE, CONAN NADINE, CONTASSOT YVES, CORNEJO CRISTI, COSSE EMMANUELLE, COTTARD CHRISTOPHE, CUFFINI EMMANUEL, CUKIER RAYMOND, DA-SILVA BRIGITTE, DA-SILVA MANUEL, DA-SILVA-CARVAHLO CARLOS, DAROUICH MARWAN, DAURIAC MATTHIEU, DE LA FUENTE ROSE, DE LUCA CATHERINE, DE MASSOL DE REBETZ FLORENCE, DE SMET SYLVAIN, DEBRUYNE PHILIPPE, DEBS URANIA, DECHAVANNE YVES, DEFFARGE SOPHIE, DEGRAVE GHYSLAINE, DELCOMBRE FRANÇOIS, DELHOMMEAU CATHERINE, DELHOMMEAU FRANÇOIS, DELILLE FRANCOIS, DELMAS ANNE-MARIE, DELMAS PAUL, DELOBEL OLIVIER, DELPEYROU DIDIER, DELUEN MARIE-PASCALE, DEORSOLA ERIC, DESCAMPS BRUNO, DOUCET FRANÇOIS, DROUHET DENIS, DROZ STEPHANE, DUBAELE JACQUES, DUCHENE CHANTAL, DUFFRENE SYLVIE, DUFLOT CÉCILE, DULGER BENJAMIN, DULGER HELENE, DULGER JESSICA, DULGER LEYLI, DULGER MARYA, DULGER METIN, DULGER PAUL, DULGER ZETRI, DUMEE PHILIPPE, DUMESNIL JEAN-LUC, DUSSART DOMINIQUE, ELBAZ FABIENNE, ENGELIBERT FABIEN, ESSAKHI ABED, ESSAKHI ALI, ESTROUMSA LEON, EYRIOLLES AGATHE, FABRE DAVID, FAMERY PASCAL, FARBIAZ PATRICK, FAUQUEMBERG PATRICE, FERREIRA LINO, FERRI MIREILLE, FLANEAU QUENTIN, FOURNIER ALAIN, FOURNIER ANNE, FOURNIER MARIE-CLAUDE, FRANCO PABLO, FRANÇOIS BASTIEN, FRANJOU PATRICK, FREBY CÉLINE, GABRIELLI LAURENT, GACHET ALAIN, GALLARD SEBASTIEN, GARASSINO ISABELLE, GAREL SYLVAIN, GASSIN HÉLÉNE, GAUTHIER PHILIPPE, GIBOUDEAUX FABIENNE, GIUNTA VINCENT, GOBIN MATHIEU, GOUDIGUEN SÉVERINE, GOUDJIL ZIAD, GOURDAUT SLYVAIN, GRUBER CÉCILE, GUERIN SERGE, GUERRERO JANE, GUILLEMET THIBAUD, GUILLEMET VIVIANE, HAMADACHE NEILA, HAUCHEMAILLE MURIEL, HEUGAS ANNE-MARIE, HONORE EVELYNE, HOURLIER SEBASTIEN, HUBERT ELIZABETH, HUBERT NICOLAS, HUBERT STANISLAS, HULEUX JACQUES, HULEUX OLIVIER, JAMANIN THOMAS, JAUBERT MARTIN, JORGE MERLE- ANNE, JULIEN PASCAL, KAHN ANTONIN, KASSOUD ALAIN, KERAMANE NABILA, KERAMANE-HAMADACHE INÈS, KESTEN LISE, KHAMCHANE BRAHIM, KHAMCHANE FATIMA, KLEIBER ELISABETH, LAGNEAU ANTOINE, LALLEMENT CLEO, LAMBLIN FLORENCE, LARONDE CYRIL, LARONDE FATIMA, LAURENT SEBASTIEN, LAVAUD PAULINE, LE DUC JEAN-PATRICK, LE DUC-CLEMMER CHANTAL, LE JEUNE GAËLLE, LE JEUNE ISABELLE, LE MOIGNE LOÏC, LE NAOUR LOÏC, LE RICOUSSE CLEMENT, LE VISAGE AYMERIC, LE VISAGE BASTIEN, LEBEAU PHILIPPE, LECHATELLIER LAURE, LECUYER COLETTE, LEFEBVRE JÉRÔME, LEGROS BENOIT, LEJEUNE- FLAMBARD DAMIEN, LEMERCIER MARTINE, LENOBLE YVES, LEONZI FREDERIC, LETALNET EMMANUELLE, LOICHOT ÉLISABETH, LORENZINI LOÏC, LORTHIOIS JACQUELINE, MACHTO PAUL, MACIPE ANTONIO, MAGISTRY LUC, MAIRE SEBASTIEN, MALLET JEAN, MANIER LAURENT, MANNA GINETTE, MARCHAND ANDREA, MARCHAND DOROTHEE, MARCHAND JULIEN, MARTIN RENAUD, MARTINEAU GILLES, MARTINEZ YANN, MATAGNE THOMAS, MATEOS-SOTELO TOMAS, MAUFFRET TOM, MERCIER JEAN-JACQUES, MERIGUET DOMINIQUE, METAIRIE CHRISTIAN, MEUNIER NELLY, MEVEL FRANCOIS, MICHEL AGNÈS, MICHEL HADRIEN, MONDIN AMINATA,

MONINO JEAN-FRANÇOIS, MONOD CLAIRE, MONTEAGLE ALAIN, MOREAU MICHEL, MOREL HERVÉ, MORIN BERNARD, NADEJDE MARIA, NADIRI AHMED, NAHAPETIAN NAÏRI, NAJDOVSKI CHRISTOPHE, NAOUENNEC ALAIN, NEVEU FABIEN, NOUMOUS LAHOUCINE, NOYELLE ISABELLE, PANNIRSELVAME VIKRAM, PAPELIER GUY, PARODI CLEMENTINE, PARODI-CORTES ANTOINE, PARRINI MAURA, PASQUET JEAN-JACQUES, PASQUET JEAN-MARC, PAYS ELÉONORE, PAYS JEAN-JACQUES, PAYS LILIANE, PESCI CHRISTIANE, PESCI MICHEL, PHILIPPON GUY, PICARD JACQUES, PILLEMAND JEAN-PHILIPPE, PINTO HENRIQUE, PLACE JEAN-VINCENT, POMPILI BARBARA, PORTUGAL MARIA, POTOT CORALIE, POTOT JEAN-LOUP, POURSINOFF ANNY, PRAT AYMERIC, PRAT STÉPHANE, PRINS GHISLAINE, PUJOLS JEAN- PIERRE, PUZIN FRÉDÉRIC, RANGUIN CÉCILE, REBERIOUX VINCENT, RÉMY CHARLES, RENARD SOPHIE, RIBES CATHERINE, RIBET CHRISTOPHE, RIEUZE CHRISTOPHE, RIMBERT JEAN- FRANCIS, RISQUEZ DILIAMBET, RIVIERE HERVÉ, RIZZO MICHEL, ROCABERT JEAN-PIERRE, RODRIGUEZ CLAUDIA, ROGER JEAN-CLAUDE, ROLLAND DANIEL, ROLLAND MARTINE, ROMANET DAMIEN, ROMERO NESTOR, ROUQUIÉ EVELYNE, RUFET CORINNE, SABATIER JULIE, SAELENS PATRICK, SAGE JULIEN, SAMSON-PERRIN VALÉRIE, SAROYAN JACQUES, SAS EVA, SATOURI MOUNIR, SAWICKI NICOLAS, SEBRIE ALEXANDRE, SENEE GHISLAINE, SERNE PIERRE, SINAI AGNÈS, SITBON-GOMEZ STÉPHANE, SOHIER SARA, SOHM GILLES, SOLLIER PATRICK, SOPPO-PRISO SANDRINE, SOREL JONATHAN, SOUBEN TANIA, SOUBRA CHRISTIAN, SOULABAILLE FRANÇOIS, STANISIERE PHILIPPE, STOCKREITER INGRID, SZULZYNGER OLIVIER, TAILLAT PASCALE, THEPIN FABRICE, THUILLIER AMAURY, TIJOU BRIGITTE, TIRARD HENRI, TOMAS JOSÉ, TOQUE-TANNIOU EDWARD, TRAD BECHARA, TRAD SARITA-JO, TRAN TÂN, TRY SERGE, VAELLO YULIYA, VAMPOUILLE MICHEL, VAUTIER FRANCK, VERGNES FABIENNE, VERMOT DANIELLE, VINCI NICOLAS, VOLTO PATRICK, VOTIER VIRGINIE, VOYNET DOMINIQUE, VUILLETET GUILLAUME, WATTELLIER DANIELE, WATTELLIER JOSEPH, ZABUS PASCAL, ZERKOUN MOHAMED, ZERKOUNE HAMID

LANGUEDOC ROUSSILLON

ANDRE GUILLAUME, AVAKIAN JACQUES, AYMA FRANCOIS, BACO CAMILLE, BACO GISÈLE, BARIZET MARC, BARNABE MICHAËL, BASER MELIH, BASTIDE CLAUDETTE, BEAUGIER JEAN- THOMAS, BEAUGIER RÉMI, BERRIN SYLVIE, BERTRAND ALIÉNOR, BEZZOUH FADOU, BIGORRE JEAN, BONNET JEAN-FRANÇOIS, BOUGAREL HUGUETTE, BOURGUET CÉCILE, BOURGUET DANIEL, BOURGUET SANDRA, BOURGUET ZINA, BOURREL CHRISTELLE, BRUDIEUX ARIANE, BRUDIEUX JEAN-PIERRE, BRUDIEUX MAYA, BRUWIER JEROME, CASELLES MONICA-GRACIELLA, CHAIBI MONIQUE, CHATOUI ABDELFETTAH, CHATOUI FATIMA, CLAVAUD GUILLAUME, COCHARD EMMANUEL, CODOGNES JEAN, COISNE BERTRAND, COMPS MICHÈLE, CORNUET MICHEL, COUPIAC JEAN, COUSTELLIE ROSE-MARIE, DAUDICOURT KARINE, DE LAGAUSIE MICHEL, DEFFRADAS WHUEYMAR, DI-STEFANO MARYSE, DIFAI NABIL, DUBOT FANNY, DUMAS MICHEL, DUMAZER CHRISTOPHE, DUPONT LAURENT, DUPRAZ CHRISTIAN, ELKACHACH SALAH, FERRER MONIQUE, FORBIN PASCAL, FORBIN SIMONE, GARCIA YVES, GICHUKI MYRIAM, GOUIN DANIEL, GRES SIMONE, GUILLEMET ARNAUD, HADJI ANOUAR, HAMAM ZOHRA, HOLDRINET JEAN- CLAUDE, HRAGA LOUBNA, HUETTE FRANCK, JANNEKEYN SIBYLLE, JEMRHILI OMAR, LAGNES CAROLE, LANGEVINE AGNES, LAVASTRE PHILIPPE, LE GAD SANDRINE, LEFLEM LINDA, LEFLEM MÉLANIE, MAJDOUL MUSTAPHA, MAUBON HÉLÈNE, MEJDALI-CARRERAS ISABELLE, MELLOUKI NABIL, MINGO KATIA, MIRABEL MARTINE, MÖRCH DENIS, NAVARRO ELIANE, NAVARRO RAIMON, NGUYEN-DE-BURES HAI, OLIVE CHRISTIAN, PANIS JEAN-MARC, PANRAY ARTEE, PARASSOLS FATIMA, PARASSOLS FRANÇOIS, PELOUSE GEORGES, PEREZ DANIEL, RACHID JALILA, REICHERT STEFAN, RICHOU ALAIN, RIPOLL CLAUDINE, ROUMEGAS JEAN-LOUIS, SAEZ GERARD, SAUVAIRE MAURICETTE, SIOL YVETTE, TAOUMI OLIVIER-ABDOU, TEULADE THIERRY, TIXADOR JEAN-PIERRE, VAREILLES MICHEL, VAREILLES NOELE, VERNHES PIERRE, VINDOLET THIERRY, ZIANI HANANE, ZLOCH JULIEN

LIMOUSIN

ALDRIDGE EVE, DANO YANN, JEANNOT-PAGES GHILAINE, NORMAND DOMINIQUE, PAGES JEAN-LOUIS, TESCHER DIDIER

suite page suivante

signatures

B

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

MaintEnant ! L’écoLogiE !

23

LORRAINE

BILOT GILLES, DAGNET ERIC-OLIVIER, ISLER-BEGUIN MARIANNE, LEGENDRE BERNARD, REMAOUN AHMED, SIMONIN MICHEL, VICK JULIEN

MIDI PYRÉNÉES

ADDA FATMA, AREVALO HENRI, ARRIGHI-RIBES CHRISTINE, BARBIER PASCAL, BERRY- SEVENNES MARTINE, BESSET JEAN-PAUL, BIGOT XAVIER, BOYER JEAN-JACQUES, BROZIO BRIGITTE, BUISSON LUCIEN, CABELGUENNE ARNAULD, CALMETTES JEAN-LOUIS, CALVAT SIGOLENE, CHARBONNE COLETTE, CHARTIER PATRICK, CHESSE HÉLÈNE, COPPEY STÉPHANE, CRUBLE JEAN-YVES, DEDIEU-CASTIES FRANÇOISE, DONATY CAROLE, EDON EMMANUEL, GODEC RÉGIS, GREZE CATHERINE, GUILLEMET CLEMENT, HANDSCHUTTER SOPHIE, JIMENA PATRICK, MAURICE ANTOINE, MAZOYER ELISABETH, MEIFFREN ISABELLE, NAZARET FABIEN, PANEGOS PATRICIA, PARCELLIER DOMINIQUE, POUSSE DENIS, REFALO ALAIN, RENAUX CATHERINE, RENAUX STÉPHANE, ROD DIDIER-CLAUDE, SABATIER PHILIPPE, SANVICENTE CLAUDE, SARRAILH JOCELYNE, SARRAILH MICHEL, SAUVAIRE GEORGETTE, SAZ JOSE, SOTO ANTOINE, THIBERT FANNY, THINARD FLORENCE, VALADIER JEAN-CHARLES

NORD PAS-DE-CALAIS

AARAB MOHA, BARRET GERMAIN, BOULNOIS MARC, BRESSON MARIE-PIERRE, BUHAGIAR DENIS, CALZIA RÉGINE, CARON JEAN-FRANÇOIS, CASSEZ PRISCILLA, CAU EMMANUEL, DALEUX LISE, DE VEYLDER BERNARD, DELEBARRE XAVIER, DESMARES CLAIRE, DESVENAIN THOMAS, DEVETTER FRANÇOIS-XAVIER, DHELIN VINCENT, DUCOURANT HELENE, DUPONT SYLVIANE, ECUYER ANNE, GEST ALEX, GEST FRANCIS, GHEYSENS THIBAULT, GUITTET BENOÎT, HANNEBIQUE GUY, HARDY XAVIER, JANUEL PIERRE, LECAILLE JANINE, LECAILLE JULIEN, LECAILLE RAYMOND, LLUCH-PLARD JOSIANNE, LOPES PAULO-SERGE, POUCHAIN ANNE- MARIE, PRADAL CYRILLE, QUIQUET ERIC, RAVAUX SERGE, ROUSSEAU SANDRINE, SBAI MAJDOULINE, SCAVENNEC CÉLINE, TILLIE PATRICK, TIR SLIMANE, TONDELIER MARINE, VAILLANT CLAIRE, VALLEE MÉLANIE, VANTROYS ALAIN

PAYS DE LA LOIRE

AZZI ELHADI, BASSAL AÏCHA, BEAUMERT FRANÇOIS, BEAUMERT PIERRE, BLOUIN GUY, BONNET DELPHINE, BONNET JOSEPH, BOUKHARI FARID, BRAUD ALEXIS, BRAUD JEAN- MICHEL, BRAUD SYLVIE, BRINGUY SOPHIE, BRIZAR-LE-BORGNE MARIE-YANNICK, CHIRON PASCALE, COQUELLE CLAUDE, CREACH PEGGY, DANTEC RONAN, DEBORD PASCALE, DEBOST ELEN, DRONET LUDOVIC, FEVRIER FLORENCE, GACHET EMMANUEL, GILLARDIN MARLÈNE, GOICHON CLAUDINE, GOUON NICOLAS, GRANGER SYLVIE, GUERMONPREZ ALEXANDRA, HASSAN-KAKSIRI MAHDIYA, HOFFMANN LIONEL, KACI SMAIL, KHELLADI NADIR, LAKSIRI ADILE, LAVEAU ROMAIN, LE BRUN PIERRE-YVES, LE SOLLIEC STÉPHANE, MAGNEN JEAN- PHILIPPE, MARCHAND FRANÇOISE, MARTIN NICOLAS, MEUNIER MICHEL, NAIZAIN PATRICK, NARIOO MICHEL, NAULIN HÉLÈNE, NEVEU FABIENNE, OLLIVIER YVES, PAIN FLORENCE, PERRIER MICHEL, PIETTE DORIAN, PINCHARD SÉGOLÈNE, PRIGENT JEAN-LOUIS, RAMPONI DANIEL, REMOISSENET JOËLLE, REVAULT GWENDAL, RONDEAU DANIEL, SEVERE ISABELLE, TAVENARD ANNIE, THUARD GILDAS, TRICHET-ALLAIRE DOMINIQUE, VETILLARD BERNARD

PICARDIE

BROCHOT THIERRY, DELATTRE FRANCK, GUILLEMIN BRUNO, GUILLEMIN CHRISTINE, JOURDAIN DOMINIQUE, MAUPIN-BERNAT ISABELLE, PORQUIER CHRISTOPHE, SIMONELLI- LEBEE STEPHANIE, TETU JEAN-PIERRE, TOUPIOL OLIVIER

POITOU CHARENTES

BREUILLE AMAURY, BRION YVES, COINDET PHILIPPE, COLLON JEAN, COUTANT FRANCOISE, COUTURIER YVES, DESVEAUX BRIGITTE, FREBOEUF LAURENT, GRATTEAU FRANCETTE, GRATTEAU GUY, GRELLETY ELIANE, JOALLAND MICHEL, JOURDAIN BERNARD, LEROUX-

ALEXANDRE YVONNE, MATAGNE JEAN-MARIE, NOCQUET CHANTAL, PAILLAUD GENEVIEVE, ROCHAUD ROBERT, SAUVAGE VALÉRY, VIDOR VÉRONIQUE

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

ABBO CHRISTINE, ACHOURI LILA, AFIRI SAID, AFIRI YOUCEF, AUVERGNE JEAN-FRANÇOIS, BARLES SÉBASTIEN, BASCOUL BERNARD, BELTRAME ELISE, BENYAHIA NORDINE, BERGE DENIS, BERROD PHILIPPE, BERROD SOPHIE, BESSAA HAMID, BONFILS NADÈGE, BOUDELAA AYETTE, BOUHAYOUF ABDERRAZAK, BOULAY FLORA, CABRILLON PATRICK, CHARRIAU COLETTE, CHIAMBRETTO BRUNO, COCAIGN BRUNO, COMBE AURELIE, COMUNELLO MARIANO, CRETEL STÉPHANE, DADOIT ALAIN, DELHAYE ANNICK, DERBEZ BERNARD, DIETTE SERGE, DINI CLAUDE, EMAILLE JEAN-LOUIS, FAGUER JOËLLE, FORTIN ETIENNE, GOUTAL FATIMA, GOUTAL FAYROUZE, GUARY YVES, GUERIN MICKAEL, HALIMI PATRICE, HAMY FRANÇOIS, HAMY GENEVIÈVE, HERNANDEZ-NICAISE MARI-LUZ, HEUMANN CARMEN, HOCQUAUX-THIEMONGE JEANNINE, IKHERBANE ZAHIA, KIRSCHBAUM MICHEL, LE GALLIC JACQUELINE, LEROY PIERRE, MARCHI OLIVIER, MARTINS SANDRINE, MICHEL EMMANUELLE, MILLOT RENÉ, MUNIGA AÏCHA, MUNIGA JACQUES, NEDMAN BILAL, NEFNAF TOURIA, NUSSLÉ LIONEL, PARKER ANDREW, PARKER ARLETTE, PELISSON RENÉ, PETIT JEAN-YVES, RABAH KARIMA, RICHARD-COCHET HERVÉ,-DIT-FERDINAND, RIESENMEY JEAN, RUBIROLA COLETTE, RUBIROLA-BLANC MICHÈLE, SAINT-AMAND PASCALE, SEMERIVA PIERRE, SENNI KARIM, SIARI FATMA, SIARI MOKTAR, SIF AICHA, SONCIN JACQUES, SOUVETURBAN ISABELLE, ZERIBI KARIM

RÉUNION

ERPELDINGER JEAN, HEYE OLIVIER, MIRANVILLE VANESSA, MOYAC CHARLES, POMEZ CHRISTOPHE

RHÔNE ALPES

ABBEY KENNY, ALBAN BRIGITTE, ARTIGNY BERTRAND, BAILLY JEAN-MICHEL, BALMAIN HENRI, BARBIER JEAN-YVES, BARRE BERNARD, BAUME-DE-BROSSES EMELINE, BENCHARIF LELA, BERNARD BRUNO, BERNARD CORINNE, BERTRAND OLIVIER, BODON CHANTAL, BOILEAU- COMPARAT MARYVONE, BONNIEL-CHALIER PASCALE, BOSSY SOPHIE, BOUR-JAMES FRANÇOISE, CAPRON THOMAS, CAZIN ERIC, CHEVENIER JEAN-PATRICK, CHOUERY PIERRE, COLIN ALBANE, COMTE ROLAND, COSSON MONIQUE, COSTE PAUL, CROUZET CLOTILDE, CROUZET PHILIPPE, CUTUIL THOMAS, DECALF LAURENT, DECROP GENEVIÈVE, DELBOS-CORFIELD GWENDOLINE, DUCHESNE MAURICE, DURIEUX YVES, DUVERGER JEAN, FAHARIDINE SOUDJAY, FANTON MARIE- FRANCELINE, FORNITO VICTOR, FRACKOWIAK JEAN, FREY MICHEL, GAPENNE CELINE, GAY VINCENT, GENEYTON PASCAL, HURE MAXIME, JANODET PATRICE, JOUVE DAVID, KRETZSCHMAR CYRIL, MAGNIER GEORGES, MARIE BRUNO, MEIRIEU PHILIPPE, MENCARELLI FREDDY, MERIAUX PIERRE, MONDON FREDERIQUE, MONGABURU-DOMEJEAN YANN, MOREL HÉLÈNE, MOREL MAURICE, MORLAND VINCENT, NOUGIER FRANCOIS, NOVELLI MARIE-ODILE, ODIARD PATRICK, OUDJAOUDI MARYSE, PATUREAU-MIRAND NICOLAS, PERDRIX CORINNE, PERSICO DANIELLE, PERSICO SIMON, PONCET RAYMONDE, RAY JEAN-CLAUDE, RIVASI MICHÈLE, ROBERT LOÏC, ROCHETTE MARIE-CLAUDE, ROUSTAN GAËL, ROUSTAN YANN, SERVE MARIE, SILVA- BRIGNARDELLO PATRICIO, SINS BERNARD, SOUCHE VÉRONIQUE, TETE ETIENNE, TOUTANT VÉRONIQUE, VESSILLER BÉATRICE, VIALLETON MARIE-MICHELLE, VIALLETON PHILIPPE

SAVOIE

ASTORG FRANÇOIS, BLONDAZ LAURENT, BRET DANIEL, BRET MICHÈLE, COLLINET ANNIE, CRONIER DOMINIQUE, CULLAFROZ JEAN-FRANÇOIS, DELBAYS-ATGE EMILIE, DUTRUEL BERNARD, ESCALE MICHEL, LARAVOIRE GUILLAUME, LEWANDOWSKI MARTINE, POTOCNJAK JORGE, SAINT-GERMAIN JEAN-PIERRE, SERRATE BENEDICTE

s

motions d’orientation

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

24

« le printemps est inexorable »

Pablo neruda, canto general

E urope écologie lesVerts porte l’espoir de l’ouverture et du renouvellement. pour changer la politique. pour offrir une al- ternative crédible aux partis et aux idéologies dépassés.

face aux crises, c’est la sortie du productivisme qui est à l’ordre du jour. La critique du capitalisme est nécessaire mais non suffisante. justice sociale et justice environnementale sont à construire de pair.

en s’affirmant comme force de proposition au- tonome, EELV doit devenir le pivot incontournable d’un nouvel axe majoritaire de gouvernement.

les écologistes ne seront plus des supplétifs ou des suppléments d’âme échangeables contre quelques ministères. il faut cesser de réactiver les petits arrange- ments et les impasses d’une union des gauches d’un autre âge.

face aux urgences du temps, nous devons élargir le rassemblement, sortir des schémas partisans hérités du xx e siècle, accueillir les formes renouvelées de l’intelligence collective, faire passer la politique du système propriétaire à celui du logiciel libre.

eelV a plus que besoin d’une direction vraiment collégiale !

au choix frileux et de court terme d’une stabilité conservatrice, nous préférons celui de la dynamique, d’un mouvement irrigué par la société civique bigarrée, engagée, inventive.

une gRande amBition PouR la tRansfoRmation écologiste de la société

nous entrons dans ce xxi e siècle par des catas- trophes et des crises enchevêtrées. Elles n’ont rien d’une fatalité : elles résultent de l’exploitation des hommes et des choses. Les mondes habitables, humains comme non humains, malgré leur très grande capacité d’adaptation, sont en péril.

les injustices environnementales, économiques, sociales et sanitaires s’aggravent. 1 % de la population accapare le tiers du patrimoine mondial et le millième des ménages français les plus riches ont vu leur revenu augmenter dix fois plus vite que la moyenne depuis 2000. cette polarisation de la richesse est humainement et écologiquement insoutenable.

la mondialisation porte en elle à la fois la toute puissance destructrice et de nouvelles chances de civilisation : citoyenneté du monde, formes inédites de solidarité, partage des cultures.

comme les grünen en allemagne, nous devons être aussi actifs et audibles sur les questions so- ciales (chômage, précarité, mal-logement) que sur les questions environnementales. Les précarités et les crises sanitaires doivent être considérées comme des éléments majeurs de la crise écologique. c’est par ce lien étroit que nous pouvons empêcher les crispations régressives : nationalistes, ethnicistes, racistes et sexistes. Et contrer les politiques autoritaires et sécuritaires, le refus égoïste de l’accueil et de l’hospitalité.

suite page 26

s

liste pour le bureau exécutif

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

25

liste des candidates

et des candidats PouR le BuReau exécutif

1/

2/

dany cohn-Bendit – hors de france

marie Bové – aquitaine

L es candidats au Bureau Exécutif, signataires de la Motion Construire

l’Écologie pour Toutes et Tous, et représentant l’ensemble de cette Motion, s’engagent à impulser la dynamique d’ouverture, de renouvellement, d’élaboration et de transparence démocratique dont notre rassemblement a besoin. Cette liste porte l’ambition d’une équipe soucieuse d’efficacité, mais aussi de collégialité. Le temps est venu de construire un parti généreux, doté d’une direction à l’écoute et créative dans ses orientations. Il s’agit avant tout de construire une nouvelle synergie entre le Conseil Fédéral, véritable instance législative, souveraine dans le débat, l’élaboration et la décision démocratiques, et l’instance exécutive, en charge de la mise en œuvre des orientations générales du rassemblement. À l’issue de ce premier congrès, l’équipe élue aura la responsabilité du travail collectif, dans un climat apaisé. Les concurrents du Congrès sont les partenaires à venir, avec lesquels il s’agira de travailler dans la bonne entente et l’esprit coopératif, en faisant passer au premier plan l’intérêt général d’Europe Écologie Les Verts. Les membres de l’équipe exécutive associeront les tâches techniques et administratives à celles de l’ajustement politique, en veillant à bien équilibrer la présence publique du réseau (parti + coopérative) et la gestion de son organisation interne. Sans prétendre aucunement au rôle d’avant- garde, le Bureau Exécutif veillera à être bien en phase avec les questions vives de la société contemporaine comme avec les formes multiples des combats écologiques contemporains. Le nouveau Bureau Exécutif rendra régulièrement compte de son activité. Il informera l’ensemble du mouvement, le Conseil Fédéral, des difficultés éventuelles qui pourront être rencontrées. Il ne craindra pas le débat, la critique.Au contraire, il en fera les leviers d’une intelligence qui ne saurait être que collective. Construisons, ensemble, l’écologie pour toutes et tous !

Construisons, ensemble, l’écologie pour toutes et tous ! 3/ 4/ 5/ 6/ 7/ 8/ 9/ jean

3/

4/

5/

6/

7/

8/

9/

jean desessard – Île de france

laurence Vichnievsky – provence-alpes-côte d’azur

stéphane gatignon – Île de france

nathalie laville – Île de france

nadir saïfi – nord-pas de calais

michèle Viau – pays de la Loire

nicolas dubourg – Languedoc-Roussillon

10/ anne souyris – Île de france

11/ Pierre hémon – Rhône-alpes

12/ elisabeth Roulet – savoie

13/ françois simon – Midi-pyrénées

14/

sandrine Bélier – alsace

15/ Pierre larrouturou – Île de france

« Liste non valide, conformément à l'avis du conseil statutaire publié page 39. Le bureau exécutif prend acte de l'avis du conseil statutaire constatant la non conformité aux conditions d'éligibilité de 3 candidat-es de cette liste. il constate, par ailleurs, que des recours ont été engagés concernant cet avis. dans un souci d'apaisement, et ne se considérant pas habilité à décider de l'éligibilité aux instances nationales du mouvement, le bureau exécutif transmet cette situation au conseil fédéral qui statuera sur la validité de cette liste. »

suite page suivante

s

motions d’orientation

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

26

la conversion écologique requiert plus qu’une régulation : une transformation radicale du système de production, des sources d’énergie, des modes de consommation et des rapports sociaux qu’ils induisent, une réorientation comptable et fiscale pour promouvoir l’investissement écologique de long terme et une nouvelle conception du travail.

l’espoir est dans une société en transition, mise en œuvre dès aujourd’hui. il s’agit d’améliorer les modes de vie, la santé, de produire une nourriture de qualité, sans pesticides ni ogM ; d’en finir avec la malbouffe et le gaspillage par des politiques publiques mais aussi par le changement de nos comportements.

il faut rompre avec la surconsommation éner- gétique et matérielle. Réorienter la production vers des biens et des services durables. Engager une politique d’économies et de diversification énergétiques. sortir du nucléaire, réduire la consommation de pétrole et refuser les gaz de schistes. développer les solidarités, la sobriété et la non-violence, en privilégiant l’éducation, la culture, la santé par la prévention et la protection de l’environnement. défendre la biodiversité et réduire les pressions exercées sur la bio-sphère.

la transition suppose la réduction des inégalités. Elle sera populaire si elle n’oublie pas les plus démuni- es, fait reculer le chômage, la fracture sanitaire et éner- gétique. si elle favorise la relocalisation des emplois et les services publics, les biens communs.

l’écologie est ce point de rassemblement de toutes les couches de notre société. pour redonner souffle aux aspirations émancipatrices. Les prolonger par la défense des libertés nouvelles – numériques no- tamment. Les faire évoluer en considérant les exigences d’une nouvelle éthique de la terre. c’est l’idée même de prospérité, durable et partagée, qu’il faut remettre en chantier.

l’europe est un levier indispensable. champ d’action pertinent pour les combats écologiques, elle pâtit de ses dérives technocratiques, de ses impasses diploma- tiques. Le néolibéralisme économique interdit les politiques de progrès social comme de transformation écologique qui pourraient être menées, soit collective- ment, soit par l’un ou l’autre des pays membres. son potentiel démocratique, social, fédéraliste, internationaliste, doit être relancé.

PouR un nouVeau PRintemPs démocRatique

il existe dans notre pays un formidable potentiel citoyen. il nous faut opérer, ensemble, une mutation radicale : développer une société du débat. c’est l’absence d’élaboration démocratique qui engendre la technocratie et le désespoir. organisons la confrontation constructive des idées et des projets !

or dans notre rassemblement, les promesses d’ouverture, d’élargissement et de large partici- pation ont été déçues. Le travail d’amendements et les votes majoritairement favorables à l'ouverture, en 2010, n'ont pas été pris en compte. La complexité, l’opacité, la prolifération des listes et des sites nuisent à la démocratie. faudra-t-il un miracle pour que les adhé- rents reçoivent une carte, un organigramme du parti, une explication simple de leurs droits, des statuts et des règles ?

le pouvoir s’exerce verticalement, parfois bru- talement, et notre rassemblement pâtit d’un véritable déficit organisationnel et démocratique. Même les instances nationales (bureau exécutif, conseil fédéral) sont vidées de leurs prérogatives : les décisions se prennent ailleurs, hors contrôle et sans véritables comptes rendus. Le dogme du « désistement républicain », alors même le candidat de gauche n’est pas menacé, sème la confusion et affaiblit notre parti.

suite page suivante

s

motions d’orientation

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

27

qui a décidé que la gauche plurielle devait être recons- tituée au soir des cantonales ? que notre logo pouvait être utilisé ici ou là sans concertation ?

ce parti reste loin de « la politique autrement ». Et il est trop facile de faire porter le chapeau de la cooptation et de la démocratie insuffisante à ceux qui ont effectivement dû batailler pour imposer un nécessaire élargissement ! nous disons : stop ! Les orientations politiques, le projet, la distribution des responsabilités, la stratégie, sont l'affaire de tous-tes.

PaRti et cooPéRatiVe :

une nouVelle dynamique

nous avons besoin d’un parti plus accueillant, qui respire. Les procédures d’adhésion doivent être simples, justes, chaleureuses : cotisation modique, dona- tions supplémentaires librement décidées, vraies paroles d’accueil et de bienvenue. Les rythmes mieux ajustés aux temps de la vie et aux outils technologiques :

débats et votes sécurisés par correspondance et par internet, à tous les niveaux. La démocratie commence par la consolidation des comités locaux, l’information des militant-es, le respect des règles collectives, le bilan régulier des pratiques.

nous avons besoin d’un parti-ressource, qui tra- vaille en réseau. priorité à des compétences variées et complémentaires. Mise en relation des adhérents et coopérateurs qui le souhaitent, mutualisation de l’ex- périence, des pratiques innovantes, des expertises croisées. priorité au projet ! Les groupes chargés des études seront mieux dotés, les travaux des commissions dynamisés et articulés aux missions des délégués thé- matiques. Les nouveaux adhérents y gagneront une for- mation décentralisée.

les combats écologiques sont divers et souvent dispersés. il nous faut les accompagner, élargir notre base sociale ou territoriale. notre responsabilité politique c’est d’œuvrer à leur convergence et à leur articulation programmatique.

la coopération o u l’adhésion : donnons corps à cette innovation importante ! EELV doit offrir à chacun-e les conditions de son épanouissement politique et citoyen. La coopérative doit grandir en pleine auto- nomie. à côté du pilier parti, elle doit recevoir les moyens budgétaires prévus, en être responsable, comme de ses orientations !

nous construirons un réseau mieux à même d’animer le débat, interne comme public. des synergies seront trouvées entre la fondation pour l’écologie politique, la coopérative, les travaux des délé- gations thématiques. L’agora (coopérative/parti) est la garantie de notre vitalité démocratique. En relation permanente avec la coopérative, nous organiserons ré- gulièrement des conventions à portée citoyenne et mé- diatique.

le comité national d’éthique, ainsi qu’une charte de fonctionnement signée par tous-tes, intégrant une déclaration d’intérêts pour les élu-es ou salariée- es, garantiront dans la transparence l’éthique commune. Le conseil fédéral sera un lieu de débats, pluraliste et démocratique.

il faut établir clairement et démocratiquement, à l'avance, les règles d’investiture. et geler toute investiture aux élections législatives négociée en dehors des cadres légitimes. Les règles de dési- gnation seront claires, connues de tous-tes et respectées. La désignation de tous-tes les candidat-e-s aux élections externes doit se faire sur la base des circonscriptions concernées. ce système doit être compensé par des péréquations régionales ou nationales quantitativement limitées, sous le contrôle du conseil fédéral.

suite page suivante

s

motions d’orientation

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

28

nous devons ainsi veiller au non cumul des man- dats, à un équilibre entre les ancrages territoriaux, les légitimités militantes, l’exigence du renouvellement et de la diversification des profils. L’ouverture aux per- sonnalités comme aux simples citoyen-ne-s doit être préparée dans le temps, avec transparence et collégialité. La coopérative sera cette pépinière de voix et de talents nouveaux.

un engagement gouVeRnemental exigeant

une candidature écologiste à la présidentielle est nécessaire. il nous revient de débattre démocrati- quement des conditions de sa réussite. pour renverser la donne de ce présidentialisme que nous combattons, nous engagerons des états généraux de la coalition dé- mocratique, écologique et sociale, une campagne collective avec des centaines d'Ambassadeurs et Ambassadrices du Projet.

afin de ne pas être soumis à des partenaires- étouffoirs, nous devons disposer d’une représentation électorale nombreuse pour peser et jouer un rôle décisif dans les alliances à venir.

mais il faut subordonner un accord électoral et gouvernemental à des exigences de fond :

• priorité à l’économie verte créatrice d’emplois ; re- conversion des activités productives polluantes ; loi cadre sur l’économie sociale et solidaire ; lutte contre le changement climatique par un plan de redéploiement et d’économies d’énergie ; sortie du nucléaire ; refus des gaz de schiste ;

• réduction des inégalités, partage des richesses et re- distribution des temps travaillés/libérés ; réforme du système de santé assurant l’accès aux soins et à la

santé pour tous-tes ; justice environnementale, ali- mentation sans pesticide ni ogM ; formation de qualité, initiale ou continue, pour tous-tes ;

• démocratisation des modes de scrutins (haut niveau de proportionnalité) ; réforme régionaliste avec transfert aux régions de compétences législatives et d’une au- tonomie financière ; respect de l’état de droit et de la séparation des pouvoirs ; moralisation de la vie politique (cumuls limités, conflits d’intérêts interdits, transparence financière) et de la politique étrangère.

un RassemBlement Réconcilié aVec ses esPoiRs fondateuRs !

un levier efficace pour le changement profond de civilisation auquel nous aspirons ! n

adresse de la motion :

motion@construirelecologiepourtous.net site participatif :

http://construirelecologiepourtous.net

site participatif : http://construirelecologiepourtous.net suite page suivante texte soumis au vote •

suite page suivante

s

signatures

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

29

SIGNATURES

ALSACE

BELIER SANDRINE, BRASSAC CHRISTIAN, BUCHMANN ANDRÉE, BURGMANN CHRISTIANNE, GAUDIN BERTRAND, GUEGUEN PATRICIA, HAMZA ALI, HARLÉ DIDIER, HELL-LIDY MARIE- CÉCILE, KUNTZ GILBERT, SCHULTZ ERIC, WALCH JACKY

AQUITAINE

AMAR JOSE, ARIAS MICHEL, ARMAGNAC ALAIN, BARBANCEY ROBERT, BEAUVAIS PATRICE, BECHET MICHELE, BEL-GACEM DJAMEL, BELITZERKAUFSKI MICHÈLE, BERDOT- MAIR ESTHER, BIZEAU NORA, BLED EURYDICE, BODET MARC, BONDUELLE ALICE, BORDENAVE DANIELLE, BOVE MARIE, BOYER-LONGEOT BERNADETTE, BRUEY STÉPHANE, BUSSIERE SOPHIE, CAL CHRISTINE, CAMOU PHILIPPE, CAMPAGNE BERNADETTE, CAZETIEN ANDRÉ, CHRETIEN MICHEL, CLAVERIE GÉRARD, COLOCOLOFF CHANTAL, COLOCOLOFF MICHEL, CROIXMARIE SOPHIE, CROS PAUL, DEFFIEUX MARC, DELOTTIER THIERRY, DENJEAN STÉPHANE, DEYRIS JEAN-YVES, DUPOUY GÉRARD, DUPOUY MARIE- CLAIRE, ETIENNE MICHEL, FAYEMENDY DELPHINE, FEDOU FABIENNE, FEDOU XAVIER-MARIE, FLOUTIER VIRGINIE, FORET-POUGNET ISABELLE, FREYSSINIER YVES, FROUSSART GERARD, GADOT AMANDINE, GODOT ALAIN, GRENAILLE ALAIN, HARTMANN JEAN-PIERRE, IBARRART MARIE-CHRISTINE, JOBARD DOMINIQUE, LABORDE FANETTE, LACASSAGNE JEAN, LAPOUBLADE MARIE-THÉRÉSE, LONGEOT JACQUES, MADIN FRANCOIS, MARTINEZ---FERNANDEZ ANGEL, MASSON ANDRE, MOINET BENOIT, MORIETTE SYLVIA, MOTOMAN LAURENCE, NOVION JEAN-BERNARD, PAILLAUGUE STEPHANE, PETIT ARNAUD, RAVIDAT NADÉGE, RIEU JACQUES, ROUDIER EMMANUELLE, SAEY-RYF MARIANNE, SAINT-MARTIN CECILE, SOUBLES-BENAVENTE CATHY, SUBIL MARTINE, THEBAUD MARIE-ANGE, TOURNIS MICHELINE, VIGNES JEAN-MARIE, WEGNER JEAN-YVES

AUVERGNE

BLANCHARD ANNICK, DAUCHAT GUY, FABRE VINCENT, GIRARD MICHAEL, GUIOT JOËLLE, MATICHARD GÉRARD, MOMPEYSSIN BRUNO

BASSE NORMANDIE

GARNIER CHRISTIAN, GONET PASCAL, LANDRE NICOLE, LANGRIS MICHEL, LEFEBVRE JULIEN, LEVEQUE LAURENT, MARIE MÉLANIE, MAUREL NICOLAS, MAZIERE THOMAS, VERET JEAN-LUC, VOISIN ETIENNE

BOURGOGNE

BRISET PEGGY, DELVALEE PHILIPPE, GENESTIER FLORENCE, MODDE STÉPHANIE, PAQUAUX BERNARD, PAVIOT EMMANUEL, THELIER GÉRARD

BRETAGNE

BUCHER CHRISTIAN, BUET ANDRÉ, CAIRON YANNICK, CHALINE NATHALIE, DEPRECQ GERARD, FEUVRIER MONIG, FRATTINI FRANCOIS, GICQUEL CHRISTIAN, GRECO DANIEL, GRECO MICHELLE, GUEGUEN GILLES, HASSAN DIDIER, HUGUES ALAIN, JANVRIN FRANÇIS,

LE GOIC JULIE, LE GUERNEC CATHERINE, LE THIEIS ANNE-MARIE, LEULLIER THIERRY, LOCUSSOL ANDRÉ, MOISAN ANDRÉ, MORICEAU JANICK, PENGUILLY JOËL, PRUNGNAUD DANIELE, QUERNE YVON, ROBERT FRANCOIS, ROTKIRCH VÉRONICA, VIEL JEAN-MICHEL, VIGNES BERNARD, VIGNES LILIANE, VIVIER FABRICE, WIRRMANN DENIS

CENTRE

ALEXANDRE-PEREIRA JONATHAN, ARBOGAST BERTRAND, BECHTOLD JEAN-PIERRE, BOUCHARDON DENIS, BOUGAFER MOHAMED, CHAUVIN JEAN-BAPTISTE, CHAVOT MARTINE, DOROSARIO ALFREDO, GAETE FERNANDO, JACQUET JEAN-PATRICK, JACQUIN MARIE, JOLY CLAUDE, LAANAYA KARIM, LABBE MARYSE, LAURENCEAU DOMINIQUE, LOUDIERE LUDOVIC, MASSON PHILIPPE, MOCIK FRANCK, POUZET FRANÇOISE, RICOL STEPHANE, RITZENTHALER GILBERT, STYPINSKI RENATE

CHAMPAGNE ARDENNE

BILLET PHILIPPE, COLLIAT CLAIRE, COUSIN VIRGINIE, LABARRE VALÉRIE, LAMOTHE BRUNO

CORSE HORS DE FRANCE

CARON YVES, COHN-BENDIT DANY, DAUDIER CLAIRE, DE SARIO GUENDALINA, FOURNIER NOEMI, GARNIER JEAN-MICHEL, GAUDOT EDOUARD, HERISSON JAMES, HOFFET FRANÇOISE, KERVELLA JEAN-JACQUES, LARRIVE JEAN-SEBASTIEN, SCHULTHES MARTIN, VERMOREL DANIEL

FRANCHE COMTÉ GUYANE

BRUXELLES YANNIQUE, DUBOUILLE MICHEL, GAILLOU JOSE, PIERRE MICHEL, RENE-CORAIL BRIGITTE

HAUTE NORMANDIE

BECUS LIONEL, BIGAUD SYLVAIN, DELAPORTE LUC, LAVALLÉ THIERRY, LECERF THIERRY, LLORCA GUILLAUME, PYSSON JULIEN, SORET YVES

ILE DE FRANCE

ABEILLE LAURENCE, ACKER ANTOINE, AICHI LEILA, AMERI FADELA, AMESTOY SYLVETTE, ARENAS-MUNOZ RODRIGO, ASSABRY ABDELMALEK, ASTIER LILIANE, ATALAY MICHEL, AUMON-BEMELMANS ROMARIC, BARANGER GRAFFIN LAURENCE, BARTHES JACQUES- OLIVIER, BATAILLE PHILIPPE, BENHAIM FRÉDÉRIC, BERVILLE VINCENT, BERWICK ALAIN, BERWICK FILOMÉNA, BIHNER FABIENNE, BILLAND VÉRONIQUE, BLAIS EMILIE, BOGAIEVSKY NADIA, BOIVIN JEAN-LUC, BONNEVILLE HUGUES, BOULANGER ALAIN, BOULTE THIERRY, BOUNON MARIE-CLAIRE, BOURAKBA ABDEL-KRIM, BOURDEIX BERNARD, BOUSSARD ERIC, BOYER LAURENT, BRAND FRÉDÉRIC, BRAS DIDIER, BRENGARD DOMINIQUE, BRESSON DAVID, BRULE JEAN-MARC, BUNEL GÉRARD, CANIFRU-MALIG IVAN, CASSAGNE MARIE-CLAUDE, CELHAY RENÉ, CHALOT FRANCIS, CHATAIN BERNARD, CHENEBAULT CHRISTOPHE, CHENNOUB LOUIZA, CHOUCHAN NATHALIE, CICOLELLA ANDRÉ, CLUZEAU PHILIPPE, COHEN-LEMOINE EVELYNE, CONTAT FRANCK, CONTURSI VINCENT, COQUELIN ERIC, CRUSE YANN, D’AMBRA ANNE, DAMM- JIMENEZ EVELYNE, DE CRÉMIERS CHRISTELLE, DE LA ROCHE FELIPE, DELAN CAROLINE, DELOURME OLIVIER, DENIAU MAX, DENJEAN JEAN-MARC, DESCALZO HENRI, DESESSARD JEAN, DESPRES GERMAIN, DHOYE MARCEL, DIEHLMANN FRANÇOISE, DINNER ROLAND, DRUGEON MICHELE, DURAND JEAN-PIERRE, ECHENE MAXIME, EL-JAAFARI LILIA,

BOULLAULT ANTOINE, DUBARD DOMINIQUE, PERTUISET OLIVIER, ROYER IDA

ALFONSI-CACCIAGUERRA MONIQUE

suite page suivante

s

signatures

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

30

ESCANDE PHILIPPE, FADEIEFF EDWIGE, FALL ABDOULAYE, FARGEAS RÉMI, FARO ALEXANDRE, FELEDZIAK BARBARA, FERNANDES MANUEL, FERSING INGRID, FILLON GUILLAUME, FISCHER ANNE, FISCHER SIEGMUND, GAGNEPAIN BRIGITTE, GAGNIERE CLAIRE, GAIRIN MIREILLE, GANDAIS-RIOLLET NATALIE, GARBELL CAMILLE, GARDERES NICOLAS, GATIGNON STÉPHANE, GATTOLIN ANDRÉ-JEAN, GERWING RENATE, GLAYMANN DOMINIQUE, GOLDFAIN SYLVIE, GOUY CÉDRIC, GRAVE MARIE, GUIZIEN DOMINIQUE, HAMDI BRAHIM, HERNANDEZ BERNARD, HOUDLETTE FRANCOISE, HOURDEAU FRANCK, JADOT YANNICK, JARRY ISABELLE, JOMIER BERNARD, JOUVE LOUIS, JULLIEN BERTRAND, KAUFMANN-KHELIFA NATHALIE, KEITA MAMADOU, KERSPERN SYLVAIN, KUJAWSKI EMMANUEL, LACAN GILLES, LAFORGE BERTRAND, LAPERROUSAZ MICHELLE, LARROUTUROU PIERRE, LATU JEAN-JACQUES, LAUNAY NATHALIE, LAURET PIERRE, LAVAL FRANCK, LAVILLE NATHALIE, LE BERRE FREDERIC, LE PABIC DAVID, LE ROY- WYLER YANNICK, LEBDI SAFIA, LEBLANC HENRI, LEBOURG ANNICK, LECAT MICHEL, LEJEUNE JEAN-JACQUES, LERT DAN, LERT FRANCE, LHAYANI NATHALIE, LIPIETZ ALAIN, LOEVE PHILIPPE, LORENTE ALAIN, LOSIAUX ALEXANDRE, MACABETH DOMINIQUE, MAIRAND CLAIRE, MALMOUSTIER SIMON, MARTIN ALEXIS, MARYNOWER CLAIRE, MATHIEU JEAN-LUC, MATHIOUDAKIS ALAIN, MAUREL PIERRE-EDOUARD, MERRA RICHARD, MERT SEVINC, MESSIER MAXIME, MEZIANE ABDELALI, MINET ALAIN, MONTESSE ALAIN, MOREL THIERRY, MORICE JONATHAN, MORONVALLE SERGE, MOULIER-BOUTANG YANN, MOULIN JACQUES, MUNNIER CLAUDE, NIAKATE AMINATA, NIAKATÉ HAWA, NIAKATE KIDE, NIAKATÉ MADY-LAURENT, NIAKATE MARIAMOU, NIAKATÉ MOUSSA, NIAKATÉ WANDE, NOUVION JULIE, NUNES MARIA, OUSSEKINE SARAH- NASSERA, PARIS ROMAIN, PEIRANO ALBERT, PELOSSE HELENE, PENEAU GUILLAUME, PERBOST JEAN-MARIE, PERDIZ MANUEL, PERDIZ MARIE, PERICARD MARTIN, PETIT LAURENT, PETITHOMME CATHERINE, PICQUENOT QUENTIN, PIETTRE YVAN, PILLOIS GERARD, PINET CAROLINE, PITIOT ROGER, POIZAT VINCENT, POUJADE JÉRÔME, RAFIGNON ANNICK, RAPINEL LOEIZ, RAVAT MAÏTÉ, RAYNAL OLIVIER, REATO AURORA, ROMAIN-KERSPERN CÉLINE, ROY JUAN, RUBEO-LISA FRANCIS, RUBEO-LISA PATRICIA, RULL CATHERINE, RYZ EMMANUEL, SAGETAT MARC, SALIOU ANNE-CLAIRE, SARKIS FRÉDÉRIC, SAUMIER ADRIEN, SBRIGLIO BENJAMIN, SCHMID LUCILE, SCOGNAMIGLIO SÉBASTIEN, SIMONPIERI JULIEN, SOUYRIS ANNE, TARRIDE FRÉDÉRIQUE, TAUPIN LAURENT, TERRIBILE JOSEPH, TETAUD-FILLON ANNE, THEBAULT ERIC, THILL CLAUDE, THIOLLET PIERRE, THOMINET-PETIOT MICHÈLE, THORAVAL JEAN-FRANCOIS, TOMBOIS KATIA, VACHE JEAN-CLAUDE, VALLERAY ROSANDRE, VASSEUR FRANZ, VÈNE DENIS, VIÉNOT PIERRE, VILSAINT CHRISTINE, VILSAINT ENOY, YONKEU AMIGO, YVERNAT MICHEL, ZEMOURI DOUNIA, ZEMOURI ESSAID, ZENTELIN JEAN-LOUIS, ZILBERG ARLETTE

LANGUEDOC ROUSSILLON

ALLAIN MARIE-CHRISTINE, ALLIER VINCENT, ARSANT CATHY, BARAIZE FRANCOIS, BLANC GENEVIEVE, BONET GEORGES, BONET YANNICK, BOUSQUET CHRISTIAN, BRES PATRICK, BRUN AMELIE, CAVARD CHRISTOPHE, CAZES DANIELLE, CHAMBERT GHISLAINE, DUBOURG ANTOINE, DUBOURG NICOLAS, ELLERWALD JOERG, FABRE-PUJOL ALAIN, FIELOUX LAURENCE, FLANK NADJA, FOUILLEUX EVELYNE, GAUTHIER CHRISTIAN, GENOLHER AURELIE, GERBER MARIETTE, GODIARD FRANCK, HARMAND MARIE-LAURE, IMPERATORI GABRIELE, IORDANOFF JÉREMIE, IORDANOFF SYLVAIN, JOLY THIERRY, KREISER THOMAS, LACOMBE PIERRETTE, LALLEMAND DENIS, LE GUERNIC SANDRA, LEMEILLEUR SYLVAINE, MANTION CORALIE, MARCHAL JEAN-MARC, MARKOVIC JACQUELINE, MASSART MARIE, MUL ANDRE, NOGUIER BERENGERE, OLIVER-FIERRO DENISE, PANCRACE PHILIPPE, PINNISI STELLA, PLANTARD ARNAUD, PORTES JACQUES, POTTIER ALAIN, REYNAUD MANU, SACARD FREDERIC, SAMSON MICHÈLE, SCHECK MONIQUE, SENECAL CATHERINE, SERVOUSE CATHERINE, SILICE STEPHANE, TURQUETY ROBERT, VIEL JULIEN

LIMOUSIN

BRULIN BENOIT, COINDEAU LUCIEN, COURIVAUD AUDE

LORRAINE

BENZAID LOUISA, BONORIS EDITH, DAL-FERRO JEAN-LOUIS, HOELLINGER ISABELLE, MIRE ISABELLE, POIROT GILBERT, VIGHETTO ROLAND

MIDI PYRÉNÉES

BONDON MARIE-LAURE, BOUDAUD ALEXIS, BRISSEAU PIERRE, CAZENAVE-PIARROT ALAIN, CLAIRIN ANNICK, CROS GUILLAUME, DE TRUCHIS MARIE-FRANCE, DELBREIL-MOGICATO ISABELLE, DOUBOVETZKY JEAN, DUBARRY-TOUGNE EMMANUELLE, DUBUISSON CATHERINE, FAUVELLE CATHERINE, GODEFROY ALAIN, GOIRAND PHILIPPE, GUAL JACQUELINE, GUAL MARC, GUIBBERT RENÉ, KOWALCZYK DAVID, LACOMBE CHARLOTTE, LAURENS CHRISTOPHE, LE GOANVIC PHILIPPE, LOUBRIE-BOUTTARD MARYSE, OBADIA DAVID, PAUMIER FRANÇOIS, POMIES DAVID, RENAUDIN LAURENT, SANNAC GERARD, SARACINO MARC, SERRA ROSELYNE, SIGUIER BRIGITTE, SIMON FRANCOIS, THOMAS STEPHANE, VAN-DIJK HÉLÈNE, VINET VERONIQUE, VOEGELI BERNARD

NORD PAS-DE-CALAIS

ALLARD PHILIPPE, BOURGEOIS CATHERINE, DESPIERRE BERNARD, DIZY HERVE, DORMION MATHILDE, HOUSEZ PIERRE, KNECHT NICOLE, MEURA BRUNO, PETIT JANINE, ROHART JÉRÔME, SAIFI NADIR

PAYS DE LA LOIRE

AMELOT ROSELINE, ANDRIEUX GAËTAN, AUBERT MARIE-HÉLÈNE, AUDION LIONEL, BAZIN PATRICK, BOIS HERVÉ, BONNO MICHEL, BOUBET MARIE, BOUBET ROBERT, BOUCHAUD EMMANUELLE, BOUILLON JEAN, BOUILLON-VESCHETTI EVELYNE, BUISSON GILLES, CARRE YVES, CLAVIER DENIS, COPPEY MAHEL, DE RUGY FRANÇOIS, DEMORTIER PIERRE, DENIGOT GILLES, EDOM JEAN, EON ANNE, FALLOURD ERIC, FERTIL PATRICK, FRANCHET JEAN-LUC, GALLANT JEAN-FRANÇOIS, GALLANT MIREILLE, GARNIER BERNARD, GIRARD BERTRAND, GOMARD JACKY, GOUHIER CATHERINE, GRESSANT PIERRE, GUIGNARD CORINE, GUINEL JEAN-PAUL, HANNA CAROLE, HERIDEL BRIGITTE, HERON GENEVIÈVE, HUBERT HERVE, JEAN NATHALIE, JOLIVOT JUDITH, KERVESTIN THIERRY, LANGLET ROMAIN, LEBOUTEUX GENEVIÈVE, LECOQ LAETITIA, LECOQ NICOLAS, LELONG SYLVIANE, LUCAS ERIC, MARTIN ERIC, MARZELIERE CEDRIC, MARZELIERE YVES, MASSE ALAIN, MERCIER MICHÈLE, MILCENT BERNARD, MOUSSEAU ARLETTE, PENNUEN FRANCK, RAUTUREAU GHISLAINE, ROBIOU DU PONT JEAN-FRANÇOIS, ROCHER JOSEPH, ROMI RAPHAËL, SALINAS ISABELLE, SOREL JEAN-LOIC, SOUBOUROU PIERRE, TESSIER SYLVIE, TESTARD JACQUES, THIBOUT PATRICIA, VALIN ANNE, VIAU MICHELE, VRAND PHILIPPE

PICARDIE

CAVILLON JOEL, CLAVIER HUBERT, HARMELLE CLAUDE, HEREN ELODIE, HEREN JEAN- BAPTISTE, JEANDEL BERTRAND, LACROIX-JAEGGY ELENA, PHILIPS BERNADETTE

POITOU CHARENTES

BELLARBRE ANNE-MARIE, BEYNIER PATRICK, CHEVAILLIER MARIE-CLAUDE, COUILLAUD CHRISTIAN, DELICOURT GABRIEL, GARDER GÉRARD, LEONARD VIRGINIE, MATHIEU BENOÎT, NUYAOUET CHRISTOPHE, RIVET SERGE, RUSSIER JEAN-PAUL, SOUBESTE JEAN-MARC, VINOLO ROGER

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

ALAGUILLAUME STANISLAS, ALLIBERT LYANE, ANDGOULADZE TAMARA, AUTHEMAN GEORGES, BARANDE CLAUDINE, BARELIER ÉMILIE, BÉLISTAN ERIC, BIONDI HENRI, BOEUF NICOLAS, BONFILS MARIE-JOSE, BOULEGUE YANN, BOUQUET PIERRE,

suite page suivante

signatures

C

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE L’écoLogiE pouR toutEs Et tous !

31

BOŸER GÉRALDINE, CASANOVA-SAVIOLI JEANNINE, CAZEEL PIERRE, CHAMARD EMMA, CHARRIER HENRI, CHARTON JACQUES, CODUR PATRICE, COTE ADELE, DALBIES HENRI, DANIELE ANNE-MARIE, DE MEESTER GÉRARD, DEFRANCE GUY, DELPORT BRUNO, DJAOUED HACENE, DUCLOT ANDRÉ, DUFRENE SANDRINE, DUMAS OLIVIER, DUTREIX ARMAND, FARDEL PHILIPPE, FASSETA FREDERIC, FAUGERE ANNE-LAURE, FAUVEAU DOMINIQUE, FOUQUET JEAN-PIERRE, FRIOLET JEAN-FRANÇOIS, GAUGAIN PIERRE, GINOUVIER ALAIN, GOLEA ALAIN, GOUPILLON MARCEL, GREFFE LIONEL, HÉNAULT-COLLÉ ERICK, HUGON NICOLE, INAUDI ROSY, ISNARDON FRANCIS, JACOT MARTINE, KHOZIAN CHRISTELLE, LAMBERT FRANÇOIS-MICHEL, LARGOIS PHILIPPE, LAVANCHY ALAIN, LECHARTRE SANDRA, LEHURT MARC, LINDECKERT ROBERT, LUQUAND JEAN-PIERRE, MARCADE GUY, MARIN RENE, MAROLLEAU SERGE, MARTIN CHRISTINE, MEMBRIBE FRANCK, MERCIER GILLES, MIAUX PHILIPPE, MICHEL-THOMAS CORINNE, MOATTI JEAN-PAUL, MOLINA MARIE, MOURLOT MICHEL, MSALLAM JACQUES, OLLIVIER JEAN-YVES, ORINIER GILBERT, PAULEAU GREGORY, PONCET-RAMADE MICHÈLE, PONT BERNARD, QUINTALET JEAN-CLAUDE, RAMON GUY, ROUDEN MARIE, ROZENBAUM ALAIN, SCAPPINI DOMINIQUE, SCHULZ JERÔME, SIRBEN ERIC, SIRBEN NATHALIE, TAILLARDAT JACQUES, TAILLEFER JOËLLE, TEYCHENEY MICHELLE-ANNE, THEBAULT HERVÉ, VAISSAIRE JEAN-PIERRE, VANDENABELLE THIERRY, VERGER MICHELINE, VICHNIEVSKY LAURENCE

RÉUNION

ADENOR AURELIE, BATAILLE PRISCA, BITAUT VINCENT, BOQUET JEAN-ROLAND, CADET CECILE, CADET CLAUDE, CADET ELISABETH, CADET JEAN-ALAIN, CADET JOSETTE, CALTEAU CHRISTIAN, CALTEAU MARIE-CLAUDE, CASTEL SANDRINE, CLAIN GUYLAINE, CRESCENCE THIERRY, DA-COSTA FATIMA, DIFERNAND JEAN-SEBASTIEN, DUBOIS GASTON, DUCHEMANN CHANTAL, DUCHEMANN GHISLAINE, DUCHEMANN YANNICK, DUCHEMANN YVETTE, FANDIKANA GEORGES, FRADELIN FRANCE, FRADELIN GILLES, KICHENASSAMY JEAN, LEBRETON EMMANUEL, LENCLUME MARIE-VIRGINIE, M'COLO JEAN-DANY, MERCIER YVES, NATIVEL WILLIAM, ODAYEN DANON-LUTCHMEE, PAUVREZE ROLANDE, PAYET ALIX, PAYET FRANCOISE, PAYET JULIE, PAYET LUCE, PAYET MICHELE, PELLERIN EVE, PERIANAGAYOM MICHEL, PORET EMILIE, POTHIN PRESCILLA, RAYMOND ELODIE, ROMILY CEDRIC, SEGURA ARNAUD, SEVAMY LUDERS, SILOTIA WILLIAM, THOMAS JEAN-DAVID

RHÔNE ALPES

ALIN CHRISTIAN, ANDRIOT MARTINE, BARRES CAROLINE, BENAHMED FATIHA, BOURSEY ETIENNE, BRETON MICHEL, BRUNEL-VIEIRA VINCIANE, BRUNETTI ADRIEN, BUISSON- DESCOMBES NOELIE, BUNA GILLES, CAYRE OLIVIER, CHAMPALOUX HÉLÈNE, CHEVALLIER FRANÇOISE, CHICHEREAU-DINGUIRARD MAGUITE, COLIN CLAUDE, COMET CLAUDE, CONNOR ALISTAIR, DEROULEDE FREDERIQUE, DIVIANI PIERRE, DOULINE-LEPRINCE ANNIE, FAYOLLE ANDRÉ, FOURNIER ALAIN, GATTOLIN ANDRÉ, GATTOLIN JEANNE, GHEMARD ANNE-MARIE, GIROD-DE-L’AIN MARINA, HAMILTON PHILIP, HEMON PIERRE, IVANOVA MARIJA, JAYET-GRIFFON JOSETTE, JOUVE DIDIER, KIEHL CHRISTINE, LANG BRUNO, LARUE ALAIN, LEHEUTRE APOLLINAIRE, LEHNEBACH THIERRY, LEIBMAN MICHAEL, LLORET PHILIPPE, LONGEON OLIVIER, LONGEON SYLVIE, LOPES CAMILLE, LOUC VÉRONIQUE, MALLET LAURENT, MAZALAIGUE JOËL, MEJEAN PHILIPPE, MENUT MARTINE, MERIC JEAN-CLAUDE, MOLLANGER JEAN-MARCEL, NOILLY YVETTE, PAGE XAVIER, PARTENSKY-LEIBMAN ANNE, PERROUD BRIGITTE, PHILIPSON HENRI, PRUNIER ERIC, PUPAT CAROLINE, PUZIN LORRAINE, REVERBEL JEANNOT, ROY ARNAUD, SARRAILLON JEAN, SCHNEIDER JEAN-FRANCOIS, SERIEYS ANNIE, SOUDAN GENEVIÈVE, TESTUD JEAN- LOUIS, THERY JOSÉ-LOUIS, THIOLLIERE CATHERINE, TRONCHET SEBASTIEN, VAILHE DAVID-MARIE, VERRY HERVÉ, VILLECHAISE ARNAUD

SAVOIE

BILLET-LAFOND NICOLE, BOULOGNE ALAIN, BOUVIER VINCENT, CARACO ALAIN, CARACO

SYLVIE-ANNE, COURAGE FRANCIS, DEBIOLLES DANIEL, DECLIPPELEIR FRANCOISE, DERVANT DIDIER, DUCHEZ PATRICK, DUMOUTET MARC, GOBERT CHRISTIAN, GUILHAUDIN NICOLE, MOREL PHILIPPE, NORE JEAN-FRANÇOIS, PEGAZ FABIENNE, PERRIER ANNETTE, ROULET ELISABETH, ROULET MICHEL, SERRE ARNAUD, SERRE VERONIQUE, TROUILLET MICHEL, VIGUIÉ PIERRE

ELISABETH, ROULET MICHEL, SERRE ARNAUD, SERRE VERONIQUE, TROUILLET MICHEL, VIGUIÉ PIERRE texte soumis au vote •

s

motions d’orientation

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

32

N ous voulons ! inventer un monde du bien-vivre, du bonheur d’être et non d’avoir. nous voulons dessiner les contours d’une société désirable et solidaire, de sobriété heureuse, fondée sur le principe

de responsabilité vis-à-vis des générations futures. nous défendons des utopies collectives et libertaires car nous sommes réalistes sur la stratégie et pragmatiques sur les moyens du changement. La convergence des crises énergétique, climatique, financière, sociale et dé- mocratique est inédite. La prise de conscience de l'in- dispensable mutation économique est réelle, sans que soient engagées les réformes nécessaires.

nous voulons! une écologie de rupture et de trans- formation, ancrée dans les territoires, émancipatrice, créatrice de nouvelles valeurs, une écologie d'alternatives. héritier-es des valeurs de gauche, nous ne voulons pas d'une écologie d'alternance soluble dans le social-libé- ralisme, réduite au marketing électoraliste. c’est à ces conditions que notre projet sera entendu et partagé.

nous Voulons! lutteR contRe la PRédation des RessouRces

La croissance ne répond à aucune logique de progrès humain. après l’échec des sommets sur le climat, fu- kushima souligne la nature mortifère de nos choix énergétiques. L’épuisement des ressources, la perte de la biodiversité, les dégâts du nucléaire et des gaz à effet de serre, les pollutions de l’industrie et l’agriculture in- tensive montrent l'inanité du modèle productiviste.

La société de surconsommation est à bout de souffle. destructrice au plan social et environnemental, elle repose sur la prédation des ressources naturelles, l’ex- ploitation des humains, l’altération de leurs conditions de vie, de travail et de leurs libertés.

dans le même temps, l’appropriation privée des biens communs mondiaux (ressources minières, énergétiques et agricoles, eau, air, biodiversité, services publics) prive l'humanité de ses leviers de changement.

nous voulons ! un équilibre international prémunissant des régimes liberticides, garantissant la diversité et le respect des cultures, une égale qualité de vie, un accès universel à l’eau, à une saine alimentation, à l’éducation et aux savoirs, à la santé.

nous voulons ! une Europe fédérale des régions qui traduise en politiques communes les préoccupations sociales et environnementales des citoyen-nes, qui protège des effets pervers de la mondialisation et du capitalisme. nous voulons un modèle fiscal écologique et social européen.

nous voulons ! en france, l’abandon de nd des Landes, de l’EpR, de l’exploitation des gaz de schiste, de l’autopont pour camions sur la Loire, la protection des nappes phréatiques d’alsace menacées par les déchets de stocamine…

Le démantèlement des conquêtes sociales, les coups portés à la protection sociale, plongent des pans entiers de la société dans la précarisation et l’abandon. Les po- pulistes se nourrissent de la hausse du chômage, de la pauvreté, de la précarité et de la dégradation des condi- tions de travail. partout en Europe l’angoisse du déclas- sement alimente peur de l’autre et séparatismes so- ciaux. Et pourtant, les évolutions en amérique latine, l’espoir né à cochabamba, les politiques sociales conduites dans les démocraties nordiques, avec leurs limites, rap- pellent que le cours de l’histoire n’est jamais figé, que des progrès sont toujours possibles. aujourd’hui, en afrique du nord et au proche-orient, des peuples se soulèvent contre des régimes autoritaires et corrompus, se réapproprient leur destin et aspirent à des institutions démocratiques.

suite page suivante

s

liste pour le bureau exécutif

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

33

1. jérôme gleizes idf

2. françoise alamartine Languedoc-Roussillon

3. elvan uca Rhône-alpes

4. elise lowy basse normandie

5. thierry Pradier pays de la Loire

6. monique dental idf

7. alain coulombel savoie

8. geneviève augé idf

9. françois loteau bourgogne

10. claire lutz haute normandie

11. olwen denes bretagne

12. djamila sonzogni alsace

13. jacques Boutault idf

14. sarah trichet-allaire pays de la Loire

15. gérard Peurière idf

enVie de Politique, enVie d’écologie, enVie de démocRatie, ensemBle !

P arce que nous voulons que notre Congrès choisisse une orientation et

une stratégie ambitieuses et exigeantes pour l'écologie, notre « mouvement- coopérative » et la poursuite du rassemblement ; Parce que nous refusons de réduire ce moment de débat aux oppositions artificielles, au jeu de la bipolarisation simplificatrice, et au duel de personnalités ; Parce que nous voulons un vrai débat sur 2012, sur notre fonctionnement et notre démocratie internes ainsi que sur les réponses à donner aux enjeux écologiques de notre temps, Parce que nous voulons poser les bases de la transition écologique, que seuls les écologistes sont en situation de poser mais qu'ils ne pourront poser seuls, et qu’ils ne peuvent poser qu’avec une alliance à gauche ; Parce que nous croyons que notre mouvement ne peut progresser que sur des valeurs et avec une orientation qui respectent sa vie démocratique et ses adhérentEs : "-appliquons nous ce que nous prônons pour la société toute entière-" ; Parce qu’Envie propose une orientation pour notre « mouvement-coopérative », qui construise un projet alternatif et anti- productiviste, engageant notre société sur la voie de la transition écologique ; Nous vous appelons à rejoindre le mouvement constitué autour d'Envie, seul pôle de rassemblement souhaitant à la fois la poursuite de l’ouverture sur la société et le rétablissement de notre démocratie interne. L’écologie que nous voulons, nous vous proposons de l’inventer ensemble !

« Liste validée, conformément à l'avis du conseil statutaire. »

suite page suivante

s

motions d’orientation

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

34

En france, les mouvements sociaux des dernières années ont exprimé la volonté partagée de justice sociale ici et maintenant. La montée de l’abstention et les résultats du fn révèlent, au-delà du rejet de la politique de sarkozy, le besoin d’un autre projet de société. En réponse, l’écologie politique est l'alternative au productivisme et à la «croissance verte». nous soutenons les multiples expériences coopératives:

économie sociale et solidaire, associations et collectifs citoyens, modes de vie alternatifs… notre écologie est populaire, non productiviste, anticapitaliste, favorable à une décroissance sélective. Elle s'inscrit dans le soutien aux luttes d'émancipation du nord comme du sud. Elle rétablit l'intérêt général comme boussole, le progrès humain comme objectif. L’écologie politique est de plus en plus audible dans la société. Le temps du changement de cap pour l'humanité, de la métamorphose politique, des solutions, a commencé:

l'écologie est un projet de société cohérent, responsable, solidaire.

nous Voulons ! un mouVement démocRatique, tRansPaRent et éthique

nous voulons un mouvement moderne, divers, ouvert

à la jeunesse, aux quartiers populaires, aux zones rurales,

à tous les modes de militantisme. Les écologistes doivent incarner une nouvelle façon de faire de la politique. nos élu-es doivent assumer la charge de leur mandat, co-construire un projet démo- cratique citoyen. nous voulons ! appliquer les valeurs du féminisme, de la non-violence et de l'altermondialisme, en étant ri- goureux du point de vue éthique.

après l'espoir qu'a pu susciter la création d’EELV, nous refusons les jeux d’appareil, la tentation oligarchique, la cooptation et la starisation. L’opacité dans la prise de

décision, les violations des décisions collectives et des règles internes ont été trop souvent de mise. ainsi les militant-es ont eu le sentiment d’être dépossédés du choix de leurs candidat-es aux élections, ainsi le bureau exécutif ne peut dire le droit et passer outre le conseil statutaire.

à cet effet, nous rappelons notre attachement:

- à la parité de résultat entre les femmes et les hommes

- à un rôle accru, du fédéralisme, du régionalisme dans le fonctionnement et du principe de subsidiarité - à la séparation des pouvoirs en interne:

1) Exécutif et délibératif 2) Exécutif et judiciaire, indépendance absolue et respect des décisions du conseil statutaire

- au rôle du conseil fédéral et de son bureau dans l’ani- mation du parti

- au non-cumul des mandats dans l’espace et dans le temps (non cumul des fonctions de parlementaire et d’un mandat national interne et d’un même niveau de décision interne et externe) et à la fin de la coopta- tion

- à la prévention des conflits d'intérêts

- à la juste représentation de la diversité sociale, culturelle, générationnelle de la société

- à la représentation proportionnelle des sensibilités, au respect du vote des militants

- à un cycle d'accueil et de formation s'appuyant sur nos savoir-faire.

«sois le changement que tu veux voir dans le monde», disait gandhi. appliquons nous l'éthique que nous prônons pour la société.

nous voulons ! construire un réseau coopératif, avenir du mouvement politique L'originalité de notre mouvement repose nécessairement sur l'adhésion des citoyen-nes et leur participation concrète à l'élaboration du projet.

suite page suivante

s

motions d’orientation

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

35

nous voulons ! une réelle prise en compte du réseau coopératif, différent du rôle propre du parti, impliquant les membres du réseau dans la réflexion et la stratégie. nous récusons les propositions qui les ignorent comme celles qui les instrumentalisent. Les commissions nationales et la fondation s’appuieront sur le travail de l’agora. cette instance d’échange entre réseau et parti permettra de renforcer le rassemblement des écologistes non productivistes. notre mouvement doit s'appuyer sur trois piliers: l'action du parti politique, la mise en mouvement des réseaux coopératifs, un pilier «partis associés» à créer qui permettra l’élargis- sement du rassemblement des écologistes et des régio- nalistes.

nous voulons ! être en pointe de la défense des li- bertés numériques, pour la neutralité du net, contre le flicage, pour profiter des opportunités offertes par les ntic et , un partage accru du savoir et de la cul- ture.

nous Voulons ! gagneR les Batailles démocRatiques et électoRales

après dix ans de «réformes» destructrices, nous ne nous satisferons pas d'une alternance gestionnaire sans perspectives et sans réponse réelle aux urgences. bien que critique sur l'élection présidentielle, EELV doit présenter un-e candidat-e incarnant l’écologie politique. il ou elle doit représenter le paradigme écologique, dans une société du droit, de la justice sociale et envi- ronnementale, en rupture avec le sarkozysme et le libé- ralisme économique. nous voulons ! une désignation démocratique aux règles claires et transparentes. pour les législatives, nous favoriserons le rassemblement des forces partageant les principales propositions des écologistes, sans tête à tête ni exclusive. La constitution d’un groupe parlementaire sans être une fin en soi est une exigence qui doit avoir une cohérence politique et

éthique. c’est pourquoi l’accord de gouvernement que nous souhaitons doit reposer sur l'autonomie contrac- tuelle. et concilier des mesures d’urgence et des réformes structurelles pour transformer notre modèle de société:

- sortie programmée du nucléaire civil et militaire à l’horizon 2030 (fermeture immédiate de fessenheim et arrêt de l'EpR et d'itER)

- moratoire sur les LgV et projets d’autoroutes

- instauration d'une Vie République parlementaire avec scrutins proportionnels, un statut de l'élu-e et plus de transparence pour lutter contre les lobbys et l'oligarchie financière

- nouvelle réforme territoriale régionaliste, abrogation des lois sécuritaires (dont Loppsi), renforcement des libertés individuelles

- accroissement des moyens de fonctionnement de l'Etat, remise en cause de la Rgpp

- égalité des droits sociaux et civiques pour tous ceux qui habitent en france

- régularisation des sans-papiers, refonte du code des étrangers

- lutte contre les discriminations placée au cœur des politiques publiques

- accès pour toutes et tous aux droits fondamentaux:

- à la santé et à une vie saine, notamment pour les plus fragiles et précaires, jeunes et étrangers

- au logement: construction d'un million de logements écologiques, décents et économes, plan de maîtrise des loyers et des charges, développement de l'habitat «libre», collectif et intergénérationnel…

- réduction du temps de travail, 32 heures sans baisse des bas revenus, démocratisation de l'entreprise, abro- gation de la loi Woerth sur les retraites et débat citoyen traitant aussi des différents temps de la vie, instauration d’un revenu universel et d’un revenu maximal, fin des inégalités salariales entre femmes et hommes

- création d'un service public gratuit et universel de l'édu- cation (dont petite enfance), réforme de l'éducation et de la formation pour construire une citoyenneté active

suite page suivante

s

motions d’orientation

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

36

- encadrement des stages: la jeunesse ne doit pas être la variable d'ajustement des entreprises - transformation écologique et décarbonation de la société et de l'économie, interdiction des ogM et soutien à l’agriculture biologique - création de pôles publics coopératifs financiers; contrôle des flux financiers du secteur bancaire

nous voulons ! un accord électoral lié à un accord programmatique, sinon la possibilité d’une participation critique à une majorité parlementaire sans présence au gouvernement devrait être posée aux militant-es. notre collaboration sera évaluée chaque année par une confé- rence nationale avec les syndicats, les associations, les mouvements sociaux et notre mouvement.

Les choix que nous ferons, en réponse à la crise globale, devront concilier une forte exigence programmatique envers nos partenaires potentiels et le refus d’un fonc- tionnement interne oligarchique, coupé des militant-es. La période qui s’ouvre est déterminante.

le RenouVeau de l'écologie né aVec eelV doit RentReR dans sa deuxième Phase!

éthiques, autonomes, radicaux, féministes, alter- mondialistes, démocrates, pragmatiques, nous voulons au sein d’eelV, un pôle audacieux, pérenne et innovant, un nouveau souffle pour l’écologie politique ! n

contact : envie@awal.listes.vox.coop jérôme gleizes : 06 24 26 73 25 jacques Boutault : 06 77 02 71 37

http://envie-eelv.org

: 06 24 26 73 25 jacques Boutault : 06 77 02 71 37 http://envie-eelv.org suite

suite page suivante

s

signatures

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

37

SIGNATURES

ALSACE

ACKERMANN PIERRE, AULLEN PHILIPPE, CADIOU MICHEL, CHARVY AMAURY, DEBEIRE PHILIPPE, FRANÇOIS HÉLÈNE, GUEDRA SÉVERINE, GUEDRA VÉRONIQUE, HILBERT MATTHIEU, REITH-BERKANI VÉRONIQUE, SCHAEFFER ANDRÉ, SONZOGNI DJAMILA, SONZOGNI GÉRARD, SONZOGNI TAOS, STOLL ANNIE, STOLL HENRI, TAVERNIER FRANÇOIS, UMHAUER GHISLAINE, WEISS CHRISTIAN, WEISSENBACHER MICHEL

AQUITAINE

BLANCHARD DOMINIQUE, BOURGOIS PASCAL, CAPELLE JEAN-CLAUDE, COMBRES MARYSE, COQUILLARD CORINE, EVRARD MICHEL, FAULIAU CHRISTIAN, FEUILLAS LIONEL, FORMAGGIO GÉRARD, JOLY JEAN-PAUL, KLOBOUKOFF MICHEL, LASAYGUES MARC, LOUGNON-SAMEL MARTINE, MINNAERT ANNICK, NARDUCCI MARIE, PELLARD VINCENT, REFFAY DOMINIQUE, SALANE PIERRE, SENDIN JACQUOTTE, SEVE MARC, SIMON MARC, SVAHN XAVIER, TEULE MIREILLE, ZANARDO ALAIN

AUVERGNE

ALEXANDRE ARNAUD, BLAIZE JACQUES, BROUSSE ELIANE, FOURVEL-PELLETIER HÉLÈNE, GEOFFRIAU ARIEL, GIRARD ROGER, LEVET HÉLÈNE, PETIT-BELOUIN MARIE-CHRISTINE, ROUCAN LIONEL

BASSE NORMANDIE

BOULARD DOMINIQUE, GRUENAIS ALAIN, HAMON MICHEL, HAMON MONIQUE, HENRY GUILLAUME, LE MAULF NOELLE, LE MOUX MICHEL, LOWY ELISE, LOWY PAUL, MAILLARD MARIE-CHRISTINE, POTHIER BERNARD, YEM RAPHAËL

BOURGOGNE

ARTAZ JÉRÔME, BEAUPLET MICHÈLE, BOUDET CHRISTOPHE, BOURGADE CLAUDE, DHOUKAR CHANTAL, ESCHMANN NICOLE, FERRIER PASCALE, GRAFEUILLE GUY, LAOUES MOURAD, LEFEBVRE ANDRÉ, LOTTEAU FRANÇOIS, MALLARD CLAIRE, MOUREY ERIC, PHELIPPEAU LAURENT, ROLLAND-REMY MYLÈNE, SCHMITT PHILIPPE, VAUGON PIERRICK

BRETAGNE

BALLON JUSTINE, BORVON GÉRARD, BROUXEL FRANÇOISE, CAILLET ANNE, CALVEZ PATRICK, CREAC'H YOUENN, DENES OLWEN, DEVAL MAGALI, FLIPO KENNETH, FOUCHER NICOLAS, GAUGAIN ASTRID, GREGOIRE JÉRÔME, LE BOULICAUT JOCELYNE, LE POHON JEAN-PAUL, MARECHAL GILLES, MAUDET NORBERT, RAUDE SOLÈNE, REBILLON ROMAIN, ROUGIER GAËLLE, SAUVAGE YVES, SILORET MARTIN, THEURIER MATTHIEU, WINCKLER CHRISTOPHE

CENTRE

DUTHU MARIE-FRANÇOISE, LABES CHRISTIAN, LE COROLLER GAËL, LÉNIAR ROLAND, ROBINE PIERRE-EDOUARD, TERY ARNAUD, TERY-VERBE ALIX, THIOLLET FRANÇOIS

CHAMPAGNE ARDENNE

MURGIER HERVÉ

CORSE

EMMANUELLI PIERRE-ANDRE, FAUCONNIER DENIS, GRAZIANI JEAN, TOMASINI JOËLLE

ETRANGER

BRASIER PIERRE-JEAN, DE FABRITUS LOIC, GALL ERIC, KERNALEGENN TUDI, MJATI ZINE- EDDINE, SUPIOT FRÉDÉRIC

FRANCHE COMTÉ

GONTHIER NICOLAS, MANDIL FRANÇOIS, POULIN ANTHONY, PRUDHOMME-AHONDEME CÉCILE

HAUTE NORMANDIE ILE DE FRANCE

ABED NOUR-EDDINE, AGIER-CABANES ISABELLE, AHARDANE NASSER, AOUSTIN MARIE, AUBRY ELISE, AUGE GENEVIEVE, AYARI YASSINE, BAYOU JULIEN, BÉCHU MATHIEU, BÉNARD GILLES, BENHMAD SAÏDA, BENJELLOUN BADIA, BERLY DAVID, BERNARD STÉPHANE, BICEP JEAN-JACOB, BLONDET JOSIANE, BONNET JULIEN, BONNIN MARCEL, BONNIN SIMONE, BOSC BERNARD, BOUAZZA-ALHAUARI LATIFA, BOUMEDIENE-THIERY ALIMA, BOUTAULT JACQUES, BURETTE DANIEL, CHAGNEAU YVES, CHAGNY JEAN, CHAGNY SUZANNE, CHAMBENOIT ERIC, CHANE-ALUNE JEAN-PIERRE, CHAPRON CLAUDE, COUMEL LAURENT, DAS-NEVES-BICHO LEA, DE RUGY ANNE, DELASSUS ADRIEN, DENTAL MONIQUE, DEROUICHE HAMID, DJABALLAH OUASSILA, DOMERGUE MANUEL, DOUIDI RACHID, DREANO BERNARD, DUBARRY VÉRONIQUE, DURANTON JANINE, FASSI-FIHRI HICHAM, FAUGERON CORINE, FLEURY EMILIE, FONTAINE MARIE, FOURLON KARINE, FOURNIER DANIELLE, FREMION YVES, GALLAIS-SÉRÉZAL ANNE-CLAIRE, GALLAND FRANÇOISE, GAMBIER JEAN-MICHEL, GIRAULT JEAN-PIERRE, GIRY THOMAS, GLEIZES JÉRÔME, GROVER CLAIRE, GUADI EL-MEHDI, GUENIN JACQUELINE, GUERBER RÉMI, GUERBERT CHRISTIAN, HEDDI KARIM, HEDREUL ÉRIK, HERNANDEZ-SALINAS JÉSUS, HERVE NICOLAS, IHTAJJA LAHASSAN, JAQUEMET THOMAS, JOURDAIN LAURENT, JOXE CÉCILIA, JOYEUX BENJAMIN, JUMEAUX WANDRILLE, KIEFE FRANÇOISE, LAAOUINA KARIMA, LACHAIZE JONATHAN, LAFONT JEAN, LAGUNE DOMINIQUE, LAHMER ANNIE, LAHNA ZOUHAIR, LAIZÉ BERNARD, LANGLET PHILIPPE, LARKECHE MESSAOUD, LASSOUED ZINE, LAURENT VINCENT, LE ROY ALICE, LE ROY CYRIL, LEBRANCHU MARTINE, LEBRETON ANDRÉ, LECLERC ALAIN, LEKIN SYLVIE, LEMAIRE GILLES, LENTAIGNE MARIE-GENEVIÈVE, LUANGPRASEUTH DOMINIQUE, MADELINE VINCENT, MANDEL RENAUD, MARTINI LUCIA, MAUREL JEAN-PAUL, MAZANDARANI YEGAN, MEKRI SABRI, MILLOT PATRICIA, MINNAERT PIERRE, NAVIAUX CATHERINE, NÉHÉMIE BÉATRICE, OBERRIEDER GILLES, PELISSIER-BRUNO FLORENCE, PERAY OLIVIER, PEURIERE GÉRARD, PIGNOT SONIA, POPESCU ALIN, POULIZAC MARIE-FRANCE, PRISER MICHÈLE, RATZEL-TOGO CHRISTINE, REMOND DENIS, REZNIK CLAUDE, RIVRET SERGE, SAHRAOUI ATIKA, SEGUIN-BROCHARD JOËL, SEIGNAN GILLES, STAMBOULI JACQUES, STAMBOULI MYLÈNE, STOEBER PIERRE, TAUTOU MARC, TRAINOIR GÉRARD, VEILLARD MICHEL, VICHERAT PHILIPPE, VON-GASTROW STÉPHANE, VUITTON PATRICK, ZEMOR MICHÈLE

LANGUEDOC ROUSSILLON

BERRUTTO JEAN-PIERRE, LANCRY JEAN-PIERRE, LUTZ CLAIRE

ALAMARTINE FRANÇOISE, ANDRIEU-BONNET DOMINIQUE, BENBAKIR ABDEL, BENSON CLAUDE-MARIE, BERNARD BÉATRICE, BETTENCOURT DELPHIN, BEZERT JEAN-LOUIS, BONNAUD CHRISTOPHE, BOUCARUT LAURENT, BOYER PIERRE, CAIRE DIDIER, CHAMSON DANIEL, CHARDONNEAU DOMINIQUE, CHASSELOUP ALAIN, CHAZE PIERRE-MARIE, CHOFFAT CATHERINE, CHOFFAT FRANÇOIS, COPEL FLORENCE, DACHEUX PIERRE-YVES, DURAND- BURGAT RICHARD, FLEURY JEAN, GARLENC CHRISTIAN, GIZARD AGNÈS, GOURBEAULT DAVID, HORDE MAURICE, JOURDAN MARTIAL, LEHO GESQUIERE MICHÈLE, MATTERA MARIE-

suite page suivante

signatures

D

Europe Écologie Les Verts Congrès décentralisé Dimanche 29 mai 2011

EnViE !

L’écoLogiE quE nous VouLons,

inVEntons-La EnsEMbLE !

38

THÉRÈSE, MERCIER MARIE-PIERRE, MORLOT LYDIA, PARISSIER BRUNO, PASTOR SILVAIN, PRADES CHRISTIAN, QUENISSET ANNE-MARIE, RAFFIN JEAN-MARC, RAVET MICHEL, SALVADOR VIDA, SOULET ANNE, THIEBAUT-BOUTHOORN GENEVIEVE, VALNET BERNARD- ANGE, VEILLERETTE ODILE, VICTORIA AUGUSTE

LIMOUSIN

LE ROUX MICHEL, TEYSSENDIER LAURENT

LORRAINE

ACHOUR PIERRE, BILLON SERGE, CHRISTOPHE PIERRE, GLAUDEL MARIE FRANCE, HERBUVAUX VINCENT, L'HOTE SEBASTIEN, LARIBI BENAZOUZ, LEBLAN BRIGITTE, POIREL DAMIEN, PONCELET PHILIPPE, RONGA DOMINIQUE, WETZEL RENÉ

MIDI PYRÉNÉES

CHARLES DANIÈLLE, SCHLUMPF THIERRY, SEIGLE-VATTE MARIE-CÉCILE, YVERT BERNARD

NORD PAS-DE-CALAIS

BERNARD PHILIPPE, BUQUET MARTIAL, COMPERE BENEDICTE, COMPERE DANIEL, COUSIN ALEXANDRE, DANVERT AURELIEN, DE CONINCK CÉCILE, DUCROQUET FRANÇOIS, EL-KOSTITI HAMZA, GUIHARD VIVIEN, HUYGHE PIERRE-JOCELYN, LAVENNE YANNICK, LEROY-MIELLET PASCALE, POULTRENIEZ ENZO, RENARD CHARLOTTE, RIMBERT ANNETTE, SACCHETTI CLAUDINE, VANHERSECKE PHILIPPE

PAYS DE LA LOIRE

ALLAIRE MARIE-ELISABETH, BOURDON MIREILLE, CORMERAIS ALBAN, CORMERAIS-DUPRÉ PATRICIA, ESTAY DANIELLE, FLAUJAT ESTELLE, GAONACH H-GILDAS, NICOLAS FRANÇOIS, PRADIER THIERRY, TRICHET-ALLAIRE SARAH

PICARDIE POITOU CHARENTES

BORDE JEAN-SEBASTIEN, CHEVALIER ANNE-LAURE, LAGALLE MAXENCE, TRILLON DANIEL, VALERO ANTOINE

PROVENCE ALPES CÔTE d’AZUR

AGULLO OLIVIER, ALBERIGO JEAN-CLAUDE, BEAUJARD CLAUDE, BONNAUD ERIK, BORDIN MARIE-CHRISTINE, BORDIN ROBERT, BOULTAREAU CHRISTIAN, CAMARD SOPHIE, DEL- PERUGIA BRIGITTE, FAUCHE CHRISTINE, FAUCHE JEAN-LUC, FELIZIA JEAN-LAURENT, GAGO ROBERT, GAMOT JEAN-CLAUDE, GRANDJEAN DENIS, GRANGIER ELYANE, IMBERT-VIER SIMON, LAUVERGNAS MONIQUE, MEUNIER JEANNE, MOUTTET CHANTAL, MUSSI PHILIPPE, OCANA-DORADO CORINNE, OCANA-DORADO PIERRE, OLIVIER DANIELLE, OLIVIER JACQUES, OLIVIER MATTHIEU, OLIVIER MICHEL, PEYRON JEAN-LOUIS, PITRAT COLIN, REVERDITO DENISE, SANDEL CHRISTINE, UCA SATI, ZAIDAT MOHAMED

RÉUNION

BOURGEON BRUNO, BUSSER ALAIN, DENYS THIERRY, HUGUET CLÉMENT, RADAKICHENIN- MINATCHY NILA, TAGLIAFERRI JEAN-MARC

RHÔNE ALPES

SELMANI MERIEM, STEUPERAERT EMMANUELLE

ALIBERT SERGE, BENFERHAT AHMED, BENNASR SABRA, BONNETON MICHÈLE, BONY CATHERINE, BURAK ZIHNI, CAN MUHAMET, COLLARD JACQUELINE, DELOIRE BRUNO, DEVE MOHAMED, DURSUN MUHAMMET, EKER HATICE, EKER YASAR, GALAUDIER CÉLINE, GARNIER CHRISTINE, GIAVELLI RÉMI, GIRISIT ZAFER, GONDRAND MONIQUE, GUDUL YASIN, KAKILLI

LUCIE, KARAKUS PERRINE, KAYGISIZ DAVID, KDHIR MONCEF, KELLER OLIVIER, LERAS GÉRARD, MARQUET JEAN-LUC, MEJRI RAFIK, MEJRI ZOHRA, MINNAERT JACQUES, MINNAERT JEAN, MOREIRA VERONIQUE, MUNARI DOMINIQUE, OMRI ACHRAF, ORAN-MARTZ SIRMA, OTTOGALLI MARC, OZKAYA AYSE, OZKAYA FARUK, OZMUS IDRIS, OZTURK NIYAZI, PLANEL HÉLÈNE, POTIER CHARLES, RIGUET PIERRE, SECEN RUFI, SMAGGHE BERNARD, TOPAKKAYA GUL, TRAYNARD MARIE-THERESE, UCA ELVAN, UCA GAZI, VIALLON CÉCILE, WILSON MICHEL, YILDIRIM AYNER, YILDIRIM VEYIS, YILMAZ MUHAMET, YOGANANTHAN MUTTIAH

SAVOIE

BIARD-MORICE ANNE-MARIE, BLANC EMMANUELLE, BLANC JEAN, BURNET JEAN-PIERRE, COULOMBEL ALAIN, DUPASSIEUX THIERRY, JUILLET BERNARD, MAROUZÉ OLIVIER, METZ MAURICE, MOCCOZET LAURENT, POSIERE MARC, POUSSARD RENÉE

BERNARD, MAROUZÉ OLIVIER, METZ MAURICE, MOCCOZET LAURENT, POSIERE MARC, POUSSARD RENÉE texte soumis au vote •

avis

39

39 AVIS DU CONSEIL STATUTAIRE aVis a-11-04-01 Considérant la décision CFT-11-053 du Conseil Fédéral Transitoire des

AVIS DU CONSEIL STATUTAIRE

aVis a-11-04-01

Considérant la décision CFT-11-053 du Conseil Fédéral Transitoire des 2 et 3 avril 2011 invitant "le Conseil statutaire à suivre l'ensemble du pro- cessus du Congrès, en particulier les conditions d'éligibilité au Bureau exécutif et au Conseil fédéral, et à donner son avis au Bureau exécutif dès qu'il en ressent le besoin”.

Deux membres du Conseil statutaire ont assisté le mardi 26 avril 2011 à la réception des listes de candidatures au Bureau exécutif, listes associées aux quatre motions d'orientation présentées, suite aux décisions D-11- 04-03 et D-11-04-04.

Le Conseil statutaire, réuni le 27 avril 2011, le quorum étant atteint, fait les constatations suivantes :

1) Constitution des listes

- L'alternance paritaire femmes- hommes a été observée pour l'éta- blissement des listes, cette alternance devra être maintenue pour la com- position du Bureau exécutif au fur et à mesure du dépouillement selon la règle rappelée en annexe du compte-rendu du Conseil fédéral transitoire des 29 et 30 janvier 2011.

- La proportion d'un quart de parle- mentaires nationaux ou européens était respectée.

- La proportion d’un tiers d’adhérents issus d’une même région était res- pectée.

2) Conditions de candidature

Les conditions nécessaires pour va- lider les candidatures sont la qualité d’adhérent-e, le quitus financier (adhésion et reversements d' élu-e-s) et l’observation des règles de limita- tion de mandats internes et externes.

3) Qualité d’adhérent-e :

Toutes les candidatures ont été pré- sentées par des adhérent-e-s.s

4) Quitus financier

Le quitus financier dans un délai de 24 heures (décision CFT 11-018) doit être donné par les personnes en charge de la trésorerie au niveau concerné : national pour les élu/es nationaux et les élu/es au parlement européen et régional pour les autres élu/es aucun quitus financier n'a été fourni pour

- Cohn-Bendit ,

- Laurence Vichnievsky

5) Cumul des mandats

Un cumul avéré prohibant une can- didature semble être le cas pour Sté- phane Gatignon, actuellement maire d'une ville de plus de 20 000 habitants

(4 points) et conseiller régional (3 points).

6) Validation des listes

La liste "ENVIE" peut être validée, sous réserve de vérifications a pos- teriori.

La liste Maintenant ! l'écologie ! peut être validée, sous réserve de vérifi- cations a posteriori.

Liste Objectif Terre peut être validée, sous réserve de vérifications a pos- teriori.

Liste Construire l'écologie pour toutes et pour tous :

il manque encore les quitus financiers concernant :

Dany Cohn-Bendit , Laurence Vichnievsky ,

Stéphane Gatignon semble être toujours en situation de cumul de mandats.

texte non soumis au vote

s

motions ponctuelles

1

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

« REMEttRE La pubLicité à sa pLacE »

40

L e rôle de la publicité a de tout temps été critiqué par les écologistes. sur le fond, elle prône la surconsommation, l'individualisme, l'immédiateté, l'apparence ou le gaspillage. sur la forme, elle s'impose à nous, s'incruste

dans les paysages, dans tous les aspects de la vie collective et pervertit le fonctionnement démocratique. bien au delà des seuls enjeux environnementaux liés au modèle productiviste dont elle est le fer de lance, la pu- blicité a façonné des pans entiers de notre société, depuis la femme objet au culte de la vitesse et de l'ap- parence, en passant par un déséquilibre entre informations d'intérêt général et lobbies privés de quelques uns.

Vouloir remettre la publicité à sa place c'est choisir de la cantonner au rôle qui aurait toujours dû être le sien :

rendre publique mais sans imposer des informations, y compris commerciales. Mais vouloir remettre la publicité à sa place c'est également, dans le contexte actuel, affirmer avec force qu'un autre modèle de société est possible et que d'autres valeurs doivent être privilégiées. Enfin, vouloir remettre la publicité à sa place c'est s'in- terroger de façon transversale sur les grands enjeux auxquels nous devrons faire face dans les années à venir. au travers de cette nouvelle grille de lecture, nous proposons des mesures à mettre en oeuvre et des pistes de réflexion.

liBeRté de RécePtion

La liberté d'expression est un concept constitutionnel fondamental. Le système publicitaire a su habilement le dévoyer pour le transformer en véritable industrie de propagande. son droit corollaire est la liberté de réception. nous le définissons comme le droit pour tous de refuser de se voir infliger un message ou une opinion. il devrait également figurer dans la constitution. L'information doit être accessible pour tous, mais elle ne doit pas être imposée. une démarche volontaire de l'individu souhaitant y accéder est nécessaire. quelques mesures simples découlant de cette notion :

⁃ diminution drastique des formats et densités

de l'affichage publicitaire (révision complète du code de

l'environnement sur ce sujet)

⁃ obligation de recueillir le consentement

explicite préalable des individus pour la distribution de

prospectus (autocollant sur la boîte aux lettres), pour

la création de cookies lors de la navigation sur internet,

pour le démarchage téléphonique et pour l'envoi de messages sur les téléphones portables ou par courrier électronique (création de listes « oui pub »).

indéPendance des seRVices PuBlics

Le financement de services publics par la publicité est une aberration. sous couvert de gratuité, elle abuse les élus pour proposer toujours plus de services en échange d'espaces de diffusion. L'hypocrisie doit cesser. Loin de tomber du ciel, la manne publicitaire est financée par le consommateur. au même titre que la tVa, cet impôt publicitaire est profondément inégalitaire. sa collecte

par des entreprises et sa redistribution très parcellaire,

a discrétion, sur certains projets prive les élus de leur prérogative en matière d'orientation des politiques pu-

bliques. il faut réhabiliter le rôle de l'impôt et rétablir la neutralité des services publics :

⁃ suppression totale de la publicité sur le

service public de l'audiovisuel

⁃ interdiction de la publicité dans et autour

des établissements scolaires (mallettes pédagogiques, manuels scolaires, …)

⁃ réduction drastique de l'affichage publicitaire

dans les transports en commun

⁃ découplage de tous les appels d'offres

publics pour une transparence des coûts (abris bus, vélos en libre service, …)

infoRmation

Plutôt que maniPulation

⁃ interdiction de la publicité télévisée destinée

aux enfants et suppression des publicités lors des pro-

grammes jeunesse

suite page suivante

motions ponctuelles

1

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

« REMEttRE La pubLicité à sa pLacE »

ALAIN, DHOUKAR CHANTAL, GIRAULT GENEVIEVE, GUERET THOMAS, HERVIEU- DURNERIN CATHERINE, LEFEBVRE ANDRÉ, LOTTEAU FRANÇOIS, MOUREY ERIC, NOEL SANDRINE, PAQUAUX BERNARD, PAVIOT EMMANUEL, VAUGON PIERRICK

BRETAGNE

FAURE FRÉDÉRIC, LE MOIGNE CHRISTIAN, SAMUEL CHARLIE

CENTRE

ROBIN MARIE, THIOLLET FRANÇOIS

CHAMPAGNE ARDENNE

BOCQUET VINCENT

ETRANGER

JESTIN PIERRE, SUPIOT FRÉDÉRIC

FRANCHE COMTÉ

CHATELAIN CYRIELLE, MANDIL FRANÇOIS

HAUTE NORMANDIE

LUTZ CLAIRE, VAILLANT FRANÇOIS

ILE DE FRANCE

AOUSTIN MARIE, AUDOUIN LAURENT, AZZARO NICOLE, BALTHAZARD ALAIN, BARRAUD FRANCK, BAUPIN DENIS, BAYOU JULIEN, BLANCHARD LUC, BLONDET JOSIANE, BOSC BERNARD, BOSSE CORINE, BOUGUEN JEAN-MARIE, BOURGAIN CATHERINE, BRETOU CLAIRE, BROSSEL BARTHÉLÉMY, CHADEMONY DANIÈLE, COSSE EMMANUELLE, COUMEL LAURENT, DE OLIVEIRA HELDER, DE RUGY ANNE, DEBARGUE DANIEL, DELCOMBRE FRANÇOIS, DENIS MARC, DENTAL MONIQUE, DESQUILBET JÉRÔME, DEVERCHÈRE FRÉDÉRIC, DOMERGUE MANUEL, DOUCET FRANÇOIS, DUCASSE BENOÎT, FADEIEFF EDWIGE, FAUGERON CORINE, FOURNIER DANIELLE, GALLAIS- SÉRÉZAL ANNE-CLAIRE, GANDAIS-RIOLLET NATALIE, GAZEILLES VINCENT, GUENIN JACQUELINE, GUERBER RÉMI, GUILLERME ELODIE, GUTIEREZ GREGORY, HERVE NICOLAS, JOUVE LOUIS, JOUVE NICOLAS, JULIEN PASCAL, KALOUSDIAN OLIVIER, KIENY MARC, LAIZÉ BERNARD, LAPERROUSAZ MICHELLE, LAURENT VINCENT, LE BOUBENNEC RONAN, LE ROY ALICE, LE ROY CYRIL, LECUYER COLETTE, LOBATO-VALENTIN LUIS, LOUP BERNARD, LOUP MICHÈLE, LUCOT PIERRE, MADELINE VINCENT, MARTIN ALEXIS, MARTINEZ YANN, MINNAERT PIERRE, MONTESSE ALAIN, NENNER CHARLOTTE, PELISSIER-BRUNO FLORENCE, PETIT LAURENT, PICQUENOT QUENTIN, PLACE JEAN-VINCENT, POUJOL ROMAIN, PROFIT PATRICK, PUZIN FRÉDÉRIC, RAIFAUD SYLVAIN, REVALLIER

41

CHLOÉ, RUFET CORINNE, SCOGNAMIGLIO SÉBASTIEN, SIMONPIERI JULIEN, SOULABAILLE FRANÇOIS, SOUYRIS ANNE, STEINBERG FRÉDÉRIC, VACHE JEAN- CLAUDE, VEILLARD MICHEL, WAYAFFE ISABELLE, ZENTELIN JEAN-LOUIS

LANGUEDOC

ROUSSILLON

BOUSQUET CHRISTIAN, MARKOVIC JACQUELINE

LORRAINE

CHRISTOPHE PIERRE, CROLOTTE DENYS, CROLOTTE THOMAS, FAIVRE MARIE- HÉLÈNE, GLAUDEL MARIE FRANCE, PONCELET PHILIPPE

MIDI PYRÉNÉES

BONNEFONT ANNIE, CHARLES DANIÈLLE, GODEFROY ALAIN, NENERT JEAN, RENAUX CATHERINE, RENAUX STÉPHANE, SARRAILH JOCELYNE, SAZ JOSE, SEIGLE-VATTE MARIE- CÉCILE

NORD PAS-DE-CALAIS

AUFFRET JEAN-LOUIS, CASSEZ PRISCILLA, PRADAL CYRILLE

PAYS DE LA LOIRE

ALLAIRE MARIE-ELISABETH, BEAUMERT FRANÇOIS, BRAUD ALEXIS, CLEDER EMMANUEL, DRONET LUDOVIC, GAUBERT BERNADETTE, GOUHIER CATHERINE, GROLLEAU JEAN-PIERRE, HERBRETEAU JEAN-CLAUDE, KERIVEL GENEVIÈVE, LOISON SYLVAIN, NEAU FRÉDÉRIC, NICOLAS FRANÇOIS, RAMPONI DANIEL, RICHARD CAROLE, TRICHET JACQUES, TRICHET- ALLAIRE SARAH

PICARDIE

BAWEDIN VINCENT

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

BORDIN MARIE-CHRISTINE, BORDIN ROBERT, BOŸER GÉRALDINE, CAINAUD MARIE-HÉLÈNE, DUFOUR MARTINE, DUFOUR PIERRE, DUMAS OLIVIER, PEYRON JEAN-LOUIS

RÉUNION

BOHANNE-STEPHEN JOCELYNE, DENYS THIERRY, HUGUET CLÉMENT, RADAKICHENIN-MINATCHY NILA, TAGLIAFERRI JEAN-MARC

RHÔNE ALPES

BONY CATHERINE, BOUHANA ERIC, MINNAERT JEAN

⁃ meilleur encadrement des arguments et

procédés publicitaires (écoblanchiement, stéréotypes

sexistes, marchandisation du corps, …) et création d'une autorité indépendante chargée de la régulation pour tous les supports

⁃ interdiction de l'utilisation des publicités

pour la communication des institutions publiques et ré-

flexion sur la compensation pour la presse par d'autres modes de subventions

⁃ réflexion sur la création d'un service public

d'information commerciale (chaîne de télévision dédiée, annuaires en ligne, lieux publics dédiés à la mise à dis- position de prospectus, …)

imPact enViRonnemental de la PuBlicité

au delà des comportements induits par la publicité,

cette activité génère des pollutions qu'il convient de limiter sérieusement :

⁃ interdiction de l'utilisation d'électricité pour

l'affichage publicitaire (écrans, éclairage, …)

⁃ application du principe pollueur-payeur en

augmentant la taxe sur les prospectus publicitaires

cette thématique est intimement liée au projet écologiste. elle doit donc figurer en bonne place dans notre programme, mais également dans les accords programmatiques avec nos partenaires politiques qui n'ont que trop rarement abordé cette question et encore plus rarement sous le bon angle. n

SIGNATURES

ALSACE

STOECKEL HUGUES

AQUITAINE

BLANCHARD DOMINIQUE, CHAUSSET GÉRARD, COLOCOLOFF CHANTAL,

COLOCOLOFF MICHEL, SVAHN XAVIER, VINCENT BÉRÉNICE

AUVERGNE

BROUSSE ELIANE, FREGONESE BRUNO, GIRARD ROGER, MOLLON AGNÈS, PETIT- BELOUIN MARIE-CHRISTINE

BOURGOGNE

ARTAZ JÉRÔME, BOUDET CHRISTOPHE, COLIN-CORDIER MARIE-CLAUDE, CORDIER

s

motions ponctuelles

2

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

pas dE pRojEt écoLogistE sans pRojEt cuLtuREL !

42

L a galaxie écologiste a depuis 2009 entamé une mue qui nous a rendu plus visibles, plus écoutés par l’ensemble de la population, plus crédibles aussi, concernant la protection de l’environnement, la conversion écologique

de notre économie, la nécessité d’une écologie visant à

la réduction des inégalités sociales et environnemen- tales…

concernant les questions sociétales, les écologistes sont identifiés depuis longtemps dans la lutte pour une re- présentation juste de la diversité de notre société et l’égalité des droits.

pourtant, la montée des idées du front national et sa banalisation dans le discours politique et médiatique doivent nous alerter sur la nécessité de porter plus for- tement la conviction que pour lutter efficacement contre les discours de haine et d’exclusion, nous devons défendre une autre vision de la société, qui travaille à "faire société", à recréer du lien, autour d’un projet commun qui se nourrit de cultures diverses.

nous devons porter un projet qui, pour remettre le citoyen au cœur de la société, lui redonne les moyens d’appréhender le monde de manière critique, qui émancipe chacun et chacune des "à priori", des frontières, et où la mise en commun des richesses, des pratiques et des cul- tures signifie plus de bien-être, plus d’échanges et à terme plus de compréhension mutuelle.

depuis plus de 15 ans, les écologistes développent une pensée spécifique sur les politiques culturelles, qui s’appuie sur les notions de démocratie, de diversité, d’économie sociale et solidaire et d’éducation populaire. La déclaration pour la diversité culturelle de l’unEsco et l’agenda 21 de la culture adopté par cgLu, en sont les piliers. à cela s'ajoutent les combats pour la défense de la liberté d’expression et de création, contre la censure et le "fait du prince". une politique culturelle aujourd'hui ne peut en effet plus être soumise à une

pensée malrussienne, basée sur l’obsession de « l’excellence » et « le rayonnement » de quelques artistes ou intel- lectuels, éclairant et guidant le peuple dans l’obscurité ! Elle ne peut plus être aliénée aux seules lois du marché ou instrumentalisée au service du développement éco- nomique des territoires, au risque de sombrer dans des perspectives stériles et mortifères.

intégrer la culture comme un axe consubstantiel au projet écologiste, c’est la condition sine qua non pour reconquérir la confiance des citoyens et ce vivre- ensemble ébranlé par la mondialisation culturelle. il ne s’agit plus, aujourd’hui, de proposer aux citoyen/nes de simples biens ou moments de consommation culturelle. il nous faut imaginer une politique pour la création et l’action culturelle qui soit inclusive, permettant de bé- néficier d’une éducation artistique dès le plus jeune âge quel que soit le genre ou l'origine, et qui propose à la société dans sa diversité de redevenir acteur du champ culturel. nous pouvons retrouver des moyens pour fa- voriser et amplifier les pratiques amateures, et engager une réflexion pour pérenniser l’emploi culturel, par une réinterrogation positive et partagée des dispositifs de l’intermittence et des droits d’auteurs. nous devons fa- voriser des écosystèmes culturels équilibrés permettant aux émergences artistiques et aux nouvelles pratiques culturelles de s’épanouir, en répartissant plus équitablement les ressources publiques pour la culture.

Les artistes doivent pouvoir retrouver leur place au cœur de la cité, et proposer, à l’issue d’une concertation dans toutes les régions de france, une charte éthique et démocratique refondant les relations entre le Ministère de la culture et les acteurs de la création et de l’action culturelle. notre projet intègre également la défense des langues régionales, la préservation et l’inventaire du patrimoine immatériel, la refonte du service public audiovisuel et la promotion d'une autre vision de l’Europe de la culture qui contribue à une plus grande équité culturelle des territoires, y compris hors de france.

suite page suivante

motions ponctuelles

2

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

pas dE pRojEt écoLogistE sans pRojEt cuLtuREL !

43

En cela, nous devrons porter une véritable réforme ter- ritoriale pour les politiques culturelles et défendre cette compétence de manière obligatoire dans les intercom- munalités et les régions.

c’est sur la base de ce texte, que nous appelons le nouveau bureau exécutif, son/sa secrétaire national/e, le/la candidat/e désigné/e par la primaire écologiste, à s’engager, aux cotés de la commission nationale culture EELV, à défendre et porter le projet culturel des écologistes comme une part indissociable de notre projet politique. nous demandons à celui/celle qui aura la responsabilité de porter les idées écologistes de ne pas considérer la culture comme un simple supplément d’âme ou pourvoyeur de prestigieux membres de comité de soutien, mais bien comme un axe essentiel de la pensée écologiste. nous nous engageons, à proposer des actions, des écrits et des rencontres qui permettent au candidat de mieux appréhender les enjeux liés aux politiques culturelles. n

SIGNATURES

ALSACE

CADIOU MICHEL, DAMBACH DANIELLE

AQUITAINE

DE MARCO MONIQUE, EVRARD MICHEL, PERSILLON YANN, ROSSIGNOL CLÉMENT

AUVERGNE

BEZLI FATIMA, BROUSSE ELIANE, GIRARD ROGER, RONDEPIERRE DANIEL, ROUAIRE NICOLE

BASSE NORMANDIE

BOYER PAUL, BOYER PÉNÉLOPE, CAUCHY PASCALE, CHEHAB SAMIA, COUETTE WILLIAM, GONET PASCAL, LEFEBVRE JULIEN, LOWY PAUL, MARIE MÉLANIE, MAUREL NICOLAS, MAZIERE THOMAS

BOURGOGNE

HERVIEU PHILIPPE, HERVIEU-DURNERIN CATHERINE, ORPHELIN BERNADETTE, PAVIOT EMMANUEL, SEJEAU WILFRID

BRETAGNE

BIGATA STÉPHANE, HERLIC CLAIRE, PERRIN STEPHANE

CENTRE

BEYLER JÉRÔME, ENGELS GILLES, GERBAUD CHANTAL, HERPIN JEAN-SÉBASTIEN, ROSSIGNOL CHRISTOPHE

CHAMPAGNE ARDENNE

LOISELET ERIC

FRANCHE COMTÉ

MANDIL FRANÇOIS, POULIN ANTHONY, PRUDHOMME-AHONDEME CÉCILE

HAUTE NORMANDIE

CORMAND DAVID, LEFORESTIER LAURE

ILE DE FRANCE

AARSSE RODÉRIC, AUGER SUZANNE, BA ABDOUL-HAMETH, BARBIEUX-MOREL JOËLLE, BAUPIN DENIS, BAVAY FRANCINE, BAYART NICOLAS, BEILLARD ANDRÉ, BELLIARD DAVID, BLONDET JOSIANE, BOCK MICHEL, BOUDEREAUX LAURENT, BOUGUEN JEAN-MARIE, CHARLES-BEITZ MICHEL, COQUELIN ERIC, CORIOLLE JEAN-FRANÇOIS, DE LAVILLATTE MARIE-PASCALE, DE SMET SYLVAIN, DELCOMBRE FRANÇOIS, DIEHLMANN FRANÇOISE, DUMESNIL JEAN- LUC, FARBIAZ PATRICK, FOURNIER DANIELLE, FRANÇOIS BASTIEN, FRANJOU PATRICK, GIRAULT SYLVAIN, GUENÉE BERNADETTE, GUILLEMET THIBAUD, HERVE NICOLAS, JOYEUX BENJAMIN, KALOUSDIAN OLIVIER, KERAMANE NABILA, KERAMANE- HAMADACHE INÈS, KERSPERN SYLVAIN, LANGLET PHILIPPE, MADELINE VINCENT, MARTINI LUCIA, MBANZA DAVID, MICHEL AGNÈS, MONTESSE ALAIN, NAVIAUX CATHERINE, PAYS JEAN-JACQUES, PAYS LILIANE, PERSILLON RENAUD, PEYRONEL JEAN-BERNARD, PICARD JACQUES, PIETTRE IVAN, POIZAT VINCENT, POUJOL ROMAIN, PRINS GHISLAINE, PROFIT PATRICK, RABIN DELPHINE, RENARD SOPHIE, RENAULT CÉCILE, REVALLIER CHLOÉ, RIBET CHRISTOPHE, ROUYER MICHEL, RUFET CORINNE, SAS EVA, SCHMID LUCILE, SCHUMANN GÉRALD, SENEE GHISLAINE, SERNE PIERRE, SIMONPIERI JULIEN, SITBON-GOMEZ STÉPHANE, SOUBRA CHRISTIAN, SOULABAILLE FRANÇOIS, SOUYRIS ANNE, SZULZYNGER OLIVIER, TIJOU BRIGITTE, TOQUE-TANNIOU EDWARD, WAYAFFE ISABELLE, WIDMANN MARIANNA, ZABUS PASCAL

LANGUEDOC

ROUSSILLON

BARAIZE FRANCOIS, CASELLES MONICA- GRACIELLA, HOLDRINET JEAN-CLAUDE, MARKOVIC JACQUELINE, MÖRCH DENIS, PANRAY ARTEE, ZLOCH JULIEN

LIMOUSIN

DANO YANN, NORMAND DOMINIQUE, TEYSSENDIER LAURENT

MIDI PYRÉNÉES

BROZIO BRIGITTE, DARIO ISABELLE, GREZE CATHERINE, HANDSCHUTTER SOPHIE, MAURICE ANTOINE, NENERT JEAN,

SANVICENTE CLAUDE, SARRAILH JOCELYNE, SAZ JOSE

NORD PAS-DE-CALAIS

DALEUX LISE, DHELIN VINCENT, VANHERSECKE PHILIPPE

PAYS DE LA LOIRE

BRAUD ALEXIS, BRAUD JEAN-MICHEL, DEBOST ELEN, GAVALLET JEAN- CHRISTOPHE, GUY SAMUEL, LOISON SYLVAIN, MAGNEN JEAN-PHILIPPE, NAIZAIN PATRICK, NARIOO MICHEL, NEAU FRÉDÉRIC, RAMPONI DANIEL, RUAN FRANÇOIS- XAVIER, TALLIO JEAN-FRANÇOIS, TRICHET-ALLAIRE DOMINIQUE, TRICHET- ALLAIRE SARAH

PICARDIE

GUILLEMIN BRUNO, GUILLEMIN CHRISTINE

POITOU CHARENTES

BRION YVES, WAGNER KRISTINA

PROVENCE ALPES CÔTE d’AZUR

AUVERGNE JEAN-FRANÇOIS, BOUSQUET ANNE, CAMARD SOPHIE, CHEMLA PHILIPPE, DUMAS OLIVIER, GAGO ROBERT, IKRELEF GILLES, REVERSAT ANDRÉE, RICHARD-COCHET HERVÉ,-DIT-FERDINAND, SIF AICHA

RÉUNION

HUGUET CLÉMENT, POMEZ CHRISTOPHE

RHÔNE ALPES

ALIN CHRISTIAN, BAKHA ALLAOUA, BALMAIN HENRI, BELKHIRAT ERIC, BONNIEL JACQUES, BONNIEL-CHALIER PASCALE, CHICH GEORGES, COLIN CLAUDE, COMTE ROLAND, DELBOS-CORFIELD GWENDOLINE, DOUADY GUILLAUME, DURIEUX YVES, FANTON MARIE- FRANCELINE, FRANCONIE TEO, FREY MICHEL, GAPENNE CELINE, GARNIER CHRISTINE, GAY VINCENT, HERBERTZ CATHERINE, KERLAN CHANTAL, LEROY LUC, MEIRIEU PHILIPPE, MOREL MAURICE, ODIARD PATRICK, OUDJAOUDI MARYSE, PONCET RAYMONDE, PONCET-JEANNE MARIE, SCHNEIDER JEAN-FRANCOIS

SAVOIE

CUSEY ALEXANDRA

s

motions ponctuelles

3

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE La coopéRatiVE écoLogistE

44

L es signataires de cette motion considèrent que l’espace ouvert par la création d’EELV ne pourra se concrétiser qu’à travers la construction d’une coopérative écologiste, distincte formellement et juridiquement du

parti, dotée de moyens propres, agissant en liaison avec

EELV mais de manière autonome dans la société.

si les membres individuels de la coopérative écologiste ont la capacité de participer aux primaires d’EELV, et à l’élaboration et aux choix d’EELV concernant le projet et le programme, la tâche principale de la coopérative écologiste n’est pas de se transformer en contre-parti, mais réside dans la mutualisation des pratiques sociétales à caractère écologiste, sociale et culturel, l’enracinement des idées écologistes sur le terrain , la conquête d’une majorité culturelle, la construction de passerelles avec le mouvement social et la société civile sous toutes ses formes.

Les trois principaux objectifs de la coopérative écologiste sont :

- développer la sensibilisation à la transition écologique notamment face aux chocs énergétiques, pétrolier et nucléaire, au dérèglement climatique et démontrer la validité pratique des solutions alternatives proposées par l’écologie politique aux différents échelons ;

- animer la mobilisation citoyenne et tisser un réseau de partenariats multiples avec les groupes, collectifs, mouvements, associations… qui constituent le peuple écologiste. ces liens passent à la fois par le dialogue, l’initiative commune mais aussi par des formes struc- turelles (convention de partenariat, constitutions de Maisons de l’écologie, parlements territoriaux, états généraux de l’Emploi) ;

- intervenir dans des secteurs de la société où la présence et les idées de l’écologie politique sont encore les plus faibles et les plus minoritaires (quartiers

populaires, zones périurbaines désindustrialisées, monde rural en voie de désertifications) et dans des couches sociales (seniors, jeunes, pME, syndicalistes …)

Le congrès de EELV des 4 et 5 juin 2011

considérant :

- que la finalité première du réseau coopératif est de rassembler et de fédérer les citoyen-nes qui refusent de s’engager dans les partis politiques et autres struc- tures partisanes alors même qu’ils veulent participer aux débats publics ;

- que cette double exigence impose le respect de l’au- tonomie, d’une grande souplesse et d’une ouverture dans le fonctionnement de la coopérative écologiste ;

- que cette coopérative doit favoriser l’émergence de paroles, de propositions dans un cadre libre et collectif, développer une culture du projet et permettre de dé- passer le cadre étanche de la séparation traditionnelle entre partis/ ong/ associations/ syndicats ;

- que la coopérative, organisée sous forme de réseau, doit assumer des tâches d’un mouvement hors du cadre électoral : éducation populaire à l’écologie, sen- sibilisation, formes nouvelles d’interventions politiques et sociales, formation, coproduction programma- tique… ;

- que le réseau doit être le lieu central de structuration du « peuple de l’écologie » ;

décide que les instances d’EELV mettront tout en œuvre pour :

1) définir la feuille de route de constitution du Réseau coopératif autour des points suivants :

définition du principe de l’autonomie du réseau, des rôles du coopérateur-ice (droits et devoirs), des tâches du réseau, du rôle de l’agora, notamment dans le cadre des journées d’été d’EELV ;

suite page suivante

motions ponctuelles

3

Europe Écologie Les Verts • Congrès décentralisé • Dimanche 29 mai 2011

constRuiRE La coopéRatiVE écoLogistE

)

SIGNATURES

ALSACE

FERNIQUE JACQUES, SENGER DAMIEN

AQUITAINE

CASSOU-SCHOTTE SYLVIE, CURVALE LAURE, GREZES JEAN-FRANÇOIS, PERSILLON YANN, ROSSIGNOL CLÉMENT, VINCENT BÉRÉNICE

AUVERGNE

AUROI DANIELLE, BABIAN-LHERMET ANNE, CHAMBEAU JEAN, GABORIAU-CHAMBEAU ANNE-MARIE, RONDEPIERRE DANIEL

BASSE NORMANDIE

DAUVIN BÉRENGÈRE, DILASSER GEORGES, HERMILLY JULIEN

BOURGOGNE

COLIN-CORDIER MARIE-CLAUDE

BRETAGNE

CAREIL BENOÎT

CENTRE

BOURCE JEAN-LOUIS, DAVID PATRICE- CHRISTIAN, HERPIN JEAN-SÉBASTIEN, MARZOUKI ABDERRAHMANE, ROSSIGNOL CHRISTOPHE

CHAMPAGNE ARDENNE

GAVIGNET SEBASTIEN, LOISELET ERIC, WIPPLER THIERRY

HAUTE NORMANDIE

BLAVETTE GUILLAUME, CORMAND DAVID, TALEB CLAUDE, TRANCHARD STÉPHANIE

ILE DE FRANCE

AARSSE RODÉRIC, ARCHIMBAUD ALINE, AUDOUIN LAURENT, AZOUG NADIA, BADINA FRÉDÉRIC, BADINA PHILIPPE, BALDIT MAXIME, BAUPIN DENIS, BELLIARD DAVID, BERANGER ALIX, BOCK MICHEL, CONTASSOT YVES, COQUELIN ERIC, COSSE EMMANUELLE, DE MASSOL DE REBETZ FLORENCE, DELPEYROU DIDIER, DUMESNIL JEAN-LUC, FARBIAZ PATRICK, GASSIN HÉLÉNE, GUERIN SERGE, KERAMANE NABILA, KERAMANE-HAMADACHE INÈS, LE NAOUR LOÏC, LEBEAU PHILIPPE, LECUYER COLETTE, LEGROS BENOIT, MONOD CLAIRE, PORTUGAL MARIA, RUFET CORINNE, SAS EVA, SAWICKI NICOLAS, SERNE PIERRE, SIMONPIERI JULIEN, SITBON-GOMEZ STÉPHANE, SOHIER SARA, SOULABAILLE FRANÇOIS, VOTIER VIRGINIE, ZABUS PASCAL

45

LANGUEDOC ROUSSILLON BERRIN SYLVIE, BIGORRE JEAN, BOURREL CHRISTELLE, BOURREL NADINE, BOUSQUET CHRISTIAN, COCHARD EMMANUEL, CODOGNES JEAN, COUSTELLIE ROSE- MARIE, DAUDICOURT KARINE, DUMAS MICHEL, DUPONT LAURENT, FERRER MONIQUE, HUETTE FRANCK, LANGEVINE AGNES, MINGO KATIA, PANRAY ARTEE, PARASSOLS FATIMA, PARASSOLS FRANÇOIS, RICHOU ALAIN

LIMOUSIN

MIGNOT FLORENT

LORRAINE

BONORIS EDITH

MIDI PYRÉNÉES

BIGOT XAVIER, BROZIO BRIGITTE, GODEC RÉGIS, MAURICE ANTOINE, MEIFFREN ISABELLE, POUSSE DENIS, SANVICENTE CLAUDE, SARRAILH JOCELYNE, SARRAILH MICHEL, SAUVAIRE GEORGETTE

NORD PAS-DE-CALAIS

CASSEZ PRISCILLA, LECAILLE JULIEN, RAVAUX SERGE

PAYS DE LA LOIRE

MAGNEN JEAN-PHILIPPE, NAIZAIN PATRICK, NARIOO MICHEL

POITOU CHARENTES

COLLON JEAN

PROVENCE ALPES CÔTE d’AZUR

CAINAUD MARIE-HÉLÈNE, DERBEZ BERNARD, PETIT JEAN-YVES

RÉUNION

DENYS THIERRY, POMEZ CHRISTOPHE

RHÔNE ALPES

BALMAIN HENRI, CHEVENIER JEAN- PATRICK, COSSON MONIQUE, DUCHESNE MAURICE, FAHARIDINE SOUDJAY, MEIRIEU PHILIPPE, MERIAUX PIERRE, MOREL MAURICE, PONCET RAYMONDE, ROUSTAN GAËL

SAVOIE

ASTORG FRANÇOIS, CRONIER DOMINIQUE, ESCALE MICHEL, LEWANDOWSKI MARTINE

2) Permettre au réseau de s’organiser en conci- liant le double impératif du respect du principe d’autonomie et celui de la communauté d’objectifs avec eelV ;

Le rôle des délégués nationaux, et régionaux représentés aux bE, cf, cpR, consiste ainsi à :

- faire remonter et mutualiser les expériences de bases

sur l’expérimentation des nouvelles formes de pratiques (parlements territoriaux de l’écologie, réseau des éco- syndicalistes, Maisons de l’écologie) ou d’organisation (tirage au sort, conférences de consensus, conseil des

sages

;

- produire un modèle de conventions d’objectifs et de partenariat avec les associations , les mouvements ;

- organiser la communication autour de la coopérative écologiste : documents interne au réseau social, moyens internet (Webradio et télé, facebook…), boutique du réseau ;

3) soutenir les initiatives nationales que la coopérative Ecologiste mettra en œuvre, telles que :

- Mise en place d’une université populaire de l’écologie, en lien avec la fondation ;