Vous êtes sur la page 1sur 125

RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Table des matières


LISTE DES ACRONYMES ................................................................................................................................... 4
REMERCIEMENTS .............................................................................................................................................. 5
SERMENT D’HIPPOCRATE ................................................................................................................................ 6
I-OBJECTIFS ......................................................................................................................................................... 7

1- OBJECTIF GENERAL .................................................................................................................................................. 7


2- OBJECTIFS SPECIFIQUES ............................................................................................................................................ 7
II-PRESENTATION DU LIEU DE STAGE .......................................................................................................... 8
1) LE DISTRICT DE SANTE DE GAROUA I .......................................................................................................................
8 a. Géographie physique et
humaine ........................................................................................................................ 8
b) Organisation sanitaire ......................................................................................................................................
11 2) HOPITAL REGIONAL DE
GAROUA ............................................................................................................................ 13 a. Présentation de
l’hôpital régional de Garoua................................................................................................... 13
b) Organisation administrative ............................................................................................................................. 18
ORGANIGRAMME DE L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA .........................................................................
20 c)
Problèmes .......................................................................................................................................................... 21
B- LES PROGRAMMES DE SOINS DE SANTE DU DISTRICT ........................................................................... 21
I -LA SANTE MATERNELLE ET INFANTILE .................................................................................................................... 21
II- PREVENTION ET CONTROLE DES MALADIES ENDEMIQUES ...................................................................................... 22
III- PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME ............................................................. 22
IV- PROHRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE ...................................................... 22
V- PROGHRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE VIH SIDA ................................................................. 22
C- CAUSES PRINCIPALES DE MORBIDITE ET DE MORTALITE DANS LE DISTRICT ................................. 23
III-ACTIVITES MENEES PAR LES ETUDIANTS ........................................................................................... 24
A-MEDECINE HOSPITALIERE ....................................................................................................................................... 24
B-ACTIVITES DE SANTE PUBLIQUE .................................................................................................................. 26
IV-STATISTIQUE DES ACTIVITES MENEES AU SEIN DE L’HRG EN 2018-2019 ..................................... 27
1) CONSULTATIONS .............................................................................................................................................. 27
I. SERVICE DES URGENCES ................................................................................................................................. 27
2) SERVICE DE MEDECINE INTERNE ................................................................................................................. 29
3) HAUT STANDING ............................................................................................................................................... 31
4) SERVICE DE REANIMATON MEDICALE........................................................................................................ 33

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

5) SERVICE DE GYNECOLOGIE ........................................................................................................................... 35


6) SERVICE DE CHIRURGIE .................................................................................................................................. 36
7) SERVICE DE PEDIATRIE ................................................................................................................................... 38
V- RECHERCHE OPERATIONNELLE ........................................................................................................................... 51
INTRODUCTION ..................................................................................................................................................... 51
1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION ....................................................................................................................... 51
2- OBJECTIFS ........................................................................................................................................................... 52
3 – METHODOLOGIE .......................................................................................................................................... 52
VI-QUELQUES CAS CLINIQUES ..................................................................................................................... 66
MEDECINE INTERNE ........................................................................................................................................ 66
CAS 1 : IDENTIFICATION ............................................................................................................................................ 66
MR A H, AGE DE 39ANS COMMERÇANT, RESIDANT A ROUNDE , MARIE, MUSULMAN, D’ETHNIE PEULS. ..................... 66
CAS 2 : IDENTIFICATION ............................................................................................................................................. 68
ET CLOPIDOGREL 75MG 1CP/JR RDV DANS 2 SEMAINES ........................................................................................ 71
CAS 3 : IDENTIFICATION ............................................................................................................................................. 71
CAS 4 : IDENTIFICATION (HETERO ANAMNESE) ................................................................................................... 73
CAS 5 : IDENTIFICATION ............................................................................................................................................. 77
CAS CLINIQUES : CHIRURGIE ....................................................................................................................... 81
CAS 1 : IDENTIFICATION ............................................................................................................................................. 81
CAS 2 :IDENTIFICATION ........................................................................................................................................ 84
CAS 3 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 87
CAS 4 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 89
CAS 5 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 91
CAS CLINIQUES : PEDIATRIE ......................................................................................................................... 93
CAS 1 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 93
CAS 2 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 96
CAS 3 : IDENTIFICATION ....................................................................................................................................... 99
CAS 4 : IDENTIFICATION ..................................................................................................................................... 101
CAS 5 : IDENTIFICATION ..................................................................................................................................... 104
CAS CLINIQUES GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE .................................................................................... 107
CONCLUSION ................................................................................................................................................... 122
RECOMMANDATIONS .................................................................................................................................... 123
ANNEXE………………………………………………………………………………………………………………………………………………………124

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

LISTE DES ACRONYMES

AES: Accident d’Exposition au Sang


AR: Agent de Relais Communautaire
AS: Aire de Santé
CAT: Conduite a tenir
CENAME: Centre National d’Approvisionnement en Médicaments Essentiels
CCC: Communication pour le Changement de Comportement
CHU: Centre Hospitalier Universitaire
CMA: Centre Médical d’Arrondissement
CNPS: Caisse Nationale de Prévoyance Sociale
COGE: Comité de Gestion
COGEDI: Comité de Gestion de District
COSA: Comité de Santé
CNAS: Centre de Nutrition Ambulatoire pour les malnutris Sévères
Cp: Comprimé
CPD: Coiffage Pulpaire Direct
CPN: Consultation Prénatale
CS: Centre de Santé
CSI: Centre de Santé Intégré
CTA: Comité Traitement Agréé pour la prise en charge par les ARV
CV: Charge Virale
CPI: Coiffage Populaire Indirect
DAF: Direction des Affaires Financières
DCI: Délabrement Coronaire Important
DG: Directeur Général
DS: District de Santé
DSM: Directeur du service Médical
FMSB : Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales
IB : Infirmier Breveté
IEC : Information Education Causerie
IDE : Infirmier Diplômé d’Etat
IST/SIDA : Infection Sexuellement Transmissible/ Syndrome de l’Immunodéficience Acquise
MINSANTE : Ministère de la Santé
OMS: Organisation Mondial de la Santé
ONG: Organisation Non Gouvernementale
PEV: Programme Elargi de Vaccination
PNLP : Programme National de Lutte Contre le Paludisme
PTME: Prévention de la Transmission Mère-Enfant
SSP: Soins de Santé Primaire
SSD: Service de Santé de District

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

VAT: Vaccin Anti-Tétanique

REMERCIEMENTS
Ma sincère gratitude s’adresse :

Au Doyen de la FMSB de l’UY I ainsi qu’au personnel administratif et aux enseignants qui assurent la
formation des futurs médecins du Cameroun
Aux encadreurs du département de Santé publique de la Faculté de Médecine et des Sciences
Biomédicales pour les efforts fournis pour nous avoir permis de mener à bien ce stage ;
Dr DJAMILA délégué régional de la santé publique, chirurgien- traumatologue
Dr ABOUBAKAR SADJO, Gastro entérologie, directeur de l’Hôpital régional de Garoua
Dr NENKAM spécialiste ORL, Conseiller Médical, responsable des étudiants en stage de médecine
intégrée.
Dr ALI ABAS, cardiologue
Dr SIMNOUE DANIELLE, pédiatre, chef service de pédiatrie.
Dr. TANKE D LEZIN, chirurgien, chef service de chirurgie
Dr ABDOUL AZIZ , chirurgien hépatobiliaire
Dr KEMEGNI GEORGES, urologue.
Dr ESSENE TITUS , neurochirurgien chef des urgences
Dr EYOKO, gynécologue-obstétricienne, chef service de gynéco-obstétrique
Dr DADAO gynécologue-obstétricien
Dr TAMO FOKAM STIVE, Dr ABOUBAKAR SALI, Dr MASSALE médecins dentistes
Dr SAMIRA AMADOU, pharmacienne
Dr MBOUTCHE LAURENT, radiologue, chef service d’imagerie médicale
Dr ZOUA, Dr MEFANG ANNIE, Dr SAQUINATOU, Dr DJOUMOU, Dr NGOULE médecins
généraliste
Tout le personnel de l’Hôpital Régional de Garoua
Tout le personnel du service de district de Garoua I et des centres de santé dudit district.
Les autorités administratives et forces de maintien de l’ordre de la ville de Garoua
La population de Garoua en général et celle du district de Garoua I en particulier, pour l’accueil
chaleureux et la confiance placée en nous.
Mes camarades, pour leur soutient et les bons moments passés pendant ce stage. Et surtout Nos familles,
pour le soutien indéfectible et permanent apporté tout au long du stage. Tous ceux que nous n’avons pu
citer, qui ont participé de près ou de loin à notre agréable séjour à Garoua.

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

A tous ceux que je n’ai pu citer, mais qui ont participé de près ou de loin à notre agréable séjour à
Garoua.

SERMENT D’HIPPOCRATE

- Je m’engage solennellement à consacrer toute ma vie au service de l’humanité ;

- Je réserverai à mes maîtres le respect et la gratitude qui leur sont dus ;

- J’exercerai consciencieusement et avec dignité ma profession ;

- La santé du malade sera ma première préoccupation ;

- Je garderai les secrets qui me sont confiés ;

- Je sauvegarderai par tous les moyens possibles l’honneur et la noble tradition de la profession
médicale ;

- Je ne permettrai pas que des considérations d’ordre religieux, national, racial politique ou social
aillent à l’encontre de mon devoir vis-à-vis du malade ;

- Mes collègues seront mes frères ;

- Je respecterai au plus haut degré la vie humaine et ceci dès la conception ;

- Même sous la menace je n’utiliserai point mes connaissances contre les lois de l’humanité ;

- Je m’engage solennellement sur l’honneur et en toute liberté à garder scrupuleusement ces promesses.

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

I-OBJECTIFS

Tout au long de son stage, l’étudiant devra atteindre des objectifs, à savoir :

1- Objectif général

Le stage de médecine intégrée a pour but de placer l’étudiant de M3 dans les conditions réelles d’exercice de sa
profession future, ce, tant à l’échelle de l’individu qu’à l’échelle communautaire. Pendant 4 mois, il devra
appliquer les connaissances théoriques et les aptitudes pratiques jusque-là acquises durant les précédentes années
de formation. Cet objectif sera atteint à travers la réalisation des objectifs spécifiques.

2- Objectifs spécifiques

En médecine clinique hospitalière :

- Mettre en évidence toutes les connaissances acquises dans la prise en charge complète du malade sous tous ses
aspects à travers l’accueil, l’examen clinique, le diagnostic, le traitement, le pronostic ainsi que son suivi en
hospitalisation et si nécessaire la référence.

En médecine communautaire :

- Identifier un problème prioritaire de santé et en rechercher les déterminants, perceptions et recours


thérapeutiques en utilisant une approche participative ;

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Déterminer les problèmes de santé prioritaires du district ;


- Participer à la planification, la mise en œuvre et la supervision des activités du district;

- Participer à des activités de gestions des ressources humaines et matérielles au niveau du district ;
- Collecter, compiler, analyser et exploiter l’information sanitaire en vue d’améliorer les prestations; - Mener
une recherche opérationnelle sur un problème de santé identifié sur le lieu de stage.

II-PRESENTATION DU LIEU DE STAGE

1) Le district de santé de Garoua I

a. Géographie physique et humaine

➢ Situation
Nous avons effectué notre stage à Garoua, qui est la capitale de la région du Nord Cameroun et le chef-lieu du
département de la Bénoué. La ville est divisée en deux districts de santé à savoir, le district de Santé de Garoua I
et le district de santé de Garoua II.
Nous décrirons dans ce document uniquement le DS de Garoua I qui est le lieu de notre stage.

➢ Relief
Le département de la Bénoué doit son nom au fleuve qui le traverse. Il est essentiellement situé dans une cuvette
(Cuvette de la Bénoué) qui sert également de lit pour le dit fleuve.

➢ Climat
Le climat, de manière générale, est un climat tropical de type soudanien avec une tendance guinéenne au sud de
la ville. Il règne un vent chaud et sec appelé Harmattan, faisant alterner 2 saisons. Une très longue saison sèche
allant de 7 à 9 mois et une très courte saison de pluie de trois à cinq mois. La pluviométrie moyenne annuelle
varie de 750 mm à 1250 mm d'eau. Les variations de température à Garoua sont assez particulières. La chaleur
peut être torride en saison sèche ; les mois de Mars et Avril malgré l'ombre apportée par les arbres qui bordent

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

les grandes rues, les températures peuvent atteindre 42°C. Le climat peut être relativement doux pendant les
pluies tournant autour de 26 °C en août. Puis devenir froid et sec aux mois de Décembre et Janvier avec des
températures atteignant les 15°C.

➢ Végétation
Oasis de verdure au cœur de la savane, Garoua est la seule ville traversée par la Bénoué au Cameroun. Cet atout
majeur lui offre une végétation variée selon que l’on se trouve au nord de la ville, loin du fleuve Bénoué ou au
sud, plus proche.
- Au Sud de Garoua, c'est la savane arborée, parsemée des forêts de galeries - Au Nord de Garoua, c'est la steppe
dominée par des épineux.

➢ Cours d’eau
Un grand fleuve irrigue le département de la Bénoué. C’est le fleuve Bénoué, qui se déverse dans le fleuve
Niger. Ce fleuve abrite entre autre le somptueux barrage de Lagon qui permet l’alimentation en énergie
électrique de tout le septentrion voir de certains pays voisins. La rugosité du climat influence grandement le
rendement de ce cours d’eau car la très longue saison sèche modifie considérablement son débit.
Cette géographie particulière explique le très grand nombre de cas de paludisme sévère en saison pluvieuse car la
longue saison sèche détruisant les gites de reproduction d’anophèles.

➢ Démographie
La population de la ville de Garoua se caractérise par une grande hétérogénéité. En effet, la ville compte 357 000
habitants environ, repartis en 3 grands groupes, on distingue : les conquérants Peuls, les autochtones et les
groupes minoritaires.
- Les Peuls
Les Peuls sont arrivés dans la région du Nord et plus précisément dans la ville de Garoua au l9ème siècle. Ils
constituent la majorité de la population de la ville et les populations autochtones sont sous autorité de leur
administration. Le Fulfulde qui est leur langue a été imposée aux autochtones et reste la langue dominante de la
ville ; rendant l’anamnèse difficile pour tout personnel de santé qui ne maitriserait pas cette langue.

- Les groupes autochtones


On note dans la ville de Garoua plusieurs groupes ethniques autochtones qui ont habité la ville avant les
conquêtes Foulbé du 19è siècle : il s’agit pour la majorité des Fail et les Bata qui, sous l’influence des Peuls, se
retrouvent beaucoup plus à la périphérie de la ville.

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Les groupes minoritaires


Il s’agit du reste de la population de la ville de Garoua, constitué des autres peuples du Septentrion d’une part et
les peuples du sud du pays d’autre part.
En ce qui concerne les autres peuples du septentrion, on a Les Njegn qui peuplent le Nord de la Bénoué et sont
apparentés aux Fali, les Panons-Pape et les Voko, les Mboum, les Moundang et les Toupouri ...
Les peuples du grand Sud sont représentés par une forte communauté Bamiléké regroupée dans le quartier
Bamiléké. Mais aussi les Bamoun, les Béti ...
➢ Religion
Garoua est une ville très croyante. La religion la plus pratiquée est l’Islam ; raison pour laquelle tous les grand
axes de la ville sont jalonnés par de somptueuses Mosquées, dont la plus remarquable : la grande mosquée de
Poumpoumré. Cette mosquée est le lieu de convergence des musulmans de la ville pour la grande prière du
vendredi ; prière qui modifie quelque peu les activités au sein des établissements d’ordre public fussent-ils
sanitaire ou autre. On note aussi une forte communauté chrétienne, représenté par les catholiques, les protestants
et les pentecôtistes

➢ Economie
Les revenus de la population de Garoua sont fonction de l’activité économique. A côté de la minorité des très
riches commerçants Peuls aux revenus assez importants, se trouve la très grande majorité des acteurs de la vie
économique constitué d’agriculteurs, de pécheurs du bord de la Bénoué. L’agriculture se concentre autour de la
production de maïs, riz, arachides, mil mais aussi d’importants vergers qui ravitaillent les marchés en fruits et
légumes. Malgré que le coton ne soit pas un des principaux produit cultivé, la ville de Garoua est le siège de 2
structures importantes qui utilisent le coton comme matière première ; il s’agit de la SODECOTON et la CICAM
qui emploient une bonne partie de la population au même titre qu’un autre acteur du secteur industriel de grande
importance, les Brasseries du Cameroun et quelques petites industries de transformation. Ce secteur emploie
environ 6.500 personnes (permanentes et temporaires) dont 3.800 pour la SODECOTON.
En effet, la SODECOTON (Société de Développement de la Coton Culture) est une société de développement à
capitaux mixte CFDT (30%) et Etat du Cameroun (70%).
La SODECOTON emploie un bon nombre croissant de personnes et joue un rôle très important dans l’économie
du septentrion ; elle emploie plus de 33.000 planteurs et génère plus de 35 milliards des revenus direct. Le
tourteau produit par cette société bénéficie aux élevages de la région de l’extrême nord ; de même la production
des huileries est exportée en dehors de la région et même du pays.
Parallèlement à ces industries se développe un secteur informel qui regroupe des jeunes gens exerçant des
activités de diverses natures (couture, broderie, menuiserie, cafétérias, brûlerie de soja, réparation d'appareils
électriques et électroménagers, forgerons, poterie, carrière, etc.). Ce secteur mobilise, selon les responsables
régionaux du Ministère du travail 50 à 60% de la population active. Il est important de noter le fort taux de
désœuvrement des jeunes avec pour conséquences la délinquance juvénile et la débauche sexuelle de plus en

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

plus croissantes, engendrant des IST, l’augmentation du taux de VIH / SIDA, des grossesses non désirées, la
prostitution,…

➢ Approvisionnement en eau et en énergie électrique

- Le réseau électrique assuré par ENEO de façon globale va croissant. Il est alimenté en énergie grâce à la
centrale hydroélectrique de Lagdo. Du fait que la ville soit sujette à des coupures intempestives de courant
surtout en saison pluvieuse pendant les pluies accompagnées de très forts orages, l’option des groupes
électrogènes dans les familles prend de l’importance. Malgré cela la ville de Garoua compte environ une
Vingtaine de milliers d’abonnés, chiffres qui restent néanmoins assez faible. Notons quand même que le projet
d’électrification de la ville entrant dans le Programme Spécial d'électrification suscite beaucoup d’espoir au sein
des populations.

- L’approvisionnement en eau potable est assuré de façon modeste par la CDE et borne-fontaine issues de
dons d’ONG, d’associations ou d’élites de la région. Malheureusement la pénurie en eau de boisson fournie par
la CDE du fait des débits très bas du fleuve Bénoué (principal pourvoyeur en eau potable ) en saison sèche, une
très grande partie des population est contrainte de se contenter des puits et des pompes hydrauliques à motricité
humaine ou forages. Toutes ces difficultés concourent grandement à l’augmentation des maladies du péril fécal.

b) Organisation sanitaire

Le DS de Garoua 1 est organisé en aires de santé. On en dénombre 8 à savoir :

• Aire de santé de Bangli avec pour formations sanitaires le CSI Bangli, le CSI de Nakong ;

• Aire de santé Djamboutou avec pour formation sanitaire le CS Islamique, Hôpital notre Dame des apôtres,
Cabinets des soins « SADJO », Infirmerie Huilerie SODECOTON ;

• Aire de santé de Kolléré avec pour formations sanitaires l’HRG, le CSI de Kolléré, l’Hôpital de la CNPS,
l’HRM, le Centre médical de la prison, le centre médical de la sureté nationale, le CPFF, le cabinet dentaire Dr
Ebongué, l’Infirmerie ENEO, l’Infirmerie de la CDE, l’Infirmerie Aéroport ;

• Aire de santé de Houro-Kanadi avec pour formations sanitaires le CSI de Ouro-Kanadi, le CS Eglise
Evangelique du Cameroun ;

• Aire de santé de Houro-Labbo avec pour formations sanitaires l’Hôpital de l’Espérance, le CSI de Garoua

10

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Windé, Clinique Djamboutou, l’Infirmerie CICAM

• Aire de santé de Souari avec pour formations sanitaires le CSI de Souari

On y dénombre un total de 22 formations sanitaires enregistrées au SSD de Garoua I soit : Un Hôpital Régional ;
3 Hôpitaux respectivement Notre Dame des Apôtres, CNPS, Esperance de Djamboutou ; 1 clinique ; 9 CSI ; 1
cabinet dentaire ; 2 centres médicaux ; 5 infirmeries.
Pour un total de 221 156 habitants répartis comme suit : Aire santé de Bangli : 13573 Aire santé de
Djamboutou : 45399 Aire de santé de kolléré : 38723 Aire de santé de Houro kanadi : 46993 Aire de Santé de
houro Labo :
13182 Aire de Santé de Souari : 63286.

➢ Situation, Infrastructures et Equipement

Le SSDGI a ses locaux situés dans la ville de Garoua, au quartier administratif, partageant les murs de sa clôture
avec la Délégation Régionale de la Santé du Nord et l’Hôpital Régional de Garoua.
Il y dispose de 4 bureaux, 1 magasin pour le matériel, 1 salle de froid pour la conservation des vaccins, les
toilettes. Son équipement, bien que modeste comprends quand même le minimum permettant son bon
fonctionnement, chaque bureau est équipé d’un ordinateur de bureau avec imprimante un téléphone et un fax
pour les communications et 3 véhicules tout terrain dont un seul est fonctionnel, ainsi qu’une des motocyclettes
tout terrain pour les déplacements en zones très enclavées.

➢ Fonctionnement

Le SSDGI est placé sous l’autorité d’un Chef de Service de Santé de District(CSSD) assisté dans sa tâche par un
Chef de Bureau Santé et un Chef de Bureau des Affaires Administratives et Financières.
Les fonctions attribuées au SSDGI sont les suivantes :

11

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- La viabilisation du DSGI.

- la coordination des activités préventives, curatives et de réhabilitation dans le DSGI.

- La mise en œuvre de la politique nationale de santé au niveau périphérique ou opérationnel.


- L’interface entre les autres services administratifs judiciaires; et le Service de Santé.

- Le management de toutes les activités sanitaires dans le DSGI.


Le SSDGI tient une réunion de coordination chaque mois, réunion accueillie de façon rotative dans chacune des
aires de santé. Cette réunion rassemble tous les chefs des différentes aires de santé ainsi que les représentants des
différentes formations sanitaires, et au courant de laquelle sont présentés les bilans des activités mensuelles de
chaque aire de santé, suivie parfois d’une séance de formation continue sur un domaine précis. Elle a pour but de
réunir toutes les composantes du système de santé et voir si toutes travaillent pour le même objectif. C’est une
réunion de monitoring qui regroupe deux sous fonctions : le suivi et la coordination.

2) Hôpital régional de Garoua

a. Présentation de l’hôpital régional de Garoua

➢ Historique

Avant son transfert au site actuel en 1937, l’Hôpital régional de Garoua, anciennement dénommé Hôpital
départemental de la Bénoué, fut créé en 1932 et implanté dans l’actuel bâtiment abritant les services de
l’Environnement et de la Forêt non loin du carrefour de la poste.
Sur le nouveau site étaient alors construits quelques bâtiments de style colonial qui ont résisté aux temps et
abritent aujourd’hui certains services tels que la Médecine, le Centre de dépistage et de traitement de la
Tuberculose (CDT), la Kinésithérapie et les anciens services de Psychiatrie.
Chronologiquement la succession des quelques Directeurs ayant dirigé cet établissement depuis son
transformation en Hôpital provincial (aujourd’hui Hôpital régional) jusqu’à nos jours est la suivante : 1- Mr
MBARGA (Administrateur de la Santé)
2- Dr TIKELA TAO
3- Dr OUSMANOU DAWAYE
4- Dr SOULEYMANOU
5- Dr HAMADOU BÂ
6- Dr ABOUBAKAR SADJO

12

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

En plus de la dotation budgétaire pour ses besoins en fonctionnement et en investissement, le Gouvernement


camerounais, en application de l’initiative de Bamako (qui prône la gestion décentralisée des systèmes de santé),
a expressément autorisé l’Hôpital régional de Garoua à l’instar des autres formations sanitaires publiques à
conserver une partie de ses recettes et à la gérer de manière autonome.
La mise en application de cette initiative, pour ce qui est de la Région du Nord et plus particulièrement de
l’Hôpital régional de Garoua, a bénéficié de l’appui technique de la Coopération française à travers son Projet
dénommé ‘’ F.A.C’’ (Fonds d’Aide et de la Coopération) Santé Nord.
Plusieurs acquis importants ont ainsi pu voir le jour à l’Hôpital régional de Garoua. On
peut citer entre autres réalisations :

- le renforcement du système de gestion mis en place

- la mise en œuvre d’un système de recouvrement des coûts des médicaments essentiels (génériques)

- la réhabilitation et l’aménagement de certains locaux

- le renforcement en équipement et en matériel technique de certains services

- la mise en place d’un service d’imagerie médicale

➢ Environnement

L’Hôpital régional de Garoua est situé en plein cœur de la ville de Garoua, chef-lieu de la Région du Nord ; c’est
un hôpital de 2ème niveau de référence. Il est un ensemble constitué de quelques bâtiments de style colonial
pour certains d’entre eux. Il a évolué dans le temps par la construction d’autres bâtiments modernes abritant les
services comme :

- Le Service d’Accueil et des Urgences

- Les Services de Chirurgie A & B

- Le Bloc Opératoire

- La Réanimation Chirurgicale

13

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- La Réanimation Médicale

- La Maternité et service de gynécologie-obstétrique

- La Pédiatrie

- Le centre régional d’Hémodialyse

- Le Service de la Banque de Sang

- Le laboratoire et le service d’imagerie médicale

-la pharmacie
-le bloc administratif

-le haut standing

-le cabinet dentaire

-une salle de conférence

L’Hôpital régional de Garoua dessert une population d’environ 600.000 âmes (Garoua et environs) sur un total
estimé à 1 700 000 habitants (ensemble de la Région du Nord). Ces populations sont d’ethnies diverses parmi
lesquelles on cite les principales telles que les Peulhs, les Fali, les Guidar, les Bamiléké, les Laka, les Bata, les
Moundang, les Massa, les Mafa, les Toupouri,…
Le dialecte le plus parlé considéré comme langue de communication entre ces différentes ethnies est le Fulfulde.

Les principales activités socio-économiques sont le commerce, l’agriculture, l’élevage et la pêche.


Afin d’assurer une meilleure qualité de soins aux malades mais aussi de répondre aux sollicitations sans cesse
croissantes de la population, quelques rénovations tant sur le plan infrastructurel, matériel, humain que sur le
plan organisationnel et administratif ont été opérées ces dernières années.

• Les infrastructures :

Les rénovations sur le plan infrastructurel portent sur :

14

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- la réfection et l’aménagement d’un bâtiment abritant le Centre de Prévention et de Dépistage Volontaire


(CPDV)

- Un logement pour étudiants doté en Octobre 2013, d’une chambre et d’une douche, en plus d’une autre
chambre, d’une autre douche et d’une toilette.

- la rénovation de l’ancien bloc des urgences

• Les équipements

Les équipements proviennent pour l’essentiel des BIP (2005, 2006, 2008 et 2009) mais aussi d’importants dons
offerts par des organisations caritatives (ROTARY, Fondation Samuel Eto’o) des associations (ASMIR) et de 2
Hôpitaux de France (CHR Bordeaux, CHR Fontaine bleu).
Ces équipements (neufs ou en bon état de fonctionnement) sont constitués notamment de:

- Couveuses ;

- Extracteurs d’oxygène ;

- Fauteuils roulants ;

- Lits articulés avec matelas ;

- Groupe électrogène ;

- Chambre froide (banque de sang) ;

- Echographe ;

- Tables d’opération ;

- Tables de réanimation du nouveau-né ;

- Appareil d’hémodialyse ;

15

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Aspirateurs électriques.

- Ambulances

- l’électrocardiographe

- les lampes à infrarouges

- fauteuil dentaire

✓ Le personnel :
L’Hôpital régional de Garoua emploie au total 180 personnes tous grades, tous corps et tous statuts confondus
(Fonctionnaires, Agents de l’Etat et Temporaires) répartis ainsi qu’il suit :

Nombre Qualification Statut


02 Hépato-Gastro Entérologue Fonctionnaire
02 Ophtalmologue Fonctionnaire
01 Cardiologue Fonctionnaire
01 Pédiatre Fonctionnaire
02 ORL PPTE
04 Chirurgiens PPTE
03 Médecin-dentiste Fonctionnaire
02 Gynécologues obstétriciens Fonctionnaire/UNFPA
01 Radiologue Fonctionnaire
07 Médecins Généralistes Fonctionnaire/PPTE
02 Pharmaciens Fonctionnaire/PPTE
02 Infirmiers Supérieur Fonctionnaire
01 Infirmier Supérieur en ophtalmologie Fonctionnaire
04 Infirmiers Anesthésiste Réanimateur Fonctionnaire/PPTE
02 Infirmiers spécialisé en psychiatrie Fonctionnaire/PPTE
02 Ingénieurs médico-sanitaire option Laboratoire Fonctionnaire/PPTE

16

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

01 Administrateur principal de la Santé Fonctionnaire


01 Ingénieur de Génie civile Fonctionnaire
02 Techniciennes medico-sanitaire options stomatologie Fonctionnaire/PPTE
02 Techniciens médico-sanitaire option Laboratoire PPTE
27 Infirmiers diplômé d’Etat Fonctionnaire/PPTE
10 Infirmiers brevetés accoucheurs Fonctionnaire/PPTE
14 Infirmiers brevetés généraliste Fonctionnaire/PPTE
03 Infirmiers spécialisés en santé de la reproduction Fonctionnaire/PPTE
31 Aides-soignants Fonctionnaire/PPTE
02 Agents technique de génie sanitaire Fonctionnaire
01 Assistant social Fonctionnaire
01 Infographiste PPTE
04 Cadres d’appui PPTE
03 Agents de l’Etat Agent de l’Etat
46 Agents temporaires Agent temporaire
180

Il faut noter qu’à ce personnel s’ajoute environ un bon nombre d’Infirmiers bénévoles qui renforcent les équipes
de soins dans les différents services hospitaliers.

✓ Partenariat :

La qualité des soins et donc la sécurité des malades passant nécessairement par la fiabilité des moyens
diagnostiques, l’Hôpital régional de Garoua a signé en Janvier 2005 avec le Centre Pasteur du Cameroun une
convention de partenariat en matière d’examens biologiques.

b) Organisation administrative

L’Hôpital régional de Garoua a à sa tête un Directeur nommé par Arrêté du Ministre de la Santé Publique. Il a
pour principaux collaborateurs :
-Le directeur

- le Conseiller Médical ;

17

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- le Chef de Service des Affaires Administratives et Financières ;

- le Surveillant Général ;

- le Chef de Bureau du Personnel ;

- l’Econome ;

- le Comptable Matières ;

- le Chef de Bureau des Informations sanitaires (Statistiques) ;

- le Régisseur Spécial ;

- le Régisseur des Recettes.

Comme structures de dialogue on retrouve quatre organes dont:

✓ Le Comité de Gestion :

Il est l’organe suprême et a pour rôle d’étudier le rapport annuel de gestion présenté par le Directeur de
l’Hôpital. Il est composé de 11 membres qui se réunissent quatre fois paran. Ce sont :

- Le Président qui est le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Garoua ;

- Le représentant du Ministre de la Santé Publique qui est le Délégué régional de la Santé Publique du Nord ;

- Le Secrétaire qui est le Directeur de l’Hôpital ;

- Le Trésorier qui est le Trésorier Payeur Général de Garoua ;

- Un Maire d’Arrondissement de la ville de Garoua ;

- Un Représentant du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Garoua ;

- Un Représentant des Médecins ;

18

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Un Représentant du personnel infirmier ;

- Trois représentants de la Communauté desservie par l’Hôpital régional de Garoua

Le comité fixe les objectifs à atteindre, détermine la stratégie à suivre et adopte le budget des recettes affectées
de l’Hôpital régional de Garoua.

✓ Le Conseil de l’Hôpital :

Présidé par le Directeur de l’Hôpital, il a pour mission d’appliquer le plan d’action arrêté par le Comité de
gestion, de discuter des problèmes d’ordre disciplinaire et d’ordre général. Il est composé :

- Du Directeur (Président) ;

- De tout le staff de Direction ;

- De tous les Médecins Chefs de service et des Majors de service.

✓ Le Conseil médical :

Présidé par le Conseiller médical, il s’occupe des problèmes d’ordre technique et éthique, des qualités de soins et
de l’organisation technique des services.
Il est composé de tous les Médecins de l’Hôpital.

✓ Le Conseil de Direction (ou Staff de Direction)


Présidé par le Directeur, il a pour objet d’exécuter et d’assurer le suivi des activités de l’Hôpital. Il
est composé :
- Du Directeur
- Du Conseiller médical
- De tout le Staff de Direction.
Le Conseil de Direction se tient hebdomadairement

ORGANIGRAMME DE L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

19

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Le Président du comité de gestion (Del.CUG)

Directeur de l’HRG

Conseil Médical

Chef Sce médico-


Chef Sce action Surveillant
Chef Sce d’hygiène chirurgicaux et
et assainissement sociale Chef S.A.A.F Général
Technique

Agents de surface

C/Bureau Majors de service C/Bureau


Statistiques Admission

c) Problèmes

En dépit de toutes les rénovations citées plus haut, l’HRG se trouve confronté à certains problèmes tant sur le
plan humain que sur le plan matériel :

• Sur le plan humain :

On note l’insuffisance du personnel dans sa globalité (Médecins généralistes, Médecins spécialistes. Internistes,
Urgentiste, Psychiatre, Infirmiers tous grades confondus, agents d’entretien)

• Sur le plan matériel :

Le laboratoire de l’HRG ne dispose pas suffisamment de réactifs ; les malades doivent se déplacer avec les
prélèvements pour le Centre Pasteur Annexe de Garoua.

PROGRAMME DE TRAVAIL ET FONCTIONNEMENT DE L’HOPITAL

20

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Planning médecin
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi
08h- 11h Ronde + Ronde + Ronde + Ronde + Ronde +
consultation consultation consultation consultation consultation
11h-12h30 Bloc Bloc Bloc Bloc Bloc
opératoire opératoire opératoire opératoire opératoire
13h-15h30 Consultation Consultation Réunion Santé Radiologie +
scientifique publique laboratoire
18 h-7h30 Garde ou Garde ou Garde ou Garde ou Garde ou Garde ou
contre visite contre visite contre visite contre visite contre visite contre visite

Le jeudi matin est la journée de propreté dans tout l’hôpital

Les infirmiers évoluent par équipe de 3 rotatives de 8h-14 h ;14h-19h et 19h-8h

B- LES PROGRAMMES DE SOINS DE SANTE DU DISTRICT

I -La santé maternelle et infantile

Un accent particulier est mis sur la protection de la santé maternelle et infantile par l’organisation :
• Des séances d’IEC avec les mamans et les femmes enceintes sur l’importance des CPN dans le
suivi de la grossesse avec l’administration du VAT ; distribution des moustiquaires imprégnées ;le
TPI et la prévention de l’anémie.
• Les séances d’IEC avec les femmes allaitantes sur l’hygiène ;les techniques d’allaitement et
l’importance de l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois.

II- Prévention et contrôle des maladies endémiques

L’HRG est un acteur dans la mise en application du programme national de lutte contre les maladies
endémiques (paludisme, tuberculose, fièvre jaune, rougeole.) au Cameroun.

III- PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME

La mise en œuvre s’observe par :

• l’administration de TPI en grossesse

21

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

• la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action


• la gratuité du traitement anti palustre chez les enfants de moins de 05 ans
• la sensibilisation sur l’assainissement des alentours des habitations

IV- PROHRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE

L’HRG par son service de CDT participe au PNLT par le dépistage des cas de tuberculose ;leur prise en
charge adéquate et gratuite avec un personnel formé à cet effet.

V- PROGHRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE VIH SIDA

L’HRG à travers le CPDV contribue à la sensibilisation des populations contre cette pandémie. Par ailleurs,
la PTME est aussi pratiquée via le dépistage des femmes enceintes et la prise en charge des femmes et de
leurs bébés.

Le CPDV ayant à sa tête un coordonnateur qui est un infirmier supérieur diplômé d’état ; dans le souci de
mieux prendre en charge les PVVS organise un mercredi sur deux une réunion pour décider de la PEC des
nouveaux cas et le réajustement du traitement des patients non compliants.

C- CAUSES PRINCIPALES DE MORBIDITE ET DE MORTALITE DANS LE DISTRICT

Les 10 principales causes de morbidité


Numéro Maladies Nombre de cas Taux de
morbidité
1 Paludisme 3129 28.82%
2 Anémie 1875 7.27%
3 IRA 1725 15.99%
4 IST 1005 9.25%
5 Sd diarrhéique 948 8.73%
6 Gastrite 728 6.70%
7 AVP 625 5.75%
8 Fièvre typhoïde 459 4.22%
9 Dermatoses 236 2.17%

22

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

10 Hernies 125 1.15%


Le paludisme représente comme tous les ans la première cause de morbidité ; l’anémie représente la 2 e cause
de morbidité et comme l’année précédente les IRA représententquant à elles la 3 e cause.

Les 10 principales causes de mortalité

Numéro Maladies Nombre de cas Taux de mortalité


1 Paludisme 67 31.41%
2 SIDA 55 28.79%
3 Anémie 35 18.32%
4 Diarrhée 15 7.85%
5 HTA 12 6.28%
6 Intoxication 8 4.19%
7 AVP 7 3.66%
8 Péritonite 6 3.14%
9 Tuberculose 4 2.09%
10 Diabète 3 1.57%
Il ressort de ce tableau que le paludisme représente la 1 ère cause de mortalité ; elle demeure un problème de
santé publique.

III-ACTIVITES MENEES PAR LES ETUDIANTS

A-Médecine hospitalière

Après avoir pris 01 jour pour nous installer ; nous avons pris contact avec Dr Nenkam Ebenezer qui nous a
expliqué le déroulement de notre stage et les moyens les plus adéquats pour y parvenir ; par la suite nous
avons été confiés aux soins du Dr Nafissatou pour la visite guidée des différents services. Ensuite nous nous
sommes repartis dans les différents services après avoir établi le programme des gardes.

Périodes Gynéco Médecineet Chirurgie et Pédiatrie


obstétrique réanimation réanimation
médicale chirurgicale

23

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Du 18/10/2019 au NGBANGUE
22/11/2019
Du 25/11/2019 au NGBANGUE
27/12 /2019
Du 30/12/2019 au NGBANGUE
17/01/2020
Du 20/01/2019 au NGBANGUE
09/02/2019

Nos activités quotidiennes, à quelques exceptions près se résumaient à visiter les malades en compagnie du
médecin et de tout le personnel infirmier à partir de 07h30. En cas d’indisponibilité du médecin nous
dirigeons la ronde et les cas jugés « difficiles » lui étaient présentés pour discussion et d’éventuelles
modifications de la prise en charge. Ensuite, nous nous dirigions soit en consultations externes,au bloc
opératoire ou en planning familial dépendamment du programme de la journée et du service dans lequel on
se trouvait.

A partir de 14h30 ; nous faisions des contre visites pour voir les nouvelles admissions ; les résultats des
examens puis nous nous dirigions en service de radiologie pour interprétation des clichés radiologiques.

Nous avons participé et assisté aux réunions scientifiques qui avaient lieu tous les deuxièmes mercredis de
chaque mois ; aux présentations sur la prise en charge des morsures de serpents; prise en charge des
traumatisés crâniens

Accueil et urgences

➢ Consultations externes, tri et orientation despatients


➢ Prise en charge des urgences
➢ Gardes par semaines avec consultations ; prise des observations médicales ; administration des soins
adéquats (pose de voies veineuses ; administration de médicaments ; sutures ; mesures de réanimation
si nécessaire ; surveillance) puis transfert en salle après stabilisation ou retour au domicile pour ceux
pris en charge de manière ambulatoire.
➢ Appelstéléphoniques pour avis du médecin pour les cas délicats
➢ Gestion et surveillance des problèmes dans tous les services pendant les gardes

Médecine interne

➢ Prise d’observations médicales


➢ Suivi des malades hospitalisés
➢ Participation aux rondes
➢ Actes : ponctions pleurales, ponctions d’ascite, ponctions lombaires, ponctions articulaires
➢ Consultations externes supervisées
➢ Participation à la prise en charge des patients inclus dans divers programmes nationaux : tuberculose,
SIDA,paralysies flasques aigues
➢ Rédaction de rapports d’hospitalisation

Pédiatrie

➢ prise d’observations médicales

24

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

➢ suivi des malades hospitalisés


➢ participation aux rondes
➢ actes : ponctions lombaires, otoscopies ➢ consultations externes
➢ rédaction des rapports d’hospitalisation

Chirurgie

➢ prise d’observations médicales


➢ suivi des malades
➢ participation aux rondes
➢ actes : pansements, réduction des fractures et luxations, pose de plâtres
➢ consultations externes supervisées et seul
➢ petite chirurgie :sutures ,nodulectomies,lipomectomies,incisions d’abcès
;herniottaphies,appendicectomies,ostéosynthèse,laparotomies ;prostatectomie ,
lombotomie,urethrolithotomie,gastrojejunostomie,cholecystectomie,thyroidectomies …… ➢
interventions chirurgicales sous supervision : herniorraphies,appendicectomies….
➢ rédaction des rapports d’hospitalisation, des comptes rendus opératoires
➢ évacuations sanitaires

Gynéco-obstétrique

➢ Prise d’observations médicales


➢ Gardes a la maternité
➢ Suivi des malades
➢ participation aux rondes
➢ participation aux CPN
➢ actes : sutures périnéales, accouchements normaux, inductions et surveillance de travail,
accouchements par siège, révisionsutérines, curettage
➢ monitoring des femmes en travail
➢ bloc opératoire : aide opératoire lors de diverses interventions : césariennes, myomectomies,
hystérectomies.
➢ Interventions sous supervisions : césariennes ; curettage
➢ Consultations externes supervisées
➢ Rédaction de rapports d’hospitalisation
➢ Evacuations sanitaires

Radiologie

➢ Assister à la réalisation et interprétation des résultats de divers examens radiographiques : thorax


standard, membres et abdomen sans préparation et échographique et ECG.

Laboratoire

➢ Assister à la réalisation de divers examens : hémogramme, frottis sanguin, goutte épaisse,


détermination du groupe sanguin et facteur rhésus, sérologies, coprologies ➢ Interprétation des
résultats

25

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

B-ACTIVITES DE SANTE PUBLIQUE

La journée de jeudi a été choisie pour mener des activités de santé publique principalement dans le district de
santé.

Dans ce cadre, nous avons eu plusieurs rencontres avec le chef du district de santé de Garoua I Dr
NAFISSATOU qui nous a encadrés et avec qui nous avons eu à discuter sur les déterminants de la santé,
pyramide de sante , prévention en santé, méthodologie de recherche, les lois statistiques , couverture sanitaire.

Nous avons participé aux IEC sur l’importance des CPN au centre intégré de Souari, campagne de depistage et
de prise en charge des pathologies cardiovasculaires à l’HRG

Ces activités nous ont permis de mieux nous imprégner du fonctionnement global et de l’importance de la santé
publique.

IV-STATISTIQUE DES ACTIVITES MENEES AU SEIN DE


L’HRG EN 2018-2019

1) CONSULTATIONS
I. SERVICE DES URGENCES
Nombre de patients reçus au total : 1139 reparti ainsi qu’il suit :

26

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SEXE

47,3%
52,7%

Masculin Feminin

Repartition des tranches d'ages

11% 6%
14%
24% 6%
8%

31%

0-28 jours 1 mois - 2 ans 3 ans - 7 ans 8 ans - 16 ans


17 ans - 30 ans 31 ans - 50 ans ≥ 51 ans

27

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

APRES CONSULTATIONS
4,20% 1,60%

30,47% Hospitalisation
50,84% Mise en observation
Cas externes
SCAM
12,86%
Décès

Repartition DE LA DEVENUE des malades

5% 3%

23% 39%

30%

Pediatrie Medecine interne Chirurgie Gynecologie Haut standing

2) SERVICE DE MEDECINE INTERNE

Au total, nous avons reçus 138 classés ainsi qu’il suit

28

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SEXE

51,8% 48,2%

Masculin Féminin

Tranches d'ages

6%
24%

37%
14%

19%

Moins de 20 ans 20 - 35 ans 36 - 45 ans 46 - 55 ans 56 ans et plus

29

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Devenir des malades

1,93%
19,28%

Guéris
DCD
SCAM
39,75%
CDT
16,66%

Pathologies les plus fréquentes

30

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

3) HAUT STANDING

Au total 44 malades

SEXE

53% 47%

Masculin Féminin

Tranches d'ages

24% 30%

7%

17% 22%

Moins de 20 ans 20 - 35 ans 36 - 45 ans 46 - 55 ans Plus de 55 ans

PATHOLOGIES LES PLUS RENCONTREES

31

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

PATHOLOGIES

29%
38%

8%
11% 9% 2%3%

POST OP AVC INN APG AVP HTA AUTRES

DEVENIR DES MALADES


1%
2%
5%

92%

GUERIS SCAM EVACUES DCD

4) SERVICE DE REANIMATON MEDICALE

64 hospitalisés

32

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SEXE

43%
57%

MASCULIN FEMININ

TRANCHE D'AGES

5%

40% 26%

12%
17%

MOINS DE 20 20 - 35 36 - 45 46 - 55 PLUS DE 55

DEVENIR DES MALADES

33

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

47% 44%

9%

GUERIS SCAM DCD

5) SERVICE DE GYNECOLOGIE

Au total nous avons admis 184 parturientes parmi lesquelles 152 accouchements normaux soit 82,79% et 31
césariennes soit 17,21%

INDICATIONS DES CESARIENNES

34

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

INDICATONS

19%
34%

11%
1%
8%
14%
13%

SFA DCP HTA SIEGE TRANSVERSE TRAVAIL STATIONNAIRE AUTRES

Nous avons enregistré 9 décès maternel soit 4,89%

Les pathologies fréquemment rencontrées parmi les patientes hospitalisées

29,32%
30,00% AVORTEMENTS
DECHIRURES
HEMORRAGIES
25,00%
21,72% DYSTOCIE
SAIGNEMENT SUR GROSSESSE
20,00%
RPM
16,90%
MFIU
15,00% 13,79% HTA
11,38% 11,72%
AP
9,31% ANEMIES
10,00%
HPP
4,83% 4,83% IU
5,00% 3,45%
2,63% MYOMES
3,10% 2,76%
1,53% 2,07% ENDOMETRITE
0,00% AUTRES
PATHOLOGIES

35

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

6) SERVICE DE CHIRURGIE

Au total nous avons hospitalisés178 dans le service d chirurgie

SEXE

28%

72%

MASCULIN FEMININ

TRANCHE D'AGES

16% 12%

8% 16%

13%

35%

MOINS DE 10 oct-20 21 - 35 36- 45 46 - 55 PLUS DE 55

36

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

DEVENIR DES MALADES

1%
18%
4%

77%

GUERIS DCD SCAM EVD

7) SERVICE DE PEDIATRIE

NOMBRE DE CONSULTATION

37

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

POURCENTAGE DES SYMPTOMES SELON LA


TRANCHE D'AGE
MOINS DE 1 MOIS

36
,06%

,08%
22
26

,12%
5 ,21% ,69%
,55%
1 ,43% ,59%

12
11
,76%12

,50%
,90%

,33%
,59%

7
0 ,46%

0 ,00%
,84%

0 ,83%
,43%
0 ,80%
5 ,15%
6,05%

00 ,16%
,00%

,10%
0 ,90%

0 ,88%
3,90%

,90%

0 ,60%
0 ,66%
,60%

0 ,40%

,47%
0 ,50%
,43%

,30%
1 ,30%

0 ,38%
6
5
2
2

3
0%
0%

2
0
%
5
5

0
3

0
,28%

1 mois - 1 an 1 an - 5 ans 5 - 15 ans 15 - 19 ans TOTAL Colonne1


FIEVRE TOUX DIARRHEES VOMISSEMENTS DYSURIE CONVULSIONS AUTRES

DEVENIR DES MALADES

11%
15%

74%

GUERIS DCD SCAM

PATHOLOGIES LES PLUS FREQUNTES

38

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


0% ,10% ,00%
7
,13% 4 ,86% 10
0
22
,08%
0% ,15%
,31% ,36%
,13% 78
0 1
,95%
16
,31% ,60%
1
,05%44 ,73%
1

Moins de 1 mois
,70%
11
0% ,02%
,66% 8 10,30%
0 1%
,97%
19
1 mois - 1 an

,53%

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1


,10% 13
,39%
2
,39%
0
0
,43%
16

39
,45%
2 an - 5 ans

,18%
11 ,63%
2

,26%
,26%
0
00 ,79%
,31%
6 - 15 ans

,,
53%
,
00 39%
0 92%
16 - 19 ans

2,
10%

2,
10%
TOTAL

,90%
RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

0 ,50%,90%
1,70%
1
0 ,91%
5

2018-2019
RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Répartition des hospitalisations


par service
Medecine Isolement
Réa-medicale Réa-chirrugicale
Chirugie A Chirugie B
O.R.L+ OPH Maternité
Néo-Nat Pédiatrie
Hautstanding Psychiatrie
Acceuil

4%
4% 7%
16% 2%

7%
22%
8%

9%
7%
7%
2% 5%

40

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

41

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SERVICE DE MEDECINE GENERALE

Les 10 principales causes d’hospitalisations

0 à 5 ans 6 à 45 46 ans et
N TOTAL
Pathologies ans +
°
M F M F M F
1 paludisme 245 482 326 292 35 36 1416
2 sepsis 123 103 107 89 58 30 510
3 AVP 39 12 253 33 40 9 386
4 pneumonie 93 48 70 47 38 39 335
5 INN 175 146 0 0 0 0 321
6 Tuberculos 0 5 129 94 39 36 303
e
7 Gastrite 33 44 33 58 27 20 215
8 sd 0 0 62 107 17 20 206 Les
principales
infectieux causes de décès
9 AnemieN° 14 27 28 100 13 TOTAL
PATHOLOGIES 16 198
1 Paludisme 104
10 HTA 2 0
HTA/Diabete 0 24 21 76 62 183
108
3 Sepsis 98
4 décès neonat 76
5 traumatisme 59
6 synd infectieux 51
7 pneumonie 48
8 anemie 45
9 HIV 30
10 malnutrition 17

42

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SERVICE DE PEDIATRIE

Les dix principales causes d’hospitalisations pédiatriques

N° pathologies 0- 1-4 5-15 15 ans total des


11mois ans ans + cas
1 Accès palustre 245 482 210 6 943
2 INN 314 7 0 0 321
3 SEPSIS 123 103 42 3 271
4 PNEUMONIE 93 48 22 2 165
5 Gastroenterite 33 44 4 0 81
6 Malnutrition 42 32 3 0 77
Aigue
7 anemie 14 27 16 0 57
8 detresse 43 0 0 0 43
respiratoire
9 Amydalite 14 15 5 1 35
+angine
10 premature 29 0 0 0 29

43

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Les dix principales causes de décès pédiatriques

N° pathologie 0- 1-4 5- 15 total


11mois ans 15 ans des
ans + cas
1 paludisme 26 39 8 0 73
2 SEPSIS 17 9 5 0 31
3 INN 26 0 0 0 26
4 malnutrition 8 13 0 0 21
5 prematuré 16 0 0 0 16
detresse/souffrance
13 0 0 0 13
6 fœtale
7 pneumonie 8 1 0 0 9
8 anemie 0 2 1 0 3
9 Gastro 1 1 0 0 2
10 petit poids 1 0 0 0 1
naissance

SERVICE DE MATERNITE

Les dix principales causes d’hospitalisations maternité/gynécologie


N° Pathologies Moins de 15 15 et + Total
ans

44

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

1 Accès palustre 0 124 124

2 Anemie 0 68 68

3 Pre-eclampsie 0 42 42

4 Eclampsie 1 38 39

5 MAP 0 30 30

6 Menace avortement 1 22 23

7 Avortement 0 16 16

8 Endometrite 0 11 11

9 Infection 0 10 10

10 Saignement 0 10 10

Les dix principales causes de décès maternité/gynécologie

N° Pathologies Moins 15 ans 15 et + Total

1 Anemie sévère 0 7 7

2 Eclampsie 0 4 4

Hemorragie paratonie
3 0 2 2
uterine

4 Syndrome infectieux 0 2 2

45

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

5 Pneumonie 0 2 2

CONSULTATION PRENATALE
Nombre de femmes enceintes de moins de 15 ans recus 0

Nombre de femmes enceintes recus en CPN 1 213

Nombre de femmes enceintes qui ont leur premiere CPN avant 16 semaines 90

Nombre de femmes enceintes recus en CPN 4 et + 105

Nombre de femmes enceintes ayant recu le 1er dose de TPI 176

Nombre de femmes enceintes ayant reçu la 3e dose de TPI (TPI complet) 72

Nombre de femmes enceintes ayantreçu au moins deux doses de VAT au cours de leur
grossesse
126

Nombre total de femmes reçus en CPN dont la pressions sanguine a été mesurée 596

Nombre total de femmes reçus en CPNayant effectué un test de syphilis 213

Nombre de cas de syphilis diagnostiqués chez la femme enceinte en CPN 0

Nombre de cas de syphilis traités chez la femme enceinte en CPN 0

46

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SERVICE DE CHIRURGIE

Les 10 principales causes d’hospitalisations chirurgie A et B pour l’année


N° Pathologies 0 à 15 ans 15 à 45 46 ans et TOTAL
ans +
M F M F M F
1 AVP 39 12 253 33 40 9 386
2 fracture 4 4 47 7 16 2 80
3 plaie infectée 3 4 41 17 5 3 73
4 appendicectomie 6 6 22 15 3 2 54
5 contusion 9 0 25 12 5 2 53
6 brulure 11 11 5 5 1 2 35
7 tumeur 4 0 6 5 10 2 27
8 abdomen aigue 5 1 11 3 4 2 26
9 amydalectomie 6 5 1 11 0 0 23
10 polytrauma 0 1 13 5 2 2 23

47

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

CENTRE D’HEMODIALYSE

BILAN GENERAL DES ACTIVITES


DU CENTRE REGIONAL D'HEMODIALYSE

MOIS TOTAL TOTAL


GENERAL

L'AGE 0-5 6-15 16-35 36-45 46 et + H F


SEXE H F H F H F H F H F

Nbre de mldes 0 0 1 3 131 29 47 35 158 70 337 13 474


reçus en dialyse 7
Nbre d'ins rénales 0 0 0 0 117 21 39 33 146 61 302 11 417
chroniques 5
Nbre d'ins rénales 0 0 1 3 14 8 8 2 13 9 36 22 58
aigues
Nbre de séances 0 0 8 14 783 120 225 283 1014 459 2030 87 2906
6
Nbre de séances 0 0 0 2 116 35 39 26 124 46 279 10 388
rattées 9
Nbre de 0 0 5 2 59 33 28 39 110 58 202 13 334
transfusions 2
Nbre de mldes 0 0 0 0 6 0 5 0 4 1 15 1 16
guéris
nbre de malade 0 0 0 0 6 2 2 2 6 3 14 7 21
transferé
Mldes perdus de 0 0 0 0 2 4 1 4 0 3 3 11 14
vu

48

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

DECES 0 0 0 1 8 4 1 4 12 8 21 17 38
SURVEILLANCE DES MALADIES A POTENTIEL EPIDEMIQUE ET AUTRES EVENEMENTS DE
SANTE PUBLIQUE
MALADIES CAS DECES MALADIES CAS DECES

Meningite 22 12 Varicelle 0 0

Cholera Ulcere genital (non vesiculaire)


0 0 0 0

Fievre Jaune 8 0 Peste 0 0

Fievre Rage
Typhoide 85 0 0 0

Diarrhées SRAS (Pneumopathie atypique)


sanglantes 2 0 0 0 0

Draunculose Syndrome grippal


0 0 0 0

Fievre Dengue
hemorragique
virales
0 0 0 0
Hepatites Variole
virales B 2 1 0 0

Hepatites Ecoulement uretral


virales C 0 0 0 0

Gastroenterite Morsure de chien


aigue 36 6 0 0

Filariose Morsure de serpent


lymphatique 34 2

Charbon 0 0 Chikungunya 0 0

PFA 8 0 Rougeole 6 0

49

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

V- RECHERCHE OPERATIONNELLE

LES INDICATIONS DE LA CESARIENNE


EXPERIENCE DU SERVICE DE GYNECO-OBSTETRIQUE DE HOPITAL
REGIONAL DE GAROUA

INTRODUCTION

La recherche opérationnelle est une des composantes de la santé publique dans son volet
participatif. Elle a pour but d’identifier un problème majeure de santé, d’en préciser les
déterminants et de trouver des solutions à ces problèmes dans lesquelles la population aura à jouer
un rôle important ; tant au niveau de l’identification du problème qu’à la mise en œuvre des

50

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

solutions. Elle est essentielle à l’approche communautaire de la résolution des problèmes de santé
et de ce fait, constitue une des aptitudes à acquérir par un médecin en devenir.

1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La césarienne est un acte obstétrical qui permet de sauver le nouveau-né et sa mère dans des
situations de souffrance fœtale ou de dystocie. C’est un accouchement artificiel après l’ouverture
chirurgicale de l’utérus. Cette définition exclus l’extraction d’un fœtus de la cavité abdominale
après rupture utérine, ou en cas de grossesse abdominale.
Les indications de la césarienne varient non seulement entre les pays, mais aussi d’un
Hôpital à l’autre et d’une équipe à l’autre au sein du même hôpital. C’est un acte résultant d’une
démarche intellectuelle propre à chaque obstétricien et non d’un consensus universellement
Adopté. Cette démarche devrait, de façon optimale, adopter des méthodes d’analyse décisionnelle.
Les indications de la césarienne ont beaucoup évolué et cette évolution n’est pas terminée.
Malgré l’amélioration des gestes d’asepsie, les techniques d’anesthésie réanimation, on note
encore des complications de gravités variables inhérentes à l’état gravido- puerpéral d’une part
et les techniques utilisées d’autre part. C’est pour autant de raison qu’on a choisi de faire cette
étude .

2- OBJECTIFS

Nous avons pour objectif :


- L’analyse épidémiologique de l’opération césarienne,
- Le calcul du taux de césarienne,
- L’étude des indications de la césarienne,
- Ainsi que l’étude de ses complications.

3 – METHODOLOGIE

A. TYPE D’ETUDE
Notre étude est une analyse rétrospective.

51

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

B- CADRE D’ETUDE
L’étude s’est déroulée dans le service de gynécologie et obstétrique de hôpital régionale de
Garoua

C- DUREE DE L’ETUDE
Entre le 1 janvier 2019 et le 31 décembre 2019.

D- POPULATION ET CRITERE DE SELECTION


La population de notre étude est constituée de toutes patientes ayant accouché par
Césarienne au service de gynécologie et obstétrique d’hôpital régionale de Garoua

E- PROCEDURE ET COLLECTE DES DONNEES


Le recueil des données à partir des dossiers médicaux, les registres du bloc opératoire et les
registres de la salle d’accouchement et de l’admission, a été fait sur une fiche d’exploitation
Préétablie (Annexe I),

F-METHODE D’ANALYSE DES DONNEES


Les données ont été analysées à l’aide des logiciels Epi info 3.5.3, Excel 2010.

4. RESULTATS ET DISCUSSIONS

➢ LE PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE :

• LE TAUX DE CESARIENNE :

Dans notre série d’étude, nous avons recensé 328 césariennes durant une période allant du 1ér
Janvier 2019 jusqu'au 31 Décembre 2019, sur un total de nombre d’accouchements de 1151
effectués au service de Gynéco- Obstétrique soit un taux de 28,5%. L’évolution du nombre de
Césarienne est illustrée par le graphique ci-dessous :

52

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Nous remarquons que le taux de césarienne a augmenté par rapport au chiffre de EDS
2011 qui faisait état d’un taux de 25% dans la région du nord. Ce qui pourrait s’expliquer
par le fait que HR de Garoua étant le centre par excellence de référence de toute la
région du nord beaucoup de patientes référées arrivent à un stade tardif qui impose une
césarienne d’urgence d’une part, d’autres part le nombre de structure hospitalière étant
insuffisante rendent la plus part des grossesse peu ou mal suivie mais aussi le manque de
moyens de surveillance du travail.

• AGE DES PARTURIENTES :


Tableau I : La fréquence de la césarienne selon l’âge maternel

53

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Décades Nombre de cas Fréquence %

Moins ou égal à 20 ans 99 30,18%

21-29 ans 151 46,03%

30-40 ans 69 21,03%

Plus de 40 ans 9 2,7%

Total 328 100%

9,45%

23,17% Moins de 37SA


49,39% 37-40SA
Plus de 40SA
12,50%
Estimé à terme

Figure n02 : fréquence de césarienne en fonction de âge

Nous remarquons que la plupart des césariennes sont réalisées chez les patiente dont âge varie
de 21 à 29 ans ceci en rapport avec la fertilité maximal en rapport avec cette tranche d’âge, en
deuxième position viennent les patiente de moins de 20 ans du aux conditions sociaux culturel
notamment le mariage précoce et analphabétisations des femmes.

• La parité des parturientes :

Parité Nombre de cas Fréquence

54

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Primipare 119 36,28%

Paucipare 97 29,57%
Multipare 94 28,65%

Grande multipare 18 5,48%

Total 328 100%

Tableau II : La fréquence de la césarienne selon la parité

Figure n°3 : La fréquence de la césarienne en


fonction de la parité

5% Primipare

29% 36% Paucipare

Multipare

Grande multipare
30%

Les primipares sont exposées aux anomalies de l’activité utérine, aux anomalies cervicales et
celles des parties molles d’autant plus que le bassin n’a jamais fait sa preuve, alors que les
multipares sont exposées à des problèmes de grossesse et de travail telles que les présentations
vicieuses, les hémorragies de délivrance par inertie utérine.

➢ CARACTERISTIQUE OBSTETRICALE : AGE GESTATIONNEL

55

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Age gestationnel Nombre de cas Fréquence


Moins de 37SA 31 9,45%
37-40SA 76 23,17%
Plus de 40SA 41 12,5%
Estimé à terme 162 49,39%
Imprécis 18 5,48%
Total 328 100%

Tableau III: La fréquence de la césarienne en fonction de l’âge gestationnel

Imprécis 5,48%

Estimé à terme 49,39%


Moins de 37SA
37-40SA
Plus de 40SA 12,50%
Plus de 40SA
Estimé à terme
37-40SA 23,17% Imprécis

Moins de 37SA 9,45%

0,00% 10,00% 20,00% 30,00% 40,00% 50,00% 60,00%

Figure n°4 : La fréquence de la césarienne en fonction de l’âge gestationnel

➢ LES INDICATIONS DE LA CESARIENNE

Les indications de la césarienne peuvent être classées en fonction du :


· Les césariennes d’urgence
- Causes maternelles
- Causes fœtales
· Les césariennes électives

56

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Causes maternelles
- Causes fœtales

Indications Nombres de cas Fréquence


Césariennes d’urgence 289 88,10%
Césariennes électives 39 11,89%
Total 328 100%

Tableau IV: La fréquence de la césarienne en fonction du type de césarienne

Figure n°5 : La fréquence de la césarienne en


fonction du type de Césarienne

Césariennes d’urgence
12%

Césariennes électives

88%

Tableau V: Les indications de la césarienne


Indication de la césarienne Nombre de cas Fréquence

57

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

SFA 94 22,65%
UC 53 16,15%
Défaut engagement en dilatation complète 7 2,13%
Syndrome de pré-rupture 12 3,65%
Travail stationnaire 53 16,15%
Présentation transverse 7 2,13%
Présentation de siège 21 6,4%
Autres présentation 5 1,52%
Pré-éclampsie 15 4,57%
Éclampsie 3 0,9%
Placenta prævia 8 2,43%
HRP 5 1,52%
Macrosomie 10 3,04%
1er jumeaux en siège 3 0,9%
1er jumeaux en transverse 2 0,6%
Rétention du 2em jumeaux 2 0,6%
Triplet 2 0,6%
Procidence du cordon battant 7 2,13%
Post date post terme 5 1,52%
RPM de plus de 24h 4 1,21%
Rupture utérine 7 2,1 3%
Malformation 3 0,9%
Total 328 100%

58

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Figure n°6: Les indications de la césarienne

Nous remarquons que le taux de césarienne pour SFA est le plus élève ceci dû aux moyens de
moyens de surveillance du travail mais aussi utilisation des méthodes peu fiables.

➢ LES TECHNIQUES DE LA CESARIENNE • ANESTHESIE

Tableau VI : La fréquence des types anesthésie


Type anesthésie Nombre de cas Fréquence

59

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Anesthésie générale 71 21,64%


Rachi anesthésie 245 74,69%
Rachi anesthésie + sédation profonde 12 3,65%
Total 328 100%

80,00% 74,69%
70,00%
60,00%
50,00%
40,00%
30,00%
21,64%
20,00%
10,00% 3,65%
0,00%
Anesthésie générale Rachi anesthésie Rachi anesthésie + sédation
profonde

Figure n°7: La fréquence des types anesthésie

La rachi anesthésie est la technique la plus utilisées suivie de anesthésie générale, fort est de
constaté que dans certains cas de rachi anesthésie la patiente est agité qui nuis au confort du
chirurgien d’où ajout d’une sédation profonde.

• LA VOIE D’ABORD
Les césariennes sont faites par les deux gynécologues ainsi que deux chirurgiens de l’hôpital
lorsqu’ils sont de garde. L’incision de Pfannestiel était la technique d’ouverture pariétale la plus
utilisée par les gynécologues tandis que la médiane par les chirurgiens.

Type d’incision Nombre de cas Fréquence


Pfannestiel 153 46,64%
Médiane 168 51,21%

60

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Joel Cohen 7 2,1%


Total 328 100%
Tableau VII : Taux de césarienne en fonction de type d’incision

60,00%
51,21%
50,00% 46,64%

40,00%

30,00%

20,00%

10,00%
2,10%
0,00%
Pfannestiel Médiane Joel Cohen

Figure n°8: Taux de césarienne en fonction de type d’incision

A HR de Garoua les césarienne sont réalisées par les gynécologues qui préfère la pfannestielle et
les chirurgiens qui préfère la médiane .

➢ COMPLICATIONS

• MATERNELLE

- Per opératoire : Dans notre série, nous avons noté que 4 patientes soit un taux de 1,2%
ont présentés une hémorragie per- opératoire dû à l’inertie utérine traité par les utéro
tonique (ocytocines) en IVD avec ou sans restauration de la masse globulaire par la
transfusion de sang total en fonction des chiffres de l’hémoglobine. Le traitement d’un cas
a nécessité la réalisation d’une hystérectomie d’hémostase.

61

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Post opératoire : Nous avons pu révéler 93 cas de complications post- opératoires soit
un taux de 28,35% ; elles comportent :

Complications post opératoire Nombre de cas Fréquence


Suppuration de la plaie 47 14,32%
Sepsis sévère 9 2,74%
Fistule vésicale 7 2,13%
Endométrite 10 3,04%
Prééclampsie du post partum 20 6,09%
Total 93 28,35%
Tableau VII : Taux de césarienne en fonction des complications maternelles
post opératoires

Figure n°9:Taux de césarienne en fonction


complications maternelles post opératoires
30,00% 28,35%

25,00%

20,00%
14,32%
15,00%

10,00%
6,09%
5,00% 2,74% 2,13% 3,04%

0,00%
Suppuration Sepsis sévère Fistule Endométrite Prééclampsie Total
de la plaie vésicale du post
partum

Dans notre étude, nous avons noté 11 décès sur 328 cas de césariennes soit un taux de
3,35%, les causes de décès sont dû essentiellement aux pathologies gravidiques : 5 cas de
prééclampsie, 2 cas d’éclampsies compliquées d’AVC, 1 cas de Hellp Sd, 3 cas de choc
septique.

• FŒTALE

62

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Dans notre d’étude nous avons trouvé 42 décès péri natals, soit un taux de 3,94%, essentiellement
dû à :
Décès péri natals Nombre de cas Fréquence
Asphyxie néo natales 9 2,74%

MFIU 6 1,82%

Grande prématurité 3 0,92%


Autres 4 1,22%

Total 22 6,7%
Tableau VII : Taux de césarienne en fonction des complications fœtales péri natals

Conclusion

L’analyse des résultats de notre étude, nous a permis de déduire que : la césarienne est
considérée comme une intervention chirurgicale courante, mais elle se caractérise par la
multiplicité des indications ayant abouti au geste opératoire. L’absence ou l’insuffisance du suivi
de la grossesse, ainsi que la consultation conduit à poser la décision de césarienne tardivement et
parfois dans un état critique et expose ainsi à des risques aussi bien maternels que fœtaux. Les
premières causes de césarienne sont la souffrance fœtale aiguë, l’utérus cicatriciel et le travail
stationnaire. le pronostic materno-fœtal est non seulement conditionné par la césarienne, mais
aussi par la pathologie ayant motivé l’acte opératoire.

63

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

RECOMMANDATIONS

➢ A hôpital régional de Garoua et aux autorités

• Sélectionner les indications de la césarienne afin de maintenir une sécurité optimale

• Promouvoir l’épreuve utérine sur utérus cicatriciel sous une bonne surveillance chaque fois que
c’est possible.

• Introduire la pH métrie, l’oxymétrie du pouls fœtal et l’analyse informatisée des tracées du


ERCF pour diminuer le taux de césariennes pour SFA non confirmée.

• Surveiller et prendre en charge les grossesses à haut risque.

• Former et recycler un personnel suffisant et qualifié en soins obstétricaux.

• Faciliter l’accès des parturientes aux consultations prénatales pour promouvoir l’éducation
sanitaire de la population.

• sensibiliser les populations sur les risques de la grossesse chez l’adolescente et la nécessité du
suivie de la grossesse

➢ Aux populations

64

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

• de faire suivre les femmes enceintes en générale mais particulièrement les adolescentes dans les
hôpitaux de référence afin de bénéficier des soins adéquat.

VI-QUELQUES CAS CLINIQUES


MEDECINE INTERNE
CAS 1 : Identification
Mr A H, âgé de 39ans commerçant, résidant a Rounde , marie, musulman, d’ethnie peuls.
Motif de consultation

- Difficulté à respirer
- Toux grasse
HDMA

Début il y a plusieurs semaines par l’installation progressive d’une toux grasse avec expectoration
muqueuse a prédominance matinale non positionnelle associée, a une dyspnée d’effort d’intensité
progressivement croissante puis au repos. Qui va motiver une consultation dans un centre de santé ou le
patient est mis sous Lasilix cp et broncalene sirop. L’évolution est marquée par la persistance de la
symptomatologie d’où la présente consultation.

Antécédents

Médicaux : HTA(-), Diabète(-),.

Immun allergique : SeroLAV( ?), pas d’allergie connue

Chirurgicaux : RAS

65

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Toxicologique : Alcool(-), Tabac(-)

Familiaux : RAS

Revue des systèmes

Signes généraux : asthénie (+) anorexie (-) amaigrissement (+) fièvre (-)

SCV: Orthopnée(+) , dyspnée(+), palpitation(+), OMI(-),

S Respi: Toux(+), expectoration(+)

S Digestif: Ballonnement Abdo(-), Vomissements(-)

Examen Physique

Patient conscient, assis.

Paramètres ; T° : 37,7°C, FC :129bpm : FR : 34cpm : TA : 88/66mmhg ; Pds : 58Kg

SCV : TVJ, Choc de pointe dévie en bas et en dehors. Signe de Harzer positif, . Assourdissement des bruits
du cœur, frottement péricardique

S Respi : Thorax symétrique mobile avec la respiration,, léger TIC, diminution des VV a hémithorax
gauche, matité a gauche, Murmure vésiculaire audible aux deux champs sans bruits surajoute..

S Digestif : Cavite buccale propre et humide, abdomen normal, souple, hépatomégalie homogène
douloureuse, a bord mousse, avec reflux hépato jugulaire surface régulière. Présence des bruits du
péristaltisme.

Membres : OMI mou, prenant le godet, indolore

Reste sans particularité

RESUME

Patient de 60 ans, venu en consultation pour difficulté respiratoire et toux grasse évoluant depuis plusieurs
semaines en contexte a fébrile, prise en charge depuis deux mois pour TBC péricardique. L’examen
clinique fait permet de mettre en évidence :

- AEG
- Signes épanchement péricardique (assourdissement des bruits du cœur)
- Sd épanchement pleurale gauche
- Signe de tamponnades (palpitation, FC élevé, hypotension) Discussion diagnostique

1) Péricardite infectieuse décompensée


2) Pleurésie
3) Infarctus du myocarde

Examens complémentaires

- ECG : Non disponible

66

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Echo cœur : Non disponible


- Rx thorax F : Cœur en calebasse. Etalement de la silhouette cardiaque avec un ICT de 0,75.
Syndrome épanchement pleural basal gauche
- Nfs : hyperleucocytose a prédominance lymphocytaire reste sans particularité
- Vs : Normal
- Crp : Normal
- Ionogramme sanguin : non disponible
- Troponine I : non disponible
- CPK-MB
- Urée/Creat : Normal
- ASAT/ALAT: Normal
- Crachat BARR (-) - Sérolav (-)
- Ponction péricardique écho guidée faite ramenant 360cc de séro- hématique
TRAITEMENT

i. But
1) Diminuer la surcharge volumique
2) Soulager le patient
3) Prévenir les complications

ii. Moyens et Méthodes


Médicamenteuses

1) Furosémide 20 mg inj : 1 Amp/8h


2) Amoxicilline + acide clavulanique inj 1g/125mg fois deux /Jr 3) Oméprazole

Suivie

- J1-J3 : Evolution stationnaire, persistance de la dyspnée et orthopnée


- Analyse du liquide péricardique les résultats suivants ont étés retenus ; présence de nombreuses
leucocytes, absence de germes a l’examen direct. Culture stérile, PCR BK positive a M.
tuberculosis.
CAT : mise sous RHEZ et stop Amoxicilline + acide clavulanique

J4 ; Evolution marquée par la diminution d’orthopnée, de dyspnée au repos et des OMI J9

: Sortie autorisée sous RHEZ et RDV dans 2 semaines.

Cas 2 : Identification
Mr H, âgée de 58 ans, résident a yelwa, célibataire, musulmane, ethnie peuls,

Motif de consultation

Douleur thoracique

67

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

HDMA

Début remonterait a 2 jours par installation progressive d’une douleur thoracique a type de serrement médio
thoracique gauche irradiant vers épaules gauche aggravé par effort physique et calmé par le repos associée
a des palpitations permanentes évoluant contexte a fébrile. C’est ce qui motive la présente consultation

Antécédents

Médicaux : RAS

Immunoallergique : RAS

Chirurgicaux : RAS

Toxicologique : RAS

Familiaux : RAS

Revue des systemes

S Neuro : RAS

S Cardio: palpitations + syncope +

S Respi: RAS

S Digest: RAS

Examen Physique

Patient Couche, Calme.

Paramètres : T°=37,8°C, FC=99bpm, FR=29cpm, TA=133/67mmHg IMC 29 kg/m2

SCV : Choc de pointe non visible, pas de TJV, Bruits du cœur B1 et B2 audibles aux 4 foyers
d’auscultations sans souffle.

S Respi : Thorax symétrique, mobile avec la respiration, VV bien transmise, Poumons clairs

S Digestif : Cavité buccale propre et humide, abdomen plat, souple, pas d’organomégalie, présence des
bruits du péristaltisme

Reste de l’examen est sans particularité

RESUME

Patiente de 58 ans, emmenée en consultation POUR douleur thoracique a type de serrement médio
thoracique gauche irradiant vers épaules gauche aggravé par effort physique et calmé par le repos associée
a des palpitations, sans antécédent contributif chez qui l’examen clinique permet de mettre en évidence :

- BEG
- Paramètres vitaux : fébricule

68

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Discussion diagnostique

Devant ce tableau, nous pensons a

1) Syndrome coronarien aigue : infarctus de myocarde ? angor ?


2) Gastrite
3) Péricardite
4) Embolie pulmonaire

Bilans

A visée diagnostique :

- ECG : rythme sinusale infarctus antéro-septal (V1 V2 V3, complexe ventriculaire prématuré
- Echo cœur : normale
- Rx thorax F : normale
- CPK-MB non disponible
- Troponine I et C non disponible

A visée de comorbidité

- SeroLAV : négatif a HIV 2


- Charge virale : Non fait

A visée de retentissement

- NFS : normale
- Ionogramme sanguin : normale

TRAITEMENT

I) BUT
- Traiter la douleur
- Prévenir les complications

II) MOYENS/ METHODES


1) Hospitalisation en médecine 2)
VV + SS 0,9% 500cc
3) Enoxaparine 4000 UI : 1 inj/12h
4) Acide acétylsalicylique Cp 500mg : 1Cp/jr
5) Rosuvastatine Cp 10 mg : 1Cp/jr

69

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

6) Aténolol 50mg Cp : 1Cp/jr


7) Furosémide 20mg inj : 1 amp/12h
8) Oméprazole 40mg inj : 1amp/jr
9) Surveillance : T°, FR, FC, TA/h

EVOLUTION

J1 : Paramètres : T°=37°C, FC=77bpm, FR=32cpm, TA=112/68mmHg

Plainte : aucune

Conclusion : Evolution favorable

CAT

Continuer traitement en cours

J2 : Paramètres : stables

Conclusion : Evolution favorable

CAT : Continuer traitement en cours

J3 : IDEM

J4 : sortie continuer avec Acide acétylsalicylique, Rosuvastatine, Aténolol, Oméprazole 20mg 1Cp/jr

Et clopidogrel 75mg 1Cp/jr RDV dans 2 semaines

Cas 3 : Identification
Mr A A, âgé de 30 ans, residant a Marouaré, commerçant, musulman d’ethnie Guidar,

Motif de consultation

Altération de la conscience

HISTOIRE DE LA MALADIE

Le début remonte a 3 heures ou la patiente aurait été retrouver inconscient dans sa chambre puis
directement conduit a l’aide d’un véhicule non médicalisé au urgence de HR Garoua ou nous la
consultons.

ANTECEDENTS

 Personnels
 Médicaux: VIH depuis 1 an sous traitement sous traitement compliante

70

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

 Chirurgicaux: aucun
 Immunoallergiques: GSRH inconnu, Electrophorèse de l’hémoglobine inconnue, pas d’allergie 
Toxicologue: aucun
REVUE DES SYSTEMES

Ne pouvait etre effectué

EXAMEN PHYSIQUE

 Patient inconscient avec SCG a 10/15


TA 100/60, FC 91, T°: 37

Taille = 1,75 m (estimé), Poids = 70 kg (estimé), IMC = 22,87 Kg/m 2

Glycémie capillaire aléatoire ˃ 6g/l SpO2 = 98%


 Système digestif
 Inspection : sclérotiques anictériques, cavité buccale propre mais sèche ainsi que la langue,
abdomen normal, mobile et synchrone avec la respiration
 Palpation : pas de masse
 Percussion sonorité abdominale normale

 Auscultation : bruits péristaltiques audibles et normaux


 Système Respiratoire : normal
 Système urogénital : normal, BU non faite
 Système cardiovasculaire : tachycardie régulière à l’auscultation cardiaque
 Système hématopoïétique : normal
 Examen neurologique non réalisé

RESUME

Patient de 40 ans, PVVS sous TARV amené en consultation pour altération de la conscience chez qui
l’examen Clinique retrouve :

- Coma stade 2
- Des paramètres hémodynamiques stables
- Signes de déshydratation modérée
- Hyperglycémie aléatoire

71

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

DIAGNOSTIC

Décompensation d’un diabète inaugurale de type 2 en mode coma hyperosmolaire

Facteur de décompensation : - Infection urinaire ? Accès Palustre mal traité ? infection pulmonaire ?

Examens complémentaires

Diagnostic : bandelette urinaire (leucocytes ++), ECG (non disponible), GE(-), WIDAL (-), ECBU
non disponible, RX pulmonaire : sans particularité

Retentissement : NFS et Ionogramme sanguin non faîtes, CRP : 12 mg/l


TRAITEMENT
 Buts :
 Normaliser la glycémie
 Traiter l’infection
 Prévenir et traiter les complications
Moyens et méthodes :
 Mesures générale
 Hospitalisation aux urgences

 Pose d’un péniflow


 Moyens médicaux

 Réhydratation : serum salé 0,9%


- 1000 ml/1h puis
- 1000 ml + kcl 1g/2h puis
- 1000 ml + kcl 1g/3h puis
- 1000 ml + kcl 1g/4h
 Insuline rapide en S/C
- Si glycémie ˃ 4 g/l : 10 UI/h
- Si glycémie comprise entre 2,5 et 4 g/l : 5 UI/h

- Si glycémie ≤ 2,5 g/l : passer à l’insuline mixte


Mixtard : 0,5 UI/Kg/24h (lorsque glycémie ≤ 2,5 g/l)
- 20 UI – 0 – 10 UI
 Ceftriaxone : 1 g/ 12 hr
Surveillance : Glycémie/h, TA, FR, π, diurèse

72

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

EVOLUTION

 J-3 d’hospitalisation
Evolution favorable, équilibre glycémique atteint, stop insulinothérapie relais avec Glucophage 500mg 1Cp
fois deux /Jr Education thérapeutique fait

 Sorti à J-5 d’hospitalisation

Cas 4 : Identification (HETERO ANAMNESE)


Mr S J , agé de 72 ans, agriculteur, marié, de religion catholique, d’ethnie mafa residant a Lagdo

Motif de consultation

- Perte de connaissance avec aphasie

HDMA

Début il y a 24 heures de temps par la survenue brutale de d’une chute de sa hauteur avec perte de
connaissance initiale d’environ 15 minutes puis une aphasie, motivant une consultation dans l’hôpital de
district de Lagdo d’où il nous est référé pour suite de prise en charge

Antécédents

Médicaux : HTA(+) non suivie non compliant, Diabète(-), pas d’autres pathologies connue

Chirurgicaux : N’a jamais été opéré

Immuno allergique : Pas d’allergie médicamenteuse ni alimentaire connue, Sero LAV inconnue, AgHBs
inconnue, Acanti HCV inconnue

Toxicologique : Consomme de l’alcool occasionnellement (Bili Bili), Tabac(-) Familiaux

: RAS

REVUE DES SYSTEMES

S Neuro :Aphasie(+), Altération de l’état de conscience(+), Perte de la motricité globale(+)

S Cardio: RAS

S Respi:Dyspnee(-), douleur thoracique(-)

S Digestif: Vomissement(-), Constipation(-)

73

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

EXAMEN PHYSIQUE

Patient couche, calme

Paramètres : T°=37,2°C, FC=103bpm, FR=19cpm, TA=178/101mmHg, Glycémie= 0,98g/dl

S Neuro :

- Patient conscient, GCS=11/15, O=4, V=1, M=6


- Fonctions supérieurs non testées
- Sensibilité non testées
- Motricité globale : Force musculaire diminue a l’hémicorps droit 1/5

- Disparition du plis naso génien droit, a la manœuvre de Pierre Marie et Foix. Pas de signes
d’atteinte du III IV VI IX

- Babinski Positif
- Reflexes myotactiques :
Réflexes G D
BICIPITAL ++ +
TRICIPITAL ++ +
ROTULIEN ++ +
ACHILEEN ++ +

- Pas de signes d’irritation méningée : Kernig(-), Brudzinski(-)

S Cardio : Pas de TVJ, Choc de pointe visible, palpé au 5eme EICG ligne medio claviculaireantérieure non
étalé, Pas de signe de Harzer, pas de reflux Hépato jugulaire, Bruits du cœur B1B2 perçu au 4 foyers sans
souffle

S Respi : Thorax symétrique, mobile avec la respiration, bonne transmission des vibrations vocales,
Murmur vésiculairesprésents aux deux champs normaux

S Digest : Cavite buccale propre et humide, Abdomen non distendu, mobile avec la respiration. Souple,
sans masse palpable, présence des bruits du péristaltisme

Reste sans particularité

RESUME

74

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Patient de 78 ans, emmené en consultation pour chute brutale de sa hauteur avec altération de la conscience
évoluant depuis environ 24 heures de temps, avec comme ATCD une HTA chronique non suivie non
compliant depuis plus de 3 ans. L’examen physique fait ce jour permet de mettre en évidence :

- Un état général moyen


- HTA grade III
- Syndrome pyramidal proportionnel Gauche

Discussion diagnostic

Devant ces éléments clinique, nous pouvons évoquer ;

1) AVC pouvant être :


i) Ischémique ?
ii) Hémorragique ?
2) Processus expansif intracrânien ?

Examens complémentaires A

visée diagnostic

TDM cérébral :

Plage d’hypodensité é intéressant la zone de la cérébrale moyen profond faisant évoquer une
ischémiecérébrale

Plage d’hyperdensité spontanée intéressant la zone de l’artèrecérébralepostérieure faisant évoquer une


hémorragiecérébrale

A visée de retentissement

- TP/Tck : Non fait


- NFS : Anémie légère (Hb=10,6g/l) normocytaire normochrome

A visée de comorbidité

- FO : Non fait
- Ur ée/Creat : Normal
- Profil lipidique : Dyslipidémie, TG, CT, LDL
- ECG : Non fait
- Echo cœur : Non fait

75

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Echo doppler des TSA : Non fait

Traitement

But :

1) Limiter le saignement
2) Permettre une reperfusion cérébrale précoce
3) Prévenir les complications

Moyens et méthodes :

1) Mesures générales
i) Hospitalisation en réanimation médicale
ii) VV + SS 0,9% 500cc/ 6h iii)
Mobilisation toutes les 3 heures iv)
SNG pour gavage v) SU à demeure
vi) Kinésithérapie
2) Moyens pharmacologiques
i) Nicardipine 5mg/6h inj ii) Rosuvastatine
1mg /12h PO iii) Acide acétylsalicylique Cp
500mg : 1Cp/jr iv) Paracétamol 1g/6h inj
Systématique v) Acide tranexamique 0,5g/ 8h
3) Surveillance : Paramètres toutes les 6heures

Evolution

J1 : Etat stationnaire, TA= 168/98mmHg

Plainte : Agitations

CAT : Continuer ttt en cours

J2-J5 : TA=146/88mmHg

Plaintes : Aucune

Etat général moyen, évolution favorable

CAT : Continuer ttt en cours

J15 : Patient va mieux, aphasique, hémiplégique

76

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Paramètres satisfaisants

Aucunes plaintes enregistrées

CAT : Sortie autorisée sous

1) Amlodipine 5mg cp, 1cp/jour


2) Rosuvastatine 10mg cp : 1cp/jr
3) Renerve plus : 1cp/ jr
4) Alimentation saine
5) Kinésithérapie

Cas 5 : Identification
Mr I M, âge de 55ans, commerçant, residant a Poumpoumre, marie, d’ethnie peulh

Motif de consultation

- Fièvre
- Douleur abdominale
- Diarrhée

HDMA

Début remonterait a une semaine par la survenue d’une fièvre intermittente surtout vespérale non mesurée
sans frissons associée a des céphalées en casque intermittente, intense, sans facteur associes motivant la
prise en automédication de paracétamol cp. L’évolution sous ce traitement est marquée par la persistance de
la fièvre avec survenue de douleur abdominale généralisée de survenue progressive intense sans irradiation
augmente lors d’effort de défécation associée a l’émission de plusieurs épisodes en grande quantité de
selles liquides glaireuse non sanguinolentes. Le patient aurait prit du Métronidazole au vu des de ces
symptômes, mais la persistance après 4 jours motive la présente consultation.

Antécédents

Médicaux : RAS

Chirurgicaux : RAS

Immuno allergique : RAS

Toxicologique : RAS

Familiaux : RAS

77

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Revue des systemes

S Digest : Vomissement(+), hématémèse(-), epigastralgies(-), douleur abdominale diffuses(+), ténesme(-),


diarrhées(+), méléna(-), rectorragie(-)

S Respi : Toux(-), dyspnée(-), expectoration(-)

SCV : Palpitations(-), lipothymie(-), syncope(-),

S Neuro : Céphalées en casque(-), photophobie(-), phono phobie(-), Agitations(-)

Examen physique

Patient couché, conscient, coopérant

Paramètres : T°=39,6°C, FC=112bpm, FR=28cpm, TA=120/78mmHg

S Digest : Cavite buccale propre et humide, abdomen non distendu mobile avec la respiration, souple a la
palpation, légère sensibilité diffuse. Pas d’organomegalie. Présence des bruits du péristaltisme.

TR : Marge anale propre, sphincter anal tonic, prostate normale non douloureux, ampoule rectale vide et le
doigtier non souillé

S Respi : Thorax symétrique, mobile avec la respiration, bonne transmission des VV, MV audible aux
quatre foyers sans bruits surajoutés

SCV : Pas de TVJ, Choc de pointe non visible, palpé au 5eme EICG ligne medio claviculaire antérieure
non étalé, pas de signe de Harzer, pas de reflux hepatojugulaire. Bruits du cœur B1B2 audible aux foyers
sans souffle.

S Hémato : Conjonctives pales, TRC sup 3 secs

S Neuro: Normal

Reste sans particularité

Résumé

Patient de 55 ans, venu en consultation pour fièvrevespérale, céphalée en casque intense et douleur
abdominale diffuses associée a une diarrhée fait de grande quantités de selles liquidiennes glaireuse non
sanguinolent le tout évoluant depuis environ 2 semaines. Le antécédents sont sans particularité. L’examen
clinique fait ce jour permet de mettre en évidence :

- AEG

78

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- SIRS
- Syndrome diarrhéique

Discussion diagnostic

Devant ces éléments, nous pouvons évoquer

1) GEF d’étiologie pouvant être :


i) Enterale :
a) Salmonellose ?
b) Amibiase intestinale ?
c) Parasitose digestif ? ii) Parentérale :
a) Paludisme ?
b) IU ?

Examens complémentaires

A visée diagnostic :

- Serologie WIDAL: TO(+), BO(+), AO(+), CO(-), TH(+), BH(+), AH(+), CH(-)

- Coprologie: Absence de bactérie a l’examen direct, présence de plusieurs éléments levuriformes


- Coproculture : Non fait
- GE : Positive

- ECBU : Pas en faveur d’une infection urinaire

A visee de comorbidité

- Séro LAV : Négative


- Ionogramme sanguin : Normal
- Uree/creat : Normal
- CRP: Positive a 96mg/dl
- NFS: Anémiemodérée (Hb=9,7g/L) microcytaire hypochrome

Traitement

1) BUT
i) Arrêter la diarrhée ii) Stopper
la fièvre iii) Stopper les céphalées iv)
Prévenir les complications

79

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

2) MOYENS ET METHODES
i) VV + SS 0,9% 500cc/ 6h a
alterner avec ii) RL 500cc/ 8h iii)
Paracétamol : 1g/ 6h iv iv)
Ciprofloxacine : 500mg/ 12h iv
v) Artesun : 15cc / H0, H12, H24 iv
vi) Smecta sch : 1sch/ 8h vii)
Surveillance : T°, FC, FR, TA

Evolution

J1-J2 : Persistance de la fièvre, diarrhées, douleur abdominale, asthénie physique intense

Conclusion : Evolution stationnaire

CAT : Ajouter au ttt en cours

i) Spasfon : 1amp/ 8h

J3-J8 : Apyrexie, mais persistance de la douleur abdominale

Conclusion: Evolution favorable

CAT:

i) Sortie authorisee ii)


Stop Paracetamol inj iii)
Stop Smecta iv)
Stop Artesun v)
Relais oral
a) Malacur cp: 4cp/jr pdt 3jours
b) Ciprozole forte : 1cp/Jr pdt 10 jours
c) Fedate sirop : 1CAS/jr pdt 30jours
d) Councelling fait sur l’hygiène

80

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

CAS CLINIQUES : CHIRURGIE


Cas 1 : Identification
Mr S A , âgé de 26 ans, résidant à Soari moto taximan, chrétien d'ethnie Toupouri, célibataire

Motif de consultation

Plaie thoracique post agression

Mécanisme

Le début remonte a environ 30min par la survenue d’une agression ou le patient aurait reçu un coup de
poignard sur le thorax. Il s'en est suivi un saignement abondant, une vive douleur thoracique et une
dyspnée. Le patient est emmené par des moyens non médicaux quelques minutes plus tard pour
consultation.

Antécédents

Chirurgicaux: jamais été opéré

Medicaux: pas de pathologie chronique connue

Immunoallergique: RAS

Toxicologique: Alcool occasionnelle, tabac (-)

Familiaux: RAS

Revue des systèmes

S Respi: dyspnée(+), douleur thoracique (+), hemoptysie (-), toux (+)

SCV: Palpitation (+), orthopnée (-), lipothymie (-), syncope (-)

S hématopoïétique: petechies (-), gingivorragie (-),

S Abdo: Vomissements (-), hematemèse (-), douleur abdo (-), diarrhée (-)

S urogenital: dysurie (-), hematurie (-)

Examen physique

Bilan primaire

Patient conscient, dyspnéique et agité

Paramètres: T°=37,2°C, FC=125 bpm, FR= 42 cpm, TA= 72/5 mm

Bilan secondaire

Examen local

Plaie ponctiforme en regard de la deuxième espace intercostal gauche ligne medical I u l'aire antérieur,
environ 2 cm de grand axe et 4 cm de profondeur avec saignement actif

81

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Examen general

Conjonctives pâles, sclerotiques anicteriques

Fosse nasale libre, léger BAN

Thorax symétrique peu mobile avec la respiration. Un tirage intercostal franc. Diminution des VV, et
absence du murmure vésiculaire au champ pulmonaire gauche.

Coeur tachycarde, régulier. B1B2 audible aux 4 foyers d ' auscultation sans bruits sur ajouté.

Abdomen non distendu mobile avec la respiration, souple sans anomalie. Présence des bruits du
péristaltisme.

Reste de l'examen sans particularité

Résumé

Patient de 27 ans, emmené en consultation pour plaie thoracique profonde post agression par arme blanche,
sans antécédents contributif chez qui l'examen clinique fait ce jour permet de mettre en évidence:

• Syndrome anémique

• Choc hypovolemique

• Syndrome d épanchement pleural gauche

Discussion diagnostic

1) Hemothorax massif compliqué d'un choc hypovolemique post plaie thoracique par arme blanche

Examen complémentaires

Bilans en urgence

• NFS en urgence: anémie sévère (Hb=2,5g/dl), normocytaire norme chrome

• Rx thorax F: Hemothorax compression

• Tp/Tck: non fait

Traitement

1. Buts

• Lever le choc

• Décompression du thorax

• Prévenir les complications

2. Moyens et méthodes

• 2 voies veineuses de gros calibre

82

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

• Geloplasma 1000th

• SS 0.9% 50cc en VV

• Pose d'un drain thoracique à la septième espace intercostal gauche ligne axillaire moyen ramenant
600cc de liquide hematique

• Ceftriaxone 2g/ 24h iv

• Tramadol 100mg/8h in

• Diclofenac 75mg/12h in

• Transfusion sanguine de sang total isogroupe isorhesus et compatible: 2000 cc

• Pansement compressif de la plaie

• Surveillance: état général, TA, FC, FR, T°/24h

Évolution

J1: Paramètres stable

CAT: Continuer ttt en cours

J5: Bonne évolution clinique, patient stable

Rx thorax F control: Normal

CAT : continuer ttt en cours

J7: Bon état général

CAT: Sortie autorisée sous

• Cefixime 200mg 1cp/12h

• Diclofenac 75mg 1cp/12h

• Ablation du drain

• Fedate sp 15ml/jr

Cas 2 :IDENTIFICATION
L G agée de 19 ans, élève, célibataire, réside à TAKASKO ,de religion catholique.

MOTIF DE CONSULTATION
Douleur abdominale depuis 24h.

HISTOIRE DE LA MALADIE

83

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Le début remonte à 24h, par l’installation progressive d’une épigastralgie d’intensité croissante a
type de crampes permanente sans facteurs déclenchant ou d’accalmie, ne cédant pas a la prise
tramadol injectable sans autres signes associées évoluant en contexte a fébrile. Qui va motiver
cette consultation aux urgences de HR Garoua.

ANTECEDENTS Chirurgicaux:
ras .

Médicaux: ulcère gastrique depuis 2ans traité par la prise régulière de diclofénac.

Immuno-allergiques: GsRH? EHb? N’a jamais reçu de transfusion sanguine, pas d’allergie
médicamenteuse ou alimentaire connue.

Toxicologiques: non alcoolique ni tabagique

Familiaux :Pas de pathologie chronique héréditaire connue à ce jour chez les collatéraux et les
descendants.

REVUE DES SYSTEMES


Signes généraux : asthénie (+), anorexie (+), fièvre (-) Syst
Dig : vomissement (+), diarrhée (-), douleur abdominale (+)
S Respi: dyspnée(+), douleur thoracique (-), hemoptysie (-), toux (-)

SCV: Palpitation (-), orthopnée (-), lipothymie (-), syncope (-)

S hématopoïétique: petechies (-), gingivorragie (-),

S urogenital: dysurie (-), hematurie (-)

EXAMEN PHYSIQUE Patient


conscient avec un état général altéré,

Paramètre : PA=130/70 Pouls=92 FR=32 T°=38°C

Tête et cou : Conjonctives rosées, sclérotiques anictériques, pas d’adénopathies cervicomaxillaires.

Thorax : sans particularité

L’abdomen : non distendu, peu mobil a la respiration défense généralise, cri de ombilic

OGE : toucher rectal normal

Le reste de l’examen est sans particularité.

84

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

RESUME
Il s’agit d’un patient de 19ans, élève amené en consultation pour épigastralgie évoluant depuis 24
heures a type de crampes aux antécédent de plusieurs crises d’ulcère gastrique traité par la prise de
diclofénac. Chez qui l’examen clinique révèle :

- Un état général altéré


- Fébricule
- Signe irritation péritonéale

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : péritonite aigue généralisé d’étiologie :

- Perforation gastrique ? -
Appendicite ?
EXAMEN COMPLEMENTAIRES
➢ Diagnostique :
- ASP : non disponible
- Echographie abdomino- pelvienne : conclusion = infiltration avec sensibilité
péritonéale diffuse associé a un épanchement péritonéale de moyenne abondance
compatible avec un abdomen aigue : péritonite généralisée sur perforation digestive
( a confronter avec reste du bilans ).
➢ Pré thérapeutique :
- Nfs : hyperleucocytose a prédominances granulocytaires
- TP/TCK : normal
- GS/RH : B+
- Sérolav
TRAITEMENT
But :

- soulager la douleur
- Traiter l’étiologie
- Traiter et prévenir les complications

Moyens et méthodes

➢ Médicaux

Non médicamenteux

1) Hospitalisation au service de chirurgie B


2) Voie veineuse avec du SS 500cc/08h a alterner avec SG 5% 500cc
3) Pose d’une sonde urinaire

85

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

4) Rien per os
5) Consultation pré anesthésie

Médicamenteux

1) Ceftriaxone inj : 1g/12h


2) Métronidazole inj : 500mg/8h
3) Tramadol inj: 100mg/12h
4) Phloroglucinol + triméthylphloroglucinol inj: 80mg/12h
5) Oméprazole inj: 40mg fois 2/j

Surveillance

To, FC, FR, diurèse, état générale

➢ Chirurgicaux

J1 d’hospitalisation, intervention chirurgicale :

CRO : Sous AG laparotomie médiane dans abdomen permettant le drainage environ 4500 ml de
liquide purulent, exploration permet de mettre en évidence une perforation a la région pylorique
diamètre environ 0,7 cm. Nous réalisons une suture de la région perforatrice en deux plans.
Appendicectomie de principe, lavage abondant de la cavité abdominale, pose de deux drains et
fermetures de la paroi plan par plan

Cat post-opératoire : continuer le même traitement

1) Evolution de J7 à J10 favorable sur ce traitement. Sortie prévue J12 sous relais oral.
2) Amoxicilline + AC cp 500mg : 2cpx3/j pdt 7j
3) acéclofénac + paracétamol cp 100/500mg 1cpx2/j pdt 7j
4) Oméprazole Cp : 1cp/j pdt 7j
5) Consultation hépato gastro entérologue
6) Rendez-vous dans une semaine

Cas 3 : IDENTIFICATION

Mr O A âgé de 64 ans, instituteur , résidant à petit paris 1-

Motif de consultation :

Tuméfaction inguinale gauche évoluant depuis une heure

2- Histoire de la maladie actuelle :

86

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Début des symptômes il ya 1h par l’apparition brutale d’une tuméfaction inguinale gauche
douloureuse survenue d’un effort physique intense limitant toute activité associée à des sueurs
profuses qui va motiver la présente consultation.

3- Antécédents :

Jamais été opéré, pas de notion de hernie

Aucune pathologie chronique connue

consomme de l’alcool et fume du tabac 4-

Enquête de systèmes :

Signes généraux : asthénie (+), anorexie (+), fièvre (-) Syst


Dig : vomissement (+), diarrhée (-), douleur abdominale (-)
S Respi: dyspnée(+), douleur thoracique (-), hemoptysie (-), toux (-)
SCV: Palpitation (-), orthopnée (-), lipothymie (-), syncope (-)
S hématopoïétique: petechies (-), gingivorragie (-),
S urogenital: dysurie (-), hematurie (-)

5- Examen physique :

Patient conscient avec faciès anxieux et bon état général

Paramètres : TA 130/80mmHg ; FC 100bpm ; FR 26cpm ; ϴ 37,4°C

Conjonctives rosées, sclérotiques anictériques, cavité buccale propre et humide

Examen cardio-pulmonaire normal

Abdomen non distendu, souple sans masse palpable, masse inguinale gauche de consistance molle,
impulsive et expansive à l’effort de toux, irréductible et douloureuse, bruits du péristaltisme
perçus.

Reste l’examen sans particularité

Diagnostic:

Hernie inguinale gauche étranglée

Bilans préopératoires : NFS, GSRh, TP/TCK, consultation pré anesthésie

Traitement : SS 0,9% 500cc/12h, Paracétamol 500mg 2cp x 3/j si douleurs 10_Evolution

J1 Plainte : aucune Paramètres : TA 140/80mmHg ; ϴ 37°C

87

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Résultats disponibles : sérologie VIH négative ; taux d’hémoglobine à 13,4g/dl ; groupe sanguin O
rhésus + ; TP 98% ; TCK 26s

Examen physique : masse inguino-pubienne gauche, reste sans particularité

Conclusion : amendement de la douleur

CAT : intervention chirurgicale cure d’herniorraphie inguinale gauche sous AG

Liquides : SS 0,9% 500cc ; RL 500cc ; SG 5% 500cc à alterner 4h/8h sur 48h

Antibiothérapie : ceftriaxone 1g 1amp/12h ;

Pansement gastrique : Ranitidine 50mg 1amp/8h x 2j

Antalgiques : Paracétamol 1g 1amp/8h sur 48h puis relais oral

Surveillance : paramètres vitaux, diurèse

J2 Plainte : aucune Paramètres : ϴ 36,8°C ; TA 122/75mmHg ; diurèse : 1200cc


d’urines claires

Examen physique sans particularité

Conclusion : 2e jour d’évolution favorable

CAT : ablation de la sonde urinaire et continuer traitement en cours

J6 Plainte : aucune Paramètres : ϴ 37,5°C

Examen physique sans particularité, la plaie oblique de la fosse iliaque gauche propre

Conclusion : 6e jour d’évolution favorable

CAT : stop traitement en cours sortie sous relais oral

Ciprofloxacine 500mg 1cp x 3/j x 5j et Paracétamol 500mg 2cp x 2/j si douleurs Pansement

de propreté après ablation des fils.

Cas 4 : IDENTIFICATION
YA,sexe féminin,âgée de 10ans, réside à Poumpoumre,élève

MOTIF DE CONSULTATION Plaie


du membre supérieur gauche évoluant depuis 1 mois

88

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à environ 1 mois de la présente consultation par une chute, avec réception sur le
membre supérieur gauche. Il s’en est suivi une déformation puis une impotence fonctionnelle du
dit membre associé à une plaie du bras laissant voire l’humérus et des saignements.Devant ce
tableau,les parents décident de consulter un tradipraticien où une prise en charge orthopédique
avec des attelle de fortune a était faite.L’évolution est marquée par la surinfection de la plaie puis
l’extension de celle-ci à tout l’avant-bras gauche avec signe de nécrose.Ceci motive donc la
présente consultation.

ANTECEDENTS
Chirurgie: elle n’a jamais subi d’intervention chirurgicale.

Médicaux: pas de pathologie chronique connue, pas d’hospitalisation antérieur

Immuno-allergique:GSRh ? ELHb? Elle est bien vaccinée selon le programme élargi de


vaccination mais n’a pas eu de rappel vaccinal, pas d’allergie médicamenteuse connue

Développement psychomoteur: normale, enfant scolarisé en classe de CE1

Toxicologique: pas de tabagisme passif

Familiaux : pas d’antécédents particuliers

REVUE DES SYSTEMES


Signes positifs: impotence fonctionnelle,plaie et douleur du membre supérieur gauche,
amaigrissement,

Signes négatifs : pas de fièvre, pas d’anorexie,pas autres signes fonctionnelles

EXAMEN PHYSIQUE
Paramètres: T=36,5°C TA= 120/60 mm Hg FC=85 bpm FR = 21cpm Pds= 22kg

Patiente consciente avec une altération de l’état général

Tête et cou : Conjonctives rosées pas d’ictère des sclérotiques ni d’adénopathie cervicale.

L’examen du thorax et de l’abdomen : est normal.

Membres : au membre supérieur gauche : plaie délabrande du bras exposant l’humérus,avec


pertes de substance et tissu nécrotique. Une nécrose de tous l’avant-bras, les pouls périphériques
sont difficilement palpé et la sensibilité est peu conservée.

Le reste de l’examen physique est sans particularité.

RESUME
Il s’agit d’une patiente de 10ans,sans antécédents particuliers,emmenée en consultation pour plaie
du membre supérieur gauche évoluant depuis 1 mois compliquant une fracture ouverte du
bras.Chez qui l’examen clinique révèle :

89

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Un état général altéré


- Des bons paramètres hémodynamiques
- Une plaie ulcéreuse du bras, laissant voire l’humérus avec nécrose de de tout l’avant-bras
gauche

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : Gangrène du membre supérieur gauche mi brachio-antibrachiopalmaire
compliquant une fracture ouverte du bras gauche négligée.

EXAMEN COMPLEMENTAIRES
NFS : normale, VIH -, AgHBs-, Radiographie du bras gauche : fracture 1/3 distal de l’humérus
avec début d’une dyaphisite

TRAITEMENT But
:

- Améliorer la qualité de vie de la patiente


- Traiter et prévenir les complications

Moyens et méthodes :

- Chirurgie :

Amputation : Désarticuler l’avant-bras gauche, puis couper à mi-bras, CAT

post-opératoire :

1) ampicilline inj : 1g/12h


2) métronidazole 250mg cp : 2cpx3/j
3) diclofénac inj 75mg : 1amp/08h
4) pansement à J5 si pas de complication

5) surveillance : t°, PA, pouls, FR, Etat de conscience

Evolution

- J1 à J7 d’hospitalisation, évolution favorable. Relais oral par :


1) Amoxicilline cp 500mg : 2cpx3/j
2) Paracétamol cp 500mg : 2cpx3/j si douleur
3) Pansement/3jours

90

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

4) Sortie prévue à J10

Cas 5 : IDENTIFICATION
AK, sexe masculin, âgé de 60 ans, de religion musulmane, ancien commerçant, réside à Lagdo

MOTIF DE CONSULTATION Difficulté


à uriner évoluant depuis environs 2 semaines

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à environ 2 semaines par des difficultés à uriner à type du retard du jet
mictionnel,et de pollakiurie. Ceci sans notion d’automédication. L’aggravation de ces symptômes
avec incapacité totale à uriner, il y’a 5 jours motive la présente consultation.

ANTECEDENTS
Chirurgie: pas d’opération chirurgicale connue

Médicaux: diabétique de type 2 depuis 10ans, suivi sous glucophage 500mg (2cpx3/j),
Daonil(1cpx2/j)

Immuno-allergique: GSRh ? ELHb? Pas d’allergie alimentaire ni médicamenteuse connue.

Toxicologique: pas de tabagisme passif

Familiaux : pas d’antécédents particuliers

REVUE DES SYSTEMES Signes


positifs : douleur hypogastrique, dysurie,

Signes négatifs : pas de fièvre, pas d’anorexie, pas de vomissement

EXAMEN PHYSIQUE Paramètres: T=36,9°C


TA= 120/70 mmHg Pouls=90 bpm FR = 18cpm Pds= 70kg

Patient conscient avec un état général altéré

Tête et cou :Les conjonctives sont rosées, pas d’ictère des sclérotiques ni d’adénopathie cervicale.

Thorax :L’examen du thorax est normal

L’examen de l’abdomen : abdomen plat, souple sans cicatrice et pas de d’hépatomégalie ni de


splénomégalie. On note une voussure hypogastrique ovoïde,rénitenteà fond hypogastrique et
plongeant dans le pelvis. Les orifices herniaires sont libres.

Au Toucher Rectal : la prostate est augmentée de taille, rénitente, avec absence du sillon médian.

Le reste de l’examen est sans particularité.

91

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

RESUME
Il s’agit d’un patient de 60ans,diabétique suivi et contrôlé sous glucophage et daonil.Il a été amené
en consultation pour difficulté à uriner évoluant depuis environs 2 semaines.Chez l’examen
clinique revèle :

- Un patient conscient avec un état général altéré


- Des bons paramètres hémodynamiques
- Un globe vésical
- une prostate augmenté de taille

DIAGNOSTIC Diagnostic
positif : hypertrophie bénigne de la prostate

Diagnostic différentiel : sténose urétrale

EXAMEN COMPLEMENTAIRES NFS :


normale, Créat : 0,78mg/d , Glycémie à jeun :91mg/dl, VIH-, AgHBs-

Echographie vésico-prostatique :HBP énorme 100,44 cc et ECG : rythme sinusal avec bradycardie

TRAITEMENT Buts
:

- Traiter la cause
- Soulager la douleur
- Eviter les complications
Moyens et méthodes :

- Cat en urgence :
1) Hospitalisation dans le service de Chirurgie +
2) Mise en place d’une sonde urinaire
3) puis préparation pour une intervention chirurgicale pour prostatectomie
- chirurgie : Trouvailles per opératoire

Laparotomie médiane sous ombilicale,dissection plan par plan puis cystotomie et


prostatectomie.Mise en place d’une sonde urinaire à 3 voies et fermeture de la vessie et mise en
place d’un drain abdominale avant la fermeture de la paroi abdominale.

- CAT en post opératoire


1) Liquides totaux/24heures : 2500cc de Ringer Lactate et Sérum Glucosé
2) Ampicilline injectable : 1g /8heures IVD
3) Gentamicine : 160mg/24heures
4) Tramadol 100md injectable : 1ampoule/8heures

92

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

5) Glucophage 500mg cp:2cpx3/j


6) Daonil cp:1cpx2/j
7) Lavage vésical: 2x/j
8) Pansement après 05 jours si pas de complication
Evolution :

- L’évolution a été favorable de J1 à J3 post-opératoire. J4 relais orale par amoxi cp

500mg : 2cpx3/j et para cp 500mg :2cpx3/j plus les antidiabétiques

- J8 pas de plaintes,évolution favorable, rééducation vésicale puis ablation de la


sonde urinaire à J9
- J11, sortie

CAS CLINIQUES : PEDIATRIE


Cas 1 : IDENTIFICATION
AD,âgé de 12ans, de sexe masculin,non scolarisé, ethnie Kanouri,de réligion musulmane et réside
à Nassarao.

MOTIF DE CONSULTATION Faiblesse des 2 membres


inférieures et difficulté à marcher évoluant depuis quelques semaines.

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à environ 5 quelques semaines, par la survenue progressive d’un déficit moteur
des 2 membres inférieurs sans notion de traumatisme antérieure,de rhinorrhée ni d’hyperthermie.
Ceci motive une consultation 2 mois plutard dans un centre de santé intégré de Kolofata où il
aurait était prise en charge.L’évolution sera marquée par la persistance du déficit et une
amyotrophie des 2 membres inférieurs. D’où la présente consultation.

93

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

ANTECEDENTS
Médicaux: pas de pathologies chroniques connues chirurgicaux:
pas d’antécédents chirurgicaux

Toxicologique: pas de tabagisme ni d’alcoolisme

Immunoallergique : Bon état vaccinal selon sa mère ?GSRh ? ELHb ? Sérologie HIV? Allergie?

Familiaux pas de pathologie chronique connue dans la famille.

REVUE DES SYSTEMES Signes positifs :


amaigrissement, impotence fonctionnelle des 2 membres inférieurs.

Signes négatifs : pas de fièvre, pas asthénie, pas de convulsions ni de dyspnée.

EXAMEN PHYSIQUE
Patient conscient, bien orienté dans le temps et dans l’espace. Il présente un bon état général.

Paramètres : TA= 100/70 mm Hg ; FC= 69 bpm ; FR=20 cpm ; T°= 37,1 °

Tête et cou : les conjonctives sont rosées, les sclérotiques sont anictériques, pas de cernes
oculaires, pas d’encombrements nasal.Bon hygiène dentaire et la cavité buccale est propre et
humide.Pas d’adénopathies cervicomandibulaires.

Thorax : symétrique, pas de scoliose ni cyphose,l’examen cardiopulmonaire est normal

Abdomen : non distendu, pas de douleur ni de masse à la palpation

Membres :les membres supérieurs sont normaux tandis que les membres inférieurs ont une
amyotrophie asymétriques des jambiers antérieurs, des hamstring et du grand fessier plus marquée
à gauche.On note une déformation en varus ,pied bot du côté gauche.

Examen neurologique :

- Fonctions supérieures : normal


- Motricité : force musculaire à 2/5 tant au membre inférieur gauche et 2+/5 au membre
inférieur droit

- Tonus musculaire: hypotonie des 2 membres inférieurs


- Sensibilité superficielle et profonde conservée
- Reflexes cutanés : RCP présent

94

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- Reflexes myotatiques : absents


- Examen des paires de nerfs crâniens : normal
- Coordination des mouvements : bonne aux membres supérieurs et altérée aux 2 membres
inférieurs avec une marche dandinent.
- Pas de signes d’irritation méningée

RESUME
Il s’agit d’un patient de 12 ans, dont l’état vaccinal n’est pas documenté,amené en consultation
pour faiblesse des 2 membres inférieures et difficulté à marcher évoluant depuis quelques
semaines.Chez qui l’examen clinique révèle :

- Bon état général


- Bon paramètres
- Paralysie flasque des 2 membres inférieurs avec amyotrophie
- Déformation en pied bot-varus

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : Poliomyélite aigue antérieure Diagnostic
différentiel :

- Polyradiculonévrite aiguë de Guillain-Barré (argument en défaveurs il n’y a atteinte


sensitivomotrice, ni symétriques distales, progression ascendante)

- Myélites aiguës(argument en défaveur la paralysie, le plus souvent symétrique, d'abord


flasque, devient secondairement spastique, s'accompagnant de signes sensitifs et d'atteinte
sphinctérienne)

EXAMEN COMPLEMENTAIRE
- NFS,
- LCR avec analyse virologique non disponible, - Prélèvement des selles et analyse au
CPC Garoua, - L’électromyographie non disponible.

TRAITEMENT But
:

- Prévenir de la dissémination virale à partir du malade


- Rétablir la fonctionnalité des 2 membres

Moyens et méthodes :

- Non médicamenteux
1) Hospitalisation dans une chambre individuelle
2) positionnement adéquat du corps
3) mobilisation active

95

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

4) appareillage pour réadaptation fonctionnelle


5) motivation psychologique du patient
- médicamenteux
1) Vitamine B complex : 1cp/jour

Evolution :

J1 à J5, on note une évolution favorable et transféré dans le service de réadaptation fonctionnelle.

Cas 2 : IDENTIFICATION
HM,de sexe feminin, âgée de 2 ans,non scolarisée, réside à Mangavé.

MOTIF DE CONSULTATION Fatigue


et refus de manger évoluant depuis 2 semaines

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonterait à 2 semaines par la survenue des selles liquides environ 3 épisodes par jour
motivant une automédication à base des potions traditionnelles.L’évolution sera marquée par
l’amendement momenté. La recrudescence une semaine plutard motive une réhydratation par du
SRO dans un CSI avec une évolution favorable.Quelques jours après,la survenue d’une asthénie
profonde et une anorexie totale motive la présente consultation.

ANTECEDENTS
Médicaux: pas de pathologie chronique connue, pas d’hospitalisation antérieure.

Chirurgie: pas d’opération chirurgicale connue

Immuno-allergique: GSRh ? ELHb? Elle est bien vaccinée selon le programme élargi de
vaccination mais n’a pas eu de rappel vaccinal, pas d’allergie médicamenteuse connue

Développement psychomoteur: normale, enfant non scolarisé

Toxicologique: pas de tabagisme passif

Autres : dors sous moustiquaire imprégnée d’insecticide et le dernier déparasitage est inconnu

Familiaux : les 2 parents sont infectés par le VIH, découverts il y’a 5ans, suivi sous TARV. Elle
est 2ème d’une fratrie de 2 dont l’ainé est décédé à l’âge d’un an de cause inconnue.

REVUE DES SYSTEMES


Signes positifs: fièvre, asthénie, anorexie,amaigrissement

Signes négatifs : pas de vomissement, pas de constipation, pas de douleur abdominale, pas de
diarrhée ni de convulsion.

Pas de toux pas de dyspnée et pas de troubles de la miction

96

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

EXAMEN PHYSIQUE Paramètres:T= 37,3°C FC=


75bpm FR=25cpm TA (non prise) Pds= 6.4kg T=78cm PB=9,4cm

P/T : <-3 Zscore P/A : <-3 Zscore T/A :<-2 Zscore

Patiente consciente avec un étatgénéral altéré.

Tête et cou : Les yeux sont enfoncés. Les conjonctives sont rosées, les sclérotiques anictériques, la
cavité buccale humide. Il n’y’a pas d’adénopathies cervicales ni de raideur de la nuque et
l’examen ORL est normale.

Thorax : les côtes sont saillantes, pas de déformation du thorax bonne ampliation thoracique pas
de signes de détresse respiratoire. L’examen pulmonaire et cardiaque est normal.

Abdomen : il est plat pas de cicatrice et mobile avec la respiration. Pas HMG et ni de SMG. On
note une bonne sonorité et les BHA sont audibles et normaux.

OGE : de type féminin sans ambiguïté sexuelle

Membres: pas déformation des membres, pas d’adénopathies périphériques. Les pouls
périphériques sont filant, le TRC < à 3s, pas de pâleur palmoplantaire et les extrémités sont
chaudes. On ne note pas de signe de Kernig ni d’œdème de membres inférieurs.

RESUME

Il s’agit d’une patiente de 2ans,issue d’une famille dont les 2 parents sont infectés par le VIH sous
traitement et dont un frère ainé est décédé à l’âge d’un an, de cause inconnue.Elle a était amenée
en consultation pour fatigue et refus de manger évoluant depuis 2semaines.Chez qui l’examen
clinique révélé :

- Un état général altéré


- Une dénutrition sévère

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : malnutrition aigüe sévère sur probable terrain d’immunodépression par le VIH

Diagnostic différentiel : SIDA pédiatrique

EXAMENS COMPLEMENTAIRES Sero Lav


+, CD4=598,NFS :anémie légère à 10g/dl normocytaire normochrome,

Coprologie :présence d’une flore bactérienne proliférée,

ECBU : présence des leucocytes et bacilles gram- ;

DIAGNOSTIC DE TRAVAIL
SIDA pédiatrique compliqué de malnutrition sévère

97

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

TRAITEMENT
But :
- Améliorer la qualité de vie et l’état
nutritionnel de la patiente Moyens et
méthodes :
1) F75 130cc/kg en 8 repas soit 104 cc/3h
2) résomal 100cc/2h, puis boire à volonté
3) cotrim 480mg cp : 1cp/j
4) ampi inj : 250mg/08h
5) nystatine sirop : 1mlx4/j
6) vitamine A 200000ui : j1, j2, j14
7) vitamine B complexe : 1cp/j

Evolution :

- J1 a J3 favorable, pas de plainte,

Paramètres : Pds=6,5kg ;PB=9,5cm ; T=78cm ;pas d’oedeme des membres inférieures CAT

- Ampi 250mg/08h
- Nystatine sirop 1mlx4/j
- Cotrim cp 480mg :1cp/j
- ATPE 2 sachets/j
- Bouillie enrichie

- j4 à j6, pas de plainte,

Paramètres : Pds=6,5kg ;PB=9,7cm ;taille=74cm ;pas d’œdème des membres inférieurs CAT

: sortie autorisée ce jour sous :

1) TARV(confert UPEC)
2) Amoxicilline cp 500mg: 1cpx2/j
3) Nystatine sirop : 1mlx4/j
4) Cotrim 480mg: 1cp/j
5) Mébendazole 100mg cp : 1cpx2/j
6) ATPE plus bouillie enrichie
7) Transfert dans un CNA

Rendez-vous dans une semaine

98

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Cas 3 : IDENTIFICATION
K M B, 13jours de vie, de sexe masculin,

MOTIF DE CONSULTATION Pleurs


incessants depuis 24h

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à 24 heures par la survenue des pleurs incessants sans vomissements ni trouble
du transit en contexte de fièvre. Ceci sans notion d’automédication. La persistance des pleurs
motive la présente consultation.

ANTECEDENTS
Mère est G1P2 002, elle est décédée à J1 par hémorragie du post-partum, après accouchement à
domicile d’une grosse gémellaire non suivie. Elle a donné naissance à des faux jumeau, dont la
sœur jumelle ayant un poids de 2430g en bonne santé apparente et lui a 2400g.Les deux ont une
alimentation artificiel et pas encore vaccinés.

EXAMEN PHYSIQUE Etat


général altéré, nouveau-né en détresse respiratoire

Paramètres : Poids 2400g ; Taille 44cm ; FC 125bpm ; FR 34cpm ; ϴ 38,5°C

Légère pâleur générale, attitude spontanée quadri fléchie

Tête et cou : la Fontanelle antérieure normotendue, conjonctives rosées, sclérotiques anictériques,


fosses nasales libres, cavité buccale propre et humide

Thorax : symétrique, pas de signes de détresse respiratoire. L’examen cardiopulmonaire est


normal.

Abdomen :il est non distendu, souple sans masse palpable, les bruits du péristaltisme sont présents
et normaux.

OGE : ils sont de type masculin sans ambiguïté sexuelle, orifice anal est perméable.

Examen neurologique :

- Tonus actif : tiré-assis négatif, galant positif


- Tonus passif : foulard négatif, angle poplité=90°, angle pied-jambe˂15°,
- Réflexes archaïques : succion positive, moro positif, grasping positif, points cardinaux
négatifs

RESUME
Il s’agit d’un nouveau-né jumeau de 13 jours de vie,de petit poids de naissance, orphelin de mère
dès la naissance, d’une grossesse gémellaire non suivie. Il est sous une alimentation artificielle et

99

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

il n’a pas encore était vacciné. Il a été amené en consultation pour pleurs incessants depuis 24h.
Chez qui l’examen physique révèle :
- Un état général altéré
- Un syndrome inflammatoire à réponse systémique
- Le tonus actif et les réflexes archaïques légèrement émoussés

DIAGNOSTIC Diagnostic
positif: Infection néonatale tardive chez un jumeau hypotrophe,

EXAMENS COMPLEMENTAIRES
NFS : hyperleucocytose à 30000/mm3 à prédominance granulocytaire avec thrombocytose à
350/mm3.

GE/TDR : négatif

ECBU : négatif

TRAITEMENT
Liquides : 100cc/Kg/24h

- Lait : 50cc/Kg/24h soit 20cc/4h à répartir en 6 repas à augmenter par palier de 20cc (max :
200cc/Kg/24h)
- Voie veineuse : SG 5% 50cc/kg/24h soit 120cc/24h en garde veine

Antibiothérapie : pendant 10 jours

- Gentamycine 8mg/24h en IVDL pdt 3j


- Cloxacilline inj 240mg/12h en IVDL
- Paracétamol 48mg/8h en IVDL

Surveillance : poids, PC, FR, FC, T°, et état neurologique

Evolution :

- J1 Plaintes : pleurs Paramètres : T°: 36°C ; FR : 36cpm

Examen physique : bonne coloration cutanéo-muqueuse, reste sans particularité

Conclusion : apyrexie

CAT : continuer traitement en cours

- J11Plaintes : aucune, va mieux ce jour

CAT : sortie ce jour avec un poids de 2679g, BCG et POLIO 0 reçus relais Fuclocloxaciline sirop
dose poids fois 2/jr pendant 7 jours

100

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Cas 4 : IDENTIFICATION
R, sexe feminin, âgée de 7ans, non scolarisée, réside à Dogaré, Peuhl et de réligion musulmane

MOTIF DE CONSULTATION Fièvre


avec altération de la conscience évoluant depuis 2 jours

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonterait à 2 jours par des douleurs abdominales diffuses, d’intensité modérée, sans
irradiations, sans facteurs déclenchant ni d’accalmie associé à des selles liquides. Quelques jours
plutard la survenue des céphalées frontales, très intenses accompagnées d’un épisode de
vomissements en jet en contexte fébrile, motive une automédication à base du paracétamol
(2cpx2/j pdt 3j). La persistance de ces céphalées en contexte de fièvre motive une consultation a
HD de Gashiga où une prise en charge non documentée a était faite. L’évolution sera marquée par
la persistance de la fièvre avec une altération de la conscience. D’où la présente consultation.

ANTECEDENTS
Médicaux: pas de pathologie chronique connue, plusieurs hospitalisations antérieures pour
paludisme non documenté.

Chirurgie: pas d’opération chirurgicale connue

Immuno-allergique: GSRh ? ELHb? Elle n’a jamais été vaccinée, pas d’allergie médicamenteuse
ni alimentaire connue

Développement psychomoteur: normale, enfant non scolarisé

Toxicologique: pas de tabagisme passif

Autres : ne dors pas sous moustiquaire imprégnée d’insecticide et le dernier déparasitage est
inconnu

Familiaux : les parents sont en bonne santé apparente. Elle est 1ère d’une fratrie de 3, dont le
dernier est le seul garçon, âgé de 13 mois, jamais vacciné tout comme ses 2 deux grandes sœurs.

REVUE DES SYSTEMES Signes


positifs: fièvre, altération de la conscience,

Signes négatifs : pas de vomissement ni de constipation ni de diarrhée pas de convulsion

EXAMEN PHYSIQUE Paramètres: T= 40°C Pouls=


134ppm FR=45cpm TA (non prise) Pds= 17kg PA= (non prise)

Altération de l’état général et de la conscience SCG=10/15(3, 3, 4) avec position en « chien de


fusil ».

101

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Tête et cou : les conjonctives sont rosées etles sclérotiques sont anictériques. La cavité buccale
humide et langue saburale, pas d’adénopathies cervicale, présence d’une raideur de la nuque et
l’examen ORL est normale

Thorax : pas de déformation du thorax, on note une bonne ampliation thoracique, une sonorité
pulmonaire normale et ainsi que l’auscultation pulmonaire. Les bruits B1 et B2 sont audibles,
réguliers et tachycarde sans souffle.

Abdomen : Il est plat pas de cicatrice et mobile avec la respiration. Pas d’HMG ni de SMG, on
note une sonorité normale et le BHA audible et normal.

OGE :Ils sont de type féminin sans ambiguïté sexuelle.

Membres: pas déformation de membre, pas d’adénopathie périphérique. Les pouls périphériques
sont filant, le TRC < à 3s.IL n’y’a pas de pâleur palmoplantaire et les extrémités sont chaudes.
Pas d’œdème de membres inférieurs.

Examen neurologique : Les signes de Brudzinski et Kernig sont absents . Les réflexes sont
normaux.

RESUME
Il s’agit d’une fille de 7 ans, non scolarisé, jamais vaccinée amené en consultation pour fièvre
avec altération de la conscience depuis 2 jours. Chez qui l’examen clinique revèle :

- Coma stade I
- un syndrome inflammatoire a réponse systémique
- un syndrome d’irritation méningé

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : Méningite bactérienne (AEG, altération de la conscience, SIRS, signes
d’irritation méningé)

Diagnostic différentiel :

- Paludisme grave (neuropaludisme) : avec comme critères de gravité (hyperthermie, coma)


- Sepsis sévère
EXAMEN COMPLEMENTAIRES
- Ponction lombaire avec examen cyto bactériologique et biochimique du LCR : aspect
trouble 300 leucocytes/mm3 a prédominance PNN, protéinorachie 1g/l glucorachie 0,35g/l
- NFS : hyperleucocytose panachée (légère prédominance granulocytaire), coloration de
gram sans particularité, culture en cours
- GE/TDR : négatif
- Glycemie occasionnelle : 0,88g/L
- Hémoculture : non disponible
- Urée /créat : non disponible

102

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- BU : sans particularité

TRAITEMENT But
:

- stériliser le foyer infectieux


- Prévenir les complications

Moyens et méthodes :

- Non médicamenteux :
1) Voie veineuse SS 0,9% 500/12heures a alterner avec SG 5%
2) Mise en place d’une Sonde urinaire à demeure et d’une sonde nasogastrique pour
alimentation
- Médicamenteux :
1) Dexaméthasone 4mg : 2,55mg/06h jusqu’à J4 (15 minutes avant l’antibithérapie)
2) Ceftriaxone 2g/24h
3) Gentamycine injec 80mg/24h
4) Paracétamol inj 250mg/8heures si T°≥38,5°C et mesures physiques 5) Surveillance : état
de conscience, les paramètres

Evolution :

- J1à J2 :Plaintes : aucune e

Examen physique : SCG= SCG=11/15 le reste Idem Paramètres : T°=38,3°C Pouls=


104ppm FR=25cpm évolution favorable

CAT : continuer le même traitement

J3 : Idem CAT : continuer le même traitement

J4 : Examen physique : SCG= SCG=15/15 le reste Idem Paramètres : T°=38°C


Pouls= 88ppm FR=25cpm évolution favorable

J5 : Examen physique : SCG= SCG=15/15 le reste Idem Paramètres : T°=37°C


Pouls= 99ppm FR=28cpm évolution favorable

CAT : STOP gentamycine continuer le reste du traitement

J6 : Examen physique : SCG= SCG=15/15 Paramètres normaux , évolution favorable

CAT : continuer le même traitement

J9 : sortie ce jours relais cefixime 200mg 1Cp fois 2/Jr transfert au CPC Garoua pour vaccination

103

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Cas 5 : IDENTIFICATION
A A, âgée de 02 ans, moundang, résident a Soweto

MOTIF DE CONSULTATION

Diarrhée évoluant depuis 03 jours .

HISTOIRE DE LA MALADIE

Le debut de la maladie remonte à 03 jours par l’émission de selles molles à liquides


non glaireuses non sanguinolentes, de moyenne abondance à une fréquence de 03 à
06 épisodes par jour ; non rythmés par les repas, associé 02 jours plus tard à des
vomissements alimentaires post prandiaux précoces d’abondance variable sans
notion d’automédication.la persistance des symptômes motivent la consultation
actuelle.

ANTECEDENTS.

 Personnels
 Médicaux : RAS
 Chirurgicaux : jamais opéré
 Immunologiques : GSRH ? EPHB ? Vaccins du PEV faits selon la mère.
Aucune sérologie connue, Pas d’allergie connue.
 Alimentaires : Nourrit au plat familial
 Environnementaux : dors le plus souvent sous MILDA.
 Toxicologiques : RAS
 Développement psychomoteur : bon pour l’age
 Familiaux : RAS
REVUE DES SYSTEMES.

Signes retrouvés : asthénie, anorexie, diarrhées liquides, vomissements ,fievre

EXAMEN PHYSIQUE.

Nourrisson éveillé

 paramètres vitaux : T° à 38°C, une FC à 98 bpm ; une FR à 22 cpm.


➢ paramètres anthropométriques : un poids à 12 kg (normal pour l’âge).

104

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

➢ Tête et du cou : conjonctives rosées, sclérotiques blanchâtres, cernes oculaires


; fosses nasales libres; cavité buccale propre et sèche ; sècheresse labiale ; pas
d’adénopathie cervico faciale.
➢ Thorax : râles bronchiques diffus bilatéraux. Cœur : ok
➢ Abdomen : pli cutané paresseux
➢ Organes génitaux externes : De type féminin sans ambiguïtés. Le reste sans
particularité

RESUME.

Nourrisson de 3 ans sans antécédents contributifs emmenée en consultation pour


diarrhée évoluant depuis 04 jours en contexte fébrile,L’examen clinique retrouve :

• Un état général altéré (anorexie) ;


• Une fièvre à T°=38°C
• Des signes de déshydratation modérée.
• Rales bronchiques bilatéraux

DISCUSSION DIAGNOSTIQUE.

Diagnostic positif : Gastro-entérite aigüe fébrile compliquée de déshydratation


modérée.

Diagnostic étiologique :

1. Etiologies entérales : Infectieuses : Virales : Rotavirus+++, adénovirus.


Bactériennes… Non infectieuses : Erreur diététique.
2. Etiologies parentérales : Bronchite aigüe virale, infection urinaire, paludisme
simple

EXAMENS COMPLEMENTAIRES.

Diagnostic : GE (normale), Bandelette urinaire (normale) Widal (positif)

Retentissement : NFS (normale)

TRAITEMENT.

 Buts :
 Corriger la déshydratation
 Traiter la cause  Eviter les complications

105

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

 Moyens et méthodes : Hospitalisation


en pédiatrie.

- MOYENS MEDICAUX :
Réhydratation plan B : SRO à osmolarité réduite à 75ml/kg/4H soit environ
500ml/02h.

Zinc Cp : 1 Cp/ jour pendant 10 jours.

Surveillance paramètres vitaux et des signes de surcharge toutes les heures et


réévaluation dans 4h…
Ceftriaxone inj 1g/24H

Genta 40mg/24H

EVOLUTION.

Paramètres vitaux stables pendant la réhydratation et absence de signes de


surcharge.

Réévaluation clinique après les 4h de réhydratation plan B :

Pas de diarrhée ou de vomissements, Paramètres vitaux satisfaisants (Fc=96 bpm),


persistance de signes de déshydratation.

J1-J2Nourrisson calme, absence de cernes oculaires, sécheresse labiale légère, pli


cutané abdominal revenant rapidement, Pas de signes de surcharge.

Conclusion : Evolution favorable (absence de signes de déshydratation).

CAT :

- Réhydratation selon le plan A ;


- Zinc per os ; - Déparasitage.
J3 Sortie autorisée ce jour sous albendazole sp : 1sp/ semaine pdt 2 semaines

Traitement ambulatoire puis relais avec CEFIXIM sp dose poids /24H.

106

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

CAS CLINIQUES GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE


Cas 1 : IDENTIFICATION A T , 29ans, mariée,
ménagère, G3P3003, DRR= ? , religion catholique, réside à Yelwa

MOTIF DE CONSULTATION Douleur


pelvienne et des lochies fétides depuis 3 jours.

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à 3 jours, correspondant au 15e jour du postpartum, par la survenue des douleurs
abdominopelviennes, insidieuses, à type de brulure, d’intensité modérée, sans irradiation, sans
facteurs déclenchant ni d’accalmie et associée à des lochies fétides de faible abondance. Ceci en
contexte a fébrile et sans notion d’automédication. L’augmentation de l’intensité de la douleur et
des lochies plus fétide motive la présente consultation.

ANTECEDENTS Obstétricaux
: G1P1001 ; DDR= ?

Gynécologiques : ménarche à 13 ans ; coïtarche à 20 ans ; K 4/28 cycle régulier ;

Médicaux : pas de pathologie médicale chronique connue

Chirurgicale : jamais opérée

Immuno-allergique : Pas d’allergie connue, GS/Rh : AB+ ; VIH : - ; AgHBs : -, Ac HCV : - ;

Toxicologique : ne consomme pas de l’alcool ni d’autres drogues.

REVUE DES SYSTEMES Signes


positifs : douleurs pelviennes, lochies fétides, fièvre

107

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Signes négatifs : pas de vomissements, pas de constipation ni diarrhée, pas de céphalée, pas de
dysurie

EXAMEN PHYSIQUE Etat


général altéré, patiente consciente

Paramètres : TA : 130/80 mmHg ; FC : 92 bpm ; T° : 39°C ; FR : 24 cpm

Tête et cou : Les conjonctives sont rosées, les sclérotiques anictériques et la cavité buccale est
propre et humide.

Thorax : L’examen cardio-pulmonaire est normale et il y’a sécrétion lactée à l’expression


mammaire.

Abdomen : L’abdomen est légèrement distendu, l’utérus est non globuleux avec une HU à 15 cm.
On note une douleur hypogastrique à la palpation.

A l’examen du spéculum : la muqueuse vaginale est peu rosée, le col est non érythémateux,
laissant couler un filet de lochies.

Toucher vaginal : la garniture est souillée de lochi serosanguinolants et fétides ainsi que la vulve.
Le col est long et fermé, sensible à la mobilisation et les annexes sont libres. L’utérus est
augmenté de taille. Le doigtier ramène beaucoup de lochi nauséabondes.

Membres : Il y’a pas d’œdèmes des membres inférieures. Et le reste de l’examen est sans
particularité.

RESUME
Il s’agit d’une patiente de 24ans, mariée, G1P1001, au 15 jour post partum d’un accouchement
normale à terme sans autres antécédents particuliers. Elle a été amenée en consultation pour
douleur pelvienne, lochi fétide depuis 3 jours. Chez qui l’examen clinique retrouve :

- Un état général altéré


- Syndrome inflammatoire à réponse systémique
- Un utérus non globuleux
- Des douleurs pelviennes avec des lochies fétides

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : Endométrite du post partum
Diagnostics différentiels :

- Rétention des débris placentaires infectés

- Infection urinaire

EXAMEN COMPLEMENTAIRES
- Echographie pelvienne : utérus vide et les annexes intacts

108

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- NFS : une légère hyperleucocytose à prédominance granulocytaire et une anémie légère


normochrome normocytaire.
- Bu : non disponible
- VS 110mm
- CRP 47 mg/l
- PCV +ATB : non disponible

TRAITEMENT But
:

- Soulager la douleur
- Stériliser le foyer infectieux
- Prévenir les complications

Moyens et méthodes :

- Non médicamenteux
Hospitalisation
Voie veineuse sérum salé 0,9% 500cc/12h
- Médicamenteux
1) ofloxacine inj : 200mg / 8h en IV
2) Gentamicine : 160 mg / 24h en IV
3) Métronidazole inj : 500 mg /8h en IV
4) Spasfon 80mg inj : 2 amp en IM
5) Paracétamol 500mg cp : 2-2-2
6) Tardyféron B9 : 1cp/jour

Evolution :

- Apyrexie à J5
- J7 pas de douleur abdominale et sortie sous :
1) Amoxicilline cp 500mg : 2cpx3/j
2) Métronidazole cp 500 mg : 2cpx3/j
3) Tardyféron B9 : 1cp/jour

Cas 2 : IDENTIFICATION
Madame L A âgée de 25 ans,mariée,G2P1001,DDR=02/10/19, de religion musulmane et réside à
Galbidjé

MOTIF DE CONSULTATION Douleur


abdomino-pelvienne et saignement per vaginal depuis 9jours.

109

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à environ 9 jours, par la survenue d’une douleur abdominale, insidieuse, à type
de compression, non irradiante sans facteur déclenchant, aggravant ni d’accalmie accompagnée
des saignements per vaginal de faible abondance non fétide de faible abondance. Ceci motive une
automédication à base de paracétamol 500mg 3cp/j pendant 4 jours. L’évolution sera marquée par
une légère amélioration. Une semaine plus tard, la persistance de saignements et l’exacerbation de
la douleur abdominale motive la présente consultation.

ANTECEDENTS
Obstétricaux : G2P1001 ; DDR=02/10/19 (aménorrhée de 10 semaine) ; trouble de fertilité durant
6 ans.

- Grossesse 1 : en 2011, accouchement normal à terme, un nouveau de sexe masculin, les


suites simples. L’enfant a _ans actuellement et en bonne santé apparente
- Grossesse 2 : DDR=02/10/19 (aménorrhée de 10 semaine) aucune CPN

Gynécologiques : ménarche à 16 ans ; coïtage à 22 ans ; K 4/28-31 cycle irrégulier ; méthode de


contraception pilule du lendemain

Médicaux : pas de pathologie médicale chronique connue

Chirurgicale : jamais opérée

Immunoallergique : Pas d’allergie connue, GS Rh=O+ VIH :? AgHBs :? Ac HCV :?

Toxicologique : ne consomme pas de l’alcool ni d’autres drogues.

REVUE DES SYSTEMES Signes


positifs : douleur abdominale sus-décrite, métrorragie,

Signes négatifs : pas de fièvre, pas de vomissement,pas de diarrhée ni constipation,pas de dysurie


ni brulures mictionnelle.

EXAMEN PHYSIQUE Etat


général altéré, patiente consciente

Paramètres : TA 98/62mmHg ; FC 110bpm ; ϴ 37,8°C

Tête et cou : les conjonctives sont rosées, les sclérotiques anictériques et la cavité buccale est
propre et humide.

Thorax : l’examen cardio-pulmonaire est normale et pas de tubercules de Montgomery au niveau


mammaire.

Abdomen :il est légèrement distendu, on note une défense abdominale avec une masse à la fosse
iliaque droite.

110

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Spéculum : muqueuse vaginale est rosée, col est violacée,laissant couler un filet de sang noirâtre
de l’endocole.

Toucher vaginal : la vulve est souillée de sang noirâtre; col long fermé, sensible à la mobilisation,
masse annexielle droite. Le cul de sac est bombé et douloureux. L’utérus est légèrement augmenté
de taille. Le doigtier rama de trace de sang noirâtres non fétide.

Membres : Pas d’OMI

RESUME
Il s’agit d’une patiente de 34 ans,mariée,G2P1001, avec uneaménorrhée de 8 semaines et un
antécédent d’infertilité secondaire ayant duré 6 ans.Elle a été amenée en consultation pour douleur
abdominale diffuse et saignement pervaginal évoluant depuis 15jours.Chez qui l’examen clinique
retrouve ce jour :

- Un état général altéré


- Paramètres non satisfaisante : hypotension , pas de signe de choc
- Syndrome d’irritation péritonéale
- Masse annexielle droite
-

DIAGNOSTIC Diagnostic
positif : grossesse extra-utérine droite rompue

Diagnostics différentiels :

- myome symptomatique - plastron appendiculaire


- kyste de l’ovaire droit

EXAMENS COMPLEMENTAIRES
- NFS : normale pour la ligné blanche et plaquettaire, un HB=9g/dl normocytaire
normochrome
- TEST DE GROSSESSE : positif
- Echographie abdominopelvienne : présence d’une masse solide annexielle droit de 9-10cm
de diamètre et d’un épanchement minime dans le cul de sac de Douglas: GEU non rompue
- Echographie endo vaginale : vacuité utérine
- β HCG : 2000 UI/L
- TP/TCK : 90%, 36S sec
- PCV +ATB : non disponible

TRAITEMENT But
:

- Soulager la douleur
- Prévenir et traiter les complications

111

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Moyens et méthodes :

➢ Non médicamenteux :

Hospitalisation
Pose d’une voie veineuse, SS 0,9% 500cc/12h
Pose d’une sonde urinaire

➢ Médicamenteux :
1) Une voie veineuse, SS 0,9% 500cc/12h
2) Ceftriaxone inj : 2g/24h
3) Tramadol inj :100mg/08h
4) Transfusion d’une poche de sang entier isogroupe isorhésus
➢ Chirurgicaux
1) Laparotomie médiane sous ombilicale d’urgence sous anesthésie générale 2)
Trouvaille per opératoire et gestes:
- épanchement péritonéale de sang noirâtre de 300cc qui a était aspiré, une masse
faite d’agglomération des anses et des adhérences dans la fosse iliaque droite,
- identification et séparations des différentes structures anatomiques,
- une grossesse extra-utérine ampullaire, droite anciennement rompue avec le corps
jaune ipsilatérale,
- salpingectomie totale et appendicectomie de principe .
- Lavage abdominale au sérum physiologique plus de la Bétadine.
- Puis fermeture de la paroi abdominale
-

Evolution :

- J1 à J3 apyrexie et aucune plainte:


- CAT : stop la VV et continuer le même traitement - J7, évolution favorable et
sortie sous :
1) Amoxicilline cp 500mg : 2cpx3/j pendant 5j
2) Tardyferon B9 : 1cp/j pendant 30j
3) Planning familial

Rendez-vous dans une semaine

Cas 3 : IDENTIFICATION
N.R âgée de 33 ans, sécrétaire, G3P2002, habitant à petit paris , mariée, de religion
catholique, d’ethnie haoussa. DDR : 02.09.2019.
MOTIF DE CONSULTATION

112

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Référée d’un dispensaire de la place pour vomissements évoluant depuis 05 jours.


HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début des symptômes remonterait à environ 05 jours marqué par l’installation
progressive de céphalées diffuses, d’intensité légère à modéré, sans prédominance horaire,
sans facteurs déclenchant ni aggravants. Associée à celles-ci ; 24 heures plus tard
l’installation d’une fièvre vespérale chiffrée à 39.5°C avec sensation de froid, frissons et
hypersudation. Ce qui motive en automédication la prise de paracétamol 500 mg 2cp.
L’évolution est marquée par l’amendement des fièvres et l’apparition de deux épisodes e
vomissements postprandiaux précoce Ceci motive une consultation dans un dispensaire de
la place d’où elle nous est référée pour la suite de la prise en charge.

ANTECEDENTS.
 Personnels.
 Gynécologiques. K13 4-5/28 régulier
-Cycle menstruel : ---DDR : 02.09.2019. Ménarches : 13 ans.

-Antécédents gynécologiques médicaux : ---Pas d’antécédents connus d’IST. ---Pas d’antécédents


connus de pathologies mammaires.

 Obstétricaux : G3P2002, G1 ANAT en 2011. G2 ANAT en 2014. G3


grossesse actuelle (G-test fait). Ce jour à 17 semaines et 03 jours de gestation.
CPN Non débuté
 Médicaux. Pas de pathologies chroniques connues.

 Chirurgicaux. Pas d’interventions chirurgicales antérieures.


 Immunologiques. Groupe sanguin B rhésus positif, électrophorèse de
l’hémoglobine non connu, pas de transfusions sanguines antérieures, sérologie
VIH négative datant du mois dernier, hépatite B et C non connue. Allergiques. Pas
d’allergie alimentaire, médicamenteuse ou à toute autre substance.

 Toxicologiques : Pas de consommation d’alcool, de tabac, ni de toute autre drogue.


Pas de notion de consommation médicamenteuse au long cours. 8.
Socioprofessionnels. Sans particularités.
 Environnementaux. Dors sous MILDA.

113

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

 Familiaux. Pas de pathologies chroniques connues

REVUE DES SYSTEMES.


Signes retrouvés : asthénies etpolyathralgies,
EXAMEN PHYSIQUE.
Patiente consciente conservée et présentant comme
 Paramètres hémodynamiques : T° à 39°C ; une FC à 116 bpm ; une FR à 20 cpm et
une TA à 110/68 mmHg.
 Tête et du cou : Conjonctives rosées, sclérotiques blanchâtres, fosses nasales
libres, cavité buccale propre et humide, pas de lésions cutanées. Pas d’adénopathie
cervico-faciales.
 Thorax : sans particularité
 Abdomen : sans particularité
 Organes génitaux externes (examen gynécologique) :
Au toucher vaginal : col fermé, postérieur et ferme, long avec un utérus augmenté de
taille, sans douleur ni masse du CDS de douglas ou des annexes. Le doigtier est propre.

RESUME.
Gestante de 26 ans G3P2002 ; dont la DDR remonte au 15-01-2019, soit 17 semaines et 03
jours de gestation au moment de la consultation ; référée d’un dispensaire de la place pour
vomissements un contexte de fièvre avec frissons et hypersudation, évoluant depuis 05
jours. L’examen clinique retrouve ce jour :
- Des signes sympathiques de grossesse.
- Des céphalées
- Un syndrome de réponse inflammatoire systémique ;
- TV : un col fermé, postérieur et ferme, long avec un utérus augmenté de
taille, sans douleur ni masse du CDS de douglas ou des annexes.

DIAGNOSTIC
Diagnostic positif : Paludisme gravidique sur grossesse de 17 semaines 3 jours.
Diagnostics différentiel : Infection urinaire.
EXAMENS COMPLEMENTAIRES.

114

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Diagnostic : GE(+), ECBU (normal).


Retentissement : NFS (normal), CRP (normal)

TRAITEMENT
 Buts :
 Baisser la fièvre

 Traiter l’étiologie : Paludisme ;


 Prévenir les complications liées
 Moyens-méthodes-indications :
Hospitalisation en Gynécologie.

- MOYENS MEDICAUX :
• Antipyrétique : Paracétamol injectable à 1G toutes les 08 heures.
• antipaludique : Quinine injectable 600 mg en 04 heures toutes les 08 heures dans SG 5%
500 cc à 42 gouttes par minute.
• Surveillance FC, FR, T°, vomissements, céphalées/ 12 heures.

EVOLUTION.
Evolution favorable : Régression des céphalées ; amendement des vomissements ; apyrexie à J2
d’hospitalisation, Paramètres obstétricaux normaux durant toute l’hospitalisation. Sortie autorisée
à J4 sous artémether + luméfantrine 1Cp* 2/ jr pendant 3jours avec counseling sur les
consultations prénatales.

Cas 4 : IDENTIFICATION
Madame A, âgée de 17ans,ménagère, G1P000,DDR ? AG(9mois),DPA ?, de religion musulma, ne
réside à Morouaré.

MOTIF DE CONSULTATION Référé


du CMA de Kollere pour travail stationnaire depuis 2jours.

HISTOIRE DE LA MALADIE
Le début remonte à 2 jours par la survenue des douleurs lombaires d’intensité moyenne, irradiant
en région pelvienne à type de contraction utérine sans notion d’hydrorrhée en contexte apyrétique
sur aménorrhée gravidique de 9 mois. Motivant une consultation dans le CMA de Kolléré où elle
a été admise en salle de travail et les contractions ont été stimulées durant les 48 heures avec de

115

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

l’ocytocine 10 UI. Le travail dystocique a été diagnostiqué puis elle nous est référée pour méilleur
prise en charge

HISTOIRE DE LA GROSSESSE
- G1P0000, 2 CPN faits dans le CMA de Kolléré ; DDR ? AG (9mois ?),DPA ?,
- Bilans : VIH- ; AgHBs- ; ToRCH ? PCV ? BU? Glycémie à jeun? taux d’hémoglobine ?
- Prophylaxie : 2 doses de VAT ; 3doses de TPI ; Fer acide folique prises ; MILDA+ ;

- Pas de pathologies durant la grossesse

ANTECEDENTS Gynécologique:
DDR ? DPA? AG (9mois), Cycle régulier.

Médicaux: pas de pathologie chronique connue

Immunoallergique : GSRh ? ELHb ? Sérologie HIV- et HEPATITE B- ; pas Allergie

Chirurgicaux : aucun

Familiaux : les parents non pas de pathologies chroniques connues, pas de notion de césariennes
chez la mère ni les sœurs

REVUE DES SYSTEMES


La revue des systèmes se résume aux douleurs abdominopelviennes et une faiblesse du membre
inférieur droit.

EXAMEN PHYSIQUE -Paramètres:


T=1,58m Pds= 58 kg FC=75 T =37,3°c TA =100/60mmHg

- Patiente consciente avec un état général altéré


- Conjonctives bien rorées
- Examen des seins normal

Examen obstétricale

- Abdomen distendu avec une légère asymétrie


- La ligna nigra est présente avec plusieurs vergetures, pas de cicatrices ni de scarification.

Les manœuvres de léopold

- le fond utérin était régulier et mou


- La palpation des parois latérales: surface régulière à gauche et irrégulière a droit
- La palpation du segment inferieur : surface dure et régulière (tête fœtale)
- immobilisation de la partie présentent
- Les contractions utérines sont présente de mauvaise qualités (intensité + ;3/10min ;dure 20
sec)

116

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Les mensurations

- La HU=33 cm la CA=90cm
- Le PFE =2970g +/- 250g (mbu)

Auscultation :BDCF =140 cpm

Au TV Col complétement dilaté, effacé à 100% avec la tête dans le vagin.

Examen du périnée : œdème vulvaire

Pelvimétrie clinique : bassin cliniquement limite

L’examen cardiopulmonaire était normal

RESUME
Parturiente de 17ans, primipare à terme reféré pour meilleure prise en charge d’un travail
dystocique évoluant depuis 48 heures aux Antécédents de grossesse mal suivie Chez l’examen
physique met en évidence :

- Un état général altéré


- Bons paramètres hémodynamiques maternels
- Un bassin cliniquement limite
- Bien être fœtal avec descente 1/5
- Dilatation cervicale et effacement complète avec léger Œdème vulvaire

DIAGNOSTIC Diagnostic positif :


disproportion céphalopelvienne compliquée de travail obstructive

EXAMENS COMPLEMENTAIRES
- NFS : anémie sévère à 7,9 g/dl ; groupe sanguin rhésus=O+
- TP/TCK : 80%, 32 sec
- BU : sans particularité
- Uréé /Créat : non disponible
TRAITEMENT
But :

- Extraire le fœtus le plutôt possible


- Prévenir les complications materno-fœtale Moyens et méthodes :

➢ Non médicamenteux :
Hospitalisation
Pose d’une voie veineuse SG 10% Pose
d’une sonde urinaire

117

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

➢ Chirurgicaux
Césarienne d’urgence indiquée pour DCP

CRO : sous rachi anesthésie incision pfannestiel, hystérectomie segmentaire transverse basse ,
extraction podalique d’un fœtus vivant pesant 3000mg sexe masculin APGAR 6,7,9,
hystérorarphie en un plan , fermeture pariétal plan par plan .

CAT Post OP :

2. VVp : 2500cc/24h

3. Antalgique : tramadol inj 1 A/12h , diclofénac inj 1 A/12h


4. ATB : Ceftriaxone inj 1g/24h
5. Prévention MTEV : lever précoce a H1O post op puis mobilisation
6. Surveillance : To , FC, FR, diurèse état générale
J1 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable CAT
: continuer traitement en cours , alimentation liquide puis semi liquide
J2 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : ablation sonde urinaire et continuer reste du traitement en cours
J3 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : stop VV, relais oral amoxicilline + AC 1g 1Cp fois 2/Jr ; paracétamol 500mg 1Cp fois 3/Jr
, tardyferon 1Cp/Jr
J5 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : faire pansement et continuer traitement en cours
J6 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : Sortie et continuer traitement en cours , planning familial RDV dans 6 jours
CAT du bébé:

1) Bain au Cytéal ou au dermobacter


2) Vaccination
3) Alimentation maternelle exclusive

Cas 5 : IDENTIFICATION
Madame A D,âgée de 34ans, enseignante à,G3P2001, DDR=11/02/2019, AG=40SA
DPA=18/12/2019, réside à Poli de religion chrétienne protestante.

118

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

MOTIF DE CONSULTATION
Référée de l’hôpital de distict de Poli pour césarienne élective indiquée pour position de siège sur
utérus cicatriciel chez patiente infectée par le VIH.

ANTECEDENTS Gynécologique: Cycle


régulier, K13 4/28-31, coïtarche = 16ans,dysménorrhée secondaire,

Obstétrical : G3P2001, DDR=11/03/2018AG=40SA, DPA=18/01/2019.

- G1 : 2008, ANAT d’un bébé de sexe masculin, poids de naissance 3500g, APGAR inconnu,
dans une clinique à Yaoundé, suites simples.

- G2 : 2009, ANAT d’un bébé de sexe masculin, poids de naissance 4000g, APGAR
inconnu,mais notion de réanimation néonatale, à l’hôpital central de Garoua, suites
simples.Décédé à 1ans de vie de cause inconnue.
- G3 : grossesse actuelle : 7 CPN faits dans le l’hôpital de district de Poli :
• Bilan : VIH+ ;AgHBs- ; ToRCH ?PCV=pas de flore pathologique, BU=pas d’albuminurie
ni de glycosurie ;Glycémie à jeun=0,7 à la 25 SA, taux d’hémoglobine=13g/dl,BW-,
• Prophilaxie : 5 doses de VAT ;4 doses de TPI ; Fer acide folique prises ;MILDA+ ;
• Pathologies durant la grossesse : paludisme traité par la quinine par voie parentérale
• 2 échographies : la première 11/04/19 à 37SA+5j et la deuxième 15/12/19,montrant une
GIUMFE,de sexe masculin en position de siège,placenta fundique antérieur bien fixé.

Médicaux: pas de pathologie chronique connue

Immunoallergique : GSRh=AB+, ELHb ? Sérologie HIV+ et HEPATITE B- ; pas d’Allergie

Familiaux les parents non pas de pathologies chroniques connue pas de notion de césariennes
chez la mère ni les sœurs.

REVUE DES SYSTEMES


Aucun symptôme en dehors de l’aménorrhée de 40SA.

EXAMEN PHYSIQUE Paramètres:


T=1,64m Pds= 68 kg FC=70cpm T =37,3°C TA =120/60

- Patiente consciente avec un état général altéré


- Conjonctives bien colorées
- Examen des seins normal -

Examen obstétricale

- Abdomen distendu et asymétrie


- ligna nigra présente et quelques vergetures avec une cicatrice longitudinale sous ombilicale.

Les manœuvres de Léopold

119

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

- le fond utérin surface dure et régulière (tête fœtale)


- La palpation des parois latérales: surface régulière à gauche et irrégulière a droit
- La palpation du segment inferieur : fesses
- immobilisation de la partie présentent était régulier et mou
- absences des contractions utérines

Les mensurations

- La HU=34cm la CA=101cm
- Le PFE =3468g +/- 250g (Mbu)

Auscultation

BDCF =140 bpm

Au TV Col postérieur, ferme, fermé.

Examen du périnée : vulve propre

Pelvimétrie clinique : bassin cliniquement adéquat

L’examen cardiopulmonaire était normal le reste

de l’examen sans particularité

RESUME
Patiente de 34ans, G3P2001, infectée par le VIH et suivi sous trithérapie, venue pour césarienne
élective sur grossesse bien suivie, post-datisme sur utérus cicatriciel avec fœtus en position de
siège. Chez qui l’examen clinique fait état :

- un bon état hémodynamique,


- un fœtus en position de siège sur utérus cicatriciel avec - un bassin
cliniquement adéquat.

CONDUITE A TENIR Césarienne


programmée

EXAMENS COMPLEMENTAIRES Bilan préopératoire :


NSF normale, groupe sanguin rhésus : AB+,TP/TCA(non disponible)

TRAITEMENT
Intervention chirurgicale : césarienne élective indiquée pour position de siège sur utérus cicatriciel
chez patiente infectée par le VIH

120

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

CRO : sous rachi anesthésie incision pfannestiel, hystérectomie segmentaire transverse basse ,
extraction podalique d’un fœtus vivant pesant 3300mg sexe masculin APGAR 6,7,10
hystérorarphie en un plan , fermeture pariétal plan par plan .

CAT postopératoire :

1) Liquides : 2000cc/24h pendant 2jours


- SS 0,9% 500cc RL 500cc à alterner avec
- SG 10% 500cc toutes les 6h, à passer à 40gttes/mn 2) Antibiothérapie :
- Ceftriaxone inj 1g : 1amp/24h en IVD ;
3) Antalgique : tramadol inj 1 A/12h , diclofénac inj 1 A/12h
4) Prévention MTEV : lever précoce a H1O post op puis mobilisation
5) Surveillance : To , FC, FR, diurèse état générale

J1 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable CAT


: continuer traitement en cours , alimentation liquide puis semi liquide
J2 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : ablation sonde urinaire et continuer reste du traitement en cours
J3 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : stop VV, relais oral amoxicilline + AC 1g 1Cp fois 2/Jr ; paracétamol 500mg 1Cp fois 3/Jr
, tardyferon 1Cp/Jr
J5 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : faire pansement et continuer traitement en cours
J6 plaintes : aucune, examen physique sans particularité, évolution favorable
CAT : Sortie et continuer traitement en cours , planning familial RDV dans 6 jours

CAT du bébé:

4) Bain au Cytéal ou au dermobacter


5) Vaccination
6) Alimentation maternelle exclusive
7) Névirapine 1,5ml/j pendant 6 semaines

121

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

CONCLUSION

Au terme de notre rapport, notre stage de santé


intégrée nous aura permis de nous imprégner non
seulement des réalités du terrain mais aussi d’éveiller en
nous l’esprit d’équipe. Nous en revenons plus aguerris et
mieux préparés à affronter la responsabilité que sera la
nôtre au terme de notre formation médicale.

RECOMMANDATIONS

122

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

Nos recommandations

Au ministère de la santé publique

- De doter l’HRG de spécialistes : gynécologue ; cardiologue ; infectiologie ; neurochirurgien ;


anesthésiste réanimateur
- De renouveler les services de pédiatrie et du service de médecine
- De doter le service de réanimation médicale d’extracteur à oxygène ; de tensiomètre électroniques ou
manuels ; saturomètres ; de lits ; pousse seringue électrique
- Der doter le service de pédiatrie de lits ; de couveuses et de radiantes ; extracteurs à oxygène ;
- D’agrandir le service de néonatologie
- De recruter de personnel qualifié

A la faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université de Yaoundé I

-Assurer un bon suivi des étudiants aussi bien en phase préparatoire du stage (avec notamment la dispensation
des cours de Santé Communautaire) que sur le terrain, dans les différentes AS.

-Assurer une meilleure organisation de stage de santé communautaire en informant les structures d’accueil
dans un délai raisonnable avant l’arrivée des étudiants

A l’hôpital régional de Garoua

- D’organiser des ateliers de formation pour le personnel de santé sur la prise en charge des urgences
obstétricales, chirurgicales et néonatales
- D’assurer le recyclage du personnel de santé concernant la prise en charge des complications sur
grossesse et en post opératoires
- D’assurer une meilleure supervision du personnel de santé

Aux responsables des différents services

- D’organiser des staffs pour la revue des cas de la garde


- De ne pas modifier la prise en charge des médecins des urgences sans accord préalable du responsable
du service
- De respecter les urgences vitales

Au fond régional pour la promotion de la santé

- De ravitailler les pharmacies d’infrastructures et de médicaments ^pour un meilleur fonctionnement

123

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

ANNEXES

FICHE TECHNIQUE DE RECEUIL DES DONNEES


A FICHE D’EXPLOITATION

-Age : o < de 20 an o 21-29 ans o 30-39 ans o 40-45 ans o >45 ans o Imprécis

-Parité : o Primipare o Paucipare o Multipare o Grande multipare o Imprécis

-Suivie de la grossesse : o Suivie o Non suivie

-Affection prénatale : o Oui o Non

Si oui préciser :………………………………….

Examen obstétricale :

-Présence d’une Cicatrice : o Oui o Non

Si oui : o verticale, médiane o horizontale

Indication de la césarienne : …………………………………………………………………..

-Anesthésie : o Anesthésie générale

o Rachianesthésie

o Imprécis

-L’ouverture pariétale : o Pfannenstiel

o Médiane

o Joël Cohen

o Imprécis

124

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019


RAPPORT DE STAGE DE MEDECINE INTEGRE 2019-2020 A L’HOPITAL REGIONAL DE GAROUA

-Complications

❖ Maternelle
Peropératoires : Si oui préciser :

o hémorragie o plaie intestinale

o plaie vésicale

• Autres………………………….
Post
opératoires : o
Suppuration de la plaie o
Sepsis sévère o Fistule
vésicale o Endométrite
o Prééclampsie du post partum

o autres………………………………

*Mortalité maternelle : o Oui o Non

Si oui préciser :…………………..

❖ Néonatales :
* Mortalité néonatale o Oui o Non

Si oui préciser :…………………………………………

125

NGBANGUE NGANE MOISE/FMSB-UY1 2018-2019

Vous aimerez peut-être aussi