Vous êtes sur la page 1sur 7

COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.

BENABID

CHAPITRE I. Généralités Sur Les Polymères

Introduction :

Bien que l’homme utilise depuis les débuts de la civilisation des composés
macromoléculaires naturels (textiles, bois, dérivés de la matière vivante) ; la structure
macromoléculaire de certains de ces produits n’à commencé à être soupçonnée qu’en1922.
« Staudinger » introduisait pour la 1ère fois le terme « Macromolécule » pour décrire
l’hydrocarbure de haut poids moléculaire obtenu par hydrogénation du caoutchouc et de ses
études que date réellement la naissance de la chimie macromoléculaire.
Macromolécule : (macro = géant) → molécule géante
Polymère : (poly = plusieurs ; mère = unité) : terme commun pour désigner les
macromolécules.

I.1 Définition :

Le mot « polymère » vient du grec : « polus » = plusieurs et « meros » : partie.


Un polymère est une macromolécule, organique ou inorganique, constituée de l’enchainement
répété d’un même motif « le monomère » ( du grec monos : un seul ou une seule, et meros :
partie) → monomère : une seule unité ( partie) reliés les uns aux autres par des liaisons
covalentes.
→Dans la macromolécule suivante : …….A-A-A-A-A-A-A…….. Ξ [-A-]n l’unité constitutive
est « A » : elle est formée d’un groupe d’atomes qui se répète.
→ les réactions chimiques permettant de passer d’un monomère « A » à la macromolécule
[-A-]n s’appellent « polymérisation ».
Exemple : l’éthylène CH2 = CH2 Polymérisation par ouverture[CH -CH ] polyéthylène
2 2 n
(monomère) De la double liaison (polymère)

→ La macromolécule peut comporter jusqu’à 50.000 atomes de carbone, et pour plusieurs


polymères commerciaux, la masse molaire peut atteindre : 1.000.000 g.mol-1 .
« la polymérisation » : est la réaction qui forme des composés de masse moléculaire élevée à
partir des monomères liés.
« un homopolymère » : est un polymère qui comporte des monomères identiques.

0
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

« un copolymère » : est un polymère qui comporte des monomères de deux ou plus sortes
différentes.
→les polymères peuvent être d’origine naturelle (animale ou végétale) comme les
caoutchoucs, les polysaccharides, l’ADN, les protéines), ou d’origine synthétique comme le
polyéthylène, le polypropylène, le PVC, les polyesters………
Tableau résumant les principaux polymères synthétiques :
Formule développée Appellation courante et Applications
du motif monomère abréviation normalisée
-CH2 -CH2 - Polyéthylène (PE) Réservoirs de voitures, bouteilles
-CH2 -CH- Polypropylène (PP) Film d’emballage alimentaire
CH3
-CH2-CH- Polychlorure de vinyle (PVC) Tuyauterie, pots de margarine
Cl
-CH2 -CH- Polystyrène (PS) Cassettes audio, brosses à dents

O=C-O-CH3
Polyméthacrylate de méthyle Feux arrière de voiture, lentilles
-CH2 -C-
(PMMA) d’appareils photo
CH3
-CF2 -CF2 -
Polytétra fluoroéthylène (PTFE) Revêtements anti-adhérents

I.2 Architectures macromoléculaires :

Les polymères peuvent présenter des architectures extrêmement variables. Ils peuvent
être linéaires, ramifiés ou réticulés.
I.2.1 Polymères linéaires :

Les polymères linéaires sont constitués de grandes chaines de monomères reliés entre eux par
des liaisons covalentes (l’enchainement est linéaire).
→la chaine linéaire ne présente pas de branchements.

Polymère linéaire
1
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

I.2.2 Polymères ramifiés :


Le squelette d’un polymère linéaire peut comporter des branches latérales, c'est-à-dire
d’autres petites molécules branchées latéralement sur le squelette de la chaine principale. Ce
sont des « ramifications » caractérisées par leurs tailles.
Dans ce cas, la macromolécule comporte plusieurs extrémités (>2).

Ramifications

Polymère ramifié

I.2.3 Polymères réticulés :


Un réseau tridimensionnel peut être construit en reliant les macromolécules chimiquement
entre elles.
Le point de jonction entre deux chaines s’appelle: « le nœud de réticulation ».
Ces polymères sont dits réticulés (ce sont en général les élastomères et les
thermodurcissables).

Polymère réticulé
(Thermodurcissable)

I.3 Différents types de polymères :


I.3.1 Les homopolymères :
Ce sont des polymères issus d’une seule espèce de monomère : c'est-à-dire une seule « unité
constitutive ».
Tous les motifs de répétition d’un homopolymère sont de même nature chimique.
Exemple : le PVC ( CH2 -CH ) n peut donner lieu à des enchainements réguliers (tête-queue)
Cl
ou irréguliers (tête-tête) ou (queue-queue).

2
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

Queue tête
« Tête – queue » …….CH2 -CH-CH2 -CH ……
Cl Cl

Queue queue
« Queue – queue » …….CH2 -CH-CH-CH2 ……
Cl Cl

Tête tête
« Tête – tête » …….CH-CH2 -CH2 -CH ……
Cl Cl
I.3.2 Les copolymères :
Ces polymères sont constitués de deux ou plusieurs unités constitutives nommées A,B,C……
I.3.2.1 Copolymères statistiques:

A et B se repartissent le long de la chaine en suivant une statistique.


→les copolymères désordonnés (Random) font partie de cette famille, dans ce cas, les unités
constitutives sont réparties d’une manière « aléatoire ».
Exemple : -A-A-B-A-B-A-B-B-B-A-A-B-
I.3.2.2 Copolymères alternés:

Les deux motifs A et B alternent régulièrement.


Exemple : -A-B-A-B-A-B-A-B-A-B-A-B-A-
I.3.2.3 Copolymères séquencés linéaires (copolymères à bloc):
Chaque unité constitutive est répétée plusieurs fois de suite pour former de longues
séquences :
-A-A-A-A-A-B-B-B-B-B-A-A-B- : dibloc [AB]
-A-A-A-A-A-B-B-B-B-B-B-A-A-A- : tribloc [ABA]
I.3.2.4 Copolymères séquencés et greffés:
L’exemple le plus simple pour ce cas est une chaine d’un homopolymère principale, sur
laquelle des chaines secondaires d’un autre polymère sont greffées.
B-B-B-B-B-B-B-B-B
B
-A-A-A-A-A-A-A-A-A-A-A-A-A-A
B
B-B-B-B-B-B-B-B

3
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

I.4 Les grandes familles des polymères synthétiques :


Les polymères peuvent être d’origine naturelle (ADN, bois, cellulose…..) ou d’origine
synthétique (à partir du pétrole…..). Ce sont ces derniers qu’on désigne par « matière
plastiques » ou « Polymères » ; ils sont classés en trois groupes :
I.4.1 Les thermoplastiques :
Ce sont des polymères dont la forme des objets finis peut être modifiée, à plusieurs reprises,
sous l’effet de la chaleur.
I.4.2 Les thermodurcissables :
Leur forme ne peut être modifiée.
I.4.3 Les élastomères ou caoutchoucs :
Ils sont caractérisés par une très grande élasticité et une grande déformabilité.
→ La plus part des polymères peuvent se présenter sous diverses formes une fois
transformés : tubes, plaques, films, récipients creux….
La colorabilité est en général aisée, permettant ainsi d’obtenir des objets colorés dans une
vaste gamme de couleur.
→ Les matériaux plastiques, ou polymères, ont des applications touchant tous les aspects de la
vie : industrie alimentaire (emballage), agriculture, industrie automobile et aéronautique,
textiles, bâtiments….
Les domaines d’application ne cessent de se diversifier, de jour en jour.
I.5 Classification des polymères :
1. Selon leur origine.
2. Selon la composition chimique de leur chaine.
3. Selon leur masse moléculaire.
4. Selon le nombre de type d’unités répétitives.
5. Selon la régularité de l’enchainement des motifs.
6. Selon l’architecture de leur chaine.
7. Selon leur cristallinité.
I.5.1 Selon leur origine :
→ Polymères naturels (biopolymères) : Ce sont des polymères issus de la biomasse.
Exemples : coton, soie, laine, cellulose………
→Polymères artificiels : Ces polymères sont obtenus par modification chimique d’un
polymère naturel d’origine végétale (exemple : la cellulose est extraite du bois puis
transformée en esters de cellulose, éthers de cellulose……) ou d’origine animale.

4
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

→ Ce sont des polymères préparés par polymérisation des molécules monomères.

Polymérisation
Monomère polymère

I.5.2 Selon la composition chimique de leur chaine :


Les liaisons covalentes constituant le squelette macromoléculaire peuvent être :
Des liaisons organiques carbone-carbone :
Exemples :
1. Les polyoléfines : On appelle polyoléfines les polymères dérivés de la polymérisation
de l’éthylène dans lesquels on peut substituer des hydrogènes par des groupements
hydrocarbonés différents :
H CH3
( CH2 -C )n ( CH2 - C)n
H CH3
Polyéthylène (PE) Polyisobutylène (PIB)

H H
( CH2-C )n ( CH2-C)n
CH3 CH2
Polypropylène (PP)
CH
CH3 CH3
Polyméthylpéntène (PMP)

2. Les polymères vinyliques : l’exemple le plus connu est le polychlorure de vinyle


(PVC) -(CH2-CH-)n
Cl
Son monomère est le : CH2 = CHCl qui est un gaz incolore, liquide à -14°C sous 4bars.
I.5.2.2 Des liaisons inorganiques:
Exemple : les polysiloxanes : (liaisons oxygène – silicium)

CH3 CH3
(-Si-O-Si-O-)n
CH3 CH3

5
COURS DE DECOUVERTE (POLYMERES) Dr F.Z.BENABID

I.5.3 Selon leur masse moléculaire :


Oligomères : masse moléculaire < 2000 g/mol
Polymères : masse moléculaire > 2000 g/mol
Monomères Oligomères Polymères
I.5.4 Selon le nombre de type d’unités répétitives :
Dans le cas des homopolymères, la présence d’une seule unité répétitive résulte de la
polymérisation d’un seul type de monomère.
Exemple :
L’éthylène CH2 =CH2 le polyéthylène -(CH2 -CH2 )- n
Le propylène CH2 =CH le polypropylène -(CH2 -CH)- n
CH3 CH3
Le Styrène CH2 =CH le polystyrène -(CH2 -CH)- n

Par contre les copolymères qui sont composés d’au moins deux types d’unités répétitives, ils
possèdent des propriétés physico-chimiques et mécaniques intermédiaires avec celles des
homopolymères.
I.5.5 Selon la régularité de l’enchainement des motifs :
→Tête à queue (c’est le cas le plus fréquent) : -CH2 -CH-CH2 -CH-
R R
→Tête à tete : -CH-CH2 -CH2 -CH-
R R
→ Queue à queue : -CH2 -CH-CH-CH2 -
R R
I.5.6 Selon l’architecture de leur chaine :
 Polymères linéaires
 Polymères cycliques
 Polymères ramifiés
 Polymères réticulés
I.5.7 Selon leur cristallinité :
 Polymères amorphes
 Polymères semi-cristallins

Vous aimerez peut-être aussi