Vous êtes sur la page 1sur 15

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

SCIENTIFIQUE
UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAÏD TLEMCEN
FACULTE DE TECHNOLOGIE
DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE

Master 2 Génie Mécanique

TP Echangeur de Chaleur

Option :
Energétique

Réalisé par:
-AZIZ Alae Eddine
-Belmansour Bachir Salim
-Azzouz Mohamed Chams Eddine

Année universitaire : 2020 / 2021


Introduction :
Vu l’importance industrielles des échangeurs de chaleur, il existe une diversité des différents
types des échangeurs de chaleur qui ont de nombreuse applications dans les différentes
domaines. On s’intéresse dans cette manipulation aux les échangeur multitubulaire H100C
À l’intérieur d’un tube de diamètre suffisant (de l’ordre de 100 mm) se trouvent placés
plusieurs tubes de petit diamètre (8 à 20 mm) maintenus écartés par des entretoises.
L’échangeur peut être soit rectiligne, soit enroulé.
But :

-montré le transfert de chaleur entre deux fluide dans un échangeur de chaleur à U


- l’effet de change la direction de l’écoulement du fluide sur le transfert de chaleur dans un
échangeur de chaleur
-la variation du coefficient de transfert thermique en fonction de type de montage(co-
courant et contre-courant)
Préparation de l’essai :
Installer l’échangeur de chaleur multitubulaire H100C puis contacter les conduites de l’eau
chaude et froide afin d’obtenir le circuit désiré, et suivre les détails mentionnés dans le
procédé de manipulation :
 Fixé la température de réservoir à 56°c
 Fixé le débit d’eau à [0.7-0.8 l/min]
 Varié le débit d’eau cinq fois entre 1.75 et 2.7litre /min
 Dans chaque valeur de débit chaude attendu 60s et mesuré les quatre températures
(Entre chaud, sortie chaud, entre froide, sortie froide)

 A-Manipe : Co-courant :

Tce(1) Tcs(2)[°c] Tfs(3)[°c] Tfe(4) [°c] Vc Vf


[°c] [L/min] [L/min]

1 53.3 49.5 34.3 24.9 1.23 0.42

2 53.3 49.8 31.5 24.9 1.43 0.42

3 53.5 50.1 35 24.6 1.64 0.42

4 54.9 51.3 33.7 23.8 1.79 0.42

5 52.3 49.6 34.6 21.7 2 0.42

Partie calcul :
Ecoulement Co-courant :

-La température de fluide chaud ∆tc=T1-T2

- La température de fluide froid ∆tf=T3-T4

-La quantité de chaleur cédée par l’écoulement chaud

Vc
Qc• ¿ *ρc*Cpc*∆tc *1000
60

-La quantité de chaleur reçue par l’écoulement froid

Vc
Qf• ¿ *ρ *C *∆t *1000
60 f pf f

-Le rendement thermique


Qf •
ŋ th= ∗100
Qc •

-Le rendement de l’écoulement chaud


T 1−T 2
ŋ c= ∗100
T 1−T 4

-Le rendement de l’écoulement froid


T 3−T 4
ŋf = ∗100
T 1−T 4

-Le rendement moyen


ŋ f +ŋ c
ŋ moy=
2

-La température moyenne Tmoy :

Te+ Ts
Tmoy=Tcmoy=Tfmoy=
2

-La chaleur spécifique CP [kj/kg .k]

CP = 6*10-9*T4-10-6*T3+7.0487*10-5*T2-2.4403 *10-3*T+4.2113

-La masse volumique ρ [kg/litre]

ρ= -4.582*10-6*T2-4.0007*10-5T+1.004

La Différence de Température Logarithmique Moyen (DTLM) est donné par :


(T 1−T 4)−(T 2−T 3)
DTLM=
( T 1−T 4 )
ln ⁡[ ]
(T 2−T 3 )
Qc•
-Le coefficient global de transfert de chaleur est donné par : U =
A∗DTLM

A : surface d’échange de chaleur (m2) A= Pi*dm*L*n

Remplissage des tables :

Tcmoy Tfmoy CPc Cpf ρc ρf

1
51,4 29,6 4.17817539 4.17949661 0.98983818 0.99880123
2
51,55 28,2 4.17819649 4.17990629 0.98976142 0.99922801
3
51,8 29,8 4.17823283 4.17944243 0.98963303 0.99873879
4
53,1 28,75 4.17844583 4.17973885 0.98895618 0.99906249
5
50,95 28,15 4.17811512 4.17992195 0.99006722 0.99924292

∆tc[K ∆tf[K Qc• Qf• ŋth[%] ŋc [%] ŋf[%] ŋmoy[%]


] ] [W] [W]

1
3.8 9.4 322.172395 274.681202 85.2590744 13.3802817 33.0985915 23.2394366
2
3.5 6.6 344.96276 192.962591 55.9372238 12.3239437 23.2394366 17.7816901
3
3.4 10.4 384.27164 303.87967 79.0793902 11.7647059 35.9861592 23.8754325
4
3.6 9.9 443.808999 289.384347 65.2047045 11.5755627 31.8327974 21.7041801
5
2.7 12.9 372.295333 377.161195 101.30699 8.82352941 42.1568627 25.4901961

DTLM [K] U [Wm2K-1]

1 21.1168336 212.626714

2 22.9812829 209.197382

3 21.258672 251.918756

4 23.7129607 260.836655

5 21.8809232 237.126587
 B-Manipe  : Contre-courant  :

-Dans la manipe B nous avons changé les tuyères de fluide froide c’est à dire
Mettre les tuyères de l’entre dans la sortir et la sortir dans l’antre.
-nous avons rempli la table à partir de lecteur dans la machine

Tce (1) Tcs (2) Tfe (3) Tfs (4) Vc Vf


[°c] [°c] [°c] [°c] [L/min] [L/min]

1 53,5 49 21,8 32 1,23 0,42

2 55,3 50,3 21,5 31,3 1,43 0,42

3 54,2 50,3 20,3 33 1,64 0,42

4 53,6 49,8 17,8 32,1 1,79 0,42

5 53,5 50 17,3 32,7 2 0,42

Partie calcul :

Ecoulement contre-courant :

La température de fluide chaud ∆tc=T1-T2

La température de fluide froid ∆tf=T4-T3

Le rendement de l’écoulement chaud


T 1−T 2
ŋ c= ∗100
T 1−T 3

Le rendement de l’écoulement froid


T 4−T 3
ŋf = ∗100
T 1−T 3

La Différence de Température Logarithmique Moyen (DTLM) est donnée par :


(T 1−T 4)−(T 2−T 3)
DTLM=
( T 1−T 4 )
ln ⁡[ ]
(T 2−T 3 )

« Les autres calcule reste les mêmes qu’au co-courant »


Remplis les tables suivantes :

Tcmoy Tfmoy CPc Cpf ρc ρf

1
51.25 26.9 4.1781 4.1803 0.9899 0.9996
2
52.8 26.4 4.1783 4.1805 0.9891 0.9997
3
52.25 26.65 4.1783 4.1804 0.9894 0.9996
4
51.7 24.95 4.1782 4.1810 0.9896 1.0001
5
51.75 25 4.1782 4.1810 0.9896 1.0001

∆tc[K ∆tf[K Qc• Qf• ŋth[%] ŋc [%] ŋf[%] ŋmoy[%]


] ] [W] [W]

1
4.5 10.2 381.5475 298.3591 78.1971 14.1955 32.1766 23.1861
2
5 9.8 492.5046 286.7119 58.2150 14.7928 28.9940 21.8934
3
3.9 12.7 440.6858 371.5208 84.3051 11.5044 37.4631 24.4837
4
3.8 14.3 468.7844 418.5893 89.2924 10.6145 39.9441 25.2793
5
3.5 15.4 482.4186 450.7802 93.4416 9.6685 42.5414 26.1049

DTLM [K] U [Wm2K-1]

1 24.2383999 219.383035

2 26.3271117 260.714627

3 25.3458995 242.314685

4 26.4029412 247.44531

5 26.3028712 255.610842
Les graphes :
Le graphe de la variation de la température chaude:

∆tc=f(Vc)
6
5
4
∆tc[K] co-courant
3
∆tc

∆tc[K] contre-courant
2
1
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe exprime la variation de la température chaude ∆tc par rapport a la variation de


débit chaud pour les deux cas (contre et co-courant).

Dans ce graphe on remarque qu’il ya une relation négative entre ∆tc et le débit chaud 

Débit chaud augmente donc ∆tc diminuée.

On remarque aussi que ∆tc dans le cas de contre courant et plus élevée que dans le cas de
co-courant.

Le graphe de la variation de la température froide :

∆tf=f(Vc)
18
16
14
12
10 ∆tf[K] co-courant
∆tf

8 ∆tf[K] contre-courant
6
4
2
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc
L’interprétation de graphe :

Ce graphe exprime la variation de la température chaude ∆tc par rapport au débit chaud
pour les deux cas (contre et co-courant) .

Dans ce graphe on remarque l’existence d’une relation positive entre ∆tf et le débit chaud 

Débit chaud augmente donc ∆tf augmente.

On remarque aussi que ∆tf dans le cas de contre courant et plus élevée que dans le cas de co-
courant.

Le graphe de la quantité de chaleur cédée par l’écoulement chaud :

Qc=f(Vc)
600
500
400
Qc• co-courant
300
Qc

Qc• contre-courant
200
100
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de la quantité de chaleur cédée par l’écoulement chaud


par rapport au débit chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe l’existence d’une relation positive entre Qc et le débit chaud.

On ne constate que la variation de la quantité de chaleur cédée dans le cas contre courant
et supérieure a la variation de la quantité de chaleur cédée dans le cas co-courant.
Le graphe de la quantité de chaleur cédée par l’écoulement froid :

Qf=f(Vc)
500
450
400
350
300 Qf• co-courant
250
Qf

Qf• contre-courant
200
150
100
50
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de la quantité de chaleur cédée par l’écoulement froid par
rapport au débit chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe qu’il ya une relation positive entre Qf et le débit chaud.

On ne constate que la variation de la quantité de chaleur cédée dans le cas contre courant
et supérieure a la variation de la quantité de chaleur cédée dans le cas co-courant.

Le graphe de rendement thermique de l’échangeur :

ŋth=f(Vc)
120
100
80
ŋth[%] co-courant
60
ŋth

ŋth[%] contre-courant
40
20
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc
L’interprétation de graphe :

Ce graphe exprime la variation de rendement thermique par rapport à la variation de débit


chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe que le rendement thermique commence a diminue jusqu’a la valeur de débit


chaud 1.43 (l/min),et il commence a augmenter a partir de ce débit .

Dans le cas de co-courant le rendement thermique diminue encore a partir de la valeur de


débit chaud 1.64 (l/min), et augmente a partir de débit 1.79 (l/min).

On ne constate que le rendement thermique dans le cas de contre courant et supérieur au


rendement thermique dans le cas de co courant.

Le graphe de rendement de l’écoulement chaud :

ŋc=f(Vc)
16
14
12
10
ŋc [%] co-courant
8
ŋc

ŋc [%] contre-courant
6
4
2
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de rendement de l’écoulement chaud par rapport au débit


chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe une diminution de rendement de l’écoulement chaud avec augmentation de


débit chaud.

Dans le contre courant on a Le rendement de l’écoulement chaud et supérieur au


rendement de l’écoulement chaud pour l’installation de co-courant, sauf dans une point on a
un changement et cela du a la fluctuation des valeurs de la température de sortie de l’eau
froide et la mauvaise stabilité de consigne de température dans le bassin.
Le graphe de rendement l’écoulement froid :

ŋf=f(Vc)
45
40
35
30
25 ŋf[%] co-courant
ŋf

20 ŋf[%] contre-courant
15
10
5
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de rendement de l’écoulement froid par rapport au débit


chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe une augmentation de rendement de l’écoulement froid avec augmentation de


débit chaud.

Dans le contre courant on a Le rendement de l’écoulement froid et supérieur au rendement


de l’écoulement froid pour l’installation de co-courant.

Le graphe de rendement moyen :

ŋmoy=f(Vc)
30
25
20
ŋmoy[%] co-courant
ŋmoy

15
ŋmoy[%] contre-courant
10
5
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc
L’interprétation de graphe :

Ce graphe exprime la variation de rendement moyen par rapport au débit chaud dans les
deux cas (contre et co-courant).

On remarque qu’avec l’augmentation de débit chaud on a l’augmentation de rendement


moyen.

Dans le cas de contre courant on observe que le rendement moyen et supérieur au


rendement moyen pour l’installation de co-courant.

Le graphe de la différence de température logarithmique moyen (DTLM) :

DTLM=f(Vc)
30
25
20
DTLM [K] co-courant
DTLM

15
DTLM [K] contre-courant
10
5
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de DTLM par rapport au débit chaud dans les deux cas
(contre et co-courant).

On remarque une augmentation de DTLM correspondre a l’augmentation de débit chaud et


a partir de débit chaud 1.43 (l/min) il commence a diminuer dans les deux installations.

A partir de débit chaud 1.64 (l/min) le DTLM commence à augmenter, dans le cas de co-
courant il va diminue encore une fois a partir de débit chaud 1.79 (l/min).

Le DTLM dans l’installation de l’écoulement contre courant et supérieure par rapport au


DTLM dans l’installation de co-courant.
Le graphe de coefficient global de transfert de chaleur :

U=f(Vc)
300
250
200
U [Wm2K-1] co-courant
150 U [Wm2K-1] contre-
U

courant
100
50
0
1.23 1.43 1.64 1.79 2
Vc

L’interprétation de graphe :

Ce graphe représente la variation de coefficient global de transfert de chaleur par rapport


au débit chaud dans les deux cas (contre et co-courant).

On observe l’existence d’une relation positive entre U et le débit chaud, donc c’est le débit
chaud augmente on a l’augmentation de U.

On remarque que le coefficient global de transfert de chaleur dans le cas de l’installation


contre courant et supérieur au coefficient global de transfert de chaleur dans le cas
d’installation co-courant.

N.B :

Dans les graphes ci-dessus on note le décalage de quelques valeurs, ceci


probablement du aux erreurs commise pendant l'expérience ou bien a la mauvaise
prise des valeurs de température lors de la manipulation.

Conclusion  :
On peut conclure que le montage en contre-courant est meilleur que le montage en co-
courant.

Remarque :
-Il y a une erreur lors de la lecture des températures puisque chaque personne lit
différemment.
-dans la machine la résistance de chauffage d’eau fonctionne mal.
-Difficile de régler le débit de l’eau froid ce qui fausse probablement la variation de
températures.
-on observe aussi l’air dans les tuyères ils peuvent créer la perte de charge et aussi les
fuites dans les tuyères influent sur les résultats obtenues.

Vous aimerez peut-être aussi