Vous êtes sur la page 1sur 2

REPUBLIQUE ALGERTENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES FINANCES


DIRECTION GENERALE DES IMPÔTS
DIRECTION DES IMGÔTS DE LA WILATA DE BLIDA
SOUS DIRECTION DES OPERATIONS FISCALES
N°887 /D1W/09/SDOF/BRA/06
Blida, 22 / 05 / 2006.

A
MONSIEUR. LE DIRECTEUR DE L'ECOLE PRIVÉES
« RAYA BLIDA » 84 AVENUE À MARA YOUCEF ON _B£LIDA-

Objet : Régime fiscal


- Détermination du taux de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA
Référence : - Votre correspondance du 13/03/2006.

Faisant suite à votre correspondance visée en référence, par laquelle vous faite état de la création
d'une école privée dont l'objet est la formation des élèves des primaires et prés- scolaires et pour
laquelle vous demandez à connaître le régime fiscal qui lui est applicable ; j ai [honneur de porter
à votre connaissance que votre école de formation est imposable dans les conditions de droit
commun. à savoir :
1)- En ce qui concerne l'activité de formation l'école est soumise :
1-1)- En matière d'Impôts directs :
A l’IRG dans la catégorie des bénéfices non commerciaux, conformément au barème progressif
prévu à l'article 104 du code des impôts directs et taxes assimilées (CIDTA) si statut de votre
école lui confère le caractère juridique d'une personnalité physique où d'une société de personne.
A l’IBS au taux de 30 % conformément L'article 150-1 du CIDTA, si le statut juridique de l'école
lui confère le statut d'une société de Capitaux,
A la taxe sur l'activité professionnelle aux taux de 2 % sur le chiffre d'affaires réalisé hors TVA
(Article 222 hi CIDTA).
A la taxe foncière sur les propriétés immobilières servant à l'activité de formation (article 261 du
CIDTA.
1-2)- En matière de TVA :
- Les opérations effectuées par l'école de formation sont des prestations de services qui sont
soumises à la TVA au taux réduit de 7 % au lieu du taux de 17 % avec droit à déduction,
conformément à l'article 28 de la loi de finances pour 2002 à complété les dispositions de l'article
23 du code des TCA par un alinéa 19 qui assujetti les prestations de formation fournies
par les établissements de formation agrée par l'état au taux réduit de 7 % par «établissement de
formation agrée par l'état».
Il est entendu que les établissements publics de formation crées à cet effet par décret exécutifs
lorsque leur activité relève du champ d'application de la TVA et les établissements privés de
formation agrées dans le cadre des dispositions du décret exécutif n°01-419 du 20 décembre 2001
fixant les conditions de création d'ouverture et de contrôle des établissements privés de formation
professionnelle.
2) En ce qui concerne le corps enseignant :
2-1)- Les enseignant exerçant à titre permanant. au sein de l'école :
Sont soumis à l’IRG dans la catégorie des traitements et salaires par voie de retenue à la source
en fonction du barème progressif fixé à l'article 104 du CIDTA.
- Cette retenue est effectuée par l'employeur (l’école de formation et doit être versée dans les
vingt (20) premiers jours du mois suivant à la recette des impôts d'où relève le débiteur (Article
110 du CIDTA.
2-2)- Les enseignant vacataires sont par contre soumis à l’RG dans la catégorie sus citée par voie
de retenue à la source au faux de 15 % sans
- Ÿ application d'abattement conformément aux articles 67-5° et 104 du dit code.
- Cette retenue est effectuée aussi par l'employeur (école de formation) et doit être versée dans les
vingt (20) premiers jours du mois suivant, à la recette des impôts d'où relève le débiteur (Article
110 du CIDTA).
Veuillez agrée Monsieur le Directeur l'expression de ma parfaite considération.
Le Directeur des Impôts de Wilaya

Vous aimerez peut-être aussi