Vous êtes sur la page 1sur 2

"IngéFi"™ : présentation

Outil disponible sur www.NetPME.fr www.NetPME.fr (cf. "Outils de pilotage")


Version du 19/05/2016

Quelle sera ma part de capital et celle de mes associés après une ou plusieurs augmentations de capital successives ? De combien allons-nous être
"dilués" en fonction de la valorisation de notre entreprise ? A quel prix l'entreprise devra-t-elle être revendue pour que nos derniers investisseurs
multiplient leur mise par deux ? Si vous vous posez ce type de questions, "IngéFi" est fait pour vous !

"IngéFi" est un outil d'ingénierie financière, utilisable sur un ordinateur type PC doté de Microsoft Excel (R) et de Windows(R).

A l'aide de ce module, vous pourrez aisément calculer l'impact d'une augmentation de capital en fonction des conditions financières de
l'augmentation de capital projetée : apports financiers et pourcentage octroyé en contrepartie.

Vous pourrez ainsi tester plusieurs hypothèses de valorisation de votre entreprise et de dilution (*) des actionnaires existants.

Outre la description de la répartition du capital à la création de l'entreprise, 4 phases (opérations) successives sont envisagées.

Ceci vous permettra de connaître la répartition du capital de votre entreprise à l'issue de plusieurs tours de table financiers.

Les paramètres modifiables figurent en orange dans l'onglet "IngéFi". Les cellules en bleu ne sont pas modifiables.

Ce fichier comporte également un exemple commenté d'utilisation de ce module d'ingénierie financière. Ce module "IngéFi" peut utilement être
complété par l'outil d'évaluation financière "FastEval", qui permet d'effectuer une évaluation rapide de la valeur de votre entreprise.

Si nécessaire, n'hésitez pas à consulter votre Expert Comptable ou vos conseillers financiers habituels.

Bon travail !

(c) Etienne Krieger, 2009-2016

* La dilution est la diminution du pourcentage de détention d'un actionnaire existant suite à une augmentation de capital. A titre d'exemple, si un actionnaire détient 10%
du capital d'une entreprise et ne participe pas à une augmentation de capital octroyant 20% du capital aux investisseurs, sa part relative de capital passera à 8%.

"NewCo"

Simulation financière
Hypo thè s e s d'é vo lution du c apital Cré ation Nb. Phas e 1 Nb. Phas e 2 Nb. Phas e 3 Nb. Phas e 4 Nb.
4 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000

Dirige a nt(s )-Fonda te ur(s ) 75,00% 3000000 60,00% 3000000 60,00% 3000000 60,00% 3000000 60,00% 3000000
Autre s a s s ocié s initia ux 20,00% 800000 16,00% 800000 16,00% 800000 16,00% 800000 16,00% 800000
Autre s a s s ocié s initia ux 5,00% 200000 4,00% 200000 4,00% 200000 4,00% 200000 4,00% 200000
Autre s a s s ocié s initia ux 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0
Nouve a ux actionna ire s #1 0,00% 0 20,00% 1000000 20,00% 1000000 20,00% 1000000 20,00% 1000000
Nouve a ux actionna ire s #2 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0
Nouve a ux actionna ire s #3 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0
Nouve a ux actionna ire s #4 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0 0,00% 0
------------ ------------ ------------ --------------- ---------------
100,00% 100,00% 100,00% 100,00% 100,00%

Mo ntant de s apports financiers s uc c e s s ifs (k€) 40,0 110 0 0 0


Part du c apital ac c o rdé e e n co ntre partie (%) 100 20,00 0,00 0,00 0,00
Ca pita ux propre s , hors incorpora tions ré s ultats 40 150 150 150 150
=> Va lorisa tion "pos t money" de la socié té 40 550 0 0 0
=> Valoris ation "pré -mo ne y" de la s o c iété 0 440 0 0 0
Diffé re ntie l pré-mone y "n" - post-mone y "n-1" ---- 400 -550 0 0
Goodwill (= post-mone y - ca pita ux propre s ) ---- 400 -150 -150 -150

Va le ur nomina le d'une a ction (ou pa rt socia le ) 0,01 Euro s 0,01 Euros 0,01 Euros 0,01 Euros 0,01 Euros
No mbre d'ac tio ns cré é e s 4 000 000,0 1 000 000,0 0,0 0,0 0,0
Nb. d'actions a va nt incorpora tion de la prime d'émis s ion 4 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000
Monta nt de la prime d'émis s ion a cquitté e 0 100 000 0 0 0
Prime d'é mis s io n par ac tio n cré é e 0,00 0,10 0,00 0,00 0,00
Tota l de la prime d'é mis s ion pa yé e pa r le s inve s tiss e urs (€) 0 100 000 100 000 100 000 100 000
Ratio P rime d'é mis s ion tota le / Nb. d'a ctions 0,00 0,02 0,02 0,02 0,0

P rime d'é mis s ion pa r a ction éve ntue lle ment ré inté gré e 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
=> P rime d'é mis s ion tota le é ve ntue lle me nt ré intégré e 0 0 0 0 0
Nouve a u nomina l a prè s réinté gra tion é ve ntue lle 0 0,01 0,010 0,0 0,0
No uveau c apital s o c ial é ve ntue l (€) 40 000 50 000 50 000 50 000 50 000
P rime d'é mis s ion totale rés idue lle 0 100 000 100 000 100 000 100 000
=> Va leur de cha que a ction à ce tte é ta pe 0,01 0,11 0,00 0,00 0,00
Nouve au no minal éve ntue l pour c haque ac tion 0,01 0,01 0,01 0,01 0,01
Nouve a u nombre éve ntuel d'a ctions 4 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000 5 000 000
=> Nouve lle vale ur (prix) de chaque ac tio n (€) 0,010 0,110 0,000 0,000 0,000

Evolution de la bas e de ré fé rence (% ca pita l) 100 80,0 80,0 80,0 80,0


Va le urs s ucce s s ive s de la ba s e de ré fé re nce 100 1 100 0 0 0
Multiple s gé né ré s pa r le s re ca pita lis ations ---- 11,0 0,0 0,0 0,0
Accrois s e me nt de la vale ur appa rente (e n %) ---- 1000% -100% -100% -100%

% ca pita l e ntre pre ne ur + a ss ocié s initia ux 100,0% 80,0% 80,0% 80,0% 80,0%
% de dé tention de s nouve a ux inve s tis se urs 0,0% 20,0% 20,0% 20,0% 20,0%

(c) Etienne Krieger, 2009-2010


Simulation financière

Exemple

Hypothèses d'évolution du capital Création Nb. Phase 1 Nb. Phase 2 Nb. Phase 3 Nb. Phase 4 Nb.
4,000,000 10,000,000 12,500,000 15,000,000 20,000,000
Dirigeant(s)-Fondateur(s) 100.00% 4000000 80.00% 8000000 64.00% 8000000 53.33% 8000000 40.00% 8000000
Autres associés initiaux 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0
Autres associés initiaux 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0
Autres associés initiaux 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0
Nouveaux actionnaires #1 0.00% 0 20.00% 2000000 16.00% 2000000 13.33% 2000000 10.00% 2000000
Nouveaux actionnaires #2 0.00% 0 0.00% 0 20.00% 2500000 16.67% 2500000 12.50% 2500000
Nouveaux actionnaires #3 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 16.67% 2500000 12.50% 2500000
Nouveaux actionnaires #4 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 0.00% 0 25.00% 5000000
------------ ------------ ------------ --------------- ---------------
100.00% 100.00% 100.00% 100.00% 100.00%

Montant des apports financiers successifs (k€) 40.0 110 500 1,000 3,000
Part du capital accordée en contrepartie (%) 100 20.00 20.00 16.67 25.00
Capitaux propres, hors incorporations résultats 40 150 650 1,650 4,650
=> Valorisation "post money" de la société 40 550 2,500 6,000 12,000
=> Valorisation "pré-money" de la société 0 440 2,000 5,000 9,000
Différentiel pré-money "n" - post-money "n-1" ---- 400 1,450 2,500 3,000
Goodwill (= post-money - capitaux propres) ---- 400 1,850 4,350 7,350

Dans cet exemple, le capital initial de la société est de 40 k€ (40 000 €), divisé en 4 000 000 actions au nominal de 0,01 €.
Le dirigeant détient 75% de ce capital initial et deux autres groupes d'associés fondateurs en détiennent respectivement 20% et 5%.
Une première augmentation de capital est prévue en "phase 1", portant sur 110 k€, en contrepartie de 20% du capital, par création d'actions nouvelles.
Si 20% du capital sont octroyés en contrepartie de 110 k€, la valeur de 100% du capital à l'issue de cette opération est de 110/20%=550 k€.
Cette valeur de 550 k€ est appelée valorisation "post-money". Avant d'injecter les 110 k€, l'entreprise donc a été valorisée 550-110=440 k€ (valeur pré-money).
On retrouve bien les 20% octroyés en contrepartie de 110 k€ puisque, si l'entreprise est initialement valorisée 440 k€, la part du nouvel investisseur
est de 110 / (110+440) soit 20%. Le goodwill (survaleur par rapport au capital social initial) est par conséquent de 440-40=400 k€.

Etant donné que le nouvel investisseur détient 20% du capital à l'issue de cette augmentation de capital, les actionnaires initiaux sont dilués d'autant
et le capital qu'ils détiennent à l'issue de l'opération est par conséquent "réduit" à 80%. Le dirigeant passe ainsi de 75% à 60% à l'issue de cette "phase 1".
Puisqu'il y a 4 millions d'actions initiales, une augmentation de capital aboutissant à la création d'actions nouvelles contrôlant 20% du capital
consiste à créer 1 000 000 actions nouvelles (1 million d'actions), au nominal de 0,01€, soit 10k€ de capital social de plus.
A l'issue de cette opération, il y a donc 5 millions d'actions, toujours au nominal de 0,01€, ce qui veut dire que le capital social passe de 40 000 à 50 000 €.
L'augmentation de capital portant sur 110 k€, cela veut dire que les nouveaux investisseurs ont acquitté une "prime" de 110-10=100 k€ pour avoir le droit
de souscrire à ces 1 million d'actions nouvelles. Ces 100 k€ sont appelés "prime d'émission" et viennent augmenter les fonds propres de l'entreprise.
Cette prime d'émission de 100 k€ est de 0,10€ par action créée, puisqu'il y a 1 million d'actions nouvelles. Rajouté au nominal, le prix de chaque action est
par conséquent de 0,11€. En multipliant cette valeur d'action par les 5 millions d'actions qui existent désormais, on retrouve bien les 550 k€ "post-money".

Valeur nominale d'une action (ou part sociale) 0.01 Euros 0.01 Euros 0.01 Euros 0.01 Euros 0.01 Euros
Nombre d'actions créées 4,000,000.0 1,000,000.0 2,500,000.0 2,500,000.0 5,000,000.0
Nb. d'actions avant incorporation de la prime d'émission 4,000,000 5,000,000 12,500,000 15,000,000 20,000,000
Montant de la prime d'émission acquittée 0 100,000 475,000 975,000 2,950,000
Prime d'émission par action créée 0.00 0.10 0.19 0.39 0.59
Total de la prime d'émission payée par les investisseurs (€) 0 100,000 525,000 1,500,000 4,450,000
Ratio Prime d'émission totale / Nb. d'actions 0.00 0.02 0.04 0.10 0.2

Pour éviter de compliquer les choses, nous recommandons de ne pas réintégrer la prime d'émission au capital social.
Il est néanmoins possible d'intégrer une partie de cette prime d'émission au capital social soit en modifiant la valeur nominale des actions, soit
en attribuant des actions "gratuites" pour un certain nombre d'actions anciennes.
Dans l'exemple ci-dessous, nous réintégrons 0,01€ de prime d'émission pour chacune des 5 millions d'actions, ce qui fait passer le capital social à 100 000 €.
En s'arrêtant là, nous aurions toujours 5 millions d'actions, mais d'une valeur nominale de 0,02€, ce qui fait bien passer le capital social de 50 à 100 k€.
Si nous souhaitons conserver un nominal de 0,01€, nous attribuons 1 action "gratuite" pour chaque action ancienne, ce qui nous amène au même résultat que
précédemment, à savoir un capital social de 100 k€, mais cette fois-ci constitué de 10 millions d'actions d'un nominal de 0,01€.
Comme nous avons deux fois plus d'actions que précédemment, la valeur unitaire de l'action est logiquement divisée par deux et passe de 0,11 à 0,055€.
Après avoir réintégré 50 k€ de prime d'émission, le compte "prime d'émission" diminue d'autant et passe logiquement de 100 à 50k€.

Prime d'émission par action éventuellement réintégrée 0.00 0.01 0.00 0.00 0.00
=> Prime d'émission totale éventuellement réintégrée 0 50,000 0 0 0
Nouveau nominal après réintégration éventuelle 0 0.02 0.010 0.0 0.0
Nouveau capital social éventuel (€) 40,000 100,000 125,000 150,000 200,000
Prime d'émission totale résiduelle 0 50,000 525,000 1,500,000 4,450,000
=> Valeur de chaque action à cette étape 0.01 0.11 0.20 0.40 0.60
Nouveau nominal éventuel pour chaque action 0.01 0.01 0.01 0.01 0.01
Nouveau nombre éventuel d'actions 4,000,000 10,000,000 12,500,000 15,000,000 20,000,000
=> Nouvelle valeur (prix) de chaque action (€) 0.010 0.055 0.200 0.400 0.600

Les opérations décrites lors des phases 2, 3 et 4 sont les suivantes :


- Augmentation de capital de 500 k€ contre 20% du capital, soit une valorisation pré-money de 2 M€. Le coefficient de dilution est à nouveau de 0,8 (soit 100%-20%).
- Augmentation de capital de 1 000 k€ contre 1/6è soit 16,7% du capital = valorisation pré-money de 5 M€. Le coefficient de dilution est de 5/6è.
- Augmentation de capital de 3 000 k€ contre 25% du capital, soit valorisation pré-money est de 9 M€. Le coefficient de dilution est de 0,75 (soit 100%-25%).
A l'issue de ces opérations, la part détenue par les fondateurs passe à 40% du capital et les différents investisseurs détiennent in fine 60% du capital.
A partir d'une base "100", les dilutions successives font passer cette base à 80, puis 64, puis 53,3 puis 40.
En partant toujours d'une base de 100, la valeur théorique des actions est multipliée par 120, passant de 100 à 12 000.
Dans cet exemple, nous avons au final 20 millions d'actions, d'une valeur unitaire totale de 0,60€, ce qui correspond bien à une valeur post-money de 12 M€.

Evolution de la base de référence (% capital) 100 80.0 64.0 53.3 40.0


Valeurs successives de la base de référence 100 1,100 4,000 8,000 12,000
Multiples générés par les recapitalisations ---- 11.0 3.6 2.0 1.5
Accroissement de la valeur apparente (en %) ---- 1000% 264% 100% 50%

% capital entrepreneur + associés initiaux 100.0% 80.0% 64.0% 53.3% 40.0%


% de détention des nouveaux investisseurs 0.0% 20.0% 36.0% 46.7% 60.0%

(c) Etienne Krieger, 2009-2013

Vous aimerez peut-être aussi