Vous êtes sur la page 1sur 46

Urologie

Néphrologie
En QCM

Plus de 150
Questions
Organisées
par Cours

Système Modulaire
Préface :
Voici une Auto-évaluation en Urologie et Néphrologie qui est destinée essentiellement
aux externes en 5è𝑚𝑒 Année Médecine et même ceux qui veulent préparer le concours
de résidanat (les thèmes correspondants sont entourés par une trame de fond grise)
Les questions présentes au sein de ce document sont classées par thème afin de vous
faciliter la tâche durant votre révision ou préparation de vos examens.
L’idée principale de cette Auto-évaluation est d’être comme une mise à jour de l’une
parmi les meilleures banques de QCM réalisées par les étudiants de la faculté de
médecine d’Oran (La série Carabin) et voici les sujets utilisés pour la réalisation de ce
travail :
- Sujet de la Section A 2020/2021 Oran [08/07/2021]
- Sujet de la Section B 2020/2021 Oran [25/03/2021]
- Sujet de la Section A 2019/2020 Oran [19/12/2019]
- Sujet de la Section B 2019/2020 Oran [25/11/2019]
- Sujet de Rattrapage 2019/2020 Oran [15/11/2020]

En fin, n’hésitez pas de nous contacter si vous avez des remarques, des commentaires,
des choses à ajouter pour améliorer les prochaines versions.

Bon Courage …

Système Modulaire

2
Sommaire :
Hématurie .......................................................................................................................... 4
Rétention Urinaire ............................................................................................................. 6
Colique Néphritique ........................................................................................................... 7
Les lithiases urinaires ......................................................................................................... 9
L'incontinence urinaire .................................................................................................... 13
Traumatismes Fermés du Rein ......................................................................................... 16
Rupture traumatique de l’urètre postérieur .................................................................... 19
Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP) ..................................................................... 21
Cancer de Prostate ........................................................................................................... 26
Tumeurs de la vessie ........................................................................................................ 28
Tumeur de la Voie Excrétrice Supérieur (TVES) ................................................................ 31
Les Tumeurs du Rein ........................................................................................................ 32
Anomalies de la Migration des Testicules ........................................................................ 36
Les Malformations Urinaires ............................................................................................ 37
L'Insuffisance Rénale Aigue (IRA) ..................................................................................... 38
Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ................................................................................ 40
Les syndromes glomérulaires ........................................................................................... 42

3
Hématurie
01- Quelles tumeurs peuvent être à l'origine d'une hématurie initiale?
A. Tumeur colique
B. Tumeur de vessie
C. Tumeur rénale
D. Tumeur de l'urètre
E. Tumeur de la prostate
CT (Officiel) : DE / Q11- Section A 08/07/2021 Oran
02- Devant une hématurie, quels examens complémentaires demandez-vous en premier lieu?
A. Une fonction rénale
B. Une scintigraphie osseuse
C. Une échographie abdominale et pelvienne
D. Une FNS et un ECBU
E. Une biopsie rénale
CT (Officiel) : ACD / Q12- Section A 08/07/2021 Oran
03- Une hématurie macroscopique secondaire a un traumatisme rénal isolé : (réponses Justes)
A. Affirme une rupture de la voie excrétrice
B. Est synonyme d'un traumatisme grave
C. Nécessite l'exploration systématique par une artériographie
D. Oblige l'hospitalisation du patient
E. Est une indication opératoire absolue
CT (Officiel) : AD / Q18- Section A 08/07/2021 Oran
04- Au cours d'une insuffisance Rénale Algue Fonctionnelle, quelles anomalies retrouvent t-on
habituellement ?
A. Natriurese > 100 mmol/L
B. Urée /créatinine sériques > 40
C. Osmolalité urinaire > 500
D. Urines diluées
E. Protéinurie > 2 gr/24 heures
CT (Officiel) : BC / Q01- Section B 25/03/2021 Oran
M. AEK, 65 ans, retraité de l'industrie sidérurgique, décrit depuis quelques mois une hématurie avec
caillotage intermittent, une douleur lombaire droite, Il n'a aucun antécédent mis à part un tabagisme 50
paquets/année. Le toucher rectal montre une prostate plate souple évaluée à 15 g. La fosse lombaire
droite sensible.
05- Devant cette hématurie macroscopique, quelle(s) est (sont) l'(les)hypothèse(s) diagnostique(s)?
A. La présence de caillots oriente vers une cause urologique
B. Il existe une corrélation entre l'importance de l'hématurie et la gravite de la maladie causale
C. Une bandelette urinaire est nécessaire pour confirmer l'hématurie
D. Il faut rechercher en priorité une cause oncologique.
E. L'hématurie macroscopique peut être due à un kyste rénal
CT (Officiel) : AD / Q17- Section B 25/03/2021 Oran

4
06- Quel(s) examen(s) complémentaire(s) demandez-vous ?
A. ECBU avec une protéinurie.
B. Fibroscopie vésicale
C. Uro-TDM
D. Marqueurs tumoraux
E. Ionogramme urinaire
CT (Officiel) : BC / Q18- Section B 25/03/2021 Oran
07- Le diagnostic différentiel d'une hématurie se pose avec : QCM
A. Une uretrorragie
B. Une coloration alimentaire
C. Une Urine concentrée
D. Une métrorragie
E. Une coloration pigmentaire
CT (Officiel) : ABDE / Q33- Section A 19/12/2019 / Q17- Section B 25/11/2019 / Q17- Rattrapage
15/11/2020 Oran

08- Le diagnostic positif d'une hématurie macroscopique est confirmée par : QCM
A. L'examen échographique
B. L'examen cytologique
C. L'examen bactériologique
D. La présence de caillots
E. La formule numération sanguine
CT (Officiel) : BD / Q34- Section A 19/12/2019 Oran / Q18- Section B 25/11/2019 Oran / Q18- Rattrapage
15/11/2020 Oran

09- Le diagnostic topographique d'une hématurie est orienté cliniquement par : QCM
A. La chronologie du saignement
B. La présence des caillots
C. Les douleurs lombaires
D. Les cystalgies
E. L'élimination d'une lithiase
CT (Officiel) : ABCD / Q36- Section A 19/12/2019 Oran

10- Une hématurie secondaire à un traumatisme rénal isolé : réponse juste.


A. Est une hématurie terminale
B. Est synonyme de lésion pédiculaire
C. Nécessite des explorations morphologiques
D. Est une indication opératoire absolue
E. Nécessite un geste d'embolisation dans les stades 1 et 2
CT (Officiel) : C / Q01- Section B 25/11/2019 Oran

5
Rétention Urinaire

01- Le drainage par une sonde urétrale est contre-indiqué en cas de : réponses Justes
A. Traumatisme urétral
B. Anurie
C. Prostatite sigue
D. Calcul vésical
E. Tumeur vésicale
CT (Officiel) : AC / Q38- Section B 25/03/2021 Oran

02- Le drainage par une sonde urétrale est contre-indiqué en cas de : QCM
A. Rétrécissement urétral
B. Cicatrice chirurgicale
C. Prostatite aigue
D. Urétrorragie
E. Tumeur vésicale antérieure
CT (Officiel) : ACD / Q35- Section A 19/12/2019 Oran / Q19- Section B 25/11/2019 Oran

03- Le drainage par une sonde urétrale est contre-indiqué en cas de : CM


A. Rétrécissement urétral serré.
B. Cicatrice chirurgicale.
C. Prostatite aigue.
D. Urétrorragie post-traumatique.
E. Tumeur vésicale.
CT (Officiel) : ACD / Q19- Rattrapage 15/11/2020 Oran

04- Quelles sont les contre-indications de la cystostomie?


A. Le rétrécissement de l'urètre.
B. Trouble de l'hémostase.
C. Le traumatisme de l'urètre.
D. La prostate
E. Abdomen chirurgical.
CT (Officiel) : BE / Q38- Rattrapage 15/11/2020 Oran

6
La colique néphritique
01- La colique néphrétique se manifeste :
A. Toujours par une douleur lombaire avec irradiation pelvienne
B. Peut simuler un tableau d'occlusion intestinale
C. Le décubitus ventral soulage le plus souvent la douleur
D. Les AINS sont très efficaces par leur effet sur la prostaglandine E2 et effet anti-inflammatoire
E. La forme anurique est une urgence médico-chirurgicale
CT (Officiel) : BDE / Q13- Section A 08/07/2021 Oran

02- Quels signes radiologiques peuvent être visualisés sur un scanner non injecté pendant une crise de
colique néphrétique ?
A. Retard d'excrétion
B. Visualisation du calcul et déterminer son siège
C. Densité du calcul
D. Composition du calcul
E. Retard de sécrétion
CT (Officiel) : BC / Q28- Section B 25/03/2021 Oran

03- Une colique néphrétique est considérée grave en présence de : la réponse fausse
A. Fièvre
B. L'oligo-anurie
C. L’anémie
D. Rein unique
E. Grossesse
CT (Officiel) : C / Q39- Section B 25/03/2021 Oran / Q21- Rattrapage 15/11/2020 Oran

04- Dans le traitement de la colique néphrétique, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont
des antalgiques très efficaces. Pourquoi d'après vous ? Une réponse est fausse
A. Réduisent l'œdème inflammatoire au niveau de l'obstruction
B. Diminuent la filtration glomérulaire par inhibition de la synthèse des prostaglandines
C. Diminuent le tonus des muscles lisses des voies urinaires
D. Détruisent le calcul obstructif
CT (Officiel) : D / Q40- Section B 25/03/2021 Oran

05- Quel(s) est sont) le(s) médicament(s) contre indiqué(s) chez une femme enceinte au début du
3eme trimestre qui présente une colique néphrétique ?
A. Les Antispasmodiques
B. Le Perfalgan
C. La Morphine
D. Les Anti-inflammatoires non stéroïdiens
E. Les corticoïdes
CT (Officiel) : D / Q32- Section A 19/12/2019 Oran / Q16- Section B 25/11/2019 Oran / Q04- Rattrapage
15/11/2020 Oran

7
06- Une colique néphrétique est considérée comme grave en présence de :
A. Fièvre
B. L'oligo-anurie
C. L'anémie
D. Rein unique
E. Grossesse
CT (Officiel) : ABDE / Q37- Section A 19/12/2019 Oran / Q20- Section B 25/11/2019 Oran

07- Un enfant de 12 ans présente un tableau clinique qui fait hésiter entre une colique néphrétique et
un syndrome sub-occlusif. L'examen d'imagerie qui vous permettra le plus simplement de porter un
diagnostic est :
A. La radiographie simple de l'abdomen en décubitus
B. Le cliché d'urographie intraveineuse 15mn après l'injection du produit iode
C. L'examen radiologique de l'intestin grêle après repas opaque
D. L'échographie rénale
E. L'urétéro-pyelographie rétrograde
CT (Officiel) : D / Q37- Rattrapage 15/11/2020 Oran

8
Les lithiases urinaires
01- Parmi les éléments suivants, lesquels représentent des facteurs de risque de lithiase urinaire :
A. Alimentation riche en viandes rouges et en produits laitiers
B. Insuffisance d'apports liquidiens
C. Excès d'apport en Vitamines Cet D
D. La vie en région froide
E. Un pH urinaire trop acide favorise les lithiases infectieuses
CT (Officiel) : ABC / Q04- Section A 08/07/2021 Oran

02- Parmi les propositions suivantes concernant la lithiase urinaire, lesquelles sont fausses?
A. La pathologie lithiasique est rare, et touche moins de 1% de la population
B. Lithiase oxalo-calcique représente la majorité des lithiases retrouvées en pratique
C. Lithiase rénale est surtout l'apanage du sujet âgé de plus de 60 ans
D. La prévalence de la lithiase est en constante diminution
E. L'hématurie microscopique est souvent retrouvée sur la bandelette urinaire
CT (Officiel) : ACD / Q05- Section A 08/07/2021 Oran

03- Parmi les propositions concernant l'imagerie de lithiases, lesquelles sont vrais :
A. L'échographie est souvent demandée en 1ere intention devant une colique néphrétique
B. L'URO-IRM est l'examen de référence devant une lithiase urinaire
C. L'URO-scanner peut-être réalise si la clairance de créatinine est > 30ml/min
D. L'abdomen sans préparation peut objectiver une lithiase rénale composé d’acide urique pure
E. Le suivi après traitement se fait nécessairement par TDM, même pour les lithiases radio opaques
CT (Officiel) : AC / Q06- Section A 08/07/2021 Oran

04- Parmi les propositions suivantes concernant le traitement urologique des lithiases urinaires,
lesquelles sont justes:
A. L'urétéroscopie semi-rigide est proposée dans les lithiases rénales > 20mm
B. L'urétéroscopie souple est proposée dans les lithiases rénales < 20mm
C. La nephrolithotomie percutanée NLPC est proposée pour traiter les volumineux calculs du rein >
20 mm
D. La lithotripsie extracorporelle est contre-indiquée chez l'enfant
E. Les traitements endo-urologiques peuvent être réalisés, même en la présence d'infection
CT (Officiel) : BC / Q07- Section A 08/07/2021 Oran

05- Quelles sont les réponses fausses quant au traitement médical de la maladie lithiasique ?
A. Alcalinisation des urines en cas de calcul d'acide urique
B. Limiter les boissons
C. Alimentation limitée en sel et protéines animales
D. Alimentation riche en oxalates
E. Diurèse abondante supérieure à 2litres/24h
CT (Officiel) : BD / Q26- Section B 25/03/2021 Oran

9
06- Quelles situations cliniques suivantes peuvent bénéficier d'une Lithotripsie extra corporelle ?
A. Pyélonéphrite aigue obstructive sur calcul de 15 mm de la jonction pyélo-urétérale
B. Calcul de 20mm siège au niveau du bassinet de 500 UH
C. Calcul 12mm de l'uretère lombaire,
D. Calcul de 18mm, siégeant au bassinet de 1200 UH
E. Calcul de 12mm caliciel moyen chez une femme enceinte.
CT (Officiel) : BC / Q27- Section B 25/03/2021 Oran

07- Quels signes radiologiques peuvent être visualisés sur un scanner non injecté pendant une crise de
colique néphrétique ?
A. Retard d'excrétion
B. Visualisation du calcul et déterminer son siège
C. Densité du calcul
D. Composition du calcul
E. Retard de sécrétion
CT (Officiel) : BC / Q28- Section B 25/03/2021 Oran

08- Quel examen biologique n'appartient pas au bilan métabolique de première intention à réaliser
dans la lithiase urinaire ?
A. Cristallurie
B. Creatininurie des 24h
C. Bilan lipidique
D. Calcémie
E. Glycémie à jeun
CT (Officiel) : C / Q29- Section B 25/03/2021 Oran

09- Les calculs d'acide urique : réponses multiples


A. Se développent en PH acide
B. Peuvent se dissoudre après alcalinisation des urines
C. Font souvent suite à des crises de goutte.
D. Sont radio transparents.
E. L'ECBU est positif aux germes ureasiques.
CT (Officiel) : ABCD / Q30- Section B 25/03/2021 Oran

10- La prise en charge de la lithiase urique réponse fausse) :


A. Réduire les apports protidiques à moins 1,2 gr/kg/jour.
B. Alcalinisation des urines.
C. Traitement médical à base d'Allopurinol.
D. Alimentation riche en oxalates.
E. La polykystose rénale est un facteur favorisant la lithiase urique.
CT (Officiel) : D / Q03- Section A 19/12/2019 Oran

10
11- Le Traitement de la lithiase urinaire : (réponses justes)
A. L'urétéroscopie souple est le traitement de choix pour les calculs de l'uretère.
B. La NLPC est le traitement recommandé pour les calculs pyeliques, dépassant les 20mm.
C. La chirurgie ouverte est l'indication de choix pour les calculs coralliformes.
D. Les calculs cystinique sont résistants à la Lithotripsie extra-corporelle.
E. L'unité Hounsfield est un facteur prédictif à la réponse thérapeutique de la LEC.
CT (Officiel) : BDE / Q04- Section A 19/12/2019 Oran

12- Parmi ces différentes situations cliniques, lesquelles peuvent indiquer la réalisation d'une LEC ?
A. Pyélonéphrite aiguë obstructive sur calcul de 15 mm de la jonction pyélo-urétérale
B. Calcul de 25 mm du bassinet
C. Calcul de 10 mm de l'uretère lombaire
D. Calcul de 18 mm et de 1 200 UH du bassinet
E. Calcul de 12 mm du calice moyen chez une femme enceinte de 20 SA
CT (Officiel) : BC / Q38- Section A 19/12/2019 Oran

13- Quel examen biologique n'appartient pas au bilan métabolique de première intention à réaliser
dans le cadre de la prise en charge au long cours de la lithiase urinaire ?
A. Cristallurie
B. Glycémie à jeûn
C. Créatininurie des 24 h
D. Calcémie
E. Bilan lipidique
CT (Officiel) : E / Q39- Section A 19/12/2019 Oran

14- Quelle est la nature morphoconstitutionelle de lithiase coralliforme, parmi les suivantes ?
A. Phospho-amoniaco-magnesien
B. Urique
C. Oxalique
D. Phosphate de calcium
E. Cystinique
CT (Officiel) : A / Q40- Section A 19/12/2019 Oran

15- La lithiase urinaire : réponses justes :


A. Les facteurs inhibiteurs de la lithogénèse tels que le citrate et le potassium sont en constante
concurrence avec les facteurs promoteurs de celle-ci.
B. Le bilan biologique de première intention comprend le dosage de la parathormone et de la vit D.
C. 40 % des urines contenant des cristaux ont une cristallurie spontanément mixte : nucléation
hétérogène.
D. Le calcul phospho-amoniaco-magnesien est un calcul organique
E. Les calculs oxaliques peuvent se former à pH variable
CT (Officiel) : ACE / Q32- Section B 25/11/2019 Oran

11
16- Le calcul coralliforme : réponses justes
A. Est un calcul de struvite.
B. La NLPC constitue le traitement de références
C. Est un calcul à germes uréasiques.
D. L'alcalinisation des urines avec hyperdiurèse est de règle.
E. L'ECB des urines est facultatif.
CT (Officiel) : ABC / Q33- Section B 25/11/2019 Oran / Q23- Rattrapage 15/11/2020 Oran

17- Quelles sont les propositions justes ?


A. La lithiase infectieuse se développe à PH alcalin.
B. La lithiase urique se développe en milieu acide
C. Le PH acide favorise le développement des lithiases cystiniques et oxalo-calcique.
D. Le PH influe directement dans la lithogenèse urinaire.
CT (Officiel) : BCD / Q22- Rattrapage 15/11/2020 Oran

18- Quelle est la proposition fausse dans la prise en charge thérapeutique du calcul urinaire ?
A. La densité du calcul est un facteur prédictif de réponse thérapeutique à la lithotripsie
extracorporelle.
B. L'ureteroscopie semi-rigide est le traitement de référence des lithiases urétérales basses.
C. Le drainage urinaire est le premier geste thérapeutique en cas de lithiases compliquées.
D. L'allopurinol est indiqué pour le traitement médical des lithiases cystiniques.
E. La chirurgie ouverte des calculs urinaires constitue moins de 1% des indications actuelles.
CT (Officiel) : D / Q24- Rattrapage 15/11/2020 Oran

19- Le calcul oxalo-calcique : réponses fausses


A. Constitue en fréquence 50% de tout type de calculs urinaire.
B. Le régime hypocalcique fait partie des mesures diététiques.
C. Est un calcul à germes uréasiques.
D. L'allopurinol est une option thérapeutique.
E. Le calcul oxalo-calcique est radio transparent.
CT (Officiel) : ABCDE / Q26- Rattrapage 15/11/2020 Oran

20- Concernant la lithiase urinaire, indiquez la réponse fausse :


A. Le citrate et le potassium sont de puissants facteurs inhibiteurs de la lithogénèse.
B. Le bilan biologique de première intention comprend le dosage de la parathormone et de la vit D
C. Le calcul chez l'enfant doit conduire à un bilan métabolique approfondi en première intention.
D. Le calcul phospho-amoniaco-magnesien est un calcul infectieux.
E. Les calculs oxalo-calciques peuvent se former à ph variable.
CT (Officiel) : B / Q27- Rattrapage 15/11/2020 Oran

12
L'incontinence urinaire

01- L'incontinence par regorgement est une :


A. Incontinence d'effort
B. Incontinence par urgenturie
C. Miction involontaire
D. Incontinence mixte
E. Incontinence par insuffisance sphinctérienne
CT (Officiel) : C / Q37- Section A 08/07/2021 Oran

02- Les facteurs suivants expliquent la survenue de l'incontinence urinaire d'effort :


A. Le relâchement de la musculature périnéale
B. L’infection urinaire
C. La mobilité urétrale
D. L'insuffisance sphinctérienne
E. L'hyper activité vésicale
CT (Officiel) : ACD / Q38- Section A 08/07/2021 Oran

03- Le système sympathique participe à la continence par l'intermédiaire :


A. Du relâchement du muscle vésical
B. Des récepteurs muscariniques
C. Des recteurs beta
D. Des récepteurs alpha
E. De la contraction du col vésical
CT (Officiel) : ACDE / Q39- Section A 08/07/2021 Oran

04- La correction de la fuite urinaire d'effort par manœuvre de bonney Indique que :
A. Le traitement médical sera efficace
B. La bandelette sous urétrale est efficace
C. Le sphincter strié est de bonne qualité
D. Seul un sphincter artificiel peut régler le problème
E. La cystomanométrie est obligatoire
CT (Officiel) : BC / Q40- Section A 08/07/2021 Oran

05- L'incontinence urinaire d'effort est favorisée par : réponses multiples


A. Les grossesses multiples
B. Le diabète déséquilibre
C. La ménopause
D. Le forceps
E. L'activité sportive
CT (Officiel) : ACDE / Q34- Section B 25/03/2021 Oran

13
06- L'incontinence d'urine corrigée par la manœuvre de Bonney est dite : Une réponse juste
A. Urgenturie
B. Mixte
C. D'effort
D. Par regorgement
E. Insuffisance sphinctérienne
CT (Officiel) : C / Q35- Section B 25/03/2021 Oran

07- Une patiente de 60 ans souffre d'incontinence urinaire d'effort pure, parmi les propositions
suivantes laquelle ou lesquelles peuvent être proposées en première intention ?
A. Bandelette sous urétrale
B. Rééducation périnéale
C. Sphincter urinaire artificiel
D. Oestrogenothérapie locale
E. Traitement palliatif simple (Protections)
CT (Officiel) : BD / Q17- Section A 19/12/2019 Oran

08- Quels examens complémentaires peuvent être discutés avant un geste chirurgical dans le cadre
d'une incontinence urinaire pure ?
A. Bilan urodynamique
B. Echographie réno-vésicale avec mesure du résidu post-mictionnel
C. Cystographie
D. Fibroscopie vésicale
E. IRM pelvienne
CT (Officiel) : AB / Q18- Section A 19/12/2019 Oran

09- Vous voyez une patiente pour une incontinence urinaire par hyperactivité vésicale, parmi les
examens suivants lesquels réaliserez-vous ?
A. Aucun examen complémentaire
B. Fibroscopie vésicale
C. Bilan urodynamique
D. Echographie réno-vésicale
E. ECBU
CT (Officiel) : BCDE / Q19- Section A 19/12/2019 Oran

10- Devant une incontinence par hyperactivité vésicale, si les règles hygiéno-diététique n'ont pas été
efficaces. Quel type de traitement proposer vous ?
A. Alpha-bloquant
B. Anticholinergique
C. Hormonothérapie
D. Fluoroquinolone
E. Inhibiteur de la 5a réductase
CT (Officiel) : B / Q20- Section A 19/12/2019 Oran

14
11- Quelles sont les causes d'incontinence urinaire par impériosité vésicale ? :
A. Cystite infectieuse
B. Calcul vésical
C. Constipation
D. Cystite radique
E. Toux chronique
CT (Officiel) : ABD / Q09- Section B 25/11/2019 Oran

12- Une patiente qui ne peut pas se retenir quand elle veut uriner ou est obligée de se dépêcher pour
éviter la fuite, quel type d'incontinence s'agit 'il ?
A. D'une incontinence urinaire par regorgement
B. D'une incontinence urinaire par urgenturie
C. D'une incontinence urinaire par hyper mobilité urétrale
D. D'une fistule vésico-vaginale
E. D'une énurésie
CT (Officiel) : B / Q10- Section B 25/11/2019 Oran

13- Quel est le symptôme du bas appareil urinaire décrit une patiente qui perd ses urines lors de la
toux et du port d'objet lourds et qui ne se dépêche pas quand elle a envie d'uriner elle se lève par
ailleurs une fois la nuit pour uriner?
A. Une incontinence par urgenturie
B. Une pollakiurie
C. Une nycturie
D. Une incontinence urinaire a l'effort Fo
E. Une polyurie
CT (Officiel) : D / Q11- Section B 25/11/2019 Oran

14- Quels sont les facteurs de risque de ce type d'Incontinence ?


A. Les infections urinaires
B. Les antécédents gynéco-obstétricaux
C. L'hypothyroïdie
D. L'âge
E. La radiothérapie pelvienne
CT (Officiel) : BD / Q12- Section B 25/11/2019 Oran

15
Traumatismes Fermés du Rein

01- Cochez les réponses justes :


A. Les traumatismes rénaux sont majoritairement fermés
B. Ils sont en rapport avec un choc direct ou une décélération brutale
C. Le signe clinique révélateur le plus fréquent est l'hématurie
D. L'échographie abdomino pelvienne peut être parfois suffisante
E. Le recours à l'exploration chirurgicale est systématique dans le grade 4
CT (Officiel) : ABCD / Q14- Section A 08/07/2021 Oran

02- Une hématurie macroscopique secondaire a un traumatisme rénal isolé : (réponses Justes)
A. Affirme une rupture de la voie excrétrice
B. Est synonyme d'un traumatisme grave
C. Nécessite l'exploration systématique par une artériographie
D. Oblige l'hospitalisation du patient
E. Est une indication opératoire absolue
CT (Officiel) : AD / Q18- Section A 08/07/2021 Oran

03- Cochez les réponses justes


A. Les enfants sont plus exposés aux traumatismes que l'adulte
B. 72 à 91 % de ces traumatismes sont mineurs
C. Les reins pathologiques sont plus exposés aux traumatismes
D. Les accidents professionnels sont la cause la plus fréquente
E. Toutes les réponses sont justes
CT (Officiel) : ABC / Q23- Section A 08/07/2021 Oran

04- Concernant les traumatismes rénaux : cochez les réponses fausses


A. Les traumatismes rénaux sont majoritairement fermés
B. L'urographie intraveineuse constitue le meilleur examen diagnostic
C. L’hématurie est un signe de gravite
D. La chirurgie est indiquée d'emblée en cas de lésion de la voie excrétrice
E. La néphrectomie est toujours indiquée dans les traumatismes majeurs
CT (Officiel) : BCDE / Q08- Section B 25/03/2021 Oran / Q03- Section B 25/11/2019 Oran

05- Un traumatisme rénal peut se compliquer : Réponses Multiples


A. Dégradation de la fonction du rein (rein unique)
B. Hypotension artérielle
C. Fistule artério-veineuse
D. Hypertension artérielle
E. Uro-hématome
CT (Officiel) : ABCDE / Q09- Section B 25/03/2021 Oran

16
06- Une hématurie secondaire a un traumatisme rénal isolé : cochez la réponse juste :
A. Est une hématurie terminale
B. Est synonyme de lésion pédiculaire
C. Nécessite des explorations morphologiques
D. Est une indication opératoire absolue
E. Nécessite un geste d'embolisation dans les stades 1 et 2
CT (Officiel) : C / Q10- Section B 25/03/2021 Oran

07- Cochez les réponses justes concernant le traumatisme rénal :


A. L’importance de la douleur est corrélée à la gravité des lésions rénales
B. Le signe clinique révélateur le plus fréquent est la lombalgie
C. Le meilleur examen diagnostique est le scanner abdomino-pelvien sans injection
D. L'hospitalisation s'impose dans tous les cas.
E. Le recours à l'exploration chirurgicale s'impose en présence de lésions de la voie excrétrice,
CT (Officiel) : D / Q21- Section A 19/12/2019 Oran

08- La laparotomie exploratrice est indiquée :


A. Dans le stade 4 de l'AAST après stabilisation hémodynamique.
B. Dans le stade 5 de l'AAST.
C. Obligatoire en cas de lésions de la voie excrétrice.
D. Impérative si hématome de la loge rénale fusant en intra-péritonéal.
E. Toutes les réponses sont justes
CT (Officiel) : B / Q22- Section A 19/12/2019 Oran

09- Un traumatisme rénal peut se compliquer à long terme :


A. Dégradation de la fonction rénale
B. Hypotension artérielle
C. fistule artério-veineuse
D. Hypertension artérielle
E. Dilatation des cavités pyélocalicielles
CT (Officiel) : ACDE / Q23- Section A 19/12/2019 Oran

10- Dans le traumatisme rénal : cochez les réponses fausses :


A. Les traumatismes majeurs représentent 50% des cas.
B. Les enfants sont plus exposés aux traumatismes que l'adulte Del
C. Les reins hydronéphrotiques sont moins exposés aux traumatismes
D. Les accidents de la voie publique sont la cause la plus fréquente
E. Les reins transplantés sont plus exposés aux traumatismes
CT (Officiel) : AC / Q02- Section B 25/11/2019 Oran
11- Une hématurie secondaire à un traumatisme rénal Isolé : (la réponse Juste)
A. Affirme une rupture capsulaire.
B. Affirme une rupture de la voie excrétrice.
C. Indique de faire un TDM en urgence si elle retentit sur l'hémodynamique sans attendre les
mesures de réanimation.
D. Est un signe de gravité.
E. Est une indication opératoire absolue.
CT (Officiel) : B / Q06- Rattrapage 15/11/2020 Oran

17
12- Un traumatisme rénal peut se compliquer à long terme : les réponses justes)
A. Dégradation de la fonction rénale.
B. Pseudo anévrisme
C. Fistule artérioveineuse
D. Hypertension artérielle
E. Dilatation des cavités pyélocalicielles
CT (Officiel) : ABCDE / Q07- Rattrapage 15/11/2020 Oran

13- La laparotomie exploratrice est indiquée dans le traumatisme rénal : (les réponses justes)
A. En cas de laceration ou d'avulsion complète de l’artère ou de la veine
B. En cas d’occlusion de l’artère rénale
C. En cas de lacération avec urinome surinfecté ou saignement persistant
D. Instabilité hémodynamique malgré les mesures de réanimations
E. Obligatoire dans le stade 3 de l'AAST
CT (Officiel) : ABCD / Q08- Rattrapage 15/11/2020 Oran

18
Rupture traumatique de l’urètre postérieur

01- Le traumatisme de l'urètre :


A. Peut-être secondaire à des manipulations instrumentales.
B. L'uretrorragie est un signe évocateur.
C. Source de complications urinaire et sexuelle.
D. Traumatisme pelvien dans (80-90%).
E. L'atteinte vésicale est constante.
CT (Officiel) : ABCD / Q08- Section A 08/07/2021 Oran

02- Traumatisme de l'urètre postérieur : réponses justes


A. L'hématurie est le signe le plus évocateur.
B. La plupart des lésions urétrales postérieures sont associées à des fractures pelviennes.
C. Hématome pubien en ailles de papillon est évocateur.
D. Les lésions urétrales avec fractures du pénis ou traumatisme pénétrant sont fréquentes
E. L'urétrorragie peut s'accompagner d'une hématurie
CT (Officiel) : BDE / Q09- Section A 08/07/2021 Oran / Q36- Section B 25/03/2021 Oran

03- Le traumatisme de l'urètre postérieur chez un homme peut évoluer vers 2 :


A. Surinfection de l'uro-hématome.
B. L'incontinence urinaire.
C. Urinome fistulisé.
D. Sténose de l'urètre.
E. Risque d'archiépididymite.
CT (Officiel) : ABCDE / Q10- Section A 08/07/2021 Oran

04- Le traumatisme de l'urètre postérieur peut évoluer vers : la réponse fausse


A. Surinfection de l'uro hématome.
B. L'incontinence urinaire est toujours présente.
C. Infections urinaires
D. Sténose de l'urètre postérieur
E. Risque d'orchiepididymite iatrogène.
CT (Officiel) : B / Q37- Section B 25/03/2021 Oran

05- Le traumatisme de l’urètre postérieur s'associe : QCM


A. Hématome vésical dans 10%.
B. Lésions prostatiques dans 30%.
C. Fracture du bassin dans 75%
D. Traumatisme pelvien dans (80-90%).
E. Lésion sphinctérienne dans 60%.
CT (Officiel) : ACD / Q24- Section A 19/12/2019 Oran

19
06- Traumatisme de l'urètre postérieur : QCM
A. L’hématurie est le signe le plus évocateur.
B. TR : prostate est toujours en place.
C. Hématome pubien en ailes de papillon est évocateur
D. Le tutorage Trans urétral est proscrit.
E. L'uretrorragie peut s'accompagner d'une hématurie.
CT (Officiel) : DE / Q25- Section A 19/12/2019 Oran

07- Le traumatisme de l'urètre postérieur chez un homme peut évoluer vers ? QCM
A. Surinfection de l'uro-hématome.
B. L'incontinence urinaire avec manouvre de Bonney positif.
C. Urinome
D. Sténose de l'urètre antérieur.
E. Risque d'orchiepididymite iatrogène.
CT (Officiel) : ACE / Q26- Section A 19/12/2019 Oran

08- Le traumatisme de l’urètre postérieur s’associe :


A. Les lésions vésicales sont constantes.
B. Lésions rectales dans 30%.
C. Fracture du bassin dans 10%.
D. Lésion de l’urètre antérieur dans 60%.
E. Traumatisme pelvien dans (80-90%).
CT (Officiel) : E / Q34- Section B 25/11/2019 Oran

09- L’évolution du traumatisme de l’urètre postérieur :


A. Surinfection de l'uro-hématome.
B. L’incontinence urinaire est toujours présente.
C. Absence d’évolution favorable.
D. Sténose de l'urètre postérieur.
E. Risque d'orchiepididymite iatrogène.
CT (Officiel) : ADE / Q35- Section B 25/11/2019 Oran

20
Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP)

01- Dans l'hypertrophie bénigne de la prostate, voici les données du toucher rectal (Une Réponse
Fausse) :
A. Le principe et la nécessité du geste doivent être expliqués au patient
B. Il doit être combiné au palper sus pubien.
C. Doit se faire sur vessie et rectum vides idéalement.
D. Retrouve un effacement du sillon médian
E. Retrouve une prostate indurée.
CT (Officiel) : E / Q01- Section A 08/07/2021 Oran

02- Voici les examens demandes dans bilan initial d'une hypertrophie bénigne de la prostate (Une
Réponse Fausse) :
A. ECBU.
B. Bilan rénal.
C. Echographie abdomino-pelvienne
D. Cystomanométrie.
E. Débimétrie urinaire.
CT (Officiel) : D / Q02- Section A 08/07/2021 Oran

03- Parmi les armes thérapeutiques suivantes, une ne fait pas partie de l'arsenal thérapeutique de
l'hypertrophie bénigne de la prostate:
A. Abstention surveillance
B. La phytothérapie.
C. Les alpha bloquants.
D. La prostatectomie radicale.
E. L'adenomectomie par voie haute / adenomectomie trans vésicale.
CT (Officiel) : D / Q03- Section A 08/07/2021 Oran

04- L'hypertrophie prostatique bénigne est caractérisée par ? Cochez la réponse juste.
A. Pathologie d'évolution rapide.
B. Se développe essentiellement au niveau de la zone périphérique de la prostate.
C. Absence de parallélisme anatomo-pathologique,
D. La zone antérieure de la prostate subit une modification lors d'une hypertrophie prostatique.
E. Le toucher rectal est l'examen clé qui permet d'apprécier le lobe médian.
CT (Officiel) : C / Q11- Section B 25/03/2021 Oran

05- Le TURP syndrome : la réponse fausse


A. C'est une complication grave de la résection endoscopique, mettant en jeu le pronostic vital
B. C'est une urgence diagnostique et thérapeutique.
C. La physiopathologie est due à l'effet de l'hyper natrémie.
D. La clinique est dominée par des troubles visuels et des céphalées
E. Le syndrome hypotension artérielle - bradycardie est un signe d'appel pathognomonique
CT (Officiel) : C / Q12- Section B 25/03/2021 Oran

21
06- Le traitement de l’hypertrophie prostatique : les réponses Justes
A. L'Adenomectomie par taille vésicale représente le gold standard de tous les traitements
B. Le TURP symptôme est une complication fréquente de la résection bipolaire
C. L'éjaculation rétrograde est l'un des effets secondaires du traitement par les alpha-bloquants
D. L'incision cervicoprostatique est indiquée chez les patients jeunes après échec du traitement
médical avec un volume prostatique Inferieur à 30 ml.
E. Les Inhibiteurs de la phosphodiesterase de type 5 (IPDES) sont proposés chez les patients
présentant un dysfonctionnement érectile associé.
CT (Officiel) : DE / Q13- Section B 25/03/2021 Oran

07- Quelles sont les caractéristiques d'une courbe de débimétrie d'une HBP ?
A. Un débit maximal entre 20 et 30 ml/sec
B. Un temps de miction diminué.
C. Un temps de miction allongé.
D. Un débit maximal inférieur à 10 ml / sec.
E. Une courbe aplatie.
CT (Officiel) : CDE / Q13- Section A 19/12/2019 Oran

08- Quelles sont les éventuelles complications d'une HBP ?


A. Une hypertrophie détrusorienne.
B. Une sténose de l'urètre.
C. Un diverticule vésical.
D. Une lithiase vésicale de stase.
E. Une urétéro-hydronéphrose bilatérale.
CT (Officiel) : ACDE / Q14- Section A 19/12/2019 Oran

09- Quelles règles hygiéno-diététiques peuvent être instaurées dans le cadre d'une HBP ?
A. Diminution des apports hydriques le soir.
B. Eviter la caféine et l'alcool.
C. Corriger un éventuel syndrome métabolique.
D. Arrêt des traitements favorisant la dysurie.
E. Manipulation prudente des anticholinergiques.
CT (Officiel) : ABCDE / Q15- Section A 19/12/2019 Oran

10- Quels sont les symptômes du TURP syndrome ?


A. Céphalées.
B. Hypotension artérielle.
C. Hypertension artérielle.
D. Hyper natrémie.
E. Troubles visuels.
CT (Officiel) : ABE / Q16- Section A 19/12/2019 Oran

22
11- Hypertrophie prostatique est caractérisée par ? (Réponse fausse).
A. Pathologie d'évolution rapide.
B. Se développe essentiellement au niveau de zone périphérique de la prostate.
C. Absence de parallélisme anatomo-pathologique.
D. La zone antérieur de la prostatique subit une modification lors d'une hypertrophie prostatique,
E. Le toucher rectal est examen clé qui permet d'apprécier le lobe médian.
CT (Officiel) : ABDE / Q05- Section B 25/11/2019 Oran

12- Le TURP syndrome : (Réponses Justes)


A. C'est une complication grave de la résection endoscopique, mettant en jeu le pronostic vital
B. C’est une urgence diagnostique et thérapeutique.
C. La physiopathologie est due à l'effet de l'hypernatrémie.
D. La clinique est dominée par des troubles visuelles et des céphalées.
E. Le syndrome hypotension artérielle - bradycardie est un signe d'appel pathognomonique.
CT (Officiel) : ABDE / Q06- Section B 25/11/2019 Oran

13- Quelles sont les caractéristiques d'une courbe de de débitmètre d'une HBP ? (Réponse fausse)
A. Un débit max entre 20-30 ml/s.
B. Une courbe aplatie.
C. Débit max inf à 10 ml/s
D. Temps de miction diminué.
E. Temps de miction allongé.
CT (Officiel) : AD / Q07- Section B 25/11/2019 Oran / Q40- Rattrapage 15/11/2020 Oran

14- Le traitement de l’hypertrophie prostatique (Réponses fausses)


A. Adenomectomie par taille vésicale représente le gold standard.
B. Le TURP symptôme est une complication fréquente de la résection bipolaire.
C. L'éjaculation rétrograde est l'un des effets secondaires du traitement par les alpha bloquants.
D. Incision cervico prostatique est indiquée chez les patients jeunes après échec du traitement
médical avec un volume prostatique inférieur à 30 ml.
E. Inhibiteur de la phosphodiesterase de type 5 (IPDE5) est proposé chez les patients présentant un
dysfonctionnement érectile associé.
CT (Officiel) : ABCE / Q08- Section B 25/11/2019 Oran

15- L'hypertrophie prostatique bénigne est caractérisée par : la réponse Juste.


A. Pathologie d'évolution rapide.
B. Se développe essentiellement au niveau de zone périphérique de la prostate.
C. Absence de parallélisme anatomo-clinique.
D. L'élévation du PSA est constante
E. Le toucher rectal est examen clé qui permet d'apprécier le lobe médian.
CT (Officiel) : C / Q01- Rattrapage 15/11/2020 Oran

23
16- Un adénome prostatique peut se compliquer : la réponse fausse
A. D'une rétention vésicale aigue
B. D'insuffisance rénale
C. De mictions par regorgement
D. De lithiases urétérales
E. De lithiases vésicales.
CT (Officiel) : D / Q02- Rattrapage 15/11/2020 Oran

17- Les traitements suivants sont proposés en cas d'adénome de la prostate sauf un, lequel?
A. Traitement médical par alpha-bloquants
B. Sonde à demeure
C. Phytothérapie
D. Prostatectomie radicale
E. Résection transuretrale de la prostate
CT (Officiel) : D / Q03- Rattrapage 15/11/2020 Oran

18- Quels éléments poussent à une décision chirurgicale chez un patient porteur d'un adénome
prostatique?
A. L'intensité de la dysurie malgré un traitement bien conduit.
B. Le volume de l'adénome.
C. L’existence de lithiases vésicales.
D. Dilatation du haut appareil urinaire.
E. Infections urinaires à répétition.
CT (Officiel) : ACDE / Q04- Rattrapage 15/11/2020 Oran

19- Le traitement de l’hypertrophie prostatique (Réponses fausses)


A. l'Adenomectomie par taille vésicale représente le gold standard des hypertrophies de gros
volume.
B. LE TURP symptôme est une complication fréquente de la résection endoscopique.
C. L'éjaculation rétrograde est l'un des effets secondaires du traitement par les alpha bloquants
D. La phytothérapie constitue le traitement de référence de l'hbp.
E. Les Inhibiteurs de la phosphodiesterase de type 5 (PDE5) sont proposés chez les patients
présentant un dysfonctionnement érectile associé.
CT (Officiel) : DE / Q05- Rattrapage 15/11/2020 Oran

20- Toutes les propositions suivantes sont exactes concernant le traitement d'une prostatite aiguë,
sauf une, laquelle ?
A. Prescription d'antibiotiques
B. Prescription d'antalgiques
C. Repos au lit
D. Cathétérisme de l'urètre
E. Drainage en cas d'abcès.
CT (Officiel) : D / Q20- Rattrapage 15/11/2020 Oran

24
21- Le TURP syndrome : (la Réponse Fausse)
A. C'est une complication grave de la résection endoscopique, mettant en jeu le pronostic vital
B. C'est une urgence diagnostique et thérapeutique
C. La physiopathologie est due à l'effet de l'hyper natrémie.
D. La clinique est dominée par des troubles visuelles et des céphalées.
E. Le syndrome hypotension artérielle - bradycardie est un signe d'appel pathognomonique.
CT (Officiel) : C / Q39- Rattrapage 15/11/2020 Oran

25
Cancer de Prostate

01- Dans le cancer de la prostate, L'IRM pelvienne peut se faire :


A. Après un taux de PSAT> 4ng/ml
B. Avant une procédure de biopsie prostatique
C. Après une biopsie positive, avant 4 semaines
D. Après une biopsie positive, après 4 semaines
E. Si la tomodensitométrie a été insuffisante
CT (Officiel) : ABD / Q34- Section A 08/07/2021 Oran

02- Dans quelle situation les biopsies prostatiques sont indiquées :


A. Toucher rectal normal avec PSAT à 7.5ng/ml.
B. Toucher rectal retrouve un nodule suspect avec PSAT à 2.5ng/ml
C. Une lésion hypo échogène à l'échographie.
D. Une lésion hyperéchogène à l'échographie
E. Lésion suspecte a l'IRM prostatique
CT (Officiel) : ABE / Q35- Section A 08/07/2021 Oran

03- L'hormonothérapie est indiquée dans le traitement du cancer de la prostate:


A. Localise risque intermédiaire
B. Localement avancé
C. Métastatique
D. Localise à faible risque
E. Métastatique résistant à la castration
CT (Officiel) : BCE / Q36- Section A 08/07/2021 Oran

04- L'IRM pelvienne doit être faite : QCM


A. Deux semaines après une biopsie prostatique
B. Avant biopsie prostatique
C. Six semaines après une biopsie prostatique
D. Après la scintigraphie osseuse
E. Si le PSAT est > 10ng/ml
CT (Officiel) : BCE / Q29- Section A 19/12/2019 Oran

05- En cas de prostatite le PSAT doit se faire après : QCS


A. 2 mois
B. 6 mois C
C. 15 jours
D. 6 semaines E
E. 3 mois
CT (Officiel) : B / Q30- Section A 19/12/2019 Oran

26
06- Le dépistage du cancer de prostate permet le diagnostic : QCM
A. Des formes localisées
B. Des formes localement avancées
C. Des formes métastatiques
D. Des formes résistantes à la castration
E. Des formes localisées à haut risque
CT (Officiel) : AE / Q31- Section A 19/12/2019 Oran

07- Parmi les affirmations suivantes laquelle est fausse :


A. Le toucher rectal et le PSAT sont les examens du dépistage du cancer de prostate
B. L'IRM se fait toujours après une biopsie prostatique transrectale
C. La tomodensitométrie est indiquée dans le cancer de prostate à haut risque
D. Un PSAT à 11ng/ml indique une biopsie prostatique même avec un toucher rectal normal
E. Le score de Gleason est fondé sur le degré de différenciation cellulaire.
CT (Officiel) : B / Q38- Section B 25/11/2019 Oran / Q33- Rattrapage 15/11/2020 Oran

08- Devant un cancer de prostate localisé, lesquels de ces traitements ne sont pas indiqués :
A. L'hormonothérapie
B. La prostatectomie totale avec curage ganglionnaire étendu
C. La radiothérapie conformationnelle
D. La chimiothérapie
E. Les ultrasons focalisés à haute fréquence (HIFU).
CT (Officiel) : AD / Q39- Section B 25/11/2019 Oran / Q34- Rattrapage 15/11/2020 Oran

09- Le traitement du cancer de prostate métastatique résistant à la castration peut être :


A. L'hormonothérapie
B. L'hormonothérapie par analogues LH RH avec la chimiothérapie
C. L'hormonothérapie par analogues LH RH avec une hormonothérapie 2eme ligne
D. L'hormonothérapie par analogues LH RH + Hormonothérapie 2eme ligne + Biphosphonates
E. La radiothérapie
CT (Officiel) : BCD / Q40- Section B 25/11/2019 Oran

27
Tumeurs de la vessie

Le patient M âgé de 77 ans déjà reséqué pour une tumeur de vessie l'année dernière. L'examen
anatomopathologique est revenu en faveur d'un carcinome urotheliale classé pT1 de haut grade. Il se
présente aux urgences. Il n'a pas uriné depuis 10 heures.

01- Quelles sont vos hypothèses diagnostiques pour cet épisode qui l'a amené aux urgences ?
A. Rétention aigue d'urines sur hématurie macroscopique caillotante
B. Rétention aigue d'urines liée à l'hypertrophie bénigne de la prostate
C. Rétention aigue d'urines d'origine médicamenteuse due aux alphabloquants
D. Anurie sur une récidive tumorale au niveau du plancher vésical
E. Hématurie macroscopique sur récidive de tumeur de la vessie
CT (Officiel) : ADE / Q19- Section A 08/07/2021 Oran

02- Quel est l'examen paraclinique à demander en urgence ?


A. Une TDM thoraco-abdomino-pelvienne
B. Echographie abdomino-pelvienne avec un bilan biologique de retentissement
C. Fibroscopie vésicale en urgence
D. Cystographie rétrograde
E. Cytologie urinaire
CT (Officiel) : B / Q20- Section A 08/07/2021 Oran

03- Le bilan initial du patient objective une urétéro hydronéphrose bilatérale avec une hyperkaliémie,
Quelle est votre prise en charge?
A. Sondage vésical avec décaillotage
B. Mise en place d'un cathéter sus-pubien
C. Epuration extrarénale avec néphrostomie
D. Admission au bloc pour RTUV
E. Cystectomie d'hémostase
CT (Officiel) : AC / Q21- Section A 08/07/2021 Oran
Vous réalisez une fibroscopie vésicale dès que les urines sont redevenues claires. Celle-ci met en
évidence une récidive de la tumeur de la vessie d'allure infiltrant

04- Concernant les tumeurs de la vessie infiltrant le muscle (TVIM). Quelle(s) est (sont) l’ (les)
affirmation(s)
A. S'agit de la présentation la plus fréquente des tumeurs de la vessie
B. La RTUV est indispensable au diagnostic
C. Le risque principal est la récidive locale après traitement
D. Le traitement de référence Vie curatrice est chirurgical
E. Il s'agit d'une lésion de bon pronostic, mitme au stade avance
CT (Officiel) : BD / Q22- Section A 08/07/2021 Oran

28
M. AEK, 77 ans, vient vous voir en consultation. Depuis quelques mois il urine du sang avec de petits
caillots. Il n'a aucun antécédent, à part un tabagisme non sévère à 60 paquets/année et se plaint de rien
d'autre. Le toucher rectal montre une prostate plate souple évaluée à 15g. Les fosses lombaires sont
libres.

05- Quel(s) examen(s) complémentaire(s) demandez-vous ?


A. ECBU
B. Fibroscopie vésicale
C. Uro-TDM
D. Marqueurs tumoraux
E. Ionogramme urinaire
CT (Officiel) : BC / Q29- Section B 25/11/2019 Oran
Vous réalisez une résection trans-urétrale de la vessie et le résultat histologique est le suivant : pTa de
bas grade, le muscle est vu.

06- Quel est le facteur de risque de progression des tumeurs de la vessie n'infiltrant pas le muscle
(TVNIM) ?
A. Aspect ulcérant de la tumeur.
B. Taille de la tumeur moins de 1cm
C. Métastase pulmonaire.
D. Score de Fuhrman: degré de différenciation
E. Stade tumoral
CT (Officiel) : E / Q30- Section B 25/11/2019 Oran

07- Quelle prise en charge proposez-vous pour une tumeur pТa de bas grade (Réponses multiples) ?
A. Surveillance clinique seule
B. Sevrage tabagique
C. Cystoprostatectomie totale
D. Instillation endovésicale de BCG
E. Surveillance par des fibroscopies régulières
CT (Officiel) : BE / Q31- Section B 25/11/2019 Oran

Cas clinique :
Mr B. M, 67 ans, depuis quelques mois il urine du sang avec de petits caillots, sans ATCD à part un
tabagisme non sévère à 60 paquets/année. Le toucher rectal montre une prostate plate. Sa fonction
rénale est correcte.

08- Quels examens complémentaires demandez-vous ?


A. Uro IRM
B. Fibroscopie vésicale
C. Cytologie urinaire
D. Marqueurs tumoraux
E. Ionogramme urinaire
CT (Officiel) : BC / Q35- Rattrapage 15/11/2020 Oran

29
Vous réalisez une résection trans-urétrale de la vessie et le résultat histologique est le suivant :
carcinome urothélial classé Pt2.

09- Quelle prise en charge proposez-vous pour ce patient après une TDM TAP qui classe la tumeur en
T2N0M0 : (Réponse multiple) ?
A. Surveillance clinique seule
B. Sevrage tabagique
C. Cystoprostatectomie totale
D. Instillation endovésicale de BCG
E. Surveillance par des fibroscopies régulière
CT (Officiel) : BC / Q36- Rattrapage 15/11/2020 Oran

30
Tumeur de la Voie Excrétrice Supérieur (TVES)

01- La tumeur de la voie excrétrice supérieur TVES (réponses justes) :


A. L'association d'une TV et TVES concomitante sont très fréquente, représente 45% des cas.
B. La multifocalité est un facteur péjoratif de la TVES.
C. La localisation urétérale est plus fréquente que la pyélo-urétérale.
D. Les amines aromatiques sont des molécules cancérigènes vésicales mais pas pour le TVES.
E. L'ureteroscopie est un moyen thérapeutique de la TVES.
CT (Officiel) : BE / Q01- Section A 19/12/2019 Oran
02- La tumeur de la voie excrétrice supérieure (réponses justes) :
A. La classification histologique et le grade tumoral des TVES ne sont pas identiques à celles des TV,
B. Un antécédent de lésion vésicale est présent chez 12 à 30 % des patients.
C. La localisation urétérale est plus fréquente de la pyélique
D. L'incidence de survenue d'une TVES est important après une Tumeur de vessie (2 à 5 %).
E. La multifocalité représente 30% des cas.
CT (Officiel) : BE / Q04- Section B 25/11/2019 Oran

31
Les Tumeurs du Rein

01- Dans le cancer du rein, cochez la réponse fausse :


A. La survenue avant 40 ans doit faire penser à une forme héréditaire
B. Le carcinome à cellules chromophobes est le type histologique le plus fréquent
C. La chirurgie est le traitement de référence des formes localisées
D. Le scanner permet souvent de poser le diagnostic
E. L'exposition aux solvants constitue un facteur de risque
CT (Officiel) : B / Q15- Section A 08/07/2021 Oran

02- Parmi les moyens thérapeutiques suivants, lequel n'est pas indiqué dans le cancer du rein
métastatique ?
A. Cryothérapie
B. Thérapie ciblée
C. Néphrectomie élargie
D. Traitement anti-angiogénique
E. Immunothérapie
CT (Officiel) : A / Q16- Section A 08/07/2021 Oran

03- Parmi ces propositions : Quels sont les signes radiologiques évocateurs de cancer du rein
A. La nature tissulaire
B. Le faible rehaussement après injection de produit de contraste
C. La présence de nécrose
D. L'envahissement des organes de voisinage
E. La présence d'un thrombus cave
CT (Officiel) : ACDE / Q17- Section A 08/07/2021 Oran

04- Dans le cancer du rein, quel est le meilleur examen pour apprécier le niveau et l'extension du
thrombus tumoral dans la veine cave inferieure ?
A. Echographie de contraste.
B. Scintigraphie rénale
C. Scanner thoraco-abdomino pelvien
D. IRM abdominale
E. Phlébographie de la VCI,
CT (Officiel) : D / Q14- Section B 25/03/2021 Oran

05- Quels sont le (les) traitement(s) de référence du cancer du rein métastatique ?


A. L'Immunothérapie
B. La chimiothérapie locale
C. La thérapie ciblée
D. La radiofréquence
E. La chirurgie conservatrice
CT (Officiel) : AC / Q15- Section B 25/03/2021 Oran

32
06- Dans le traitement du cancer du rein, cochez les réponses fausses :
A. Les traitements ablatifs sont favorisés dans les formes héréditaires
B. Même si l'uroscanner argumente le diagnostic; la ponction-biopsie du rein est toujours réalisée
C. La néphrectomie élargie peut être indiquée dans le stade métastatique
D. Le carcinome à cellules géantes est le type histologique le plus fréquent
E. L'os est le site métastatique le plus fréquent.
CT (Officiel) : BDE / Q16- Section B 25/03/2021 Oran

07- Parmi les propositions suivantes, quelles sont les options thérapeutiques dans le cancer du rein
avec une métastase pulmonaire :
A. La néphrectomie élargie
B. L'immunothérapie
C. La radiothérapie
D. La thérapie ciblée
E. La chimiothérapie
CT (Officiel) : ABD / Q09- Section A 19/12/2019 Oran

08- Lequel de ces examens, ne fait pas partie du bilan d'extension du cancer du rein :
A. Cytologie urinaire
B. Un scanner thoraco-abdomino-pelvien
C. Une IRM abdomino-pelvienne
D. Une scintigraphie osseuse
E. Un scanner cérébral
CT (Officiel) : A / Q10- Section A 19/12/2019 Oran

09- Dans le cancer du rein, cochez la réponse juste ?


A. L'hématurie est le motif de consultation le plus fréquent
B. La néphrectomie partielle est le traitement de référence pour les tumeurs T1a
C. La présence d'un thrombus de la VCI contre-indique toute chirurgie
D. Les localisations osseuses sont les métastases les plus fréquentes
E. Une enquête oncogénétique est systématique
CT (Officiel) : B / Q11- Section A 19/12/2019 Oran

10- Dans le cancer du rein la ponction-biopsie du rein est indiquée dans les situations suivantes,
cochez les réponses justes ?
A. Avant tout traitement anti-angiogénique
B. En cas de doute diagnostique
C. En cas de tumeur sur rein unique
D. Chez les patients inopérables
E. En cas de suspicion d'un angiomyolipome
CT (Officiel) : ABCD / Q12- Section A 19/12/2019 Oran

33
11- Quelles sont les options thérapeutiques qui peuvent être proposées pour traiter une tumeur
rénale polaire supérieure de 03 cm avec un bilan d'extension négatif :
A. La néphrectomie partielle
B. Les anti-angiogéniques
C. La radiothérapie
D. La cryothérapie
E. La radiofréquence
CT (Officiel) : ADE / Q36- Section B 25/11/2019 Oran

12- Dans le cancer du rein, cochez la réponse fausse ?


A. La ponction-biopsie est souvent indiquée
B. La thérapie ciblée est le traitement de référence du cancer du rein métastatique
C. La polyglobulie fait partie du syndrome paranéoplasique
D. Les localisations pulmonaires sont les métastases les plus fréquentes
E. Les hommes sont plus touchés que les femmes
CT (Officiel) : A / Q37- Section B 25/11/2019 Oran

13- Quelles sont les options thérapeutiques proposées dans le cancer du rein localisé, cochez la
réponse fausse
A. La néphrectomie partielle
B. La thérapie ciblée
C. La surveillance active
D. La néphrectomie élargie
E. La radiofréquence
CT (Officiel) : B / Q09- Rattrapage 15/11/2020 Oran

14- Lequel de ces examens, ne fait pas partie du bilan d'extension du cancer du rein:
A. Tomodensitométrie cérébrale
B. IRM abdomino-pelvienne
C. Tomodensitométrie thoraco-abdomino-pelvienne.
D. Cytologie urinaire
E. Une scintigraphie osseuse.
CT (Officiel) : D / Q10- Rattrapage 15/11/2020 Oran

15- Dans le cancer du rein, cochez les réponses justes


A. La triade classique (hématurie, douleur lombaire, contact lombaire) n'est retrouvée que dans 10
% des cas.
B. La néphrectomie élargie est le traitement de référence pour les tumeurs T2
C. Les métastases pulmonaires sont les localisations secondaires les plus fréquentes
D. L'uroscanner permet souvent de poser le diagnostic
E. Le dépistage est souvent recommandé.
CT (Officiel) : ABCD / Q11- Rattrapage 15/11/2020 Oran

34
16- Lequel de ces facteurs, n'est pas incriminé dans la survenue d'un cancer du rein ?
A. Hypertension artérielle
B. Obésité
C. Tabac
D. Facteur génétique
E. Facteur ethnique
CT (Officiel) : E / Q12- Rattrapage 15/11/2020 Oran

35
Anomalies de la Migration des Testicules
01- Les anomalies de migration des testicules (réponse juste) :
A. Au 7eme mois de grossesse, le testicule est situé au niveau du canal inguinal.
B. Le pronostic de cette anomalie est d'autant meilleur que sa prise en charge est tardive.
C. L'ectopie testiculaire fait partie du syndrome de Fraser.
D. On peut réaliser l'abaissement testiculaire en deux temps si le cordon spermatique est long.
E. Les anomalies de la migration testiculaire concernent 15 % des naissances.
CT (Officiel) : A / Q02- Section A 19/12/2019 Oran

36
Les Malformations Urinaires
01- Parmi les propositions suivantes, celles qui correspondent à une anomalie de migration rénale :
A. Rein pelvien
B. Urétérocèle.
C. Polykystose rénale.
D. Rein en éponge
E. Rein thoracique
CT (Officiel) : AE / Q26- Section A 08/07/2021 Oran / Q07- Section B 25/03/2021 Oran
/ Q13- Section B 25/11/2019 Oran / Q13- Rattrapage 15/11/2020 Oran

02- Quels sont parmi les propositions suivantes celles qui correspondent à une anomalie de la jonction
urétéro vésicale ?
A. Extrophie vésicale.
B. Urétérocèle.
C. Rein en fer à cheval.
D. Rein multi kystique.
E. Le reflux vesico-urétéral.
CT (Officiel) : BE / Q27- Section A 08/07/2021 Oran / Q06- Section B 25/03/2021 Oran
/ Q14- Section B 25/11/2019 Oran / Q14- Rattrapage 15/11/2020 Oran

03- Quels sont parmi les propositions suivantes celles qui correspondent à une maladie et une
malformation à la fois ?
A. Hypospadias postérieur.
B. Rein en position thoracique.
C. Reflux vésico urétéral compliqué d'infection urinaire.
D. Extrophie vésicale.
E. Rein en fer à cheval.
CT (Officiel) : ACD / Q28- Section A 08/07/2021 Oran / Q15- Section B 25/11/2019 Oran /
Q15- Rattrapage 15/11/2020 Oran

04- Quel est l'examen qui permet un Dg anténatal d'une éventuelle malformation de l'arbre urinaire ?
A. Scanner abdominal.
B. Imagerie par résonance magnétique.
C. Echographie
D. Caryotype
E. Scintigraphie rénale
CT (Officiel) : C / Q05- Section B 25/03/2021 Oran
05- Sur quels examens complémentaires le Dg d'un syndrome de jonction pyélo-urétral peut être
posé?
A. Uroscanner
B. Cystoscopie.
C. Urographie intraveineuse (UIV).
D. Echographie abdomino pelvienne,
E. IRM rénale.
CT (Officiel) : AC / Q16- Rattrapage 15/11/2020 Oran

37
L'Insuffisance Rénale Aigue (IRA)

01- Dans l'insuffisance rénale aigue : (cocher les réponses fausses)


A. La précipitation intra tubulaire d'hémoglobine peut entrainer une nécrose tubulaire aigue
B. La pyélonéphrite chronique peut entrainer une nécrose tubulaire aigue
C. Une nécrose tubulaire aigue peut être spontanément réversible
D. La présence d'une protéinurie massive est en faveur d'une origine vasculaire de l'insuffisance
rénale sigue
E. Un traitement diurétique excessif entraine une insuffisance rénale algue fonctionnelle
CT (Officiel) : BD / Q24- Section A 08/07/2021 Oran

02- Parmi les anomalies suivantes les quelles ne sont pas retrouvées dans l'insuffisance rénale aigue
fonctionnelle?
A. Natriurese > 50 mmol/l
B. Rapport urée /créatinine Sériques > 40
C. Osmolalité urinaire > 500
D. Oligurie
E. Cylindres hématiques à la cytologie urinaire
CT (Officiel) : AE / Q25- Section A 08/07/2021 Oran

03- Dans l'insuffisance rénale aigue : cochez les réponses fausses)


A. L'hématurie est constante devant une néphropathie vasculaire aigue
B. L'échographie met en évidence des reins diminués de taille
C. Une insuffisance rénale aigue fonctionnelle non traitée peut évoluer vers une nécrose tubulaire
toxique
D. Une rhabdomyolyse peut entrainer une nécrose tubulaire aigue
E. Un traitement diurétique excessif entraine une insuffisance rénale aigue fonctionnelle
CT (Officiel) : DE / Q02- Section B 25/03/2021 Oran

04- Parmi les critères suivants lequel est le plus fiable pour différencier une IRA d'une IRC ?
A. L'hyperphosphatémie
B. L'anémie
C. L'hyper uricémie
D. La mesure de la taille du rein
E. L'existence de douleurs pelviennes
CT (Officiel) : D / Q31- Section B 25/03/2021 Oran

05- Une Insuffisance rénale : QCM


A. Elle est aigue suite à une réduction brutale de la diurèse des 24h.
B. La créatinine plasmatique est un marqueur tardif de l'insuffisance rénale aigue.
C. Des reins de taille normale à l'imagerie est en faveur d'une insuffisance rénale chronique.
D. Au cours de l'insuffisance rénale aigue, l'anémie est souvent arégénérative.
E. L'IRA est un facteur de risque de progression de la maladie rénale chronique.
CT (Officiel) : ABE / Q08- Section A 19/12/2019 Oran

38
06- Concernant l'insuffisance rénale aiguë, l'une des propositions suivantes est fausse :
A. La présence d'une protéinurie importante oriente vers une origine tubulaire de l'insuffisance
rénale.
B. Une insuffisance rénale chronique peut compliquer un choc septique.
C. L'insuffisance rénale aigue peut être secondaire à un traitement diurétique excessif.
D. L'insuffisance rénale aigue peut être secondaire a une prise d'inhibiteurs de l'enzyme de
conversion
E. Une leucocyturie aseptique oriente vers une origine interstitielle de l'insuffisance rénale aigue
CT (Officiel) : A / Q25- Section B 25/11/2019 Oran

07- Quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) exacte(s) concernant la nécrose tubulaire aiguë?
A. Il s'agit d'une cause d'insuffisance rénale aiguë organique.
B. La protéinurie y est habituellement supérieure à 1g par jour.
C. Les états de choc sont une des causes de la nécrose tubulaire aiguë.
D. Elle peut être induite par les aminosides,
E. Elle peut être induite par les IEC.
CT (Officiel) : ACD / Q27- Section B 25/11/2019 Oran

08- Quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) exacte(s) concernant l'IRA organique?
A. Il existe toujours des signes de déshydratation extracellulaire.
B. L'élévation de l'urée est plus importante que la créatinine.
C. Pour le diagnostic, la réalisation d'un ECBU et d'une analyse du sédiment urinaire est
indispensable.
D. L'examen clinique sera particulièrement vigilant sur l'existence d'un globe vésical.
E. Elle peut être secondaire à une GNRP = glomérulonéphrite rapidement progressive.
CT (Officiel) : CE / Q28- Section B 25/11/2019 Oran

09- L'insuffisance rénale aigue : cocher la réponse juste


A. Baisse brutale et irréversible du DFG
B. Baisse progressive et irréversible du DFG
C. Baisse brutale et réversible du DFG
D. Baisse progressive et réversible
E. S'accompagne toujours d'une anurie
CT (Officiel) : C / Q32- Rattrapage 15/11/2020 Oran

39
Insuffisance Rénale Chronique (IRC)
01- L'IRC s'accompagne : (choix multiples)
A. D'une anémie normo chrome macrocytaire
B. Une baisse de la clairance de la créatinine sanguine
C. D'une hyperphosphoremie
D. D'une hypercalcalcemie
E. D'une hyperparathyroïdie secondaire
CT (Officiel) : BCE / Q03- Section B 25/03/2021 Oran

02- Au cours de l'IRC: (choix simple)


A. La réduction des fonctions rénales est réversible
B. La taille des reins est toujours réduite
C. On retrouve une hypocalcémie hypophosphoremie
D. On retrouve une anémie régénérative
E. La clairance à l'inuline est une méthode de référence
CT (Officiel) : E / Q04- Section B 25/03/2021 Oran

03- Parmi les critères suivants lequel est le plus fiable pour différencier une IRA d'une IRC ?
A. L'hyperphosphatémie
B. L'anémie
C. L'hyper uricémie
D. La mesure de la taille du rein
E. L'existence de douleurs pelviennes
CT (Officiel) : D / Q31- Section B 25/03/2021 Oran

04- Quelle(s) est (sont) la (les) mesure(s) de néphro-protection à mettre en place chez un patient qui
présente une insuffisance rénale chronique stade 3 ?
A. Les IEC, les ARA2 doivent être prescrits en première intention
B. Traitement par bloqueurs calciques dans les néphropathies protéinuriques
C. Contrôle tensionnel optimal avec des cibles de PA < 130/80 mm Hg
D. Le double ou le triple blocage du SRAA
E. Prescrire un régime hypo-protidique entre 0,4 et 0,6 g/kg/j
CT (Officiel) : AC / Q27- Section A 19/12/2019 Oran

05- Quelles sont les démarches à suivre chez un patient pris en charge pour une insuffisance rénale
sévère ?
A. Proposer d'emblée un bilan pré-transplantation rénale.
B. Vacciner contre l'hépatite B
C. Corriger les anomalies phosphocalciques en prescrivant d'emblée des chélateurs calcique du
phosphore
D. Corriger l'acidose avec une cible de bicarbonatemie au-dessus de 22 mmol/L
E. Proposer La dialyse péritonéale comme étant meilleure méthode pour l'épuration extra rénale si
projet de transplantation rénale
CT (Officiel) : BDE / Q28- Section A 19/12/2019 Oran

40
06- L'insuffisance rénale chronique est définie :
A. Une réduction définitive du débit de filtration glomérulaire associée à une ascension de la
créatinine endogène.
B. Elle se traduit à l'échographie abdominale par une hypotrophie rénale bilatérale
C. La clairance de la créatinine plasmatique est estimée par la formule de Cockcroft et Gault
corrigée.
D. Elle se complique d'une anémie normocytaire dès que le débit de filtration glomérulaire est <
60ml/mn/1.73m2.
E. Elle s'accompagne d'une diminution de la diurèse des 24 heures.
CT (Officiel) : ABC / Q21- Section B 25/11/2019 Oran

07- L'Insuffisance rénale chronique terminale nécessite un traitement par épuration extra rénale. La
dialyse devra corriger :
A. Les troubles hydro électrolytiques.
B. Une hyper kaliémie et une acidose métabolique
C. Une HTA volo dépendante sévère
D. Une anémie normocytaire hypochrome régénérative
E. Une amélioration du statut nutritionnel.
CT (Officiel) : ABCE / Q23- Section B 25/11/2019 Oran

08- Dans l'insuffisance rénale chronique terminale, le traitement par dialyse :


A. Épure et filtre le sang des insuffisant rénaux.
B. Est occasionnel.
C. Restitue au patient une fonction rénale normale définitivement.
D. Corrige l'ensemble des fonctions endocrines du rein.
E. Ne s'adresse qu'aux insuffisants rénaux d'origine vasculaire
CT (Officiel) : A / Q26- Section B 25/11/2019 Oran

41
Les syndromes glomérulaires
01- Causes des faux positifs dans la recherche de l'albuminurie par la bandelette urinaire : (Cocher les
réponses fausses)
A. Poussée d'insuffisance cardiaque congestive
B. Poussée d'insuffisance hépatique
C. Infection urinaire
D. Traitement par AVK
E. Hyper volémie
CT (Officiel) : BD / Q29- Section A 08/07/2021 Oran

02- Dans l'orientation du diagnostic étiologique devant une IRC les néphropathies glomérulaires se
caractérisent par : (cocher les réponses justes)
A. HTA absente ou modérée
B. Protéinurie > 3g/24 h
C. Atrophie rénales asymétrique avec contours bosselés
D. Antécédents d'infection urinaire récidivante
E. Rien en taille symétrique réguliers et atrophie harmonieuse à l’échographie
CT (Officiel) : BE / Q30- Section A 08/07/2021 Oran

03- La ponction biopsie rénale : cochez les réponses justes


A. Elle permet de poser le diagnostic histologique de la maladie
B. Elle est indispensable au cours du syndrome de glomérulonéphrite rapidement progressive
C. Elle est indispensable au cours du syndrome néphrotique idiopathique de l'enfant
D. La ponction biopsie rénale est contre indiquée chez le greffé rénal
E. Tout syndrome néphrotique chez l'adulte doit bénéficier d'une ponction biopsie rénale
CT (Officiel) : ABE / Q31- Section A 08/07/2021 Oran

04- La protéinurie est définie : Cochez les réponses justes


A. La protéinurie est intermittente au cours de l'effort
B. La protéinurie au cours de la grossesse est ≥ 300mg/24h
C. On estime que la protéinurie physiologique est ≤ 150mg/24h
D. La bandelette urinaire détecte l'albuminurie
E. Le syndrome néphrotique est défini par une protéinurie > 3 grammes/24h chez l'adulte dont 80%
est compose d'albumine.
CT (Officiel) : ACDE / Q32- Section A 08/07/2021 Oran

05- L'exploration d'un syndrome glomérulaire secondaire nécessite : cochez les réponses justes
A. Un bilan rénal et une électrophorèse des protéines plasmatiques
B. Un bilan infectieux approfondi dont les sérologies virales
C. Un bilan phosphocalcique et le dosage de la 25 OH D3
D. Une électrophorèse de l'hémoglobine et la recherche d'une anémie hémolytique congénitale
E. Un bilan immunologique comprenant en première intentions FAN.C3/C4.ANCA de façon
systématique.
CT (Officiel) : ABDE / Q33- Section A 08/07/2021 Oran

42
06- Quels sont les signes qui évoquent une hyper hydratation extra cellulaire ?
A. Œdèmes
B. Une prise de poids
C. Hypotension artérielle
D. Confusion
E. Augmentation de l'hématocrite.
CT (Officiel) : AB / Q32- Section B 25/03/2021 Oran

07- Le syndrome néphrotique Impur est défini par : Réponses multiples


A. Un tableau d'anasarque est fréquent
B. Une protéinurie glomérulaire> 03/24h
C. Associe à HTA, l'hématurie microscopique voire une insuffisance rénale
D. Il est le plus souvent primitif chez l'adulte Jeune
E. Peut s'observer au cours de la néphropathie diabétique.
CT (Officiel) : ABCD(E) / Q33- Section B 25/03/2021 Oran

08- La glomérulonéphrite aigue : QCM


A. Est une forme fréquente chez l'enfant mais rare chez l'adulte.
B. Elle se manifeste par un tableau de syndrome néphrétique aigu.
C. Elle évolue souvent vers l'insuffisance rénale chronique.
D. La cause est une infection ORL à streptocoque βhémolytique.
E. Elle récidive souvent suite aux infections de la sphère ORL.
CT (Officiel) : ABD / Q05- Section A 19/12/2019 Oran

09- Le syndrome néphrotique est défini par : QCM


A. Une proteinurie glomerulaire 203 gr/24h.
B. Le syndrome néphrotique est pur dans les néphropathies glomerulaires non prolifératives.
C. Il est dit secondaire lorsqu'il est associé à des signes extra-rénaux.
D. Le syndrome néphrotique est de bon pronostic chez l'enfant.
E. Un syndrome néphrotique associé à une hématurie microscopique est dit impur.
CT (Officiel) : ACDE / Q06- Section A 19/12/2019 Oran

10- Le diagnostic d'une néphropathie glomérulaire est : QCM


A. Histologique seul.
B. Histologique par une analyse de la biopsie rénale par microscopie optique et
immunofluorescence.
C. L'étude histologique précise le Dg et oriente le TRT, confirme le Pronostic à court, moyen et long
terme de la néphropathie.
D. L'étude par biopsie rénale est inutile chez le diabétique type II (non insulinodépendant).
E. L'utilisation d'un biomarqueur aide le Dg de certaines formes de néphropathies glomérulaires.
CT (Officiel) : ABDE / Q07- Section A 19/12/2019 Oran

43
11- Une néphropathie glomérulaire est :
A. Une lésion organique touchant principalement le diaphragme de fente
B. Elle se manifeste souvent par un syndrome glomérulaire
C. Elle s'accompagne souvent d'une insuffisance rénale
D. Elle évolue spontanément vers la guérison
E. Elle représente 10 à 15% des causes d'insuffisance rénale chronique.
CT (Officiel) : ABE / Q22- Section B 25/11/2019 Oran

12- Une ascite au cours du syndrome néphrotique :


A. Est un transsudat
B. Est un exsudat
C. Son traitement est basé sur des ponctions répétées sont bien
D. Son diagnostic clinique est confirmé par l'évaluation du périmètre abdominal
E. Elle répond favorablement au traitement par des diurétiques à fortes doses.
CT (Officiel) : AE / Q24- Section B 25/11/2019 Oran

13- Comment estimer le débit de filtration glomérulaire ? CM


A. Le calcul de la clairance mesurée de la créatinine
B. L'utilisation de la formule de Cockcroft et Gault corrigé seule,
C. L'estimation de la clairance de la créatinine selon les 3 formules établies
D. L'utilisation de la clairance de l'urée plasmatique et urinaire seule
E. L'estimation par la créatinine plasmatique sans calcul du DFG.
CT (Officiel) : AC / Q28- Rattrapage 15/11/2020 Oran

14- Un patient âgé de 43 ans traité pour un diabète Insulino-dépendant depuis 10 ans présente à
l'examen des urines 2 croix de protéines. Quelles explorations biologiques complémentaires à faire
pour confirmer une néphropathie diabétique ? CM
A. Electrophorèse des protéines plasmatiques et urinaires.
B. Le calcul du ratio Albumine/Globulines
C. Protéinurie des 24 heures
D. Micro albuminurie seule
E. Bilan rénal, et calcul du DFG estimé selon la formule MDRD.
CT (Officiel) : BDE / Q29- Rattrapage 15/11/2020 Oran

15- Un syndrome néphrotique est pur devant : CM


A. Une protéinurie massive 3g/24h mais discordant avec 1 croix de protéine à la chimie urinaire
B. Une protéinurie isolée s 1.2g/1
C. Hypo protidémie s 60g/l et hypo albuminémie s 30g/
D. Protéinurie massive 2 3g/24h dont 80% est de l'albumine.
E. Protéinurie massive non associées à d'autres signes urinaires,
CT (Officiel) : DE / Q30- Rattrapage 15/11/2020 Oran

44
16- La nécrose tubulaire aigue (NTA) se caractérise par: cocher les réponses Justes
A. Début brutal
B. IRA oligo-anurique
C. Protéinurie abondante
D. HTA résistante
E. Œdème généralisé
CT (Officiel) : AB / Q31- Rattrapage 15/11/2020 Oran

45
46

Vous aimerez peut-être aussi