Vous êtes sur la page 1sur 105

Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

A LA MEMOIRE DE

Tous ceux qui ont contribués à ma formation mais qui ne sont plus là
malheureusement :
Ma grande Mère Raima Moindandzé
M. Kane, mon Professeur d’Anglais de ma Licence 1
Paix à leurs âmes et que Dieu les accueillent aux paradis.

Ameen !!!

I
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

DEDICACE

Je dédie ce modeste travail :


A Dieu Tout Puissant de m'avoir accordé la vie et la santé afin d'en
arriver là.
A mes chers parents (Rachadi Mchinda et Moinécha Abdou Mbaé),
mais aucune dédicace ne serait témoin de mon profond amour, mon immense
gratitude et mon plus grand respect, car je ne pourrais jamais oublier la
tendresse et l’amour dévoué par lesquels ils m’ont toujours entouré depuis
mon enfance.

A mes frères et sœurs, qu'ils trouvent ici l'expression de mon amour fraternel.
A tous les membres de ma famille.
A tous mes ami(e)s et à toutes les personnes qui m’ont prodigué des
encouragements et se sont donné la peine de me soutenir durant ce projet.

Et enfin à mes chers grande sœurs Zarianti Rachadi et Anzimati


Rachadi qui m’ont aidé financièrement dans mes études sans oubliés leurs
chers maries Abdouchakour Ali Mbaé et Moindandze Djadaouie.

II
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

REMERCIEMENTS

Nous ne saurions terminer ce document sans rendre grâce à ALLAH le Tout Puissant,
le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux de nous avoir donné patience et le
courage durant ces longues années d’études.
Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à mes chers enseignants de ISI qui ont
su nous donnés une formation didactique et appréciable durant toute ma formation.
J’adresse tous mes remerciements les plus chaleureux à Monsieur Issa Aw Konaté
mon Directeur de recherche qui m’a appuyé pour la rédaction de ce mémoire
Je remercie également Monsieur Mohamadou Djibo pour sa disponibilité et son
encouragement
Enfin, je n’oublierai pas ma promotion LPRT 2016-2017 de ISI. En particulier
Abilio Dosantos et Mariama Sow. Je tiens ici à leur témoigner mon amitié.
Je dois également exprimer ma gratitude à mon Père Mr Rachadi Mchinda et
Moinaecha Abdou, Mes grand frères Mohamed Rachadi et Andjiz Rachadi, Mes
grandes sœurs Zaharati, Zarianti, Anzimiat et Anzimati Rachadi, Mes petites sœurs
Nadjidat Rachadi et Raichati Moussa qui m’ont toujours aidé moralement,
financièrement jusqu’à la fin de mes études et de leurs impatience.
Je remercie également toutes les personnes ici présentes, pour leur impatience à
vouloir assister à la soutenance, et particulièrement à Mame Coumba Bah, qui m’a
accompagnée dans ce travail et qui a su supporter avec bienveillance mon humeur des
derniers moments. Et à Toutes les personnes qui de près ou de loin ont contribué à la
réalisation de ce mémoire.
Aux membres du jury qui ont accepté d’évaluer mon travail.
Que tous ceux qui ont apporté une sympathie trouvent ici l’expression de mes
sentiments.

III
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

AVANT PROPOS

L’Education en générale et la formation professionnelle en particulier, figure depuis


l’indépendance parmi les objectifs prioritaires de la stratégie de développement économique.
Il a été fondé en 1988 sous le nom de JET INFORMATIQUE par des étudiants de l’université
Cheikh ANTA DIOP de Dakar en collaboration avec ceux de l’université Laval au Québec
Canada. JET INFORMATIQUE avait comme principales activités la consultation en
Informatique, la formation, la maintenance, et la vente de matériels Informatique et il devient
tout naturellement Institut Supérieur d’Informatique en 1994.
L’Institut Supérieur d’Informatique est un établissement d’enseignement privé agréée par
l’Etat du Sénégal et dont les diplômes sont reconnus par le CAMES. Situé sur l’Avenue Cheikh
Anta Diop, ISI est considérée comme un centre d’excellence pour les métiers liés à
l’informatique.
L’institut supérieur d’informatique délivre plusieurs diplômes à savoir DTS, BTS, LICENCE
Pro, MASTER Pro et le diplôme d’ingénieur de technique informatique (DITI).
Dans le but de compléter et de valider ma formation. Le mémoire me servant de faire valoir
pour l’obtention du diplôme de Licence en Réseaux et télécommunications, l’accent est mis sur
l’étude de cas de manière explicite pour montrer la pertinence du sujet. Le thème proposé
implique une étude approfondie dans les domaines des réseaux et télécommunications. Aussi,
ce thème s’intitule « Etude et Mise en place d’une Liaison de Transmission par FH »

IV
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

SOMMAIRE
Pages
Introduction Générale…………………………………………………………...………1
PREMIERE PARTIE : CADRES THEORIQUE ET METHODOLOGIQE
Chapitre 1 : Cadre Théorique………………………………………................... 4
Chapitre 2 : Cadre Méthodologique……………………………………………. 7
DEUXIEME PARTIE : GENERALITE SUR LA TRANSMISSION
Chapitre 3 : Transmission de l’Information…………………………………….. 11
Chapitre 4 : Liaison de Transmission par Faisceaux Hertzienne…………...…... 25
TROIXIEME PARTIE : ETUDE DE CAS DE MISE EN OEUVRE
Chapitre 5 : Ingénierie de concept de liaison par FH…………………………... 47
Chapitre 6 : Mise En Œuvre…………………………………………………….. 62
CONCLUSION GENERALE…………………………………………………………...85
REFERENCES …………………………………………………………………………..87
TABLE DES MATIERES…...………………………………………………................. 88

V
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

GLOSSAIRE

AM : Amplitude Modulator (Modulation d’Amplitude)


BLU : Bande Latérale Unique
BTS : Base Transceiver Station
BSC : Base Station Controller
BLR : Boucle Local Radio
DSB : Double SdeBande
DSB-SC : Double Suppressed Sdeband Carrier)
DSC-RC: Double Sideband Carrier Reduced
DRM : Digital Radio Mondial
DS: Diversité d’espace
ETTD : Equipement Terminal de Traitement de Donnée
ETCD : Equipement Terminal de Circuit de Donnée
FH : Faisceaux Hertzien
FO : Fibre Optique
FD : Fréquence Diversité
FSK: Frequency Shift Keying
GSM: Global System for Mobile Commuunications
GPS: Global Positioning System
HSM: Hitless Switching Module
HSB: Hot Standby
IDU: Indoor Unit
ITM : Irregular Terrain Model
LS : Liaison Spécialisé
MF : Modulation de Fréquence
MSK: Minimum Shift Keting
MP: Modulation de Phase
NRZ-L: Non Return to Zero Leve
ODU: OutDoor Unit
PSK: Phase Shift Keying
QPSK: Quadrature Phase Shift Keying

VI
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

QAM: Quadrature Amplitude Modulation


QOS: Quality Of Servise
STP: Shielded Twisted-Pair
SHF: Super Hight Frequency
TEB: Taux d’Erreur Binaire
UHF: Ultra High Frequency
UTP: Unshielded Twisted-Pair
UIT: Union International des Télécommunications
UIT-R: Union International des Télécommunications Radio
VHF: Very High Frequency
WLAN: Wireless Local Area Network
WMAN : Wireless Metropolitan Area Network

VII
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

LISTE DES FIGURES


Pages
Figure 3. 1: Conversation téléphonique............................................................................................. 11
Figure 3. 2: Liaison Simplex ............................................................................................................... 12
Figure 3. 3:Liaison semi-Duplex ........................................................................................................ 13
Figure 3. 4: Liaison Duplex ................................................................................................................ 13
Figure 3. 5:Système de modulation .................................................................................................... 14
Figure 3. 6: Multiplexage .................................................................................................................... 15
Figure 3. 7: Un signal audio modulé en AM ..................................................................................... 16
Figure 3. 8: Modulation de Fréquence .............................................................................................. 16
Figure 3. 9: Modulation de Phase ...................................................................................................... 17
Figure 3. 10: Codage NRZ .................................................................................................................. 18
Figure 3. 11: Codage Manchester ...................................................................................................... 19
Figure 3. 12: Codage Manchester différentiel .................................................................................. 19
Figure 3. 13: Schéma de base d'un système de communication ...................................................... 20
Figure 3. 14: Ligne Bifilaire................................................................................................................ 22
Figure 3. 15: Câble coaxiale................................................................................................................ 22
Figure 3. 16: La Fibre Optique .......................................................................................................... 23
Figure 4. 1: Principe d'une Liaison Hertzienne entre l'émetteur et le récepteur………………...26
Figure 4. 2: Liaison Hertzienne avec Station Relais ......................................................................... 26
Figure 4. 3: Propagation en ligne Droite ........................................................................................... 27
Figure 4. 4: Liaison Hertzienne avec Implantation de plusieurs Relais ......................................... 29
Figure 4. 5: Réflexion Totale .............................................................................................................. 30
Figure 4. 6: Loi de DECARTES ......................................................................................................... 31
Figure 4. 7: Disposition de canaux à 7 MHZ..................................................................................... 34
Figure 4. 8: Disposition de canaux à 14 MHZ................................................................................... 35
Figure 4. 9: Disposition des canaux à 28 MHZ ................................................................................. 36
Figure 4. 10: Antennes Emettrices et Réceptrices ............................................................................ 39
Figure 4. 11: Indoor Unit (IDU) ......................................................................................................... 41
Figure 4. 12: Rack FH ......................................................................................................................... 41
Figure 4. 13: Système d’alimentation des équipements de transmission........................................ 42
Figure 4. 14: Pylône portant les équipements de transmission ....................................................... 43
Figure 4. 15: ODU Ligowave PTPX-620 ........................................................................................... 44

VIII
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 5. 1: Etapes de Dimensionnement…………………………………………………………….47


Figure 5. 2: Ellipsoïde de Fresnel ....................................................................................................... 50
Figure 5. 3: Courbure de la Terre ...................................................................................................... 50
Figure 5. 4: Schéma du mode de protection HSM ............................................................................ 52
Figure 5. 5: Schéma du mode de protection HSB ............................................................................. 53
Figure 5. 6: Dispositifs de configuration 1+1 HSB ........................................................................... 53
Figure 5. 7: Schéma pratique d’une liaison en mode HSB .............................................................. 54
Figure 5. 8: Schéma pratique d’une liaison en mode HBS+FD ....................................................... 54
Figure 5. 9: Schéma pratique d'une liaison en mode HSB+SD ....................................................... 54
Figure 5. 10: Configuration N+1 ........................................................................................................ 55
Figure 5. 11: Principe d'une liaison Hertzienne ............................................................................... 56
Figure 5. 12: Expression du Bilan de Liaison ................................................................................... 58
Figure 5. 13: Angle de dégagement du terrain (plan GE 2006 de l'UIT) ....................................... 61
Figure 6. 1: Mesure de Distances de Deux Sites…………………………………………………………………………….62
Figure 6. 2: Dispositifs d’installation ................................................................................................. 64
Figure 6. 3: Vue d’un cabinet après installation de l’IDU ............................................................... 65
Figure 6. 4: Procédure d’installation des équipements aériens ....................................................... 66
Figure 6. 5: Pylône après installation des équipements aériens ...................................................... 67
Figure 6. 6: Processus d’installation .................................................................................................. 74
Figure 6. 7: Conditions d’accès aux téléchargements d’informations ............................................ 74
Figure 6. 8: Le chemin du dossier d’installation............................................................................... 75
Figure 6. 9: Fenêtre de confirmation ................................................................................................. 76
Figure 6. 10: Fenêtre de finalisation .................................................................................................. 77
Figure 6. 11: Fenêtre montrant l’origine de la version .................................................................... 77
Figure 6. 12: Insertion d’une carte .................................................................................................... 78
Figure 6. 13: Image topographique de ISI Avenue Cheickh Anta Diop et ISI Keur massar ...... 79
Figure 6. 14: Mélange d'images .......................................................................................................... 79
Figure 6. 15: Propriétés des réseaux, Paramètres ............................................................................ 80
Figure 6. 16: Propriétés des réseaux, Topologie ............................................................................... 80
Figure 6. 17: Propriétés des réseaux, Participants ........................................................................... 81
Figure 6. 18: Bilan de liaison radio entre les 2 stations .................................................................... 82

IX
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

LISTE DES TABLEAUX


Pages
Tableau 3. 1:Comparatif des supports de transmission................................................................... 24
Tableau 4. 1:Quelques bandes de Fréquences et leurs caractéristiques…………………………..33
Tableau 4. 2:Exemple de plan de fréquences; bandes des 7 GHz / Plan à 7 MHZ ........................ 37
Tableau 4. 3:Exemple de plan de Fréquences: Bandes des 7 GHz / Plan à 14 MHZ .................... 38
Tableau 4. 4:Exemple de Fréquences: Bandes des 7 GHz / Plan à 28 MHZ .................................. 38
Tableau 6. 1: Position Géographique de deux sites…………………………………………….63
Tableau 6. 2: Choix de Bande de fréquence ...................................................................................... 63
Tableau 6. 3: Evaluation financière ................................................................................................... 69

X
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

RESUME

En informatique en général, et dans les réseaux de télécommunications en particulier, la


transmission d’une information est un facteur primordial et déterminant. Ceci est beaucoup
plus perceptible en téléphonie où les moindres imperfections sont ressenties et peuvent
aboutir à des désagréments entraînant la perte du signal. L’une des parties indexées est sans
doute la transmission qui permet de transporter le signal d’un nœud à un autre. Une bonne
maîtrise du processus de transmission permettra alors déterminer et de dimensionner les
équipements d’extrémité à prendre en considération afin d’éviter tout désagrément.
Dans le cadre de ce mémoire, nous avons abordé les transmissions sans support physique et
plus précisément celle à base de faisceau hertzien.
Pour ce faire, nous avons défini :
 le cadre théorique et méthodologique ;
 les concepts qui régissent la transmission ;
 le fonctionnement des faisceaux hertziens ainsi que les équipements qu’ils utilisent ;
 Mettre en place une liaison de transmission par FH ;
 définir les travaux de l’ingénierie radio à savoir le processus de conception de lien
FH avant de faire la simulation de la liaison.

XI
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

ABSTRACT

In computer science in general, and in telecommunications networks in particular, the


transmission of information is a crucial and determining factor. This is much more perceptible
in telephony where the slightest imperfections are felt and can lead to inconvenience resulting
in the loss of the signal. One of the indexed parts is probably the transmission that transports
the signal from one node to another. A good control of the transmission process will then
determine and size the end equipment to be considered in order to avoid any inconvenience.
In the context of this thesis, we have discussed transmissions without physical support and
more specifically that based on radio-relay systems.
To do this, we defined:
 the theoretical and methodological framework;
 the concepts that govern the transmission;
 the operation of radio systems and the equipment they use;
 setting up a transmission link by FH;
 defined the work of radio engineering namely the FH link design process before
doing the link simulation.

XII
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

INTRODUCTION GENERALE

XIII
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Introduction Générale

Descartes affirmait que : « le langage est le propre de l'homme, hors le langage, c'est la
communication ! ». La communication à distance, c'est à dire la transmission à distance de
l’information, qui a toujours été une préoccupation humaine importante. Primitivement, les
premiers moyens de communication à distance étaient des signaux de fumée, ou du tam-tam.
Plus tard en 1864, Maxwell établit les équations qui prouvent l'existence des ondes
électromagnétiques, mais cela reste purement théorique. Plus de vingt ans après, Hertz met en
évidence expérimentalement les théories de Maxwell auxquelles il donne comme nom les ondes
hertziennes [1]. Les Faisceaux Hertziens étant un support matériel pour le transport
d'information d'un point à un autre, ainsi au cours du 20ème siècle, les progrès ont été
spectaculaires : En France, en février 2009, il y avait 58 millions des clients aux téléphones
mobiles pour un peu plus de 64 Millions des Français. Nous vivons à l’époque des
télécommunications [2]

C’est ainsi que notre Sujet intitulé « Etude et Mise en place d’une Liaison de Transmission par
FH » s’annonce. Etant un support de transmission, un Faisceaux Hertzien est un système de
transmission numérique ou analogique, entre deux points fixes par ondes électromagnétique de
l'espace, mais le grand problème est de savoir comment relier une Station E quelconque à une
Station C par Faisceau Hertzien dans une Zone Géographique Donnée ? Voilà la question qui
nous préoccupe dans ce sujet.

Ce travail, se fixe comme objectif de nous faire comprendre la Transmission de l’Information


par les moyens des Faisceaux Hertziens et les moyens associés afin de « mettre en place une
liaison de Transmission par FH dans une zone donnée».
Dans les paragraphes qui suivent nous allons établir une liaison de transmission par Faisceau
Hertzien entre une station E et une zone C afin de permettre l'échange d'Information, le transfert
de Fichiers et de Messages.

Si nous avons choisi ce sujet c’est parce que, aujourd’hui la communication sans fil est devenue
une préoccupation et nous assistons à une évolution perpétuelle des technologies de transport
de données numériques comme la Radio Diffusion et la Radio Mobile. Pour avoir une réponse

1
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

subjective, à notre problématique: « comment peut-on mettre en place un Système de


Transmission par FH ?» la suite de cette étude constituera à rendre conforme cette hypothèse
de travail.
Pour élaborer ce travail, nous avons utilisé la méthode descriptive ayant consisté à décrire les
équipements hertziens qui seront installés dans un site E quelconque et la méthode déductive
qui consisté à mettre en place cette liaison, aussi la technique documentaire a facilité la
rédaction de ce mémoire. Ce travail s’articule autour de trois parties subdivisées en chapitres.
D’abord, la première partie intitulée Cadres théorique et Méthodologique comportera deux
chapitres que seront: le cadre théorique et le cadre Méthodologique. Ensuite La deuxième partie
nommée Généralité sur la Transmission sera divisée en deux chapitres : la Transmission de
l’Information et les liaisons de Transmission par FH. Enfin l’Etude de Cas et de mise en œuvre
comme dernier partie subdivisé en chapitre dont on parlera de l’Ingénierie de concept de liaison
par FH et la Mise en œuvre. Notre travail sera achevé par une conclusion générale qui va
résumer nos objectifs et les limites de notre réalisation tout en évoquant les améliorations
envisageables

2
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

PREMIERE PARTIE : CADRES


THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE

3
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Dans cette première partie intitulée cadre théorique et méthodologique, il s’agit de placer
notre sujet dans son contexte théorique et ensuite de définir la méthodologie de l’étude. Elle
est subdivisée en deux chapitres :
 le premier présent les différentes perspectives théoriques ;
 le deuxième fera le point sur le cadre méthodologique.

4
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 1 : Cadre Théorique

Dans ce chapitre nous allons concevoir la problématique puis les objectifs de recherche ensuite
l’hypothèse de recherche et enfin on définira les mots clés du sujet.

1.1. Problématique
Les systèmes radio sont des supports de transmission qui utilisent la propagation des ondes
radio électriques pour véhiculer les Informations d'un point à un autre, on les appelle
généralement Faisceaux Hertziens [3]. Du fait de l'absence de tout support physique entre les
stations, les faisceaux hertziens peuvent surmonter plus facilement des difficultés des parcours
et franchir des obstacles naturels tels que : étendues d’eau, terrains montagneux, terrains
fortement brisés etc. Etant support de transmission, les faisceaux hertziens permettent de relier
deux sites géographiques fixes. Dans notre cas, le problème qui se pose est de savoir comment
concevoir une liaison de transmission par faisceaux hertziens.
L’intérêt principal des liaisons hertziennes est qu’elles ne nécessitent pas de support physique
entre l’émetteur et le récepteur de l’information. C’est le moyen de communication idéal pour
les liaisons avec les objets mobiles: piétons, automobiles, bateaux, trains, avions, fusées, ici le
problème consiste alors à déterminer le type et la configuration de l´équipement à disposer à
chaque emplacement pour minimiser les coûts tout en respectant les contraintes du réseau. Il
faut aussi déterminer la topologie qui correspond le mieux au réseau et déterminer le type et le
nombre des liens nécessaires pour satisfaire la demande sans cesse en augmentation.
Il faut aussi se demander :
 Dans quel cas les faisceaux hertziens sont-ils utilisés ?
 Quels sont les différents éléments à prendre en compte pour la mise en place d’un lien
FH ?
 Quels sont les problèmes engendrés par les phénomènes naturels dans ces types de
liaison ?
 Quels sont les critères qui permettent de définir les équipements à utiliser ?
C’est à travers ces questions qu’on va envisager tout au long de ce modeste travail d’apporter
des éclaircissements.

4
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

1.2. Les Objectifs de Recherche


1.2.1. Objectif principal
L’objectif principal de notre Recherche est de faire une étude détaillée et de mettre en place
une Liaison de Transmission de l’Information par Faisceaux Hertziens dans une Zone donnée.
1.2.2. Objectif Spécifiques
De façons plus spécifique, nous avons jugé opportun de :
Donner une explication claire du terme « Liaisons par FH » ;
Donner les avantages et les inconvénients ;
Définir les Modes d’Exploitations et les Modes de Transmissions à utiliser pour pouvoir
diffuser une Information sans fil ;
Expliquer la mise en place du Système de Transmission par FH avec les outils nécessaire ;
Faire la comparaison pour régler certaines concurrences entre le Support FH.

1.3. Hypothèses de recherches


Notre but étant de mettre en place une liaison de transmission par faisceaux hertziens, nous
pouvons formuler notre hypothèse de recherche comme suit : la conception de lien par FH
pourrait-elle répondre aux attentes les plus exigeantes des entreprises.
Cette hypothèse générale est assez globalisante. Elle demande donc à être spécifier à travers
les hypothèses sous-jacentes que sont :
 L’étude des phénomènes de transmission pourrait apporter une vision plus claire
avant la conception de lien par FH ;
 Le respect des différentes étapes avant la mise en œuvre donnerait un résultat qui
correspondrait à nos attentes.
Ces hypothèses orienteront nos recherches durant l’élaboration de ce mémoire. Cependant
voyons les critères qui donnent à notre sujet toute sa pertinence.
1.3.1. Hypothèse principale
Pour avoir une réponse subjective, à notre problématique « Quels sont les moyens et comment
exploiter pour la mise en œuvre d’une telle solution ? » la suite de cette étude constituera à
rendre conforme cette hypothèse de recherche.

1.4. Définition des mots clef


"Tout raisonnement, toute hypothèse, nécessitent l'utilisation de concepts: représentation
mentale, générale et abstraite des objets étudiés. Le concept suppose un degré de précision et

5
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

de clarification supérieure à la notion, qui désigne une image mentale assez floue". A ce titre,
la complexité des phénomènes démographiques amène les sciences sociales, notamment la
démographie à utiliser, le nombre de concepts, souvent mal définis, ambigus, susceptibles de
plusieurs acceptions (non univoques). Ainsi nous avons essayés de donner la définition de
quelques concepts ci-après :
Etude : se définie comme la phase initial de la création ou de la mise en œuvre de quelque
chose.
Mise en place : La mise en place peut se définir comme étant une action de placer ou de réaliser
quelque chose. Dans le cadre de notre travail nous définissons la mise en place comme une
action de mettre en place quelque chose donc d’installer et de configurer.
Liaison de Transmission : Une Liaison de Transmission est définie comme étant un support
ou un moyen pour véhiculer l’information dès son lieu de production jusqu’à sa destination.
FH : Faisceaux Hertzien, est un système de transmission numérique ou analogique, entre deux
points fixes par ondes électromagnétique de l'espace.

Ce premier chapitre nous a permis de comprendre un ensemble de questions soulevées par notre
étude. A présent, nous allons étudier le cadre méthodologique de notre sujet.

6
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 2 : Cadre Méthodologique

Après avoir répondu au pourquoi de notre étude dans le premier chapitre, Nous allons
maintenant, grâce à la phase de recherche de ce travail, essayer de comprendre comment ce
chapitre comportera les parties suivantes : cadre d’étude, délimitation du cadre d’étude,
techniques de recherche, observation ou échantillonnage, difficultés rencontrées.

2.1. Le cadre de l’étude


Dans le cadre de notre étude, nous ferons une représentation globale de la technologie de
Transmission de l’Information par voie Hertzien au sein des deux sites. Les solutions de
Transmissions de Haut débit dépendent de l'activité des deux sites.
2.1.1. Délimitation du champ d’étude
L’étude de ce présent mémoire sera axée sur la conception de lien hertzien et l’étude préalable
de sa mise en œuvre. Nous montrerons également les domaines d’utilisation de ces types de
liaison.
En effet nous étudierons les caractéristiques de la transmission en général avant de faire le point
sur les liaisons de transmission par faisceaux hertziens.
Nous essayerons par la suite de donner l’ensemble des phases de préparation nécessaires à
l’établissement de notre lien FH avant de mettre en œuvre la dite liaison.
La délimitation du champ d'étude ainsi présenté, nous allons maintenant exposer les instruments
qui ont servi à la collecte des informations pour l’élaboration de notre document.

2.2. Les techniques de recherche


Par techniques de recherches, il faut entendre « les moyens par lesquels le chercheur passe pour
récolter les données indispensables à l'élaboration de son travail scientifique » [4]. Ainsi, nous
avions recouru à la technique documentaire.
2.2.1. Technique de documentaire
La technique documentaire est celle qui est orienté vers une fouille systématique de tout ce qui
est en rapport avec le domaine de la recherche. Pour pouvoir réaliser ce travail nous avons
recouru à la documentation bibliographique et « webographie » pour s’inspirer de ce qui est
déjà fait pour en faire autant. Nous verrons en fin de document un extrait des références des
livres et liens internet que nous avons pu exploiter tout au long de ce travail de recherche.

7
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

2.3. Les Difficultés Rencontrées


Comme dans toute étude, notre présent travail ne fait pas exception de confronter certaines
difficultés. Nous avons rencontré pas mal de difficultés depuis la phase de recherche
documentaire jusqu`à la fin de l’étude. Cependant, nous rencontrions quelques litiges étendus
liés aux décodages, puis lié au financement car il n’est pas sans savoir que le cycle de Licence
nécessite des frais financiers considérables.
Il est évident que les difficultés font partie des études. Ce qui fait que nous n’avons pas résolu
tous les imprévus mais nous ne faisions que les déplacés. Enfin, Le principal problème
rencontré lors de la réalisation de cette recherche, fut la difficulté pour recueillir des
informations auprès des personnes référents, non pas par leur manque de motivation et d’intérêt
mais par leur manque de temps et de disponibilité, mais aussi nous avons éprouvé d’énormes
difficultés à trouver un document qui puisse réunir tous les thèmes développés au cours de ce
mémoire. En plus par défaut de moyens, nous n’avons pu effectuer aucun travail sur le terrain,
ce qui a été une limite que nous avons essayé de contourner avec l’ensemble des informations
recueillies pour l’élaboration de ce mémoire.

Ce chapitre nous a permis de déceler la méthodologie à appliquer pour la rédaction de ce


mémoire ainsi que les techniques d’investigation à adopter.
Cependant la deuxième partie fera le point sur les phénomènes de transmission d’information.

8
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

DEUXIEME PARTIE : GENERALITE


SUR LA TRANSMISSION

9
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Un réseau est un ensemble d’ordinateurs et de périphériques reliés les uns aux autres dans le
but d’échanger des données. Avant de nous lancer dans l’installation d’un réseau et ses
principes de fonctionnement, pensons un moment aux processus de communication des
données et aux types de signaux qui permettent aux équipements d’émettre et de recevoir des
données. Dans cette partie, nous allons présenter certains des termes et techniques utilisés
dans la transmission de données sur différents types de réseaux. Pour cela nous traiterons les
généralités sur la transmission des données, celle-ci sera complétée par l’étude des supports
de transmissions et de leurs caractéristiques, et des adaptations que doivent subir les blocs de
bits émis à une extrémité de la voie pour être acheminés et reconnus à l’autre extrémité et
enfin nous montrerons l’importance des liaisons de transmission par faisceaux hertziens et ses
différentes cas d’utilisation. Encore faut-il que cette transmission soit fiable et que
l’interprétation des bits puisse se faire correctement.

10
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 3 : Transmission de l’Information

3.1. Introduction
La transmission d'Information est l'échange des Données entre un terminal A et un terminal B
éloignés géographiquement l'un de l'autre. Cet échange est réalisé à l'aide des équipements
spéciaux, par intermédiaire d'un réseau des télécommunications ou informatiques.
Essayons dans ce chapitre de présenter les principales caractéristiques de la transmission de
l’information ainsi que les médias de transmission.

3.2. Principe de Transmission de l’Information


 Information
On appelle information tout type de fait qui suscite l'intérêt de l'individu qui la
perçoit. Elle peut être constituée d'un ensemble de signaux, d'écrits, d'images, de
sons, etc.
 Chaines de Transmission
Une chaîne de transmission est l'ensemble des dispositifs permettant le transport
d'une information sur des distances souvent importantes.
Une chaîne de transmission comprend trois éléments essentiels:
 une source
 un canal de transmission
 un destinataire

Figure 3. 1: Conversation téléphonique

3.3. Types de Transmission


La transmission d'Information sans fil a été mise en œuvre par l'utilisation des ondes
électromagnétiques. On distingue :
Les ondes (data): constituant les langages machines, la représentation des symboles se fait par
bits.

11
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Les écrits ou les textes : c'est le domaine de la télégraphie, c'est-à-dire « écrire à distance ». ce
type d'information permettant de stocker une information texte aux valeurs courtes.
Les sons : le domaine de la radio télécommunication téléphonie et de la radio diffusion (ou on
transmet la parole et la musique).
Les images : le domaine de la télédiffusion où on transmet les images mobiles où fixe comme
la vidéo et les photos.

3.4. Modes exploitation


Le transfert d'information entre deux systèmes quelconques peut s'effectuer en fonction des
besoins et des caractéristiques des éléments, suivants trois modes d'exploitation de la liaison :
3.4.1. Liaison Simplex
Supposons, un système A qui est un système émetteur, le système B un système récepteur, on
appelle liaison simplex, quand les données sont transmises dans un seul sens. L'exploitation en
mode unidirectionnel est justifiée pour les systèmes dont le récepteur n'a jamais besoin
d'émettre à l’exemple d’une liaison radio ou télévision.

Figure 3. 2: Liaison Simplex

3.4.2. Liaison Semi-Duplex (Half-Duplex)


Une liaison semi-duplex, La transmission est possible dans les deux sens mais non
simultanément, l'exploitation est en mode bidirectionnel à l'alternat. Ce type de liaison est utilisé
lorsque le support physique est commun aux deux sens de transmission comme le cas des lignes
téléphoniques, ne possédant pas une largeur de bande suffisante pour permettre des liaisons
bidirectionnelles simultanées par modulation de deux fréquences porteuses différentes, des
procédures particulières permettant alors d'inverser le sens de transmission.

12
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 3:Liaison semi-Duplex

3.4.3. Liaison Duplex (Full Duplex)


On appelle liaison duplex, lorsque les Donnés peuvent être reçues ou émissent simultanément
dans les deux sens. L’exploitation est en mode Bidirectionnel simultanément.
À chaque sens de Transmission correspondant un canal de communication propre lorsque le
support physique est commun aux deux sens de transmission. Chaque canal est bien défini sur
une Bande de fréquence spécifique.

Figure 3. 4: Liaison Duplex

3.5. Modulation et Codage


3. 5.1. Modulation
La modulation est une étape dans la communication d'une information entre deux utilisateurs.

13
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Par exemple, pour faire communiquer deux utilisateurs de courriels par ligne téléphonique, des
logiciels, un ordinateur, des protocoles, une modulation est nécessaire. La ligne téléphonique
est le canal de transmission, sa bande passante est réduite, il est effectué d'atténuation et des
distorsions. La modulation convertit les informations binaires issues des protocoles et des
logiciels en tension et en courant dans la ligne. Le type de modulation employé doit être adapté
d'une part au signal (dans ce cas numérique, aux performances demandées (taux d'erreur) et aux
caractéristiques de la ligne.

3.5.1.1. But
La modulation permet donc de transmettre le spectre du message dans un domaine de
fréquences qui est plus adapté au moyen de propagation et d'assurer après démodulation la
qualité par les autres couches du système.
3.5.1.2. Systèmes de Modulation
Quand plusieurs informations ou signaux indépendants passent dans un même canal, en utilisant
diverses modulations ou sous-porteuses, on parle de « système de modulation ». Ainsi, en
télévision, le son est transmis par la modulation d'amplitude d'une première porteuse, l'image
par la modulation d'amplitude à bande latérale réduite sur une porteuse principale et la
composante couleur par modulation de fréquence ou de phase d'une sous-porteuse.

Figure 3. 5:Système de modulation

3.5.1.3. Multiplexage
Le processus de modulation peut inclure des transmissions multiplexées à travers un moyen de
propagation commun, c'est-à-dire des transmissions simultanées de messages différents ayant
des spectres disjoints durant la propagation.
Un type de multiplexage est le multiplexage par division de fréquence ; processus dans lequel
chaque message module une porteuse haute-fréquence et toute les porteuses sont transmises
simultanément à travers le même medium [5].

14
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 6: Multiplexage

 Modulation Analogique
En modulation analogique, la modulation est appliquée à la porteuse ou aux sous-porteuse
proportionnellement au signal à transmettre, en modifiant l'amplitude ou l'argument de l'onde
sinusoïdale.
 Modulation d'amplitude
La modulation d'amplitude issue directement de la multiplication de l'onde porteuse par le
signal (DSB est constitué spectralement de la porteuse, encadrée par deux bandes latérales
reproduisant le spectre décalé du signal. C'est la modulation la, plus simple, utilisée
couramment en radiodiffusion pour augmenter l'efficacité en puissance de l'émission, la
porteuse peut être éliminée grâce à un modulateur équilibré, c'est la DSB-SC (Suppressed
carrier double Sdeband), modulation d'amplitude à porteuse supprimée, peut utiliser sauf en
multiplex de deux bandes latérales indépendantes. La DSB-SC ne permet pas de restituer la
phase du signal, il faut une porteuse résiduelle pour restituer exactement la porteuse à la
démodulation : c'est le but de la DSC-RC (reduced carrier double sideband), modulation
d'amplitude à porteuse réduite.

15
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 7: Un signal audio modulé en AM

 La Modulation de Fréquence
Permet de restituer la composante continue du signal, elle est utilisée en radiodiffusion haute-
fidélité (Bande FM) en diffusion de télévision par satellite, et en transmission analogique
d'images (radio facsimile, SSTV).

Figure 3. 8: Modulation de Fréquence

 La modulation de phase

16
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Est utilisée en radiotéléphonie VHF et UHF. Une modulation de phase précédée d'un filtrage
étant équivalente à une modulation de séquence, c'est aussi une autre façon de moduler en
fréquence radiotéléphonie.

Figure 3. 9: Modulation de Phase

3.5.2. Codage
On appelle transmission en bande de base (base band), utilisée de la plupart des réseaux
locaux, le procédé qui consiste à transmettre directement les signaux numériques sur le
support de transmission.
Le Codeur en bande de base a essentiellement pour objet :
De transformer le signal numérique en un autre, afin que le spectre du nouveau signal
soit mieux adapté aux caractéristiques du support de transmission (de bande passante
en particulier)
De maintenir la synchronisation entre l’émetteur et le récepteur.
Un tel procédé est simple et non coûteux, mais demande des supports de transmission à
grande bande passante.
On appelle codage, l’opération qui fait correspondre à chaque caractère une représentation
binaire. Différents codages sont utilisés pour transmettre les données en bande de base :

 Codage NRZ (Non-Retour à Zéro)


Il consiste tout simplement à transformer les ‘0’ binaires en {-X} et les ‘1’ binaires en {+X}.
On obtient ainsi un codage bipolaire dans lequel le signal n’est jamais nul.

17
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 10: Codage NRZ

Un tel codage est mal adapté à un canal de transmission car sa puissance maximale est
concentrée au voisinage des basses fréquences. De plus, de sérieux problèmes de
synchronisation des horloges sont à redouter, puisque le signal sera constant pour une longue
suite de bits identiques.
 Codage Manchester et codage Manchester différentiel
Le principe de ce codage est de diviser la période de transmission de bits T en deux intervalles
égaux, ainsi chaque période de transmission comporte une transition en son milieu, ce qui
facilite la synchronisation entre l’émetteur et le récepteur et le spectre du signal est décalé
vers les hautes fréquences par rapport au signal NRZ, mais il s’étale sur une bande double du
codage précédent.
Le codage Manchester ou sa version Manchester différentiel est donc bien adapté à la
transmission sur un canal à large bande passante et il est utilisé dans la plupart des réseaux
locaux et notamment dans les réseaux Ethernet.
 Codage Manchester
Avec le codage Manchester (appelé aussi le codage biphasé), c’est le point où le signal
change qui représente la valeur de bit transmis. Un ‘ 0 ‘ binaire est représenté par une tension
allant de bas en haut, tandis que le ‘ 1 ‘ binaire est représenté par une tension allant du haut en
bas.

18
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 11: Codage Manchester

 Codage Manchester différentiel


Le codage Manchester différentiel tient compte du bit précédent, comme illustre la figure
3.12. Un ‘ 0 ‘ binaire est représenté par un changement de tension au début de la transmission,
et le ‘ 1 ‘ binaire est représenté par l’absence de changement de tension au début de la
transmission.

Figure 3. 12: Codage Manchester différentiel

19
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

3.6. Supports de Transmissions


La partie de la chaine de télécommunication que nous avons désignée de façon générale par
canal de transmission représente le milieu physique dans lequel le signal émis se propage et
arrive au récepteur. La nature physique de ce signal est une onde électromagnétique avec des
fréquences allant de 3 kHz jusqu’à 300 GHz, ou optique avec des fréquences de l’ordre de 1014
Hz. En électromagnétisme aussi bien qu’en optique, il y a deux façons selon lesquelles le signal
se propage : la propagation libre et la propagation guidée [6].
3.6.1. Canal de Transmission
3.6.1.1. Définition
Le canal de transmission est une abstraction du support ou milieu de transmission (rayonnement
en espace libre qu’on appelle onde Hertzienne, ligne de transmission, fibre optique, etc…).On
appelle aussi canal de transmission tout milieu physique servant du support au transfert de
l'information entre deux points distants, une source et une cible.

Figure 3. 13: Schéma de base d'un système de communication

La source produit une information pouvant prendre des formes variés (électrique, optique,
mécanique). La transformation de cette information sous forme de signal analogique est
effectuée par un transducteur. Le codage est une opération destinée à harmoniser le transfert
entre la source et la cible de façon à ce qu'elles aient la même compréhension de l'information.
En général, il permet d'adapter le type d'information à transmettre aux propriétés du canal. Il
engendre en particulier une optimisation du système global. Tout signal porteur d'information
est composé d'une suite des signaux élémentaires, appelés symboles(ou moments) dont les
caractéristiques propres (amplitude, fréquence, phase) restent constantes pendant la durée de
symbole Ts.
On appelle fréquence symbole(ou encore rapidité de modulation ou débit des moments) notée
Fs, le nombre de symboles transmis par unité de temps, soit :

20
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

1
𝐹𝑠 = 𝑇𝑠 En Baud(Bd). (Equation 3. 1)

Fs : représente la vitesse de variation des paramètres des signaux.


Pour un message constitué d'une suite de bits espacés d'un temps Tb, on appelle fréquence des
bits(ou débit binaire)
Noté Fb (ou D) la quantité : 𝐹𝑏 = 1/𝑇𝑏 (bit/s). (Equation 3. 2)
Fb : représente la capacité d'un canal à transmettre un nombre de bits donné par unité de temps.
Le nombre de symbole différents s'appelle valence, notée V. la relation entre Fs et Fb est
donnée par :
𝐹𝑏 = 𝐹𝑠 𝑙𝑜𝑔2(𝑉). (Equation 3. 3)

3.6.1.2. Caractéristique d’un Canal


L'information qui transite entre un émetteur et un récepteur passe par des supports physiques
tels que fibre optique, une ligne filaire ou l'atmosphère (radiocommunication). Le canal de
transmission idéal ne doit pas altérer l'information. Cependant, les supports ne sont pas parfaits
et modifient la forme du signal. Ces modifications ont plusieurs origines.

3.6.2. Transmission par Ligne


3.6.2.1. Définition
L’émetteur est matériellement connecté à un support, tel qu’un câble, qui va transporter l’onde
émise jusqu’au récepteur. Les supports de transmission Guidés les plus utilisés sont : la ligne
bifilaire, le câble coaxial, et la fibre optique [7]. À l’exemple d’un Câble téléphonique aérien à
paires symétrique, câble téléphonique à fibres optiques, câbles informatiques à paires torsadées,
câble TV à paire coaxiale.
3.6.2.2. Câbles à paire torsadés
Dans sa forme la plus simple, le câble à paire est constitué de deux brins de cuivre entrelacés
en torsade et recouverts d'isolants. On distingue généralement deux types de paires torsadées :
les paires blindées ;
les paires non blindées.

21
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 3. 14: Ligne Bifilaire

3.6.2.3. Câble Coaxiale


Le câble coaxial (en anglais coaxial câble) a longtemps été le câblage de prédilection, pour la
simple raison qu'il est peu coûteux et facilement manipulable (poids, flexibilité, ...). Un câble
coaxial est constitué d'une partie centrale (appelée âme), c'est-à-dire un fil de cuivre, enveloppé
dans un isolant, puis d'un blindage métallique tressé et enfin d'une gaine extérieure.

Figure 3. 15: Câble coaxiale

 Les fuites par radiations sont énormément réduites.


 Le câble coaxial est utilisé pour des fréquences allant jusqu'à 1 GHz.
 Il existe deux standards d’impédance caractéristique : 50Ω et 75Ω.
Le câble coaxial est énormément utilisé en télécommunication. On a surement reconnu que
c’est un câble coaxial qui relie notre antenne parabolique à notre démo TV.
3.6.2.4. La Fibre Optique
Une Fibre Optique(F.O) est constituée d'un cylindre de verre très mince (2à100um) appelé
cœur, entouré d'une gaine également de verre appelée gaine optique. Le tout est entouré d'une
gaine extérieure de protection et d'un renfort de rigidification.

22
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Le câblage optique est particulièrement adapté à la liaison de longue distance et possédant de


nombreux avantages :

Figure 3. 16: La Fibre Optique

3.6.3. Transmission par Ondes Rayonnés


Les ondes électromagnétiques rayonnées par une antenne se propagent dans l'atmosphère qui
constitue un deuxième vecteur important dans la transmission de l'information.

3.6.3.1. L’atmosphère
C'est un milieu que l'on divise habituellement en quatre zones :
La troposphère (altitude inférieur à 10 km), seule couche en contact avec le sol, elle
joue un rôle important dans la propagation car elle est caractérisée pour la présence de nuages
de vents, et par une température variable avec l'altitude. Elle influence ainsi fortement le trajet
des ondes électromagnétiques.
La stratosphère (altitude comprise entre 10 et 40 km) avec des propriétés physiques
relativement stables, intervient peu dans la propagation.
L'ionosphère (altitude comprise entre 40 et 500km), possède une structure complexe
des couches plus ou moins fortement ionisées (c'est-à-dire ayant une densité d'électrons libres
importante). Elle va jouer un rôle très important sur la propagation des ondes.
L'exosphère (au-delà de 500km d'altitude) n'a pas beaucoup d'influence sur la
propagation. On y rencontre notamment la ceinture des satellites artificielles à 36.000km
d'altitude par rapport à l'équateur.

23
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

3.6.3.2. Modes de propagation en fonction de la Fréquence


 Entre 100khz et 3Mhz : la propagation se fait par onde de sol, c'est le cas des grandes
ondes
 Entre 3Mhz et 30 Mhz : la propagation se fait sur l'ionosphère mais l'onde du sol et
l'onde directe existent aussi. La propagation dépend de beaucoup de facteurs. C'est le domaine
des ondes courtes, le terrain de jeu favori des radioamateurs. C'est dans cette bande que sera
diffusé la DRM (Digital Radio Mondial, la radio numérique du futur à couverture mondiale).
 Entre 30Mhz et 3Ghz : la propagation se fait par onde directe mais aussi par réflexion
sur le sol (trajets multiples). C'est le cas de la télévision terrestre, du téléphone mobile.
 Entre 3 GHz et 30 GHz : la propagation se fait par onde directe, il n’y a pas de réflexion
sur le sol car les antennes sont très directives. C'est le cas des Faisceaux Hertziens et la
télévision par satellite.

Tableau 3. 1:Comparatif des supports de transmission

Type de Distance Facilité Immunité au Ordre du


câble d’installation bruit débit
Paire Faible (1 km) Très grande Faible 10
torsadée Mégabits/s
Câble Moyenne (10 km) Grande Moyenne 100
Coaxial Mégabits/s
Fibre Très grande () Très grande Excellente 500
optique Mégabits/s
FH Très grande (50 Grande Moyenne 155
km) Mégabits/s

Nous avons défini dans ce chapitre les grandes lignes de transmissions et développé la
transmission. Passons maintenant sur Les liaisons de Transmission par Faisceaux Hertzienne
objet de notre travail.

24
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 4 : Liaison de Transmission par Faisceaux Hertzienne

Dès ses débuts, la technique de télécommunication ou le système de communication à utiliser


des fils métalliques pour guider les signaux porteurs d'informations, puis elle s'est affichée de
cette liaison matérielle entre Emetteur et Récepteur pour faire en usage direct du rayonnement
omnidirectionnel (radiodiffusion) ou plus ou moins étroitement dirigé(faisceau) des ondes
électromagnétiques, on désigne par ligne sur le milieu matériel fini de transmission.
 Deux fils métalliques mis en parallèle : ligne aérienne
 Deux fils métalliques isolés et toronnés : paires symétriques
 Deux conducteurs concentriques : paires coaxiales
 Un tube métallique : guide d'onde
 Un guide d'onde fil formé diélectrique translucide : câble à fibre optique
On donne le nom de câble à une unité constructive comportant un ou plusieurs lignes et
protégées contre les influences physiques, chimiques ou électromagnétiques extérieurs (dans
l'air, dans l'eau ou dans la terre).
Dans ce chapitre, nous présentons le système de transmission par faisceaux hertziens.

4.1. Definition
Les systèmes radio sont des supports de transmission qui utilisent la propagation des ondes
radio électriques pour véhiculer les informations d'un point à un autre, on les appelle
généralement Faisceaux Hertzien. Dont un Faisceau Hertzien est un système de transmission
numérique ou analogique, entre deux points fixes par ondes électromagnétique de l'espace [8].
Un Faisceau Hertzien est aussi un système de transmission des signaux, aujourd'hui
principalement numérique monodirectionnelle ou bilatérale et généralement permanente, entre
deux sites géographiques fixes. Le terme Hertzien indique que la transmission fait appel aux
ondes radioélectriques et plus particulièrement aux hyperfréquences comprises entre 2 et 40
GHz. (Gamme des micros ondes), focalisées et concentrées grâce à des antennes directrices.

4.2. Structure de FH (Faisceaux Hertzien)


Une liaison hertzienne comprend deux antennes, un émetteur et un récepteur reliés aux antennes
par des guides d’ondes [9].
Les Faisceaux Hertziens utilisent la modulation de fréquence. En plus de l’émetteur et du
récepteur une liaison comprend donc un modulateur et un démodulateur.

25
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Les Faisceaux Hertziens emploient des antennes très directives et ne doivent pas être occultés
par un quelconque obstacle car les hyperfréquences ne se propagent correctement qu’en
visibilité directe.

Figure 4. 1: Principe d'une Liaison Hertzienne entre l'émetteur et le récepteur

La distance maximale entre deux antennes successives est d’environ 50 km (faisceau hertzien
de visibilité directe). Au-delà, il est nécessaire d’introduire sur la liaison une station relais.
Celle-ci ne comporte aucun équipement de modulation puisqu’en ce point il n’est pas utile de
récupérer le signal multiplex, elle effectue simplement un travail de régénération.

Figure 4. 2: Liaison Hertzienne avec Station Relais

Les Faisceaux Hertziens à grande capacité utilisent les hyperfréquences au-delà de 2 GHz. Dans
la pratique, on parle souvent de bande SHF bien que celle-ci ne commence par définition qu’à
3 GHz.
Les ondes de fréquences élevées ont des propriétés proches de celles de la lumière, elles se
propagent en ligne droite et ne contournent pas les obstacles.

26
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 4. 3: Propagation en ligne Droite

4.3. Caractéristiques
 Domaine d’utilisation :
Un faisceau hertzien permet de transmettre des signaux d'information (téléphonie, télévision,
radio etc.) d'un point à un autre (cas d’une liaison point à point) [10].
Ce type de liaison est utilisé :
 En réseaux d’infrastructure
 Téléphonie mobile ;
 Diffusion de programme télévision ou radio.
 En réseaux de desserte
 Liaisons BTS - BSC en GSM ;
 Boucle Locale Radio (BLR).
Il est aussi utilisé sur de :
 Moyennes et grandes distances, environs 50 km en liaison directe (cas d’une
infrastructure téléphonique), avec éventuelle nécessité de station relais qui peut être
 passive (simple réflecteur) quand le relief est important ;
 active, dans ce cas le signal recueilli est remis en forme, amplifié, puis
retransmis.
 Courtes distances (liaisons "à vue directe") :
 Infrastructure GSM ;
 LS (Liaisons Spécialisées).

27
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Débit théorique : Jusqu’à 155 Mbits/s et plus.


 Bandes de fréquence : De 2 GHz à 40 GHz.
 Portée :
A débit donné, la portée se réduit lorsque la fréquence du faisceau hertzien augmente. En
général, les bandes de fréquences de 23 et 38 GHz sont utilisées pour des liaisons courtes
distances (4 ou 5 km). Les bandes de fréquences de 4 et 13 GHz permettent d'atteindre des
portées de quelques dizaines de kilomètres, voire 50 km en utilisant des antennes de grands
diamètres

4.4. Avantages et inconvenient


4.4.1. Avantages
 Installation facile et rapide ;
 Faible interférence comparée aux réseaux hertziens classiques ;
 Débits élevés ;
 Matériel flexible et évolutif.
4.4.2. Inconvénients
 Liaison sensible aux hydrométéores, notamment lors de fortes pluies;
 Exploitation sous licences, sur certaines fréquences ;
 Coûts des licences ;
 Distance/Débits.

4.5. Fonctionnement
4.5.1. En émission
Le signal multiplex est appliqué en bande de base à l’entrée d’un modulateur. Le modulateur
délivre une porteuse modulée en fréquence : c’est la fréquence intermédiaire. L’émetteur la
transpose en fréquence d’émission dans la gamme des hyperfréquences qui sont généralement
des supers hautes fréquences (SHF). L’émetteur a un rôle de transposition de fréquence et
d’amplification [9,10].
4.5.2. En réception
Le récepteur transpose le signal reçu dans la gamme des hyperfréquences en Fréquence
intermédiaire. Le démodulateur restitue ensuite la bande de base.

28
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

4.5.3. La station relais


Aux très hautes fréquences utilisées par les faisceaux hertziens, les ondes radioélectriques ne
contournent pas les obstacles terrestres. L’installation d’un relais s’impose lorsque la
propagation est masquée par un obstacle. Lorsque la distance entre deux stations terminales est
trop importante, la puissance à la réception devient trop faible. Un ou plusieurs relais sont
implantés.

Figure 4. 4: Liaison Hertzienne avec Implantation de plusieurs Relais

Le relais reçoit, amplifie et réémet l’onde hertzienne vers l’antenne suivante. Il comporte un
émetteur et un récepteur pour chaque sens de transmission. Qu’ils soient en station relais ou en
station terminale, les éléments constitutifs de l’émetteur et du récepteur sont identiques.
L’amplification au niveau des relais se fait en fréquence intermédiaire. En station relais,
l’information est reçue puis réémise par deux (02) antennes proches l’une de l’autre. Une partie
de l’onde émise est captée par l’antenne voisine. Pour éviter le brouillage du récepteur local, le
relais effectue une transposition de fréquence.

4.6. Problèmes de propagation des ondes radioélectriques


4.6.1. Les Hydrométéores
Ce sont les précipitations qui donnent l’atténuation la plus importante en liaison FH (Faisceau
Hertzien). Cette atténuation est due aux pertes par effet Joule et par la diffraction à la surface
des gouttes.
Les ondes en polarisation horizontale sont plus atténuées que les polarisations verticales, ceci
est dû à l’aplatissement des gouttes par la résistance de l’air.

29
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Atténuation par les gaz atmosphériques


Ces atténuations sont dues essentiellement à l’absorption moléculaire de l’oxygène et de la
vapeur d’eau. Elles sont représentées par des mesures relevées dans les basses couches de
l’atmosphère [11,12].
L’oxygène présente un pic d’atténuation à 60 GHz (15 dB/km).
La vapeur d’eau a plusieurs bandes d’absorption à 22 GHz (0.2 dB/km), 183 GHz (30 dB/km).
Dans le cas d’un trajet horizontal ou d’un trajet légèrement incliné proche du sol, il existe
toujours un certain taux d’affaiblissement du à l’absorption par l’oxygène et par la vapeur d’eau
et on doit tenir compte dans le calcul de l’affaiblissement de propagation total aux fréquences
supérieures à 10 GHz environ.
L'affaiblissement du long d'un trajet de longueur d (km) est donné par :
Aa = γa d (dB) (Equation 4. 1)
4.6.2. Réflexion
Lorsqu’un rayon rencontre une surface de séparation très nette entre deux indices trop
différents, il n’y a pas pénétration par réfraction mais réflexion sur la surface de séparation.
L’angle de réflexion est égal à l’angle d’incidence.
Ce phénomène a lieu lorsqu’un rayon rencontre la terre ou l’eau, mais aussi dans les cas limites
de la réfraction sur les couches atmosphériques.
Si l’angle d’incidence augmente encore, il ne peut plus y avoir pénétration : le rayon est réfléchi.
On dit alors qu’il y a réflexion totale.

Figure 4. 5: Réflexion Totale

30
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

4.6.3. La réfraction
L’établissement d’un projet de Faisceaux Hertziens nécessite la connaissance de la valeur
moyenne et des variations possibles de la courbure des rayons. Des mesures de l’indice de
réfraction ont mis en évidence que, dans une zone donnée et dans les premières couches
atmosphériques, l’indice pouvait souvent être considéré de façon très grossière comme une
fonction linéaire de l’altitude.
Par définition, la réfraction est le changement de trajectoire de l’onde émise. Dans l’atmosphère
un rayon traverse des milieux différents par leurs caractéristiques physiques. Ces
caractéristiques déterminent l’indice de réfraction du milieu « n ».
n varie au cours du temps et dans l’espace. Cette variation se fait essentiellement avec l’altitude
et les conditions météorologiques.
La réfraction obéit aux lois de Descartes et se définit comme étant le changement de direction
d’un rayon au passage d’un milieu d’indice n1 à un milieu d’indice n2.

Figure 4. 6: Loi de DECARTES

Les angles de réfraction ꝋ1 et ꝋ2 sont liés par la relation de Descartes :


𝑛1 𝑠𝑖𝑛ꝋ𝟏 = 𝑛2 𝑠𝑖𝑛 ꝋ2 (Equation 4. 2)

Si n2 est inférieur à n1, le rayon s’écarte de la normale.

31
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

4.6.4. La diffraction
Sur le plan économique, on a intérêt à ce que les antennes soient les plus bas possibles, donc
à ce que le rayon passe très près du sol. Il faut donc trouver une règle donnant le dégagement
minimum nécessaire sur un bond hertzien pour que la diffraction du rayon sur les obstacles
éventuels soit négligeable.
Par définition, la diffraction est le contournement d’un obstacle par l’onde émise. C’est un
phénomène par lequel les rayons lumineux issus d'une source ponctuelle sont déviés de leur
trajectoire rectiligne lorsqu'ils rasent les bords d'un obstacle opaque. Phénomène d'optique
affectant l'observation d'une image à travers un instrument et dû au caractère ondulatoire de la
lumière.
4.6.5. Effet Fading (Evanouissements)
Le Fading est un phénomène essentiellement perceptible lors des communications à longue
distance. Il s’explique par le fait que le chemin suivi par la transmission radio n’est pas unique
et lorsqu’une transmission ponctuelle emprunte plusieurs voies, le point de réception reçoit
non plus une émission mais plusieurs.
Lorsque deux ondes issues d'un même émetteur et ayant parcouru des trajets différents
parviennent sur une antenne de réception, les signaux électriques produits s'ajoutent. Le signal
résultant a une amplitude qui dépend de l'amplitude de chacun des signaux reçus mais aussi
du déphasage de l'un par rapport à l'autre :
 signaux en phase : le signal résultant est la somme des deux signaux ;
 signaux en opposition de phase : l'amplitude du signal résultant est égale à la
différence des deux signaux ;
 déphasage variable : l'amplitude du signal varie en fonction du déphasage.
Le déphasage dépend de la différence de trajet entre les deux ondes, due par exemple au fait
que l'une des deux a été réfléchie sur une couche haute de l'ionosphère. Mais comme la
hauteur des couches ionisées varie en fonction de l'activité solaire, l'amplitude du signal reçu
va varier avec une fréquence de l'ordre de quelques hertz : c'est le fading.
Cet effet de fading va augmenter avec les multipath car les réflexions secondaires vont bien
sur augmenter les pertes de qualité.

32
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

4.7. Caractéristiques des bandes de fréquences


Traditionnellement, on considère que les bandes de fréquences inférieures à 10 GHz environ se
prêtent bien à la transmission à longue portée dans les systèmes à grande capacité.
Il s’agit ici de systèmes comportant un grand nombre de bonds, dont la longueur est comprise
typiquement entre 40 et 50 km.
Dans de nombreuses zones climatiques, la pluie provoque, au-dessus de 10 GHz, un
affaiblissement qui compromet gravement la transmission sur un bond de grande longueur; c’est
la raison pour laquelle on a principalement, dans les bandes de fréquences élevées, des bonds
courts (longueur inférieure à 30 km, pouvant s’abaisser jusqu’à quelques kilomètres seulement).
Au-dessus de 10 GHz, on dispose d’une plus grande largeur de spectre, pouvant être mise en
œuvre à un coût moindre ; pour cette raison, on utilise en général des méthodes de modulation
qui sont moins économiques en spectre.
Les fréquences les plus élevées ont une portée plus limitée et sont susceptibles d’une plus
grande atténuation en présence des objets environnants.
D'autres facteurs comme la disponibilité de la bande, les risques d’interférences et même le coût
(qui dépend de la fréquence, de la largeur de bande et aussi du nombre de bonds) peuvent aussi
intervenir dans le processus de décision. [12]
Nous allons voir quelques bandes de fréquences ainsi que leurs propriétés sont listées
Ci-dessous :
Tableau 4. 1:Quelques bandes de Fréquences et leurs caractéristiques:

Bandes de fréquences Portée Puissance émission Diamètre des


(max) antennes (m)
2 GHz 60 km 30 dBm 1.2 – 3
4 – 11GHz 40 km 28 dBm 1.2 – 3
18 GHz 20 km 17 dBm 0.6 – 1.2
23 GHz 10 km 17 dBm 0.6 – 1.2
38 GHz 5 km 14 dBm 0.4

4.7.1. Plan de fréquences : Exemple de la bande des 7 GHz


Le support radioélectrique utilisé est commun à tout le monde. Les bandes de fréquence
représentent donc une ressource rare et leur utilisation est donc réglementée par des organismes
officiels nationaux et internationaux. Dans le cas d'un réseau composé de plusieurs bonds ou

33
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

liaisons proches géographiquement, des problèmes d'interférences peuvent apparaitre affectant


la qualité de transmission. La définition d'un bon plan d'attribution de fréquence (et de
polarisation) doit permettre de diminuer les perturbations tout en optimisant l'utilisation de la
ressource spectrale.
A titre d’exemple l’UIT recommande que la disposition préférée des canaux radioélectriques,
pour plusieurs systèmes Hertziens fixes fonctionnant dans la bande des 7 GHz, soit obtenue
comme suit :
Soit f0 la fréquence centrale de la bande de fréquences occupée (MHz) ;
fn la fréquence centrale d'un canal radioélectrique dans la moitié inférieure de cette
bande (MHz) ;
f’n la fréquence centrale d'un canal radioélectrique dans la moitié supérieure de cette
bande (MHz);
 les fréquences en MHz de chaque canal avec un espacement entre canaux de 7 MHz
s'expriment alors par les relations suivantes :
Moitié inférieure de la bande : fn = f0 – 154 + 7*n (Equation 4. 3)
Moitié supérieure de la bande : f’n = f0 + 7 + 7*n (Equation 4. 4)
Où n= 1,2,…,20

Figure 4. 7: Disposition de canaux à 7 MHZ

 Les fréquences en MHz de chaque canal avec un espacement entre canaux de 14 MHz
s'expriment alors par les relations suivantes :

34
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Moitié inférieure de la bande : fn = f0 – 157,5 + 14*n (Equation 4. 5)


Moitié supérieure de la bande : f’n = f0 + 3,5 + 14*n (Equation 4. 6)

Figure 4. 8: Disposition de canaux à 14 MHZ

Les fréquences en MHz de chaque canal avec un espacement entre canaux de 28 MHz
s'expriment alors par les relations suivantes :
Moitié inférieure de la bande : fn = f0 – 248,5 + 28*n (Equation 4. 7)
Moitié supérieure de la bande : f’n = f0 + 3,5 + 28*n (Equation 4. 8)

35
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 4. 9: Disposition des canaux à 28 MHZ

L’UIT recommande que, pour les connexions internationales entre Administrations, la valeur
de fréquence centrale soit de préférence:
f0 = 7575 MHz pour la bande de 7425 à 7725 MHz.
Cependant d’autres valeurs de fréquences centrales peuvent être utilisées dans certaines zones
géographiques après accord entre les administrations intéressées, par exemple:
f0 = 7275 MHz pour la bande 7125-7425 MHz,
f0 = 7400 MHz pour la bande 7250-7550 MHz ou bien
f0 = 7700 MHz pour la bande 7550-7850 MHz.
La disposition des canaux radioélectriques et le choix de la polarisation des antennes doivent
être convenus entre les administrations intéressées et il convient de tenir compte des canaux
extrêmes qui pourraient dépasser les limites de la bande.
 Les principales utilités du plan de fréquence
 Un plan de fréquences se détermine pour des liens FH dans la même bande de
fréquence ;
 Un grand nombre d'utilisateurs (ou de liaisons) pour une ressource rare : il est
nécessaire de planifier l'utilisation des fréquences ;
 Il consiste au choix des canaux d’émission/réception et des propriétés de chaque
liaison du réseau ;
 Le but est de minimiser les interférences et de garantir un bon fonctionnement de
l’ensemble ;

36
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 De façon générale, on essaie de réutiliser au maximum les canaux afin de se


garder un degré de liberté par la suite.
Exemples de plan de fréquences
Quelques tableaux illustratifs de la Bande de 7 GHz avec des plans à 7, 14 et 28 MHz
Tableau 4. 2:Exemple de plan de fréquences; bandes des 7 GHz / Plan à 7 MHZ

Numéro de Fréquence de la demi-bande Fréquence de la demi-bande


Canal basse fn (MHz) haute f’n (MHz)
1 7428 7589
2 7435 7596
3 7442 7603
4 7449 7610
5 7456 7617
6 7463 7624
7 7470 7631
8 7477 7638
9 7484 7645
10 7491 7652
11 7498 7659
12 7505 7666
13 7512 7673
14 7519 7680
15 7526 7687
16 7533 7684
17 7540 7701
18 7547 7708
19 7554 7715
20 7561 7722

37
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Tableau 4. 3:Exemple de plan de Fréquences: Bandes des 7 GHz / Plan à 14 MHZ

Numéro de Fréquence de la demi-bande Fréquence de la demi-bande


Canal basse fn (MHz) haute f’n (MHz)
1 7431.5 7592.5
2 7445.5 7606.5
3 7459.5 7620.5
4 7473.5 7634.5
5 7487.5 7648.5
6 7501.5 7662.5
7 7515.5 7676.5
8 7529.5 7690.5
9 7543.5 7704.5
10 7557.5 7718.5

Tableau 4. 4:Exemple de Fréquences: Bandes des 7 GHz / Plan à 28 MHZ

Numéro de Fréquence de la demi-bande Fréquence de la demi-bande


Canal basse fn (MHz) haute f’n (MHz)
1 7442 7687
2 7470 7715
3 7498 7743
4 7526 7771
5 7554 7799

4.8. Les Antennes


« Une antenne d’émission est un dispositif qui assure la transmission de l’énergie entre un
émetteur et l’espace libre où cette énergie va se propager. Réciproquement, une antenne de
réception est un dispositif qui assure la transmission de l’énergie d’une onde se propageant dans
l’espace à un appareil récepteur » [Combes]
 Rôles
Le rôle d’une antenne est de convertir l’énergie électrique d’un signal en énergie
électromagnétique transportée par une onde électromagnétique (ou inversement).

38
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 4. 10: Antennes Emettrices et Réceptrices

 Les Caractéristiques d’une antenne


 Bande de fréquence d'utilisation
La fréquence de résonance d'une antenne dépend d'abord de ses dimensions propres, mais
aussi des éléments qui lui sont ajoutés. Par rapport à la fréquence de résonance centrale de
l'antenne, on tolère un affaiblissement de 3 décibels, affaiblissement qui détermine la
fréquence minimum et la fréquence maximum d'utilisation ; la différence entre ces deux
fréquences correspond à la bande passante.
 Sa polarisation
La polarisation d’une antenne est celle de l’onde électromagnétique qu’elle rayonne.
 Son gain
Une antenne est un élément strictement passif qui n'amplifie pas le signal ! Son gain, par
définition, représente la concentration de puissance dans une direction privilégiée par
rapport à une antenne isotrope sans pertes. Le gain G d’une antenne est relatif et
représente l’ouverture de l’antenne dans le plan horizontal et vertical à -3dBi et -10dBi. Le
gain est donné par la formule :
𝑃(𝛳0,𝛷0)
G =4π (Equation 4. 9)
𝑃𝐴

G : le gain d’une antenne dans une direction(𝛳0, 𝛷0) ;


P(θ,φ) : puissance rayonnée dans une direction donnée ;
PA : la puissance que rayonnerait une antenne isotrope sans pertes.

39
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Sa directivité
La directivité D d'une antenne est le rapport entre la puissance rayonnée dans la direction
principale de rayonnement (lobe principale) et la puissance qui serait rayonnée par une
antenne Isotrope (rayonnement dans toutes les directions) consommant la même puissance
fournie par l'émetteur. Cette antenne Isotrope est fictive car il n'existe pas d'antenne qui
peut rayonner de manière uniforme dans toutes les directions. C'est pourquoi la directivité
d'une antenne réelle est toujours supérieure à 1.
𝑫 = 𝒑𝒓/𝒑𝒓𝒊 (Equation 4. 10)

pr = puissance rayonnée par l’antenne


pri = puissance rayonnée par l’antenne isotrope
 Son diagramme de rayonnement
Il définit la façon dont l'antenne rayonne dans les différentes directions ; elles sont
particulièrement importantes.
Les liaisons de transmission de Faisceaux Hertziens sont constituées par des étapes
successives. Ses étapes sont marquée par les fonctionnements, les caractéristiques des bandes
de fréquences et sur les propagations des ondes qui cause des obstacles et de voir comment
faire l’ingénierie de ce type sur le réseau mobile.
Isotrope :
Il s’agit d’une antenne théorique rayonnant son énergie uniformément dans toutes les directions
de l'espace.
Omnidirectionnelle :
Elle se caractérise par la faculté à rayonner de manière égale dans toutes les directions contenues
dans un plan.
Directive :
Ce type d’antenne concentre l'énergie qu'elle rayonne dans une direction de l'espace

4.9. Equipements de transmission utilisée


Pour mettre en place une liaison par faisceau hertzien, différents types d’équipements sont
utilisés : les équipements utilisés en Indoor et ceux utilisés en OutDoor. On parle d’équipements
utilisés en InDoor tout équipement se trouvant à l’intérieur d’un local et OutDoor tous ceux
présents à l’extérieur c’est-à-dire à l’air libre.
4.9.1. Equipement utilisés en InDoor
 IDU (InDoor Unit)

40
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

L'IDU (Indoor Unit) est l'équipement qui a pour fonction globale la modulation et la
Démodulation du signal qu'il reçoit.

Figure 4. 11: Indoor Unit (IDU)

 Rack FH
Le rack est un châssis vertical en acier constitué des trous sur lequel on fixe et installe d’autres
équipements de transmission. Il vient en pièce détachée mais ce sera au concepteur de
l’assembler afin qu’il soit tenu debout (verticalement).

Figure 4. 12: Rack FH

 TRU (Top Rack Unit)


L'Unité Supérieure De Support (T.R.U.) rattaché au rack FH et positionné soit au top du rack,
soit en dessous du rack est constitué d’un ensemble de disjoncteurs montés en série, qui
permettront de connecter tous les équipements installés sur le rack, et nécessitant de l’énergie.
Le TRU est lui-même alimenté par un courant continu en provenance du système
d’alimentation, fonctionnant sur batterie ou via un groupe électrogène.
 Système d’alimentation

41
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Les systèmes d’alimentations servent à alimenter les BTS, les antennes, le TRU dans un réseau.
Ainsi plusieurs sources d’alimentation peuvent être utilisées :
Le courant en provenance du générateur électrique, les batteries, les groupes électrogènes ou
même les panneaux solaires.

Figure 4. 13: Système d’alimentation des équipements de transmission

 Chassis MSS (Microwave Service Switch)


C’est un support dans lequel se monte un ensemble de modules utilisés en transmission. Il a
pour rôle d’interconnecter ces modules entre eux, de gérer les équipements et joue aussi le
rôle de commutation.
 Câble MIC
Le câble MIC est le support filaire de la liaison PCM (E1). Il est connecté d'une part, au BSC
et d'autre part, connecté à l'IDU et à la BTS (Base Tranceiver Station) en passant par le DDF.
Le câble MIC est formé de 48 fils conducteurs identifiés selon le plan de repérage des
couleurs et traits.
4.9.2. Equipements utilisés en OutDoor
 Tours ou pylônes
Les tours utilisées ont une structure architecturale en acier. Elles sont utilisées pour établir des
liens radios. Elles permettent la transmission des données grâce aux antennes installées sur
elle.

42
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 4. 14: Pylône portant les équipements de transmission

 ODU (OutDoor Unit)


L'ODU est l'équipement greffé derrière une antenne et qui a pour fonction d'émettre ou de
réceptionner le signal haute fréquence fournit par l'IDU. Il définit la polarisation (verticale ou
horizontale) selon la position. L'ODU de par son nom indique qu'il est placé à l'extérieur du
SHELTER (maisonnette servant d'abri pour les équipements du réseau GSM).
Il est utilisé pour la transmission de donnée à des fréquences comprises entre 7 et 38 GHz. Il
est physiquement constitué des sections suivantes :

Section d’émission
Elle permet le traitement du signal en fréquence intermédiaire (FI) reçu de l'IDU, en
respectant tout le processus de traitement du signal. Il en ressort donc le signal émission FE
que l'antenne est chargée de transmettre.
Section de réception
Le signal réception FR venant de l'antenne passe par l'ODU qui effectue l'opération inverse. Il
convertit le signal reçu en signal intermédiaire (FI) et transmet ce signal à l'IDU.
Section de contrôle
En effet les circuits de détection d'alarme sont reliés au processeur de l'ODU. Celui-ci est
donc chargé en cas de détection d'erreurs, de les envoyer à l'IDU.

43
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 4. 15: ODU Ligowave PTPX-620

 Câble IF ou câble coaxial


Il s'interface entre l'IDU et l'ODU. Il véhicule le signal de fréquence intermédiaire issu du
modem.

Ce chapitre nous a permis de définir la structure, l’organisation des liaisons hertziennes ainsi
que les équipements nécessaires à son fonctionnement.
Cependant nous allons nous intéresser à la conception proprement dite d’une liaison de
transmission par faisceaux hertziens.

44
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

TROIXIEME PARTIE : ETUDE DE


CAS DE MISE EN OEUVRE

45
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

L'étude d'une liaison hertzienne est une étape très importante dans la réalisation d'une
interconnexion. Elle apporte une vision concrète et assez détaillée de ce que donne la liaison.
Elle fait ainsi le lien entre la théorie et la réalité. Nous présenterons d’abord le processus qui
nous permettra de mettre en place notre lien FH après quoi nous passerons à la mise en place
proprement dite.

46
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 5 : Ingénierie de concept de liaison par FH

L'étude d'une Liaison Hertzienne est une étape très importante dans la réalisation d'une
interconnexion. Elle apporte une vision concrète et assez détaillée de ce que donne la liaison
faisceau hertzien, dont on entend beaucoup parler, en situation réelle d'exploitation. Il fait ainsi
le lien entre la théorie et la réalité. En effet le présent chapitre fait l’objet de l’ingénierie de
concept de liaison par FH. Ainsi, il est structuré par les points suivants : les étapes, Le Survey,
Path de Survey, le choix de fréquence, le choix de technique de modulation, le choix des
équipements et mode de configuration, le choix de support d’antenne, les dégagements de
ellipsoïde de Fresnel, calcule de la hauteur, bilan de liaison, calcul des affaiblissements,
niveaux de réception et marge, et en fin une conclusion partielle.

5.1. Les étapes de dimensionnement


Le Dimensionnement est la première étape de l’ingénierie des réseaux des Télécoms. Il
consiste à faire une étude globale sur la faisabilité du réseau pour répondre aux besoins de
l’operateur en matière de capacité et de qualité de service.il comporte 7 étapes qui sont :
Etape 1 : SURVEY

Etape 2 : PATH
SURVEY

Etape 3 : CHOIX DE LA
FREQUENCE

Etape 4 : CHOIX DU
SUPPORT D'ANTENNE
ET MODES DE
CONFIGURATION

Etape 5 : CHOIX DES


TECHNIQUES DE MODULATION

Etape 6 : CALCUL DU BILAN DE


LIAISON

Etape 7 : VALIDATION
GENERALE DES CHOIX

Figure 5. 1: Etapes de Dimensionnement

47
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

5.1.1. Le Survey
En quelques mots, le Survey consiste à faire le contrôle et la vérification des sites (probables
emplacements). En effet, il faut être attentif aux structures des bâtiments ainsi qu’à tout ce qui
peut modifier la diffusion des ondes radio.
On peut appliquer les règles ou directives générales suivantes lors d’un premier choix de trajets
possibles entre l’émetteur et le récepteur en donnant la priorité aux emplacements élevés sur le
terrain :
 Rechercher s’il existe, le long du trajet, des emplacements qui soient proches des sites
à desservir, ainsi que les routes, centrales électriques ou autres sources de courant
alternatif disponibles;
 Eviter si possible les emplacements obligeant un trajet à passer au-dessus de zones où
risquent de se produire de nombreux évanouissements par exemple trajets passant au-
dessus d’une étendue d’eau (Lac, rizière ou marécage) ainsi que des zones désertiques.
Les zones côtières chaudes et humides présentent également une grande probabilité de
propagation guidée;
 Identifier tout emplacement additionnel situé dans les environs des emplacements déjà
trouvés afin de disposer d’autres solutions possibles en matière de trajets;
 Analyser également, en chaque emplacement, les conditions de dégagement dans
d’autres directions afin de pouvoir réaliser de futures expansions du réseau telles que
des jonctions et des dérivations.
Ainsi deux cas peuvent se présenter : l’emplacement considéré est un réseau préexistant, ou
bien il n’existe pas de plan en la matière. Dans les deux cas, une étude des possibilités offertes
par les emplacements à cet égard est de nature à réduire les dépenses et le travail de conception
dans le futur.
5.1.2. Le Path Survey
Le Path Survey est l’étape qui suit le Survey. Il valide le tracé des trajets qui doit être aussi
rectiligne que possible afin de maximiser la protection contre les brouillages provenant de la
réutilisation des fréquences dans les bonds avoisinants tout en minimisant la dégradation, en
fonction de la distance, de la qualité en matière d’erreur [13].
 A l’aide d’un GPS, il est enregistré les coordonnées géographiques (latitude, longitude,
altitude) pour déterminer tous les éléments qui doivent être pris en compte pour faire le

48
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

bilan de liaison. Il s’agira d’identifier les possibles élévations (supports d'antenne sur
les toits de bâtiment, les poteaux de téléphone, les montagnes etc.) ;
 Les données d'emplacement seront traitées par un programme informatique qui analyse
les trajets radioélectriques en utilisant des données et des caractéristiques de
cartographie numériques du terrain ;
 Les longueurs totales des trajets doivent rester en deçà des longueurs maximales qui ont
été fixées au cours des étapes précédentes de la planification de réseaux ;
 A l’aide de jumelles, il est procédé à l’observation du dégagement du terrain entre les
deux extrémités, le faire si possible le long d’un axe routier.
5.1.3. Choix de la Fréquence
C’est une étape très importante dans la conception du Lien Hertzien.
Lors du choix des bandes de fréquences, le concepteur risque d’être confronté à des contraintes
qui sont les suivantes :
 Existence d’un plan de fréquences national déjà appliqué ;
 Existence de plans de fréquences utilisés dans des zones frontalières par des pays
voisins, que l’on devra peut-être consulter ;
 Existence d’une infrastructure qui sera réutilisée, par exemple des pylônes qui
définissent la longueur des bonds, laquelle devra être respectée.
Le concepteur étudiera ces problèmes et recherchera l’option qu’il devra choisir, après quoi il
lui appartiendra d’éclaircir les points suivants :
 Bandes de fréquences disponibles et aptitude de ces bandes à répondre aux besoins,
actuels et futurs, en matière de capacité de transmission sur les trajets radioélectriques ;
 Faisabilité des bandes auxquelles il accorde la préférence, en ce qui concerne
l’affaiblissement par la pluie dans le cas le plus défavorable auquel il faut s’attendre, en
fonction de la longueur des bonds.
5.1.4. Choix du support d’antennes et modes de configuration
5.1.4.1. Choix du support d’antennes
Le choix du support dépend du nombre et des types d'antennes qu’on va abriter, de la hauteur
requise pour le dégagement du trajet, des restrictions sur la hauteur au voisinage de certaines
zones comme les aéroports et de la vitesse du vent dans la région.

49
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Dégagement de l’ellipsoïde de Fresnel :


L’étude des interférences a permis à Fresnel de mettre en évidence des déphasages multiples
(ou différence de trajet multiple λ/2) de différents rayonnements contribuant à la réception
d’une onde de fréquence donnée.
Le lieu des points dénommés M est un ellipsoïde d’équation :
𝜆
AM + MB = AB + 𝒏 × ; n = 1 correspond au 1er ellipsoïde. (Equation 5. 1)
2

Figure 5. 2: Ellipsoïde de Fresnel

d : est la longueur de l’axe du chemin radio électrique ;


r : rayon du premier ellipsoïde de Fresnel en m.
Lors de la propagation des ondes Hertziennes, la plus grosse quantité d’énergie effective est
rayonnée dans le 1er ellipsoïde de Fresnel qu’il faudra préserver lors de l’établissement d’une
liaison.

Figure 5. 3: Courbure de la Terre

Si l’on assimile l’atmosphère au vide, la propagation de l’onde se fait en


ligne droite. Cette propagation sera influencée par la rotondité de la terre. Ce

50
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

qui amène à modifier les altitudes des différents points du profil vertical de la
liaison. On obtient pour des liaisons qui ne dépassent pas mille kilomètres :

𝑑2
Y ≃ Où R’ = K×R (Equation 5. 2)
8𝑹’
R’= rayon de courbure ;
K= coefficient de réfraction K = 4/3 ;
R= rayon de la terre= 6400Km.
Dans la pratique, lors du tracé du profil, la correction est effectuée par rapport au
milieu de la liaison. A une distance x d’une extrémité, l’altitude ajoutée est
donnée par :
𝒙(𝒅−𝒙)
𝒀𝒙 = (Equation 5. 3)
𝟐𝑹᾿

Pour déterminer la hauteur des antennes FH on utilise la formule H = 𝒀𝒙 + r


Où :
𝑌𝑥 = courbure de la terre ;
H = hauteur de l’antenne en mètre (m).
𝑑 .𝑑 𝜆
L’expression de r pour n = 1 est r = √𝑑1 +𝑑2 (Equation 5. 4)
1 2

En particulier, si d1 = d2 = d/2, on a r = ½√d

5.1.4.2. Modes de Configuration


Un réseau FH peut être configuré de plusieurs façons selon le choix. Il existe entre autre la
configuration sans protection et la configuration avec protection [14].
 Configuration sans protection : plus connue sous le nom de configuration 1 + 0 qui
se base sur l'usage d’un seul canal de transmission. La conséquence éventuelle de cette
configuration est la perturbation immédiate de la liaison en cas de défaillance du
matériel (panne d’équipement) ou de problèmes de propagation.
 Configuration avec protection : actuellement, il existe deux modes de protection
dites 1+1 ou N+1 largement utilisés dans le déploiement des équipements de faisceaux
hertziens.
 Le mode HSM : comme il est décrit précédemment, la diversité de fréquence et
la diversité d’espace (SD) procurent un canal de secours. Lorsque le signal d’un

51
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

canal quelconque n’est pas disponible, il peut être remplacé par le signal d'un
autre canal et à la réception, le canal actif bascule sur le canal en attente
(Standby) de façon indépendante. Après démodulation du signal radio, l’IDU
actif envoie non seulement le signal à son propre module de multiplexage mais
envoie également un signal à l’IDU de secours.
Le module de multiplexage reçoit et sélectionne la meilleure qualité de tous les
signaux puis effectue la commutation du signal en bande de base. La méthode de
transmission en FD ou SD est la même, c’est la transmission Cross Dual Fed
(double croisement). La différence est que quand c’est en SD, l’ODU du canal de
secours n’émet pas de signaux mais en reçoit uniquement ; quand c’est FD, seule
une antenne est utilisée et les deux ODU transmettent les mêmes services avec
des fréquences différentes.

Figure 5. 4: Schéma du mode de protection HSM

 Le mode HSB (Hot Standby) : c’est la protection 1+1 dite de veille active basée
sur l'usage d’un canal de transmission et d’un canal de secours. À l’émission, en
cas de défaillance de l’émetteur, on bascule automatiquement sur un deuxième
émetteur, de secours. Celui-ci est donc inactif la majeure partie du temps. En
réception, les deux récepteurs reçoivent. L’équipement choisit automatiquement
la voie par laquelle le signal est le meilleur. En cas de panne, l’un des deux
chemins reste toujours disponible, et permet le dépannage sans interruption de la
liaison. Le mode de protection HSB peut être associé aux diversités d’espace ou
de fréquence.

52
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 5. 5: Schéma du mode de protection HSB

Il y deux façon de réaliser le mode protection HSB : la première est d’ajouter un coupleur
hybride entre les deux ODU et l’antenne et on obtient la protection 1+1 en la combinant avec
la diversité de fréquence. La deuxième est d’utiliser deux antennes distinctes en mode 1+1 en
la combinant cette fois avec la diversité d’espace seulement ou bien avec la diversité d’espace
et de fréquence en même temps pour augmenter la disponibilité de la liaison

Figure 5. 6: Dispositifs de configuration 1+1 HSB

53
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 5. 7: Schéma pratique d’une liaison en mode HSB

Figure 5. 8: Schéma pratique d’une liaison en mode HBS+FD

Figure 5. 9: Schéma pratique d'une liaison en mode HSB+SD

Remarque : dans le cas de la figure 5.9, si la fréquence transmise par chaque antenne est de
type inter fréquentielle on obtient le mode HSB+SD+FD
 Configuration avec protection N+1 : il est basé sur l’usage de plusieurs canaux de
transmission et un canal de secours.

54
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 5. 10: Configuration N+1

Dans la figure 5.10, les Mn sont les canaux actifs et P est le canal de secours. Ils ont tous des
unités de modulation/démodulation, émission/réception indépendants. En cas de défaillance ou
d’indisponibilité des canaux actifs, les signaux peuvent être repris en émission par les canaux
en veille, le canal de secours est dans ce cas de type inter fréquentielle.
Remarque : ce mode protection N+1 (N<= 3, 7, 11) est le plus souvent utilisé avec la diversité
de fréquence. Les spécifications diffèrent cependant selon les équipementiers.

5.1.5. Choix des techniques de modulation


De nos jours, les faisceaux hertziens utilisent généralement des modulations numériques
comme le QPSK, PSK, FSK, QAM. Le choix de l'une ou de l'autre conditionne le choix de
l'équipement de transmission et doit répondre aux exigences du client avec une prévision des
demandes futures en capacité.
L’utilisation d’une plus grande largeur de bande (favorisée par une bande de fréquence plus
élevée) permet la transmission à des débits plus élevés.
Il importe de signaler donc que l'efficacité spectrale augmente avec le nombre d'état de la
modulation ce qui signifie une augmentation de la capacité du système.
Cependant, en augmentant la complexité de modulation, on augmente également la possibilité
d’erreurs. Conséquemment, il faudra réduire la distance de transmission.
Dans un environnement sans bruit, le débit maximal dépend uniquement de la bande passante
du signal.
Fréquence d’échantillonnage = 2*BP (Hz) (loi de Nyquist) (Equation 5. 5)
Avec BP : la bande passante.

55
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

La bande passante d’une voie de transmission est l’intervalle de fréquence sur lequel le signal
ne subit pas un affaiblissement supérieur à une certaine valeur. Généralement cette valeur est
égale à 3 dB car elle correspond à un affaiblissement de 50%.
Ainsi d’après le théorème de Shannon, la capacité peut être exprimée de la manière suivante:
C = BP*log2 (1 + S/B) (Equation 5. 6)
Avec C en bits/s ;
BP en Hz et S/B sans unité (car habituellement ce rapport n’est pas donné tel quel mais on
l’exprime en dB) ;
Le rapport S/B représente la quantité de bruit mesurée ; sa se calcule en faisant le quotient entre
la puissance du signal et la puissance du bruit.
Remarque :
 Généralement, les équipements FH utilisent les modulations QAM, l'accent serait
donc mis sur le choix du nombre d'états de la modulation.
 Nous pouvons déterminer la capacité maximale du lien en terme de MICs en
multipliant, tout simplement, la capacité d'un canal (/30) par le nombre de canaux
disponibles de la liaison.

5.1.6. Le Bilan de Liaison


Avant d’installer un système de radiocommunication ou une liaison hertzienne, il est nécessaire
d’effectuer le calcul du bilan de liaison. En effet, ce calcul permet de déterminer si le niveau de
puissance reçue par le récepteur sera suffisant pour que la liaison fonctionne correctement [15].

Figure 5. 11: Principe d'une liaison Hertzienne

56
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Dans l’établissement d’une liaison hertzienne, on tient compte des différents phénomènes qui
représentent les conditions normales de propagation des ondes. En particulier, on détermine le
bond hertzien de façon à ce que l’ellipsoïde de Fresnel ne rencontre aucun obstacle.
Le calcul du bilan de liaison est une étape significative lors du dimensionnement de systèmes
radio. Il permet de prédire la portée maximale dans un environnement donné et en partant
d’avoir une idée sur les caractéristiques des équipements à choisir.
Pour ce faire, il faut d’abord fixer un Taux d’Erreur Binaire (TEB) ou Bite Error Rate (BER)
afin de prévoir une marge et dans le cas d’un système de transmission par faisceau hertzien, ce
taux est fixé entre 10-3 et 10-6. Le choix du BER fixe certaines caractéristiques des équipements
comme le seuil de réception. Le seuil de réception traduit la capacité du récepteur à traiter le
signal affaibli après propagation.
Le bilan de liaison dépend aussi de la puissance d’émission qui correspond à la puissance du
signal que l’équipement hertzien peut délivrer, des pertes de branchement qui sont dus aux
connecteurs et aux guides d’onde occasionnant des pertes linéiques. Il est aussi lié aux gains
des antennes.
En définitive, le bilan de liaison, sommation de la puissance émise et de tous les gains et pertes
rencontrés jusqu'au récepteur, doit donc être tel que le niveau du signal reçu soit supérieur au
seuil de réception.
- L’émetteur : Il est caractérisé par sa puissance émise Pe. Ici Pe sera exprimée en
dBm ou dBW. L’ordre de grandeur va de quelques mW (0dBm) à plusieurs kW
(>30dBW) ;
- Liaison émetteur - antenne émission : elle est généralement réalisée en câble
coaxial. A plus haute fréquence, elle peut être réalisée en guide d’onde. Elle est
caractérisée par son atténuation Le, exprimée en dB. Dans les petits systèmes, où
tout est intégré (Wi-Fi, téléphone mobile, etc..) cette liaison n’existe pas (Le = 0dB) ;
- Antenne émission : Elle est caractérisée par son Gain d’antenne Ge, exprimé en
dBi ;
- Distance d : c’est la distance entre l’émetteur et le récepteur.
- Liaison antenne réception – récepteur : comme la liaison émetteur-antenne
émission, la liaison antenne réception-récepteur est caractérisée par l’atténuation Lr,
exprimée en dB ;
- Antenne réception : elle est caractérisée par son gain d’antenne Gr, exprimé en
dBi ;

57
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

- Récepteur : Le paramètre qui nous intéresse ici est Pr, puissance reçue par le
récepteur. Elle est généralement exprimée en dBm.
 Expression de la Puissance Reçue :

Figure 5. 12: Expression du Bilan de Liaison

Pour déterminer Pr, la puissance reçue par le récepteur, il suffit en partant de Pe


de retrancher toutes les sources d’atténuation du signal et d’ajouter les gains d’antenne.
On obtient ainsi :
Pr = Pe + Ge – Le + Gr – Lr – Lp (dB) (Equation 5. 7)
Avec :
- Pe : Puissance d’émission ;
- Ge : Gain de l'antenne d'émission + gain de l'amplificateur ;
- Le ; Lr : regroupe les pertes dans les circulateurs, dans le feeder ou le guide d'ondes
et dans l’antenne et le bruit thermique du récepteur ;

- Gr: Gain de l'antenne de réception + gain de l'amplificateur ;

- Lp : Affaiblissement total incluant l'affaiblissement en espace libre et les autres


atténuations dues aux conditions climatiques et atmosphériques.

Lp = A0 + A (Equation 5. 8)

5.1.6.1. Calcul des atténuations


 Atténuations en Espace libre
Espace libre signifie aucun obstacle entre l’Emetteur et le Récepteur (terrain plat, pas de relief,
pas de végétation).
Avec une liaison point à point, il est préférable de calculer l'atténuation en espace libre entre
antennes isotropes, appelé aussi affaiblissement d'espace libre (symboles Ao), de la manière
suivante:
(𝟒𝝅𝒅)
𝑨𝟎 = 𝟐𝟎 𝒍𝒐𝒈[ ] (Equation 5. 9)
𝝀

Où Ao est l’affaiblissement d’espace libre exprimé en dB ;

58
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

d est la distance et λ la longueur d’onde.


d et λ sont exprimées en la même unité.
L'équation 5.9 peut encore s'écrire en utilisant la fréquence au lieu de la longueur d'onde.
Ao = 32.5 + 20 log F + 20 log d (Equation 5. 10)
Avec F en MHz et d en km.
F peut aussi être exprimé en GHz, on aura :
Ao = 92.45 + 20 log F + 20 log d (Equation 5. 11)

5.1.7. Niveau de réception et marge


Les critères de performance d'une liaison définissent les pourcentages de temps alloués au cours
desquels le signal doit être reçu avec une qualité et une disponibilité. Etant donné les conditions
fluctuantes de propagation qui peuvent dégrader voire interrompre occasionnellement la liaison,
on définit en réception les marges de fonctionnement permettant de remplir ces critères
suffisantes :
 La marge au seuil : Pour compenser la majorité des pertes occasionnelles de puissance
(évanouissements non sélectifs) que subit le signal, la réception se fait avec une marge
appelée marge uniforme ou marge au seuil. C’est la puissance que l’on pourra perdre
par dégradation des conditions de propagation sans perdre pour autant la qualité de la
liaison ;
 La marge sélective : le signal ne subit pas qu’un affaiblissement au cours de la
propagation, il subit également des distorsions. Ceci complique encore la tâche de
réception. Pour traduire la capacité d’un équipement à traduire correctement un signal
entaché de distorsion, on introduit une marge dite sélective, qui découle de la
caractéristique de signature du récepteur. La présence d’un perturbateur (par exemple
une autre liaison émettant sur une fréquence trop proche) peut également amener une
dégradation du seuil effectif du récepteur, et réduit par conséquent ces marges.
En espace libre la marge d’un bilan de liaison permet d’accroître la portée de la liaison.
En espace réel la propagation est soumise à des multi trajets qui sont variables dans le temps et
il est nécessaire de définir une marge pour se prémunir contre les évanouissements.
On définit souvent la marge brute qui est la différence entre la puissance à l’entrée du récepteur
et la puissance de sensibilité et la marge nette qui est la marge brute modifiée par des éléments
divers tels que les interférences, les évanouissements sélectifs, etc.

59
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Au final, la marge du système est obtenue de la manière suivante:


M = Pr - Sr (Equation 5. 12)
Avec Sr désignant la sensibilité de réception.

5.1.7.1. Angle de dégagement du terrain


Si l'on a besoin d'une plus grande précision aux fins de la coordination (et si les données sont
disponibles) pour prévoir le champ dans des conditions de réception propres à des zones
particulières, on applique une correction d'angle de dégagement du terrain sur les trajets
terrestres ou sur un tronçon terrestre d'un trajet mixte.
Pour les trajets terrestres, et lorsque l'antenne de la station de réception se trouve sur une partie
terrestre d'un trajet mixte, et si une plus grande précision est requise pour la prévision du champ
pour des conditions de réception dans des zones spécifiques, par exemple de petites zones de
réception, on peut effectuer une correction en fonction de l'angle de dégagement du terrain,

θtca, donné par :


θtca = θ - θr (degrés) (Equation 5. 13)

Où θ est mesuré par rapport à la droite passant par l'antenne de la station de réception / mobile
qui se trouve juste au-dessus de tous les obstacles sur le terrain dans la direction de l'antenne de
la station d'émission sur une distance pouvant atteindre 16 km mais n'allant pas au-delà de
l'antenne de la station d'émission. θ est mesuré par rapport à l'horizontale au niveau de l'antenne
de la station de réception et a une valeur positive si la droite de dégagement se trouve au-dessus
de l'horizontale.

60
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 5. 13: Angle de dégagement du terrain (plan GE 2006 de l'UIT)

L'angle de référence θr est donné par :


θr = arctg [(h1s - h2s) / 1000*d] (degrés) (Equation 5. 14)

Où h1s et h2s sont respectivement les hauteurs au-dessus du niveau de la mer de l'antenne de la
station d'émission et de l'antenne de la station de réception.

L’ingénierie de concept de liaison hertzien est composée par les procédures d’installation ci-
dessus successives. Ses étapes ont été très importants plus précisément les étapes de
dimensionnent et le bilan des liaisons, pour le but de mieux faire la mise en œuvre de nos sites
radio.

61
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Chapitre 6 : Mise En Œuvre

6.1. Introduction
L'étude d'une liaison hertzienne est une étape très importante dans la réalisation d'une
interconnexion. Elle apporte une vision concrète et assez détaillée de ce que donne la liaison
faisceau hertzien, dont on entend beaucoup parler, en situation réelle d'exploitation. Il fait
ainsi le lien entre la théorie et la réalité. La mise en service de la liaison hertzienne intervient
une fois le câblage des équipements terminé ; c'est-à-dire IDU installé et alimenté, ODU et
antenne installés, liaison entre IDU et ODU effectuée, fréquences d'émission et de réception
correctement configurées.

6.2. Le Survey
Nous allons réaliser une liaison entre l’Institut Supérieur d’Informatique (ISI) Avenue Cheikh
Anta Diop et l’Institut Supérieur d’Informatique(ISI) de Keur Massar La distance entre ces
deux sites est de : 22,5 km.

Figure 6. 1: Mesure de Distances de Deux Sites

 Position géographique

62
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Tableau 6. 1:Position Géographique de deux sites

Nom-Site Latitude Longitude


ISI DAKAR
Avenue cheikh
Anta Diop 14.686159° -17.454952°
ISI de Keur
Massar 14.778637° -17.288291°

6.3. Choix de fréquence et Puissance d’émission


Tableau 6. 2:Choix de Bande de fréquence

Bande (GHz) Débit Modulation Puissance Particularité


(Mbit/s)
2.1 – 2.3 2 / 8 / 34 MDP4 250 Mw Réseaux Local
3.8 – 4.2 2 x 34 MDP8 0.5 - 1W
5.9 – 7.1 140 MAQ16 0.4W
7.4 – 7.7 2 / 8 / 34 MDP4 0.1 - 0.4W
8 – 8.5 2 x 34 MDP8 0.5 – 1 W
10.7 – 11.7 140 MDP8 10W Long distance
12.75 - 13.25 34 MDP4 10 à 160 MW Vidéo
15.3 2/8 Fréquence 10 à 100 MW Courte distance

Ce tableaux montre bien les différentes bandes existantes en GHz, leurs Débits, Modulation
ensuite la puissance pour chaque bandes ainsi que leurs particularités
Sur ce, vue que notre bande est comprise entre [5.9-7.1] GHZ on aura une puissance d’émission
de 0,4W, donc Pe =400mw
𝐵𝑃 25
𝐹𝑚𝑖𝑛 = 𝐹- = 7000 - = 6987,5MHz (Equation 6. 1)
2 2

𝐵𝑃 25
𝐹𝑚𝑎𝑥 = 𝐹 + = 7000 + = 7012,5MHz (Equation 6. 2)
2 2

D’où :
BP = [𝐹𝑚𝑎𝑥 − 𝐹𝑚𝑖𝑛 ] = 7012,5-6987,5=25MHz (Equation 6. 3)

63
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Pour tenir compte d’un obstacle de hauteur ho par rapport au niveau de la terre, il suffit de
s’assurer qu’il ne perce pas le premier l’ellipsoïde de Fresnel. Soit x0 la fraction de la hauteur
de l’obstacle qui pénètre l’ellipsoïde. On écrit :
h = max (h1, h2) + x0 (Equation 6. 4)
Si par contre, h ainsi pris est trop grand, on peut utiliser un ou plusieurs réflecteurs passifs pour
contourner l’obstacle.

6.4. Choix des équipements et type de configuration


6.4.1. Choix des équipements
Les systèmes de transmission par faisceau hertzien, permettent de transporter des données de
plusieurs types (voix, images, données), de capacités importantes et ce sur plusieurs dizaines
de kilomètres via l’interface aérienne. Pour la mise en place d’une liaison hertzienne, il faut
d’abord disposer d’équipements adéquats à chaque extrémité du lien. Sur chacun des sites est
installé un dispositif comprenant un RTN aussi appelé IDU (Indoor Unit), une antenne, un
modem Radio ou ODU (Outdoor Unit) qui assure la conversion du signal analogique en
signal radio, un pylône de fixation capable de supporter l’antenne et le modem Radio, un
guide d’onde appelé IF Câble et un coupleur hybride au besoin (cas de protection 1+1).

Figure 6. 2: Dispositifs d’installation


Généralement, le choix des équipements est guidé par la capacité et la portée. Par ailleurs, il
sera nécessaire de réaliser les actions suivantes :

 Choix du matériel à installer (antennes, modems, câbles, ODU et IDU…etc.) ;


 Etude du bilan de liaison à partir des caractéristiques techniques des équipements ;
 Préconisation de solutions pour :

64
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

- Les hauteurs optimales des antennes ;


- Le pointage des antennes (directivité, polarisation).

La maîtrise du chemin emprunté par le signal est importante, car elle permet de repérer les
différents obstacles à savoir les immeubles, les arbres, etc. pouvant empêcher d’avoir une
visibilité directe ; ce qui est une condition nécessaire dans le cas d’une liaison par faisceau
hertzien.

6.4.1.1. Procédure d’installation des équipements


L’installation se fait à deux niveaux. Il s’agit d’abord de mettre en place les équipements au
sol (IDU) et ensuite de les relier avec l’équipement aérien (Antenne, ODU, Coupleur) via un
guide d’onde dit IF câble.

 Installation des équipements au sol


Les installations au sol consistent à mettre en place l’IDU dans le rack du shelter, le connecter
à l’antenne déjà installée via le câble IF, à mettre en place les équipements de protection, à
l’alimenter en énergie et à en faire la configuration d’après installation.

Figure 6. 3: Vue d’un cabinet après installation de l’IDU

Installation des équipements aériens

La figure suivante montre bien la procédure d’installation à suivre.

65
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Début
Changer la
Non
polarisation de
l’antenne

S’assurer que la
polarisation du
planning réseau
est verticale

Oui
Installer l’antenne

Deux ODU à installer


sur la même antenne
? Non

Oui Installer DU
directement sur
Installer un coupleur
l’antenne
Hybride sur l’antenne

Installer l’ODU sur


le coupleur hybride

Installer les guides


d’onde et câbles de
l’antenne

Fin

Figure 6. 4: Procédure d’installation des équipements aériens

66
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 5: Pylône après installation des équipements aériens

6.4.2. Type de configuration


Nous avons établi une liaison avec protection entre nos deux sites : plus connue sous le nom de
configuration 1 + 1 qui se base sur l’usage d’un canal de transmission et d’un canal de secours.
 Calcule des hauteurs des antennes
Pour pouvoir calculer les hauteurs des antennes, On applique les règles de dégagement pour
calculer la hauteur des antennes au-dessus du sol nécessaire pour établir un bond hertzien. La
distance entre les deux sites est d = 22.5 km, la fréquence f = 7 GHz.
En prenant k = 4/5 pour valeur minimale, le dégagement du rayon direct exige :

67
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

𝒅 𝒅²
= √𝟐𝑹𝒐𝒉𝟏  h1 = = 12.36 m (Equation 6. 5)
𝟐 𝟖𝒌.𝑹𝒐

Le premier ellipsoïde de Fresnel doit être dégagé pour un rayon terrestre égal aux 4/3 du rayon
réel. Ro exige l’équation :
𝑑 8𝑅𝑜 1 3𝑑² 1
2
=√ 3
(ℎ2 − 2 √𝜆𝑑)  ℎ2 = 32𝑅𝑜 + 2 √𝜆𝑑 (Equation 6. 6)

3d² 1 𝑐. 𝑑
ℎ2 = + √
32Ro 2 𝑓

Où c : la vitesse de la lumière dans le vide et f la fréquence.


3×506.5 1 3.108 ×22.5
AN : ℎ2 = 32×6400 + √ = 0.498 ∗ 100 𝑚
2 7.109

h2 = 49.8 m
On prend h = max (h1, h2)

6.5. Bilan de Liaison


6.5.1. Pertes dans le Câble
 Le câble radio doit être le plus court possible ;
 Linéaire en dB (2m = double perte), typiquement 0,1dB/m à 1dB/m ;
 Dépend de la fréquence (bande passante du câble)

6.5.2. Affaiblissement en espace libre


 Seuil de réception
C’est le taux d'erreur binaire donné (TEB=10-3 ou 10-6), il traduit la capacité
Pour le récepteur à traiter le signal affaibli après propagation (vis-à-vis du bruit thermique).
Dépendant de la bande de fréquence, du débit et du type démodulation, ils sont généralement
compris entre -70 et -95dBm.
 Gain de l’antenne
Pour définir le gain d’une antenne, nous avons besoin d’une antenne de référence :
L’antenne isotrope. On appelle antenne isotrope, une antenne hypothétique, Ponctuelle, qui
rayonnerait son énergie dans toutes les directions avec la même intensité.
6.5.3. Calcul de liaison
Le bilan des liaisons nous permettra d’étudier la faisabilité de la liaison FH Puissance
d’émission

68
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Pr = Pe + Ge – Le +Gr – Lr – 𝐴0 (Equation 6. 7)
Or :
Pe = 26,02 dBm, qui correspond à la puissance émise
Ge = Gr = 2 dBi, les gains d’antenne en émission et en réception
Le = Lr = 0,5 dB, pertes des guides d’ondes en émission et réception
𝐴0 = 32,5 + 20log F + 20log d ;
Avec F = 7000MHz et d = 22.5 km ;
AN 𝑨𝟎 = 32.5 + 20 log 7000 + 20log 22.5
𝑨𝟎 = 136,44 dB, affaiblissement en espace libre.
Donc, 𝐴𝑁 : 𝑃𝑟 = 26,2 + 2 − 0,5 + 2 − 0,5 − 136,44
𝑃𝑟 = −107,24 𝑑𝑏𝑚
D’après les calculs ci-dessus, nous avons Pr ≥ Ps +marge est vérifiée alors Notre puissance
reçue est acceptable car la liaison va fonctionner correctement.
Ainsi, nous allons essayer de faire un bilan financière de ce projet.

6.6. Evaluation Financière


D'après les recherches effectuées auprès des ingénieurs de télécoms et des informations reçues
sur alibaba [19] et cdiscount [20], nous sommes arrivés à donner le coût estimatif de certains
équipements de la liaison proposée.

Tableau 6. 3: Evaluation financière

DESIGNATION QUANTITE PRIX UNITAIRE EN $ TOTAL EN CFA


Antenne 2 $999 1 126 872 CFA
micro-ondes Radio IDU et ODU
Équipement Huawei OptiX
RTN 950A 2 $100 112 800 CFA

IF CABLE 2 $10 11 280 CFA


EQUIPEMENT MULTIPLEX 2 $230 259 440 CFA
ALIMENTATION EN
ENERGIE 2 $13 000 14 664 000 CFA
FRAIS D'INSTALATION 1 $1 000 564 000 CFA
IMPREVUE 1 $1 773 999 972 CFA
COUT GLOBAL 17 738 364 CFA

69
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

6.7. Différents Outils de Simulations Radio et couverture


Ainsi, pour faire la configuration de notre liaison il est priori d’utiliser un outil qui peuvent être
utilisés pour simuler les liaisons radio et la couverture.
Parmi ces outils il y’a:
 Radio Works
Radio WORKS est un outil permettant de calculer divers articles liés aux ondes radio et à la
propagation d'onde radio. Obtenez l'information détaillée à environ une fréquence près, telle
que la longueur d'onde d'espace libre, les longueurs appropriées d'antenne pour des rapports
communs de longueur d'onde, la classification de bande, les méthodes de propagation, les
configurations communes d'émetteur, etc. Radio WORKS est un programme dédié aux
systèmes d'exploitations Windows [17].
 Logiciel Radio Mobile En ligne
Radio Mobile en ligne est un outil de prédiction de la propagation des ondes hertziennes dédié
à la communauté radioamateur. Un modèle mathématique et les informations numérisées du
terrain sont utilisés pour simuler la transmission des ondes entre deux sites fixes (Liaison radio)
ou entre un site fixe et un mobile (Couverture radio) [18].
 Logiciel Radio Mobile Bureaux …etc.
 Différence entre le gratuiciel et la version en ligne
Le gratuiciel Radio Mobile est une application autonome exécutée sur un ordinateur
ayant Windows.
 C'est un outil puissant mais difficile à maîtriser ;
 Une grande quantité de données doivent être téléchargées depuis Internet afin de
construire les bases de données d'altitude de de couvert requises par le modèle.
 Le programme peut s'avérer très lent lors des calculs de couverture en haute
résolution selon la puissance de l'ordinateur.
La version en ligne a aussi ses limitations:
 elle dépend d'une connexion Internet et est limitée aux bandes de
radioamateur ;
 Délimitations des fréquences pour les comptes Amateur.
Cependant la version en ligne a aussi ses bons côtés:

70
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Elle s'exécute dans le navigateur Internet et sur toutes les plates-formes, telles
Windows, Linux, Mac, IPad et les appareils mobiles ;
 Les paramètres d'entrée ont été simplifiés au minimum ;
 Le positionnement a été simplifié et amélioré grâce à l'interface pour
applications de GoogleMap …etc.
 Il n'est plus nécessaire de télécharger de larges quantités de données et d'en
trouver la source pour votre secteur [18].
Par ailleurs, nous avons vu que chaque outil de simulation radio à ces avantages ainsi que ces
limites. Toutes fois on a jugé nécessaire d’utiliser le logiciel Radio mobile installé sur bureaux
de Windows 10.

6.7.1. Logiciel Radio Mobile


Le logiciel Radio Mobile est la propriété intellectuelle de Roger Coudé VE2DBE. Radio Mobile
est voué à la prédiction des performances des systèmes radio (WLAN et WMAN) en plein air
(outdoor) et le calcul du bilan de liaison pour une large bande de fréquence (2 MHz- 20 GHz).
Ce logiciel est un outil utilisé pour prédire les performances d’un système radio. Il utilise des
données topographiques numérisées pour extraire les altitudes le long des profils terrestres
reliant les stations émettrices et réceptrices. Ces données s’ajoutent aux paramètres
environnementaux et techniques du système pour alimenter les routines du modèle de
propagation radio Modèle de terrain irrégulier.

6.7.1.1. Installation du logiciel


Les paramètres d’installation de Radio Mobile ont connu plusieurs améliorations.
D’abord l’installation se faite par regroupement de plusieurs fichiers après l’installation du
fichier .exe qui se met en jeu.
6.7.1.2. Mode fichiers
Les étapes suivantes mettent en œuvre de mode d’installation:
Etape 1 : Espace disque
 Nous allons réserver un espace disque pour Radio Mobile, l’utilisation de cette
installation a besoin de plus de 305 Mbits ;
Etape 2 : Environnement requis Pour les dernières versions de Windows ou Linux-Wine :
 Nous dévons Télécharger Visual Basic Runtime (Service pack 6), fichier
vbrun60sp6.exe de Microsoft.

71
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Installons-le sur votre PC avant d’entamer l’étape suivante. (le redémarrage du PC est
important).
Etape 3 : Préparation de l’installation nous allons créer un dossier nommé« Radio Mobile »par
exemple :
« C:\Radio_Mobile »
Créons un dossier ‘Download’ dans le dossier crée auparavant. Par exemple :
« C:\Radio_Mobile\Download »
Créons une structure des dossiers. Par example:
« C:\Geodata »
« C:\Geodata\srtm1 »
« C:\Geodata\srtm3 »
« C:\Geodata\GTOPO30 »
« C:\Geodata\Terraserver»
« C:\Geodata\Landsat »
« C:\Geodata\OpenStreetMap»
« C:\Geodata\Landcover»
Etape 4: Langue
Téléchargeons les fichiers suivants à partir de site Radio Mobile et les copier dans
« \Radio_Mobile\Download » :
 rmwcore.zip (ce fichier contient des langues).
 rmwupdate.zip (ce fichier contient toutes les langues).
En plus, il est peut être nécessaire d’installer les fichiers suivants :
 Fichier utm.zip qui contient le fichier « geosys.dat » pour configurer les coordonnées
définit d’un utilisateur du système. L’installation du fichier est décrite dans The
Program>Fichiers>Geosys.dat Configuration de l’installation.
Etape 5 :
Maintenant, nous allons installer tous les fichiers dans les dossiers :
 Décompressons le fichier « rmwcore.zip » dans le répertoire « C:\Radio_Mobile » (ce
qui inclut la structure de dossiers dans le fichier zip).
 Décompressons le fichier « rmwupdate.zip » dans le répertoire « C:\Radio_Mobile »
(ce qui inclut la structure de dossiers dans le fichier zip).
 Décompressons la langue de notre choix dans le dossier « C:\Radio_Mobile »

72
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

 Décompressons les autres fichiers dans le fichier « utm.zip » et le fichier « wmap.zip »


dans le répertoire « C:\Radio_Mobile ».
S’assurer qu’aucun autre cas de Rmwdlx32.dll n’existe sur notre système.
Si nous voulons mettre le programme à plus d’un endroit, nous devons mettre Rmwdlx32.dll (et
les autres dll) dans « C:\Windows\System32 ».
Etape 6 : Configurons Maplink.txt
Radio Mobile est capable d’utiliser divers sources cartographiques. Voir « Edit>Marge pictures
». Certaines de ces sources doivent être activées manuellement avant de pouvoir les utiliser. Par
la lecture et la modification du fichier « Maplink.txt » avec Bloc-notes, le programme peut
accéder aux différentes couches de carte pour usage personnel seulement. Cela peut être
configuré dans le fichier « Maplink.txt » afin de permettre l’accès à une source de la carte, nous
devons supprimer l’apostrophe avant le nom.
Etape 7 : Où stocker la configuration de Radio Mobile ?
Avec Radio Mobile certains paramètres peuvent être stockés sur deux sites : Registre Windows
Fichier RMW.ini
L’existence du fichier RMW.ini bascule de l’endroit où Radio Mobile conserve sa
configuration.
Si on choisit de stocker les paramètres de configurations de la Radio Mobile dans un fichier, de
créer un fichier vide dans le même répertoire que l’exécutable Radio Mobile est situé et le
renommer en RMW.ini.
Etape 8 :
Après l’installation, on met un raccourci sur le bureau de Radio Mobile.

6.7.1.3. Mode exécutable


Après avoir extrait le fichier télécharger, un clic sur « Radio Mobile Setup.exe » débutera le
processus d’installation par la production de Bienvenu ci-dessous :

73
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 6: Processus d’installation


Pour continuer l’installation, un clic sur le bouton « Next » nous présentera le volet de licence,
sinon nous pouvons quitter l’installateur.

Figure 6. 7: Conditions d’accès aux téléchargements d’informations

74
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

À ce point, une fenêtre d’information est présentée en ce qui concerne les conditions d’accès
pour le téléchargement des informations sur Internet.

Figure 6. 8: Le chemin du dossier d’installation


Le prochain volet de la séquence montre le chemin par défaut, « le dossier d’installation ». Ilest
recommandé que ce dossier soit utilisé par défaut.
Note : Si le répertoire d’installation est modifié, le logiciel « Radio Mobile » est initialement ouvert
avec un cadre blanc qui permet aux paramètres à ajuster.

75
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 9: Fenêtre de confirmation


Dans la fenêtre suivante, nous confirmons que nous sommes prêts à installer les fichiers dans
le dossier sélectionné. Un clic sur le bouton «Démarrer » initialise l’installation.

Figure 6.9 : Démarrage de l’installation

76
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

À la suite de la brève procédure d’installation, l’écran suivant s’affiche, où nous pouvons voir
et modifier avant de les enregistrer, permettant le téléchargement de fichiers Map_Link.txt. On
peut alors décider si nous souhaitons que Radio Mobile soit lancé sur la clôture de l’installateur.

Figure 6. 10: Fenêtre de finalisation


Le dernier écran de l’installateur, montre l’origine de cette version gratuite utilisé ici. Clôture
cet écran n’apporte rien à notre ordinateur.

Figure 6. 11: Fenêtre montrant l’origine de la version

77
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

6.7.2. Prise en main de l’utilitaire


Apres avoir installé et configuré le logiciel comme spécifié plus haut dans l’initialisation,
ouvrons l’interface d’accueil du logiciel qui ressemble à la figure suivante :
 Création d’un fond d’écran
Avant de commencer le calcul de la couverture radio, il est nécessaire de construire la carte sur
laquelle on va placer les différentes stations du réseau. Il est important de disposer des données
d’altitude de la zone dont on cherche à créer la carte. Pour cela, sélectionnons dans le menu
Fichier/Propriétés de la carte

Figure 6. 12: Insertion d’une carte


Dans cette fenêtre, sélectionnons le centre de la carte selon différents modes :
 Soit en entrant directement la latitude et la longitude ;
 Soit en le sélectionnant directement sur une mappemonde ;
 Soit en choisissant parmi une des 1275 villes listées.
On sélectionne parmi la liste de villes proposées Dakar (Par exemple !), elle sera placée au
centre de l’image.
La largeur de la zone affichée dépend de la hauteur du point d’observation. En cliquant sur
Extraire,

78
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Le logiciel produit l’image suivante :

Figure 6. 13: Image topographique de ISI Avenue Cheickh Anta Diop et ISI Keur massar
Ainsi, le logiciel propose de récupérer à partir de différentes sources des informations de
Type:
 Carte routière ;
 Photo aérienne ;
 Photo satellite.
Cela va nous permettre de créer de nouvelles images qui vont pouvoir être couplées au modèle
du terrain. Pour cela, cliquons sur Edition/Mélange d’images. La fenêtre ci-dessous s’ouvre.

Figure 6. 14: Mélange d'images

79
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 15: Propriétés des réseaux, Paramètres

Figure 6. 16: Propriétés des réseaux, Topologie

80
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 17: Propriétés des réseaux, Participants

 Propriété de station
Il faut maintenant entrer les coordonnées des stations du réseau. On va créer ici un réseau à 3
antennes. Si on ne connaît pas les coordonnées des stations, on peut les positionner directement
sur la carte. Pour cela, cliquons à l’endroit où nous voulons placer la station. Un curseur et une
grille d’altitude affichant l’altitude et les coordonnées du lieu sélectionné apparaissent.
Cliquez ensuite dans le menu Fichier/Propriétés des stations pour entrer le nom de la station 1
et lui entrer les coordonnées. Dans notre cas, cliquons sur Placer la station à la position du
curseur. Enfin, cliquez sur OK.

81
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Figure 6. 18: Bilan de liaison radio entre les 2 stations


Sur la fenêtre précédente apparaît le profil du relief le long de la liaison, ainsi que la liaison
directe entre les 2 antennes avec les 3 premiers ellipsoïdes de Fresnel. Dans l’exemple ci-dessus,
la liaison ne se fait pas en visibilité directe car le premier ellipsoïde n’est pas entièrement
dégagé. Sous le profil apparaît les caractéristiques des 2 stations. Au-dessus apparaissent les
données du bilan de liaison. On y trouve les résultats suivants :
 La distance entre les antennes
 L’azimut et l’élévation de la liaison
 Le dégagement ou l’obstruction de la liaison
 Les pertes totales de propagation dues au pathloss, aux reliefs obstruant la liaison, …
 Le champ électrique
 La puissance reçue absolue et relative par rapport à la sensibilité du récepteur.
Le gratuiciel Radio Mobile est une solution intéressante de dimensionnement d’un réseau d’un
site, sa caractéristique est de pouvoir simuler les liaisons radio en offrant toutes les propriétés
possible pour bien planifier le réseau.

82
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

Ainsi dans ce dernier chapitre, nous avons présenté la structure de la liaison proposée en
donnant toutes les règles pratiques à appliquer pour le calcul d'une liaison par Faisceau
Hertzien. Vu les résultats obtenus sur les éléments fondamentaux de calcul de liaison, nous
pouvons conclure que notre liaison est techniquement réalisable.

83
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

CONCLUSION GENERALE

84
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre travail de fin de cycle intitulé : « Etude et mise en place d’une liaison de
transmission par Faisceau Hertzien entre deux Sites, cas de ISI Avenue Cheikh Anta Diop et
de ISI Keur Massar ». Une étude a été faite sur les Liaisons Hertziens en parlant d’abord une
généralité sur la transmission de l’information et les différents supports de transmissions
existantes. Ensuite, nous avons étudié le système de transmission par faisceau hertzien dont
nous avons présenté la structure, l'organisation et voir même définir les défauts d'une liaison
de transmission par faisceau hertzien. Enfin, nous avons expliqué l'étude d'un réseau de
transmission d'information par faisceau hertzien entre deux sites dont ISI Avenue Cheikh
Anta Diop de Dakar et ISI Keur Massar. Sur ce, nous avons effectué des calculs de la liaison
et expliqué le fonctionnement de cette liaison.
L'étude d'une liaison Hertzienne est une étape très importante dans la réalisation d'une
interconnexion. Elle apporte une vision concrète et assez détaillée de ce que donne la liaison
Faisceau Hertzien. Une autre phase cruciale de cette étude est le Survey qui consiste à faire une
sortie sur le terrain pour effectuer une prise des coordonnées des structures à interconnecter et
les coordonnées des obstacles éventuels à l'aide d'un récepteur GPS.
L’étude a permis ainsi de voir les techniques de transmission hertzienne de visibilité directe
entre deux sites, nous avons pu proposer l’établissement d’algorithmes permettant d’effectuer
une bonne ingénierie dans une zone quelconque et aussi d’étudier la mise en place de la liaison
par FH entre ISI Cheickh Anta Diop et ISI keur massar.
Conscient du fait que notre travail tel que présenté, il est normal que l’on puisse entrevoir des
perspective en vue des améliorations futures, nous préconisons à cet effet, de minimiser
l’impact des phénomènes naturels afin de réduire au maximum les pertes de propagation. Nous
préconisons également une étude sur d’autres systèmes de transmission tels que ceux à base de
fibres optiques et ceux à base de satellites.

85
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

REFERENCES

86
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE

[1] : http://www.editionsellipses.fr/PDF/9782729887902_extrait.pdf ; 14/09/2017


[2] : L. Renier - Liaisons hertziennes 1 ; Bref historique des Télécommunications.
[3] : http://www.mongosukulu.com/index.php/en/contenu/informatique-et-
reseaux/telecommunications/738-les-faisceaux-hertziens; 19/09/2017
[4] : ASSANI MPOYO : Notes de cours d'introduction à la recherche scientifique, 2ème
graduat, Faculté de Droit, UNIKIN, 2006 – 2007
[5] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Modulation_du_signal; 29/09/2017
[6] : http://www.umc.edu.dz/images/UEF2.2.1.pdf; 06/10/2017
[7] : http://www.umc.edu.dz/images/UEF2.2.1.pdf
[8] : http://www.mongosukulu.com/index.php/en/contenu/informatique-et-
reseaux/telecommunications/738-les-faisceaux-hertziens; 20/11/2017
[9] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Faisceau_hertzien; 06/02/2018
[10] : G. Barué ; Télécommunications et Infrastructure ; Ellipses, 2003.
[11: http://ylescop.free.fr/mrim/cours/support_transmission; 27/03/2018
[12]: https://www.itu.int/dms_pubrec/itu-r/rec/f/R-REC-F.746-6-200205-S!!PDF-E.pdf
[13] : Claude Servin, Réseaux Télécoms, 3e Édition
[14] : J. G. REMY, et al, ‘‘Systèmes de Radiocommunications avec les Mobiles’’, Eyrolles Jan
1988 ;
[15]:http://perso.telecom-paristech.fr/~coupecho/cours/BdL-TDMA-CDMA-OFDMA
4p.ppt.pdf; 23/05/2018
[16] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Keur_Massar: koeur massar ; 09/07/2018
[17] : https://www.clubic.com/telecharger-fiche64448-radioworks.html; 12/07/2018
[18] : http://www.ve2dbe.com/rmonlineinfo.html; 12/07/2018
[19] : https://french.alibaba.com/product-detail/1-8-business-interface-voice-data-audio-fiber-
pcm-multiplexer-cheap-equipment-
60770846248.html?spm=a2700.8698675.29.18.18be24a37pw2uu&s=p ; 20/08/2018
[20] : https://www.cdiscount.com/search/10/cable+coaxial+1m.html#_his_ ; 20/08/2018

87
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

TABLE DES MATIERES


Pages
A la Mémoire De……………………………………………………………………………..I
Dédicace……………………………………….………………………………………………II
Remerciement……………………………..………………………………………………. ..III
Avant-Propos………………………………………….………………..……………………IV
Sommaire……………………………………………………………………………………..V
Glossaire…………………………………………………………..…………………………VI
Liste des figures………….………………………………………………………………...VIII
Liste des tableaux ................................................................................................................... X
Résume……………………………………………….…………………………………………………………………………………………XI
Abstract……………………………………………………………………………………..XII
Introduction Générale .............................................................................................................. 1
PREMIERE PARTIE : CADRES THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE ................. 3
Chapitre 1 : Cadre Théorique ................................................................................................. 4
1.1. Problématique...................................................................................................................... 4

1.2. Les Objectifs de Recherche ................................................................................................ 5

1.2.1. Objectif principal .............................................................................................................. 5


1.2.2. Objectif Spécifiques ......................................................................................................... 5
1.3. Hypothèses de recherches ................................................................................................... 5

1.3.1. Hypothèse principale ........................................................................................................ 5


1.4. Définition des mots clef ...................................................................................................... 5

Chapitre 2 : Cadre Méthodologique ....................................................................................... 7


2.1. Le cadre de l’étude .............................................................................................................. 7

2.1.1. Délimitation du champ d’étude ........................................................................................ 7


2.2. Les techniques de recherche ................................................................................................ 7

2.2.1. Technique de documentaire ............................................................................................. 7


2.3. Les Difficultés Rencontrées ................................................................................................ 8

DEUXIEME PARTIE : GENERALITE SUR LA TRANSMISSION ................................ 9


Chapitre 3 : Transmission de l’Information ........................................................................ 11
3.1. Introduction ....................................................................................................................... 11

88
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

3.2. Principe de Transmission de l’Information ....................................................................... 11

3.3. Types de Transmission ...................................................................................................... 11

3.4. Modes d’Exploitation ....................................................................................................... 12

3.4.1. Liaison Simplex............................................................................................................. 12


3.4.2. Liaison Semi-Duplex (Half-Duplex) ...................................................................... 12

3.4.3. Liaison Duplex (Full Duplex) ........................................................................................ 13


3.5. Modulation et Codage ....................................................................................................... 13

3. 5.1. Modulation .............................................................................................................. 13


3.5.1.1. But ................................................................................................................ 14
3.5.1.2. Systèmes de Modulation ............................................................................. 14
3.5.1.3. Multiplexage ................................................................................................ 14
3.5.2. Codage ...................................................................................................................... 17

3.6. Supports de Transmissions ................................................................................................ 20

3.6.1. Canal de Transmission ............................................................................................. 20


3.6.1.1. Définition .................................................................................................... 20
3.6.1.2. Caractéristique d’un Canal ........................................................................... 21
3.6.2. Transmission par Ligne ............................................................................................ 21
3.6.2.1. Définition ..................................................................................................... 21
3.6.2.2. Câbles à paire torsadés ................................................................................ 21
3.6.2.3. Câble Coaxiale ............................................................................................ 22
3.6.2.4. La Fibre Optique ......................................................................................... 22
3.6.3. Transmission par Ondes Rayonnés .......................................................................... 23
3.6.3.1. L’atmosphère ............................................................................................... 23
3.6.3.2. Modes de propagation en fonction de la Fréquence .................................. 24
Chapitre 4 : Liaison de Transmission par Faisceaux Hertzienne ...................................... 25
4.1. Définition .......................................................................................................................... 25

4.2. Structure de FH (Faisceaux Hertzien) ............................................................................... 25

4.3. Caractéristiques ................................................................................................................. 27

4.4. Avantages et inconvénients ............................................................................................... 28

4.4.1. Avantages ................................................................................................................ 28


4.4.2. Inconvénients .......................................................................................................... 28

89
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

4.5. Fonctionnement ................................................................................................................. 28

4.5.1. En émission .............................................................................................................. 28


4.5.2. En réception............................................................................................................. 28
4.5.3. La station relais ........................................................................................................ 29
4.6. Problèmes de propagation des ondes radioélectriques ...................................................... 29

4.6.1. Les Hydrométéores .................................................................................................. 29


4.6.2. Réflexion .................................................................................................................. 30
4.6.3. La réfraction ............................................................................................................. 31
4.6.4. La diffraction ........................................................................................................... 32
4.6.5. Effet Fading (Evanouissements) .............................................................................. 32
4.7. Caractéristiques des bandes de fréquences ....................................................................... 33

4.7.1. Plan de fréquences : Exemple de la bande des 7 GHz ............................................. 33


4.8. Les Antennes ..................................................................................................................... 38

4.9. Equipements de transmission utilisée ............................................................................... 40

4.9.1. Equipement utilisés en InDoor ................................................................................ 40


4.9.2. Equipements utilisés en OutDoor ............................................................................. 42
TROIXIEME PARTIE : ETUDE DE CAS DE MISE EN OEUVRE ............................... 45
Chapitre 5 : Ingénierie de concept de liaison par FH ........................................................ 47

5.1. Les étapes de dimensionnement ....................................................................................... 47

5.1.1. Le Survey ................................................................................................................ 48


5.1.2. Le Path Survey ........................................................................................................ 48
5.1.3. Choix de la Fréquence ............................................................................................. 49
5.1.4. Choix du support d’antennes et modes de configuration ........................................ 49
5.1.4.1. Choix du support d’antennes ........................................................................ 49
5.1.4.2. Modes de Configuration ............................................................................... 51
5.1.5. Choix des techniques de modulation ....................................................................... 55
5.1.6. Le Bilan de Liaison .................................................................................................. 56
5.1.6.1. Calcul des atténuations ................................................................................. 58
5.1.7. Niveau de réception et marge .................................................................................. 59
5.1.7.1. Angle de dégagement du terrain ................................................................... 60
Chapitre 6 : Mise En Œuvre ................................................................................................. 62
6.1. Introduction ....................................................................................................................... 62

90
Étude et mise en place d’une liaison de transmission par FH |2017-2018

6.2. Le Survey .......................................................................................................................... 62

6.3. Choix de fréquence et Puissance d’émission .................................................................... 63

6.4. Choix des équipements et type de configuration .............................................................. 64

6.4.1. Choix des équipements.............................................................................................. 64


6.4.1.1. Procédure d’installation des équipements ...................................................... 65
6.4.2. Type de configuration ............................................................................................... 67
6.5. Bilan de Liaison ................................................................................................................ 68

6.5.1. Pertes dans le Câble.................................................................................................. 68


6.5.2. Affaiblissement en espace libre ................................................................................ 68
6.5.3. Calcul de liaison ....................................................................................................... 68
6.6. Evaluation Financière ........................................................................................................ 69

6.7. Différents Outils de Simulations Radio et couverture...................................................... 70

6.7.1. Logiciel Radio Mobile ............................................................................................. 71


6.7.1.1. Installation du logiciel .................................................................................... 71
6.7.1.2. Mode fichiers ................................................................................................. 71
6.7.1.3. Mode exécutable ............................................................................................ 73
6.7.2. Prise en main de l’utilitaire ....................................................................................... 78
CONCLUSION GENERALE ............................................................................................... 85
BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE........................................................................... 87
TABLE DES MATIERES ..................................................................................................... 88

91

Vous aimerez peut-être aussi