Vous êtes sur la page 1sur 20

11 AOÛT 2018

CINQUANTE NEUVIEME ANNEE – N°408 Bis PRIX: 2.000 Francs Dépôt légal 777

JOURNAL OFFICIEL
D E LA REPU BLIQUE GA BONA IS E

POUR LES ABONNEMENTS ET LES ANNONCES :


“DIRECTION DES PUBLICATIONS OFFICIELLES” - LIBREVILLE - B. P. 563 - TEL. : 01.76.20.00
Ceux-ci sont payables d’avance, par mandat ou virement au nom de M. le Directeur “des Publications officielles” à Libreville
Compte courant postal N° 0101 100 2534, centre de Libreville.

SOMMAIRE
_____________________
ACTES DE LA REPUBLIQUE GABONAISE
_____________________
_______________ ______________

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COUR CONSTITUTIONNELLE


____________ _________
Décision n°071/CC du 22 août 2018 relative au contrôle
de constitutionnalité de l’ordonnance fixant
Ordonnance n°00026/2018 du 11 août 2018 fixant l’organisation, la composition, la compétence et le
l’organisation, la composition, la compétence et le fonctionnement des juridictions de l’ordre
fonctionnement des juridictions de l’ordre administratif…………………………………………...15
administratif…………………………………………….1
Décision n°072/CC du 22 août 2018 relative au contrôle
de constitutionnalité de l’ordonnance portant
Ordonnance n°00027/2018 du 11 août 2018 portant modification de l'article 21 de la loi organique n°1/2014
modification de l’article 21 de la loi organique n°1/2014 du 15 juin 2015 relative à la décentralisation est
du 15 juin 2015 relative à la conforme à la Constitution………………………..…..16
décentralisation…………….………….………………15 _____________________________________________
_____________________________________________
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 1
ACTES DE LA REPUBLIQUE GABONAISE Titre I : Des dispositions communes
________________________
Article 3 : Les juridictions de l’ordre administratif sont
PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE compétentes en matière administrative, en matière de la
____________ légalité des actes réglementaires et en matière du
contentieux des élections des membres des conseils
Ordonnance n°00026/2018 du 11 août 2018 fixant départementaux et des conseils municipaux.
l’organisation, la composition, la compétence et le
fonctionnement des juridictions de l’ordre administratif Elles sont organisées, au titre de l’exercice des
compétences visées à l’alinéa ci-dessus, en assemblées,
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, en chambres ou en sections.
CHEF DE L’ETAT ;
Les textes en vigueur fixent les règles d’exercice
Vu la Constitution ; de ces compétences.
Vu la loi organique n°10/94 du 17 septembre
1994 fixant l’organisation, la composition, la Article 4 : Les juridictions de l’ordre administratif se
compétence et le fonctionnement de la Cour composent, sous réserve des spécificités de certaines
Administrative ; d’entre elles :
Vu la loi organique n°005/2002 du 27 novembre
2002 fixant l’organisation, la composition, la - du Siège ;
compétence et le fonctionnement du Conseil d’Etat ; - du Parquet ;
Vu la loi n°031/2018 du 30 juillet 2018 - du Greffe ;
autorisant le Président de la République à légiférer par - du Secrétariat du Parquet.
ordonnances pendant l'intersession parlementaire ;
Vu la loi n°7/94 du 16 septembre 1994 portant Article 5 : L'année judiciaire commence le premier
organisation de la Justice ; octobre de l’année en cours et se termine le trente
Vu la loi n°12/94 du 16 septembre 1994 portant septembre de l'année civile suivante.
Statut Particulier des Magistrats ;
Vu le décret n°0329/PR/MJGS du 28 février Les vacances judiciaires, sous réserve de la
2013 portant attributions et organisation du Ministère de permanence et de la continuité du service public,
la Justice, Garde des Sceaux, ensemble les textes commencent le premier juillet et se terminent le trente
modificatifs subséquents ; septembre de chaque année.
Vu le décret n°000380/PR du 7 avril 1986 fixant
les attributions du Premier Ministre ; Les audiences solennelles de rentrée ont lieu le
Vu le décret n°000149/PR du 03 mai 2018 premier lundi ouvrable du mois d'octobre.
portant nomination du Premier Ministre, Chef du
Gouvernement ; Article 6 : Le Président de chaque juridiction fixe au
Vu le décret n°000150/PR/PM du 04 mai 2018 début de chaque année judiciaire, après avis de
fixant la composition du Gouvernement de la l’assemblée générale, les jours et heures des audiences.
République, ensemble les textes modificatifs
subséquents ; Article 7 : Les audiences des juridictions de l’ordre
administratif sont publiques, sous réserve des exceptions
Le Conseil d’Etat consulté ; propres à certaines matières ou nécessitées par certaines
Le Conseil des Ministres entendu ; circonstances.

ORDONNE: Article 8 : Les magistrats en activité dans les


juridictions de l’ordre administratif sont nommés en
Article 1er : La présente ordonnance, prise en Conseil Supérieur de la Magistrature.
application des dispositions des articles 52 et 75 c de la
Constitution, fixe l’organisation, la composition, la Ceux nouvellement affectés au sein d’une
compétence et le fonctionnement des juridictions de juridiction sont, avant leur prise de fonctions, installés
l’ordre administratif. au cours d’une audience solennelle de la juridiction
concernée.
Article 2 : La présente ordonnance s’applique aux
juridictions de l’ordre administratif que sont : Article 9 : Il est tenu dans chaque juridiction une liste de
rang des magistrats du Siège et du Parquet.
- le Conseil d’Etat ;
- les Cours d’Appel Administratives ;
- les Tribunaux Administratifs.
2 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
A égalité de fonctions, ce rang est déterminé par Article 17 : Aux audiences solennelles ou contentieuses,
l’ancienneté appréciée à partir de la date d’installation les magistrats du Conseil d'Etat sont astreints au port du
dans la fonction. costume prévu par la réglementation en vigueur.

Article 10 : Conformément aux dispositions des textes Article 18 : Les traitements, avantages et indemnités des
en vigueur, le Conseil d’Etat reçoit la prestation de magistrats du Conseil d’Etat, ainsi que la composition
serment de l’ensemble des magistrats de l’ordre des cabinets techniques du Président du Conseil d’Etat,
administratif. du Commissaire Général à la loi, des Présidents de
Chambre et des Commissaires Généraux Adjoints à la
Article 11 : Les magistrats des juridictions de l’ordre loi sont fixés par voie réglementaire.
administratif bénéficient d’avantages divers liés aux
sujétions particulières attachées à l’exercice de leurs Article 19 : Outre les droits visés à l’article 18 ci-dessus,
fonctions. les personnels du Conseil d’Etat bénéficient de vacations
et autres avantages spécifiques alloués en contrepartie
Les traitements et avantages des personnels en des sujétions particulières résultant de l’exercice des
activité dans les juridictions de l’ordre administratif sont activités consultatives, selon les modalités fixées par
déterminés par les textes en vigueur, sans préjudice des voie réglementaire.
exceptions consacrées par ces textes.
Article 20 : Le Conseil d’Etat jouit de l’autonomie de
Article 12 : Les ressources des juridictions de l’ordre gestion financière.
administratif sont constituées des dotations budgétaires
de l’Etat et des ressources propres. Le Président du Conseil d’Etat est
administrateur des crédits et ordonnateur des dépenses
Les ressources propres sont issues notamment de du Conseil d’Etat. Il peut, à ce titre, donner une
la quote-part fixée par voie réglementaire, du produit des délégation au Commissaire Général à la loi près le
amendes recouvrées et autres frais de justice. Conseil d’Etat pour administrer les dotations budgétaires
spécifiques au Parquet Général.
Ces ressources propres sont recouvrées par une
agence comptable dont les attributions et l’organisation Article 21 : Le Conseil d’Etat adresse chaque année un
sont fixées par les textes en vigueur. rapport d’activités au Président de la République et au
Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
Article 13 : Les dispositions des textes en vigueur, non
contraires à la présente loi organique et relatives aux A cette occasion, il peut appeler l’attention des
autres aspects de l’organisation et du fonctionnement de pouvoirs publics sur les réformes d’ordre législatif ou
l’ensemble des juridictions des différents ordres, réglementaire qui lui paraissent conformes à l’intérêt
s’appliquent aux juridictions de l’ordre administratif. général.

Titre II : Du Conseil d’Etat Article 22 : Une unité des Forces de Sécurité, placée
selon le cas, sous l’autorité du Commissaire Général à la
Article 14 : Le Conseil d'Etat est la plus haute loi près le Conseil d’Etat, du Commissaire Général à la
juridiction de l’Etat en matière administrative. loi près la Cour d’Appel administrative, du Commissaire
à la loi près chaque tribunal administratif, assure la
A ce titre, il a compétence sur toute l'étendue du protection des membres et des locaux de chacune de ces
territoire national. juridictions ainsi que la sauvegarde des archives.

Article 15 : Le Conseil d'Etat a son siège à Libreville. Les modalités d’organisation et de


Ce siège est inviolable. fonctionnement de l’unité des Forces de Sécurité sont
fixées par voie réglementaire
Toutefois, celui-ci peut être transféré par voie
législative en toute autre localité, lorsque les Chapitre Ier : De l'organisation
circonstances l'exigent.
Article 23 : Le Conseil d'Etat comprend :
Article 16 : Les arrêts du Conseil d'Etat sont revêtus de
l'autorité absolue de la chose jugée. - le Siège ;
- le Parquet Général ;
Ils ne sont susceptibles d'aucun recours, si ce - le Greffe ;
n'est par la voie de la rétractation, de la révision ou de la - le Secrétariat du Parquet Général ;
rectification pour erreur matérielle, conformément aux - le Secrétariat Général ;
dispositions des textes en vigueur. - les Services et Commissions.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 3
Section 1 : Du Siège Section 5 : Du Secrétariat Général

Article 24 : Le Siège est organisé en formations Article 30 : Le Secrétariat Général assiste le Président
consultatives et contentieuses. du Conseil d'Etat dans l'administration générale de la
juridiction.
Ces formations comprennent les assemblées, les
chambres et les sections. Il est placé sous l’autorité d’un Secrétaire
Général nommé en Conseil Supérieur de la Magistrature
Article 25 : Les assemblées, les chambres et les sections parmi les Présidents de Chambre du Conseil d’Etat, les
sont créées par la présente ordonnance et, en tant que de Commissaires Généraux adjoints à la loi, les magistrats
besoin, par ordonnance du Président du Conseil d’Etat, en service à la Cour Constitutionnelle ou ceux de
après avis de l'assemblée générale. l’administration centrale du Ministère de la Justice de
grade équivalent.
Leur composition et leurs attributions sont
déterminées par la présente ordonnance et, en tant que Le Secrétaire Général est assisté d’un secrétaire
de besoin, par ordonnance du Président du Conseil général adjoint nommé dans les mêmes formes et
d’Etat. conditions que ci-dessus.

Article 26 : Les Présidents de Chambre sont nommés en Article 31 : L’organisation et le fonctionnement du


Conseil Supérieur de la Magistrature. Secrétariat Général sont fixés par décret.

Les Présidents de sections sont désignés par Section 6 : Des Services et des Commissions
ordonnance du Président du Conseil d’Etat parmi les
conseillers les plus anciens. Article 32 : Les Services et Commissions comprennent
notamment :
Section 2 : Du Parquet Général
-le Service de la Documentation et des Etudes ;
Article 27 : Le Parquet Général est organisé en un -la Commission de Suivi de l'Exécution des Décisions
service unique placé sous l’autorité d'un Commissaire Juridictionnelles.
Général à la loi.
D’autres Services et Commissions peuvent être
Le Commissaire Général à la loi est assisté de créés, en tant que de besoin, par ordonnance du
Commissaires Généraux Adjoints à la loi et de Président du Conseil d’Etat qui en fixe les attributions et
Commissaires à la loi, nommés en Conseil Supérieur de l’organisation.
la Magistrature.
Sous-section 1 : Du Service de la Documentation et des
Les principes de subordination, de l'unicité et de Etudes
l'indivisibilité du Ministère Public s'appliquent à celui du
Conseil d'Etat. Article 33 : Le Service de la Documentation et des
Etudes est chargé de rassembler les éléments
Section 3 : Du Greffe d'information utiles aux travaux du Conseil d'Etat et de
procéder aux recherches nécessaires.
Article 28 : Le Greffe du Conseil d'Etat est placé sous
l’autorité d’un Greffier en chef, assisté de Greffiers en Il assure le classement de tous les arrêts et avis
chef adjoints et de Greffiers, tous nommés par arrêté du ainsi que des conclusions du Commissaire Général à la
Ministre de la Justice. loi.

Le Greffier en chef est nommé sur proposition Article 34 : Le Service de la Documentation et des
du Président du Conseil d’Etat. Etudes tient un fichier central contenant, sous une série
unique de rubriques, d'une part, les sommaires de toutes
Section 4 : Du Secrétariat du Parquet Général les décisions rendues par le Conseil d'Etat, d'autre part,
les sommaires des décisions les plus importantes rendues
Article 29 : Le Secrétariat du Parquet Général est placé par les autres juridictions de l’ordre administratif.
sous l’autorité d’un Secrétaire en chef, assisté de
Secrétaires en chef adjoints et de Secrétaires, tous A cette fin, les responsables des juridictions de
nommés par arrêté du Ministre de la Justice. l’ordre administratif sont tenus de communiquer à ce
service les décisions présentant un intérêt particulier
Le Secrétaire en chef est nommé sur proposition dans la mise en œuvre de certaines dispositions ou de
du Commissaire Général à la loi. l’évolution de la jurisprudence.
4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Article 35 : Le Service de la Documentation et des Il est donné suite à ces demandes après
Etudes met à la disposition des juridictions, des services instruction du dossier.
relevant du Ministère de la Justice, des avocats, des
enseignants et chercheurs ou de toute personne qui en Article 42 : La Commission est présidée par un
fait la demande son fonds documentaire. Président de Chambre et comprend les membres
suivants :
Les décisions des juridictions de l’ordre
administratif peuvent faire l'objet de publication, avec ou -un Commissaire Général Adjoint à la loi ;
sans commentaire, dans des revues spécialisées ou -un magistrat de la formation contentieuse ;
recueils de jurisprudence. -un représentant du Ministère en charge du Budget ;
-l'Agent Judiciaire de l’Etat ou son représentant.
Article 36 : Le Service de la Documentation et des
Etudes établit un bulletin des arrêts rendus en toutes Elle peut être saisie de toute difficulté se
matières ainsi que des conclusions du Ministère Public rapportant à l'exécution des décisions juridictionnelles
et des tables périodiques. passées en force de chose jugée.

Il prépare le rapport annuel du Conseil d'Etat et Au sens de la présente ordonnance, on entend


effectue des études à caractère général. par difficulté d’exécution tout fait constitutif d’entrave à
l’exécution forcée d’une décision passée en force de
Article 37 : Le Service de la Documentation et des chose jugée.
Etudes intègre notamment en son sein, outre le fonds
documentaire du Conseil d’Etat, la bibliothèque et Article 43 : La difficulté d'exécution d’une décision
l’ensemble des moyens liés à l’accomplissement de sa rendue contre l’Etat, un établissement public ou une
mission. collectivité locale ne peut être portée devant la
Commission qu’à l’expiration d’un délai de quatre mois
Des locaux appropriés sont affectés au Service à compter de la notification de cette décision.
de la Documentation et des Etudes.
Les dispositions de l’alinéa ci-dessus ne
Article 38 : Le Service de la Documentation et des s’appliquent pas lorsque la Commission est saisie en
Etudes est placé sous l’autorité d’un Président de matière d’urgence, notamment de sursis à exécution.
Chambre du Conseil d'Etat désigné par ordonnance du
Président du Conseil d’Etat. Il est assisté de Conseillers. Article 44 : Les autres dispositions relatives à
l’organisation et au fonctionnement de la Commission
Le responsable du Service de la Documentation sont fixées par ordonnance du Président du Conseil
et des Etudes dispose d'un secrétariat. d’Etat.

Article 39 : Les autres dispositions relatives à Chapitre II : De la composition


l'organisation et au fonctionnement du Service de la
Documentation et des Etudes sont fixées par ordonnance Article 45 : Le Siège est composé du Président du
du Président du Conseil d’Etat. Conseil d'Etat, appelé Premier Président, de Présidents
de Chambre et de Conseillers.
Sous-Section 2 : De la Commission de Suivi de
l'Exécution des Décisions Juridictionnelles Article 46 : Le Ministère Public du Conseil d’Etat est
composé d’un Commissaire Général à la loi, de
Article 40 : La Commission de Suivi de l'Exécution des Commissaires Généraux Adjoints à la loi et de
Décisions Juridictionnelles est chargée du suivi de Commissaires à la loi.
l'exécution des décisions rendues par les juridictions de
l’ordre administratif. Article 47 : Le Président du Conseil d'Etat et le
Commissaire Général à la loi sont choisis parmi les
Article 41 : Lorsqu'une juridiction administrative a magistrats de l'ordre administratif du grade hors
prononcé l'annulation d'un acte administratif ou, dans un hiérarchie, exerçant ou ayant exercé effectivement les
litige de plein contentieux, a rejeté tout ou partie des fonctions de Président de Chambre, de Commissaire
conclusions présentées en défense par l'Etat, une Général Adjoint à la loi, de Secrétaire Général du
collectivité ou un établissement public, les autorités Conseil d'Etat, de Secrétaire Général de la Chancellerie,
intéressées ont la faculté de demander à la Commission de magistrats en service à la Cour Constitutionnelle ou
de les éclairer sur les modalités d'exécution de la d'Inspecteur Général des Services Judiciaires pendant au
décision intervenue. moins trois (3) ans.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 5
Toutefois, en cas de nécessité, le Conseil solennelle présidée par le doyen de la juridiction, en
Supérieur de la Magistrature peut choisir le Président du présence du Président de la République, des Présidents
Conseil d’Etat et le Commissaire Général à la loi parmi des Chambres du Parlement et du Ministre de la Justice
les magistrats des autres juridictions exerçant ou ayant ou de leurs représentants.
exercé les fonctions équivalentes à celles énumérées ci-
dessus. En cas d’empêchement du doyen, celui-ci est
remplacé par le Président de Chambre le plus ancien.
Article 48 : Les Présidents de Chambre et les
Commissaires Généraux Adjoints sont choisis parmi les Le Commissaire Général à la loi est installé dans
Conseillers d'Etat et les Commissaires à la loi exerçant les mêmes formes par le Président du Conseil d’Etat, ou
ou ayant exercé effectivement lesdites fonctions au à défaut, par le doyen de la juridiction.
Conseil d'Etat.
Article 54 : Avant leur entrée en fonction, les
Toutefois, en cas de nécessité, le Conseil Conseillers d'Etat recrutés au tour extérieur et les
Supérieur de la Magistrature peut choisir les Présidents Conseillers d’Etat en service extraordinaire sont astreints
de Chambre et les Commissaires Généraux Adjoints à la formalité du serment prévue par le statut des
parmi les magistrats des autres ordres de juridiction, les magistrats.
magistrats en service à la Cour Constitutionnelle, les
magistrats en service à la Chancellerie, exerçant ou Article 55 : Les magistrats nommés ou promus au
ayant exercé les fonctions équivalentes à celles Conseil d’Etat sont installés au cours d’une audience
énumérées ci-dessus. solennelle présidée par le Président du Conseil d’Etat
ou, à défaut, par le Président de Chambre le plus ancien
Article 49 : Les Conseillers et les Commissaires à la loi du Conseil d’Etat.
sont choisis parmi les magistrats hors hiérarchie des
Cours d'Appel Administratives. Article 56 : Le plus ancien des Présidents de Chambre
porte le titre de doyen du Conseil d'Etat.
Article 50 : Les Conseillers et les Commissaires à la loi
peuvent également être choisis parmi les fonctionnaires Le plus ancien des Conseillers d'une Chambre
de l’administration générale, de l’administration porte le titre de doyen de ladite Chambre.
économique et financière, de l’inspection des finances,
titulaires d'une maîtrise ou d'un master en droit, en Chapitre III : De la compétence
sciences économiques ou en sciences de gestion et les
enseignants de l’enseignement supérieur, âgés au moins Article 57 : Les compétences du Conseil d'Etat sont,
de 40 ans et totalisant au moins quinze ans d’exercice d'une part, consultatives et, d'autre part, contentieuses.
effectif de leur profession.
Le Conseil d’Etat est, en outre, compétent pour
Le nombre de Conseillers et de Commissaires à proclamer les résultats des élections des membres des
la loi issus de l’Administration ne peut dépasser le conseils départementaux et des membres des conseils
dixième du nombre total des Conseillers et municipaux, après examen par les tribunaux
Commissaires à la loi en fonction. administratifs du contentieux y relatif.

Article 51 : Les nominations au titre des articles 45 à 50 Section 1 : Des compétences consultatives
ci-dessus sont prononcées par le Conseil Supérieur de la
Magistrature. Article 58 : Conformément aux dispositions des articles
30 et 75 de la Constitution, lorsqu'il est saisi par le
Article 52 : Outre les personnels visés aux articles 45 à Gouvernement sur les projets des textes législatifs ou
50 ci-dessus, onze Conseillers d'Etat en service réglementaires, le Conseil d'Etat rend des avis distincts
extraordinaire, choisis en raison de leur expérience et de de ces textes.
leur compétence, sont nommés par décret du Président
de la République pour une durée de cinq (5) ans Les avis du Conseil d'Etat sont facultatifs pour le
renouvelable une fois. Gouvernement.

Les Conseillers d'Etat en service extraordinaire Le Conseil d’Etat donne également son avis sur
ne doivent pas être atteints par la limite d’âge dans leurs toutes les questions pour lesquelles son intervention est
professions respectives au moment de leur nomination. prévue par les textes en vigueur.
Ils ne siègent que dans les formations consultatives.

Article 53 : Avant d’entrer en fonction, le Président du


Conseil d’Etat est installé au cours d’une audience
6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Section 2 : Des compétences contentieuses Section 1 : De l’exercice des compétences consultatives

Article 59 : Sauf dispositions contraires des textes en Article 63 : Dans l’exercice de ses compétences
vigueur, en matière contentieuse, le Conseil d'Etat consultatives, le Conseil d'Etat délibère en section, en
connaît, en premier et dernier ressort ou en dernier chambre, en assemblée générale ordinaire ou en
ressort de toutes les matières pour lesquelles la loi lui assemblée générale plénière.
attribue expressément compétence, notamment :
Article 64 : L'assemblée générale plénière est la plus
-des recours pour excès de pouvoir formés contre les haute formation consultative du Conseil d'Etat.
actes individuels des autorités administratives à
compétence nationale ; Elle groupe, autour du Président du Conseil
-des recours contre les actes administratifs unilatéraux d’Etat, tous les Présidents de Chambre, le Secrétaire
individuels dont le champ d'application s'étend au-delà Général, l’ensemble des Conseillers ainsi que tous les
du ressort d'une Cour d'Appel Administrative ; magistrats du Ministère Public.
-des recours en annulation dirigés contre les décisions
administratives et disciplinaires prises par les L'assemblée générale ordinaire comprend, outre
organismes collégiaux à compétence nationale et les le Président du Conseil d'Etat, les Présidents de
ordres professionnels, sauf dispositions contraires des Chambre, la moitié des Conseillers et des magistrats du
textes en vigueur ; Ministère Public.
-des recours en matière d'élection autre que les élections
politiques et les opérations de référendum ; Article 65 : Les projets de textes ou les demandes d'avis
-des recours en matière fiscale, conformément aux lois et sont déférés à l’assemblée générale plénière, ou à
règlements régissant cette matière. l’assemblée générale ordinaire selon leur importance, sur
décision du Président du Conseil d’Etat prise à son
En cassation, des pourvois formés contre les initiative ou à la demande du Commissaire Général à la
décisions des Cours d'Appel et des autres matières pour loi.
lesquelles la loi lui attribue cette compétence.
Article 66 : En matière consultative, tous les magistrats
Section 3 : De la compétence en matière des élections présents ont voix délibérative.
locales
En cas de partage de voix, celle du Président est
Article 60 : Le Conseil d'Etat a seul compétence pour prépondérante.
proclamer les résultats des élections des membres des
conseils départementaux et des membres des conseils Article 67 : Les assemblées générales du Conseil d'Etat
municipaux, après examen par les tribunaux ne peuvent valablement siéger que si plus de la moitié de
administratifs du contentieux y relatif. leurs membres sont présents.

Chapitre IV : Du fonctionnement Les membres du Gouvernement ou leurs


représentants peuvent être invités, à l'initiative du
Article 61 : Au début de chaque année, le Président du Président du Conseil d’Etat, à prendre part aux
Conseil d'Etat convoque l'assemblée générale des audiences du Conseil d'Etat, avec voix consultative.
magistrats aux fins d'établir le calendrier des audiences.
Article 68 : Les assemblées générales sont présidées par
A cette occasion, il fait part à l'assemblée le Président du Conseil d’Etat.
générale de l'organisation et du fonctionnement des
services de la Juridiction. En cas d'empêchement, celui-ci est remplacé par
le Président de Chambre le plus ancien.
Le Président du Conseil d’Etat procède par la
suite par ordonnance à la répartition des Présidents de Section 2 : De l’exercice des compétences contentieuses
Chambre, des présidents de section, des conseillers ainsi
qu'à la désignation des doyens et des greffiers dans les Article 69 : Dans l’exercice de ses compétences
différents services du Siège. contentieuses, le Conseil d'Etat délibère en section, en
chambre, en chambres réunies ou en assemblée du
Article 62 : Sur la base de l’ordonnance du Président contentieux.
visée à l’article 61 ci-dessus, le Commissaire Général à
la loi répartit les Commissaires Généraux Adjoints à la Article 70 : Les chambres et les sections siègent en
loi et les Commissaires à la loi entre les différentes formation de jugement sous la présidence de leur
Chambres et sections. président ou, en cas d’empêchement de celui-ci, du
conseiller le plus ancien.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 7
Le nombre de magistrats par formation ne peut et conclut par écrit dans toutes les affaires contentieuses
être inférieur à trois ou supérieur à cinq, non compris le soumises au Conseil d’Etat.
représentant du Ministère Public.
Par voie de réquisitions, le Commissaire Général
Article 71 : La formation des chambres réunies est à la loi :
composée de la chambre qui a instruit l'affaire et d'une
autre chambre contentieuse. -requiert l’installation des magistrats nommés au Conseil
d’Etat ainsi que le serment à toutes les audiences de
Elle connaît des affaires qui présentent une prestation de serment ;
difficulté particulière sur le plan juridique. -requiert une peine d’amende contre les recours abusifs.

Les dossiers y sont déférés par le Président du Article 79 : Le Commissaire Général à la loi porte la
Conseil d’Etat, de son propre chef, sur requête du parole lors des audiences solennelles de rentrée
Président de la Chambre qui a instruit l'affaire ou à la judiciaire, de prestation de serment des nouveaux
demande du Commissaire Général à la loi. magistrats ou d’installation des promus.

Article 72 : L'assemblée du contentieux est la plus haute Article 80 : Les Commissaires Généraux adjoints et les
formation de jugement du Conseil d'Etat. Commissaires à la loi déposent des conclusions écrites et
portent la parole au nom du Commissaire Général à la
Elle est présidée par le Président du Conseil loi devant les formations du Conseil d'Etat.
d’Etat ou, en cas d'empêchement de celui-ci, par le
Président de Chambre le plus ancien. Elle comprend en Article 81 : Les dispositions de la présente section sont
outre tous les Présidents de Chambre et cinq Conseillers complétées, en tant que de besoin, par celles des textes
désignés par le Président du Conseil d’Etat. en vigueur régissant la procédure applicable devant les
juridictions administratives.
Le Ministère Public est représenté par au moins
deux magistrats. Section 3: De l'exercice de la compétence relative à la
proclamation des résultats des élections locales
Article 73 : L'assemblée du contentieux examine les
dossiers qui soulèvent ou présentent une question Article 82 : Conformément aux dispositions des articles
pertinente sur le plan juridique. 75 de la Constitution et 57 de la présente ordonnance, le
Conseil d'Etat est seul compétent pour proclamer les
Outre ces dossiers, elle connaît également des résultats des élections des membres des conseils
recours en rétractation, des recours en révision, des départementaux et des membres des conseils
pourvois en cassation, des demandes de récusation. municipaux.

Article 74 : Les dossiers sont déférés à l’assemblée du Article 83 : Les résultats sont recensés par le Centre
contentieux par le Président du Conseil d’Etat, de sa Gabonais des Elections et annoncés au public par le
propre initiative, à la demande du Commissaire Général Président dudit Centre.
à la loi ou des Présidents de Chambre du contentieux.
Les résultats annoncés sont transmis sans délai
Article 75 : Le Président du Conseil d'Etat préside les par le Président du Centre Gabonais des Elections aux
formations de jugement des Chambres quand il l'estime tribunaux administratifs en vue de l’examen du
nécessaire. contentieux dont ils seraient saisis.

Article 76 : En matière contentieuse, le Président du Ces résultats sont également transmis par le
Conseil d’Etat préside les séances de délibération des Président du Centre Gabonais des Elections au Conseil
formations de jugement. d’Etat en vue de la proclamation après examen du
contentieux par les Tribunaux Administratifs.
Article 77 : En cas de modification des attributions des
chambres, les affaires distribuées antérieurement à cette Au terme de l’examen du contentieux des
modification sont réparties aux chambres désormais élections locales dont les Tribunaux Administratifs
compétentes. Il est alors procédé à la désignation de seraient saisis, et en tout cas dans le délai maximum de
nouveaux rapporteurs. trois mois à compter de l’enregistrement de la requête au
greffe, le Conseil d'Etat proclame les résultats électoraux
Article 78 : Par voie de conclusions, le Commissaire de l’ensemble du territoire.
Général à la loi veille à l’application de la législation et
de la réglementation en vigueur. A ce titre, il reçoit En cas de décision avant-dire-droit prorogeant
ampliation ou communication de tout dossier ou rapport d’un mois maximum le délai de trois mois prévu par la
8 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
loi, les résultats de la circonscription électorale Le Greffier en chef est assisté de Greffiers en
concernée sont proclamés en différé par le Conseil chef adjoints et de Greffiers, tous nommés par arrêté du
d’Etat. Ministre de la Justice.

Titre III : Des Cours d'Appel Administratives Section 4 : Du Secrétariat du Parquet Général

Article 84 : Il est créé une Cour d’Appel Administrative Article 89 : Le Secrétariat du Parquet Général est placé
dans chaque chef-lieu de province. sous l’autorité d’un Secrétaire en chef, nommé par
arrêté du Ministre de la Justice, sur proposition du
Toutefois, à titre transitoire, lorsque les Commissaire Général à la loi près la Cour d’Appel
circonstances l'exigent, le ressort d’une Cour d’Appel Administrative.
peut couvrir plusieurs provinces, sur décision du Conseil
Supérieur de la Magistrature matérialisée par un décret Le Secrétaire en chef est assisté de Secrétaires
du Président de la République. en chef adjoints et de Secrétaires de Parquet, tous
nommés par arrêté du Ministre de la Justice.
La Cour d’Appel a primauté sur les Tribunaux
Administratifs de son ressort Section 5 : Des Commissions

Chapitre I : De l’organisation Article 90 : Les Commissions sont créées, en tant que de


besoin, par ordonnance du Président de la Cour d’Appel
Article 85 : La Cour d'Appel comprend : Administrative qui en fixe les attributions et
l’organisation, après avis de l’assemblée générale.
- le Siège ;
- le Parquet Général ; Chapitre II : De la composition
- le Greffe ;
- le Secrétariat du Parquet Général ; Article 91 : Le Siège se compose :
- les Commissions.
-du Président de la Cour d’Appel, appelé Premier
Section 1 : Du Siège Président ;
-des Présidents de Chambres ;
Article 86 : Le Siège est organisé en chambres et en -des Conseillers ;
sections créées, en tant que de besoin, par ordonnance du -des Greffiers.
Président de la Cour d’Appel Administrative, après avis
de l'assemblée générale. Article 92 : Le Parquet Général se compose :

Les sections sont des subdivisions des chambres. -du Commissaire Général à la loi ;
-des Commissaires Généraux Adjoints à la loi ;
Section 2 : Du Parquet Général -des Commissaires à la loi ;
-des Secrétaires du Parquet Général.
Article 87 : Le Parquet Général est organisé en un
service unique placé sous l’autorité d'un Commissaire Article 93 : Le Président de la Cour d’Appel
Général à la loi. Administrative et le Commissaire Général à la loi sont
choisis parmi les magistrats de l'ordre administratif du
Le Commissaire Général à la loi est assisté de grade hors hiérarchie exerçant les fonctions de Président
Commissaires Généraux Adjoints à la loi et de de Chambre de Cour d'Appel Administrative, de
Commissaires à la loi. Commissaire Général Adjoint à la loi ou parmi les
magistrats exerçant les fonctions du même groupe dans
Les principes de subordination, de l'unicité et de l'administration centrale du Ministère de la Justice, ou
l'indivisibilité du Ministère Public s'appliquent à celui de dans les autres ordres de juridiction.
la Cour d’Appel Administrative.
Article 94 : Les Présidents de Chambre et les
Section 3 : Du Greffe Commissaires Généraux Adjoints à la loi sont choisis
parmi les Conseillers de Cour d'Appel Administrative ou
Article 88 : Le Greffe est placé sous l’autorité d’un parmi les magistrats exerçant les fonctions du même
Greffier en chef nommé par arrêté du Ministre de la groupe dans l'administration centrale du Ministère de la
Justice, sur proposition du Président de la Cour d’Appel Justice, ou dans les autres ordres de juridiction.
Administrative.
Article 95 : Les Conseillers et les Commissaires à la loi
sont choisis parmi les magistrats occupant les fonctions
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 9
de Président, Vice-président ou Commissaire à la loi Article 102 : Le Président de la Cour d’Appel
dans les Tribunaux Administratifs, ou dans les autres Administrative peut présider une des chambres de la
ordres de juridiction. Cour d’Appel lorsqu’il l’estime nécessaire.

Les magistrats nommés ou promus au Conseil Il préside les séances de délibération des
d’Etat sont installés au cours d’une audience solennelle formations de jugement.
présidée par le Président de la Cour d’Appel
Administrative ou, à défaut, par le Président de Chambre Article 103 : En cas de modification des attributions des
le plus ancien. chambres, les affaires distribuées antérieurement à cette
modification sont réparties aux chambres désormais
Chapitre III : De la compétence compétentes. Il est alors procédé à la désignation de
nouveaux rapporteurs.
Article 96 : La Cour d'Appel Administrative est la
juridiction de jugement du second degré en matière Article 104 : Les chambres et les sections siègent en
administrative. formation de jugement sous la présidence de leur
président ou, en cas d’empêchement de celui-ci, du
Elle connaît des appels formés contre les doyen des Conseillers.
jugements rendus par les Tribunaux Administratifs.
Le nombre de magistrats par formation ne peut
Elle connaît également des matières pour être inférieur à trois ou supérieur à cinq, non compris le
lesquelles la loi lui attribue expressément compétence. représentant du Ministère Public.

Chapitre IV : Du fonctionnement Article 105 : L'assemblée du contentieux est la plus


haute formation de jugement de la Cour d’Appel
Article 97 : Les arrêts de la Cour d’Appel Administrative.
Administrative sont rendus par les sections, les
chambres ou l’assemblée du contentieux. Elle est présidée par le Président de la Cour
d’Appel Administrative ou, en cas d'empêchement de
Les sections et les chambres sont créées par celui-ci, par le Président de chambre le plus ancien. Elle
ordonnance du Président de la Cour d’Appel comprend en outre tous les présidents de Chambre et
Administrative qui en détermine la compétence et la trois conseillers désignés par le Président de la Cour
composition, après avis de l'assemblée générale. d’Appel Administrative.

Article 98 : Au début de chaque année, le Président de Le Ministère Public est représenté par au moins
la Cour d’Appel Administrative procède à la répartition deux magistrats.
des magistrats et des greffiers dans les chambres et
sections de la Cour d’Appel Administrative. Article 106 : L'assemblée du contentieux examine les
dossiers qui soulèvent ou présentent une question
A la même période, le Commissaire Général à la pertinente sur le plan juridique.
loi procède à la désignation des magistrats représentant
le Ministère Public dans ces chambres et sections. Elle connaît également des recours en
rétractation, des recours en révision, des demandes de
Article 99 : Chaque chambre ou chaque section récusation.
comprend :
Article 107 : Les dossiers sont déférés à l’assemblée du
-un Président ; contentieux par le Président de la Cour d’Appel
-des Conseillers ; Administrative, de sa propre initiative, à la demande du
-un représentant du Ministère Public ; Commissaire Général à la loi ou des Présidents de
-un ou plusieurs greffiers. Chambre du contentieux.

Article 100 : Le Président de la Cour d’Appel Article 108 : Les responsables de chaque chambre
Administrative procède à la répartition des causes entre présentent, un mois avant les vacances judiciaires, le
les chambres, selon leur nature. rapport d’activité de leur chambre au Président de la
Cour d’Appel Administrative.
Article 101 : Chaque Président de chambre ou de
section préside la formation qu'il dirige. En cas Article 109 : Le Commissaire Général à la loi exerce
d’empêchement, il est pourvu à son remplacement par son ministère par voie de conclusions ou de réquisitions
ordonnance du Président de la Cour d’Appel écrites.
Administrative.
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Il peut requérir aux audiences des chambres Les principes de subordination, de l'unicité et de
quand il l’estime nécessaire. l'indivisibilité du Ministère Public s'appliquent à celui du
Tribunal Administratif.
Article 110 : Par voie de conclusions, le Commissaire
Général à la loi veille à l’application de la législation et Section 3 : Du Greffe
de la réglementation en vigueur. A ce titre, il reçoit
ampliation ou communication de tout dossier ou rapport Article 118 : Le Greffe du Tribunal Administratif est
et conclut par écrit dans toutes les affaires contentieuses placé sous l’autorité d’un Greffier en chef, assisté de
soumises à la Cour d’Appel Administrative. Greffiers en chef adjoints et de Greffiers, tous nommés
par arrêté du Ministre de la Justice.
Article 111 : Par voie de réquisitions, le Commissaire
Général à la loi porte la parole lors des audiences Section 4 : Du Secrétariat du Parquet
solennelles de rentrée judiciaire, de prestation de
serment des nouveaux magistrats ou d’installation des Article 119 : Le Secrétariat du Parquet est placé sous
promus. l’autorité d’un Secrétaire en chef, assisté de Secrétaires
en chef adjoints et de Secrétaires de Parquet, tous
Article 112 : Les Commissaires Généraux adjoints et les nommés par arrêté du Ministre de la Justice.
Commissaires à la loi concluent et requièrent au nom du
Commissaire Général. Chapitre II : De la composition

Article 113 : A la fin de chaque année judiciaire, le Article 120 : Le Siège du Tribunal Administratif est
Président de la Cour d’Appel Administrative adresse un composé d’un Président, d’un ou de plusieurs Vice-
rapport d’activités au Ministre de la Justice. A cette présidents, de Juges et de Greffiers.
occasion, il peut formuler des observations tendant à
améliorer le fonctionnement des juridictions de son Article 121 : Le Parquet du Tribunal Administratif est
ressort. composé d’un Commissaire à la loi, d’un ou de plusieurs
Commissaires Adjoints à la loi, de Substituts et de
Titre IV : Des Tribunaux Administratifs Secrétaires de Parquet.

Article 114 : Il est créé dans chaque province un ou Article 122 : Le Président et le Commissaire à la loi sont
plusieurs Tribunaux Administratifs. choisis parmi les magistrats de l'ordre administratif du
premier grade exerçant les fonctions de Vice-président,
La mise en place effective d’un Tribunal de Commissaire Adjoint à la loi ou parmi les magistrats
Administratif est décidée par le Conseil Supérieur de la exerçant les fonctions du même groupe dans
Magistrature. l'administration centrale du Ministère de la Justice, ou
dans les autres ordres de juridiction.
Chapitre I : De l’organisation
Article 123 : Les Vice-présidents du tribunal et les
Article 115 : Le Tribunal Administratif comprend : Commissaires Adjoints à la loi sont choisis parmi les
magistrats de l'ordre administratif du deuxième grade
-le Siège ; exerçant les fonctions de Juge, de Substitut ou parmi les
-le Parquet ; magistrats exerçant les fonctions du même groupe dans
-le Greffe ; l'administration centrale du Ministère de la Justice, ou
-le Secrétariat du Parquet. dans les autres ordres de juridiction.

Section 1 : Du Siège Chapitre III : De la compétence

Article 116 : Le siège est organisé en chambres et en Article 124 : Le Tribunal Administratif est la juridiction
sections créées, en tant que de besoin, par ordonnance du de jugement du premier degré en matière administrative.
Président du Tribunal, après avis de l'assemblée
générale. Il connaît également en premier et dernier
ressort du contentieux des résultats des élections des
Les sections sont des subdivisions des chambres. membres des conseils départementaux et des membres
des conseils municipaux.
Section 2 : Du Parquet
Il connaît, en outre, des matières pour lesquelles
Article 117 : Le Parquet est organisé en un service la loi lui donne expressément compétence.
unique placé sous l’autorité d'un Commissaire à la loi.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11
Article 125 : La compétence des tribunaux -un Président ;
administratifs est fixée par la loi. -un Vice-président ;
-deux juges ;
Article 126 : La compétence du Tribunal Administratif -un représentant du Ministère Public ;
est d’ordre public. -un ou plusieurs greffiers.

L’incompétence doit être soulevée d’office par Article 133 : Le Président du Tribunal Administratif
le juge. procède à la répartition des causes entre les chambres,
selon leur nature.
Sauf en matière de marchés publics et de
contrats passés par les autorités locales, la compétence Article 134 : Chaque Président de Chambre préside les
territoriale ne peut faire l’objet de dérogations, même audiences de la Chambre qu'il dirige.
d’accord parties.
En cas d’empêchement il est pourvu à son
Article 127 : Les litiges relatifs à des marchés dont remplacement par ordonnance du Président du Tribunal
l’exécution s’étend au-delà du ressort d’un Tribunal Administratif.
Administratif doivent être portés devant le tribunal dans
le ressort duquel l’autorité publique contractante a signé Article 135 : Le Président du Tribunal Administratif
le contrat. peut présider l'une des chambres du tribunal quand il
l’estime nécessaire.
Article 128 : Le Tribunal Administratif territorialement
compétent pour connaître d’une affaire au principal l’est Il préside les séances de délibération des
également pour connaître de toute demande accessoire, formations de jugement.
incidente ou reconventionnelle relevant de sa
compétence d’attribution. Article 136 : En cas de modification des attributions des
chambres, les affaires distribuées antérieurement à cette
Article 129 : Les litiges relatifs au domaine public, à modification sont réparties aux chambres désormais
l’urbanisme, à l’habitat, aux permis de construire et, compétentes. Il est alors procédé à la désignation de
d’une façon générale, toutes contestations en matière nouveaux rapporteurs.
immobilière relevant de la juridiction administrative sont
de la compétence du Tribunal Administratif dans le Article 137 : En cas de nécessité, le Tribunal
ressort duquel se trouve l’immeuble objet du litige. Administratif peut siéger à juge unique, notamment en
audience foraine.
Il en est de même des litiges en matière de
réquisition qui relèvent, si celle-ci porte sur un bien Article 138 : Le Commissaire à la loi désigne dans les
mobilier ou immobilier, du Tribunal Administratif dans différentes chambres du Tribunal, les Commissaires
le ressort duquel l’ordre de réquisition a été pris. Adjoints à la loi et les Substituts.

Article 130 : Tous les litiges d’ordre individuel, y Article 139 : Le Commissaire à la loi peut requérir aux
compris ceux relatifs aux questions pécuniaires audiences des chambres, lorsqu’il l’estime nécessaire.
intéressant les agents nommés par arrêté ou décision des
Gouverneurs, Préfets, Sous-préfets, Maires ou des Article 140 : Les magistrats nommés ou promus au
responsables de toute autre collectivité publique locale Tribunal Administratif sont installés au cours d’une
relèvent du Tribunal Administratif dans le ressort duquel audience solennelle présidée par le Président dudit
se trouve le lieu d’affectation de l’agent. Tribunal.

Chapitre IV : Du fonctionnement Article 141 : Le Commissaire à la loi exerce son


ministère par voie de conclusions ou de réquisitions
Section 1 : Du fonctionnement en matière de contentieux écrites.
ordinaire
Article 142 : Par voie de conclusions, le Commissaire à
Article 131 : Les jugements du Tribunal Administratif la loi veille à l'application de la législation et de la
sont rendus par les chambres ou les sections créées par réglementation en vigueur.
ordonnance du Président du Tribunal Administratif qui
en fixe la compétence et la composition. A ce titre, il reçoit ampliation ou communication
de tout dossier ou rapport.
Article 132 : Chaque chambre ou chaque section
comprend : Il conclut par écrit dans toutes les affaires
contentieuses soumises au Tribunal.
12 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Article 143 : Par voie de réquisitions, le Commissaire à On entend par délégué du Gouvernement, au
la loi porte la parole lors des audiences ordinaires et sens de la présente ordonnance, le Ministre de l'Intérieur,
solennelles. le Ministre de la Justice ou le Gouverneur de province.

Article 144 : A la fin de chaque année judiciaire, le Le Gouverneur n'a le droit d'arguer de nullité
Président du Tribunal Administratif adresse un rapport que les opérations électorales de la province placée sous
d’activités au Président de la Cour d’Appel son autorité.
Administrative. A cette occasion, il peut formuler des
observations tendant à améliorer le fonctionnement de sa Le Ministre de l'Intérieur et le Ministre de la
juridiction. Justice ont le droit d'arguer de nullité l'ensemble ou une
partie des opérations électorales devant les tribunaux
Section 2 : Du Fonctionnement en matière du administratifs des localités concernées.
contentieux des résultats des élections locales
Article 148 : Le Tribunal Administratif est saisi par
Article 145 : Conformément aux dispositions des requête écrite et motivée, adressée au Président du
articles 75 de la Constitution et 124 de la présente Tribunal et déposée au greffe pour enregistrement dans
ordonnance, les Tribunaux Administratifs sont seuls les dix (10) jours suivant l'annonce des résultats par le
compétents pour connaître du contentieux des résultats Président du Centre Gabonais des Elections.
des élections des membres des conseils départementaux
et des membres des conseils municipaux. La requête est immédiatement notifiée par le
greffier à la partie dont l’élection est contestée.
Article 146 : Le contentieux électoral pour les élections
locales n'est pas soumis au recours administratif Dès réception des pièces utiles au soutien des
préalable. moyens invoqués, celles-ci sont également
communiquées sans délai par le greffier à la partie dont
La procédure applicable en matière du l’élection est contestée.
contentieux des résultats des élections des membres des
conseils départementaux et des membres des conseils La notification du recours est faite par le greffier
municipaux est celle prévue par la présente ordonnance du Tribunal Administratif du ressort, dans les cinq jours
et les dispositions de la loi portant dispositions qui suivent l’enregistrement de la requête, soit au
communes à toutes les élections politiques. représentant de la liste de candidats dont l’élection est
contestée, soit au candidat figurant en tête de liste, soit
La procédure en matière du contentieux des au siège du parti politique qui a présenté la liste de
résultats des élections locales devant le Tribunal candidatures, ou, en cas de liste commune, au siège du
Administratif est gratuite, écrite et contradictoire. parti politique qui vient en tête de liste. Celui-ci est
informé en même temps qu’il dispose d’un délai de cinq
Les demandes de report d’audience ne sont pas jours, sous peine d’irrecevabilité, pour déposer ses
admises. moyens de défense au greffe du Tribunal Administratif
du ressort et de faire connaître aussi s’il entend ou non
Article 147 : Le Tribunal Administratif est saisi par tout présenter des observations orales à l’audience. Il lui est
électeur, tout candidat, tout parti politique ou tout délivré, le cas échéant, récépissé du dépôt de ses moyens
groupement de partis politiques légalement reconnus ou de défense.
tout délégué du Gouvernement.
Article 149 : A peine d'irrecevabilité, la requête doit
L'électeur n'a le droit d'arguer de nullité devant contenir les noms, prénoms, adresses et qualités du ou
le Tribunal Administratif du ressort que les opérations des requérants, les noms de tous les candidats annoncés
électorales de son bureau de vote. élus sur la liste de candidatures dont l'élection est
contestée ainsi que l'exposé des faits et des moyens
Tout candidat, tout parti politique ou invoqués. Elle doit être signée de son auteur ou du
groupement de partis politiques qui a présenté une ou conseil de celui-ci et déposée au greffe du Tribunal
des listes de candidatures à l'élection locale a le droit Administratif du ressort, dans les dix jours suivant
d'arguer de nullité, devant le Tribunal Administratif du l’annonce des résultats par le Président du Centre
ressort, soit par lui-même, soit par son représentant, soit Gabonais des Elections.
par son conseil, les opérations électorales de la
circonscription où la ou les liste(s) de candidature(s) a Les pièces utiles au soutien des moyens
ou ont été déposée(s). invoqués doivent être déposées au plus tard le septième
jour suivant l’enregistrement de la requête au greffe du
Tribunal Administratif du ressort.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 13
Il est délivré récépissé de l’enregistrement de la Avant la tenue de l’audience, le Commissaire à
requête au greffe. la loi communique ses conclusions au Président de la
formation de jugement.
Le récépissé doit porter la mention de la
notification du délai ci-dessus indiqué pour le dépôt des Article 154 : Lorsque l'affaire est en état d'être jugée,
pièces complémentaires lorsque celles-ci ne sont pas elle est enrôlée à l’audience publique fixée par le
annexées à la requête. Président du Tribunal Administratif.

Dans le cas où les pièces utiles au soutien des Article 155 : Le Tribunal Administratif statue sur le
moyens invoqués ne sont pas produites dans le délai ci- fond de l'affaire dans un délai maximum de trois mois à
dessus spécifié, la formation de jugement déclare la compter de l'enregistrement de la requête au greffe du
requête irrecevable. tribunal.

Le requérant doit par ailleurs indiquer au greffe Ce délai peut être prorogé d'un mois si le
s’il entend ou non présenter des observations orales à tribunal rend une décision avant-dire-droit ordonnant
l’audience publique. Mention de cette déclaration est une mesure d'instruction complémentaire ou la
consignée au registre d’entrée des requêtes. production d'une preuve.

Article 150 : Dès l'enregistrement de la requête au Lorsqu’une enquête est ordonnée par décision
greffe, le Président du Tribunal Administratif désigne avant-dire-droit du Tribunal Administratif, cette décision
par ordonnance deux ou trois juges chargés d'instruire doit mentionner :
contradictoirement l’affaire.
-la nature des mesures prescrites ;
Article 151 : Le dossier est remis aux juges désignés -le ou les lieux où il doit y être procédé ;
pour l’instruction. -les faits à prouver ;
-les noms des membres de la formation d’instruction
Les juges chargés de l'instruction peuvent commis pour recevoir sous serment les dépositions des
impartir un délai aux parties pour présenter leurs moyens témoins ;
de défense. D'autres délais supplémentaires peuvent être
accordés en cas d'échange de conclusions. Il ne peut être rendu qu’une seule décision
avant-dire-droit.
Article 152 : Une copie du dossier est également
transmise au Commissaire à la loi pour ses conclusions. A l’issue de l’enquête, l’affaire est de nouveau
soumise à la procédure sus-décrite avant le rendu de la
Article 153 : Le Tribunal Administratif peut demander décision.
aux autorités administratives et à la commission
électorale locale, qui sont tenues de les lui fournir, tout Pour le jugement des affaires relevant du
rapport ou document qu'il juge utile à la solution de contentieux électoral qui lui sont soumises, le Tribunal
l'affaire, notamment les procès-verbaux des opérations Administratif connaît de toute question et exception
électorales et leurs annexes. posée à l’occasion de la requête, sauf si l’exception porte
sur l’inconstitutionnalité de la loi, l’état et la capacité
Il peut également, s’il le juge nécessaire, des personnes.
entendre toute personne ou ordonner toute mesure
d’instruction complémentaire. Article 156 : Les audiences du Tribunal Administratif
statuant en matière du contentieux des élections locales
Au terme de l’instruction, les juges chargés de sont publiques.
l’instruction établissent un rapport qui est transmis,
accompagné des pièces du dossier, au Président du Article 157 : Le Tribunal Administratif peut, soit valider
Tribunal Administratif. le scrutin, soit annuler l'élection contestée, soit réformer
les résultats rendus publics par le Président du Centre
Le rapport analyse les moyens soulevés et Gabonais des Elections.
énonce les points à trancher. Il est lu à l’audience
publique par l’un des juges chargé de l’instruction. Article 158 : Lorsqu’une décision du Tribunal
Administratif est entachée d’une erreur matérielle
Copies du rapport et du dossier sont transmises susceptible d’avoir exercé une influence sur le jugement
au Commissaire à la loi pour ses conclusions. de l’affaire, la partie intéressée a le droit d’introduire
devant cette juridiction un recours en rectification.
14 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Le recours en rectification d’erreur matérielle est D’une manière générale, toute attitude de nature
introduit dans les mêmes formes que la requête à susciter le trouble est proscrite.
introductive d’instance, et ce, dans un délai de quinze
jours qui court du jour de la notification de la décision Article 163 : Dès l’ouverture de l’audience, le Président
dont la rectification est demandée. donne la parole à l’un des juges chargés de l’instruction
pour présenter le rapport.
Le Tribunal Administratif peut opérer de sa
propre initiative toutes rectifications d’erreur matérielle Article 164 : Sous peine de retrait de la parole ou
et procéder à des redressements. d’expulsion de la salle d’audience, les interventions des
parties ou de leurs conseils doivent se faire dans le strict
Article 159 : Les décisions du Tribunal Administratif respect dû aux juges, aux juridictions et dans celui des
peuvent aussi faire l’objet d’un recours en révision. droits des personnes, notamment le droit à l’intégrité, à
l’honneur et à la dignité.
Le recours en révision n’est ouvert que dans les
cas suivants : Article 165 : Durant les audiences, le public doit se
garder de troubler la sérénité des débats et par
-s’il y a eu fraude de l’une des parties de nature à avoir conséquent mettre hors d’état de marche les appareils de
déterminé la conviction du Tribunal Administratif ; communication électroniques portables, éviter
-s’il y a eu faux témoignage reconnu par une décision de d’extérioriser sa réaction par des chuchotements, des cris
justice ; et des applaudissements ou encore des mimiques.
-si la décision considérée a été rendue sur des pièces
fausses. Article 166 : Tout contrevenant aux présentes
dispositions peut être expulsé de la salle d’audience. En
Article 160 : Le recours est exercé dans un délai de cas de résistance, l’intéressé est placé aux arrêts sur
quinze jours à compter de la notification de la décision décision du Président de la formation de jugement.
attaquée.
Article 167 : En cas d’annulation des opérations
L’exercice de ce recours ne suspend pas les électorales pour cause de violences ou de voies de fait
effets de la décision dont la révision est demandée. manifestes exercées en tout lieu à l’occasion des
élections, d’outrage à la juridiction ou à l’endroit des
Article 161 : La décision du Tribunal Administratif juges, le Tribunal Administratif peut prononcer
comporte les visas des textes applicables, les faits, les l’inéligibilité de la ou des personnes impliquées dans les
motifs sur lesquels elle repose, un dispositif, les noms faits incriminés.
des juges qui ont siégé, la signature du Président de la
formation de jugement et celle du greffier audiencier. Titre V : Des dispositions diverses et finales

La décision est notifiée aux parties, au Président Article 168 : Les dispositions de la présente ordonnance
du Conseil d’Etat et au Ministre de l’Intérieur. relatives au fonctionnement des juridictions de l’ordre
administratif sont complétées, en tant que de besoin, par
En cas d’annulation, la décision est également celles des textes en vigueur régissant la procédure
notifiée aux parties, au Ministre de l’Intérieur et au applicable devant ces juridictions.
Président du Centre Gabonais des Elections qui prennent
toutes les dispositions pour la reprise des opérations Article 169 : A titre transitoire, le ressort d’une Cour
électorales. d’Appel Administrative peut couvrir plusieurs
provinces, sur décision du Conseil Supérieur de la
En cas d’annulation d’une élection pour cause de Magistrature matérialisée par décret du Président de la
violences, les candidats figurant sur une liste et qui ne République.
sont pas impliqués dans les faits ayant entraîné
l’annulation du scrutin, restent éligibles à l’élection Article 170 : Les sections administratives instituées au
partielle qui est organisée. sein des tribunaux judiciaires restent compétentes
jusqu’à la mise en place effective des Tribunaux
Article 162 : L’accès à la salle d’audience est interdit à Administratifs.
toute personne en état d’ébriété, à toute personne tenant
des propos désobligeants ou se présentant dans une Article 171 : Les juridictions de l’ordre administratif
tenue vestimentaire comportant des messages disposent, en plus des personnels magistrats et des
provocateurs ou encore des indications sur personnels greffiers, de personnels d’appui dont les
l’appartenance politique. conditions d’engagement et d’emploi sont déterminées
par les textes en vigueur.
11 AOÛT 2018 - N°408 Bis JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 15
Article 172 : Des textes règlementaires déterminent, en Vu le décret n°0333/PR/MISPID du 28 février
tant que de besoin, les dispositions de toute nature 2013 portant attributions et organisation du Ministère de
nécessaires à l’application de la présente ordonnance. l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et
de la Décentralisation ;
Article 173 : La présente ordonnance, qui remplace la Vu le décret n°000149/PR du 03 mai 2018
loi organique n°005/2002 du 27 juillet 2002 fixant portant nomination du Premier Ministre, Chef du
l’organisation, la compétence et le fonctionnement du Gouvernement ;
Conseil d’Etat et qui abroge toutes autres dispositions Vu le décret n°000150/PR/PM du 04 mai 2018
antérieures contraires, sera enregistrée, publiée selon la fixant la composition du Gouvernement de la
procédure d’urgence et exécutée comme loi de la République, ensemble les textes modificatifs
République. subséquents ;

Fait à Libreville, le 11 août 2018 Le Conseil d’Etat consulté ;


Le Conseil des Ministres entendu ;
Par le Président de la République,
Chef de l’Etat ORDONNE:
Ali BONGO ONDIMBA
Article 1er : L’article 21 de la loi organique n°1/2014 du
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement 15 juin 2015 susvisée est modifié et se lit désormais
Emmanuel ISSOZE NGONDET comme suit :

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et des Droits « Article 21 nouveau : Les conseils des collectivités
Humains, Garde des Sceaux locales sont constitués de membres élus dont le nombre
Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU est fixé par décret pris en Conseil des Ministres.

Les règles de détermination des élus sont fixées


Le Ministre de la Fonction Publique, de la par la loi ».
Modernisation du Service Public, chargé de la Réforme
de l’Etat Fait à Libreville, le 11 août 2018
Ali Akbar ONANGA Y’OBEGHE
Par le Président de la République,
Le Ministre d’Etat, Ministre du Budget et des Comptes Chef de l’Etat
Publics Ali BONGO ONDIMBA
Jean Fidèle OTANDAULT
________________ Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Emmanuel ISSOZE NGONDET
Ordonnance n°00027/2018 du 11 août 2018 portant
modification de l’article 21 de la loi organique n°1/2014 Le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et des Droits
du 15 juin 2015 relative à la décentralisation Humains, Garde des Sceaux
Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, _______________
CHEF DE L’ETAT ;
COUR CONSTITUTIONNELLE
Vu la Constitution ; _________
Vu la loi organique n°1/2014 du 15 juin 2015
relative à la décentralisation ; Décision n°071/CC du 22 août 2018 relative au contrôle
Vu la loi n°031/2018 du 30 juillet 2018 de constitutionnalité de l’ordonnance fixant
autorisant le Président de la République à légiférer par l’organisation, la composition, la compétence et le
ordonnances pendant l'intersession parlementaire ; fonctionnement des juridictions de l’ordre administratif
Vu la loi n°7/96 du 12 mars 1996 portant
dispositions communes à toutes les élections politiques, AU NOM DU PEUPLE GABONAIS ;
ensemble les textes modificatifs subséquents ; LA COUR CONSTITUTIONNELLE ;
Vu la loi n°19/96 du 15 avril 1996 relative à
l’élection des membres des conseils départementaux et Vu la requête enregistrée au Greffe de la Cour le
des conseils municipaux ; 22 août 2018, sous le n°083/GCC, par laquelle le
Vu le décret n°1455/PR/MIDSM du 2 octobre Premier Ministre a déféré à la Cour Constitutionnelle,
1996 fixant les modalités d’attribution des sièges pour aux fins de contrôle de constitutionnalité, l'ordonnance
l’élection des membres des conseils départementaux et fixant l'organisation, la composition, la compétence et le
des conseils municipaux ; fonctionnement des juridictions de l'ordre administratif ;
16 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE GABONAISE 11 AOÛT 2018 - N°408 Bis
Vu la Constitution ; Vu, la requête enregistrée au Greffe de la Cour
Vu la loi organique n°9/91 du 26 septembre le 22 août 2018, sous le n°082/GCC, par laquelle le
1991 sur la Cour Constitutionnelle, modifiée par Premier Ministre a déféré à la Cour Constitutionnelle,
l'ordonnance n°00005/PR/2018 du 26 janvier 2018 ; aux fins de contrôle de constitutionnalité, l'ordonnance
Vu le Règlement de Procédure de la Cour portant modification de l'article 21 de la loi organique
Constitutionnelle n°035/CC/06 du 10 novembre 2006, n°l/2014 du 15 juin 2015 relative à la décentralisation ;
modifié par le Règlement de Procédure n°033/CC/2016 Vu la Constitution ;
du 29 juin 2016 ; Vu la loi organique n°9/91 du 26 septembre
1991 sur la Cour Constitutionnelle, modifiée par
Le Rapporteur ayant été entendu ; l'ordonnance n°00005/PR/2018 du 26 janvier 2018 ;
Vu le Règlement de Procédure de la Cour
1-Considérant que par requête susvisée, le Constitutionnelle n°035/CC/06 du 10 novembre 2006,
Premier Ministre a déféré à la Cour Constitutionnelle, modifié par le Règlement de Procédure n°033/CC/2016
dans les conditions prévues à l'article 85 de la du 29 juin 2016 ;
Constitution, aux fins d'un contrôle de constitutionnalité,
l'ordonnance fixant l'organisation, la composition, la Le Rapporteur ayant été entendu ;
compétence et le fonctionnement des juridictions de
l'ordre administratif ; 1-Considérant que par requête susvisée, le
Premier Ministre a déféré à la Cour Constitutionnelle,
2-Considérant qu'au terme de l'instruction, il est dans les conditions prévues à l'article 85 de la
apparu qu'aucune des dispositions de ladite ordonnance Constitution, aux fins d'un contrôle de constitutionnalité,
n'est contraire à la Constitution ; qu'il convient par l'ordonnance portant modification de article 21 de la loi
conséquent de la déclarer conforme à la Constitution. organique n°l/2014 du 15 juin 2015 relative à la
décentralisation;
DECIDE:
2-Considérant qu'au terme de l'instruction, il est
Article 1er : L'ordonnance fixant l'organisation, la apparu qu'aucune des dispositions de ladite ordonnance
composition, la compétence et le fonctionnement des n'est contraire à la Constitution ; qu'il convient par
juridictions de l'ordre administratif est conforme à la conséquent de la déclarer conforme à la Constitution.
Constitution.
DECIDE:
Article 2 : La présente décision sera notifiée au
requérant, au Président de la République, au Président Article 1er : L'ordonnance portant modification de
du Sénat et publiée au Journal Officiel de la République l'article 21 de la loi organique n°l/2014 du 15 juin 2015
Gabonaise ou dans un journal d'annonces légales. relative à la décentralisation est conforme à la
Constitution.
Ainsi délibéré et décidé par la Cour
Constitutionnelle en sa séance du vingt-deux août deux Article 2 : La présente décision sera notifiée au
mille dix-huit où siégeaient : requérant, au Président de la République, au Président
du Sénat et publiée au Journal Officiel de la République
-Madame Marie Madeleine MBORANTSUO, Président ; Gabonaise ou dans un journal d'annonces légales.
-Madame Louise ANGUE,
-Monsieur Christian BAPTISTE QUENTIN ROGOMBE, Ainsi délibéré et décidé par la Cour
-Madame Claudine MENVOULA ME NZE ép. Constitutionnelle en sa séance du vingt-deux août deux
ADJEMBIMANDE, mille dix-huit où siégeaient :
-Monsieur Christian BIGNOUMBA FERNANDES,
-Madame Afriquita Dolorès AGONDJO ép. BANYENA, -Madame Marie Madeleine MBORANTSUO, Président ;
Membres ; assistés de Maître Charlène MASSASSA -Madame Louise ANGUE,
MIPIMBOU, Greffier. -Monsieur Christian BAPTISTE QUENTIN ROGOMBE,
_____________ -Madame Claudine MENVOULA ME NZE ép.
ADJEMBIMANDE,
Décision n°072/CC du 22 août 2018 relative au contrôle -Monsieur Christian BIGNOUMBA FERNANDES,
de constitutionnalité de l’ordonnance portant -Madame Afriquita Dolorès AGONDJO ép. BANYENA,
modification de l'article 21 de la loi organique n°1/2014 Membres ; assistés de Maître Charlène MASSASSA
du 15 juin 2015 relative à la décentralisation est MIPIMBOU, Greffier.
conforme à la Constitution
_____________________________________________
AU NOM DU PEUPLE GABONAIS ; _____________________________________________
LA COUR CONSTITUTIONNELLE ;

Vous aimerez peut-être aussi