Vous êtes sur la page 1sur 57

INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Collection CEMAC

Guide pédagogique
EN AFRIQUE

Pour la préparation et la conduite


d’un cours en contexte APC
Avec la Collaboration de : - Devis des compétences
- Situation problème
- Victor TEMATIO - Conduite du cours
- Pierre Robert NGUEDIA - Exercices d’intégrations
Inspecteurs Régionaux d’Informatique

P. 1
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Copyright  2016 Continentale- CBCG


Tous droits réservés.

ISBN : 978-9956-745-44-8
Site web : www.editionscontinentales.com
E-mail : editionscbcg@gmail.com.

Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite,


Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photocopie, photographie, microfilm, bande magnétique,
xérographie, ou quelque autre procédé que ce soit, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi sur la
protection des droits d’auteur.

P. 2
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

L
e présent guide pédagogique a pour but d’éclairer et d’assister les enseignants, dans la mise en
œuvre du nouveau programme d’informatique en vigueur et plus particulièrement, dans
l’exploitation du manuel scolaire au programme officiel intitulé « Informatique en Afrique »,
collection CEMAC, Editions Continentales CBCG.
Point n’est besoin de rappeler que les programmes scolaires ont connu une profonde mutation,
passant pour plus de cohérence, de la logique des programmes disciplinaires cloisonnés à celle d’un
curriculum, selon l’Approche Par Compétences (APC). Il nous a alors semblé important à cet effet,
pour une meilleure appropriation de la dynamique pédagogique actuelle :
 De bien se rappeler les raisons qui ont présidées à l’abandon de l’approche par objectifs, au
bénéfice de celle par compétences et de bien cerner le concept même de compétence.
 D’avoir présent dans l’esprit, les exigences d’une bonne utilisation de l’APC, ainsi que les
compétences attendues d’un enseignant d’informatique ;
 De se rappeler les préalables à réunir pour une bonne préparation des leçons ;
 De maîtriser les étapes de déroulement et les techniques de conduite d’une leçon selon l’APC.
En outre, il nous a tout aussi bien semblé utile de signaler, pour que cela ne soit jamais perdu de
vue, que la tâche de préparation d’un cours incombe bel et bien à chaque enseignant. Cette tâche s’avère
d’une complexité non négligeable, notamment lorsque nous prenons en compte la population d’élèves
cible à laquelle l’enseignant a affaire, pour ce qui est du niveau de maîtrise des prérequis de la leçon, de
la qualité des pré-acquis des élèves qui constituent cette population, ou encore du degré d’homogénéité
du niveau de ces élèves dans une classe.
Les choses vues sous cet angle, nous amènent a dire qu’Il n’existe donc pas de préparation type
de cours, de situation problème type, valable pour tous les contextes d’apprentissage. Chaque
professeur devra alors, tout en respectant les différentes étapes de déroulement de la leçon que nous
aborderons plus bas, y aller de son génie, selon le profil et les caractéristiques propres à sa classe.
A cet effet, les préparations de leçons que nous proposons dans le cadre du présent guide ne
constituent que des exemples de ce qu’il est possible de faire, sans nullement avoir la prétention que
cela convienne rigoureusement a tous les contextes d’apprentissage. Nous mettons également à la
disposition des enseignants sur le site www.editionscontinentales.com , divers modèles de documents
pédagogiques (Fiches de préparation de leçons, fiches de progressions, projet pédagogique, etc.)
ainsi que de nombreux exercices corrigés, des corrigés des planches proposées dans le livre
« Informatique en Afrique », des activités d’intégration par module, et si possible des lieux d’échange
pédagogiques interactifs avec les enseignants. Vous pourriez également échanger avec nous à travers
notre boîte mail : editionscbcg@gmail.com. ou plus tard par facebook.
Nous terminons en soulignant que la présente production constitue notre petite part de
contribution aux efforts pédagogiques actuellement déployés par les pouvoirs publics. Vivement que
des initiatives similaires se multiplient et complètent la notre, pour contribuer à une meilleure maîtrise
des concepts et de la pratique de l’APC dans l’enseignement en général et dans des TIC en particulier.

MIMBANG M. T.

P. 3
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

LA COMPETENCE, UN CONCEPT AMBIGU ? ….…..…...……………………….………….……..….....……..6


DE LA PEDAGOGIE PAR OBJECTIFS A LA PEDAGOGIE PAR COMPETENCES LES RAISONS D’UN b :
CHANGEMENT DE PARADIGME ……....…………..…..……….………………………………………...……...7
PREPARATION D’UNE LEÇON DANS UN CONTEXTE D’APC …….………..………………………………..9
SITUATION-PROBLEME : CLARIFICATION CONCEPTUELLE ……………………………………...……..10
ETAPES D’UNE LECON DANS UN CONTEXTE D’APC ………………………………………………….….11
CONDUITE D’UNE LECON : APPROCHE METHODOLOGIQUE DE RESOLUTION DES SITUATIONS- -
PROBLEMES ………………………………………………………………………………………………….…..12
MODELE DEDE FICHE DE PREPARATION D’UNE LECON …………………………………………….…..14
MODULE 1 : ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE ….…....…………..…..…….…………………….… 15

Chapitre 1 : Hhistorique des ordinateurs et détermination des besoins en logiciels et matériels…………...……..16


Leçon 1/2 : Historique des ordinateurs…...…………………………………………….……….………..16
Leçon 2/2 : Les logiciels et matériels informatiques Consigne …………………….…...…...............…..17
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..19
Chapitre 2 : Manipulation de l’ordinateur ….…………………………………………...…………………….…..20
Leçon 1/2 : connexion de périphériques a l’unité centrale …………………………….……….………..20
Leçon 2/2 : Démarrage, arrêt d’un ordinateur et utilisation d’une souris………………..…..............…...21
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..21
Chapitre 3 : Uutilisation des supports magnétiques et optiques et conservation du matériel……..……….…...…..24
Leçon 1/1 : …………………………………………………………………………………. ……….…..24
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..25
Chapitre 4 : Domaines d’application des ordinateurs ….………………………………...…………………….…..26
Leçon 1/1 : …………………………………………………………………………………………….…27
Chapitre 5 : Attitude citoyenne dans l’utilisation de l’outil informatique ……………………………………..…28
Leçon 1/2 : respect des droits de l’homme et la vie privée des individus dans l’utilisation de l’outil n
Informatique …………………………………………………………………………….…..28
Leçon 2/2 : Lutte contre la contrefaçon et le piratage informatique ……………………..…...............….29
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..30
Chapitre 6 : Découverte d’internet : les ressources et les fournisseurs d’accès ……....……………………….….32
Leçon 1/2 : Internet et ses ressources………………….…………………………………………...….….32
Leçon 2/2 : Accès a internet, les fournisseurs d’accès (FAI)…………………………….…...............…..33
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..34

P. 4
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Chapitre 7 : Ddécouverte d’internet, navigation et recherche d’informations …….…....…….…….……………...36


Leçon 1/1 : ………………………………………………………...…………………….………………..36
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..37

MODULE 2 : FAMILIARISATION AVEC LES CONCEPTS DE L’ARCHITECTURE DE BASE DES n


MATE RIELS ET DES LOGICIELS…………………….………………………..………..…39

Chapitre 8 : Présentation du clavier et de l’écran d’ordinateur ……………………………………………………40


Leçon 1/2 : Découverte du clavier d’ordinateur………………….…………………….…………...….....40
Leçon 2/2 : Découverte de l’écran et de l’imprimante ………………….……………………............…..41
Activités …………….……………………………………………………………………….…….…………..…..41
Chapitre 9 : Entretien, conservation et protection du matériel informatique……..…….…………...……….…….43
Leçon 1/1 : ……………………………………………………….………………...….…………...……..43
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..44
Chapitre 10 : Utilisation des fonctions élémentaires d’un système d’exploitation……...……………...…….....…46
Leçon 1/1 : …………………………………………………………………………….…………...……..46
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..47
Chapitre 11 : Utilisation des fonctions d’un système d’exploitation (suite) ……......………………….……...…..48
Leçon 1/1 : Démarrage d’un logiciel de traitement de texte, saisie, correction et impression .…....….. 48
Leçon 1/2 : Organisation des fichiers et des dossiers ………………………………...….………………49
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..51
Chapitre 12 : Organisation et traitement des données : création enrichissement et impression de documents …...52
Leçon 1/1 : Démarrage d’un traitement de texte, saisie, correction et impression de document……..... 52
Leçon 1/2 : blocs de texte, polices et attributs de caractères, visualisation et impression de document..53
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..54
Chapitre 13 : Le courrier électronique sur internet ……………..………………………...……...………..…….....55
Leçon 1/1 : ………………………………………………………………………………..….……….. 55
Activités …………….……………………………………………………………………………….……………..56

BIBLIOGRAPHIE ………………………………………………………………………………………...……. 57

P. 5
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

LA COMPETENCE, UN CONCEPT AMBIGU?

L’
approche par compétence constitue la nouvelle réalité pédagogique de l’heure qui s’inscrit dans
la logique de l’introduction de la démarche qualité en éducation (A. HAROUCHI 2010).
Pour aider les enseignants à mieux se mettre à son diapason, il convient avant tout de procéder
à une clarification conceptuelle qui permettra à tout le monde de s’accorder autant que faire se peut, sur le
sens à donner au terme compétence qui souvent, a été au centre de polémiques quelque peu outrancières
( Bernard Rey 2014).
Selon l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), une compétence est un « pouvoir d'agir, de
réussir et de progresser, qui permet de réaliser adéquatement des tâches, des activités de vie professionnelle
ou personnelle, et qui se fonde sur un ensemble organisé de savoirs (connaissances et habiletés de divers
domaines, stratégies, perceptions, attitudes, etc.) »
Ainsi énoncée, il convient de relever que cette définition ne permet pas de saisir le sens profond de la notion
de compétence et peut par conséquent, créer une confusion conceptuelle chez certains enseignants moins
avertis. C’est pour cette raison que de manière plus spécifique aux activités d’apprentissage, DE KETELE
(1988) conçoit la compétence comme «l’ensemble des capacités et des aptitudes reliées entre elles» et qui
contribuent à circonscrire et à résoudre des problèmes spécifiques». Il s’agit en fait, « d’un savoir-agir
complexe, adapté à une situation particulière de vie et résultant de l’intégration, de la mobilisation
ainsi que de l’agencement stratégiques et efficaces de ressources telles des savoirs, des savoir-faire
et des savoir-être».
Soit dit en passant, si les savoirs constituent des connaissances spécifiques à un sujet donné, acquises par
l'étude et l'expérience, les savoir-faire quant à eux représentent l'adresse dans l'exercice pratique d'une
activité, la dextérité dans l'exécution d'une tâche, ou encore l'habileté à résoudre des problèmes pratiques de
vie.

Savoir-faire c’est aussi pouvoir adapter sa conduite à la situation, ou faire face à des difficultés imprévues
(Legendre, 1993).

Quant aux savoirs-être, ils représentent la façon de se comporter, relativement aux attitudes, ce qui interpelle
la personnalité, la socioaffectivité, les rapports entretenus avec les autres, le milieu, les règles, l'engagement,
etc.
En définitive et pour faire simple, être compétent c’est savoir-agir ou savoir se comporter, de façon
judicieuse, pertinente, efficace et adaptée à une situation ou à un contexte d'action donné...

Dans la partie qui va suivre, avant de parler de la mise en œuvre de l’APC proprement dite, nous allons devoir
rappeler pour que cela soit clair pour tous, les raisons qui ont présidée au passage de la pédagogie par objectif
à la pédagogie par compétence.

P. 6
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

DE LA PEDAGOGIE PAR OBJECTIFS A LA PEDAGOGIE PAR COMPETENCES :


LES RAISONS D’UN CHANGEMENT DE PARADIGME

L
a pédagogie par objectifs n’est pas véritablement l’approche qui est immédiatement antérieure à la
pédagogie par compétences, car avant cette dernière, il y a eu la Nouvelle Approche Pédagogique
(NAP) qui déjà, préconisait de mettre l’élève au centre des apprentissages en faisant de lui le principal
artisan de la construction de ses propres savoirs. Malheureusement, la NAP introduite dans notre pays suite aux
états généraux de l'éducation de 1995, à presqu’été rangée dans les tiroirs en ce qui concerne l’Enseignement
secondaire au Cameroun, laissant libre cous à la Pédagogie par Objectifs, jusque là en vigueur dans nos écoles.
S’agissant justement de la Pédagogie par objectifs, elle est une transposition dans le domaine de l’éducation,
des exigences qui se faisaient jour dès le 20e siècle dans le monde des entreprises. Elle s’inspire de deux courants
de pensées majeurs développés par des psychologues et des théoriciens du management classique :
 Le béhaviorisme ou comportementalisme, qui est un courant de pensée psychologique dont le chef de file est
l’américain J. B. Watson. Il prône la compréhension du fonctionnement psychique de l’individu en étudiant non pas
ce qui se passe dans sa tête (véritable boite noire), mais à travers son comportement objectivement observable.
 Le taylorisme qui quant à lui, est un courant de pensée du management classique, initié par l’américain
Frederick Winslow Taylor, préconise l’organisation scientifique du travail par décomposition de ce dernier, en
taches élémentaires dont la mise en œuvre serait réduite à des actions simples permettant une meilleure
spécialisation des travailleurs…
Appliqué à la pédagogie, le behaviorisme propose que l’enseignant se concentre uniquement sur le
comportement objectivement observable de l’élève et qui témoignerait à lui seul de l’acquisition des
apprentissages, plutôt que de s’occuper des processus mentaux internes au cerveau, inaccessibles à
l’observation.
Quant au Taylorisme, il préconise que toutes les connaissances à acquérir (savoirs et savoir-faire ) soient
traduites et décomposées en termes d’objectifs articulés les uns aux autres par ordre de complexité croissante,
partant des objectifs opérationnels (élémentaires) aux objectifs généraux. L’atteinte des différents niveaux
d’objectifs pouvant être constatée à travers des comportements observables et externes à la « boîte noire ».
Si l’approche par objectifs a comporté des avantages appréciables liés aux deux courants de pensées
fondateurs ci-dessus évoqués, elle recèle malheureusement aussi leurs plus grands défauts. Notamment :
 Le trop grand découpage des contenus en différents niveaux d’objectifs qui s’avère plutôt réducteur et
contribue à une perte de sens. Le travail intellectuel de l’apprenant se trouvant ainsi réduit, et même “mâché”.
 L’enfermement de la pédagogie par objectifs dans un opérationnalisme comportemental qui l’éloigne
énormément de son acte pédagogique et le transforme par conséquent en un acte constitué de reflex
conditionnés. Un premier problème découlant de ce « conditionnement » se manifeste sous forme d’une totale
abstraction de toute sorte de pensée créative chez l’élève.

P. 7
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

 Par ailleurs, le morcellement des contenus d’apprentissage engendre un deuxième problème qui fait que
l’élève apprend des morceaux de matière sans en comprendre le sens et sans savoir quel lien a son
apprentissage avec la vie de tous les jours. Ceci génère principalement trois types de lacunes à savoir :
o La superficialité de certains apprentissages ;
o Le manque d’intégration des savoirs dû au “saucissonnement” de leurs apprentissages ;
 La persistance des lacunes dans les acquis de base, de telle sorte que malgré les efforts considérables
déployés tout au long de la scolarité, des compétences essentielles ne sont pas suffisamment installées ».
Toutes ces critiques et bien d’autres encore, ont affaibli et discrédité l’approche pédagogique par objectifs,
constituant du même coup le berceau de la Nouvelle Approche Pédagogie ( malheureusement très peu prise en
compte jusque là dans l’enseignement secondaire) et par la suite, celui de l’Approche Pédagogique par les
Compétences (APC).
Pourtant, à l’instar de la pédagogie par objectifs, et même de la Nouvelle Approche Pédagogie (NAP)
l’Approche Pédagogique par les compétences s’appuie aussi sur un « inventaire » d’objectifs, mais avec une
différence majeure : elle préconise selon Mélanie DERONNE (2012) que les objectifs soient plutôt poursuivis «
simultanément et sans hiérarchie », faisant ainsi la promotion d’une vision globale de ces objectifs.
Le glissement vers la NAP puis vers l’APC consacre donc le passage du paradigme de l’enseignement au
paradigme de l’apprentissage. Ce dernier envisage d’aider l’apprenant à construire lui-même ses savoirs en
développant son autonomie, plutôt que de mettre à sa disposition des savoirs tout mâchés,
Mais la vision prônée par l’APC va plus loin que celle déjà préconisée par la NAP, surtout avec le vent de
la professionnalisation des enseignements et de la gestion axée sur les résultats. Elle suggère que l’élève soit
mis dans des situations qui l’incitent à mobiliser spontanément dans une même démarche, des savoirs, des
savoir-faire et des savoir être, pour accomplir des tâche de résolution des problèmes concrets de son
environnement de vie.
En définitive, l’approche par compétences actuellement dans l’enseignement secondaire, se donne pour
priorité, de sortir le système des situations d’apprentissage planifiées de manière méthodique et progressive par
l’enseignant , pour aller vers des situations globales de mobilisation et d’intégration des savoirs, savoir-faire et
savoir-être, en un « savoir-agir » opérationnel, construit par l’élève lui-même sous l’accompagnement de
l’enseignant, pour des besoins pratiques de résolution des problèmes concrets qui peuvent se poser à l’élève
dans son milieu de vie.

P. 8
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

PREPARATION D’UNE LEÇON DANS UN CONTEXTE D’APC

L
a préparation d’une leçon dans un contexte d’APC nécessite un certain nombre d’aptitudes de la part
de l’enseignant. Ce dernier doit en effet être capable de « planifier, conduire, animer et évaluer un
acte d’enseignement / apprentissage, qui permette de rendre l’apprenant capable de tester des
hypothèses, de poser des problématiques, de résoudre des problèmes, d’analyser des opinions et des idées,
de transférer les compétences acquises à d’autres situations de plus en plus complexes, tout ceci dans un
contexte très proche de la réalité vécue.

Selon le document produit par les inspecteurs nationaux réunis le 13 juin 2012 à Mbalmayo, Pendant la
préparation d’une leçon dans un contexte d’APC, l’enseignant doit penser notamment à :

 Mettre l’apprenant en situation de production effective ;


 Impliquer l’élève dans des tâches intégratrices, qui nécessitent la mobilisation et l’intégration des
acquis et donner une vision globale de ses capacités à mobiliser ;
 Donner du sens aux apprentissages en les rendant significative ;
 Identifier et exploiter les erreurs commises par l’apprenant lors de la réalisation de la tâche dans le
cadre d’une régulation, lorsque ces erreurs sont de nature à créer un obstacle à la poursuite de
l’activité ou des apprentissages ultérieurs ;
 Permettre à l’apprenant d’établir des contacts avec les autres pour construire ses connaissances et
son savoir : des contacts élève/élève ; enseignant/élèves, ou encore groupe/élève, car l’apprenant
élabore aussi sa compréhension en comparant ses perceptions à celles de ses pairs et de la société…

Selon le même document cité plus haut, une bonne préparation d’une leçon met généralement à contribution 3
documents principaux à savoir :
 Le programme officiel des enseignements d’informatique : il est le guide pédagogique le plus important
qui contient les référentiels des compétences pour l’enseignement de l’informatique. C’est « la bible
ou le coran du professeur d’informatique»
 Le projet pédagogique : il est produit en début d’année à partir de la lecture attentive des instructions
officielles et éventuellement des documents d’accompagnement, il présente semaine après semaine,
dans un tableau synoptique, les leçons, les compétences, les indicateurs de compétences, les
évaluations, etc. Il se négocie dans le département et est validé par tous les enseignants du niveau
concerné.
 La fiche de progression : c’est une synthèse du projet pédagogique qui permet en un coup d’œil, de
s’assurer que le timing élaboré en début d’année en ce qui est de la progression des enseignements
est respecté et que tout le programme sera bouclé à temps.

P. 9
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

SITUATION PROBLEME : CLARIFICATION CONCEPTUELLE

O
n appelle situation-problème, une activité pédagogique consistant en l'aménagement d’une tâche de
travail destiné à faire découvrir, par l’élève lui-même, des solutions à un problème. La résolution de
ce problème doit permettre à l'élève d’acquérir de nouvelles connaissances.
Selon MORTAGNE Alice (2006), la pédagogie par situations-problèmes est aujourd'hui particulièrement
adaptée à l'enseignement par compétences. Malheureusement, le concept de situation-problème est souvent
utilisé à bien mauvais escient, sans doute à cause d'une dénomination qui prête à confusion, du fait du terme
"problème".
Une situation-problème n’est pas une problématique. C'est la confusion la plus fréquente qui est faite
par les enseignants. Pour élaborer une situation-problème, ces derniers cherchent la plus part du temps à
sélectionner une série de "bonnes questions", de problématiques susceptibles d'intéresser les élèves et
permettant, par leur exploration, de développer les compétences souhaitées. Mais le hic est que lorsque se
pose la question de l'évaluation des compétences, les élèves ne voient en général pas du tout en quoi la
"situation-problème" apporte quelque chose de neuf par rapport à leurs pratiques habituelles ...

Une bonne situation-problème n’est donc pas une série de bonnes questions. Elle est en substance,
une tâche suffisamment ambivalente, de manière à éveiller un désir, une curiosité chez l’apprenant. Elle doit
mettre celui-ci "en rupture" par rapport à son état d'être au monde. Mais en même temps, elle doit le garder en
confiance dans ses possibilités de développement personnel.
Selon J.-P. Astolfi, (1993), La situation-problème ne doit donc pas être trop facile, parce qu'alors,
l'élève n'y apprendrait pas grand-chose. Elle ne doit pas non plus être trop difficile, car elle pourrait décourager
l’apprenant, le poussant à l’abandon ou au repli dans une attitude contreproductive de dépendance à l'égard
du professeur ou de ses camarades.
Attention ! Une situation problème n’est pas non plus un problème réel à résoudre. Elle se singularise
par son caractère essentiellement fictif, une fiction sous contrôle. Si l’on prend un exemple dans le domaine de
l’aviation, la situation problème, par rapport au problème lui-même est comparable à un simulateur de vol, qui
est bien évidemment conçu pour apprendre à piloter, et non pour piloter réellement, en ce sens que le
simulateur de vol contient dans son programme, de quoi mettre l'apprenti pilote dans toutes sortes de
situations-problèmes fictives pouvant survenir en plein vol. Il a été pensé par un enseignant. De même que le
simulateur de vol n'est pas un avion, de même, la situation-problème n'est pas un problème réel à résoudre.
En principe, si elle est bien pensée à travers la tâche et ses conditions d'exécution, la situation-
problème est très largement sous le contrôle de l'enseignant, qui doit pouvoir anticiper ce qui va se passer au
moment où les élèves vont s'atteler à la tâche. L’enseignant doit effectivement prévoir les difficultés de toute
nature que ses élèves vont rencontrer et de quoi ils vont avoir besoin pour les résoudre…
En clair et pour faire bref, une situation-problème est une tâche ambivalente, choisie spécialement
pour que les élèves ne puissent pas la réaliser au moyen de leurs préconceptions actuelles qu’ils doivent de ce
fait abandonner, au profit de nouveaux modes de représentations, en vue de l’acquisition par essai-erreur, de
compétences toutes aussi nouvelles.

P. 10
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

ETAPES D’UNE LECON DANS UN CONTEXTE D’APC

ne leçon selon l’Approche par les Compétences obéit à un plan précis qu’il faut respecter. Ce
dernier se décline en six étapes qui sont : la révision ; l’introduction de la leçon ; l’analyse et la
confrontation des hypothèses ; l’évaluation formative ; le réinvestissement des acquis
1. Etape des Révisions
Elle évalue sommairement les compétences de la leçon précédente, ainsi que les pré-requis de la leçon
courante. Ici, selon la logique cognitiviste, on doit aider l’élève à se souvenir. On doit donc rappeler une partie
de la leçon par des mots appropriés et demander à l’apprenant de définir, de citer ou alors de compléter des
éléments précis. NB. Les questions doivent toujours être préparées avant la leçon, pas devant les élèves.

2. L’introduction de la leçon
Pour introduire une leçon dans une approche par compétence, on utilise le concept de situation problème. Cette
dernière doit permettre à l'élève d'enrichir ses connaissances de nouvelles représentations, donc d'apprendre.
Mais il faut le guider, l’orienter avec un questionnement précis.
Pendant cette étape l’enseignant présente la situation problème pour susciter les hypothèses chez les élèves. Il
guide les élèves, les aide, réponds aux questions, pose des questions, réoriente. Les élèves quant à eux
doivent écouter attentivement la présentation de la situation problème par l’enseignant, répondre aux questions,
procéder par essai-erreur, proposer, demander des éclaircissements. Pour permettre à chaque élève de
pouvoir chercher des réponses par lui-même, il peut être utile de présenter la situation problème de la
leçon suivante à la fin du cours précédent, de sorte que chacun puisse se servir de touts les moyens
possibles (Livre de l’élève, internet, autres documents, assistance des parents), pour exécuter par lui-même la
consigne du professeur, la durée du cours étant souvent très limite pour bien le faire en classe.
3. L’étape d ’Analyse et de confrontation des hypothèses
Cette étape a pour objectif d’analyser et de confronter les hypothèses (les réponses) émises par les enfants. Au
cours de cette étape, les élèves analysent les consignes de travail, ils comparent leurs réponses avec celles
des autres, ils réorientent leur réponses, les justifient, émettent des avis défavorables sur les réponses des
autres et proposent eux-mêmes leurs propres réponses. Pendant ce temps, l’enseignant surveille le travail
effectué par les élèves, les encourage, oriente leur investigation et les assiste dans les éléments de
confrontation, recueille toutes les réponses et les reformule pour les autres apprenants…

4. L ’Etape de Consolidation des Acquis


L’enseignant ici revient sur les bonnes hypothèses. Le matériel utilisé à cette étape est le texte contenant la
trace écrite, notamment le livre de l’élève. Il s’agit entre autre des définitions, des règles, des énumérations, des
analyses, etc. L’élève à cette étape copie pour garder une trace écrite de l’essentiel à retenir de la leçon,
5. L’étape d ’Evaluation (les Situations d ’Intégration)
Il s’agit de faire une évaluation formative des savoirs et savoirs-faire. L’activité de cette phase est constituée
d’exercices ou de questions portant sur des situations d’intégration et permettant de mesurer les connaissances
de l’élève. L’élève doit être capable de restituer les faits mais aussi de les synthétiser.
6. L’étape de réinvestissement
Cette étape intervient généralement à la fin d’une série de leçons. Elle à une seule activité : le traitement d’une
situation d’intégration, seul ou en groupe, en dehors des heures de cours.
P. 11
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

CONDUITE D’UNE LECON : APPROCHES METHODOLOGIQUES DE


RESOLUTION DES SITUATIONS-PROBLEMES

onduire une leçon dans un contexte d’APC, c’est avant tout, savoir accompagner les apprenants dans

C la résolution des situations problèmes à eux présentées, afin de les aider à construire par eux-mêmes
leurs propres compétences. Cela fait appel à un éventail d’approches participatives différentes.
Dans le cadre de notre guide pédagogique, nous nous efforçons à vous exposer de manière non exhaustive, à
travers le tableau ci-dessous, quelques-unes de ces approches méthodologiques.
Nous insisterons particulièrement sur les avantages qu’elles offrent pour les apprenants, ainsi que leur
mode opératoire, pour contribuer à vous guider dans votre libre choix de l’une ou l’autre de ces méthodes, en
fonction du contexte d’apprentissage de votre classe.

APPROCHE DESCRIPTION AVANTAGES MODE OPERATOIRE

La discussion La classe débat de la tâche Les apprenants peuvent : 1. Décider de la manière dont il convient
de classe à accomplir, avec pour d’aménager la salle de classe afin que
(grands groupes) objectif : • apprendre des autres et les apprenants se voient les uns les
avoir d’autres réponses autres.
*d’essayer de mieux com- pour résoudre un 2. Rappeler les règles de la discussion
prendre une consigne, une problème. (ou les établir en commun au début de
question ou une compé- • approfondir leur com- chaque discussion).
tence, préhension et personnali- 3. Identifier l’objectif de la discussion et
• de trouver la meilleure ser leur relation au sujet. le communiquer clairement.
solution • développer des compé- 4. Poser des questions pertinentes et
• de développer de nou- tences d’écoute, d’affir- ouvertes.
velles idées et orientations mation de soi et 5. S’assurer que tout le monde participe
pour le groupe. d’empathie. activement.
6. Garder une trace de la manière dont
la discussion se déroule (par exemple,
nommer 1 ou 2 rapporteurs).

La discussion Préciser le but de la discussion et le


en petit groupes Une grande classe est Avantages additionnels temps disponible.
parallèles ou divisée en petits groupes de par rapport à la discus- 2. Former des petits groupes (varier la
« Buzz Group » six ou moins et dispose sion de classe : composition des groupes si l’exercice
d’un temps court pour est renouvelé).
accomplir une tâche • bonne méthode lorsque 3.Placer les apprenants de sorte qu’ils
spécifique. les effectifs sont grands se voient tous et puissent s’entendre
et le temps limité facilement.
• maximise la 4. Donner un rôle actif à chaque
participation de tous membre du groupe
• donne une occasion (rapporteur, facilitateur, «avocat du
aux apprenants de mieux diable »,
de se connaître etc.).
• favorise une écoute 5. A la fin, les rapporteurs résument la
plus attentive et person- discussion.
nalisée

P. 12
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

APPROCHE DESCRIPTION AVANTAGES MODE OPERATOIRE

Le Débat Une question contro- Les débats offrent l’op- 1. Choisir une question controversée.
contradictoire versée est présentée en portunité: 2. Permettre aux apprenants d’adopter la
classe par un groupe • d’exercer différentes position de leur choix.
d’apprenants ou par l’en- compétences Si trop d’apprenants adoptent la même
seignant. Les apprenants (communiquer, respecter position, demander à des volontaires de
prennent position sur l’opinion des autres, etc.) défendre la position adverse.
cette question. • de traiter en profondeur 3. Donner quelques minutes aux
Un débat est organisé et de manière créative un apprenants afin de préparer des
autour du sujet avec la sujet particulier. arguments pour défendre leur position
classe entière ou par • de prendre position sur (seuls ou en petits groupes)
petits groupes. un sujet qui peut avoir 4. Rappeler les règles de la discussion (ou
une grande importance les établir en commun au début de
pour eux. chaque discussion)
• de discuter des pour et
des contre. Les ques-
tions de santé se prêtent
bien au débat.

Le remue – Les apprenants produi- Manière efficace d’utili- 1. Désigner un leader et un ou plusieurs
méninges sent activement et spon- ser le temps pour explo- secrétaires qui se relaient
(brainstorming) tanément une grande rer un sujet qui permet 2. Enoncer la question ou le problème et
variété d’idées, sans les aux apprenants : solliciter des
évaluer ou les discuter, à • de produire un certain idées
propos de la tâche à nombre d’idées rapide- 3. Rappeler les objectifs et règles du jeu :
accomplir, pendant une ment et spontanément. produire des
période donnée (souvent • d’être créatifs et de idées, même les plus folles, sans les juger
brève). proposer des idées qui ;
Le grand nombre d’idées sont bien les leurs toutes les idées qui viennent à l’esprit sont
est l’objectif principal de • d’utiliser leur imagina- bienvenues
la séance de réflexion, tion et de sortir des mo- 4. Faire noter par un apprenant/ plusieurs
l’évaluation ayant lieu dèles de réponses figés. apprenants qui se relaient les idées sur un
plus tard. Une activité de suivi peut panneau ou tableau noir (éventuellement
être d’évaluer le pour et sur des fiches à afficher ensuite)
le contre de chacune des Pour que chacun puisse les voir et pour
idées ou de les classer pouvoir les discuter plus tard
selon certains critères, 5. Faire en sorte que les idées ne soient
ce qui permet d’exercer pas discutées mais juste énoncées
les compétences d’ana- 6. S’assurer que chacun participe
lyse et d’esprit critique. 7. Après la séance de remue-méninges,
passer en revue les idées,
en ajouter, en supprimer,
les classer

P. 13
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

LYCEE FELIX MOUMIE Informatique


Discipline : ………………...
Date de la leçon : …………
17 Sept 2016

EXEMPLE DE FICHE DE PREPARATION D’UNE LECON Classe : …………………..…


Sixième

NOM DE L’ENSEIGNANT : ________________________________________


ABOMO Madeleine

TITRE DU MODULE : Environnement informatique NOMBRE DE LECONS DU CHAPITRE : 2

Historique des ordinateurs et détermination des LECON 1/2 :


CHAPITRE : 1 besoins en logiciels et matériels informatiques Historique des ordinateurs
- Le programme officiel des enseignements d’informatique
Références de préparation du cours : - MIMBANG M. T. & Luc H. ONANA, 2015. Informatique en Afrique, collection CEMAC
- Philippe Roose Langue, 2015. L'âge d'or : Histoire des micro-ordinateurs, Editions Cépaduès
Rendre l’élève capable de :
- Définir les concepts d’informatique, d’information et d’ordinateur ;
COMPETENCES VISEES : - Donner quelques repères historiques sur des ordinateurs ;
- Identifier un ordinateur, citer ses principales parties ainsi que leurs fonctions ;
- Elaborer le schéma fonctionnel de l’ordinateur.
REVISION : Définir les termes suivants : Informatique ; ordinateur ; information
INTRODUCTION DE LA LECON : SITUATION PROBLEME.
Kombou a souvent entendu à plusieurs reprises parler à la radio, de mots ronflants tels que « informatique »,
« information », « logiciel », etc.
De plus, les ordinateurs ayant progressivement remplacé les machines à écrire dans les bureaux, elle pensait et
racontait à ses amis que les ordinateurs actuels proviennent surement du perfectionnement progressif des
anciennes machines à écrire… Tout cela fait souvent rire les gens et Kombou se demande pourquoi ?
TRAVAIL A FAIRE : Parle brièvement de la génèse des ordinateurs à kombou, en lui présentant les diffé-
rentes génération qui se sont succédées depuis depuis la toute premier version d’appareil
à être considérée comme un ordinateur, jusqu’aux ordinateurs actuels.
CONSIGNES Aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC
Chapitre 1er , d’internet ou de tout autre document disponible, en vous laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Comment appelle-on le tout 1er outil dont l’homme s’est servi pour effectuer des calculs avant l’apparition des ordinateurs ?
2. Cite d’autres calculateurs qui ont été inventées par la suite ainsi que leurs inventeurs.
3. Quel calculateur peut-on considérer comme le véritable ancêtre des ordinateurs modernes ? Par qui a-t-elle été inventée ?
4. En combien de génération peut-on ranger les ordinateurs ?
5. Quelle est la technologie qui caractérise chacune de ces générations.
6. Cite un exemple d’ordinateur pour chacune de ces générations.
7. Comment peux-tu définir les termes suivants : a) Informatique b) Information c) Ordinateur
ACTIVITES : Planche N°1-2, page 107 – 110 du livre de l’élève.
RESUME DE LA LECON
Le 1er appareil qui a permis d’effectuer des calculs assez complexes est l’abaque. Par la suite, d’autres sont apparus: la
machine de Wilhelm Schickard en 1623 ; la Pascaline de Blaise Pascal en 1642, l’ENIAC de John William Mauchly en
1946, et l’EDVAC de Von Neumann en 1947 que l’on considère comme le véritable ancêtre des ordinateurs modernes.
Ces derniers sont souvent classés en 5 générations selon leur technologie, à savoir : la génération du tube à vide
(exemple l’EDVAC de Von Neumann), la génération du transistor (exemple le TRADIC et le RAMAC 30) ; la génération du
circuit intégré (exemple les ordinateurs IBM 360) ; la génération du microprocesseur ( Ce sont les ordinateurs actuels). On
cite aussi de nos jours la génération de l’intelligence artificielle, constituée des ordinateurs du futur qualifiés d’intelligents..
L’informatique se définit comme la science du traitement automatique et rationnel de l’information, au moyen de
l’ordinateur qui est une machine programmable permettant le traitement automatique de l’information. L’information quant
à elle peut se définir comme tout renseignement utile, pouvant être codé sous une forme exploitable par un ordinateur.
NB. Cette Fiche est disponible sur le site Web www.editionscontinentales.com , ou pour la recevoir, écrivez à editionscontinentales@gmail.com

P. 14
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

MODULE I
ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE

P. 15
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

HISTORIQUE DES ORDINATEURS ET DE-


TERMINATION DES BESOINS EN LOGI-
CIELS ET MATERIELS INFORMATIQUES

HISTORIQUE DES ORDINATEURS


1. COMPETENCES VISEES
Cette leçon rendra l’élève capable de :
- Définir les concepts d’informatique, d’information et d’ordinateur ;
- Donner quelques repères historiques sur des ordinateurs ;
- Identifier un ordinateur, de citer ses principales parties ainsi que leurs fonctions ;
- Elaborer le schéma fonctionnel de l’ordinateur.
2. REVISION : Définition des termes Informatique ; ordinateur ; information
3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Kombou a souvent entendu à plusieurs reprises parler à la radio, de mots ronflants tels que
« informatique », « information », « logiciel », etc.
De plus, les ordinateurs ayant progressivement remplacé les machines à écrire dans les bureaux, elle
pensait et racontait à ses amis que les ordinateurs actuels proviennent surement du perfectionnement
progressif des anciennes machines à écrire… Tout cela fait souvent rire les gens et Kombou se
demande pourquoi ?

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Explique à kombou, comment les ordinateurs sont nés et comment ils ont évolué jusqu’au
stade où ils se trouvent actuellement.

3.3. CONSIGNE
Pour le travail qui vous a été demandé, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE,
6e » Collection CEMAC, Chapitre 1er , d’internet ou de tout autre document disponible, en vous laissant
guider par le questionnaire suivant :
1. Comment appelle-on le tout 1er outil dont l’homme s’est servi pour effectuer des
calculs avant l’apparition des ordinateurs ?

P. 16
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

2. Cite d’autres calculateurs qui ont été inventées par la suite ainsi que leurs inventeurs.
3. De toutes ces machines, quelle est celle que l’ont peut considérer comme le véritable
ancêtre des ordinateurs modernes ? Par qui a-t-elle été inventée ?
4. En combien de génération peut-on ranger les ordinateurs ?
5. Quelle est la technologie qui caractérise chacune de ces générations.
6. Cite un exemple d’ordinateur pour chacune de ces générations.
7. Comment peux-tu définir les termes suivants : a) Informatique b) Information c)
Ordinateur

4. ACTIVITES

Planche N°1-2, page 107 – 110 du livre de l’élève.

00 LES LOGICIELS ET MATERIELS INFORMATIQUES


1. COMPETENCES VISEES
Cette leçon rendra l’élève capable de :

- Identifier un ordinateur,
- De nommer ses principaux groupes de composantes et de donner leurs
différentes fonctions ;
- Elaborer un schéma fonctionnel de l’ordinateur.

2. REVISION :

a) Révision systémique : Définition : Informatique ; ordinateur ; information ; logiciel


b) Révision fonctionnelle : L’histoire des ordinateurs a commencée par l’invention des
calculateurs : comment a-t-on appelé le tout premier appareil considéré comme l’ancêtre des
ordinateurs.
Les ordinateurs peuvent être classés en générations. Combien distingue-t-on de générations
d’ordinateurs ? Cite ces différentes générations d’ordinateurs en disant ce qui caractérise
chaque génération.

P. 17
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

A peine une semaine après le début des cours, ta camarade Kombou se vente déjà devant sa petite
sœur, d’avoir en fin découvert ce que c’est que l’informatique, ce que c’est qu’un ordinateur, un logiciel….
Elle se vente même de connaitre déjà l’ordinateur comme ses poches…Sa sœur impressionnée,
s’interroge sur tous ces mots ronflants et sur le fonctionnement même de l’ordinateur. Elle vous demande
de l’aider…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Après avoir défini les termes : informatique, ordinateur et logiciel, faites à la petite
sœur de Kombou, une description des différentes parties d’un ordinateur ainsi qu’une
représentation schématique de son principe de fonctionnement pour qu’elle puisse bien
comprendre.

3.3. CONSIGNE

Pour réaliser ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »


Collection CEMAC, Chapitre 1er , d’internet ou de tout autre document disponible, en vous laissant
guider par le questionnaire suivant :
1. Citez les principales composantes matérielles de l’ordinateur et donnez leur
fonction.
2. Comment désigne-t-on l’ensemble de ces composantes matérielles ?
3. Ces composantes suffisent-elles pour qu’un ordinateur soit fonctionnel ? Si non, que
faut-il d’autre comme composantes pour que le fonctionnement d’un ordinateur soit
effectif ?
4. Par quel nom désigne-t-on ces composantes supplémentaires et à quoi servent-ils ?
5. Qu’est ce qu’un logiciel et qu’est-ce qu’un programme ?
6. Représentez schématiquement le fonctionnement de l’ordinateur en faisant ressortir
ses composantes essentielles.

4. ACTIVITES

Planche N° 1-2, page 107 – 110 du livre de l’élève.

P. 18
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

AUTRES ACTIVITES
Compléter les phrases ci-dessous par les mots et expressions qui conviennent
a) Le………………………………. Est le composant principal de l’ordinateur. Ce dernier est défini comme la machine du
……………………………………………………………………………………………….. de l’information
b) Tout renseignement enregistrable sur un support magnétique ou optique est appelé ………………………..
c) Le premier outil à boule permettant d’effectuer des calculs complexes s’appelle …………………………...
d) En 1642, …………………………….. à l'âge de 19 ans a mis au point une machine baptisée la Pascaline.
e) Pour qu’un appareil soit appelé un ordinateur, elle remplit les conditions suivantes : elle doit être ………………
…………………………………. et ses programmes doivent être …………………………………………………………………
f) Le métier à tisser, machine programmable créé par Joseph Marie Jacquard n’était pas un ordinateur, parce que ses
programmes, au lieu d’être enregistrés en mémoire, étaient plutôt gravés sur ………………………………………………….
g) Le 1er appareil qui remplissait les conditions pour être appelé un ordinateur est l’appareil baptisé …………………………
h) Les ordinateurs tout au long de leur histoire peuvent être classés en ………………………………. générations.
i) l’EDVAC de Von Neumann appartient à la génération d’ordinateurs N° ………………………………
j) Les ordinateurs que nous utilisons le plus aujourd’hui sont de la génération N° ………………………
k) La cinquième génération d’ordinateurs est caractérisée par des appareils capables de pensée, de prise de décision
d'apprentissage et d'auto-organisation. Cette forme d’intelligence est appelée .........…………………………………………
l) Les mémoires d’ordinateur peuvent être classées en 2 principaux types : les mémoires vives notés
…………………………. et les mémoires ………………………………….. notées ………………………..
m) Les mémoires de stockage des informations sont encore appelées des mémoires de ……………………..
n) L’ordinateur comporte un volet matériel appelée le …………..……….. et un volet logiciel appelée le ……………………
o) Le Hardware comprend ……………………………………………………. et …………………………………………….
p) L’unité centrale est constituée essentiellement de 3 parties qui sont ………………………………………………….. ……….
q) Les structures électroniques qui permettent d’installer des fonctionnalités ou d’augmenter les capacités d’un ordinateur
sont appelées des …………………………………..
r) On distingue essentiellement 2 types de cartes sur l’ordinateur : …………………………………….…… et
………………………………………………………………………………….……
s) Les logiciels qui contrôlent le fonctionnement de l’ordinateur sont appelés ………………………… …………………………
On peut en citer 2 exemples qui sont ………………………………………………………..
t) Les logiciels destinés à résoudre un type de problème et qui ne fonctionnent qu’en présence d’un système d’exploitation
sont appelés ………………………………………………………………. On peut en citer 2 exemples qui sont
………………………………………………………………………………
u) Complete le schéma suivant du fonctionnement global des principales composantes de l’ordinateur mises ensembles :

P. 19
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

MANIPULATION DE L’ORDINATEUR : CON-


NEXION, DEMARRAGE ET ARRET D’UN OR-
DINATEUR, UTILISATION D’UNE SOURIS

CONNEXION DE PERIPHERIQUES A L’UNITE CENTRALE

1. COMPETENCES VISEES
Cette leçon rendra l’élève capable de :
- Connecter des périphériques à l’unité centrale
- Connecter l’ordinateur à une prise d’alimentation en courant électrique.
2. REVISION
- Nous avons vu les différentes parties d’un ordinateur.
a) Quel nom donne-t-on à l’ensemble des composantes matérielles d’un ordinateur ?
a) Citer ces composantes matérielles d’un ordinateur.
c) On a parlé de périphérique lors de notre dernière leçon. Qu’est ce qu’un périphérique ?
Donnez-en quelques exemples.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

2.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

La maman de Kombou a décidé d’acheté un micro-ordinateur neuf pour usage à la maison.


Seulement, elle a besoin au préalable que quelqu’un l’aide à connecter les différentes parties de
l’appareil qui se trouvent encore chacune dans son emballage. A cet effet, elle fait appel à toi et à
Kombou …

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Connectez les différents périphériques de l’ordinateur à l’unité centrale et brancher le
système ainsi obtenu de manière à ce qu’il soit prêt à être démarré sans problème.

3.3. CONSIGNE

Pour effectuer le travail ci-dessus demandé, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN


AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 2 , d’internet ou de tout autre document disponible, en
vous appuyant sur le questionnaire suivant :

P. 20
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

1. A quel endroit de l’unité centrale connecte-t-on les périphériques de l’ordinateur?


2. Comment appelle-on le câble qui sert à connecter un périphérique à l’unité
centrale ? 3. Comment appelle-t-on le câble qui connecte le périphérique à la prise
de courant ?
3. Comment reconnait-on que tel port de périphérique correspond à tel connecteur ?
4. Quels sont les périphériques qui se branchent sur la prise de courant ?

4. ACTIVITES

Planche N°1-2, page 107 – 110 du livre de l’élève.

00 DEMARRAGE, ARRET D’UN ORDINATEUR ET


UTILISATION D’UNE SOURIS
00

1. COMPETENCES VISEES
Cette leçon rendra l’élève capable de :
 Se servir d'une souris pour travailler sur l’ordinateur ;
 Démarrer et Arrêter une session de travail.

2. REVISION

 On a vu que le Hardware est la partie matérielle du système informatique. Quelles sont ses
principales composantes ?
 Les périphériques se connectent sur le panneau arrière de l’ordinateur. Cite quelques
périphériques de l’ordinateur et dis ceux qui se branchent aussi sur une prise de courant ?
 Quelles sont les différents types de périphériques que vous connaissez ? A quel type
appartient la souris ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Djamila a amené Kombou et toi dans le bureau de son père. Vous trouvez ce dernier absent et vous
êtes obligés de l’attendre. C’’est alors que Djamila se place à la porte pour surveiller l’arrivée de son père
et vous donner l’occasion d’essayer d’allumer l’ordinateur posé sur la table et de découvrir comment
fonctionne cet objet étrange qu’est la souris, avant d’éteindre à nouveau l’appareil…

P. 21
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Démarrez l’ordinateur, puis servez-vous de la souris pour vous déplacer sur le bureau,
déplacer certains éléments et mettre fin à la session de travail.

3.3. CONSIGNE

Pour réaliser ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection


CEMAC,
1. Chapitre 2 , d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous laissant guider
par le questionnaire suivant :
1. Comment appelle-t-on le bouton qui permet d’allumer l’unité centrale ou l’écran ?
2. Démarrer l’unité centrale ainsi que l’écran. Comment appelle-t-on l’écran qui s’affiche
après le démarrage complet de l’ordinateur ?
3. Comment appelle-t-on les petits dessins qui sont affichés sur le bureau ? A quoi
servent-t-il ?
4. en vous servant de la souris, déplacez-vous sur le bureau en changeant quelques
icones de place.
5. Démarrer et fermer à nouveau un programme à l’écran à l’aide de la souris
6. Arrêter maintenant l’ordinateur en vous servant toujours de la souris.

4. ACTIVITES

Planche N°1-2, page 107 – 110 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
EX. 1. Votre père a acheté un ordinateur pour la maison. Il le déballe devant toi et ne se retrouve
pas parmi de multiples câbles aux connecteurs de formes variés, il vous demande de l’aider à
câbler ce nouvel appareil.
Faites correspondre par une flèche, chaque connecteur au port correspondant sur le panneau
arrière de l’ordinateur.

P. 22
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

2- Votre professeur vient de dé-câbler complètement un ordinateur dans votre laboratoire


informatique. Câblez-le à nouveau et démarrez-le.
3- Servez-vous de votre souris pour réorganiser les icônes de votre écran autrement.
4- Démarrer et refermez les logiciels que vous voyez sur l’écran.
5- Refermez votre session de travail.

P. 23
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

MANIPULATION DE L’ORDINATEUR : UTILI-


SATION DES SUPPORTS MAGNETIQUES ET
OPTIQUES ET CONSERVATION DU MATERIEL
1. COMPETENCES VISEES
Cette leçon rendra l’élève capable de :
 Identifier un support d’information (son nom et son type);
 Manipuler un support d’information en toute sécurité ;
 Assurer la bonne conservation des supports d’information.
2. REVISION :
Nous avons vu les périphériques au précédent cours.
a) Quel sont les différents types de périphériques que vous connaissez ?
b) A quelle catégorie de périphériques classe-t-on les lecteurs de disques-durs, les lecteurs
de disquettes, les lecteurs de CD-ROM et DVD-ROM ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Vous vous êtes rendu dans la chambre de votre grand-frère en son absence avec Eddy pour jouer les
CD et DVD de musique et de jeux… En sortant, Eddy bouscule la table, faisant tomber tout
( CD-ROM, DVD-ROM, clé USB ainsi qu’un disque dur externe). Certains de ces matériels sont
tombés dans le sceau d’eau posé à côté, tandis que d’autres sont tombés dans la poussière. Apeuré, il les
ramasse, pour les essuyer et sécher au soleil ceux qui sont tombés dans l’eau. Mais ton grand-frère
arrive et s’énerve. Il t’interdit désormais d’accéder à sa chambre, hurlant que « tu as risqué d’abimer
tous ses supports magnétiques, surtout dit-il, que ton ami ne sais même pas les manipuler… Eddy n‘y
comprend rien et te demande de lui expliquer ce qu’il y a de si grave dans ce qu’il a fait et de bien lui
dire ce qu’il faut finalement faire pour bien manipuler et bien conserver ces supports…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Pour éclairer Eddy, énumérer les différents supports d’information utilisés sur les
ordinateurs et indiquer les précautions à prendre pour leur manipulation et leur bonne
conservation.

3.3. CONSIGNE
Pour faire ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection
CEMAC, Chapitre 3 , d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous appuyant sur
le questionnaire suivant :

P. 24
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

1. Qu’appelle-t-on support d’information en informatique ?


2. Citez quelques supports d’information que vous connaissez.
3. En combien de catégories peut-on ranger les supports d’informations ? Citez-les.
4. A quelle catégorie appartient chacun des supports suivants : Le CD-ROM ; le DVD-
ROM ; la disquette ; la clé USB ; le disque dur interne ; le disque dur externe.
5. Quelle précaution faut-il prendre pour manipuler les disques magnétiques ? Pour
manipuler des disques optiques ?
6. Quelle précaution faut-il prendre pour une bonne conservation des disques
magnétiques ? Pour la conservation des disques optiques ?

4. ACTIVITES

Planche N°3, page 111 – 112 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Pendant les congés, Sonia a voyagé, oubliant ses CD et DVD sans protection sur la table du jardin. Ce n’est que 4
jours après que sa mère les a retrouvés et les a gardés au dessus des enceintes de sa chaine musicale.
1- Cite les facteurs de l’environnement qui pouvaient endommager les CD et DVD de Sonia sur la table du
jardin ?
2- A quel genre de problème l’humidité peut-il exposer ces supports informatiques ?
3- Quels dommages la poussière peut-elle causer sur ce genre de supports ?
4- Quelle précaution faut-il prendre pour protéger les CD et les DVD de la poussière et de l’humidité ?
5- L’endroit où la mère de Sonia a gardé les CD et DVD est-il approprié ?
6- A quels risques ces CD et DVD sont-ils exposés à cet endroit ?
7- Quel genre de dommages les disques peuvent-ils subir lorsqu’on les garde à un endroit comme celui-là ?
8- A quel danger les supports informatiques tels que les DVD peuvent-ils être exposés lorsqu’on les transporte
d’un endroit à un autre ?
9- Combien de catégories de disques distingue-t-on ? Citez-les.
10- A quelle catégorie de disques appartiennent les DVD ROM ?
11- Citez quelques exemples de disques magnétiques que vous connaissez.
12- Donne un nom à chacune des images ci-dessous. Entoure celles qui représentent des supports optiques.

2 3 6
1 4 5

P. 25
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

LES DOMAINES D’APPLICATION DES


ORDINATEURS

1. COMPETENCES VISEES

Cette leçon rendra l’élève capable de citer des exemples


d’application de l’informatique dans tous les domaines de la vie
courante.
2. REVISION
Nous avons vu les périphériques au précédent cours.
a) Définir Ordinateur ; Informatique ; TIC.
b) Comment appelle-t-on la composante fondamentale de l’ordinateur
présente dans tous les appareils de TIC ?
c) Quelles sont les parties d’un microprocesseur ? Et à quoi sert chacune de ces parties ?
d) Comment reconnait-on qu’un appareil possède un microprocesseur ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Hamidou a l’habitude de fuir les cours d’informatique. Le Proviseur convoque son père pour lui dire
que « où que l’on soit et quoi que l’on fasse, on est obligé de faire appel à l’ordinateur ». Il affirme
même que « ceux qui n‘ont pas des connaissances en matière de TIC de nos jours sont considérés comme
les nouveaux analphabètes du 3 millénaire », car dit-il : « on ne peut plus rien faire dans aucun
e

domaine d’activité de la vie, sans faire appel aux moyens de TIC» …


Hamidou très surpris, vous demande si ce que le Proviseur a dit à son père est vrai…

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Enumérer avec des exemples à l’appui, les domaines d’activités de la vie et dire si
l’informatique intervient ou non dans ces domaines, si oui comment ?

3.3. CONSIGNE

Pour réaliser ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »


Collection CEMAC, Chapitre 4 , d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Qu’appelle-t-on appareil électroménager ? Peut-on trouver des appareils électro-
ménagers équipés de moyens de TIC ? Les quels ? Citez-en quelques exemples.

P. 26
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

2. Y a-t-il des appareils de jeux équipés de moyens de TIC ? Lesquels ? Donnez-en des
exemples.
3. Peut-on utiliser les moyens de TIC dans l’enseignement ? Lesquels et comment ?
4. Quels sont les moyens de transport que vous connaissez ? Comment les TIC
s’appliquent-ils dans le domaine des transports (terrestres, aériens, maritime) ?
5. Peut-on utiliser les moyens de TIC dans les sociétés industrielles ? Si oui comment ?
6. Peut-on trouver dans les hôpitaux, les appareils de TIC (appareil assimilables aux
ordinateurs ou qui peuvent contenir un microprocesseur) donnez-en quelques exemples.
7. Utilise-t-on des appareils équipés de moyens de TIC dans l’armée ? Comment ?
8. Pouvez-vous citer d’autres secteurs de la vie où l’on utilise des appareils de TIC et
dire comment ?
9. Connaissez-vous un domaine de la vie où l’on n’utilise pas d’appareils équipés de
moyens de TIC ? Lequel ?

4. ACTIVITES

Planche N°4, page 112 – 114 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES

Il est désormais admis qu’il n’existe plus un seul domaine de la vie où les TIC ne sont pas présents. En
effet, nombreux sont actuellement les appareils programmables et donc plus ou moins intelligent,
auxquels ont fait quotidiennement appel dans tous les secteurs de la vie.
Donnez des exemples d’applications des TIC dans les domaines suivants de la vie :
1. L’enseignement ;
2. Les jeux ;
3. L’électroménager ;
4. L’industrie ;
5. La gestion des entreprises ;
6. Les forces armées ;
7. Les télécommunications
8. Les opérations bancaires ;
9. Le commerce ;
10. Les transports routiers ;
11. Les transports terrestres ;
12. Les transports maritimes ;
13. Les transports ferroviaires ;
14. Le sport ;
15. La religion ;
16. La santé ;

P. 27
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

ATTITUDE CITOYENNE DANS L’UTILI-


SATION DE L’OUTIL INFORMATIQUE

RESPECT DES DROITS DE L’HOMME ET DE LA VIE PRIVEE DES


INDIVIDUS DANS L’UTILISATION DE L’OUTIL INFORMATIQUE
1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de respecter les droits de l’homme et la vie privée des
individus dans l’utilisation des outils de TIC.
2. REVISION
* Citez des applications de l’informatique dans 2 ou 3 domaines de la vie de tous les jours.
* Qu’est ce qu’on appelle droit de l’homme ? Citez des exemples de droits que vous con-
naissez.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Belinga découvre avec stupéfaction sur Facebook que Moungam, le fils de leur voisin, a diffusé sur
internet, les informations secrètes sur la santé de sa mère atteinte du VIH. Le même Moungam révèle
que cela est arrivé parce que la mère de Belinga était une prostituée.
Interrogé, Moungam affirme que cela est la stricte vérité et il ne voit pas où est le mal en celà…
Belinga furieux, vient te voir pour que tu parles à ton ami Moungam et que tu lui expliques
pourquoi ce qu’il fait est mauvais et interdit, même si ça peut être la vérité…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Dites à l’attention de votre camarade Moungam, ce que prévoit la législation infor-
matique concernant le respect des droits de l’homme et de la vie privée des individus.

3.3. CONSIGNE
Pour le travail qui vous a été demandé, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE,
6e » Collection CEMAC, Chapitre 5 , d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
appuyant sur le questionnaire suivant :
1. Qu’entend-on par droit de l’homme ?
2. Citez quelques droits de l’homme que vous connaissez.
3. Qu’entend-on par vie privée d’un individu ?

P. 28
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

4. Cite quelques éléments qui relèvent de la vie privée d’une personne.


5. Cite quelques éléments qui relèvent de la vie privée d’une personne.
6. Est-il permis de parler de la vie privée de quelqu’un sans autorisation ?
Pourquoi ?
4.7.ACTIVITES
Que risque une personne qui se sert de l’informatique pour publier la vie privée
d’une personne ?
Planche N°5, page 114 - 116 du livre de l’élève.

LUTTE CONTRE LA CONTREFAÇON ET LE PIRATAGE


INFORMATIQUE;
INFORMATIQUE 0

- RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE.


1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de :


- Expliquer ce que c’est que la contrefaçon ou le piratage informatique ;
- Respecter la propriété intellectuelle.
2. REVISION :

 On a parlé la dernière fois du respect des droits de l’homme et de la vie privée. Définissez
ce qu’on entend par droits de l’homme et par vie privée.
 Donnez un exemple de droit de l’homme que vous connaissez.
 Donnez aussi un exemple de quelque chose qui relève de la vie privée de quelqu’un.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Ton camarade Tchuente adore jouer au nouveau jeu électronique nommé « Iroquois » qui vient de
paraître sur le marché. Mais ce jeu est protégé par un code secret, que seul le propriétaire du jeu peut
connaître lorsqu’il ouvre l’emballage du jeu après achat.
Curieusement, Tchuente réussit on ne sait comment, à jouer à ce jeu en contournant le mot de passe.
Pire encore, il se fait beaucoup d’argent en reproduisant ce jeu sur des CD vierges gravés sur l’ordinateur
de son père et en les vendant moins chère à ses amis… Ton grand frère te dit que cela n’est pas bien…

P. 29
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Expliquez en quoi ce que Tchuente fait est mauvais, puis énumérez et expliquez les
différentes méthodes utilisées de nos jours pour lutter contre le phénomène de piraterie
et de contrefaçon des œuvres de l’esprit.

3.3. CONSIGNE

Aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 5,


d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous appuyant sur le questionnaire
suivant, pour réaliser le travail qui vous a été demandé.
1. Qu’entend-on par œuvres de l’esprit ?
2. Qu’est-ce que la propriété intellectuelle ?
3. Qu’est-ce que la piraterie ?
4. Qu’est ce que la contrefaçon ?
5. Y a-t-il un acte de piraterie ou de contrefaçon dans le comportement de Tchuente ?
lequel ?
6. Quels sont les moyens préconisés pour lutter contre la piraterie et la contrefaçon ?
4. Citez quelques droits de l’homme que vous connaissez.
5. Qu’entend-on par vie privée d’un individu ?
6. Cite quelques éléments qui relèvent de la vie privée d’une personne.
7. Est-il permis de parler de la vie privée d’un individu sans son autorisation ?
Pourquoi ?
8. Que risque une personne qui se sert de l’informatique pour publier la vie privée
d’une personne ?
4. ACTIVITES
Planche N°5, page 114 – 116 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Les Editions Continentales ont offert au Collège MENDOUGA, un jeu de 2 livres
d’informatiques par classe, de la classe de 6e à la classe de Terminale et 5 exemplaires du
même livre en version numérique sous forme de DVD.
Mais le collège MENDOUGA a 1700 élèves. La secrétaire du Principal a donc eu l’idée
de faire photocopier ce livre par les élèves qui le désirent pour les aider.

P. 30
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Voyant que cela pourrait lui procurer de l’argent, BEFOLO, un élève de cet
établissement a réussi à contourner le mot de passe du DVD de ce livre et a commencé à en
faire des copies pour vendre très moins cher à ses camarades.

1- L’initiative prise par la secrétaire du Principal est-elle recommandable ?


2- Qu’y a-t-il de mal à faire ce qu’elle fait ?
3- Comment qualifie-t-on ce genre d’acte ?
4- Quel type de préjudice ce genre d’acte causerait-il aux créateurs d’œuvres de l’esprit tels que
l’auteur de ces livres ?
4- Ce que l’élève BEFOLO fait est-il autorisé ?
5- Comment qualifie-t-on le fait de modifier le fonctionnement du DVD par l’élève BEFOLO ?
6- Quelles mesures sont-elles préconisées pour la protection de la propriété intellectuelle de ce
genre d’œuvres ?
7- Quelle est la bonne attitude à avoir vis-à-vis de la propriété intellectuelle des œuvres de
l’esprit tels que le livre d’informatique et les DVD de ce livre ?

P. 31
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

DECOUVERTE D’INTERNET : LES RES-


SOURCES ET LES FOURNISSEURS D’ACCES

INTERNET ET SES RESSOURCES

1. COMPETENCES VISEES
1.
Rendre l’enfant capable de :
- définir internet
- présenter ses principales ressources

2. REVISION :
* Dans votre livre du CM2, on vous a parlé de réseau. Qu’est-ce qu’un réseau informatique ?
* A quoi sert un réseau informatique ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Nguema veut apprendre à travailler sur internet. Son père M. Ndong n’aime pas beaucoup cela,
car internet, n’a pas très bonne presse auprès des parents en général et au près de lui en particulier…
Mme Ndong qui veut défendre son enfant cherche des arguments pour convaincre son mari qu’il y a
sur internet, beaucoup de services dignes d’intérêt que leur enfant a besoin d’apprendre à exploiter pour
s’arrimer au train de la modernité, vous demande alors conseil…

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Pour conseiller Mme Ndong, énumérez lui les principaux services que l’on peut trouver
sur internet et dites-lui de quelle utilité ils sont pour être considérés comme des
ressources dignes d’intérêt.

3.3. CONSIGNE
Pour effectuer le travail ci-dessus demandé, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN
AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 6, d’internet ou de tout autre document à votre
disposition, en vous appuyant sur le questionnaire suivant :
1. Qu’est ce que internet ?

P. 32
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

2. Peut-on adresser une lettre à quelqu’un en se servant d’internet ? Si oui, comment


appelle-t-on ce service sur internet ?
3. Peut-on causer en direct avec son ami sur internet ? Sous quelle forme ?
4. Y a-t-il un service pour se parler avec des amis sur le net en les voyant ?
Lesquels ?
5. Peut-on consulter ou copier des documents sur le net ? au moyen de quels
services ?
6. Quels types de documents copie-t-on sur le net, comment désigne-on cette
opération de copie de documents sur internet ?
4. ACTIVITES
Planche N°6, page 116 - 119 du livre de l’élève.

ACCES A INTERNET : LES FOURNISSEURS D’ACCES (FAI)


INFORMATIQUE ;
- RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE.
1. COMPETENCES VISEES
Rendre l’enfant capable :
- de dire ce que c’est qu’un fournisseur d’accès internet (FAI) et d’en donner
quelques exemples de FAI locaux.
- D’énumérer les conditions à remplir pour pouvoir accueillir une connexion
internet privée.
- D’accéder à internet à partir d’un appareil disposant d’une connexion.
2. REVISION :

On a parlé d’internet au cours de la dernière leçon :


 Définir : Internet ;
 Citer les principales ressources disponibles sur internet.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Vos professeurs vous donnent régulièrement des devoirs qui demandent à faire des recherches sur internet.
Mais la maman de votre camarade Linda n’aime pas l’environnement des cybers café.

P. 33
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Pourtant, Linda doit à tout prix continuer à faire toujours des recherches sur le net si non, elle aura
toujours la note zéro. Le papa de Linda se dit que la solution a ce problème, c’est d’avoir internet à la
maison. De cette manière, il pourra en plus aider sa fille à faire ses devoirs. Malheureusement, il ne sait
comment procéder pour y arriver. Il aimerait que vous le renseigniez par rapport à cela ?

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Expliquer au papa de votre camarade, comment on procède et à qui il faut s’adresser


pour avoir une connexion internet privée à la maison.

3.3. CONSIGNE

Pour effectuer le travail ci-dessus demandé, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN


AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 6, d’internet ou de tout autre document à votre
disposition, en vous laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Qui faut-il contacter lorsqu’on désire avoir internet à la maison ?
2. Qu’est-ce qu’un « provider » et à quoi sert-il ?
3. Quelles conditions faut-il remplir pour qu’il soit possible de vous connecter à
internet à domicile ?
4. Citez quelques fournisseurs d’accès internet internationaux que vous connaissez.
5. Citez quelque Providers locaux que vous connaissez dans votre pays.
6. Que faut-il faire pour se connecter à internet à partir d’un ordinateur ?

4. ACTIVITES

Planche N°6, page 116 - 119 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Remplace les pointillés par vrai ou par faux.
1- Un fournisseur d’accès internet est encore appelé …………..
2- CAMNET au Cameroun appartient à la catégorie des fournisseurs d’accès ………………….
3- ………………………………. est une ressource internet qui permet de tenir en directe une réunion
avec plusieurs interlocuteurs à différents endroits du monde en les voyant sur un écran.

P. 34
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

4- Les forums de discussion sur internet sont encore appelés des …………………………..
5- Le courrier électronique sur internet est encore appelé ………………………
6- Facebook et Tweeter sur internet sont des ressources désignées sous le nom de
…………………..
7- Le cigle FAI en informatique signifie ……………………………….
8- Les logiciels qui permettent de naviguer sur internet sont appelés ……………………………
9- Un service qui permet la transmission des fichiers entre deux ordinateurs reliés au réseau
Internet sans perte de données est appelé …………………………………………
10- Un service qui permet à plusieurs utilisateurs connectés au réseau internet d'échanger des
messages en temps réel est appelé ………………………………..
11- Le passage d’une page de document à une autre sur un site se fait en cliquant sur des mots clés
servant de liens entre 2 pages et appelés ……………………………….
12- Un ensemble cohérent de pages web contenues dans un même serveur (Ordinateur central d’un
réseau), accessibles à partir d’une adresse unique et liées entre elles par des liens hypertextes est
appelé …………………………………..
13- Le fait d’aller d’une page web à une autre pour chercher des informations s’appelle
…………….…………….. sur le web.
14- La navigation sur le web se fait grâce à des logiciels dédiés à ces opérations et appelés des
………………………….
15- La ressource qui permet de communiquer par la voix à travers internet est appelée la
………………………………………..
16- Une entreprise spécialisée dans la mise à disposition de l’accès internet à ceux qui veulent
souscrire un abonnement est appelée …………………………….
17- Un ensemble d’éléments matériels et logiciels reliant des ordinateurs et leurs périphériques pour
un partage d’informations et de ressources est appelé ……………………………………………

P. 35
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

DECOUVERTE D’INTERNET : NAVIGATION


SUR LE WEB ET RECHERCHE D’INFORMATIONS

1. COMPETENCES VISEES
Rendre l’enfant capable de :
- démarrer un navigateur web ;
- démarrer un moteur de recherche ;
- naviguer sur internet et de rechercher des informations sur le
web.
2. REVISION
Nous avons vu Internet et ses ressources dans une leçon précédente :
* Définir les termes suivants : internet ; Web ;
* Que trouve-t-on sur le Web ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

NJIMOLUH a un devoir de rédaction sur la corruption. Il lui est demande de s’appuyer sur un fait
d’actualité pour expliquer ce phénomène. Il a entendu parler du scandale de SEP BLATER à la FIFA,
mais le fait étant récent, sa camarade BINTOU lui suggère alors de trouver quelqu’un qui pourrait l’aider à
rechercher cette information sur internet…Il le choisit pour cela…

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Démarrez un navigateur Web, et cherchez des informations relatives au scandale de


SEP BLATER à la FIFA.

3.3. CONSIGNE

Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 7, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
appuyant sur le questionnaire suivant :
1. Qu’est-ce qu’un navigateur Web ?
2. Citez quelques navigateurs Web que vous connaissez.
3. Démarrer un logiciel de navigation installé dans votre ordinateur. Comment
appelle-t-on l’écran qui s’affiche après le démarrage complet du navigateur ?

P. 36
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

4. Comment appelle-t-on un logiciel qui permet de rechercher des informations sur le


Web ? Donnez-en un exemple.
5. Utilisez un moteur de recherche pour retrouver les informations sur la corruption à la
FIFA concernant Monsieur SEP BLATER.

4. ACTIVITES
Planche N°7, page 120 – 122 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Activité 1 : Observez l’image ci-dessous
1 2 3 4

Google

1- A quel logiciel appartient cet écran ? Comment le savez-vous ?


2- A quelle catégorie appartient ce logiciel ? A quoi sert-t-il ?
3- Vous désirez savoir davantage sur l’Ancien Président Sud africain NELSON MANDELA
a) Indiquez parmi les fenêtres numérotées de 1 à 4 sur l’image ci-dessus, celles qui peuvent
servir à taper votre requête pour la recherche des informations que vous recherchez.
b) Quel logiciel démarre-t-on lorsqu’on tape et valide une expression sur la fenêtre N°3 ?
c) A quoi sert ce logiciel ?

P. 37
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

d) Comment désigne-t-on cette catégorie de logiciels sur internet ?


e) Donne un autre nom de logiciel de la même catégorie.
f) A quoi sert un moteur de recherche ?
4- Formule la requête à entrer dans la zone N°3 pour rechercher Samuel Eto’o dans le classement des
buteurs du championnat de football Turc 2015-2016.
5- Démarrer un moteur de recherche de votre choix.
6- Saisir la requête que vous venez de formuler à la question N°4 et lancez sa recherche.

Activité 2 : En fouillant sur internet, BIKIE est tombée sur cette fenêtre. 1 2 3

Samuel ETO’O le Pi chichi

1- De qui est-il question sur cette fenêtre ?


2- Comment appelle-t-on une page d’information comme celle-ci sur internet ?
3- En promenant le curseur de la souris sur le mot « Pi chichi » sur cette fenêtre, il se transforme
en info-bulle et une adresse s’affiche dans la barre d'état.
a°) Quel nom donne-t-on à ce genre de mots sur internet ?
b°) Que se passerait-il si vous cliquez sur le mot « Pi chichi » ?
4- Comment appelle-t-on la première ligne de la fenêtre présentée sur l’image ci-dessus ?
5- A quoi sert chacun des éléments suivants numérotés de 1 à 6 ?
6- Lancer un logiciel de navigation de votre choix et lancez la recherche du site Web de la
FECAFOOT.
3- Cherchez-y des informations sur le sélectionneur de Lions Indomptables du Cameroun.

ACTIVITES D’INTEGRATION DU MODULE 1


Voir site web www.editionscontinentales.com
Vous pouvez aussi y trouver les corrigés d’exercices du livre de l’élève « Informatique en Afrique », ou encore les
demander par mail à l’adresse mail : editionscontinentales@gmail.com

P. 38
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

MODULE II
FAMILIARISATION AVEC LES CONCEPTS DE L’ARCHITECTURE
DE BASE DES MATERIELS ET DES LOGICIELS

P. 39
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

PRESENTATION DU CLAVIER ET DE L’ECRAN


D’ORDINATEUR

DECOUVERTE DU CLAVIER DE L’ORDINATEUR

1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable d’Identifier les différentes touches du clavier et de s’en


servir correctement.
2. REVISION :
* Nous avons vu les composantes matérielles de l’ordinateur : quels sont-elles ?
* Citez quelques périphériques de l’ordinateur en disant à quel type ils appartiennent.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Tonton Awono a acheté un ordinateur pour gérer ses propres affaires. En regardant le clavier, il est
impressionné par le nombre élevé de touches que celui-ci comporte.
Ta maman qui sait que vous utilisez les ordinateurs à l’école t’encourage à expliquer à Tonton
Awono le rôle de chacune de ces touches…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Essayez chaque touche du clavier et décrivez sa fonctionnalité.

3.3. CONSIGNE

Pour réaliser ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection


CEMAC, Chapitre 8, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous appuyant sur le
questionnaire suivant :
1. Combien y a-t-il de types de claviers ? Citez les et dites ce qui les différencie.
2. Sur un clavier, Comment appelle-t-on les touches qui portent les lettres de l’alphabet ?
3. A quoi sert le bloc de touches numérotées de F1 à F12 ?
4. Comment appelle-t-on la plus longue touche du clavier ?
5. A quoi sert chacune des touches suivantes : Entrée ; Echap ; Ctrl ; Alt Gr ; Alt ?
6. A quoi servent les touches suivantes : a) b) c)

P. 40
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

7. A quoi servent les touches que voici : a) b) c)


8. A quoi servent les autres touches suivantes : Suppr ; Pause ; Insert ; Impr écran
9. Comment se sert-on des touches qui portent plusieurs caractères à la fois ?
10. Y a-t-il d’autres touches dont vous n’avez pas encore parlées ? Lesquelles ?
4. ACTIVITES

Planche N°8, page 122 – 125 du livre de l’élève.

DECOUVERTE DE L’ECRAN ET DE L’IMPRIMANTE


INFORMATIQUE ;
- RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE.
1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’apprenant capable d’Identifier les différents types d’imprimantes et


de pouvoir en choisir une de manière éclairée.
2. REVISION :

Dans les leçons précédentes, nous avons étudié le clavier.


 Citez les principaux types de claviers et dites comment on les identifie ;
 Combien de types de périphériques distingue-t-on ?
 A quelle catégorie de périphérique classe-t-on l’écran ? l’imprimante ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Tonton Batakeng a un ordinateur pour ses travaux personnels à la maison, Son écran vient de
tomber en panne. Il se décide alors d’aller en acheter un autre ainsi qu’une imprimante.
Seulement, il y a tellement de variétés d’écrans et d’imprimantes différentes sur le marché que Tonton
Batakeng ne sait sur quel critère se fonder pour choisir telle variété plutôt que telle autre. Ta maman
lui ayant toujours venté tes prouesses en informatique en classe, il fait appel à toi pour le conseiller dans son
choix…

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Recensez les différents types d’imprimantes et d’écrans que l’on retrouve actuellement
sur le marché, relevez leurs avantages ainsi que leurs inconvénients.
P. 41
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3.3. CONSIGNE

Aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 8,


d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous appuyant sur le questionnaire
suivant, pour réaliser le travail qui vous est demandé :
1. Combien de types d’écrans distingue-t-on ? Citez-les.
2. De ces différents types d’écrans, quel est celui qui est le meilleur ?
3. Quel avantage y a-t-il à choisir ce type d’écran que vous jugez meilleurs ?
4. Quels inconvénients présentent principalement les autres types d’écrans ?
5. Citez les différents types d’imprimantes que vous connaissez.
6. Quelle est celle que vous jugez la meilleure parmi toutes ces imprimantes ?
7. Quel avantage lui trouvez-vous par rapport aux autres types d’imprimantes ?

4. ACTIVITES

Planche N°8, page 122 – 125 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Planche N°8, page 122 – 125 du livre de l’élève.

P. 42
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

ENTRETIEN, CONSERVATION ET PROTEC-


TION DU MATERIEL INFORMATIQUE

1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’apprenant capable :


 D’énumérer les facteurs de l’environnement qui constituent des
causes potentiels de panne pour les ordinateurs ;
 D’effectuer des gestes de maintenance courant des ordinateurs pour prévenir
des pannes ;
 d’Identifier les appareils de protection contre les dangers électriques et de
mettre en place un dispositif de protection d’un ordinateur contre ces dangers
électriques.
2. REVISION
Lors de la leçon précédente, nous avons étudié le clavier, l’imprimante et l’écran.
 Citez les principales familles de claviers et dites comment on les distingue ;
 Quels sont les différents types d’écrans que vous connaissez ? citez-les.
 Citez les principaux types d’imprimantes que vous connaissez.

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Etienne Bobolo habite le quartier potopoto, au bord d’une route très poussiéreuse. L’ordinateur que
son père lui a acheté pour faire ses devoirs d’informatique est déjà tout couvert de poussière, à peine
acheté, au point où Etienne se demande s’il ne sera pas obligé de le laver chaque semaine à l’eau et au
savon pour le garder propre et en bon état…
De plus, le quartier potopoto est victime de coupures de courant intempestives…M. Bobolo vous
demande conseil quant à ce qu’il doit faire pour garder son appareil à l’abri des pannes.

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Identifiez les facteurs de l’environnement qui menacent le bon fonctionnement de
l’ordinateur de M. BOBOLO (l’unité centrale et les périphériques), décrivez les gestes
de nettoyage courant destinés à le maintenir en bon état et installez un dispositif de
protection de cet ordinateur contre les dangers électriques.

P. 43
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3.3. CONSIGNE

Aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection CEMAC, Chapitre 9,


d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous appuyant sur le questionnaire
suivant, pour réaliser le travail qui vous est demandé :
1. Tel que les choses sont décrites, l’appareil d’Etienne Bobolo est-il bien conservé ?
2. Quels sont les facteurs de l’environnement de vie d’Etienne susceptibles d’endommager
son ordinateur ?
3. En plus de paraître moche à vue d’œil, Quels sont les problèmes que la poussière est
susceptible de créer à une unité centrale ou à un clavier ?
4. Avec quoi et comment procède-t-on pour le nettoyage d’entretien de cet appareil en
ce qui est : a) de l’unité centrale ; b) du clavier ; c) de l’écran ; de l’imprimante ; de la
souris ?
5. Quel autre facteur en dehors de la poussière, peut également causer des dommages
à l’ordinateur d’Etienne Bobolo.
6. A quel danger les coupures de courants peuvent-il exposer cet ordinateur ?
7. Quelles précautions doit-on prendre pour prévenir ce genre de dangers électriques ?
8. Cite quelques appareils que l’on peut utiliser pour prévenir ces dangers électriques.
9. Connecte un onduleur, un dispositif parasurtenseur ou parafoudre pour protéger un
ordinateur contre des dangers électriques.

4. ACTIVITES

Planche N°9, page 125 – 126 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES

Pendant les vacances, l’ordinateur de votre professeur est resté inutilisé. La poussière s’est
déposée partout dessus et votre professeur d’informatique vous demande de vous répartir ses
différentes composantes en vue d’une maintenance préventive contre les pannes.
1. L’unité centrale a été confiée à Sonia pour le nettoyage,
a) de quoi a-t-elle besoin comme matériel pour effectuer cette tâche ?
b) Comment doit-elle s’y prendre pour nettoyer a) la coque ? b) les ouïes de ventilation/
2) Le clavier a été confié à OYONO. a) De quoi a-t-il besoin pour cette tache ?
b) Comment doit-il s’y prendre pour nettoyer ce clavier ?

P. 44
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3) Mouchepou quant à lui doit procéder au nettoyage de l’écran.


a) de quel matériel a-t-il besoin pour faire ce travail ?
b) Comment doit-il s’y prendre concrètement pour nettoyer l’écran ?
4) Fingong quant à lui doit nettoyer la coque de l’imprimante et celle de la souris.
a) De quoi a-t-il besoin comme matériel pour le faire ?
b) comment doit-il procéder pour faire le nettoyage de ce matériel ?
5. En voulant rebrancher l’ordinateur, le professeur s’aperçoit que la prose de courant s’est
grillée. Heureusement que l’ordinateur était débranché…
a) Quels sont les principaux dangers électriques auquel l’ordinateur est exposé ?
b) Comment peut-on protéger un ordinateur contre ce genre de dangers ?

P. 45
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

UTILISATION DES FONCTIONS ELEMEN-


ysteme d’exploitation ?
TAIRES D’UN SYSTEME D’EXPLOITATION

1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de :


 Donner quelques fonctions d’un système d’exploitation ;
 Enumérer quelques exemples de systèmes d’exploitation ;
 Identifier les principaux éléments de l’environnement d’un systèm
d’exploitation graphique (Fenêtre, icône, Boite de dialogue…)
2. REVISION
Nous avons vu la dernière fois, les moyens de protection des ordinateurs contre les
dangers de l’environnement.
a) citez quelques appareils de protection contre les dangers électriques ;
b) Quels produits utilise-t-on pour le nettoyage de l’unité centrale et de ses périphériques

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

2.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Madame Abiba est inquiète car, en démarrant son ordinateur ce matin, au lieu que celui-ci émette un
bip et affiche ensuite le bel écran plein de petites images que l’on obtient d’habitude après le démarrage
complet du système, son appareil se plante après avoir affiché le message suivant : « operating system not
found ». Constatant qu’elle ne peut plus rien faire, elle s’interroge sur ce que l’ordinateur désigne par
« Operating system », sur le rôle joué par cet « Operating system », tout en se demandant à quoi peut
bien ressembler l’écran de cet « Operating system » sur un ordinateur. Elle sollicite votre aide….

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Après avoir démarré votre ordinateur, identifiez le système d’exploitation qu’il


contient, dite quelle sont les rôles de ce dernier et identifiez les principaux éléments de
son environnement graphique.

3.3. CONSIGNE

Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 10, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Que signifie ce message que l’ordinateur affiche avant de se planter ?

P. 46
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

1. Que signifie ce message que l’ordinateur affiche avant de se planter ?


2. Qu’est-ce qu’un système d’exploitation ?
3. Pour quoi ne peut-on plus rien faire lorsque le système d’exploitation a un problème ?
4. Quelle sont les rôles joués par un système d’exploitation dans un ordinateur ?
5. Comment nomme-t-on l’écran que le système d’exploitation affiche après le
démarrage complet de l’ordinateur ?
6. Démarrez un ordinateur et identifiez les différents éléments affichés sur le bureau.
7. Parlant du bureau, qu’est-ce qu’une fenêtre et à A quoi sert-elle ?
9. Identifiez et énumérez les principales parties d’une fenêtre.

4. ACTIVITES

Planche N°10, page 126 – 128 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Ex.1
Vous voulez vous entrainer à faire
la saisie sur l’appareil de votre
papa et vous trouvez les images
suivantes sur l’écran.

1- Que représente l’élément N°2 ?


2- Que s’est-il passé pour qu’il
apparaisse sur cet écran ?
3- Comment fait-on pour qu’il
disparaisse ?
4- Que représente l’élément N°3 ?
5- Où trouve-t-on le bouton qui 3
permet de fermer cet élément ? 1 2 4
5- Après avoir fermé les éléments
N°2 et N°3, on se retrouve sur
5
l’écran représenté par l’élément N° 5 situé en dessous.
Comment appelle-t-on cet écran ?
6- A quel logiciel appartient cet écran N°5 ?
7- Comment appelle-t-on les petits dessins que l’on retrouve sur cet écran ?
8- Enumérez les principaux rôles joués par un système d’exploitation sur un ordinateur.
9- Comment procède-t-on pour arrêter un ordinateur à partir de cet écran ?

P. 47
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

UTILISATION DES FONCTIONS D’UN SYS-


TEME D’EXPLOITATION (SUITE)

SESSION DE TRAVAIL SUR UN ORDINATEUR


1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de :


 Ouvrir une session de travail et démarrer un logiciel de son choix ;
 Exploiter l'aide et consulter la date ou l'heure du système ;
 Fermer une session de travail.
2. REVISION : Lors de notre dernière leçon, nous avons parlé des systèmes d’exploitation.
* Qu’est ce qu’un système d’exploitation ?
* Citez quelques fonctions assurées par un système d’exploitation dans un ordinateur.
3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Votre maman se plaint qu’à tout bout de champs, tes camarades et toi l’embêtez lorsque vous travaillez
sur son ordinateur, en lui demandant de l’aide au sujet des fonctionnalités que vous ne maitrisez pas sur
les programmes utilisés.
De plus, elle a peur pour ses fichiers contenus dans la machine, surtout qu’il y a quelques jours, votre
camarade Meka a, en cafouillant dans les options de l’ordinateur, faussé la date et l’heure du système.
M.onsieur Darna a conseillé votre mère de créer des comptes utilisateurs sur cette machine pour
sécuriser ses données…. Elle fait alors appel à vous pour l’aider…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


- Ouvrez une session de travail sur une machine partagée par plusieurs utilisateurs, en
notant l’heure d’ouverture affiché sur l’écran.
- Démarrez ensuite un logiciel de votre choix et consultez les rubriques d’aide ;
- Refermez le logiciel que vous avez ouvert, ainsi que la session de travail.

3.3. CONSIGNE
Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 11, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :

P. 48
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

1. Qu’est-ce qu’un compte utilisateur ?


2. A quoi sert-t-il ?
3. Quelles formalités faut-il accomplir pour ouvrir une session de travail sur une machine
où l’on a défini des comptes utilisateurs ?
4. A quoi sert un mot de passe sur un compte utilisateur ?
5. Sur une machine où l’on a défini des comptes utilisateurs, ouvrez une session de
travail et démarrez un logiciel de votre choix.
6. Activer la fonctionnalité qui permet de consulter l’aide sur l’utilisation de ce logiciel.
7. Consultez l’heure du système et refermez la session de travail.

4. ACTIVITES

Planche N°11, page 129 – 131 du livre de l’élève.

ORGANISATION DES FICHIERS ET DES DOSSIERS


INFORMATIQUE ;
1. COMPETENCES- VISEES
RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE.
Rendre l’enfant capable de :
 créer, nommer, ouvrir, déplacer copier ou supprimer un dossier/fichier
 regrouper des fichiers en les rangeant dans des dossiers ou dans des
bibliothèques
2. REVISION : La dernière fois, nous avons parlé des comptes utilisateurs.
 Qu’est-ce qu’un compte utilisateur ?
 A quoi sert un compte utilisateur ?
 Qu’est ce qu’un fichier ?

3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Madame Touloun gère une microédition en face de votre établissement. Elle saisit les exposés des
élèves, les épreuves d’examens (Maths, Anglais, Français), les annonces à faire dans l’établissement,
et enregistre des images ou des musiques.

P. 49
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

Cependant, Madame Toulou se plaint que son appareil a trop de fichiers et, retrouver un document
dans cette forêt de fichiers est un véritable casse-tête. Elle vous demande de l’aider à mettre un peu
d’ordre dans tout cela…

3.2. TRAVAIL A FAIRE

Regrouper les fichiers de cette machine pour permettre à Mme Toulou de se retrouver
plus facilement.

3.3. CONSIGNE

Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 11, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Que faut-il faire pour organiser les fichiers de Madame Toulou par groupe ?
2. Comment peut-on appeler ce genre de regroupement de fichier par ensembles de
même type ?
3. Quelle différence faites-vous entre un fichier et un dossier ?
4. Quelle différence y a-t-il entre un dossier et une bibliothèque ?
5. Créer pour chaque type de document (Exposés ; Epreuves ; Maths ; Français ;
Anglais ; Annonces ; Images ; Musique) contenu dans l’appareil de Madame Toulou, un
dossier portant son nom.
6. Copier les documents contenus dans le dossier « Image » pour les mettre dans la
Bibliothèque « Images ».
7. Déplacer les documents contenus dans le dossier « Musique » pour les mettre dans la
Bibliothèque dénommée « Musique ».
8. Effacer ensuite les Dossiers « Images » et « Musiques »
9. Renommer le dossier « Exposés » en « Devoirs ».
4. ACTIVITES

Planche N°11, page 129 – 131 du livre de l’élève.

P. 50
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

AUTRES ACTIVITES
ACTIVITÉ 1
Dans la bibliothèque de votre établissement,
se trouve installé cet appareil qui est utilisé
par tous ceux qui ont un travail à faire sur
ordinateur, élèves comme professeurs.
1- Que signifie le libellé Administra- Administrateur PROFS AUTRES
teur » ?
2- A quoi sert-il ?
3- Que signifie les libellés « PROFS » et
« AUTRES »
4- A quoi sert la zone blanche située en
dessous des libellées « Administrateur »,
PROF et « AUTRES ».
5- A quoi sert un mot de passe ici ?

ACTIVITÉ 2
1. Créer dans votre clé USB, deux dossiers dénommés « Dossier1 » et « Dossier 2 ».
2. Saisir la récitation « LE PAPAYER » en se servant d’un éditeur de texte ou d’un logiciel de
traitement de texte contenu dans l’appareil que vous utilisez.
3. Enregistrer ce que vous venez de saisir dans « Dossier 1 » sous le nom « TRAVAIL 1 ».
4. Copiez le fichier « TRAVAIL 1 » dans le dossier dénommé « Dossier 2 ».
5. Renommez le fichier contenu dans « Dossier 2 » en lui donnant le nom « PAPAYER »
6. Supprimer le document « Fichier 1 » du dossier « Dossier 1 »
7. Déplacer « Dossier 2 » pour le positionner comme sous-dossier de « Dossier 1 ».
8- Vous vous êtes aperçu que vous n’auriez pas du effacer le document « Fichier 1 » du
dossier « Dossier 1 ». Restaurez ce fichier de la corbeille.
9. Copier « Dossier 2 » dans la bibliothèque « Documents » de votre ordinateur.

P. 51
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

ORGANISATION ET TRAITEMENT DES


DONNEES : CREATION ENRICHISSEMENT
ET IMPRESSION DE DOCUMENTS

FORMAT DE PAGE, SAISIE ET CORRECTION DUN TEXTE


1. COMPETENCES VISEES
Rendre l’enfant capable de :
 Régler le format de page d’un document ;
 Saisir, corriger et sauvegarder un texte.
2. REVISION
* Lors de notre dernière leçon, nous avons parlé du système d’exploitation.
* Comment fait-on pour organiser les fichiers et les dossiers sur un disque ?
* Citez quelques bibliothèques que vous connaissez sous Windows.
3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Mandengue est candidat pour être un député junior et doit adresser une lettre saisie et imprimée au
Président de l’Assemblée nationale. Son Professeur d’informatique chargé de l’aider à rédiger cette
lettre s’est excusé parce que son fils est hospitalisé. Il demande à Mandengué de se débrouiller comme
un grand garçon…une mise en page et une mise en forme soignée du document, de veiller à ne pas faire
de faute sans faute avant de pouvoir l’imprimer pour lui montrer….
3.2. TRAVAIL A FAIRE
Saisissez le texte de cette lettre à adresser au Président de l’Assemblée Nationale,
corrigez le et lancez sa correction automatique.

3.3. CONSIGNE
Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 12, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Démarrer un logiciel de traitement de texte et ouvrez une nouvelle page de
document ;
2. Qu’est-ce qu’une marge ? Procédez au réglage des marges du nouveau document que
vous allez créer selon les indications suivantes : marges supérieures et inférieures (2 cm) ;
marge gauche 2,5cm et marge droite 2cm) ;

P. 52
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3. saisissez le texte de votre lettre sans faute d’orthographe ni de ponctuation ;


4. lancer la correction de ce texte par l’ordinateur ;
5. régler l’alignement du texte à gauche et l’espacement de paragraphe à 6 points.
6. régler le retrait de la première ligne de paragraphe à 1cm ;
7. sauvegarder la lettre ainsi mise en forme sous le nom « Député ».

4. ACTIVITES

Planche N°12, page 131 – 137 du livre de l’élève.

BLOCS DE TEXTE, POLICES ET ATTRIBUTS DE CARACTERES


VISUALISATION ET IMPRESSION D’UN DOCUMENT
1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de :


 Manipuler des blocs de texte pour les dupliquer, déplacer, ou supprimer
 Enrichir un texte en se servant de polices et d’attributs de caractères.
 Le pré-visualiser en format d’impression et l’imprimer.
2. REVISION : La dernière fois, nous avons parlé des comptes utilisateurs.
 Qu’est-ce qu’une marge dans un document ?
 Qu’appelle-t-on interligne dans un document ?
 Combien de types d’alignements de texte peut-on faire lors de la saisie d’un document ?
3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME


Après avoir regardé la lettre que vous avez écrite au Président de l’Assemblée Nationale, votre
professeur trouve qu’elle n’est pas assez présentable, que vous auriez dû l’embellir davantage, en vous
servant des possibilités offertes par le logiciel de traitement de texte et l’imprimer …

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Récupérer à nouveau la lettre écrite au Président de l’Assemblée Nationale et l’enrichir
au moyen de polices et d’attributs de caractères, avant de le prévisualiser et
imprimer…
P. 53
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3.3. CONSIGNE
Pour réaliser ce travail, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e » Collection
CEMAC, Chapitre 12, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous laissant
guider par le questionnaire suivant :
1. Récupérez à l’écran la lettre que vous avez précédemment écrite au Président de
l’Assemblée Nationale.
2. Copiez cette lettre sur une nouvelle page.
3. Mettez votre nom en gras.
4. Mettrez en gras et en Italique, l’adresse du destinataire
5. Mettez en majuscules votre nom et l’adresse du destinataire.
6. Ajoutez en bas de cette lettre le terme « Pièces jointes » et lui appliquer la couleur
bleue.
7. Citez comme pièces jointes en utilisant des puces, les documents suivants : une copie
d’acte de naissance ; une photocopie de la carte d’identité scolaire.
8. Visualisez la lettre en format d’impression et imprimer une copie de cette lettre.

4. ACTIVITES

Planche N°12, page 131 – 137 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES
Vous avez manqué les cours pendant 2h et vous voulez vous excuser auprès du professeur
d’histoire et d’EPS avec lesquels vous aviez cours.
2. Concevez une lettre d’excuses à adresser au professeur d’histoire. Saisissez cette lettre en
vous servant du logiciel de traitement de texte de votre choix.
3. Créez un dossier nommé LETTRES et y sauvegardez votre lettre sous le nom « HISTOIRE »
4. Prévisualisez cette lettre en format d’impression et lancez effectivement son impression.
5. Fermez ensuite le logiciel de traitement de texte.
6. Après avoir fermé le logiciel de traitement de texte, vous vous êtes rendu compte que vous
avez oublié d’écrire la lettre à adresser au professeur d’EPS.
a. Ouvrez à nouveau le logiciel de traitement de texte ainsi que, le document « HISTOIRE »
b. Copiez cette lettre sur une nouvelle page et changez simplement de nom du professeur
ainsi que la matière pour avoir la lettre à adresser au professeur d’EPS.
c. Sauvegardez le document ainsi modifié, dans le dossier LETTRES sous le nom EPS.
d. Imprimer le fichier EPS et supprimez ensuite le fichier HISTOIRE.

P. 54
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

LE COURRIER ELECTRONIQUE SUR INTERNET

1. COMPETENCES VISEES

Rendre l’enfant capable de :


 Ouvrir un logiciel de messagerie ;
 Ecrire un message électronique ;
 Envoyer un message électronique.
2. REVISION :
Lors de notre dernière leçon, nous avons appris à enrichir un document :
* Citez quelques noms de polices de caractères que vous connaisse ;
* Citez quelques attributs que l’on peut appliquer à des caractères.
3. INTRODUCTION DE LA LECON : EXEMPLE DE SITUATION PROBLEME

3.1. ENNONCE DE LA SITUATION PROBLEME

Angounda fête son anniversaire le 06 Mai à 13h avec tous ses amis. Mais cette année, sa mère a
voyagé pour l’Angola. Pour lui faire vivre aussi les bons moments de la fête, Angounda a demandé à
son photographe qui a un appareil photo numérique de lui charger les photos d’anniversaire dans sa clé
USB. Il prévoyait aller développer ces photos en ville à 18h à la fin de la fête et les expédier à sa
maman accompagnée d’une gentille petite lettre. Seulement il a un problème, sa maman ne peut pas
attendre. Elle veut lire cette lettre et voir les photos le soir même de la fête avant de dormir…

3.2. TRAVAIL A FAIRE


Trouvez un moyen pour permettre à Angounda de faire parvenir cette lettre et ces
photos à sa mère le soir même de la fête.

3.3. CONSIGNE
Pour ce qui est du travail à faire, aidez-vous du livre de l’élève « INFORMATIQUE EN AFRIQUE, 6e »
Collection CEMAC, Chapitre 12, d’internet ou de tout autre document à votre disposition, en vous
laissant guider par le questionnaire suivant :
1. Existe-t-il un moyen pour faire parvenir une lettre et des documents à un ami
habitant un autre pays en quelques minutes ? Lequel ?
2. Est-il possible d’accompagner cette lettre par d’autres documents tels que des
photos ? Si oui, comment ?

P. 55
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

3. Que faut-il connaitre concernant un ami pour lui envoyer une lettre par poste ?
4. S’il faut maintenant lui écrire par e.mail, que vous faut-il connaitre ?
5. Rédigez un e.mail pour un camarade dont vous avez l’adresse, pour son anniversaire.
6. joignez à cette lettre, une photo de vous et expédiez-la.

4. ACTIVITES
Planche N°13, page 137 – 139 du livre de l’élève.

AUTRES ACTIVITES

ACTIVITÉ 1. Votre établissement est invité à une colonie de vacance à Marseille en France.
Mais on vous exige d’envoyer vous-même un mail de confirmation de votre participation avec
en pièce jointe une photo de vous que vous auriez fait scanner.
1- Démarrez le logiciel de messagerie que vous pouvez trouver sur l’ordinateur que vous
devez utiliser
2- Rédigez l’en-tête et le corps du message de la lettre de confirmation à envoyer ;
3- Joignez-y votre photo que vous auriez préalablement scannée et enregistrée dans une clé
USB ;
4- Envoyez cette correspondance à l’adresse mail de votre professeur qui se chargera de
rediriger tous ces courriers à la bonne adresse.

ACTIVITÉ 2. Vous voulez informer vos camarades de votre fête de première communion le 12
Août prochain. votre père vous interdisant l’usage du téléphone, vous décidez d’envoyer un
e.mail à Meka et à Djabirou qui se chargeront d’informer les autres pas SMS.
1- Démarrez le logiciel de messagerie présent sur l’ordinateur que vous devez utiliser
2- Sur l’entête du e.mail, les destinataires seront meka2016@yahoo.fr; djabirou-
legrand@hotmail.cm.
3- Prenez soin d’envoyer une copie discrète (cachée) de cette lettre à l’adresse Fandio-
John@rocketmail.com.
4- Rédigez en fin le corps du message et expédiez votre e.mail.

ACTIVITÉ 3. Démarrer un logiciel de messagerie et envoyez un e.mail à votre professeur


d’informatique pour vous excuser de votre absence au dernier cours, pour cause de maladie.

ACTIVITES D’INTEGRATION DU MODULE 1


Voir site web www.editionscontinentales.com
Vous pouvez aussi y trouver les corrigés d’Activités du livre de l’élève « Informatique en Afrique », ou encore les
demander par mail à l’adresse mail : editionscontinentales@gmail.com

P. 56
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique
INFORMATIQUE EN AFRIQUE

- Renald LEGENDRE (1993). Dictionnaire actuel de l’éducation. Montréal : Guérin/Paris


: Eska (2ème édition).

- BERNARD REY 2014. La notion de compétence en éducation et formation. coll.


Enjeux et problèmes. Éditions de Boeck.

- Jean-Marie DE KETELE et coll (1988). Guide du formateur. Bruxelles : De Boeck


Université/Editions Universitaires

- ABDERRAHIM HAROUCHI 2010 ". Pour un enseignement efficace, l’Approche par


Compétence", éditions Le Fennec

- Mélanie DERONNE 2012. L’approche par compétences dans l’enseignement des


mathématiques, Mémoire de Master en sciences mathématiques, sous la direction de
Stéphanie Bridoux, Faculté des Sciences Université de Mons

- MORTAGNE Alice 2006. La pédagogie par situation-problème, modélisation d’une


démarche, Mémoire dirigé par Dominique CLÉMENT, CEFEDEM Rhône-Alpes.

- J.-P. ASTOLFI, (1993). Placer les élèves en « situations-problèmes ». Paris, INRP

P. 57
GUIDE PEDAGOGIQUE 6e - Informatique en Afrique

Vous aimerez peut-être aussi