Vous êtes sur la page 1sur 59

INSPCETION D’ACADEMIE CAISSE DE DEPÔT ET DE CONSIGNATION

DE PIKINE GUEDIAWAYE

CENTRE REGIONAL DE FORMATION DES PERSONNELS DE L’EDUCATION

FASCICULE DE MATHEMATIQUES

SECONDE S

Auteurs

Mouhamadou DJIGO : Professeur au Lycée Seydina Issa Rohou Lahi


Babacar DIOP : Professeur au Lycée Seydina Limamou Laye
Cheikh Tidiane DIOP : Professeur au Lycée de Pikine
El Hadji Demba Wade DIOP : Professeur au Lycée Banque Islamique
Youssoupha DIACK : Professeur au Lycée de Mbao
Younouss BOYE : Professeur au Lycée Pikine Est
Momar Talla GUISSE : Professeur au Lycée Mame Yelli Badiane
Matar DIAGNE: Professeur au Lycée de Thiaroye
Diène NGOM : Proviseur du Lycée Keur Massar
Ndane SARR: Proviseur du Lycée Seydina Issa Rohou Lahi

Superviseurs
Niowy FALL : Inspecteur de l’Enseignement Moyen Secondaire à l’IA de Dakar
Hameth Saloum FALL : Formateur au CRFPE de Dakar

Révision et Validation
Collège mathématiques de l’IGEF
Table des matières
Thème 1 : CALCUL DANS ℝ ............................................................................................................................... 5
Exercices de restitution des connaissances ..................................................................................................... 5
Exercices d’application ..................................................................................................................................... 5
Exercices de synthèse ........................................................................................................................................ 7
Thème 2 : INTERVALLES ET CALCUL APPROCHE ........................................................................................ 8
Exercices de restitution des connaissances ..................................................................................................... 8
Exercices d’application ..................................................................................................................................... 9
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 10
Thème 3 : EQUATIONS ET INEQUATIONS-SYSTEMES ............................................................................... 12
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 12
Exercices d’application ................................................................................................................................... 12
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 13
Thème 4 : POLYNOMES ET FRACTIONS RATIONNELLES ......................................................................... 17
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 17
Exercices d’application ................................................................................................................................... 17
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 18
Thème 5 : FONCTIONS NUMERIQUES D’UNE VARIABLE REELLE.......................................................... 19
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 19
Exercices d’application ................................................................................................................................... 20
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 21
Thème 6 : STATISTIQUE .................................................................................................................................... 23
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 23
Exercices d’application ................................................................................................................................... 23
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 24
Thème 7 : CALCUL VECTORIEL ...................................................................................................................... 27
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 27
Exercices d’application ................................................................................................................................... 27
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 27
Thème 8 : REPERAGE CARTESIEN .................................................................................................................. 31
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 31
Exercices d’application ................................................................................................................................... 32
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 33
Thème 9 : ANGLES ET TRIGONOMETRIE ...................................................................................................... 38
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 38
Exercices d’application ................................................................................................................................... 38
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 41

2
Thème 10 : PRODUIT SCALAIRE...................................................................................................................... 45
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 45
Exercices d’application ................................................................................................................................... 46
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 46
Thème 11 : TRANSFORMATIONS .................................................................................................................... 48
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 48
Exercices d’application ................................................................................................................................... 48
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 49
Thème 12 : GEOMETRIE DANS L’ESPACE ..................................................................................................... 53
Exercices de restitution des connaissances ................................................................................................... 53
Exercices d’application ................................................................................................................................... 54
Exercices de synthèse ...................................................................................................................................... 56

3
INTRODUCTION

Ce fascicule couvre tout le programme de mathématiques de seconde S.

Dans chaque thème les exercices sont répartis en trois rubriques :

 « Exercices de restitution des connaissances » : ce sont des exercices qui permettent à l’élève
de contrôler les savoirs déclaratifs (définitions, théorèmes, propriétés, règles …), préalables
pour toute activité mathématique.
 « Exercices d’application » : ce sont des exercices qui permettent d’appliquer les savoirs
déclaratifs, de développer des savoir-faire, de faire acquérir des savoirs procéduraux.
 « Exercices de synthèse » : ce sont des exercices qui font appel à plusieurs ressources dont
celles du thème.

4
Thème 1 : CALCUL DANS ℝ

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1

Soit a un nombre réel non nul, m et n des entiers naturels.

Recopier et compléter les propriétés ci-dessous par ce qui convient :

a0= … ; a1=… ; an×am =… ; =… ; (a ) =… ; √a =… .

Si a est un réel positif alors √a =….

Exercice 2

Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :

1. Si a est un réel positif alors |a| =… .


2. Si a est un réel négatif alors |a| =… .
3. Si a est un réel alors |−a| = |… |.
4. Soit a et b deux réels. Si a2 = b2 alors a = … ou a = … .
5. Si a et b sont des nombres réels alors |a + b| … |a|+|b|.

Exercice 3

Recopier et compléter les énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :

1. Soit x et y deux réels. On a d(x ; y) = |…|.

2. Si a et b sont des réels tels que : b ≥ 0, alors √a b =…a…... .

Exercices d’application

Exercice 4

Comparer :


a. √51 et 6 − 2√5 ; b. et 2 − √3 ;

c. 4 − 10√7 et 4 − 8√11 ; d. et ⋅
√ √ √

Exercice 5

Ecrire sans le symbole de valeur absolue chacune des expressions ci-dessous :

a. 2√2 − 1 − √3 ; b. −3 + + √2 .

5
Exercice 6

Ecrire sans radical au dénominateur chacune des expressions ci-dessous :

a. ; b. ⋅
√ √ √ √ √

Exercice 7

1. Développer les expressions ci-dessous :

a. 5(1 − √3) ; b. 2(1 + √2) ; c. (3√2 − 3√3) .

2. En déduire une expression simplifiée de chacun des nombres ci-dessous :

a. 20 − 10√3 ; b. 6 + 4√2 ; c. 45 − 18√6.

Exercice 8

Calculer la distance entre :

a. 2 et 0 ; b. -4 et -1 ; c. -2 et 3 ; d. 1 et 3 ; e. -1 et 1.

Exercice 9

Résoudre dans ℝ les équations ci-dessous :

1. |−10x + 3| =2 ; 7. |3x + 7| =x+11 ;


2. |4x + 5| = −13 ; 8. |x − 2| = x − 2 ;
3. |3 − x| = 3 ; 9. (2x + 6) = 18 ;
4. |x + 7| =10-2 ; 10. |x − 2| = x − 2 ;
5. |2x + 3| =x−1 ;
11. |x + 2| = x ;
6. |−5x + 1| =x−2 ;
12. |5x| = x.
Exercice 10

Résoudre dans ℝ les inéquations ci-dessous :

1. |x − 5| ≤ 1 ; 5. |−3t + 1| ≤ −4 ;
2. |z + 3| < 3 ; 6. |2x + 7| ≤ ;
3. |x − 5| ≥ √3 ; 7. |x + 10 | ≤ 5. 10 .
4. y − > ;

6
Exercices de synthèse

Exercice 11

On donne A  7 − 2√6 et B  7 + 2√6 .


1. Calculer A×B.

2. On pose X = A + B et Y = A − B.

Vérifier que X > 0 et Y < 0.

3. Calculer X2 et Y2. En déduire X et Y.

4. Donner alors une expression plus simple de A et B.

Exercice 12

On donne x = 0,0007 ; y = 2. 10 ; z = 6. 10 .

Sachant que A= (x2y)3z-2 et B = ⋅


( )

Ecrire A et B sous la forme d’un produit de puissances de nombres premiers.

Exercice 13

Simplifier l’écriture de A et B : (p est un nombre réel.)

A 1 ; B p +p+1−p− p +p+1+p+ .


Exercice 14

Simplifier les expressions ci-dessous :

A ; B
( )

7
Thème 2 : INTERVALLES ET CALCUL APPROCHE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Soit x ∈ ℝ , a ∈ ,b∈ ,c∈ et ε ∈ ] 0 , + ∞ [.
Recopier et compléter pour chacune des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Le nombre décimal a est une valeur approchée de x à ε près signifie que : … .
2. Le nombre décimal b est une valeur approchée par excès de x à ε près signifie que : … .
3. Le nombre décimal c est une valeur approchée par défaut de x à ε près signifie que : ... .
Exercice 2
Soit a , b, c, et x des nombres réels et r un nombre réel strictement positif. Donner pour chaque
numéro d’énoncé de la colonne I, le numéro de celui de la colonne II lui correspondant.
N° N°
x<a
1 Un réel c qui vérifie |x − c | ≤ r est A
x≥b
une valeur approchée de x à r près.
2 Le réel est B
Le système d’inéquations associé à
3 C x>a
l’intervalle ]a ; b] est
4 Le réel est D le centre de l’intervalle [a ; b]
5 x≤b⇔ E x ∈ ]-∞ , b]
6 x ∈]a ; +∞[ ⇔ F le rayon de l’intervalle [a ; b]
Le système d’inéquations associé à
7 G a≤x≤b
l’intervalle [ b ; a[ est
x>
8 x ∈ [a ; b] ⇔ H
x≤b

Exercice 3
On donne ci-dessous des intervalles d’une part et des représentations graphiques d’intervalles d’autre
part. Donner le numéro de chaque intervalle, et le numéro de la représentation graphique qui lui
correspond.

1. [a ; b] i.
b
2. [a ; b[ j.
a b
3. ]a ; b] k.
b
4. ]a ; b[ l.
a
5. [a ; +∞[ m.
a
6. ]a ; +∞[ f.
a b
7. ]-∞ ; b] g.
a b
8. ]-∞ ; b[ h.
a b

8
Exercices d’application

Exercice 4
Dans chacun des cas suivants, déterminer un encadrement de x + y , x − y et xy .
1. −3,4 ≤ x ≤ −3,2 et 1 < y ≤ 4.
2. −4,2 ≤ x < −3 et −0,61 ≤ y ≤ −0,4.
Exercice 5
On donne les réels x et y tels que 4 ≤ x ≤ 4,6 et −0,5 ≤ y ≤ 0,3 .
1. Trouver un encadrement de chacun des réels x + y et x − y.
2. a. Donner un encadrement de xy lorsque :
i. −0,5 ≤ y ≤ 0 ; ii. 0 ≤ y ≤ 0,3
b. En déduire un encadrement de xy.

Exercice 6
Soit a et b des nombres réels tels que : 2 ≤ a ≤ 3 et 1 ≤ b ≤ 4.
Trouver un encadrement de chacun des nombres suivants :
a + b , a − b , a × b , (2a − 5)b , −3a + 5b − 4 .
Exercice 7
1. Pour chacun des intervalles ci-dessous, déterminer : le centre, le rayon et le système associé.
a. [-2 ; 4] ; b. ]- √3 ; √3 [ ; c. [-5,2 ; -3,4] ; d. ] √8 ; √32 [ .
2. Soit x et y des réels tels que : −1,5 ≤ x ≤ −1,4 et 2,2 ≤ y ≤ 2,4 .
a. Déterminer un encadrement de chacun des nombres réels ci-dessous :
x + y , x − y et xy .
b. Trouver : E(x) , E(y) et E(y − x). ( E(x) désigne la partie entière de x )
Exercice 8
Dans chacun des cas ci-dessous, calculer le nombre A à l’aide d’une calculatrice et en déduire :
a. l’arrondi d’ordre 3 de A .
b. une approximation par défaut de A à 10-2 près,
c. une approximation par excès de A à 10-2 près,
d. la partie entière de A.

√ √
1. A = 2 − √5 ; 2. A = ; 3. A = ; 4. A = − ⋅

9
Exercices de synthèse

Exercice 9

1. Dans chacun des cas ci-dessous déterminer des encadrements de : x + y , x − y , xy , , .

a. 2,1< x < 2,2 et 3,3 est une approximation décimale par défaut de y à 0,1 près.
b. −1,4 est une approximation décimale par excès de x à 0,1 près et y ∈ ]5 ; 5,1[.
c. | x + 4,05 |≤ 0,05 et −0,85 est une approximation décimale de y à 0,05 près.
d. E(x) = 2 et 2,25 est l’arrondi d’ordre 3 de y .

2. Soit a et b des nombres réels de l’intervalle ]1 ; 2]. Prouver que + ≥1.

Exercice 10
Soit a, b et x des nombres réels .

1. a. Démontrer que : x − ≤ ⇔ x ∈ [a ; b].

b. Interpréter l’inégalité : x − ≤ en terme de valeur approchée de x.

c. Compléter la phrase suivante : le … de l’intervalle [ a ; b ] est une … de tout réel de l’intervalle


[ a ; b ] au … près.
d. Dire comment déduire de l’encadrement a ≤ x ≤ b du réel x, une valeur approchée de x.
2. a. Démontrer que : a < x ≤ b ⇔ a < x ≤ a + (b − a) puis que
a ≤ x < b ⇔ b − (b − a) ≤ x < b.
b. Interpréter les encadrements a < x ≤ a + (b − a) et b − (b − a) ≤ x < b en terme de
valeur approchée.
3. Applications :
a. On donne l’encadrement 2,5 < x < 2,7.
Déduire de cet encadrement, en précisant à chaque fois l’incertitude associée :
 une valeur décimale approchée de x,
 une valeur décimale approchée par défaut de x,
 une valeur décimale approchée par excès de x.
b. Trouver une inéquation avec valeur absolue dont l’ensemble des solutions est :
i. [4 ; 6] , ii. ] -∞ ;-4] ∪ [ 3 ; +∞[.
Exercice 11
1
1. L’aire d’un trapèze de hauteur h, de grande base B et de petite base b est S = 2 h(B + b).

a. Encadrer S sachant que : 2,3 ≤ h ≤ 2,4 ; 7,2 ≤ B ≤ 7,3 et 5,6 ≤ b ≤ 5,7.


b. Trouver une valeur décimale approchée de S en précisant l’incertitude.
2. L’aire A et le volume V d’un cylindre de rayon R et de hauteur h sont données respectivement par
A= 2 πR(R+h) et V = πR2h.
a. Donner un encadrement de A et V sachant que : 4 est une valeur approchée de R à 2×10-2 près et
10
8 celle de r à 10-1 près.
b. Trouver une valeur décimale approchée de A et V en précisant l’incertitude.
Exercice 12
Soit D = 3x − 12x + 7, x étant un nombre réel.
1. Vérifier que D = 3(x − 2) − 5 .
2. Sachant que 1 ≤ x ≤ 5,
a. donner un encadrement de 3x2, puis de -12x. En déduire un encadrement de D.
b. donner un encadrement de x-2 , puis de 3(x-2 ) 2 . En déduire un encadrement de D.
Exercice 13

I. Soit A = et x un nombre réel, x ≠ 4.


7
1. Vérifier que A = −3 − x−4 ⋅

2. Sachant que 0 ≤ x ≤ 2,
a. donner un encadrement de 3x+5, puis de x  4 . En déduire un encadrement de A.
7
b. donner un encadrement de x - 4, puis de − x−4 ⋅ En déduire un encadrement de A.

II. Soit B = ; x étant un nombre réel, x ≠ - 4.

Montrer que ∀ x ∈ [0 ; 1], B ∈ [0 ; 1].


Exercice 14

Soit x un réel tel que |x| ≤ ⋅

1. Démontrer que : ≤ 1-x.

2. Démontrer que – (1+x) = ⋅

3. Déduire de 1. et 2. que 1+x est une valeur approchée de à 2x2 près.

Exercice 15
Reproduire et compléter le tableau ci-dessous par ce qui convient.
Intervalle Représentation centre rayon Inéquation Système
associée associé
[-4 ; -2]
[2 ; 5[

x ≤3
[… ; …] 2,1 3
x > −1
x ≤ 2,5
]-1,2 ; +∞ [

11
Thème 3 : EQUATIONS ET INEQUATIONS-SYSTEMES

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Recopier et compléter les énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Toute équation de la forme ax + bx + c = 0 (a, b et c étant des réels et a ≠ 0)
est appelée … .
2. Si ax + bx + c = 0 est une équation du second degré admettant deux racines
u et v alors on a : u + v = … et uv = … .

Exercices d’application

Exercice 2
Mettre sous forme canonique les trinômes ci-dessous :
1. f(x) = − 3x + 2x + 5 ; 2. g(t) = t + 2√3t − 3 ;

3. h(v) = 2v + v − ; 4. k(u) = − √2u − 7u + √2.

Exercice 3
Résoudre dans ℝ, les équations ci-dessous :

1. 2x − x + 3 = 0 ; 4. y − 7y + 12 = 0 ;
2. y − 14y + 49 = 0 ; 5. 2x + x − 3 = 0 ;
3. 2x − 5x + 3 = 0 ; 6. 2t − t − 3 = 0.
Exercice 4
Factoriser lorsque c’est possible les trinômes ci-dessous :
1. P(x) = 3x + 4x − 4 ; 2. P(u) = − u + 2u − 3 ;
3. P(m) = − 3m + m − 1 ; 4. P(t) = − 5t − 8t + 4 ; 5. P(t) = 4t2+4t+1.
Exercice 5
Résoudre dans ℝ les équations ci-dessous :
a. 8w − 2w − 1 = 0 ; b. 3x − 11x + 6 = 0 ;
c. 2x + 5√x − 3 = 0 ; d. 3x − 8|x| + 4 = 0.
Exercice 6
1. Déterminer deux nombre réels dont la somme est 20 et le produit 96.
x+y=−7
2. Résoudre dans ℝ le système suivant : .
xy =

12
Exercice 7
Soit l’équation (E) ∶ 4x + 3x − 10 = 0.
1. Sans résoudre l’équation (E), vérifier que – 2 est une de ses solutions.
2. En déduire l’autre solution de l’équation (E).
Exercice 8
Résoudre dans ℝ les inéquations ci-dessous :
a. 2x + 7x − 4 ≥ 0 ; b. 3x + 20x + 50 > 0 ; c. − 3x + x + 2 < 0 ;
d. x − 15x + 50 < 0 ; e. −9x + 12x − 4 ≤ 0.
Exercice 9
Déterminer le nombre réel m pour que 2 soit solution de l’équation :
(E) ∶ (m + 1)x + (m − 2)x − 4m + 2 = 0 .
Exercice 10
Résoudre chacun des systèmes ci-dessous par la méthode de CRAMER.
2x + 3y = 1 2x − y = 1 √2 x − 2y = √2
1. ; 2. ; 3. .
3x + 4y = −1 −6x + 3y = −1 −x + √2 y = −1
Exercice 11
Résoudre graphiquement chacun des systèmes d’équations ci-dessous.
−2x + y = −3 –x+ y = 3 7x − 2y = 16
1. x + 3y = 5 ; 2. 3x + y = 7 ; 3. x + 2y = 4 .
x+y=3 x+y= 1 x + 10y = 10
Exercice 12
Résoudre graphiquement chacun des systèmes d’inéquations ci-dessous.

x+y ≥0 2x + y + 3 < 0 x≥0 x≥0


1. 2x − y + 1 ≤ 0 ; 2. − x + y + 8 > 0 ; 3. y ≥ 0 ; 4. y ≤ 3 .
3x + 2 y – 2 ≤ 0 2x − 3y − 12 < 0 x+y−4≥ 0 −x + y + 2 ≥ 0

Exercices de synthèse

Exercice 13
1. Résoudre dans ℝ l’équation : x − x − 1 = 0.

2. On note α la solution positive. Montrer que α = 5α + 3 et que = 2 − α.

Exercice 14
Trouver deux entiers consécutifs dont la somme des carrés est 221.
Exercice 15
On considère l’équation x − x − 1 = 0.
Sans déterminer les racines u et v de cette équation, calculer

13
A= + ; B = (u − 1)(v − 1) ; C = u + v ; D = + .
Exercice 16
Résoudre dans ℝ² les systèmes ci-dessous :
1 1
+ = 5 x + y = 26 + = x +y =
x y
1. ; 2. ; 3. ; 4. ;
xy =
1 xy = − 5 (2x − 3)(2y − 3 ) = x−y=1
6

x + y + xy = 52 x − xy + y = 13 x + y = 98 x+y=1
5. ; 6. ; 7. ; 8. .
x+y=8 xy + 2 = 0 xy = − 15 x +y =7

Exercice 17
Résoudre dans ℝ les inéquations ci-dessous :
a. (2x − 3) − (2x − 3)(x + x + 1) ≤ 0 ;
b. (9x + 12x − 4)(2x + x − 6) > 0 ;
c. 2x − 2x√5 + 1 (− 2x − 9x + 5) ≥ 0 ;
d. (3x + 2) < (x + 5x + 2) ;
e. (3x − x + 1) ≥ (2x + 9x − 4) .
Exercice 18
1. Développer ( 2 − √3 ) .
2. Résoudre dans ℝ : x – x√7 + √3 = 0.
3. Résoudre dans ℝ : x – x√7 + √3 ≥ 0.
Exercice 19
On considère l’équation (E) : mx – 2x + 1 = 0 . ( m ∈ ℝ )
1. Cette équation est-elle du second degré ? Justifier.
2. On suppose que m ≠ 0 .
Résoudre dans ℝ l’équation ( E ).
Exercice 20
Déterminer un trinôme du second degré 2, f(x) tel que f(−1) = 6, f(1) = 4 et f(2) =9.
Exercice 21
Un jardin rectangulaire a pour périmètre 52 m et pour aire 160 m2. Déterminer la longueur et la largeur
de ce jardin.
Exercice 22
Deux nombres entiers ont pour somme 21 et pour produit 68. Quels sont ces nombres ?
Exercice 23
La somme des carrés de deux entiers est 65 et la différence de leurs carrés est 33. Quels sont ces
entiers ?

14
Exercice 24
Des personnes se partagent équitablement 9000 f CFA. S’il y avait une personne de moins, chacune
d’elle aurait 1500 f CFA de plus. Combien y a-t-il de personnes ?
Exercice 25
Des personnes se partagent équitablement 15000 f CFA. S’il y avait cinq personnes de plus, chacune
d’elle aurait 500 f CFA de moins. Combien de personnes y a-t-il ?
Exercice 26
Une petite et moyenne entreprise (PME) veut doubler sa production en deux ans. Quel doit alors être le
taux annuel d’augmentation de sa production ?
Exercice 27
Soit ABC est un triangle rectangle en A tel que AB = 16 cm et AC = 8 cm. Les points D et E
appartiennent respectivement aux segments [AB] et [AC] de sorte que AD = AE= x.
Déterminer x pour que l’aire du triangle ADE soit égale à celle du quadrilatère BCED.
Exercice 28
Deux régions sont distantes de 450 km. Une voiture A met 4 heures de moins qu’une autre voiture B
pour aller de l’une à l’autre.
Sachant que la vitesse horaire de A est supérieure de celle de B de 30 km.h1.
Déterminer la vitesse de chacune de ces voitures.
Exercice 29
Soit un demi-cercle (C) de centre O diamètre [AB] , de rayon R et [OC] un rayon perpendiculaire à
[AB] . Soit M un point de ce demi-cercle ; H et K ses projetés orthogonaux respectivement sur [AB] et
[OC]. On pose AH = x.
Déterminer la position de M sur (C) pour que 2MA2  15 MK2 = 0.
Exercice 30
Aïcha est élève en 2eS2 au lycée de MYB. Elle étudie son temps de travail personnel en mathématiques
et en français. Pour ces deux matières, elle ne dispose que de 16h de travail personnel par semaine.
Son professeur de français lui conseille de travailler au moins 3 h sa discipline et celui de
mathématiques au moins 5h.
Comme Aïcha aime le français, elle décide de consacrer au moins 3 h de plus en français qu’aux
mathématiques enfin de lire un livre par semaine.
1. Préciser un système d’inéquations des contraintes exposées.
2. Représenter graphiquement ce système et proposer à Aïcha deux options possibles.

15
Exercice 31
Une machine-outil fabrique deux types de pièces A et B. Elle met 2 minutes pour fabriquer une pièce
de type A et 1 minute pour une pièce de type B. Par heure, elle ne peut pas fabriquer, au total, plus de
45 pièces, et elle ne peut pas fabriquer, toujours par heure, plus de 24 pièces de type A et de 36 pièces
de type B. Le profit réalisé sur une pièce de type A est 100 F, sur une pièce de type B, 200 F.
Trouver une production horaire qui permet de réaliser le profit maximal.
Exercice 32
Une société de transport par bateaux veut transporter 650 personnes, 120 véhicules et 160 tonnes de
matériels. Elle dispose de 10 bateaux de type A et 11 bateaux de type B.
Un bateau de type A peut transporter en peine charge 30 personnes, 10 véhicules et 10 tonnes de
matériels.
Un bateau de type B peut transporter en peine charge 50 personnes, 6 véhicules et 10 tonnes de
matériels.
1. Déterminer le nombre minimal de bateaux à utiliser pour tout transporter.
2. Préciser le nombre de bateau de chaque type.

16
Thème 4 : POLYNOMES ET FRACTIONS RATIONNELLES

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Indiquer si l’expression f(x) proposée dans les cas ci-dessous est un polynôme :

1. f(x) = x − x + √2 x – π ; 2. f(x) = x + ; 3. f(x) = cos x + sin x ;

4. f(x) = |3x + x + 4| ; 5. f(x) = √3 ; 6. f(x) = ⋅

Exercice 2
Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Un polynôme est nul si … .
2. La somme de deux polynômes est un … dont le degré est … .
3. Le produit de deux polynômes est un … dont le degré est… .
4. Deux polynômes sont égaux si … .
5. Un nombre a est racine d’un polynôme P(x) si … .
6. f(x) est une fraction rationnelle signifie que f(x) est le … de deux … .

Exercices d’application

Exercice 3

On considère les polynômes suivants f(x)  x + x et g(x)  x − 4.

Déterminer les polynômes ci-dessous et préciser leur degré :


1. 2f(x) + 3g(x) ; 2. f(x). g(x) ; 3. (f(x)) − 5g(x) .
Exercice 4
On considère le polynôme p(x)  3x − 10x + 9x − 2.
1. Montrer que p(1) = 0 et p(2) = 0.
2. Factoriser p(x) en produit de facteurs du premier degré.
Exercice 5

On considère les fractions rationnelles f et g définies par f(x) = et g(x)  ⋅


1. Déterminer les ensembles de définition de f et de g .
2. Montrer que f(x) + g(x) est une fraction rationnelle.
3. Par division euclidienne, montrer que f(x) peut s’écrire sous la forme
c
f(x) = ax + b + 2x−1 où a, b et c sont des réels à déterminer.
17
Exercices de synthèse

Exercice 6
Soit le polynôme p(x) défini par : p(x) = −x + 2x − x + 2 .
1. Calculer p(−1) et p(1) puis factoriser p(x).
2. Résoudre dans ℝ : a. p(x) = 0 ; b. p(x) < 0
3. On donne q(x) = x + 6x + ax + b, où a et b sont des réels.
Déterminer a et b pour que 1 et 2 soient des racines de q(x).
( )
4. Déterminer la condition d’existence de la fractionnelle f(x) définie par f(x)  puis la simplifier.
( )

Exercice 7
Soit le polynôme p(x) défini par p(x) = 9x + 9x + mx − x + n.
1. Déterminer m et n pour que p(x) soit divisible par x + x − 6.
2. Avec les valeurs de m et n trouvées, factoriser p(x) .

3. Résoudre dans ℝ , p(x) = 0 puis p = 0.

Exercice 8
Soit le polynôme P(x) définie par : P(x) = 2x + ax + bx + 6.
1. Déterminer les réels a et b pour que P(x) soit factorisable par 2x − 5x + 3.
2. Dans la suite on pose a = 3 et b = 7.
a. Résoudre dans ℝ, l’équation P(x) = 0 .
( )
b. Résoudre dans ℝ, l’inéquation ≥ 0.

( ) γ
c. Déterminer les réels α , β et γ tels que = αx + β + ⋅
Exercice 9
1. Soit le polynôme p(x) définie par p(x) = 10x + 29x − 41x + 12.

a. Vérifier que est un zéro de p(x).

b. En déduire une factorisation de p(x). Résoudre dans ℝ , p(x) ≤ 0 .


( )
2. Soit Q(x) = ⋅

a. Déterminer la condition d’existence de Q(x).


b. Simplifier Q(x).
Exercice 10
Soit a un réel. On considère le polynôme g(x) défini par :
g(x) = x − (3 + 2a)x + (6a + 2)x − 4a.
1. Prouver que g(2a) = 0.
2. Ecrire g(x) sous forme d’un produit de trois polynômes du premier degré.
18
Thème 5 : FONCTIONS NUMERIQUES D’UNE VARIABLE REELLE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
A et B sont deux ensembles donnés.
Soit x et x deux nombres réels distincts d’un intervalle I de l’ensemble de définition de la fonction f.
Donner pour chaque numéro d’énoncé du tableau 1 celui de l’énoncé du tableau 2 lui correspondant
pour former une proposition vraie.
Tableau 1 Tableau 2
1 Une fonction de A vers B est une a un élément et un seul de B
correspondance qui à tout élément x b f est décroissante sur I
de A associe
c l’ensemble des éléments de l’ensemble de
départ qui ont une image par f.
Une application de de A vers B est
2 une correspondance qui à tout d f est croissante sur I
élément x de A associe e f est constante sur I
3 L’ensemble de définition d’une f taux d’accroissement de f entre x et x
fonction f est g au plus un élément de B
4 La fonction f est décroissante sur h pour tous réels x et x de E, f(x ) = f(x )
l’intervalle I .
i quel que soit x et x de I, si x ≤ x alors
5 La fonction f est croissante sur
l’intervalle I . f(x ) ≥ f(x )
6 Une fonction f est dite constante sur j quel que soit x et x de I, si x ≤ x alors
un ensemble E . f(x ) ≤ f(x )
7 ( ) ( )
Le réel s’appelle
8 ( ) ( )
Si ≥ 0 , pour tout x et x2 de
I alors
9 ( ) ( )
Si ≤ 0 , pour tout x et x2 de
I alors
10 Si ( ) ( )
= 0 , pour tout x et x2 de
I alors f est

Exercice 2
Soit une fonction f de ℝ vers ℝ, (C) sa représentation graphique dans un repère orthogonal (O; ⃗ı, ⃗ȷ).
Recopier et compléter les énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. f est paire si pour tout x ∈ D … .
2. f est impaire si pour tout x ∈ D … .
3. Lorsque f est paire alors (C) admet… symétrie.
4. Lorsque f est impaire alors (C) admet… symétrie.

19
Exercice 3
Soit f et g deux fonctions, I et J deux parties de ℝ telles que f: I → ℝ et g: J → ℝ avec f(I) ⊂ J
Pour l’énoncé ci-dessous, trois réponses sont données dont une seule est exacte la choisir.
La fonction composée de f par g est la fonction notée gof définie pour tout x ∈ I par :
a. gof(x) = g f(x) b. gof(x) = g × f(x) c. gof(x) = f g(x)
Exercice 4
Soit f une fonction définie sur un intervalle I et a un élément de I .
Recopier et compléter les énoncés ci-dessous en utilisant l’extrémum qui convient:
1. Si pour tout x ∈ I , f (x) ≥ f (a) alors f (a) est…
2. Si pour tout x ∈ I , f (x) ≤ f (a) alors f (a) est… .

Exercices d’application

Exercice 5
Parmi les figures ci-dessous, indiquer en justifiant celles qui représentent une fonction.
Figure 1 Figure 2 Figure 3

Figure 4 Figure 5

Exercice 6
Parmi les fonctions ci-dessous, indiquer celles qui sont des applications.
Justifier votre réponse.
f: ℝ → ℝ g: ℝ − {0} → ℝ h: ℝ → ℝ i: ℝ → ℝ j: ℝ − {−1, 1} → ℝ
1 ; 1 ; ; ; 1 .
x↦ x x↦ x ↦ √x x ↦ √x x ↦ x2−1
x
Exercice 7
Déterminer l’ensemble de définition de chacune des fonctions f, g, h, i, j, k, l, m, n , p, q et r de I vers ℝ
définies respectivement par :
1. f(x) = 2x − 5 , I=] − ∞ , 0 ]; x+1
7. l(x) = x2 + x − 1 , I = ℝ ;
2. g(x) = |4x − 3| , I = ℝ ;
x+1 8. m(x) = , I=ℝ;
3. h(x) = 2x + 10 , I = [10;5];
x+1
9. n(x) = √−x + 2 , I = ℝ ;
4. j (x) = x2 + x + 1 , I = ℝ ; 10. p(x) = √x − x + 4 , I = ℝ ;
11. q(x) = |x| − 1 , I = ℝ ;
20
x+1 √
5. k (x) = x2−8 x+ 16 , I = ] − ¥, 1] ; 12. r(x) = , I= ℝ .
−x + 1
6. i(x) = x2 + 1 , , I = ℝ ;

Exercice 8
Etudier la parité de la fonction f dans chacun des cas ci-dessous :

1. f : ℝ → ℝ 2. f: ℝ \{1} → ℝ 3. f: ℝ → ℝ 4. f: ℝ → ℝ 5. f: ℝ → ℝ
; ; ; ; √x .
x↦x +3 x ↦ −x + x x↦ x ↦ |x| + 3x x ↦ x−1

Exercice 9
On considère les fonctions f , g ,h , i et j de ℝ vers ℝ définies par :

f(x) = −3x ; g(x) = x − ; h(x) = ; i(x) = √x ; j(x) = 3x .

Représenter graphiquement chacune de ces fonctions dans un repère orthonormal.


Exercice 10
Représenter graphiquement la fonction f définie sur [-3 ; 2[ par f ( x ) = E( x ) , E( x ) désignant la
partie entière de x .
Exercice 11
On considère la courbe ci-contre d’une fonction f .
1. Déterminer graphiquement l’ensemble de définition Df de f.
2. Déterminer graphiquement f(1) ; f(0) et f(1).
3. Résoudre graphiquement :
a. f(x) = 0 , b. f(x) ≤ 0 , c. f(x) ≥ 0 , d. f(x) > 0.
4. Déterminer graphiquement les extrema de f.

Exercices de synthèse

Exercice 12
Soit f la fonction définie par f(x) = x − 3x + 7.
1. Préciser l’ensemble de définition D de f.
2. En utilisant les formules de changement d’origine, déterminer l’équation de la courbe de f dans le

repère (Ω ; ⃗ı, ⃗ȷ) où Ω , .


3. Montrer que l’équation de la courbe (Cf ) de f dans le repère (Ω ; ⃗ı, ⃗ȷ) est celle d’une fonction paire et
donner une interprétation graphique de ce résultat.
4. Dans un plan (P) muni d’un repère orthonormé (O; ⃗ı, ⃗ȷ), tracer la représentation graphique de f.

21
Exercice 13
Dans le repère ci-contre, sont représentées la courbe d’une fonction f
définie sur l’intervalle [−2, 4] et la droite (D) : y = x+1.
1. Déterminer graphiquement les images de -1 ; 0 ; et de 1 par f.
2. Résoudre graphiquement
a. f(x) = 3 , b. f(x) = 4 , c. f(x) = −7 , d. f(x) > 0, . f(x) ≤ 0.
3. Résoudre graphiquement
a. f(x) –x–10 , b. f(x) –1 ≥ x.

Exercice 14
Soit f la fonction définie sur ℝ par∶ f(x) = 3x + 6x + 5.
On appelle (P) sa représentation graphique dans le plan muni d’un repère orthogonal (O; ⃗ı, ⃗ȷ).
1. Mettre f(x) sous sa forme canonique et en déduire que : f(x) − 2 = 3(x + 1) .
2. Montrer que 2 est le minimum absolu de f et que ce minimum est atteint en -1.
3. Etudier le sens de variation de f.
4. Déterminer les coordonnées du point Ω tel que (P) ait pour équation dans le repère
(Ω ; ⃗ı, ⃗ȷ) : Y = 3X .
En déduire son axe de symétrie.
5. Construire la courbe (P) en utilisant le repère (Ω ; ⃗ı, ⃗ȷ).

22
Thème 6 : STATISTIQUE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
On considère la série statistique (xi , ni) ,1≤i ≤ p ; d’effectif n.
Donner les formules des paramètres suivants : la moyenne, la variance et l’écart type de cette série
statistique.

Exercices d’application

Exercice 2
On considère les notes suivantes de 17 élèves : 9-9-10-12-12-12-12-13-14-15-16-16-16-16-17-18-18
1. Déterminer la médiane de cette série.
2. On remarque après que la note d’un élève a été omise. Sachant que cette note est 12, déterminer
l’intervalle médian de la nouvelle série ainsi obtenue.
Exercice 3
Une enquête portant sur la nationalité d’un groupe d’individus donne le tableau ci-dessous :
Nationalité sénégalais Français gambien Portugais
Effectif 12 5 18 5

1. Quel est le caractère étudié, donner sa nature ?


2. Déterminer le mode de la série.
Exercice 4
Lors d’une journée de travail, un pédiatre note la masse des enfants consultés et les résultats donnent le
tableau ci-dessous :
Masse (Kg) [2; 5[ [5; 8[ [8; 11[ [11; 14]
Effectif 3 10 2 7
1. Déterminer l’amplitude des classes.
2. Calculer l’effectif total. Interpréter ce résultat.
3. Combien d’enfants pèsent moins de 8 kilogrammes.
4. Combien d’enfants pèsent au moins 5 kilogrammes.
Exercice 5
Les notes des élèves sont présentées comme suit :
2 3 3 4 11 7 5 2 15 2 12 16 4 10 9
2 2 0 0 5 7 0 0 6 14 3 7 11 13 11

23
1. Représenter ces données dans un tableau contenant les notes, les effectifs partiels, les effectifs
cumulés croissants et décroissants.
2. Regrouper ces mêmes notes dans un autre tableau en classes d’amplitude 5.
3. Construire l’histogramme des fréquences cumulées croissantes.
4. Déterminer graphiquement les quartiles.
Exercice 6
Les notes de maths de deux élèves A et B sont données dans les tableaux ci-dessous :

ELEVE A
Notes 8 9 12 13
Effectif 2 3 2 1

ELEVE B
Notes 7 10 12 15
Effectif 4 1 1 2

1. Calculer la moyenne obtenue par chaque élève.


2. Calculer les variances VA et VB et les écarts types de chacune de ces séries.
3. Interpréter ces paramètres de dispersion en donnant l’élève le plus régulier.

Exercices de synthèse

Exercice 7
Voici les tailles en cm des vingt élèves d’une classe.
165 145 150 166 165 160 158 162 165 150

158 165 154 158 160 162 162 154 165 160

1. a. Quelle est la population étudiée ?


b. Préciser le caractère étudié puis donner sa nature.
2. Dresser le tableau des : effectifs ; effectifs cumulés croissants ; effectifs cumulés décroissants;
fréquences ; fréquences cumulées croissantes et fréquences cumulées décroissantes.
3. a. Combien d’élèves ont une taille de 158 cm au plus ?
b. Combien d’élèves ont une taille de 162 cm au moins ?
4. a. Quel est le mode de cette série ? Interpréter ce nombre.
b. Quelle est la moyenne de cette série ? Interpréter ce résultat.
Exercice 8
Un professeur de français recense le nombre de livres lus par chacun de ses 180 élèves au cours du
dernier mois. Il obtient les résultats suivants :18 élèves n’ont lu aucun livre,72 élèves ont lu 1 livre,

24
45 élèves ont lu 2 livres, 36 élèves ont lu 3 livres, 9 élèves ont lu 4 livres.
1. Reproduire et compléter le tableau ci-dessous :

Nombre de livres lus 0 1 2 3 4


Effectif
Fréquence
Pourcentage
Effectif cumulé croissant
Effectif cumulé décroissant

2. Combien d’élèves ont lu 2 livres au moins ? moins de 2 livres ?


3. Quel est le mode de cette série statistique ?
4. Calculer la moyenne et l’écart type de cette série.
5. Représenter le polygone des effectifs cumulés croissants de cette série.
6. Déterminer les quartiles et interpréter les résultats.
Exercice 9
Une étude des achats d’un échantillon de 460 clients d’un supermarché a donné les résultats
ci-dessous. On suppose que la répartition est uniforme dans chaque classe.

Classe d’achats en milliers de francs Nombre de clients


[40; 50[ 24
[50; 60[ 32
[60; 70[ 51
[70; 80[ 70
[80; 90[ 88
[90; 100[ 70
[100; 110[ 58
[110; 120[ 40
[120; 130[ 24
[130; 140] 3
[130; 140] 3

1. Construire l’histogramme de cette série.


2. Quel est le montant des achats le plus fréquent ?
3. Calculer la moyenne x des achats.
4. Construire le polygone des effectifs cumulés croissants, déterminer graphiquement le montant
médian des achats et l’interpréter.
25
5. Retrouver ce montant médian par le calcul.
6. Déterminer graphiquement le premier quartile.
7. Calculer l’écart type σ de cette série.
8. Déterminer graphiquement le pourcentage des clients dont les achats sont compris entre
x − σ et x + σ.

26
Thème 7 : CALCUL VECTORIEL

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Recopier puis compléter les énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Soit A, B et C trois points du plan, on a : AB⃗ + … = AC⃗ .
2. Soit A et B deux points distincts du plan, α et β deux nombres réels tels que …, on appelle
barycentre des points pondérés ( A ; α ) et ( B ; β ) , l’unique point G du plan tel que … .

Exercices d’application

Exercice 2
On considère un parallélogramme ABCD. Montrer que :
1. AB⃗ + AD⃗ = AC⃗ .
2. BA⃗ + BC⃗ = BD⃗ .
Exercice 3
1. Tracer un triangle ABC.
2. Construire les points E, F et G tels que :
a. AE⃗ = AB⃗ + AC⃗ ; b. BH⃗ = CA⃗ + CB⃗ ; c. AF⃗ = −2AB⃗ ;

1
d. CK⃗  CB⃗ ; e. BG⃗ = AE⃗ ; f. CM⃗ = 2 CA⃗  CB⃗.

Exercice 4
Soit A et B deux points distincts du plan tel que AB = 4 cm.
Dans chacun des cas ci-dessous, justifier que le système { ( A ; a ) , ( B ; b ) } admet un barycentre
puis le construire.
1. a = 2 et b = 1 ; 2. a = − 6 et b = 2 ; 3. a = 2 et b = - 3 ; 4. a = 3 et b = 3 ; 5. a = -1 et b = -3.

Exercices de synthèse

Exercice 5
1. Tracer un triangle ABC.

2. Construire les points A′, B′ et C′ tels que : AA′⃗ = BC⃗ ; BB′⃗ = CA⃗ et CC′⃗ = AB⃗.

3. Montrer que : AA′⃗ + BB′⃗ + CC′⃗ = 0⃗.

27
Exercice 6
Soit ABCD un parallélogramme.
1. Construire les points F et E tels que : BE⃗ = 2AB⃗ et AF⃗ = 3AD⃗ .
2. Construire le point G tel que AEGF soit un parallélogramme.
3. Démontrer que les points A, C et G sont alignés.

Exercice 7
Soit ABCD un parallélogramme de centre O.
1. Démontrer que : OA⃗ + OB⃗ + OC⃗ + OD⃗ = 0⃗.
2. Démontrer que pour tout point M : MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ + MD⃗ = 4MO⃗ .
3. Y a –t-il d’autres points M du plan tels que : MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ + MD⃗ = 0⃗. ?
4. Déterminer le point M tel que : MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ + MD⃗ = BD.⃗
Exercice 8
Soient O, A et C trois points non alignés du plan.

1. Construire les points M et N tels que : OM⃗ = OA⃗ − AC⃗ et ON⃗ = − OA⃗ + OC⃗.

2. Démontrer que M, N et O sont alignés.

Exercice 9
Soit ABCD un parallélogramme de centre I.
1. Construire le point M tel que IM⃗ = IA⃗ + ID⃗ et le point N tel que IN⃗ = IB⃗ + IC⃗.
2. a. Démontrer que IM⃗ + IN⃗ = 0⃗.
b. Que représente le point I pour le segment [MN]?
3. a. Justifier les deux égalités suivantes : BN⃗ = IC⃗ et IC⃗ = AI⃗ .
b. En déduire la nature du quadrilatère ABNI.

Exercice 10
ABC est un triangle de centre de gravité G, le point H est le milieu de [AC].
1. Faire une figure puis placer les points I, J et K définis par :

AK⃗ = AB⃗ ; BI⃗ = BC⃗ et CJ⃗ = CA⃗.

2. Démontrer que G est le centre de gravité du triangle IJK.

3. Démontrer que : IJ⃗ = BH⃗

4. Démontrer que BIJG est un parallélogramme.


Exercice 11
Soient A, B et C trois points non alignés du plan.

1. Construire les points I et J tels que : AJ⃗ = CB⃗ et BI⃗ = AB⃗ − 2AC⃗.

28
2. a. Quelle est la nature du quadrilatère AJBC ?
b. Exprimer CJ⃗ en fonction de CB⃗ et CA⃗ .

c. Montrer que : CI⃗ = CA⃗ + CB⃗ .

d. En déduire que les points C, I et J sont alignés.

Exercice 12

Soit ABC un triangle et les points M et N définis par : AM⃗ = AB⃗ −AC⃗ et AN⃗ = −AB⃗ + AC⃗.

1. Construire les points M et N.


2. Montrer que les droites (MN) et (BC) sont parallèles.

Exercice 13
Soit A, B et C trois points non alignés du plan, I le milieu de [AB] et J le milieu de [AC].
1. Soit M étant un point quelconque du plan, montrer que MA⃗ + MB⃗ = 2MI⃗.
2. Sachant que BA⃗ = 2IA⃗ et AC⃗ = 2AJ⃗ , montrer que (BC) et (IJ) sont parallèles.

Exercice 14
1. Construire un carré ABCD.
2. Construire sur [DC] et à l’intérieur du carré le triangle équilatéral DCE.
3. Construire sur [BC] et à l’extérieur du carré le triangle équilatérale BCF.
4. Exprimer les vecteurs AE⃗ et AF⃗ en fonction des vecteurs AB⃗ et AD⃗.
5. En déduire que les points A, E et F sont alignés.
Exercice 15
1. Construire un triangle ABC rectangle en A.
2. Construire le point D tel que AD⃗ = 3AB⃗ − 2AC⃗ .
3. Exprimer BC⃗ et BD⃗ en fonction de AB⃗ et AC⃗.
4. Montrer que les points B, C et D sont alignés

Exercice 16
Soit ABC un triangle rectangle en A tel que AB = 3 cm et AC = 4 cm. G est le centre de gravité du
triangle, O le milieu de [BC], E le barycentre du système
{ ( A , 1 ) ; ( B , 2 ) } et F le barycentre du système { ( A , 1 ) ; ( C , −2 ) }.
1. Faire une figure.
2. Montrer que les points O, E et F sont alignés.
3. Montrer que pour tout point M du plan :
a. MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ = 3 MG⃗ .
b. MA⃗ + 2 MB⃗ = 3ME⃗.
c. MA⃗ − 2 MC⃗ = FM⃗.
29
Exercice 17
ABC est un triangle équilatéral.
On note I et J les milieux respectifs de [BC] et [AC] .
1. Faire une figure.
2. Soit G le centre de gravité de ABC et G est le barycentre du système {(A ; −1 ); (B ; 2 ); ( C ; 2 )}.
a. Construire G.
b. Quel est le barycentre I du système {(B ; 2 ); ( C ; 2 )}.

c. En déduire que AG⃗ = AI⃗ . Construire G .

3. Réduire les vecteurs −MA⃗ + 2MB⃗ + 2 MC⃗ et MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ .


4. Déterminer puis construire l’ensemble ( E ) des points M du plan tels que :
− MA⃗ + 2 MB⃗ + 2 MC⃗ = MA⃗ + MB⃗ + MC⃗ .

30
Thème 8 : REPERAGE CARTESIEN

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Recopier et compléter les phrases ci-dessous par ce qui convient :
1. Soit (D) une droite, O et I deux points distincts de (D). Pour tout point M de (D), il existe un réel
unique x tel que OM⃗ = x OI⃗.
Le couple (O ; OI⃗ ) est un … de la … . Le point O est … du … et le réel x est … de … dans le … .
2. On considère une droite ( D ) munie d’un repère ( O ; OI⃗ ) , A , B et C les points d’abscisses
respectives x , x et x :
a. la mesure algébrique du vecteur AB⃗ relativement au repère ( O ; OI⃗ ) est AB =… .
b. On a : OA = … , OB =… et OC = … .
c. On a : A … + … C = AC.

Exercice 2

Recopier et compléter les phrases ci- dessous par ce qui convient :


1. Soit O , I , J trois points…du plan , le triplet ( O , I , J ) est un repère du plan et le point O est ….
2. a. Soit O un point du plan et ( ⃗ı , ⃗ȷ) un couple de vecteurs non colinéaires du plan, on dit que le
triplet ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ) est …, le point O est … et ( ⃗ı , ⃗ȷ) est … .
b. Le repère ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ) est dit orthogonal si … .
c. Le repère ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ) est dit orthonormal si … .
3. Le point M a pour couple de coordonnées (x , y) dans le repère (O ; ⃗ı , ⃗ȷ) signifie que OM⃗ a pour ...
dans ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ) c’est à dire que OM⃗ … .
4. Le plan étant muni d’un repère ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ) , soit M ( x , y ) et O’ ( x , y )
dans le repère (O ; ⃗ı , ⃗ȷ).
X=⋯
Si M a pour couple de coordonnées (X, Y) dans le repère (O’, ⃗ı , ⃗ȷ) alors .
Y=⋯
5. Soit u⃗ (x ; y ) et v⃗ (x’ ; y’) dans (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ) deux vecteurs du plan et α un nombre réel.
α u⃗ (… ;…) et u⃗ + v⃗ (… ;…).
Exercice 3
Recopier et compléter les phrases ci - dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Soient les vecteurs u⃗ ( x , y ) et v⃗ ( x’ , y’ ) ; dans (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).
Le déterminant de u⃗ et v⃗ relativement à (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ) noté det ( u⃗ , v⃗ ) est : det ( u⃗ , v⃗ ) = … =… .
2. Deux vecteurs u⃗ ( x , y ) et v⃗ ( x’ , y’ ) dans (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ) sont colinéaires si et
seulement si det ( u⃗ , v⃗ ) = … .
31
Exercices d’application

Exercice 4
Le plan est muni d’un repère ( O ; ⃗ı , ȷ⃗).
On considère les points A ( −2 ; 1 ) , B ( 1 ; 3 ) et C ( 4 ; 5 ) .
1. a. Déterminer les couples de coordonnées des vecteurs AB⃗ et AC⃗ .
b. En déduire que AC⃗ = 2AB⃗ .Que peut-on en déduire pour les points A, B et C ?
2. Déterminer le couple de coordonnées du point D de l’axe des abscisses tel que les points A, B et D
soient alignés.
Exercice 5
Dans un repère ( O ; ⃗ı , ȷ⃗) , on considère les points : A (−6 ; −1) , B (3 ; 1) , C (15 ; 4) et D ( ; 2).

Dans chacun des cas ci-dessous vérifier si les points sont alignés :
1. A, B et C.
2. A, B et D.
Exercice 6
Dans un repère ( O ; ⃗ı , ȷ⃗), on considère les points : E (−7 ; 6) , F (3 ; 3) , G (− 8 ; − 1) et H (4 ; −5).
1. Vérifier si les droites (EF) et (GH) sont parallèles.
2. On considère le point L( x ; − 5 ) , x étant un réel.
Déterminer x pour que les droites (EF) et (GL) soient parallèles.
Exercice 7
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).
Soit la droite (D) passant par A (−1 ; 2 ) et de vecteur directeur u⃗ (3 ; − 2).
Les points B (1 ; −4) et C (5 ; -2) appartiennent-ils à (D) .
Exercice 8
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı, ⃗ȷ ).
Dans chacun des cas ci-dessous, déterminer un vecteur directeur de (D) .
1. (D) : y = − x + ; 2. (D) : 2x + y – 5  0.

Exercice 9
Le plan est muni d’un repère (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).
Dans chacun des cas ci-dessous, déterminer une équation générale de la droite (D)
passant par A et de vecteur directeur u⃗.
1. A (−3 ; 2) et u⃗ (2 ; − 1) ;

2. A (−2 ; 2) et u⃗ (0 ; − ) ;

3. A (1 ; − 4) et u⃗ (2 ; 0) ;
4. A = O et u⃗ (28 ; 35).

32
Exercice 10
Le plan est muni d’un repère (O ; ⃗ı , ȷ⃗) .
Trouver un système d’équations paramétriques de la droite (D) dans chacun des cas ci-dessous :
1. (D) passe par S (2 ; − 3) et admet pour un vecteur directeur u⃗ (−1 ; 2).
2. (D) passe par A (2 ; 1) et B (3 ; −1).
3. (D) admet pour une équation générale : x + y + 1 = 0.
Exercice 11
Le plan est muni d’un repère (O; ⃗ı , ȷ⃗).
x = −1 + 2t
1. On considère la droite (D) dont , t ∈ ℝ est un système d’équations
y = 2 − t
paramétriques. Déterminer une équation générale de la droite (D) .
2. Soit (D’) la droite dont une équation générale est : −3x + 2y + 5 = 0 .
Déterminer un système d’équations paramétriques de (D’).
Exercice 12
Le plan est muni d’un repère (O; ⃗ı, ȷ⃗).
x = 1 − 2t
On considère la droite (D) dont , t ∈ ℝ est un système d’équations paramétriques.
y = 2+3t
Les points A (3 ; −1) et B (0 ; 5) appartiennent – ils à (D) ?
Exercice 13
Le plan est muni d’un repère (O; ⃗ı, ȷ⃗).
Soit une droite (D) dont u⃗ (5 ; −2) est un vecteur directeur. Déterminer son coefficient directeur.
Exercice 14
Le plan est muni d’un repère (O; ⃗ı, ȷ⃗).
Dans chacun des cas ci-dessous, construire la droite donnée.
1. La droite (D1) passe par S (2 ; − 3) et admet pour un vecteur directeur u⃗ (−1 ; 2).
2. La droite (D2) admet pour une équation générale : 2x - y + 1 = 0.
x = 1 + 2t
3. La droite (D3) a pour système d’équations paramétriques ,t ∈ ℝ .
y = 2+3t
4. La droite (D4) passe par E (1 ; 2) et admet pour un vecteur directeur v⃗ (2 ; 0).

Exercices de synthèse

Exercice 15
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı, ȷ⃗).
On considère un réel m et la droite (D) dont une équation générale est : x + my + 3 = 0 .
Dans chaque cas ci-dessous, déterminer si possible le réel m pour que la condition donnée
soit vérifiée.

33
1. u⃗( 3 ; 2 ) est un vecteur directeur de (D).
2. A ( −2 ; 3 ) appartient à (D) .
3. (D) est parallèle à la droite d’équation générale : 3x − y = 0.
4. (D) est parallèle à l’axe des abscisses.
5. (D) est parallèle à l’axe des ordonnées.
6. (D) passe par l’origine du repère.
7. (D) passe par le point J (0; 1).
Exercice 16
1. Construire un parallélogramme ABCD et les points I , J et K tels que : I est le milieu de [AB] ,

J le symétrique de I par rapport à A et K le point du segment [AD] tel que AK = ⋅

2. Déterminer les couples de coordonnées des points A , B , C , D , I , J et K dans le repère


(A ; AI⃗ , AK⃗ ) .
3. Montrer que les points J , K et C sont alignés .

Exercice 17
1. Construire un carré ABCD de centre O tel que :
I soit le milieu de [AB], J le milieu [BC] et G le point d’intersection des droites (AJ) et (CI).
2. Déterminer les couples de coordonnées des points A, B, C, D, O, I, J et G dans le repère
(A ; AB⃗ , AD⃗ ).
3. Montrer que les points O, G et B sont alignés.
Exercice 18
Construire un triangle ABC rectangle en A.

Les points D, E et F sont tels que : AD⃗ = AC⃗ , AE⃗ = AB⃗ et BF⃗ = 2 BC⃗ .

On se propose de démontrer de trois manières différentes que les points D , E et F sont alignés.

Méthode 1 :
On considère le repère (A ; AB⃗ , AC⃗ ) .
1. Déterminer les couples de coordonnées des points D, E et F.
2. Démontrer que ces points sont alignés.

Méthode 2 :
1. Exprimer DE⃗ et DF⃗en fonction des vecteurs AB⃗ et AC⃗.
2. En déduire que les points D , E et F sont alignés.
Méthode 3 :
On construit la parallèle à (DE) passant par C , elle coupe [AB] en un point I.
1. Démontrer que E est le milieu du segment [AI] .

34
2. En déduire que le point I est le milieu du segment [EB].
3. Démontrer que (CI) est parallèle à (EF).
4. En déduire que les points D, E et F sont alignés.
Exercice 19
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).
1. Placer les points A (−2 ; 4) , B (2 ; 2) , C (−5 ; 0) et D le point tel que CD⃗ = 2 AB⃗.
2. Déterminer la nature du quadrilatère ABCD.
3. Déterminer les coordonnées de D.
4. On considère la droite (∆) d’équation générale : 6x + y – 14 = 0 .
Vérifier que B et D appartiennent à (∆).
5. Déterminer une équation générale de la droite (AC) .
6. Démontrer que les droites (BD) et (AC) sont sécantes et déterminer le couple de coordonnées de
leur point d’intersection E.
7. Calculer le couple de coordonnées du point K milieu du segment [AB] et du point L milieu du
segment [CD].
8. Démontrer que les points E, K et L sont alignés.
Exercice 20
1. Construire un parallélogramme ABCD.
Place un point M à l’intérieur de ce parallélogramme.
Les droites parallèles à (AB) et (AD) passant par M coupent les côtés en E, F, G et H tels que :
E ∈ [AD] , F ∈ [CD] , G ∈ [BC] et H∈ [AB].
2. On note (x ; y) le couple de coordonnées de M dans le repère (A ; AB⃗ , AD⃗).
Donner les coordonnées des points E , F , G et H en fonction de x et y.
3. Déterminer une condition sur x et y pour que (EF) et (GH) soient parallèles.
4. En déduire l’ensemble des points M du plan tels que les droites (EF) et (GH) soient parallèles.

Exercice 21
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı , ⃗ȷ ) , (D) est la droite passant par

A (0 ; ) et admettant u⃗ (−4 ; 3) comme vecteur directeur.

1. Déterminer un système d’équations paramétriques de (D).


2. En déduire les couples de coordonnées des points d’intersection de (D) avec les axes du repère.
3. Déterminer une équation générale de (D) en utilisant deux méthodes différentes .
Exercice 22
Dans le plan muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı , ⃗ȷ ), on considère les points A (1 ; 1) et B (2 ; 0).
1. a. Déterminer un vecteur directeur de la droite (AB).
b. En déduire une équation générale de la droite (AB).

35
2. a. Déterminer un système d’équations paramétriques de (AB).
b. En déduire si les points C (3 ; −1) et D (2 ; 0) appartiennent à (AB) ?
3. Soit (D) la droite dont un système d’équations paramétriques est :
x=2+t
,t∈ℝ.
y=3+t
a. Déterminer les couples de coordonnées des points d’intersection de (D) avec les axes du repère.
b. Montrer que (D) et (AB) sont sécantes.
c. Soit K le point d’intersection de (D) et (AB). Déterminer le couple de coordonnées de K,
en utilisant trois méthodes différentes :
Méthode 1 : utiliser les systèmes d’équations paramétriques des deux droites.
Méthode 2 : utiliser les équations générales des deux droites.
Méthode 3 : utiliser une équation générale de (AB) et un système d’équations paramétriques
de (D).
4. Déterminer le couple coordonnées du point G barycentre des points pondérés
( A , 1) ; ( B , 2) et ( K , 3 ) .
Exercice 23
Le plan étant muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ), on considère les points :
A (1 ; 3) , B (─ 5 ; ─ 1) et C (─2 ; ─ 5).
1. Soit G le barycentre du système {(A ; 1), (B ; ─3) , (C ; ─ 2)} . Justifier l’existence de G puis
déterminer ses coordonnées.
2. Déterminer un système d’équations paramétriques de la droite (AB).
3. Déterminer les couples de coordonnées des points d’intersection de la droite (AB) avec les axes du
repère.
4. Soit u⃗ ( ; 2) et v⃗ ( ─1 ; 1) dans (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).

a. Montrer que (A ; u⃗ , v⃗ ) est un repère du plan.


b. Exprimer ⃗ı et ⃗ȷ en fonction de u⃗ et v⃗.
c. Déterminer les couples de coordonnées des points A et B dans le repère (A ; u⃗ , v⃗ ).
Exercice 24
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O ; ⃗ı , ⃗ȷ ).
On considère les points A(−1 ; −1) et B (0 ; −2) .
1. Déterminer un système d’équations paramétriques de la droite (AB).
2. Les points C (─2 ; 0) et D (1 ; 1) appartiennent-ils à la droite (AB) ?
3. En utilisant la question 1. , montrer que la droite (AB) a pour une équation
générale : x + y + 2 = 0.
4. Déterminer les couples de coordonnées des points d’intersection de (AB) avec les axes du repère.
5. Soit (D) la droite dont un système d’équations paramétriques est :

36
x =−2 −t
,t ∈ ℝ .
y = −t

a. Montrer que les droites (AB) et (D) sont sécantes.


b. Déterminer le couple de coordonnées du point d’intersection H de (AB) et (D).
Exercice 25
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı , ⃗ȷ ).
x = k
Soit (D) la droite dont un système d’équations paramétriques est : , k∈ℝ
y = 3k
x = 1+t
et (D’) la droite dont un système d’équations paramétriques est : ,t ∈ ℝ .
y = 1 −2t
1. Vérifier que (D) et (D’) sont sécantes.
2. Trouver le couple de coordonnées du point d’intersection des droites (D) et (D’) en utilisant les
systèmes d’équations paramétriques des deux droites.
Exercice 26
Le plan étant muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı , ⃗ȷ ) on considère les points A (1 ; 4) et B (4 ; 1).
1. Soit G le barycentre des points pondérés (A, 2) et (B, 1). Calculer le couple de coordonnées de G.
2. On considère le point H tel que G soit le barycentre des points pondérés (H, 2) et (O, 1).
a. Calculer les coordonnées de H.
b. Démontrer que les droites (AH ) et (OB ) sont parallèles .
Exercice 27
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı , ⃗ȷ ) . On considère les points
A 2 ; − 2√3 , B ( 2 ; 2√3 ) et C ( 8 ; 0 ) .
1. Soit I le milieu du segment [AB]. Montrer que pour tout point M du plan :
MA⃗ + MB⃗ − 2MC⃗ = CA⃗ + CB⃗ 2CI⃗.
2. Déterminer l’ensemble des points M du plan tels que :
MA⃗ + MB⃗ + 2MC⃗ et MA⃗ + MB⃗ − 2MC⃗ soient colinéaires.
3. Déterminer l’ensemble des points M du plan tels que :
|| MA⃗ + MB⃗ + 2MC⃗ || = || MA⃗ + MB⃗ − 2MC⃗ ||.
Exercice 28
Sur la figure ci-dessous, ABCD est un carré de côté a, DIC et CJB sont des triangles équilatéraux.
Choisir un repère du plan et démontrer que les points A, I et J sont alignés.

37
Thème 9 : ANGLES ET TRIGONOMETRIE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Donner la définition de la mesure principale, en radians d’un angle orienté.
Exercice 2
Donner l’expression de la longueur d’un arc de cercle de rayon r intercepté par un angle au centre de
mesure α en radians.
Exercice 3
Recopier et compléter la phrase ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
Un quadrilatère est inscriptible si ... de ces .... ou ... .
Exercice 4
1. Ecrire chacune des expressions ci-dessous en fonction de cos x :
a. cos (-x) ; b. cos (π − x) ; c. sin ( -x) ; d. cos (π + x) ; e. sin ( +x) ; f. cos(2π + x).

2. Ecrire chacune des expressions ci-dessous en fonction de sinx :


a. sin (-x) ; b. sin (π − x) ; c. cos ( -x) ; d. sin (π + x) ; e. cos ( +x) ; f. sin (2π + x).

Exercices d’application

Exercice 5
Sur un cercle de centre O et de rayon 3 cm, l’arc AB a pour longueur π cm.
Quelle est la mesure en radians de l’angle AOB ?
Exercice 6
Sur un cercle de centre O et de rayon π cm. L’arc AB a pour longueur 2 π cm.
Déterminer une valeur approchée à 0,1 près de la mesure en degrés de l’angle AOB .
Exercice 7
Recopier et compléter le tableau de correspondance :

Mesure en degrés 60 78 36
Mesure en radians 1,5 2

Exercice 8
Dans chacun des cas ci-dessous ; dire si le quadrilatère ABCD est inscriptible ou non.
π π π π
1. BAD = ; ADC = ; BCD = ; ABC = ⋅
π π π π
2. BAD = ; ADC = ; BCD = ; ABC = ⋅

38
π π π π
3. BAD = ; ADC = ; BCD = ; ABC = ⋅
π π π π
4. BAD = ; ADC = ; BCD = ; ABC = ⋅
Exercice 9
Pour chacun des énoncés ci-dessous, trois réponses sont proposées dont une seule est exacte. Donner le
numéro de l'énoncé suivi de la bonne réponse (Ne pas utiliser une calculatrice).
N° Enoncés Réponses proposées
A  2 2
Si cos(x) = et sin(x) = avec x dans [- ; [, alors x est  3 5
2 2
4 4 4
égal à
B cos ( + ) est égal à sin - cos - sin

C cos est négatif nul positif

 3 3 2
D La mesure principale de dans est égale à
5 5 5
Exercice 10

1. Placer sur le cercle trigonométrique les points images des nombres suivants : ; ; ; ⋅
π
2. En déduire graphiquement les sinus et cosinus des nombres : − 3 ; ; ; ; ; ⋅
Exercice 11

ABC est un triangle équilatéral tel que : (AB⃗, AC⃗) = − ⋅

Donner les mesures principales de des angles (BC⃗, BA⃗) et (CA⃗, CB⃗).
Exercice 12
1. Représenter les angles (Ox, Oy), (Ox, Oz), (Ot, Oy), (Ov, Ot) de mesures respectives
π π π π
;− ; ;− 8⋅

2. En déduire la mesure principale de chacun des angles (Oy, Oz) et (Ox, Ov).

Exercice 13
Soit (C) un cercle de centre O et de rayon 4 cm.

1. Placer un point A sur le cercle (C). Construire le point B du cercle (C) tel que (OA⃗, OB⃗) = ⋅

2. Quelle est la mesure principale de l’angle (OA⃗, OB⃗)?


3. Calculer la mesure de l’arc AB .

39
Exercice 14

1. Construire un triangle OIJ isocèle en O tel que (OI⃗, OJ⃗) = et un point A extérieur au triangle.
π
2. Construire le point B tel que AB = 2 et (OJ⃗, AB⃗) = − 6 ⋅

3. Construire le point C tel que CB = 2 et (BA⃗, BC⃗) = ⋅

4. Calculer (OJ⃗, BC⃗).

Exercice 15
Reproduire et compléter le tableau des signes ci-dessous :
α -π − 0 π
Signe de sinα
Signe de cosα
Signe de tanα
Exercice 16
Reproduire et compléter le tableau ci-dessous en utilisant la calculatrice.
α (en radians) -2 1,5 3 5
sinα
cosα
tanα

Exercice 17

Soit un nombre réel x tel que – π < x < 0 et cos x = ⋅ Calculer sin x.

Exercice 18

Calculer cos x sachant que sin x = et < x < π.

Exercice 19
√ √
Calculer cos et tan sachant que sin = ⋅

Exercice 20

1. Le réel x est un nombre de l’intervalle [ ;π] et sinx = ⋅

Calculer cosx et tanx (sans calculer x).

2. Le réel x est un nombre de l’intervalle [π ; ] et cosx = - ⋅

Calculer sinx et tanx (sans calculer x).


Exercice 21

Calculer une valeur approchée de x à 10-2sachant que : tanx = et - π <x <− ⋅

40
Exercices de synthèse

Exercice 22
Soit le cercle ci-contre de centre O , de rayon 3,5 cm et passant par
les points A et M.
1. Déterminer la mesure de l’angle AOM.
2. Calculer le périmètre et l’aire du domaine en quadrillage.
Exercice 23
Soit ABC un triangle et (C) le cercle circonscrit à ce triangle. Par A, on mène la tangente (tt’) au cercle
(C). Une droite (d) parallèle à (tt’) coupe [AB] en D et [AC] en E.
1. Justifie les égalités suivantes ADE = ACB et AED = ABC.
2. Montrer que le quadrilatère BDEC est inscriptible.
Exercice 24
Soit ABC un triangle dont tous les angles ont aigus. [AI], [BJ], [CK] sont les trois hauteurs du triangle
et H est l’orthocentre.
1. Montrer que le quadrilatère BKHI est inscriptible.
2. Montrer que le quadrilatère HICJ est inscriptible.

Exercice 25
Dans le plan orienté on considère la figure ci-contre:
Donner les mesures suivantes :
(AB⃗, AD⃗) ; (DB⃗ ,DA⃗) ; (BD⃗ , BC⃗) ; (DA⃗ , DB⃗) ; (DB⃗ ,DC⃗) ; (CD⃗,CB⃗) .
Exercice 26

On donne sin = ⋅

1. Montrer que cos = ⋅
2. Utilise les relations trigonométriques pour donner les valeurs exactes de :

sin ; sin ; cos − et cos ⋅

Exercice 27

Soit un nombre réel x appartenant à l’intervalle − , π .

Simplifier au maximum les expressions ci-dessous:


A = cos (-x) + sin (-x) + sin (π − x)+cos (π − x);
B = sin x + sin ( -x) + cos ( -x) - cos(x- );

C = cos (2π-x) + cos ( + x)+sin (− − x) ;

D = sin ( + x) + cos ( + x):


41
1
E = tan ( − x) + − tan( +x) − 3π ⋅ (sachant que x est tel que E soit définie)
( ) tan( 2 −x)

Exercice 28
Démontrer que:

cos + cos + cos + cos = 0.

Exercice 29
1. Le réel x étant la mesure principale d’un angle orienté, montrer que :
a. (cosx + sinx)2 =1 + 2 sinx cosx ;
b. (cosx - sinx)2 =1 - 2 sinx cosx ;
c. cos4x+ sin4x = 1-2 sin2x cos2x = 2 cos4x - 2 cos2x + 1 = 2 sin4x - 2 sin2x + 1;
d. cos4x- sin4x = cos2x - sin2x = 2 cos2x – 1= 1 - 2 sin2x ;
e. sin4x - cos4x +2 cos2x = 1;
f. cos3x+ sin3x = (cosx + sinx) (1 - sinx cosx);
g. cos3x- sin3x = (cosx -sinx) (1+ sinx cosx).
2. Etablir, pour x et y éléments de]−π, π[, les relations ci-dessous en utilisant la relation
fondamentale :
a. sin2x sin2y = cos2x + cos2y ;
b. cos2x sin2y = cos2y sin2x.

Exercice 30
Montrer que :
cos6x+ sin6x = 1-3 sin2x cos2x = 3 sin4x -3 sin2x + 1 = 3 cos4x -3 cos2x + 1.
Exercice 31

Le réel t étant la principale d’un angle orienté (avec t≠ +k2π , k ∈ ℤ), démontrer que :

a. 1+ tan2x = ;

b. tan2x - sin2x = tan2x sin2x.


Exercice 32
Soit un nombre réel α tel que : 0 < α < .

Soit ABC un triangle isocèle de sommet principal A tel que : (AB ⃗. AC⃗)= 2α.
H et I sont les pieds des hauteurs issues respectivement de A et B. On pose : a = AB.
1. Démontrer que : BC = 2a sinα.
2. Démontrer que BI = BC cosα.
3. Démontrer que BI = a sinα.
4. En déduire que : sin 2α = 2 sinα cos α.

42
Exercice 33
Démontrer que si ABC est un rectangle alors on a :
cos2 A + cos2 B + cos2 C = 1 et sin2A + sin2 B + sin2 C = 2.

Exercice 34
Le réel t étant la mesure principale d’un angle orienté, résoudre le système d’inconnues x et y :
x cost + ysint = 1
.
x sint − ycost = 1
Exercice 35
Soit le demi-cercle ci-contre de centre O et de diamètre
BC = 2. A est un point de ce demi-cercle tel que COA
soit aigu.

On note α est la mesure principale de l’angle (BC⃗, BA⃗).


et H le projeté orthogonal de A sur [AB) et I celui de O
sur [AB).

1. Démontrer que I est le milieu de [AB] et que OH = cos2α .


Indications : On pourra utiliser le triangle ABC rectangle en A et la propriété de la droite des milieux
dans ce triangle. Pour le calcul de OH, utiliser le triangle isocèle OAC en O, montrer en suite que
(OC⃗; OA⃗) = 2α et calculer cos2α dans le triangle rectangle AOH.

2. Exprimer AB en fonction de cos α .


3. Démontrer que BH = 2cos2α et OH =2cos2α-1. ( Indication : On peut calculer cosα dans les triangles
rectangles ABC et ABH puis faire le produit et conclure)

4. En déduire que : cos2 α = et sin2α = ⋅


π π π π
Application : Calculer cos 8 ; cos 12 ; sin 8 et sin 12 ⋅

Exercice 36
1. Construire un triangle rectangle ABC rectangle en A dont l’hypoténuse a pour longueur 8 cm et que

ABC = ⋅

2. Soit H le pied de la hauteur issue de A et O le milieu de [BC]. Calculer les mesures des angles du
triangle AOH. En déduire la longueur exacte de [OH] puis celles de [AB] et [AC].
π
3. Déterminer les valeurs exactes de sin et cos 8 ⋅
Exercice 37
L’unité de longueur est le centimètre.
ABCD est un trapèze isocèle de bases [AB] et [CD] tel que : AB = 10, BC = 4 et ABC = 65o.
H est le projeté orthogonal de C sur (AB).

43
1. Calculer les valeurs approchées à 1 mm prés des longueurs CH et CD.
2. Donner la mesure en degrés de ABD. En déduire la longueur des diagonales du trapèze ABCD.
Exercice 38

Soit ABC un triangle isocèle, de sommet principal A tel que BC = a et ABC = ⋅

Soit (BD) la bissectrice de l’angle ABC (D ∈ (AC)). On pose BC = a.


1. Calculer les mesures en radians des angles BCA , CAB et ABD.
2. Démontrer que BD = AD = a.

3. a. Démontre que AB = 2acos et CD = 2acos ;

b. En déduire que cos - cos = (1).

4. a. Démontrer que BC = 4acos cos .

b. En déduire que cos cos = (2).

5. On pose x = cos et y = cos ⋅


a. En utilisant les relations (1) et (2) et l’égalité (x+y)2 – (x-y)2 = 4xy, calculer x+y ;

b. En déduire cos et cos ⋅

Exercice 39
On considère la figure codée ci-dessous.

Démontrer que le quadrilatère BCED est inscriptible dans un cercle.

44
Thème 10 : PRODUIT SCALAIRE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Soient deux vecteurs u⃗ = AB⃗ et v⃗ = AC⃗ . Recopier et compléter les énoncés ci-dessous par ce qui
convient :
Le produit scalaire de u⃗ et v⃗ noté u⃗  v⃗ est tel que :
 u⃗  v⃗  … si l’un des vecteurs u⃗ ou v⃗ est nul.
 u⃗  v⃗  … si tous les deux vecteurs sont non nuls.
Exercice 2
Pour tous points A , B et C tels que A  B , on a AB⃗ AC⃗  AB × … .
Exercice 3
Soit u⃗ , v⃗ et w⃗ trois vecteurs et α un nombre réel.
Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. u⃗v⃗ ... u⃗ .
2. u⃗  ( v⃗ + w⃗ ) … .
3. u⃗  ( α v⃗ ) (α...)... ... .
Exercice 4
Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. Etant donné un vecteur u⃗ on appelle carré scalaire de u⃗ le réel noté u⃗ tel que : u⃗ ... .
2. On appelle norme de u⃗ , noté… , le réel défini par || u⃗ ||… .
Exercice 5
Soit u⃗ et v⃗ deux vecteurs et α un nombre réel. Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous
pour avoir une proposition vraie :
1. || u⃗ ||  0 si et seulement si… .
2. ||α u⃗ || ... .
3. || u⃗ + v⃗||… .|| u⃗ || + || v⃗ ||.
4. ( u⃗ + v⃗ ) … .
5. ( u⃗ − v⃗ ) … .
6. ( v⃗ + u⃗ )( v⃗ − u⃗ ) =… .
7. Si u⃗ et v⃗ sont orthogonaux alors u⃗  v⃗ =… .
Exercice 6
Dans le plan muni d’un repère orthonormal (O;ı⃗, ⃗ȷ ), soit u⃗(x ; y) et v⃗ (x’ ; y’) deux vecteurs.
Recopier et compléter chacun des énoncés ci-dessous pour avoir une proposition vraie :
1. u⃗  v⃗ =… ; 2. || u⃗ || = … .

45
Exercices d’application

Exercice 7
Soit ABC un triangle rectangle et isocèle en A tel que : BC  √8 .
Calculer BC⃗BA⃗.
Exercice 8

1. Soit u⃗ et v⃗ deux tel que : ‖u⃗‖ = 1 ; || v⃗ ||2 et (u⃗; v⃗) = ⋅

Calculer u⃗ ∙ v⃗ ; (u⃗ − v⃗) ∙ (u⃗ + v⃗) et (2u⃗ + v⃗) ∙ (u⃗ − 3v⃗).

2. On donne ‖u⃗‖ = √2 ; ‖v⃗‖ = 2 et (u⃗ ; v⃗) = ⋅

a. Calculer u⃗ ∙ v⃗.
b. En déduire les valeurs de (u⃗ + v⃗) ; (u⃗ − v⃗) ; (2u⃗ + 3v⃗) et (u⃗ + 2v⃗) ∙ (2u⃗ − v⃗).
Exercice 9
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O;ı⃗, ⃗ȷ ). Soit A (2 ; 3) et B (−5; 4).
Déterminer une équation générale de la médiatrice du segment [AB].
Exercice 10
Le plan est muni d’un orthonormal (O;ı⃗, ⃗ȷ ). Soit le point A (5 ; 3) et la droite (D) :4x + 3y − 4 = 0.
Déterminer la distance d du point A à la droite (D).
Exercice 11
Le plan est muni d’un repère orthonormal (O;ı⃗, ⃗ȷ ). Soit A (1 ; 3) et B (−2; 4).
Déterminer une équation cartésienne du cercle de diamètre [AB] .

Exercices de synthèse

Exercice 12
Soit ABC un triangle équilatéral de côté a. Calculer BC⃗BA⃗ en fonction de a.
Exercice 13
Soit u⃗ et v⃗ deux vecteurs tels que ‖u⃗‖ = 2 , ‖v⃗‖ = 3 et ‖u⃗ + v⃗‖ = √19.
1. Développer (u⃗ + v⃗) . En déduire la valeur de u⃗ ∙ v⃗.
2. Déterminer le cosinus de l’angle (u⃗; v⃗).
Exercice 14
Dans le plan muni d’un repère orthonormal (O;ı⃗, ⃗ȷ ), soit A (2 ; −1) et n⃗ (−3; 2).
Trouver une équation générale de la droite (D) passant A et admettant n⃗ comme un vecteur normal.

46
Exercice 15
2 5 3
Dans un plan muni d’un repère orthonormal (O; ⃗ı; ⃗ȷ), on considère les points A ;B ;C et
1 7 −1
5 x
D . On note Δ l’ensemble des points M y du plan tels que AM⃗. AB⃗ = 27 et Γ le cercle de diamètre
5
[CD].
1. a. Déterminer une équation de Δ et celle de Γ.
−1 1
b. Vérifier que H est un point de Δ et que E est un point de Γ.
7 1
c. Construire Δ et Γ.
x + 2y − 13 = 0
2. a. Résoudre le système (S) : .
x + y − 8x − 4y + 10 = 0
b. Interpréter graphiquement les résultats ?
3. Déterminer l’équation réduite de la tangente (D) à Γau point E puis la tracer.
4. Déterminer les coordonnées des points d’intersection de Γ avec les axes du repère.
Exercice 16
ABC un triangle, A B C les milieux respectifs des segments, [BC], [AC] et [BA] .
Soit H l’orthocentre, G le centre de gravité et O le centre du cercle circonscrit au triangle ABC.
1. a. Démontrer que : OA⃗ +OB⃗ +OC⃗ =3OG⃗ = OH⃗+HA⃗ +2OA⃗ .
b. En déduire que le vecteur 3OG⃗ − OH⃗ est orthogonal au vecteur BC⃗.
2. Démontrer que 3OG⃗ − OH⃗ est orthogonal au vecteur CA⃗.
3. Démontrer que OH⃗ = 3OG⃗ . En déduire que les points O, G et H sont alignés.
4. Démontrer que AH⃗ = 2OA⃗.

47
Thème 11 : TRANSFORMATIONS

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
1. Définir une transformation du plan.
2. Citer quatre transformations du plan et préciser les éléments géométriques caractéristiques de
chacune d’elles.
Exercice 2
Recopier et compléter chacune des propositions ci-dessous par ce qui convient :
On donne l’ensemble des transformations du plan suivant : T ={ translation, homothétie, rotation,
symétrie orthogonale}. Par toute transformation f telle que f est un élément de T ou composée
d’éléments de T, l’image :
1. d’une droite est… ;
2. d’un segment est… ;
3. d’un cercle est… ;
4. d’un rectangle est … ;
5. d’un triangle isocèle est … ;
6. d’un triangle équilatéral est … ;
7. d’un carré est … .

Exercices d’application

Exercice 3
Soit A, B, E, F I, J, M, M′, N, O, P et R sont des points du plan. Déduire de chacune des affirmations
ci-dessous une égalité vectorielle :
1. Le point B est l’image de A par l’homothétie de centre I et de rapport -2.
2. Le point P est l’image de N par l’homothétie de centre R et de rapport 3.

3. Le point M′ est l’image de M par l’homothétie de centre O et de rapport ⋅

4. Les points I et J sont les images respectives de E et F par l’homothétie de rapport -4.
Exercice 4
Soit A, B et C trois points du plan non alignés tels que la mesure principale (AB⃗, AC⃗) soit positive et Ω
un point du plan. Construire les points A’, B’ et C’, images respectives de A , B et C par la rotation de

centre Ω et d’angle - ⋅

48
Exercice 5
Préciser les conditions qu’on peut tirer de chacune des affirmations ci-dessous :

1. Le point M′ est l’image de M par la rotation de centre I et d’angle ⋅

2. Les points E et F sont les images respectives de A et B par la rotation de centre C et d’angle ⋅

Exercice 6
On considère dans un repère orthonormal (O ; ⃗i , ⃗j), les points A (2 ; -1), B (1 ; 3) et C (-1 ; -2).
Déterminer l’expression analytique de chacune des transformations ci-dessous :
1. f est la translation de vecteur AB⃗.
2. f est l’homothétie de centre A et de rapport -2.
3. f est la symétrie centrale de centre C.

Exercices de synthèse

Dans les deux exercices ci-dessous 7 et 8, des affirmations sont proposées dont certaines sont exactes,
dire les quelles.
Exercice 7
Soit ABC est un triangle de centre de gravité G. F est la transformation qui à tout point M associe M′

tel que : MM′⃗=MA⃗+MB⃗+MC⃗.


1. GM′⃗= - 2GM⃗.
2. Si M décrit [AC], M′ décrit le segment [BD] tel que BCAD est un parallélogramme.
3. M′est l’image de M par une translation.
Exercice 8
Soit A un point donné, k est un réel.
T est une transformation qui à tout point M, associé M′ tel que AM′⃗= (k+2) AM⃗.
1. Il existe une valeur de k pour laquelle tout point M a pour image A.
2. T est une homothétie sauf pour k = -2.
3. T est une translation pour une certaine valeur de k.
4. T est une symétrie centrale pour une certaine valeur de k.
Exercice 9
ABCD est un rectangle de centre O, I le milieu de [AB] et G est l’intersection de (IC) et (DB). On note

h l’homothétie de centre G et de rapport ⋅

Construire l’image par h du rectangle ABCD.

49
Exercice 10
Soit A et B deux points donnés du plan, on note f la transformation du plan qui a tout point M associe
M′ tel que MM′⃗= 2MA⃗ + MB⃗ . On note G le barycentre de (A, 2) et (B, 1).
1. Construire le point G et prouver que GM′⃗= -2GM⃗.
2. En déduire la nature de f et ses éléments géométriques caractéristiques.
Exercice 11

ABCD est un parallélogramme et I est le point tel que CI⃗  DC⃗.

On note h l’homothétie de centre I qui transforme D en C.


1. a. Quel est le rapport k de cette homothétie ?
b. Construire le point E tel que h ( E ) = B.
2. Soit M le milieu de [DE] et N celui de [CB]. Démontrer que les points M, N, I sont alignés.
Exercice 12
ABCD est un trapèze de bases [AB] et [DC] tel que AB⃗  3DC⃗ . O est l’intersection de ses diagonales.
On note h l’homothétie de centre O qui transforme A en C.
1. a. Montrer que la droite (AB) a pour image par h la droite (DC). Préciser h(B).
b. Déterminer le rapport de l’homothétie h.
2. Soit (D) la droite parallèle à (AD), qui coupe (DB) en I.
a. Déterminer l’image de (AD) par h.
b. En déduire que h (D) = I.
Exercice 13
1. Dans le plan muni d’un repère orthonormal ( O ; ⃗ı , ⃗ȷ), soit le point I ( 3 ; -1 ).
Déterminer l’expression analytique de l’homothétie f de centre I et rapport -3.
2. Déterminer la nature et les éléments géométriques caractéristiques de l’application g du plan dans
x′ = 2x + 2
lui-même définie analytiquement par .
y′ = 2y
Exercice 14
On considère un triangle ABC de centre de gravité G.
Soit g la transformation qui a tout point associe M′ tel que MM′⃗=2MA⃗ - MB⃗ - MC⃗.
Soit D le point tel que ABDC est un parallélogramme.
1. Démontrer que 2MA⃗ − MB⃗ − MC⃗ = DA⃗.
2. En déduire que g est une translation dont on précisera le vecteur.

50
Exercice 15

AOB et COB sont deux triangles rectangles isocèles en O tels que (OA⃗, OB⃗) = (OC⃗, OD⃗) = ⋅ On note

r la rotation de centre O et d’angle ⋅

1. Construire E tel que r (D) = E.


2. En déduire que AD = BE et que les droites (AD) et (BE) sont perpendiculaires.

Exercice 16
Soit A et B deux points du plan, ( C ) un cercle de rayon r ne coupant pas (AB) et M un point de ( C )
non situé sur la droite ( AB ). Soit G le centre de gravité du triangle ABM.
I est le milieu de [AB] et N le symétrique de M par rapport à G.
1. Faire la figure.
2. Exprimer IN⃗ en fonction de IM⃗ .
3. Préciser la nature de la transformation qui transforme M en N.
4. Déterminer le lieu géométrique de N lorsque M décrit (C).

Exercice 17
On considère la transformation f qui à tout point M (x ; y) du plan associe le point M′ (x′ ; y′) tel que :
x′ = −3x + 4
.
y′ = −3y + 2
1. Démontrer que f admet un point invariant I dont on précisera les coordonnés.

2. Démonter qu’il existe un nombre réel k tel que : IM′⃗= kIM⃗.


3. Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de f.
4. Soit (D) la droite d’équation : 2x -3y = 1.
Déterminer une équation de la droite (D’) image de (D) par f.

Exercice 18

Soit ABCD un losange, (AB⃗, AC⃗) positif, I le point tel que DC= DI et (DC⃗ , DI⃗) = ⋅
On note J le symétrique de I par rapport à (BD) et O le milieu de [AJ].

On désigne r la rotation de centre O et d’angle ⋅

1. Faire une figure.


2. Démontrer que JAD est un triangle rectangle en D.
3. Déterminer les images de A et D par r .
4. Monter que r(B) = I.
5. a. En déduire la nature du triangle IBO.
b. Démontrer que (BD) ⊥ (IJ) et BD = IJ.

51
Exercice 19
Soit ABC un triangle. A , B’, et C’ sont les milieux respectifs des segments [BC] , [AC] , et [AB] .
Soit D un point distinct des points A’ , B’, et C’. On désigne par I, J et K les symétriques respectifs de
D par rapport à A’, B’, et C’.
1
On note : h1 l’homothétie de centre D et de rapport 2 ; h2 l’homothétie de centre B et de rapport ; h3

l’homothétie de centre C et de rapport ⋅

1. Faire une figure.


2. a. Déterminer les images de I, J et K par h1.
b. Déterminer les images de A et C par h2.
c. Démontrer que KACI est un parallélogramme.
d. Démontrer de même en utilisant h3 que JABI est un parallélogramme.
3. Démontrer que les droites (AI), (BJ) et (CK) sont concourantes.

Exercice 20
Soit ABC un triangle rectangle en B, M un point de [AC], E et F les projetés orthogonaux de M
respectivement sur (BC) et (BA). Soit O le milieu de [EF].
Déterminer et construire l’ensemble des points O lorsque M décrit [AC].

Exercice 21
Dans un plan orienté, on donne un cercle (C ) de centre O, une droite (D) extérieur à (C ) et un point A
fixe de (D). A tout point M de (C ), on associe le point N tel que le triangle AMN soit équilatéral avec

(AN⃗ , AM⃗) = ⋅
1. Quel est le lieu géométrique (E1 ) de N lorsque M décrit (C ) ?
2. Quel est le lieu géométrique de (E2 ) de P, projeté orthogonal de M sur (AN) ?
Construire ( E2).

52
Thème 12 : GEOMETRIE DANS L’ESPACE

Exercices de restitution des connaissances

Exercice 1
Pour chacune des propositions ci-dessous, dire si elle est vraie (V) ou fausse (F).
1. En perspective cavalière, deux droites parallèles sur le dessin sont des droites parallèles dans
l’espace.
2. En perspective cavalière, deux droites perpendiculaires sur le dessin sont deux droites orthogonales
de l’espace.
3. En perspective cavalière, deux droites orthogonales de l’espace sont représentées par deux droites
perpendiculaires.
4. En perspective cavalière, les dimensions des arêtes perpendiculaires à une face frontale sont
conservées.
5. En perspective cavalière, les dimensions d’une face frontale sont conservées.
6. En perspective cavalière, un angle droit est représenté par un angle droit.
7. En perspective cavalière, deux droites parallèles dans l’espace sont représentées par deux droites
parallèles.

Exercice 2
Pour chacune des propositions ci-dessous, dire si elle est vraie (V) ou fausse (F).
1. Trois points non alignés de l’espace sont non coplanaires.
2. Deux droites sécantes de l’espace sont coplanaires.
3. Deux droites parallèles de l’espace sont non coplanaires.
4. Deux droites non perpendiculaires de l’espace sont non coplanaires.
5. L’intersection de deux plans de l’espace est un plan.
6. L’intersection d’une droite et d’un plan dans l’espace est un point.
7. Une droite est parallèle à un plan si elle est parallèle à toute droite contenue dans ce plan.
8. Si une droite (d) est sécante à une droite contenue dans un plan (P), alors (d) n’est pas contenue dans
(P).
9. Si une droite est contenue dans un plan, alors elle est parallèle à toute droite contenue dans ce plan.
10. Deux droites perpendiculaires de l’espace sont orthogonales.
11. Deux droites orthogonales de l’espace sont perpendiculaires.
12. Une droite est perpendiculaire à un plan si elle est orthogonale à une droite contenue dans ce plan.
13. Une droite est perpendiculaire à un plan si elle est orthogonale à deux droites contenues dans ce
plan.

53
Exercices d’application

Exercice 3
La figure ci-contre est un cube ABCDEFGH.

1. Comparer les longueurs des segments [AC] et [BD].


2. Les droites (AC) et (BD) sont-elles perpendiculaires ?
3. Quel est le point d'intersection des droites (BC) et (DF) ?
4. Dans le plan, deux droites qui n'ont aucun point commun sont
parallèles ; en va-t-il de même dans l'espace ?
5. Marquer le point I milieu de [DF]; quelle est la nature du triangle IFG ?

Exercice 4
1. Construire un parallélépipède rectangle ABCDEFGH.
2. Les droites (AB) et (HG) déterminent-elles un plan? Justifier si oui, puis nommer ce plan.
3. Les droites (AB) et (CG) déterminent-elles un plan? Justifier si oui, puis nommer ce plan.
4. Citer trois droites parallèles à (FG).
5. Citer trois droites sécantes à (FG).
6. Citer trois droites non coplanaires à (FG).

Exercice 5
Construire une pyramide SABCD de sommet S à base rectangulaire, H est le pied de la hauteur.
Donner les positions relatives des droites suivantes
1. (AB) et (CD) ; 2. (SA) et (BD) ; 3. (HA) et (SC) ;

4. (BH) et (DB) ; 5. (SH) et (AB) ; 6. (SH) et (AC).

Exercice 6
Le solide ABCDEFGH représenté ci-contre est un cube.
1. Déterminer les intersections des plans ci-dessous :
a. (ABC) et (CFG)
b. (BDF) et (EHG)
c. (ABF) et (CHG)
2. . Justifier que les plans (EAD) et (FCB) sont parallèles.
Justifier que la droite (BD) est parallèle au plan (EFG)
et que la droite (AC) est aussi parallèle au plan (EFG).
3. Deux droites parallèles à un même plan sont-elles parallèles?

54
Exercice 7
On considère un cube ABCDEFGH.
1. Représenter ce cube en perspective cavalière.
2. a. Justifier que EFCD est un parallélogramme.

b. En déduire que la droite (FC) est parallèle au plan (EBD).

3. a. Montrer que la droite (FH) est parallèle au plan (EBD).

b. En déduire la position relative des plans (FCH) et (EBD).

Exercice 8

On considère le pavé droit ABCDEFGH ci-contre.

1. Démontrer que la droite (AE) est parallèle au


plan (BFH).
2. Démontrer que la droite (EH) est parallèle au
plan (BFG).
3. a. Démontrer que la droite (EB) est parallèle au plan (DCG).

b. Démontrer que la droite (AF) est parallèle au plan (DCG).

c. Deux droites sont parallèles au même plan droites sont-elles parallèles ?

4. Soit O le centre de la face ABCD et O’ celui de la face EFGH.


a. Démontrer que la droite (BF) est parallèle au plan (BFH).
b. Démontrer que la droite (BF) est parallèle au plan (AEG).
c. Démontrer que la droite (BF) est parallèle à la droite (OO’).

Exercice 9
On considère le cube ABCDEFGH ci-contre.
Déterminer la droite d’intersection des plans :
1. (ABF) et (BCH) ;
2. (EFG) et (ABC) ;
3. (ACE) et (BFH) ;
4. (ADE) et (BCH).

55
Exercice 10
On considère le cube ABCDEFGH ci-contre.
1. Montrer que les droites (EB) et (DG) ont orthogonales.
2. Montrer que les droites (HF) et (AC) sont orthogonales.
3. Montrer que les droites (AE) et (FH) sont orthogonales.
4. Montrer que les droites (AC) et (BF) sont orthogonales.
5. Montrer que la droite (HF) est orthogonale au plan (ACGE). Conclure.
6. Montrer que les droites (CH) et (AG) sont orthogonales.

Exercice 11
Soit ABCD un tétraèdre tel que la droite (AD) est
orthogonale au plan BCD.
On désigne par H l’orthocentre du triangle ABC.
Démontrer que les droites (DH) et (BC) sont
orthogonales.

Exercices de synthèse
Exercice 12
La figure représente un cube ABCDEFGH, I est le milieu de [CD],
J est le milieu de [EH] et K est le milieu de [EF].
1. Quelle est l'intersection des plans (BIH) et (EFG) ?
2. Montrer que le point H appartient à l'intersection de (BIH) et
(EFG).
3. Quelle est l'intersection des plans (ABC) et (BIH) ? En déduire
l'intersection de (BIH) et (EFG).
4. Conclure.

Exercice 13

Soit ABCDEFGH un cube, I est le milieu de [AD], J est le


milieu de [CD], K est le milieu de [FG] et L est le milieu de
[GH].
1. Vérifier que le point E appartient à l'intersection de (EIJ) et
(EHG).
2. Quelle est l'intersection des plans (ABC) et (EIJ) ? En
déduire l'intersection de (EIJ) et (EHG) ?
3. Montrer que les droites (IJ) et (EG) sont parallèles, puis
conclure.
56
Exercice 14

L’unité est le centimètre. SABCD est une pyramide de


sommet S ayant pour base le rectangle ABCD.
Les faces latérales SAB, SAD et SDC sont des triangles
rectangles.
On donne AD = AS = 3 et SB = 7.
1. Montrer que SD = 3√2 .
2. Sachant que SC = √58 , prouver que le triangle SBC est
rectangle en B.

Exercice 15

1. Reproduire la figure ci-contre où ABCD est un tétraèdre.


I est un point de [AB] et J est un point de [AC].
2. La droite (IJ) coupe le plan (BCD) en un point E. Construire le
point E et justifier la construction.
3. I est toujours un point de [AB], mais cette fois J est un point de la
face ACD. La droite (IJ) coupe le plan (BCD) en E. Construire
le point E et justifier la construction.
4. I est un point de la face ABC et J est un point de la face ACD. La droite (IJ) coupe le plan (BCD) en
E. Construire le point E et justifier la construction.

Exercice 16

Soit ABCDEFGH un cube, I est le milieu de


[AD] et J est le milieu de [CD]. Les droites
(IJ) et (EG) sont-elles parallèles ?
1. Montrer que les droites (AC) et (EG) sont
parallèles.
2. Montrer que les droites (IJ) et (AC) sont
parallèles.
3. En déduire que les droites (IJ) et (EG)
sont parallèles.

57
Exercice 17

Soit ABCDEFGH un cube. On appelle I le milieu de [AB] et J le

point de [AE] tel que AJ = ⋅

On veut construire l'intersection du plan (FIJ) avec le cube.

1. Reproduire la figure ci-contre.


2. Quelles sont les intersections du plan (FIJ) avec les faces ADFE
et ABHE ?
3. Que peut-on dire de l'intersection de (FIJ) avec la face DFGC ? Tracer la droite (FK) qui est cette
intersection, K étant un point de [CG].
4. Tracer la droite (KL) intersection de (FIJ) avec la face BCGH, L étant un point de [BC].
5. Terminer la construction de l'intersection de (FIJ) avec le cube.
6. On veut déterminer la position de K sur [CG]. Pour cela considérons le point M milieu de [CD] et le

point N de [FD] tel que DN = ⋅

7. Les droites (IJ) et (MN) sont parallèles, donc (MN) est parallèle à (FK).
Représenter la face DCGF en vraie grandeur, ainsi que les points M, N et K.
La droite (FK) coupe (DC) en P. Que peut-on en déduire sur la position de K ?

Exercice 18
Soit ABCDE est une pyramide de sommet A, de base BCDE un parallélogramme de centre O et de
hauteur [AO]. I est le milieu du segment [AB] et J celui du segment [AC].
1. Représenter cette pyramide en perspective cavalière et y placer les points I et J.
2. Préciser, en justifiant, l’intersection :
a. des plans (ABC) et (ACD) ;
b. des plans (ABD) et (AEC) ;
c. de la droite (AO) et du plan (BED) ;
d. des droites (DI) et (AO).
3. Démontrer que la droite (IJ) et le plan (BCD) sont parallèles.
4. Démontrer que la droite (IJ) et la droite (ED) sont parallèles.
5. En déduire l’intersection des plans (ABC) et (EID).

58
Exercice 19
Soit ABCDEFGH est un parallélépipède rectangle. Les points I, J et K sont placés ci-dessus.
Le but de l’exercice est de tracer la section de ABCDEFGH par le plan (IJK).

1. Reproduire la figure ci-dessus.


2. Tracer le segment intersection du plan (IJK) avec la face EFGH.
3. Tracer le segment intersection du plan (IJK) avec la face ABFE.
4. a. Justifier que les droites (IJ) et (FG) sont sécantes. Notons L le point d’intersection.

b. Déterminer la droite intersection des plans (IJK) et (BCG). Trace alors le segment intersection

du plan (IJK) avec la face BCGF.

5. Quelle est la position des plans (ABC) et (EFG) ? Trace alors le segment intersection du plan (IJK)
avec la face ABCD.
6. Construire la section de ABCDEFGH par le plan (IJK).

Exercice 20

Reproduis la figure puis construis l’intersection du plan (IJK) avec le cube ABCDEFGH dans chacun
des cas ci-dessous.

1. Les points I, J, K sont situés sur les arêtes. 2. Les points I, J, K sont situés sur les arêtes.

Exercice 21

1. Reproduis la figure ci-contre où I(ABC), J(ACD) et K[CD].


2. Construis en justifiant, l’intersection du plan (IJK) avec le tétraèdre ABCD.

59

Vous aimerez peut-être aussi