Vous êtes sur la page 1sur 49

Fiscalité approfondie

l Imp t sur les soci t s


Professeur : M.M.Abou El Jaouad
Docteur d Etat en gestion
PES Université Hassan II Casablanca-
E pert consultant d entreprise
Formateur en intra et inter-entreprises
Conseil en gestion, finance et fiscalité
Auteur de nombreux ouvrages
Références bibliographiques:
- Fiscalit appliqu e de l entreprise marocaine: M. Abou El Jaouad Editions
Maghrébines.
- Pr cis de fiscalit de l entreprise marocaine: Mohamed & Kamal Abou El Jaouad
Edition Najah El Jadida
- Fiscalit de l entreprise marocaine: M; Mar ak.
- La Taxe sur la valeur ajoutée : Rachid Lazrak. Editions Laporte
- L imp t sur les soci t s : Rachid La rak. Editions Laporte.
- Guide pratique de fiscalit marocaine. Collection: Guides de l entreprise.
- Lois relatives L IS , l IR et la TVA,.
- Notes circulaires de la Direction des impôts.
- Code général des impôts.
Professeur: M.M.Abou El Jaouad
A qui s applique l I.S?
Personnes soumises l IS par obligation:
- Société anonyme, SARL, société en commandite par action.
- SNC et Soci t en commandite par simple lorsque l un des
associés est personne morale.
- Etablissement publics (OCP, ONEE, A.N.P,R.A.M ).
Personnes soumises par option:
SNC et soci t en commandite simple compos es d associ s
personnes ph siques peuvent opter d une mani re irr vocable de
se soumettre l IS.
Le choix de la date reste libre pour les sociétés, mais une fois effectué,
il ne peut être annulé.
Les revenus imposables
Sociétés résidentes au Maroc: Bénéfice fiscal dégagé
par le C.P.C et corrigé par les réintégrations et les
d ductions ventuelles.(Taux d imposition: 30%, 37%)
Sociétés non résidentes au Maroc:
- Revenus de source marocaine transf r l tranger.
(Taux retenu à la source: 10%).
- Sociétés étrangères réalisant des travaux au Maroc:
* Choix d un domicile au Maroc et donc s assimiler des
sociétés résidentes.
* Option à une imposition forfaitaire de 8% applicable au
C.A réalisé sur le territoire marocain.
Les exonérations
La loi exon re de l IS, soit d une mani re permanente soit temporaire certaines
personnes morales.
Exonérations
Exonérations ou Exonérations
réductions ou réductions
permanentes temporaires
Exonération totale Réductions
Associations et Exonération
suivie d une Réductions Exonérations temporaires
organismes permanente en Exonérations
réduction permanentes: temporaires -Réduction de 50%:
sans but lucratif matière de retenue totales
permanente: -Entreprises -Revenus agricoles *Stés non résidentes
-Fondations à la source: suivies d une
-Entreprises minières bénéficient Réalisés par des N a ant pas opt
- Banque islamique -Pts des actions, Réduction
Exportatrices: 100% d une imposition au Sociétés soumises Pour l IS forfaitaire
- OPCVM Parts sociales ou Temporaire
Pour les 5 premières au taux de 17,5% Jusqu 2013 Pour les 5 premières
- SONADAC revenus assimilés -Entreprises des
ann es suivie d une -Entreprises - Concessionnaires années.
- promoteurs servis à des stés zones franches
imposition au taux Implantées dans la des gisements *Les entreprises
Immobiliers pour exon r es de l IS -Agence spéciale
de17,5% région de Tanger d h drocarbures Artisanales
les logements -Dividendes pérçus de Tanger med
-Hôtels pour le CA Imposition au taux pour 10 ans. *Ets d enseignement
sociaux; par les OPCVM -
réalisé en devise. De 17,5% - Privé
- -
- - ..
Tau de l IS
Le montant de l imp t sur les soci t s se d termine partir d une assiette et d un taux.
Taux de l IS
Sociétés résidentes au Sociétés non résidentes
Maroc
Sociétés non Réalisant des travaux
financières au Maroc:
-Ayant un domicile Société bénéficiant
(Autres que les Banques fiscal au Maroc: Taux
banques, les assurances et d un revenu de
des sociétés
organismes de organismes de résidentes.
source marocaine:
crédit et les crédit: - Option à un taux IS retenu à la
assurances) Taux 37% forfaitaire de 8% source de 10%
Taux progressifs appliqué au CA réalisé
au Maroc.
LF (2020)
La loi de finances 2016 a instaur des tau proportionnel d IS en remplacement du tau de 30%.
La loi de finances de 2018 a remplacé les taux proportionnels par les taux progressifs.
La loi de finances a apporté des modifications aux taux progressifs précédents.
Tau proportionnels d IS
La loi de finances 2017 à mis en place pour la première fois des taux proportionnels en
mati re d IS en remplacement du tau de 30%.
Tranches Taux
Bénéfice fiscal < ou = 300 000 dh 10%
300 000 dh < Bénéfice fiscal < ou = 1 000 000 dh 20%
1 000 000 < Bénéfice fiscal < ou = 5 000 000 hd 30%
5 000 000 < Bénéfice fiscal 31%
Exemples:
Une société a dégagé un résultat net fiscal de: 299 000 dh- IS = 299 000 x 10% = 29 900,00 dh
Une société a dégagé un résultat net fiscal de: 310 000 dh- IS = 310 000 x 20% = 62 000,00 dh
Une société a dégagé un résultat net fiscal de: 4 950 000 dh IS = 4950 000x 30% = 1 485 000,00 dh
Une société a dégagé un résultat net fiscal de: 5 020 000 dh IS = 5 020 000 x 31% = 1 556 200,00 dh
Tau progressifs d IS
La loi de finances de 2018 à mis en place des taux progressifs en en remplacement des
taux proportionnels.
Tranches Taux Somme à déduire
Bénéfice fiscal < ou = 300 000 dh 10% 0
300 000 dh < Bénéfice fiscal < ou = 1 000 000 dh 20% 30 000 dh
Plus d un 1 000 000 dh 31% 140 000 dh
Exemples:
Résultat net fiscal de: 299 000 dh- IS = 299 000 x 10% = 29 900,00 dh
Résultat net fiscal de: 310 000 dh- IS = 310 000 x 20% (-) 30 000 = 32 000,00 dh
Résultat net fiscal de: 4 950 000 dh IS = 4 950 000x 31% (-) 140 000 = 1 394 500 ,00 dh
Tau progressifs d IS
Applicables à partir du Premier Janvier 2019
La loi de finances de 2019 a apporté une modification du taux progressif de 20% en le
ramenant à 17,5%.
Tranches Taux Somme à déduire
Bénéfice fiscal < ou = 300 000 dh 10% 0
300 000 dh < Bénéfice fiscal < ou = 1 000 000 dh 17,50% 22 500 dh
Plus d un 1 000 000 dh 31% 157 500 dh
Exemples:
Résultat net fiscal de: 280 000 dh- IS = 280 000 x 10% = 28 000,00 dh
Résultat net fiscal de: 360 000 dh- IS = 360 000 x 17,50% (-) 22 500 = 40 500,00 dh
Résultat net fiscal de: 4 800 000 dh IS = 4 800 000x 31% (-) 157 500 = 1 330 500 ,00 dh
Tau progressifs d IS
A partir du début Janvier 2020
Retour au bar me de l ann e 2018
La loi de finances de 2020 a ramené le taux progressif de 17,5% à 20%.
Tranches Taux Somme à déduire
Bénéfice fiscal < ou = 300 000 dh 10% 0
300 000 dh < Bénéfice fiscal < ou = 1 000 000 dh 20 % 30 000 dh
Plus d un 1 000 000 dh 31% 140 000 dh
Exemples:
Résultat net fiscal de: 299 000 dh- IS = 299 000 x 10% = 29 900,00 dh
Résultat net fiscal de: 310 000 dh- IS = 310 000 x 20 % (-) 30 000 = 32 000,00 dh
Résultat net fiscal de: 4 950 000 dh IS = 4 950 000x 31% (-) 140 000 = 394 500 ,00 dh
Tau d imposition:
Les taux spécifiques applicables aux entreprises implantées en zones franches.
Taux des Zones franches
- 8,75% : 20 exercices suivants Taux de retenues à la source:
le 5 me exercice d exon ration totale. -10% en cas de versements à des non
-10% sur option pour les banques: Durant résidents.
les 15 premières années. -20% des montants perçus sur les
ou sur option l quivalent en dh de 25 000 $ produits de placement à revenus fixes.
par an libératoire de tous les autres -15% des montants des produits des
impôts. 500 $ pour les sociétés holding actions et parts sociales et revenus
offshore. assimilés. (LF 2013)
Retenue à la source des transferts à
l tranger pour une prestation de service
Les entreprises r sidentes au Maroc sont redevable d une retenue la
source sur les transferts qu elles effectuent contre une assistance
technique re ue de l tranger. Les entreprises r sidentes sont aussi
redevable de la TVA du prestataire étranger puisque le service est
consommé sur le territoire marocain.
Exemple:
La SA « GETA a b n fici d une assistance technique de la SA TECNA ». Le montant
brut du service est de : 6 400,00 . 1 = 10,88 dh. Les commissions bancaires se sont
élevées à : 450,00 dh (H.T) (TVA 10%.
Travail à faire:
1/ Déterminer le montant net à transférer à la société « TECNA , en d duire l IS retenu la
source et la TVA.
2/ Passer l criture au journal
Retenue sur les transferts l tranger
Supposons une filiale marocaine qui paie une prestation d'assistance technique au groupe situé à l'étranger.
Montant des prestations 1 000 000,00
RAS opéré par la banque 100 000,00 Cette RAS est imputée par le groupe
Montant transféré au groupe 900 000,00
TVA à déclarer par la filiale au maroc 200 000,00
Comptabilisation chez la filiale
D C
6126 Prestation de service 1 000 000,00
345 5 Etat TVA récupérable 200 000,00
4488 Groupe 900 000,00
4458 Etat RAS 100 000,00
445 8 Etat TVA / Transferts 200 000,00
Comptabilisation chez le groupe
712 5 Vente de service 1 000 000,00
345 3 Acompte IS 100 000,00
3488 Filiale 900 000,00
A lica i n : Re en e la ce / T an fe l ange
La filiale « FAM install e au Maroc, a b n fici d une assistance
technique fournie par sa société mère « GRK » installée en Italie.
Montant transféré par la filiale à sa société mère le 15/04/N :
18 000,00
Cours du jour du virement : 1 = 10,82 dh
Commissions bancaires: 340,00 dh TVA sur commissions: 34,00 dh.
Travail à faire:
1/ Déterminer le montant brut de la prestation du service.
2/ En d duire la retenue à la source de l IS
3/ En déduire la TVA sur la prestation à payer par la filiale en remplacement de sa société
mère.
4/ Passer l criture constatant la prestation.
Imposition des sociétés
résidentes au Maroc
- L obligation de d terminer l imp t e igible de l e ercice.
- Paiement spontan de l imp t e igible.
- Obligation de tenue d une comptabilit selon le CGNC marocain.
- Respect des dispositions fiscales marocaines.
Détermination du résultat fiscal
C.P.C
Charges Produits
Résultat avant impôt
Passage du résultat comptable au résultat fiscal
Eléments Réintégrations Déductions
Résultat net fiscal
Résultat brut fiscal = Résultat avant impôt + Réintégrations Déductions
Résultat net fiscal = Résultat brut fiscal Déficits reportables
Réintégrations: Charges comptabilisées mais non admises en
déduction et produits non comptabilisés ou
minorés mais imposables.
Déductions : Produits comptabilisés mais non imposables.
Déficits fiscaux: Pertes fiscales des exercices antérieurs.
Fraction en provenance des amortissements.
Fraction hors amortissements reportable sur les bénéfices
des quatre exercices suivants.
Les corrections fiscales
L IS est d termin toujours suivant le r gime du r sultat net r el.
La base de calcul de l IS se d gage du r sultat comptable auquel sont
apportées des corrections fiscales
Elles sont de deux types:
Résultat dégagé par le C.P.C
+ -
Réintégrations Déductions
=
Résultat fiscal
Les réintégrations
1/ Elles se composent essentiellement des charges comptabilisées
mais non acceptées totalement ou partiellement en déduction
fiscale.
Exemple:
- Amendes et pénalités fiscales ou pénales.
- Fraction des dons accordés aux uvres sociales des
établissements publics ou privés dépassant 2 /00 du C.A du
donateur.
2/ Elles peuvent exceptionnellement concerner un produit ou une
fraction de produit imposable mais que l entreprise n a pas
enregistré.
Exemple:
- Intérêts sur prêt accordé gratuitement à un associé: Le fisc
considère ce genre d op ration comme un acte anormal de
gestion.
- Gains de change latents: Ils ne sont pas comptabilisés par
principe de prudence mais ils sont imposables d apr s la loi.
Les déductions
Elles sont représentées par les produits comptabilisés
mais non imposables fiscalement:
Exemples:
- Dividendes reçus des participations au capital des autres
sociétés.
- Reprises sur provisions antérieurement taxées.
Liquidation de l IS et tablissement de l imprim de tableau
de passage du résultat comptable au résultat net fiscal
Etapes à suivre
Etablissement du
Etablissement du CPC Passage du résultat tableau de passage du
Détermination du avant impôt au résultat résultat comptable au
résultat avant impôt net fiscal en tenant résultat net fiscal
Ligne 11 du CPC compte des corrections officiel : Imprimé de
Régularisation des fiscales. l ETIC
charges et des produits Calcul de l IS Au début de ce tableau
avant établissement du Comptabilisation et figure le résultat net de
CPC définitif clôture du CPC l exercice et en
r int gration s ajoute l IS
EXEMPLE
Le CPC de la SA « MASTER» au 31/12/N se présente comme suit :
POSTE EXERCICE N
Produits d exploitation 4 268 400
Charges d exploitation 3 016 400
Résultat d e ploitation 1 252 000
Produits financiers 20 350
Charges financières 76 160
Résultat financier - 55 810
Résultat courant 1196 190
Produits non courants 1 560
Charges non courantes 13 600
Résultat non courant - 12 040
Résultat avant impôt 1184 150
Impôts sur les résultats 244 000*
Résultat net 939 750
IS = Résultat fiscal X taux IS = 1 240 000 X 31% - 140 000 = 244 400,00 dh
CM: 4 112 400,00 x 0,5% = 20 562,00 dh - IS : Impôt exigible.
L anal se des produits et des charges comptabilisés fait
ressortir les renseignements suivants :
1. Dans les produits comptabilisés figurent:
12 500 Dh de dividendes reçus par la société « MASTER » d une
participation au capital de sa filiale.
Une reprise sur provisions non courantes de 1 200 Dh sur une
provision constatée en N-3 pour une dépréciation qui a été constituée
sans respects des règles comptables et réintégrée .
2. Dans les charges comptabilisées on relève :
Un achat de marchandises sans facture pour 24 000 Dh
Salaire annuel du cousin du Président qui n exerce aucune fonction
effective dans la société de 40 500 Dh.
Une pénalité fiscale pour 5 050 Dh
3/ La base de la cotisation minimale est de: 4 112 400,00 dh
Tableau de détermination du résultat fiscal
ELEMENTS REINTEGRATIONS DEDUCTIONS
Résultat comptable :
Bénéfice avant impôt 1 184 150
Perte avant impôt
Appréciation des produits:
- Dividendes re us : produits d duire puisqu ils sont exon r s 100%. 12 500
- Reprises sur provisions: produits à déduire, pour éviter la double
imposition (Dotations ont été réintégrées). 1 200
Appréciation des charges :
- Achat de marchandise sans facture : charge à réintégrer 24 000
(non respects des r gles d admission fiscale).
- Salaire du cousin du pr sident n exer ant aucune fonction dans 40 500
l entreprise: charge r int grer ( fausse charge pour l entreprise)
- Pénalité fiscale : charges à réintégrer car non admise fiscalement. 5 050
TOTAUX 1253 700 13 700
RESULTAT FISCAL 1 240 000
PASSAGE DU RESULTAT NET COMPTABLE AU RESULTAT NET FISCAL
INTITULES MONTANT MONTANT
I. RESULT AT NET COMPTABLE
* Bénéfice net
* Perte nette
II. REINT EGRATIONS FISCALES
1. Courantes
-
-
2. Non courantes
-
III. DEDUCTIONS FISCALES
1. Courantes
-
2. Non courantes
-
T otal
IV. RESULT AT BRUT FISCAL
Bénéfice brut si T 1 > T 2 (A)
Déficit brut fiscal si T 2 > T 1 (B)
V. REPORT S DEFICITAIRES IMPUTES (C) (1)
* Exercice n - 4
* Exercice n - 3
* Exercice n - 2
* Exercice n - 1
VI. RESULT AT NET FISCAL
Bénéfice net fiscal (A - C)
ou déficit net fiscal (B)
VII. CUMUL DES AMORT ISSEMENTS FISCALEMENT DIFFERES
VIII. CUMUL DES DEFICITS FISCAUX REST ANT A REPORTER
* Exercice n - 4
* Exercice n - 3
* Exercice n - 2
* Exercice n - 1
(1) Dans la limite du montant du bénéfice brut fiscal (A)
Correction comptables avant clôture du CPC
1/ Avant de cl turer le CPC de l exercice la Direction financi re et la Direction
générale se concertent pour des choix et des options autorisés sous forme de
décision de gestion.
Exemple:
- D cision d taler une charge sur plusieurs exercices : Peinture des B timents
- Choix de modalit ou du taux d amortissement pour les nouvelles immobilisations.
2/ Sur le tableau de passage du résultat comptable au résultat net fiscal ne figurent
que les charges comptabilisées et exclues du droit de déduction et les produits
comptabilisés et non imposés.
Exemple:
Le CPC provisoire de l exercice N a d gag un r sultat avant imp t de: 987 650,80 dh.
Parmi les charges de l exercice figure un achat de marchandises de : 456 800,00 dh (HT) dont le bon de
réception est daté pour le 12/01/N+1.
Total des p nalit s fiscales de l exercice N: 12 345,00 dh
Dans les produits comptabilisés en N, figure : Une vente de marchandises de: 654 200,00 dh (HT), le bon
de livraison est daté pour le 05/01/N+1.
Reprises sur une provision qui a été constituée en N-2 et r int gr e au r sultat fiscal de l exercice, annul e
en N pour un montant de: 12 340,00 dh.
Travail à faire:
1/ Corriger comptablement le résultat avant impôt.
2/ Déterminer le résultat net fiscal.
L appr ciation fiscale des produits et des charges
Le r sultat net fiscal, base de calcul de l IS prend d part du r sultat avant imp t du CPC. Si celui -
ci est erroné, le résultat net fiscal sera lui aussi erroné.
Il convient donc de tenir une comptabilité correcte pour parvenir au résultat avant impôt correcte
fiscalement.
En principe les produits sont
En principe les charges sont déductibles
naturellement imposables.
sauf si la loi les excluent du droit à
Seuls les produits cités par la
d duction. Ces charges font l objet de
loi comme non imposables
réintégration extra-comptable.
font l objet d une d duction
extra-comptable. Une charge non comptabilisée ne peut pas faire
l objet d une d duction extra-comptable. Elle doit
Un produit imposable non être comptabilisée.
comptabilis fera l objet d une Une charge comptabilisée mais ne se rapportant
réintégration en cas de pas l exercice doit tre annul e comptablement.
redressement fiscal mais il doit Elle ne fera l objet de r int gration que dans le
être comptabilisé si la déclaration cadre d un contr le fiscal.
n est pas encore d pos e en vue Exemple:
de corriger le CPC. Achat de marchandises de : 65 430,00 dh (HT) en N mais
Deux raisons de non imposition reçu le 10/01/N+1.
de certains produits: Exonération L achat doit tre cr dit
Charges constat es d avance doit tre d bit es.
par un texte de loi ou pour éviter
Le résultat avant impôt se corrige.
la double imposition.
L appr ciation fiscale des charges
Le résultat comptable constitue le point de départ de la
base d imposition de l IS, c est pourquoi, le fisc contrôle
tout d abord l exactitude du résultat dégagé par le C.P.C.
Il faut que la charge ne soit pas exclue du droit à
déduction.
Pour l admission d une charge en déduction, il faut qu elle
remplisse les quatre conditions exigées par les règles
fiscales.
L appr ciation fiscale des charges
- Conditions d ordre général pour l admission des charges en
déduction fiscale:
1/ La charge doit être liée à la gestion et engagée dans l int r t général de
l entreprise.
* Charges privées des associés ou de l exploitant ou de leurs membres de
famille supportées par l entreprise sont exclues du droit à déduction.
2/ La charge doit être rattachée à l exercice d imposition.
Charges ne se rapportant pas à l exercice doivent être régularisées.
Charges des exercices antérieurs doivent faire l objet d une demande de
dégrèvement.
3/ La charge doit être enregistrée et appuyée de pièce justificative probante
et les contribuables sont tenus de mentionner l identifiant commun de
l entreprise ( ICE) sur les factures, pour que ces derni res soient
acceptes fiscalement ( Obligatoire à partir du 30/06/2016)
4/ La charge doit se traduire par une diminution de l actif net de l entreprise.
* Certaines dépenses qui prolongent la durée de vie des immobilisation ou
qui augmentent leur valeur, doivent être considérées comme des
immobilisations et non comme des charges rattachées à un seul exercice.
Application / Appréciation des produits
Le CPC de l e ercice N, de la SA SAM a d gag un r sultat avant imp t de: 1 435 678,75 dh.
Parmi les produits comptabilisés, on soumet à votre à votre appréciation les éléments suivants:
1/ Vente de marchandises, comptabilisée le 22/12/N pour : 322 400 dh (HT), livrée le 28/12/N mais la créance relative à
cette vente ne sera encaiss e qu au 20/01/N+1.
2/ Vente de marchandises, comptabilisée le 25/12/N pour 124 600 dh (HT), le client a réglé le jour même sa créance,
mais la livraison des marchandises n a t effectu e que le 05/01/N+1: le comptable n a pas effectu de r gularisation.
3/ Avance de 15 000 dh, re ue le 20/12/N d un client sur une commande qui ne lui sera livr e que le 15/01/N+1, le
comptable l a enregistr en vente de l e ercice.
4/ Encaissement le 15/12/N de : 18 000 dh relatifs au lo ers d un magasin une autre soci t , le montant repr sente
le lo er de d cembre N et janvier N+1: Aucune r gularisation n a t constat e au 31/12/N.
5/ Reprises sur provisions comptabilisées au 31/12/N:
4 500 dh, relative à une provision qui a été constituée le 31/12/N-2 d une mani re forfaitaire pour d pr cier des
créances douteuses.
12 300 dh, relative à une provision constatée au 31/12/N -1 pour déprécier un lot de marchandises.(justifiée et
déductible en N-1).
6/ D gr vement de 43 600 dh, obtenu le 24/09/N sur la ta e professionnelle, qui tait pa e au titre de l e ercice N -1.
7/ Dividendes de 123 400 dh reçus sur une participation au capital de la SA « BEST ».
8/ Int r ts de 3 255 dh, re us des salari s sur des pr ts qui lui ont t accord s par l entreprise.
9/ Gains de change de 34 600 dh, constatés lors des règlements des dettes en devises.
L actualisation des dettes et des cr ances en devises au 31/12/N, a d gag un cart de conversion passif de 14 250 dh
(Gains de change latents) l cart de conversion passif de l e ercice N-1 était de: 9 860 dh.
Les charges comptabilis es en N, mais non accept es en d duction fiscale s l vent 123 548,25 dh.
Travail à faire:
1/ Corriger la comptabilit et d terminer le r sultat net fiscal de l exercice N.
2/ D terminer l imp t exigible de l exercice N.
NB: Base de calcul de la cotisation minimale pour l exercice N: 45 436 840 dh. Dont un chiffre d affaires provenant des vente s à
prix réglementé de : 12 435 600 dh.
Application / Appréciation des charges
La SA « FINE » au capital de 1 000 000 dh, a pour activité la vente en gros des produits sanitaires. Son CPC au titre de
l e ercice N (Ann e civile ) a d gag un r sultat avant imp t de: 923 456,75 dh.
Les charges comptabilisées soumises à votre appréciation fiscale sont les suivantes:
1/ Achats de marchandises : 23 450 dh (HT) totalement encaiss , livr es pour le 24/12/N, le dernier quart n est pas
disponible et la soci t pr pare le reste de la commande qui sera livr le 10/01/N+1, le comptable n a pas r gularis .
2/ Acquisition le 04/04/N de 8 ordinateurs de bureau pour 52 000 dh (HT) , le comptable les a imputé en achats de petits
outillages. Durée de vie 6 ans et 8 mois.
3/ Versement d une avance de 4 000 dh, au F/s de marchandises comptabilis e en achats, la commande ne sera re ue
qu en janvier N+1.
4/ Prime d assurance de 16 400 dh comptabilis e le 01/04/N relative la couverture des risques de la p riode du 01/04 N au
31/03/N+1.
5/ Paiement de la taxe professionnelle le 24/05/N en retard: Principal: 12 360 dh, Pénalité, amende et majoration: 2 335 dh.
6/ Dons accord s et comptabilis s: Croissant rouge marocain: 5 500 dh, au uvres sociales de l entreprise: 64 560 dh.
7/ Parmi les salaires figure les r mun rations accord es Mme Lahlou femme de l associ principal occupant le poste
d assistante du directeur g n ral (montant annuel: 102 540 dh), la r mun ration du fils de Mr Lahlou, tudiant Paris pour
un montant global de (75 360 dh, salaires bruts et 14 234 dh de charges sociales).
8/ Int r ts sur emprunts aupr s de la banque: 123 456 dh et des int r ts sur les avances des comptes courants d associ s
pour un montant global de 54 000 dh : Les avances étaient de 800 000 dh depuis le 01/01/ N , le 01/10/N un montant de
400 000 dh a été de nouveau avancé par les associés, le taux fiscalement admis pour N est de 2,75% .
9/ Dotations au amortissements: Une dotation de 45 600 dh a t constat e pour amortir une voiture d un montant global
(TTC) de 342 000 dh acquise et mise en service le 05/05/N. Une dotation aux amortissements de quatre ordinateurs omise
en N-1 et comptabilis e avec celle de l e ercice N: VO des ordinateurs: 30 320 dh, date d acquisition: 01/04/N -1. Taux
d amortissement: 15% . Dotation globale comptabilis e: 7 959 dh.
10/ Dotations aux provisions: 12 300 dh pour déprécier un lot de marchandises démodées, 45 600 dh pour faire face à des
pénalités fiscales éventuelles, 5 260 dh pour une perte de change probable.
Parmi les produits comptabilisés on relève: 87 640 dh de produits non imposables.
CA : 22 400 000b dh (HT) TVA 20%
Travail à faire:
1/ Corriger la comptabilit et d terminer le r sultat net fiscal de l exercice N.
2/ D terminer l imp t exigible pour l exercice N , sachant que la base de cotisation minimale pour l ann e est de 23 456 700 dh.
Le capital de la soci t s l ve 1 000 000 dh enti rement lib r .
Déficits reportables
Lorsqu un exercice se termine par une perte fiscale, celle-ci prend le nom de déficit
fiscal. Automatiquement l entreprise se trouve soumise la cotisation minimale.
Déficit fiscal .
Dotations aux amortissements
De l exercice
Non Oui
Déficit > Dotations aux amorts
Déficit provenant entièrement des Déficit à décomposer:
amortissements. - D ficit d amortissements =
Il est reportable sur les bénéfices do a ion a amor
des exercices suivants jusqu - Le supplément est appelé: Déficit hors
sa récupération totale sans limitation amortissements: reportable sur les
de délai bénéfices des quatre exercices suivants
Application
Le résultat avant impôt de la SARL « HALIMA &fils » est de : (-) 654 896,55 dh
Parmi les charges on relève:
- Une pénalité fiscale de : 12 340,00 dh
- Un achat de marchandises reçues le 22/12/N-1, la facture a été oubliée et comptabilisée en N pour un montant de
(HT) 32 560,00
- TVA : 20% 6 512,00
---------------
TTC 39 072,00 dh
Parmi les produits on relève:
- Une reprise sur une provision qui a été constituée le 31/12/N-2 pour un montant de : 34 780,00 dh
- Un b ni de li ida i n d ne ci dan la elle la SARL Halima &et fils » détient une participation, elle a
été dissoute : 12 000,00 dh.
Autres renseignements:
Le d a i n a am i emen de l e e cice N: 435 670,00 d n ne d a i n ne i re
de service affectée au Directeur général : 462 240,00 dh (TTC) acquise le 05/04/N .
Base de la cotisation minimale: 22 456 780,00 dh
Travail à faire:
1/ D e mine le l a ne fi cal de l e e cice N.
2/ Préciser la nature du déficit fiscal.
3/ Calc le l im e igible de l e e cice N.
Sch ma d ensemble pour la
détermination du résultat net fiscal
Résultat avant impôt: déterminé par le CPC.
Corrections fiscales en extra-comptable:
(+) Réintégrations fiscales. Résultat avant impôt
(-) Déductions fiscales. Eléments Réintégrations Déductions
(=) Résultat brut fiscal.
(-) Déficits reportables.
(=) Résultat net fiscal.
C.P.C
Charges Produits
Résultat brut fiscal
(-) déficits reportables
Résultat avant impôt (=) Résultat net fiscal
Résultat net fiscal en présence de déficit fiscal
La SA « MAD » a dégagé un résultat avant impôt au 31/12/N-1 de (-) 764 320,00 dh
Dans les produits comptabilisés on retrouve une reprise sur une provision précédemment réintégrée en N-4
de: 45 320,00 dh
Dans les charges on retrouve des p nalit s et des majorations d imp ts de: 34 262,00 dh,
Des dons aux uvres sociales des salari s pour un montant global de : 324 500,00 dh, le Chiffre d affaires de
la soci t pour l exercice N-1, s est lev : 154 643 500,00 dh.
Dotation aux amortissements de la voiture affect e au PDG d une valeur (TTC) de 750 960,00 dh, acquise le
04/04/N-1.
Ecart de conversion passif de N-2 : 45 900,00 dh
Ecart de conversion passif de N-1 : 36 640,00 dh.
Travail à faire:
1/ D terminer le r sultat net fiscal de l exercice N-1
2/ Sachant que le cumul des dotations aux amortissements de l exercice N-1 est de:
Hypothèse 1: 842 300,00 dh
Hypothèse 2: 453 200,00 dh
Préciser la nature du déficit fiscal.
3/ La base de la cotisation minimale de l exercice N-1 est de : 157 654 400,00 dh, En d duire l imp t exigible
de l exercice N-1.
4/ Comptabiliser l imp t.
5/ En d duire le r sultat net de l exercice.
Résultat net fiscal en présence de déficit fiscal
La SA « MAD » a dégagé un résultat avant impôt au 31/12/N de : 1 234 567,80 dh
Dans les produits comptabilisés on retrouve des dividendes de : 34 560,00 dh
Dans les charges on retrouve des p nalit s pour manque d h gi ne : 7 560,00 dh,
Des int r ts pour r mun rer l avance en compte courant de l Associ : Lahlimi : 1 800 000,00 dh
effectuée le 01/07/N rémunérée au taux convenu avec la société de : 4,5%, le taux fiscal pour
l ann e est de 2,5%. Le capital est de : 1 500 000,00 dh enti rement lib r .
Dotation aux amortissements de la voiture affect e au PDG d une valeur (TTC) de 750 960,00 dh,
acquise le 04/04/N-1.
Ecart de conversion passif de N-1 : 36 640,00 dh
Ecart de conversion passif de N : 56 630,00 dh.
L exercice N-1 s est sold par un d ficit fiscal de (-) 324 560,00 dh
Travail à faire:
1/ D terminer le r sultat net fiscal de l exercice N
2/ La base de la cotisation minimale de l exercice N-1 est de : 168 689 640,00 dh, En déduire
l imp t exigible de l exercice N.
3/ Comptabiliser l imp t.
4/ En d duire le r sultat net de l exercice.
D termination de l imp t
Résultat net fiscal peut être positif ou négatif:
Résultat net fiscal
Bénéfice net fiscal
- Calcul de l IS: B n fice x taux
- Calcul de la cotisation minimale Perte nette fiscale: Déficit fiscal
- L imp t exigible sera repr sent
par le plus élevé des deux L imp t est repr sent par la
En absence d imputation des exc dents cotisation minimale
de CM/IS des exercices antérieurs
Calcul de l imp t
- Calcul de l IS:
B n fice net fiscal Tau de l IS.
- Calcul de la cotisation minimale:
* Base de calcul de la CM:
. C.A (HT)
. Produits accessoires
. Produits financiers sauf éléments exonérés.
. Primes,dons et subventions reçus.
* Taux de cotisation minimale:
. 0,5% pour la plupart des sociétés non soumises à une
réglementation des prix de vente.
. 0,25% pour les sociétés à marges bénéficiaires réglementées.
C.M = Base x Taux
Calcul de l imp t e igible
Cas d un b n fice fiscal sans exc dents de CM/IS imputer:
- Calcul de l IS = B n fice fiscal x Taux
- Calcul de la CM
Oui Non
IS > CM
Impôt exigible sera représenté par de Impôt exigible sera représenté par
l exercice sera l IS la CM
Liquidation de l IS
Les contribuables soumis à l imp t peuvent souscrire auprès de
l Administration fiscale par procédés électroniques les
déclarations visées au CGI, ainsi que leurs télépaiements et ce,
dans les conditions fixées par arrêté du Ministre chargé des
finances.
Toutefois, les déclarations doivent être souscrites par procédés
électroniques auprès de l administration fiscale :
à compter du 1er janvier 2016, par les entreprises dont le
chiffre d affaires est égal ou supérieur à dix (10) millions de
dirhams, hors taxe sur la valeur ajoutée; et obligations pour
toutes les professions libérales.
à compter du 1er janvier 2017, par toutes les entreprises à
l exclusion de celles soumises à l imp t sur le revenu selon le
régime du bénéfice forfaitaire.
Recouvrement de l IS
L IS est payé généralement spontanément, ainsi l article
170 stipule que le versement doit se faire par 4 acomptes
provisionnels dont chacun est égal à 25% du montant de
l imp t dû au titre du dernier exercice clos , appelé
« exercice de référence ».
Ces versements doivent se faire avant l expiration des
3ème , 6ème , 9ème et 12ème des mois suivant la date
d ouverture de l exercice comptable, en plus d une
dernière régularisation avant la fin du 3ème mois de l ann e
suivante, ou a défaut un crédit d imp t sur l IS de l ann e
suivante ( absence de dégrèvement à partir de 2015)
Recouvrement de l IS
Le paiement spontan de l imp t
1/ Les acomptes provisionnels:
Chaque acompte quivaut : imp t exigible de l exercice pr c dent x 25%.
- 1er acompte à payer à la fin du 3ème mois qui suit la date d ouverture de
l exercice.
- 2ème acompte à payer à la fin du 6ème mois da la date d ouverture de l exercice.
- 3ème acompte à payer à la fin du 9ème mois de la date d ouverture de l exercice.
- 4ème acompte pa er la fin de l exercice.
Exemple:
- IS de N-1: 345 680 dh.
- 1ère hypothèse: CM de N-1: 132 698 dh.
- 2ème hypothèse: CM de N-1: 366 540 dh
Déterminer pour chaque hypothèse les acomptes à payer au titre de
l e ercice N.
2/ Régularisation:
Deux cas sont à envisager:
D termination de l imp t
d finitif de l exercice
Oui Non
Impôt exigible > acomptes
Le trop payé est imputé
Paiement du reste = sur les acomptes
Impôt (-) acomptes des exercices suivants
au plus tard à la fin La loi de finances 2016
Du 3ème mois qui suit a supprimé le droit au
La clôture Remboursement.
Exemple
Supposons que l imp t d finitif de N-1 est de : 345 680 dh.
Supposons que l imp t de N s est arr t :
- 1ère hypothèse : 274 460 dh.
- 2ème hypothèse : 78 220 dh.
Travail à faire:
Pour chaque hypothèse:
1/ Calculer les acomptes à payer en N.
2/ Quelle la cr ance de la soci t sur l Etat.
3/ Quels seront les acomptes à payer en N+1
Pr ciser le montant d acomptes et le montant pa er pour chaque acompte.
D termination de l imp t en cas d e on ration
L entreprise peut b n ficier d une exon ration partielle ou totale se
rapportant en tout ou en partie à son activité.
L imp t brut d termin d apr s le r sultat global est r parti selon un
prorata.
Le prorata est calcul d apr s les produits imposables ou non plac s au
dénominateur et les produits imposables ( Produits bruts fractions
exonérées) placé au numérateur.
P= Total des produits fractions exonérées x 100
Total des produits
Entreprise réalisant une fraction du
son chiffre d affaires l e portation
La SA »EXTA » a dégagé un résultat avant impôt du : 1 234 567,80 dh
Les charges non déductibles se sont élevées à : 234 510,00 dh, les
produits non imposables se sont chiffrés à : 66 540,00 dh.lui de N :
73 456,00 dh
Déficit fiscal de N-1 : (-) 234 568,00 dh
Ecarts de conversion passif N-1: 34 568,00 dh celui de l exercice N est de
: 36 780,00 dh
Le chiffre d affaires de la soci t est de : 123 456 900,00 dh dont
34 567 932 dh.
Travail à faire:
1/ Déterminer le résultat net fiscal.
2/ Calculer l imp t sur le b n fice de l ann e N.
Calcul de la cotisation minimale
Le calcul de la cotisation minimale ne fait pas de distinction entre les
produits imposables et les produits exonérés.
La base de la CM englobe tous les produits cit s par la loi qu ils soient
imposables ou exonérés.
Exemple:
Donn es comptables de l exercice N:
- CA d une entreprise : 15 678 900,00 dh dont 5 432 100,00 provenant de
l exportation.
- Produits accessoires : 876 541,00 dh
- Produits financiers : 123 450,00 dh dont 54 300,00 dh provenant de
dividendes.
- Reprises sur subvention d investissement : 123 400,00 dh
Travail à faire:
Calculer la CM de l exercice.
Imposition d une soci t r alisant des e portations
La SA »BEST » exporte depuis N-8 une partie de sa production vers les pays africains.
Vous dispose des renseignements suivants pour l exercice N:
- Chiffre d affaires local : 34 560 900,00 dh
- Chiffre d affaires l export : 11 520 300,00 dh
- Résultat avant impôt : 2 312 460,00 dh
Parmi les charges comptabilisées on relève:
Une dotation aux amortissements ratée en N-1 comptabilisée en N pour 34 550,00 dh
Une dotation aux amortissement pour la voiture du Directeur général acquise le 15/06/N-1 au
prix (TTC) de 462 720,00 dh et amortie linéairement à 20%.
Une dotation aux provisions pour se préparer à une grosse réparation prévue pour N+1 de 56
700,00 dh.
Parmi les produits de l exercice N on rel ve :
une reprise sur une provision qui a été constatée le 31/12/N-1 pour un montant de : 31
240,00 et qui a t r int gr e au r sultat de l exercice.
Un int r t re u d un placement bancaire comptabilis pour son montant net de: 20 672,00 dh.
La TPPRF n a pas t retranch e de l acompte de l IS du quatri me trimestre N.
Travail à faire:
1/ Corriger comptablement le résultat avant impôt.
2/ Déterminer le résultat net fiscal
3/ D e mine l im e igible a i e de l e e cice N.

Vous aimerez peut-être aussi