Vous êtes sur la page 1sur 2

Activité 1 

: Compte-rendu de réunion

Prenez connaissance de la transcription des prises de parole faites au cours de cette


réunion, puis rédigez-en le compte-rendu synthétique.

François Gibert, le directeur général de la grande entreprise d’alimentation suisse NESTLE


réunit dans son bureau à Paris le samedi 27 juillet 2018 trois de ses collaborateurs :
l’administrateur du système informatique, Henri Beck, le chef comptable, Simon Blanchard et
le responsable de la maintenance industrielle, Charles Diot, pour leur présenter son plan de
réorganisation informatique et échanger avec eux des réflexions sur ce sujet.

Des moyens modernes pour une gestion efficace

Un plan de réorganisation informatique

M. Gibert: Messieurs, je vous ai réunis aujourd’hui parce que je voudrais vous parler des
grandes lignes d’un plan de réorganisation informatique de notre entreprise. Je crois que
celle-ci a atteint une importance qui justifie ces changements. D’autre part, c’est être aveugle
et inconséquent que de ne pas se doter, de nos jours, d’un outil qui puisse améliorer la
rentabilité et la compétitivité de notre entreprise. Je pense en particulier à vos services M.
Beck et M. Blanchard.

M. Beck: Il est évident, Monsieur le directeur, que si vous cherchez à munir l’entreprise
d’un centre électronique, une telle innovation sera la bienvenue. En ce qui me concerne, il
me semble que la première utilisation d’un tel centre, dans toutes les entreprises, sera le
traitement sur ordinateur des fiches de paye des salariés.

M. Blanchard : Dans le domaine financier, cela aussi sera d’une efficacité inestimable.
Effectivement, ce centre permettra de mettre progressivement sur machine notre comptabilité
classique, puis la comptabilité analytique d’exploitation. Ça favorisera l’établissement d’un
budget prévisionnel et un plan de travail sur trois ou quatre ans.
M. Gibert : C’est aussi mon avis M. Blanchard. Et vous M. Diot ? Qu’en pensez- vous ?

M. Diot : Je crois que cela va certainement rendre de grands services, ne serait- ce que pour
connaitre, a un moment donné, l’état de nos stocks en usine, dans nos dépôts français et
étrangers. Il va être intéressant aussi pour nos prévisions de réapprovisionnement.

M. Gibert : Il n’y a pas d’objection !! Je pense donc que nous devrions nous équiper d’un
centre informatique très puissant. C’est coûteux mais il faudra, bien entendu, que ce centre
soit utilisé au maximum de son temps et de ses possibilités. Ce centre devrait, à mon avis,
avoir des terminaux dans nos usines et nos filiales en France et à l’étranger. Alors, je pense
que la première phase de réalisation de cette politique informatique va être le choix d’une
société de services. J’attends d’une telle société qu’elle examine dans les détails tous nos
besoins et problèmes et qu’elle nous donne des indications sur le type d’équipements
nécessaires. Une fois que nous aurons acheté l’équipement, nous constituerons une équipe de
spécialistes capables de le mettre en œuvre.

Voilà, ce sont mes réflexions. J’aimerais que vous réfléchissiez, chacun, aux problèmes
de votre département, et que vous me soumettiez un rapport avant la fin du mois.

Vous aimerez peut-être aussi