Vous êtes sur la page 1sur 2

1 Société globalement carbonée

Bien que les sociétés+ disposent ajd d’une diversité de source d’nrj, l’utilisation de combustibles
fossiles reste dominante.

La consommation énergétique mondiale est très inégalement répartie selon les richesses des pays et
des individus. Cette consommation a doublé des quarante dernières années en raison de l’évolution
des modèles de société.

L’nrj consommée est utilisée à parts comparables par les secteurs de l’industrie, des transports,
l’habitat et dans une moindre mesure par le secteur agricole.

2. Impacts collectif et individuel

Les combustibles fossiles et la biomasse sont les principales sources d'énergie utilisées pour la
production d'énergie électrique ainsi que dans le secteur du transport. L'énergie est alors obtenue
par combustion (centrales thermiques à flamme et moteurs thermiques).

Les combustions libèrent du CO, et des polluants (suies, particules fines, NO 2, etc.) qui affectent la
qualité de l'air et peuvent nuire à la santé.

L'empreinte carbone d'une activité ou d'une personne est la masse de CO 2 produite directement et
indirectement par sa consommation d'énergie et/ou de matière première. Les choix individuels du
quotidien peuvent modifier cette empreinte.

3. Scénarios de transition écologique

Les scénarios de changement climatique font différentes hypothèses sur la quantité de GES émise
dans le futur. Les modèles climatiques actuels prévoient des scénarios d'augmentation de
température moyenne à la surface de la Terre comprise entre +2°C et +7°C à l'horizon 2100, en
fonction de nos émissions futures.

Les scénarios évaluent les changements prévisibles, affectant les éco- systèmes et les conditions de
vie des êtres humains. Tous les scénarios prévoient de lourdes conséquences sur la biodiversité, les
rendements agricoles, ainsi que des catastrophes climatiques.

Ces prévisions, ainsi que certaines recommandations doivent inciter les gouvernements à prendre
des décisions politiques pour transformer en profondeur les économies, les sociétés et le
développement des territoires. On parle de transition écologique.
1. L’alternateur, un convertisseur d’nrj mécanique

Un alternateur est un convertisseur d'énergie mécanique en énergies électrique et thermique. Il est


constitué principalement d'un aimant, source de champ magnétique, et d'une bobine de fil de cuivre.

Son fonctionnement est basé sur l'induction électromagnétique décou- verte expérimentalement par
M. Faraday et décrite mathématiquement par J. C. Maxwell au xIx® siècle.

Un aimant en mouvement par rapport à une bobine crée une tension électrique par induction
électromagnétique.

Un alternateur délivre une tension alternative et périodique.

R= nrj utlie/njr reçue= Eélectrique/Emécanique

2. Description quantique de l’atome

Au début du xx® siècle, la physique quantique permet d'expliquer la structure des spectres de raies
d'émission des atomes.

Un atome ne peut exister que dans des états d'énergie quantifiés et discontinus. Chaque raie
d'émission correspond au passage de l'atome d'un état d'énergie à un état d'énergie inférieur.

Parmi toutes les transitions possibles, seules certaines sont autorisées par les lois de la physique
quantique et leur intensité lumineuse dépend de la probabilité de la transition.

Plus la probabilité d’une transition est élevée, plus la raie d’émission est lumineuse.

3. Le capteur photovoltaïque un convertisseur d’njr radiative

Le modèle quantique de l'atome a été un outil indispensable au développement de l'électronique, en


particulier des semi-conducteurs.

Les matériaux semi-conducteurs, comme le silicium, sont utilisés dans les capteurs photovoltaïques.
Ces capteurs absorbent l'énergie radiative et la convertissent en partie en énergie électrique.

Les capteurs photovoltaïques nécessitent des semi-conducteurs à large spectre d'absorption afin
d'absorber un maximum d'énergie radiative du Soleil et ainsi augmenter le rendement de conversion.

La caractéristique courant-tension permet de déterminer la puissance maximale qu'un capteur


photovoltaïque peut délivrer et d'accéder à la résistance optimale du récepteur à utiliser avec le
capteur photovoltaïque.

Alternateur : Convertion d’énergie : R= nrj utlie/njr reçue= Eélectrique/Emécanique = 1

Capteur photovoltaïque : Convertion d’énergie : R=nrj utlie/njr reçue= Eélectrique/Emécanique ~


0.15

Vous aimerez peut-être aussi